Auteur Sujet: Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!  (Lu 78945 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #30 le: 09 mars 2013, 14:10:30 »
Dès le 15 mars prochain, une nouvelle génération de radars embarqués au sein de véhicules banalisés sera mise en service.
Étude à l'appui, ''40 millions d'automobilistes'' regrette une nouvelle fois que la répression soit l'unique méthode envisagée pour lutter contre la dangerosité des routes.
L'association a ainsi démontré qu'il existe un manque réel d'information lié à des failles de formation et à une signalisation insuffisante. Rappelons en effet que les jeunes en situation de permis probatoire ne sont pas soumis aux mêmes règles de circulation que les conducteurs expérimentés. Ainsi, plus de 7 conducteurs sur 10 déclarent douter des vitesses à respecter lorsqu'ils sont en situation de conduite. Cela traduit le manque évident de signalisation qui leur est dédié sur la route.
 
C'est sans doute pour cette raison qu'ils déclarent accorder davantage de confiance aux outils d'aides à la conduite qu'à la simple signalisation, qu'il conviendrait donc de renforcer significativement.
 
Autre enseignement, les jeunes conducteurs semblent méconnaitre les règles de limitation de vitesse qui leur sont dédiés, tout comme les seuils d'alcoolémie tolérés, alors que l'alcoolémie est responsable de plus de 40% des accidents mortels chez les jeunes conducteurs et constitue la premières cause de mortalité sur les routes.
 
« Nous devons donner tous les moyens aux automobilistes de pouvoir respecter les règles si nous ne voulons pas renvoyer un sentiment de piège contreproductif en termes de Sécurité Routière » selon Daniel Quéro, Président de l'association.
 
Dernier enseignement, les jeunes conducteurs ignorent le mécanisme de perte et de récupération de points, ainsi que les démarches nécessaires à entreprendre dans le cas d'une perte de point. Ainsi, les 26 Automobiles Clubs membres de l'UNAC, Union Nationale des Automobiles Clubs, et membres associés de « 40 millions d'automobilistes », rappellent qu'un jeune conducteur en permis probatoire doit impérativement suivre un stage de sensibilisation dans le cas d'une perte de 3 points ou plus.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #31 le: 09 mars 2013, 14:34:48 »
Un nouveau radar intelligent en 2013  ???
Vous avez peut-être remarqué l'apparition de drôles de cabines cylindriques au bord des routes.
Avec la multiplication des radars automatiques, les forces de l'ordre se font faites un peu moins présentes pour les contrôles de vitesse sur les routes. Cette situation était toute à l'avantage des poids lourds qui n'étaient que peu souvent concernés par les radars automatiques; en effet même en excès de vitesse, dans de nombreuses circonstances un poids lourd reste sous la vitesse autorisée pour les voitures et évite le flash.

Les nouveaux radars, développés par la Cegelec, permettent de distinguer le type de véhicule à l'approche du radar et d'adapter le seuil de vitesse au delà duquel le radar flashe. Avec sans doute vérification postérieure, en tout cas pendant la période de test et validation.

Il s'agit de radars discriminants, qui se distinguent de leurs homologues classiques par leur capacité à différencier les poids lourds et à leur appliquer une limitation de vitesse adaptée.

Ces 155 radars "intelligents" ne changent donc rien pour les conducteurs de véhicules légers, mais ce sont bien les chauffeurs de poids lourds qui sont visés, eux qui n'étaient jusqu'alors que très peu inquiétés par les radars conventionnels. Ainsi, ils seront en mesure de flasher un automobiliste roulant au-delà de 110 km/h et l'instant suivant, un routier passant la barre des 90 km/h ; leur usage sera peu à peu généralisé, que ce soit sur de nouvelles portions de route ou bien en remplacement des radars fixes ordinaires.



Source http://www.controleradar.org/radar-discriminant

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #32 le: 18 octobre 2013, 16:27:09 »
Les contrôles radar vont être de plus en plus difficiles à esquiver. Les forces de l'ordre se dotent d'une nouvelle voiture banalisée, équipée d'un radar à l'avant qui va pouvoir flasher les contrevenants plus discrètement.
Un radar mobile de nouvelle génération. Il arpente en fait déjà les routes  >:D
Et il sera évidemment mis à contribution en ce début de vacances de la Toussaint 2013, particulièrement propices aux accidents.

Ce nouveau radar embarqué coûte 70 000 euros l’unité, véhicule compris. Il est embarqué dans une voiture banalisé est absolument invisible pour les automobilistes et il fonctionne par tous les temps, de jour comme de nuit sous la pluie ou au soleil et il peut contrôler aussi bien les voitures que les motos.

Le principe est très simple. Le radar est caché derrière la plaque d’immatriculation avant de la voiture banalisée, sur le tableau de bord, un appareil photo est déposé.
Sa particularité, c’est qu’il n’a pas besoin de flasher car il est doté d’un cache infra-rouge. Impossible donc de savoir si vous avez été « flashé » ou pas.

Ce nouveau radar peut vous contrôler si vous doublez en excès de vitesse la voiture des gendarmes ou des policiers. Mais aussi si vous arrivez trop vite en sens inverse.

En dix minutes, neuf véhicules ont été flashés en excès de vitesse, croisés sur les routes de campagne... Une arme redoutable pour débusquer les chauffards... Un vrai serial flasher.  >:D
Aucun conducteur en infraction ne s'en est aperçu. Les nouveaux radars mobiles embarqués dans des véhicules banalisés sont aussi furtifs qu'efficaces. Ils entrent en service à partir de lundi 21 octobre 2013  avec une fonctionnalité nouvelle : ils sont désormais capables de verbaliser un véhicule qui roule dans l'autre sens de circulation.
Un conseil : respectez scrupuleusement les limitations de vitesse vous ne savez pas quand vous serez pris en photo  ;).
Le test à bord d'un véhicule équipé sur une route du sud de l'Ile-de-France  s'est en effet montré imparable. Quand un radar fixe flashe en moyenne 15 fois par jour, le radar mobile embarqué recense 36 infractions en 24 heures ! Si l’on voulait piéger les conducteurs, les policiers ou les gendarmes seraient en civil dans les voitures ou cachés dans les fourrés, alors qu’ils sont en uniforme et insérés dans la circulation.

Les services de l'Etat ont baptisé cette fonction "le contrôle en approche."
"Avec cette nouvelle fonctionnalité homologuée depuis le 30 août, le radar peut, en mouvement, contrôler tous les véhicules croisés qui se trouvent sur une, deux ou trois voies."

Où flasheront-ils ?
Voici la liste intégrale des départements où au moins un véhicule sera en service : Paris, l'Ain, l'Aisne, les Cotes-d'Armor, la Dordogne, l'Eure-et-Loir, le Gard, l'Indre-et-Loire, la Seine-Maritime (deux exemplaires), la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, le Val d'Oise et la Vendée. Cible prioritaire des contrôles : les routes départementales, qui concentrent 66% des accidents mortels et où les véhicules se croisent souvent à grande vitesse... Plus vous roulez vite, plus le choc est violent et plus la probabilité de s'en sortir indemne s’amenuise confie le policier, J’ai ramassé trop de morts sur la route et vu trop de familles déchirées. Alors, aujourd’hui, j’ai changé ma façon de rouler et j’incite tout le monde à adopter une conduite plus apaisée. »  :'(

Renault Mégane et Peugeot 208. Lundi 21 octobre, 13 Renault Mégane et 7 Peugeot 208 seront équipées de cette nouvelle fonction. Elles sont de couleurs différentes. Jusqu'à présent, seules les Mégane étaient équipées de radars embarqués et ceux-ci ne pouvaient flasher que dans un seul sens. "Le choix a été fait de diversifier les véhicules équipés afin de maintenir l'effet dissuasif de ces équipement qui ont vocation à se fondre dans le flot de circulation pour des contrôles continus et par tous les temps. "
Tous les radars mobiles de nouvelle génération y compris les premiers modèles mis en service le 4 mars 2013 seront mis à jour pour pouvoir effectuer les trois types de contrôle : en mouvement dans le même sens de circulation, en stationnement sur le bord de la route ou, désormais, en approche.
Selon le ministère, la marge technique de ces radars sera de 10 km/h pour des vitesses inférieures à 100 km/h et de 10 % pour les limitations de vitesse supérieures à 100 km/h, à comparer aux 5 km/h et 5 % pour les autres radars de vitesse. Les zones de contrôle avec ce nouveau radar seront mis en ligne sur le compte Facebook de la gendarmerie nationale…  
http://lci.tf1.fr/france/societe/les-radars-embarques-vont-desormais-flasher-les-vehicules-qu-8293349.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #33 le: 21 octobre 2013, 13:35:40 »
Gare à l'arrivée des PV sans frontières  :P

Sanctionner les chauffards au-delà des frontières. C’est le principe de l’accord bilatéral signé entre la France et l’Espagne, qui est entré en vigueur début août (avec le Luxembourg dès 2004, la Suisse en 2009, avec l’Allemagne il faut encore patienter). Les conducteurs français flashés en excès de vitesse au-delà des Pyrénées reçoivent leur PV à domicile et réciproquement.
Environ 25 % des infractions relevées en France concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, relève la Sécurité routière. Or les véhicules étrangers ne représentent que 5 % du trafic à l’année. En principe, 25 pays membres de l’Union européenne doivent ratifier ce type d’accord qui permet d’échanger le nom et l’adresse des propriétaires de véhicules pris en infraction d’ici le 7 novembre. Une directive européenne les y oblige.

L’évolution de cette technologie de pointe, une nouvelle «race» de radars embarqués. Vingt voitures banalisées de police et de gendarmerie, équipées de radars détectant les excès de vitesse de véhicules circulant dans les deux sens, seront en effet déployées à partir de ce lundi 21 octobre.

A qui va l’argent ?

Tout l’argent collecté ne va pas abonder les caisses de l’État, contrairement à une idée bien ancrée. Environ 30 % de la somme va aux collectivités locales (notamment pour améliorer leur réseau routier), 30 % à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf), et autant est consacré à l’entretien et à la modernisation des radars. Reste dix pour cent qui rejoignent un fonds d’État dédié au désendettement.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #34 le: 14 décembre 2014, 10:53:45 »
Nouveau radar «double face», qui flashe l'avant et l'arrière des véhicules circulant au-dessus de la vitesse autorisée, en expérimentation depuis hier en France.
Mis en place de ces radars seront suivi d'autres sur les axes critiques. Ces radars seront «à cabine unique», c'est-à-dire qu'ils réunissent dans le même équipement deux optiques orientées différemment pour flasher l'avant et l'arrière de la voiture qui passe.

Un autre modèle de radars, constitué cette fois de cabines doubles installées à quelques dizaines de mètres l'une de l'autre, et flashant le véhicule simultanément, sera déployé en Gironde et à Nice. L'expérimentation doit durer trois mois, éventuellement renouvelable, mais les automobilistes flashés ne recevront pas de procès-verbal, ce matériel n'étant pas encore homologué, souligne la Sécurité routière.
En cas de résultats concluants, «un marché de déploiement pourrait être lancé en 2016».  8)
Ces radars devraient permettre de mieux lire les plaques d'immatriculation et d'améliorer ainsi le «taux d'élucidation des infractions». Aujourd'hui «environ 38 %» des infractions flashées «ne sont pas exploitables».
De même, photographier de face l'habitacle permettra de responsabiliser les conducteurs, notamment ceux qui sont tentés de faire une fausse déclaration sur l'identité de la personne au volant, plus moyen de dire que c'est le pépé ou mamie qui était au volant  ;) insiste la Sécurité routière.
D'autre part trois cent mille automobilistes ont été flashés par les radars mobiles entrés en service il y a un an, a révélé Le Figaro. Embarqués dans des véhicules banalisés des forces de l'ordre, les radars mobiles qui flashent dans les deux sens tout en roulant sont aujourd'hui installés dans plusieurs types de véhicules comme des Renault Mégane, des Peugeot, etc...
le responsable de la sécurité routière a estimé que c'était « un outil performant qui est beaucoup plus dissuasif que les radars fixes car cela incite les conducteurs, quelle que soit la route sur laquelle ils circulent, à respecter les limitations ».  ::)



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #35 le: 20 mars 2015, 11:44:42 »
Les radars ont fait baisser de moitié la mortalité sur les routes depuis leur installation en 2002.
Une chiffre qui encourage le gouvernement à mettre en service très rapidement les radars dits «intelligents». Gros plan sur la nouvelle génération de radars automatiques et mobiles  ::)
 
Difficile de passer entre les mailles des neuf types de radars qui jalonnent les routes de France. Même si selon un sondage «Harris Interactive» pour RTL, 64% des Français estiment que les radars automatiques servent seulement à remplir les caisses de l'État, il faut toutefois avouer que ceux-ci, ainsi que les autres qui composent l'arsenal du gouvernement, sont assez redoutables et efficaces. Et même si aujourd'hui, environ un tiers des flashs émis par les machines sont inexploitables, ils ont le mérite d'avoir fait baisser de moitié la mortalité sur les routes depuis leur installation en 2002. Ce chiffre encourage le gouvernement qui s'apprête à lancer les radars dits «intelligents» capable de contrôler file par file la vitesse. Homologués en mars dernier, ces nouveaux radars vont remplacer 500 radars déjà en place. Pour l'heure, voici les différents dispositifs que vous pouvez croiser sur votre chemin.

• Le radar vitesse fixe
C'est le tout premier radar à avoir colonisé les routes. Depuis, on en dénombre plus de 2000. Il contrôle la vitesse dans des zones dites «dangereuses». Toujours signalé par des panneaux avertisseurs, il offre une tolérance de 5 km/h (en dessous de 100 km/h) et de 5% au dessus, c'est à dire que si vous êtes enregistré à une vitesse de 98 km/h, la vitesse retenue sera de 93 km/h. Fabriqué par la société Morpho (Sagem) et Parifex, son coût moyen avec installation s'élève à environ 75.000 euros.

• Le radar vitesse embarqué
Celui-ci est utilisé par les forces de l'ordre (Police et Gendarmerie). Il est embarqué dans un véhicule arrêté et positionné au bord de la route. Comme pour le radar fixe, il offre une tolérance de 5 km/h ou de 5 % (au-dessus de 100 km/h), toujours à l'avantage du conducteur. Bien évidemment ces radars ne sont pas signalés sur les routes. On en dénombre 780 aujourd'hui.

• Le radar discriminant
Ce type de radar fixe est un peu moins connu. Il permet de différencier les catégories de véhicules et notamment les poids lourds pour contrôler les limitations de vitesse spécifiques selon les catégories d'usagers. Il est équipé de trois modules mesurant la vitesse, le type de véhicule et l'identification de la voie. Ils sont toujours signalés par des panneaux d'annonce radar et on en aujourd'hui dénombre 221 même si le gouvernement souhaite compléter sa flotte.

• Le radar vitesse moyenne
Un petit nouveau dans les radars. Il n'en existe d'ailleurs que 75 en France. Encore plus performant, il contrôle la vitesse moyenne pratiquée par les usagers sur une portion de route pouvant aller jusqu'à plusieurs kilomètres entre deux points. L'objectif: inciter les conducteurs à adopter une vitesse raisonnable tout au long de leur trajet et éviter le coup d'accélérateur fréquemment observé une fois le radar franchi.

• Le radar feu rouge
Mis en place en 2009, 712 radars de feu rouge sont déployés en France actuellement. Ce dispositif prend deux photos, une première quand un véhicule franchit la ligne d'effet des feux et la seconde s'il poursuit sa route. S'arrêter à cheval sur la ligne, matérialisée par des pointillés, constitue déjà en soi une infraction mais si vous ne poursuivez pas votre route, aucune contravention ne vous sera envoyée.

• Le radar de passage à niveau
Le fonctionnement est sensiblement le même que le radar de feu rouge. Deux clichés, pour une marge d'erreur minime, sont pris par les 45 radars présents en France. Petite distinction toutefois, celui-ci dispose d'une signalisation rouge clignotante.

• Le radar de chantier
Nombreux sont les conducteurs qui ne ralentissent pas aux abords des zones de chantier. Ils pourraient avoir quelques mauvaises surprises avec ce type de radars semi-fixes, expérimentés en 2012. Des panneaux «Contrôle radar» annonceront toutefois ces radars qui seront déployés si le Conseil National de la Sécurité Routière émet un avis favorable dans les prochaines semaines.

• Le radar pédagogique
Le gouvernement entend bien faire un peu d'éducation sur les routes avec ce type de radar. Il en a d'ailleurs déployé un grand nombre, 1010 dont 167 sont placés en amont d'un radar fixe. Ces radars affichent la vitesse des véhicules mais aussi un texte qui vise à inciter les véhicules trop rapides à modifier leur comportement. Avec ces radars, le gouvernement adopte donc l'adage «mieux vaut prévenir que guérir».

• Le radar mobile nouvelle génération
Certains diront que celui-ci est sans doute le plus sournois de tous mais une chose est sûre, il est également le plus performant. Sa mission: détecter tout en roulant et sans flash visible tous les véhicules en excès de vitesse. Les 119 radars de nouvelle génération (complétés à 150 pour les grandes vacances) déployés sont embarqués à bord de voitures banalisées, conduites par des gendarmes ou des policiers, toujours en uniforme. Leur cible: les conducteurs en grand excès de vitesse, à partir de 146 km/h sur autoroute, 124 km/h sur voie express, 102 km/h sur les nationales et 61 km/h en ville. A l'approche des vacances, les automobilistes doivent donc se méfier des Renault Mégane, des Peugeot 208 et des Citroën Berlingo, capables de flasher les voitures dans les deux sens.

La hausse de performance incontestée de ces neuf types de radars pousse encore un peu plus l'État à innover. Il lance d'ailleurs cette année les radars fixes «double face» qui flashent la plaque avant et arrière. «L'objectif est de réduire le nombre de flashs qui ne produisent pas de PV parce que la photo n'est pas exploitable», a annoncé Henri Prévost délégué interministériel adjoint à la sécurité routière. L'année dernière, pour la première fois depuis leur mise en circulation depuis dix ans, les radars ont moins flashé, avec «seulement» 15 millions de clichés. Les nouvelles performances des radars feront peut-être baisser ces chiffres pour 2014.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #36 le: 01 septembre 2015, 14:12:14 »
[SÉCURITÉ ROUTIÈRE] Radar mobile LAPI
Pour faire suite à la vidéo qui dévoilait le nouveau dispositif de radar mobile en Charente-Maritime, voici un article de présentation afin de mieux comprendre le fonctionnement de celui ci, bonne lecture !
- LAPI ( Lecture Automatique de Plaque d'Immatriculation )
Comment fonctionne ce nouveau radar ?
Ce dispositif de contrôle radar est embarqué à bord d’une voiture banalisée. Les représentants des forces de l’ordre règlent le radar sur la vitesse autorisée. L’équipement mesure la vitesse du véhicule qui le dépasse ou le croise et prend en photo les véhicules en infraction.
Ces voitures banalisées, ont été homologuées pour effectuer deux types de missions bien précises :
- photographier sans flash, en roulant, tous les véhicules en infraction qui les dépassent par la gauche ou qui, en approche, les croisent dans le sens opposé de circulation ;
- photographier sans flash, stationnée sur le bord d’une voie, tous les véhicules en infraction qui passent à proximité dans les deux sens de circulation.

Comment est calculée la vitesse retenue ?  ???

1) le véhicule photographié roule à moins de 100km/h
Dans ce cas, une marge technique de 10 km/h est retranchée systématiquement de la vitesse mesurée pour établir la vitesse retenue.
Exemple : sur une voie limitée à 50 km/h, le conducteur d’un véhicule qui dépasse la voiture de contrôle à 58 km/h n'est pas verbalisé car la vitesse retenue est égale à 48km/h (58 km/h moins 10 km/h), ce qui est en dessous de la limitation.
En revanche un conducteur qui double à 71 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue est égale à 61 km/h (71 km/h moins 10km/h).

2) le véhicule photographié roule à plus de 100km/h
Dans ce cas, une marge technique de 10% est retranchée systématiquement de la vitesse mesurée pour établir la vitesse retenue.
Exemple : sur une voie limitée à 130 km/h, un conducteur qui dépasse la voiture de contrôle à 137 km/h n'est pas verbalisé car la vitesse retenue est égale à 123 km/h (137 km/hmoins 10%). En revanche, un conducteur photographié à 152 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue de 136 km/h (152 km/h moins 10%).
Ainsi, seront flashés les véhicules roulant à partir de 146km/h sur autoroute, 124 km/h sur une voie express, 102 km/h sur une route nationale ou départementale ou 61 km/h en agglomération.

Est-ce le gendarme qui déclenche le radar lorsqu'il constate un excès de vitesse ?
Non. Le radar se déclenche automatiquement en fonction des paramétrages effectués par le gendarme.

Quels types de véhicules sont concernés ?
Tous les véhicules motorisés peuvent être contrôlés par ce type d’appareil.

Le dispositif fonctionne-t-il par mauvais temps ou de nuit ?
Ce nouveau système fonctionne de jour comme de nuit et par tous les temps.

Le réseau routier sur lequel les forces de l'ordre agissent sera-t-il communiqué aux usagers ?
Il n’y a pas de réseau routier précis sur lequel les « radars mobiles de nouvelle génération » sont mis en œuvre. Ce dispositif a donc un rôle préventif pour inciter les usagers à respecter les limitations de vitesse sur la totalité de leur trajet.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #37 le: 27 juin 2016, 11:43:52 »
Le radar multifonctions "MESTA FUSION"  :-[
http://www.morpho.com/fr/securite-publique/garantir-la-securite-routiere-et-ferroviaire/mesurer-la-vitesse-les-franchissements-de-feux/detecter-les-franchissements-de-feux-et-la-vitesse/mesta-fusion

Après les radars leurres, les radars tronçon et les voitures radar privées, voici le radar multifonction. Annoncé par Manuel Valls en octobre dernier à la suite du Comité interministériel à la sécurité routière, l'arrivée de ce nouvel appareil est prévue pour fin 2016 ou début 2017.

Ce sont nos confrères du magazine Auto Plus qui nous ont dévoilé l’info. Vous connaissiez les radars double-sens, les mobiles mobiles et toute leur famille. Aujourd’hui, découvrez un radar capable de voir toutes les infractions que vous faites…

Son petit nom : Mesta Fusion. Ses fonctions ? Très très nombreuses !

Son architecture modulaire et son logiciel embarqué paramétrable facilitent les opérations d'installation et de maintenance aussi bien sur site qu'à partir du centre de traitement. Il est adapté aux zones urbaines et autoroutières ainsi qu'à différentes configurations de site de déploiements telles que les intersections. Équipé d'un dispositif d'air conditionné, il est capable de fonctionner dans des environnements climatiques extrêmes.

Quelques caractéristiques et fonctionnalités clés :

- Suivi et mesure anticipés de la vitesse.
- Contrôle de différentes limitations de vitesse par voie et par catégorie de véhicule.
- Surveillance des voies interdites et autorisées.
- Détection de franchissement de voie interdit.
- Contrôle de basse vitesse.
- Contrôle des dépassements interdits, y compris pour les motos.
- Contrôle de l'inter-distance.
- Mesure de vitesse secondaire pour les analyses à posteriori.
- Enregistrements vidéo : preuves supplémentaires de l'infraction.
- Surveillance intelligente des véhicules qui tournent à gauche et/ou à droite.
- Détection du franchissement de la ligne de stop.
- Collecte de statistiques sur la circulation routière.

Sources http://www.morpho.com/fr/securite-publique/garantir-la-securite-routiere-et-ferroviaire/mesurer-la-vitesse-les-franchissements-de-feux/detecter-les-franchissements-de-feux-et-la-vitesse/mesta-fusion
http://www.largus.fr/actualite-automobile/radar-mesta-fusion-le-super-radar-entre-bientot-en-service-en-france-7853392.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #38 le: 17 août 2016, 17:53:03 »
Le magazine Auto Plus a dévoilé le nouveau radar de poche des forces de l'ordre déjà en service aux États-Unis. Sa maniabilité permet des contrôles massifs à la volée dans un flot de véhicules.  8)

Les forces de l'ordre testent actuellement un radar de poche redoutable. Très maniable, il est opérationnel à 640 mètres de distance et voit dans l'habitacle des voitures.
Avant tout conçu "pour la sécurité des Français" comme on nous l'a confirmé, ce nouveau radar mobile en mesure de tenir dans la poche ne pèse que 410 grammes, mesure 5,3 cm d'épaisseur, et revendique d'ores et déjà une efficacité redoutable !

C'est la mauvaise nouvelle de la rentrée  :-\ ce nouveau radar encore plus redoutables que ceux actuellement en service, débarque sur les routes de France. Baptisé radar de poche en raison de sa petite taille, il viendra compléter la déjà longue panoplie d'appareils de contrôle de vitesse des forces de l'ordre.

Dévoilé par le magazine Auto Plus, le nouveau radar développé et produit par la société américaine Laser Technology est moitié moins lourd que les radars existants. Baptisé «TruSpeed», il se glisse facilement dans la poche d'un gendarme ou d'un policier puisqu'il ne pèse que 410 grammes contre plus d'un kilo pour l'Ultralyte Compact et 2,5 kg pour les jumelles Eurolaser, actuellement en service. Cette compacité devrait être grandement appréciée des escadrons motocyclistes qui pourront le transporter très facilement.

Et la société n'a pas perdu de temps puisque l'appareil est déjà officiellement homologué et est entré en phase de tests opérationnels dans plusieurs brigades du Loir-et-Cher.
Il voit dans l'habitacle des voitures
Également doté d’une lunette grossissante 7X qui va permettre de détailler les gestes des automobilistes, l’appareil profite d’un mode de relevé automatique et est compatible Bluetooth, ce qui lui permet d’échanger avec une application mobile dédiée, et ainsi d’archiver toutes les informations glanées lors d’une infraction. Et même votre géolocalisation.

À l'usage, sa légèreté provoque un inconvénient : l'appareil se révèle être très sensible au «bougé» de l'agent de police si celui-ci n'est pas totalement stable. Pour pallier ce défaut, un trépied peut être installé mais c'est alors sa manipulation qui devient moins aisée. Sur le bord des routes, ce petit bijou de technologie présenté par son concepteur comme «l'état de l'art des radars», risque bien de faire des ravages.
Le TruSpeed est utilisable sur un véhicule en approche ou en éloignement. Il est en outre capable de mesurer la vitesse d'un véhicule roulant jusqu'à 300 km/h et jusqu'à 640 mètres de distance. Des caractéristiques qui le rendent quasiment indétectable par l'œil des automobilistes.

Le radar de poche est aussi doté d'un zoom grossissant sept fois la visée. Une véritable longue-vue qui permettra aux agents de police et aux gendarmes de vérifier le comportement du conducteur au volant. Avec une telle loupe, ces derniers seront capables d'observer l'intérieur de l'habitacle des véhicules et notamment vérifier si l'automobiliste téléphone en conduisant.

à l'ère des objets connectés, le TruSpeed n'échappe pas à cette nouvelle règle. Le radar peut être directement connecté à un smartphone pour conserver une preuve de l'infraction.

Ce dernier-né de la gamme TruSpeed S est déjà en service dans de nombreux états américains et sa maniabilité lui permet de réaliser des contrôles et des constatations en très grand nombre dans le flot de véhicules. Ce concentré de technologie coûte 3 800 € l'unité. Il sera rapidement amorti par les brigades !

Les vitres teintées interdites en janvier  :(
Toujours dans un souci d'accroître la sécurité routière, à partir du 1er janvier 2017, les vitres surteintées à l'avant des véhicules seront interdites. En effet, l'opacification des vitres avant ne permet pas aux forces de l'ordre de vérifier le comportement du conducteur (téléphone au volant, non port de la ceinture…), ni son identité (pour les personnes recherchées). Pour les contrevenants, le décret prévoit 135 € d'amende (que le juge pénal peut porter à 750 €) et le retrait de trois points sur le permis de conduire si les filtres ne permettent pas la transmission de lumière visible à 70 %. L'immobilisation du véhicule et sa mise en fourrière pourront aussi être ordonnées.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #39 le: 15 décembre 2016, 09:47:29 »
Ces radars discriminants qui flashent en dessous des limitations de vitesse ! :-\  :'(  >:(

Les radars discriminants sont apparus sur les routes en 2011, depuis leur nombre n'a cessé d'augmenter pour atteindre aujourd'hui plus de 330 cabines. Ils doivent leur nom à cette fonctionnalité qui leur permet de flasher à une vitesse différente les véhicules légers (voitures, motos, fourgon, etc) et les poids-lourds (PL) en effectuant une discrimination du type de véhicule.

Malheureusement, la différenciation du type de véhicule n'est pas toujours très fiable et de nombreux véhicules légers sont flashés en dessous de la vitesse maximum autorisée car le radar les considèrent comme des poids-lourds! Pourtant, les véhicules considérés comme des poids-lourds doivent avoir une longueur supérieure ou égale à 8 mètres et une hauteur supérieure ou égale à 2 mètres.

Mais cela est logique au regard des contraintes techniques imposées par la réglementation pour la discrimination du type de véhicule. En effet, au minimum 90% des poids-lourds doivent être discriminés dans la catégorie PL mais dans le même temps, jusqu'à 10% des véhicules légers peuvent être discriminés dans la catégorie PL. Donc sur une route avec un trafic de 3000 PL par jour, le radar peut flasher comme un poids-lourd jusqu'à 300 véhicules légers !!

Si la situation est toujours stressante pour les automobilistes flashés, il faut savoir que lorsqu'il y a une erreur de discrimination, les PV ne sont jamais envoyés. Une vérification de la catégorie du véhicule est effectuée sur le certificat d'immatriculation avant l'édition de l'avis de contravention.

Ces erreurs de discrimination sont d'autant plus fréquentes lorsque les cabines viennent juste d'être installées et que leur antenne radar dédiée à cette fonctionnalité n'est pas encore parfaitement calibrée.
Source http://www.radars-auto.com/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #40 le: 17 décembre 2016, 10:36:32 »
Après les radars de "stop", les radars à "passage piéton" arrivent sur les routes de nos villes.
Automobilistes Gare au nouveau radar piéton !  :P  :-[  :-X  :'(
Les radars piétons feront leur apparition en France dès 2017.
Cette boîte grise montée sur télescope, à mi-chemin entre un radar automatique et un dispositif de surveillance automatique, pourra atteindre jusqu'à quatre mètres de haut. Disposée sur des roulettes, la machine peut donc se placer sur n'importe quel carrefour en à peine quelques minutes.
En haut du mât se trouvent notamment deux caméras chargées de surveiller chacune une moitié du passage piéton.
Leur but ?
Identifier des situations dangereuses sur les routes impliquant des piétons.
Si un piéton venait à s'engager sur la chaussée alors qu'une voiture est en approche, le système estime qu'il y a un danger potentiel. Elle déclenche alors deux radars qui vont venir scanner les plaques d’immatriculation du conducteur. La vidéo de la scène est enregistrée par les caméras et envoyée aux agents qui peuvent décider, à la vue des images, de verbaliser, ou non, l'automobiliste. Le tout premier radar de ce genre doit être installé en janvier prochain à Calais, sur un carrefour réputé dangereux situé près d'une école.
Ce dispositif, disposé près d'un passage piéton, permettra de détecter une situation dangereuse grâce à des algorithmes de reconnaissance de mouvement.
Ses caméras, couplées à des LAPI, elles s'activeront dès qu'un piéton s'engage alors qu'un véhicule approche. Leurs images seront visionnées par un fonctionnaire de police qui décidera de la verbalisation.
Ce 1er système en France sera mis en œuvre sur un passage protégé situé à proximité d'un collège où 10 personnes ont perdu la vie en 4 ans.

135 euros d’amende et 4 points en moins  :o  >:(  ;D

Son fonctionnement est simple. L’appareil est en mesure de détecter la présence d’un piéton qui s’apprête à traverser la chaussée mais également un véhicule en approche, le tout grâce à des caméras et des radars qui scannent la plaque d’immatriculation.

Si l’automobiliste ne respecte pas le Code de la route, (priorité au piéton) les images sont envoyées à un policier qui décide (ou non), de verbaliser.
Le non-respect d’un passage protégé est effet passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de quatre points.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les radars automatique fixes et embarqués + " jumelle-radar " !!!
« Réponse #41 le: 24 octobre 2017, 09:59:01 »
Les excès de vitesse, contrôlés à l’entrée ou en sortie de virage  :-\

Désormais, les radars peuvent « flasher » dans les virages, pas seulement en ligne droite.

La technologie des radars autonomes (*) ayant évolué, une nouvelle fonctionnalité leur permet de relever les infractions à la vitesse commises par le conducteur d’un véhicule en mouvement et dans les courbes.

Ces radars, précédés d’un panneau annonçant les contrôles possibles, vont être installés « sur des routes sinueuses, notamment en montagne, afin de sécuriser les enchaînements de virages et les zones difficiles d’accès », comme le précise la DSR. Et ce sont les routes d’accès au circuit du Castellet qui ont inauguré ces premiers radars lors du Bol d’Or 2017.

Devant les critiques des associations d'automobilistes, le délégué interministériel à la Sécurité routière a expliqué que les radars seraient placé avant et après les courbes.

Aucun radar ne sera placé en plein virage mais en amont ou en aval de celui-ci, a précisé ce dimanche Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière.