Auteur Sujet: Sécurité routière - La sécurité enfant en voiture.  (Lu 15480 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Ceinture de sécurité :

    * Un enfant doit-il toujours mettre une ceinture de sécurité ?
Oui, le conducteur, d’un véhicule à moteur de moins de 9 places assises, doit s’assurer que chaque passager de moins de 18 ans qu’il transporte, soit maintenu soit par un système homologué de retenue pour enfant, soit par une ceinture de sécurité. Il lui est fait interdiction de transporter un enfant de moins de trois ans si son véhicule n’est pas équipé de ceinture de sécurité. Quant à l’enfant de moins de 10 ans, il doit être maintenu par un système homologué de retenue (R.412-2 du code de la route).

    * Un enfant de moins de 10 ans est-il autorisé à monter sur le siège avant d’un véhicule ? Non (R.412-3 du code de la route), mais si le véhicule ne comporte pas de siège arrière ou lorsque le siège arrière n’est pas équipé de ceinture de sécurité. De même, l’enfant peut monter devant s’il est placé, face à l’arrière, dans un système homologué de retenue spécialement conçu pour être installé à l’avant des véhicules et si le coussin de sécurité frontal est désactivé ou encore lorsque les sièges arrières sont momentanément inutilisables ou occupés par des enfants de mois de 10 ans transportés dans un système homologué de retenue.

Notons dès à présent qu’à partir du 1er janvier 2008, une même place ne pourra plus être partagée, chaque passager d'un véhicule léger devra occuper seul une place équipée d'une ceinture de sécurité. Les enfants ne pourront plus partager une même place qui jusqu’alors est autorisé (décret n° 2006-1496 du 29 novembre 2006)

    * Doit-on mettre la ceinture de sécurité dans un autocar qui en est équipé ? Oui, dès lors que le véhicule à moteur en est équipé le conducteur et les passagers ont l’obligation de la porter (R.412-1 du code de la route) sous peine d’une contravention de la 4e classe (750€ maximum) et 3 points en moins pour le conducteur qui ne la met pas.
    * Une femme enceinte est-elle obligée de porter une ceinture de sécurité en véhicule ? Oui, tout conducteur ou passager d’un véhicule à moteur doit porter une ceinture de sécurité homologuée dès lors que le siège qu’il occupe en est équipé. Toutefois, le port de la ceinture n’est pas obligatoire pour toute personne dont la morphologie est manifestement inadaptée au port de celle-ci (R.412-1 du code de la route).

Casque :

    * Sur quel type de véhicule le port du casque est obligatoire ? En circulation, tout conducteur ou passager d’une motocyclette, d’un tricycle à moteur, d’un quadricycle à moteur ou d’un cyclomoteur doit porter un casque de type homologué (R.431-1 du code de la route).

Transport de passager :

    * Peut-on transporter un passager sur une motocyclette ? Oui, sur les motos, tricycles et quadricycles à moteur, cyclomoteurs et cycles, le transport de passagers n’est autorisé que sur un siège fixé au véhicule différent de celui du conducteur. La selle double et la banquette sont assimilées à deux sièges (R.431-5 du code de la route).

Incapacité corporelle :

    * A-t-on le droit de conduire avec un bras plâtré ou une minerve ? Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Mais l’appréciation des circonstances relèvera des agents des forces de l’ordre se trouvant sur le terrain. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir à cette disposition est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe (150€ maximum) et l'immobilisation du véhicule peut être prescrite (R412-6 du code de la route).

Feux de brouillard :

    * A quel moment puis-je utiliser les feux de brouillard ? En cas de brouillard, de chute de neige ou de forte pluie les feux avant de brouillard peuvent remplacer ou compléter les feux de croisement. Ils peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations, sur les routes étroites et sinueuses, hormis les cas où, pour ne pas éblouir les autres usagers, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route. Le ou les feux arrière de brouillard ne peuvent être utilisés qu'en cas de brouillard ou de chute de neige. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir à ces dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe (750€ maximum, R.416-7 du code de la route).

Source www.defense.gouv.fr

Hors ligne gevette36

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - La sécurité
« Réponse #1 le: 20 août 2007, 12:13:42 »
Bonjour, Concernant les ceintures de sécurité, qu'en est-il d'un véhicule ancien, de 1967, avec seulement 2 places avant et sans ceintures.

Citer
Faut-il équiper nos belles anciennes de ceintures de sécurité ?

La réponse globale est simple :
une voiture de collection se doit d'être conforme au code de la route en vigueur à sa date de première mise en circulation.
La ceinture de sécurité est obligatoire aux places avant pour toutes les automobiles mises en circulation à partir du 1er septembre 1967 (arrêté du 20/01/75), et aux places arrière à partir du 1er octobre 1978 (arrêté du 01/08/77).
Si votre véhicule a été mis en service avant le 1er septembre 1967, vous êtes toujours légalement dispensés d'installer des ceintures.
Retenez bien cette date car la maréchaussée n'est pas toujours au fait de la législation applicable aux véhicules de collection...

Un enfant de moins de 10 ans peut-il prendre place ?.
Il semble que les textes disent que oui "seulement si on ne peut faire autrement". ?

Citer
Placer son enfant de moins de 10 ans à la place avant "passager" !
Source
Légalement, il est interdit de placer un enfant de moins de 10 ans à l’avant d’une voiture. Il est toutefois permis d'installer à l'avant un enfant de moins de 10 ans, dans l'un des cas suivants :
- Si le véhicule ne dispose pas de banquette arrière ou si celle-ci n’est pas équipée de ceinture de sécurité.
- Si la banquette arrière est momentanément inutilisable ou déjà occupée par des enfants de moins de 10 ans installés dans des sièges auto.
- Si l’enfant est transporté dans un siège "dos à la route".
La désactivation de l’airbag est alors obligatoire pour la sécurité de l’enfant.
- En utilisation face à la route, le siège avant sur lequel repose le siège auto doit être reculé au maximum.
- Vérifiez que votre enfant de plus de 10 ans est suffisamment grand avant de le passer à l’avant car la ceinture ne doit surtout pas passer sur son cou.

A noter : moins exposées que les places avant, les places arrières sont plus sûres. Il est alors préférable d'y installer son enfant jusqu'à ses 13 ans.

Hors ligne jsp-86

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 99
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - La sécurité
« Réponse #2 le: 20 août 2007, 16:32:11 »
Ben moi, en tant qu'enfant je mets toujours ma ceinture de sécurité, par contre mes parents : non   :-[ et cela risque de leur couter très cher  :'(
Le non-respect de ces obligations par le conducteur ou le passager est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 750 € et d'un retrait de 3 points du permis pour le conducteur non attaché.

Ceinture de sécurité et personnelle  >:(
Chaque enfant doit occuper seul une place équipée d'une ceinture de sécurité dans tous les véhicules particuliers.

Il est interdit d'attacher 2 enfants de moins de 10 ans avec une seule ceinture.

NOTA : Le port de la ceinture est également obligatoire pour les passagers d'autocars et de minibus.

Zou le Tatou "en voiture, en ceinture” est une campagne de l’Association PRÉVENTION ROUTIÈRE, avec le concours de TOTAL.

En France, si tout le monde mettait sa ceinture, des vies seraient sauvées et des handicapés en moins chaque année. Alors, même pour un court trajet, pas de discussion, on s’attache dans un dispositif adapté à sa taille, son poids et son âge.

Zou le Tatou de propose le jeu de la ceinture ICI

Les enfants font la leçon aux parents  >:(
Le Parisien dévoile une enquête Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes réalisée auprès de 1000 parents et enfants âgés de 8 à 16 ans.
Alors que 34 % des passagers arrière tués en 2014 ne portaient pas de ceinture, 17 % des 8-11 ans avouent ne pas s'attacher pour des trajets quotidiens.
27 % des enfants affirment que leurs parents démarrent sans avoir vérifié au préalable s'ils ont ou non bouclé leur ceinture à l'arrière.
Alors qu'un accident sur dix est lié à l'usage du téléphone en voiture, 54 % des enfants ont déjà vu leurs parents répondre à un coup de fil, et plus d'un tiers les ont vus en train de rédiger ou lire un SMS en conduisant.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6763
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - La sécurité
« Réponse #3 le: 18 juillet 2015, 09:56:52 »
Le saviez-vous ?
Pourquoi les sièges auto "dos à la route" protègent mieux les enfants ?

Indispensables pour transporter les tout petits, les sièges "dos à la route" vont évoluer pour accueillir les enfants jusqu’à au moins 15 mois grâce à la nouvelle norme I-Size. Ce choix répond à un réel besoin physiologique…  :o

En effet, les enfants, et en particulier les tout petits, ne sont pas des adultes miniatures ! La tête représente le quart du poids total chez un bébé, contre moins d’un dixième chez l’adulte. Par ailleurs l’ossification des cervicales se termine vers seulement 18-24 mois… Par conséquent, en cas de projection violente vers l’avant, le cou d’un bébé, encore "élastique", ne sera pas en mesure de retenir la lourde tête sans séquelles physiques, parfois très graves.

C’est pourquoi la position "dos à la route" est la plus sécuritaire.  8)
En cas de choc frontal du véhicule, le dos et la tête de l’enfant sont retenus directement par le dossier du siège auto, ce qui limite fortement le risque de blessure à la tête et au cou.

L’utilisation d’un siège-auto adapté à la morphologie de l'enfant, son poids, sa taille et son âge, est capitale pour sa sécurité.
Lors d'une collision, le risque d'être tué, pour un enfant non attaché, éjecté hors de l’habitacle, est multiplié par 6 ou 7 !

Voici les conseils de la Prévention Routière pour faire le bon choix.  ::)
Le siège doit être homologué pour garantir sa conformité aux normes en vigueur. Assurez-vous qu’il porte sur l’étiquette la lettre E suivie d’un chiffre dans un cercle prouvant qu’il est conforme aux normes de sécurité routière européennes. Le chiffre qui suit le E, indique le pays de l'Union européenne où cette homologation a été effectuée (elle est reconnue dans toute l'Union européenne).
Faciliter la fixation du siège auto, limiter les erreurs d'installation, mieux arrimer le siège "enfant" dans le véhicule : le système d'attache Isofix présente d'indéniables avantages. A condition que le véhicule, lui aussi, soit équipé d'attaches Isofix.

Le principe de l'Isofix ?

Deux pinces rigides :
Côté voiture, deux solides anneaux métalliques sont dissimulés dans la banquette arrière, entre l'assise et le dossier… sans risque de blessure pour la personne qui s’y assoit en l’absence de siège auto !
Le siège enfant, lui, est doté de deux pinces métalliques rigides terminées par un crochet. Elles se clippent, par simple poussée, dans les deux anneaux du véhicule.

Un troisième point d’attache…  ???
L’Isofix comporte un 3e point de stabilité (dispositif anti-rotation) permettant d'empêcher le siège auto de basculer vers l'avant en cas de collision.
… selon deux modalités :
- soit une "Top Tether" ou sangle de retenue, qui fixe le dossier du siège auto au véhicule. Cette solution dite "universelle" est compatible avec tous les véhicules équipés Isofix ;
- soit une "jambe de force", réglable en hauteur, qui s'appuie sur le plancher de la voiture et stabilise le siège. Cette solution, dite "semi-universelle", nécessite de vérifier la compatibilité de ce système avec votre véhicule.

Encore une amélioration avec I-Size :
La réglementation qui s’impose aux fabricants de dispositifs de retenue pour les enfants évolue : au règlement européen R 44-04 s’est substitué, depuis juillet 2013, le R 129. Et ce n’est pas un simple changement de numéro !
Ce nouveau texte introduit des améliorations importantes pour la sécurité et le confort des enfants en voiture :
- les sièges sont conçus selon la taille de l’enfant ;
- ils offrent une meilleure protection en cas de collision latérale ;
- ils disposent du système de fixation Isofix, ce qui limite les risques erreurs d’installation ;
- les enfants sont transportés dos à la route jusqu’à 15 mois, c’est-à-dire, dans la position la plus sûre, plus longtemps.

Mais inutile de remplacer le siège auto dont vous vous servez actuellement !
Les modifications s’imposent uniquement aux fabricants de sièges qui vont peu à peu mettre sur le marché des sièges plus sûrs, plus faciles à choisir. Ainsi, en pratique, pour permettre une mise en place en douceur et l’adaptation des véhicules neufs à ces nouveaux sièges, les deux réglementations vont cohabiter pendant plusieurs années.
Ensuite, ne resteront en vente que les sièges les plus récents, mieux équipés et plus sûrs. Mais les sièges anciens pourront continuer à être utilisés, comme cela se produit à chaque évolution réglementaire.


Conseils d'achat : la sécurité avant tout :
Le siège auto doit être homologué (la lettre E suivie d’un code "pays" dans un cercle).
N'achetez pas un siège d'occasion dont vous ne connaissez pas la provenance ou l’utilisation passée.
Préférez toujours un siège neuf même si sa durée d’utilisation est courte. Sachez qu’après un choc, le siège peut présenter des défauts invisibles à l’œil nu qui peuvent le rendre inefficace en cas d’accident.

Optez pour un dispositif sûr et simple d’usage, surtout si vous devez régulièrement le faire passer d’une voiture à une autre. Si votre voiture le permet, adoptez sans hésiter un siège Isofix.
Choisissez un modèle confortable pour votre enfant, qu’il puisse jouer et regarder dehors tout en étant bien maintenu, etc.
Pour faire le meilleur choix, consultez les tests comparatifs des organismes de consommateurs (Que choisir ? 60 millions de consommateurs, etc.) ou lors de crash-tests (Euro NCAP, TCS ou ADAC).

Essayer-le avant d’acheter. N’hésitez pas à demander au vendeur de faire une démonstration d’installation dans votre véhicule et s'il ne le veut pas changer de boutique

Le saviez-vous ?
Un siège auto doit impérativement être remplacé après tout accident ou choc. Même lors d’un petit accrochage, le siège peut avoir été endommagé de manière non apparente. Votre assurance prend en général en charge le remplacement (voir le contrat souscrit).

Source : http://www.preventionroutiere.asso.fr/Parents/L-enfant-en-voiture/Choisir-son-siege-auto/%28article_id%29/963/%28position%29/0