Auteur Sujet: Accident sur route et autoroute - signalez pour éviter le sur-accident !  (Lu 27924 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
j'ai lu dans " le parisien" d'hier que la SANEF, société d'autoroute, recommandait aux conducteurs empruntant son réseau de ne pas mettre le triangle lors d'une panne de véhicule, mais d'allumer les feux route (rouge) et warning (orange clignotant) pour la sécurité du poseur du triangle de présignalisation mais souhaiterait que tous les passagers soient vêtus d'un gilet fluo jaune et se tiennent derrière les glissières de sécurité.

Citer
Des sociétés d'autoroute déconseillent l'utilisation du triangle lors d'un arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence, car trop dangereux à poser.
Contactée par Le Figaro.fr, la déléguée interministérielle à la sécurité routière estime qu'il faut apprécier au cas par cas, avec du «bon sens».
Selon les professionnels du secteur, le danger de mort est réel sur la bande d'arrêt d'urgence. L'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) juge cette «position fondée» et attire l'attention des autorités sur le sujet. «Nous expliquons aux automobilistes qu'il est dangereux de circuler, en voiture ou à pied, sur la bande d'arrêt d'urgence, il n'est donc pas cohérent d'utiliser le triangle sur cette bande», estime un porte-parole des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (Eiffage).


quand pensez vous ?

http://www.alpharoute.info/prevention/ville/autocontrol.html

Vous prenez la route ? Restez prudent, vigilant et pensez à faire des pauses car sur la route nous somme aussi fragiles que des œufs !! Annoncer l’insupportable après un accident mortel éviter cette dure tâche aux gendarmes.

Bon week-end  ;)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Un reportage est passé sur les infos de midi, mais je crois que c'était "la Picardie" donc tout le monde n'a pas du le voir !
Je trouve ça bidon car pour mettre le triangle, tu te mets derrière la barrière de sécurité, tu marches tes 300 mètres, tu te penches légèrement, tu tends le bras et tu le poses  ::)

Tu as pris le risque faible de te faire embarquer le bras, mais tu as épargné la petite famille de taper ta tuture à 130 !

Après, si il n'y a pas de barrière et que c'est un talus, c'est une autre affaire  :-\ mais bon le plus souvent c'est une barrière !

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Pareil, je ne pense pas que ça soit à une société d'autoroute de décider de ce genre de choses... mais « Un arrêté complémentaire du 30 septembre 2008 précise que l’obligation ne s’applique pas dès lors que cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur », d'autre part le triangle conçu pour la signalisation d'un véhicule arrêté sur route est trop léger pour une signalisation sur autoroute et peut être emporté par le souffle d'air déplacé par les autres véhicule notamment les Poids lourds.
Une personne peut également se placer, sur autoroute en circulant en sécurité derrière les barrières, à 250/300 mètres en amont de l’accident (derrière la glissière de sécurité) et faire des signes, avec le bras et de haut en bas, pour faire ralentir les véhicules et de nuit, vêtu d'un gilet rétro-réfléchissant et une lampe électrique.


Cas particulier : Sur le périphérique ou sur autoroute, si vous tombez en panne sur la voie de gauche, pensez à sortir de votre voiture (et à faire sortir vos passagers) impérativement du côté gauche. Ne tentez pas de traverser pour rejoindre une borne d'appel : utilisez dans ce cas votre téléphone mobile. Sur le périphérique, la télésurveillance permet au secours de vous repérer très rapidement de de vous venir en aide.

Hors ligne bronsky

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 109
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Il y en a combien qui ont déjà balisé un accident en amont sur une route à grande circulation ? Si seulement ils allumaient les feux de détresse  ???
Moi je confirme les dits de la sociétés d'autoroute, un balisage avec un triangle débordant sur la chaussée ou sur la BAU, avec un baliseur X qui prend des risques inconsidérés c'est dangereux !!!!!!  :o
maintenant si l'on reste derrière la glissière ou si c'est sur une route à double sens, à condition que ça ne soit pas dans un virage mais 50 m avant celui-ci  .... ça l'ai même enseigné au psc1

Cependant, notez qu'en plus des risques pris, les triangles du commerce sont tellement léger qu'ils peuvent être happés par le souffle d'un gros véhicule et se retrouver sur les voies créant ainsi un danger supplémentaire  ::)

« L'obligation de mise en place du triangle ne s'applique pas lorsque cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur »

Le décret du 30 juillet 2008 a rendu obligatoire la pose d'un triangle de pré-signalisation en cas de panne ou d'accident, y compris sur autoroute. Ce faisant, il a contribué à créer un nouveau problème de sécurité, en augmentant le risque encouru par l'automobiliste qui doit marcher quelques dizaines de mètres pour aller poser son triangle sur une autoroute.

Ce risque, particulièrement élevé sur les autoroutes, avait amené les sociétés d'autoroutes à déconseiller l'utilisation du triangle de sécurité.

La sécurité routière avait été alertée sur cette question touchant à la sécurité sur autoroutes par plusieurs associations d'automobilistes dont  l'Automobile Club, Association Française des Automobilistes (ACAFA).

Une réponse (publiée au JO le 30/06/2009 en page 6753) vient éclaircir les conditions d'utilisation du triangle de pré-signalisation en cas de panne ou d'accident, y compris sur autoroute.
En période de départs en vacances, l'Automobile Club, Association Française des Automobilistes (ACAFA) rappelle les conditions d'utilisation du triangle de pré-signalisation.

En cas de panne ou d'accident :

1/ L'allumage des feux de détresse en toutes circonstances d'arrêt d'urgence demeure obligatoire.

2/ L'obligation de mise en place du triangle s'applique aux véhicules immobilisés sur la chaussée.

3/ Les véhicules immobilisés sur la bande d'arrêt d'urgence et n'empiétant pas sur la chaussée ne sont donc pas soumis à cette obligation.

4/ Dans le cas d'un véhicule immobilisé sur la chaussée, les règles de sécurité à respecter sur les autoroutes demeurent : il est interdit à un piéton de circuler sur une autoroute. Il doit en revanche  appliquer les consignes de sécurité : mettre les feux de détresse, revêtir son gilet et se mettre à l'abri le plus rapidement possible derrière les barrières de sécurité.

5/ L'article 2 de l'arrêté du 30 septembre 2008 précise dans son article 2 que, dans tous les cas,  « l'obligation de mise en place du triangle ne s'applique pas lorsque cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur ».
 

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Ouai mais risque inconsidéré, on lui a pas demandé de traverser l'autoroute, de déballer son triangle en plein milieu des voies mais de le poser gentiment sur le bord de la BAU, on lui a juste demandé de faire comme on l'a appris au PSC1 donc pas de prise de risque inutile et protéger le secouriste avant tout, si tu as bien réviser ^-^

Citer
Bon à savoir : sur autoroute, le triangle n'est pas obligatoire si le véhicule est immobilisé sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU).
En règle générale, le triangle n'est pas obligatoire lorsque sa pose, sur tout type de route, constitue une mise en danger de la vie du conducteur.

Hors ligne bronsky

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 109
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
quand je fais un psc1, je précise de rester derrière la glissière, mais c'est par expériences d'ex spv, mais le référentiel ne le stipule pas....

Distance d'arrêt = distance de réaction + distance de freinage


- La distance d'arrêt d'un véhicule est étroitement liée à sa vitesse, au temps que met le conducteur pour réagir et à la distance de freinage.

- Le temps de réaction varie de 1 à 2 secondes et dépend du niveau d'attention du conducteur, de son expérience de la conduite, de son état physique et des conditions de circulation.

- La distance de freinage dépend de la chaussée (sur sol mouillé, elle est multipliée quasiment par deux), de l'état du véhicule (freins, pneus,…)

- Avec de bons freins, sur route sèche et avec un temps de réaction d'une seconde :

> à 30 km/h,   il faut 13 m pour s'arrêter
> à 50 km/h,   il faut 28 m
> à 90 km/h,   il faut 70 m
> à 130 km/h, il faut 129 m

43% des accidents sur autoroute résultent de collisions arrières ou en chaîne du fait du non respect des distances de sécurité entre les véhicules, à savoir la longueur de 2 lignes blanche séparant les voies de la BAU.

Hors ligne lolof

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 189
  • Sexe: Homme
  • Formateur ambulancier
    • Voir le profil
ce que je trouve dommage c est que si on dit sur autoroute c est pas souhaitable les conducteurs vont étendre ça à la voie rapide aux périph, aux nationales ......

«Un arrêté complémentaire du 30 septembre 2008 précise que l’obligation ne s’applique pas dès lors que cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur. »,

Actarus555

  • Invité
Bonsoir,

Pour neutron02, le triangle, c'est minimum 150 à 200 m avant l'accident et la configuration de la route (virage) qu'il faut le mettre ;)

Personnellement je suis moyennement convaincu concernant l'utilité d'un triangle sur autoroute ou une voie rapide. Les triangles de nos véhicules perso sont trop légers et risquent de s'envoler au premier passage de poids-lourd  :(  Ils ne sont que très moyennement pris en compte par les usagers. Déjà avec un triangle mastoc SP, des véhicules visibles avec gyrophares les gens ne ralentissent pas forcément alors avec un petit triangle ...

De plus je ne suis pas certain que les tout le monde prendra la peine de passer derrière la glissière de sécurité pour aller mettre le triangle.
J'imagine que les recommandations de la société d'autoroute font suite à un retour d'expérience et je pense qu'avant de les condamner, il serait utile de prendre la peine de les analyser.
Sur une autoroute, les patrouilleurs sont là très rapidement pour sécuriser la zone (souvent avant les secours), la SANEF estime peut-être qu'il vaut mieux que les personnes se mettent en sécurité et transmettent l'alerte plutôt que d'essayer d'aller poser un triangle à 200 m de l'accident (temps à pied pour un pékin moyen, 5 à 10 minutes minimum : combien de véhicules croiseront l'accident pendant ce temps ?)

Concernant le gilet rétro réfléchissant pour tous les occupants, je suis pour (tout comme il serait utile de disposer d'un extincteur en état de fonctionner... mais ne rêvons pas ...)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
"le triangle, c'est minimum 150 à 200 m avant l'accident, plus si celui-ci est survenu après un virage, qu'il faut le mettre"
Sur Yahoo j'ai même lus 30 mètres en AGGLOMERATION au minimum du véhicule à signaler., mais oui, j'avoue que sur la route, plus c'est loin mieux c'est si les autres automobilistes arrivent vite ! 

"sont que très moyennement pris en compte par les usagers"
 Vue le nombre de pékin ( vous l'aimez bien ce mot ;D ) qui l'utilise pour signaler autre qu'un AVP (même si a la base le triangle signal juste un danger) les gens vont se dire a quoi bon ralentir si c'est juste pour 3 mottes de terre sur le route ::)

"De plus je ne suis pas certain que les tout le monde prendra la peine de passer derrière la glissière de sécurité pour aller mettre le triangle."
Sa c'est comme de mettre ta ceinture avant d'avoir fait 500 metre avec la voiture, si les gens ne respect pas les consigne et ne font pas preuve de bon sens, sa pose quelque problème.

"les recommandations de la société d'autoroute font suite à un retour d'expérience"
C'est pour sa que je disait qu'ils sont bien placé pour parler de SR.

"Sur une autoroute, les patrouilleurs sont là très rapidement pour sécuriser la zone (souvent avant les secours), la SANEF estime peut-être qu'il vaut mieux que les personnes se mettent en sécurité et transmettent l'alerte plutôt que d'essayer d'aller poser un triangle à 200 m de l'accident (temps à pied pour un pékin moyen, 5 à 10 minutes minimum : combien de véhicules croiseront l'accident pendant ce temps ?)"
Sa j'avoue que cette argument tiens la route !

"Concernant le gilet rétroréflechissant pour tous les occupants, je suis pour (tout comme il serait utile de disposer d'un extincteur mais ne rêvons pas ...) "
Pareil, c'est utile je trouve, pour l'extincteur, il est bien obligatoire en Allemagne, faudrait qu'un bonhomme en costard nous sorte une petit reforme et le tour est joué, mais les gens hurlaient déjà en achetant un kit à 11€ alors un extincteur à 35 ... ::)
 

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Minimum le 35 ;D ... EN AGGLOMÉRATION au minimum 30 mètres du véhicule à signaler en plus des feux de détresse.

Pour ma part je ne suis pas d'accord, en revanche je concède qu'à force de voir du triangle à tout va les gens vont finir par ne plus en tenir compte, mais ça c'est l'esprit humain qui est fait comme ça... ^^

Actarus555

  • Invité
Minimum le 35 ... EN AGGLOMERATION au minimum 30 mètres du véhicule à signaler.

Selon le code de la route (je cite de mémoire donc je peux me tromper) c'est, il me semble, 50 mètres et avant un virage si l'accident a eu lieu après, visible à 100m.

Mais selon le référentiel PSC1, distance entre le triangle et l'accident 150 à 200 mètres minimum car il faut penser à la vitesse d'arrivée des autres automobilistes - souvent à plus de 90 km/h  :-X  ...

J'adore la cohérence entre les ministères ... Ceci dit, je suis plus pour la deuxième solution.

Pour ma part je ne suis pas d'accord

Le balisage est quelque chose de plus complexe qu'il n'y parait au premier abord, je ne cherchais pas à mettre tout le monde d'accord avec moi, mais simplement à présenter un autre point de vue.

En tant que formateur, je dis aux stagiaires de mettre le triangle, d'une part car c'est ce que je dois dire, d'autre part car je suis malgré tout d'accord avec ça mais je leur précise également de ne pas se mettre trop en danger en faisant cela (Je ne recommanderai jamais de placer un triangle en cas d'accident sur la voie de gauche de l'autoroute par exemple mais d'allumer ses feux de détresse).

D'une manière personnelle en tant que secouriste isolé, j'avise au cas par cas, les quelques accidents auxquels j'ai pu être confronté à titre privé sur autoroute avaient donné lieu à un embouteillage donc pas de balisage à faire et un autre était sur la voie de gauche...

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Pour votre info concernant le triangle sur autoroute, vu le danger pour un piéton

 -http://www.preventionroutiere.asso.fr/   
Accident ou panne sur la route : que faire ?
Protéger, Alerter, Secourir : les trois règles d’or à appliquer en cas d’accident.
Protéger pour éviter que l’accident ne s’aggrave...

    * Signalez-vous et protégez vos passagers : allumez vos feux de détresse ; enfilez un gilet rétro-réfléchissant (avant de sortir de la voiture si possible) ; sortez de la voiture et faites sortir vos passagers du côté droit (côté passager) ; mettez-vous, avec vos passagers, à l’abri sur l’accotement, le plus loin possible de la chaussée (ou derrière la glissière de sécurité s’il y en a une).
    * Veillez à ce que le contact des véhicules accidentés soit coupé (batterie) et le frein à main serré.
    * Balisez les lieux et rendez l’accident visible pour les autres automobilistes : placez un triangle de pré-signalisation, au moins 50 mètres en amont du véhicule et s’il y a lieu, avant le virage précédant l’accident. Le triangle doit être visible à 100 mètres au moins.
Attention, une exception à cette règle : sur autoroute, ne tentez pas de mettre le triangle sur la chaussée.
    * Une personne peut également se placer à 150 mètres en amont de l’accident (derrière la glissière de sécurité) et faire des signes pour faire ralentir les véhicules. De nuit, cette personne doit être équipée d’un gilet rétro-réfléchissant et d’une lampe électrique.
    * Éclairez les véhicules accidentés la nuit (feux de route d’un autre véhicule garé sur l’accotement...).
    * Ne modifiez pas l’état des lieux.

plus d'infos sur :
http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-conseils/Toutes-les-fiches-conseils/Pratique/Accident-ou-panne-sur-la-route-que-faire

Mais généralement lors d'un accident sur autoroute les services de la voirie sont sur les lieux avec du matos bien plus approprié à la situation que ceux d'un particulier, donc inutile de sortir son triangle riquiqui  ;)

Sécurité - Le triangle refait parler de lui ! Plus obligatoire sur autoroute…

Toute l'actualité en image

Souvenez-vous, le 13 mars dernier, l'ensemble des sociétés d'autoroutes alertait les pouvoirs publics face au danger du triangle de pré-signalisation sur autoroute.
Les agents sur le terrain avaient en effet remarqué que le fameux triangle, trop léger, pouvait s'envoler à cause des appels d'air créés par le passage des véhicules.
La Sanef et SAPN s'étaient ainsi fendues d'un communiqué alarmiste : "Sanef et SAPN déconseillent à leurs clients l’utilisation du triangle de pré-signalisation sur autoroute où sa mise en place constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur".

Une question naissait : faut-il ou pas installer le triangle sur autoroute ?

Aujourd'hui, le mystère n'est plus !
Une réponse à une question ministérielle éclaire les automobilistes sur le comportement à avoir en cas d'arrêt imprévu sur autoroute.

Voici le détail :
1) L'allumage des feux de détresse en toutes circonstances d'arrêt d'urgence demeure obligatoire.
2) L'obligation de mise en place du triangle s'applique aux véhicules immobilisés sur la chaussée.
3) Les véhicules immobilisés sur la bande d'arrêt d'urgence et n'empiétant pas sur la chaussée ne sont donc pas soumis à cette obligation.4) Dans le cas d'un véhicule immobilisé sur la chaussée, les règles de sécurité à respecter sur les autoroutes demeurent : il est interdit à un piéton de circuler sur une autoroute.
Il doit en revanche appliquer les consignes de sécurité : mettre les feux de détresse, revêtir son gilet et se mettre à l'abri le plus rapidement possible derrière les barrières de sécurité.
5) L’article 2 de l’arrêté du 30 septembre 2008 précise dans son article 2 que, dans tous les cas, "l'obligation de mise en place du triangle ne s'applique pas lorsque cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur".
Pour signaler l'accident utiliser en priorité les bornes " Orange " qui vous positionneront plus facilement que votre tél. portable - si vous utilisez celui-ci notez et précisez le au secouriste : le Point Kilométrique et le sens de circulation de la voie sur laquelle a eu lieu l'accident.

Que du bon sens finalement...  ^-^

[SECURITE ROUTIERE]

Nous avons déjà croisé un véhicule au chargement mal arrimé. Le cliché réel fait par les gendarmes de la Haute-Garonne ci-dessous ne peut pas vous laisser insensibles en ignorant votre responsabilité...  8)
A l’avant, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb du véhicule. A l’arrière, il ne doit pas traîner sur le sol, sauf à encourir une amende de 68 euros (article R.312-22 du Code de la route). De manière générale, une autre sanction prévoit que "toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger" (article R.312-19 du Code de la route).

Vérifier bien votre chargement avant tout départ et bonne route...

Actarus555

  • Invité
Un sujet est passé aujourd'hui sur france 3 au journal national, comme le dit jp77, il serait question d'une modification du code de la route.

Ceci dit, un responsable sécurité routière à bien rappelé que la mise en place du triangle est obligatoire, à condition de ne pas se mettre en danger en le posant.
Sur autoroute (et ça semble confirmé), cela me parait trop dangereux. Sur une nationale avec un trafic important, ça peut l'être tout autant.

Citer
Sur la route il y a bien sûr les usagers, mais aussi ceux qui interviennent sur cet espace : les secours (pompiers, forces de l'ordre, urgentistes), les dépanneurs et les agents chargés de son entretien.

Les interventions peuvent s’effectuer de jour comme de nuit, sur des chantiers fixes ou mobiles, programmées ou dans l'urgence.

Ces agents travaillent pour vous, pour votre sécurité et votre confort, alors faites attention à eux et ralentissez à leur approche.

Hors ligne ben62

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 102
  • Sexe: Homme
  • Etudiant Thanato
    • Voir le profil
Selon le 13h00 de France 2 de ce jour la loi dit que sur autoroute l'on doit déposer le triangle de sécurité si le ou les véhicules empiètent sur les voies de circulation.
Si le véhicule est correctement rangé sur la BAU  ou si cela met en danger la personne il ne faut pas mettre de triangle mais allumer tout de même les "Feux de détresse" ou "warning" et se réfugier derrière les barrières de sécurité vêtu de son "joli" gilet Jaune  ^-^

-http://www.zerotracas.com/securite_routiere/triangle_pre-signalisation_869.html

Quid des personnes handicapées

Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1, tétraplégique depuis un accident survenu lors d’essais en 1989, est aujourd’hui conseiller handicap auprès de la déléguée interministérielle à la sécurité routière :

    « C’est une question importante, qui a été évoquée avec la déléguée interministérielle à la sécurité routière. Je la comprends parfaitement, puisque je suis dans ce cas. Le code de la route stipule qu’en aucun cas, une personne ne doit créer un sur-risque. C’est du bon sens : on ne doit pas tenter de faire quelque chose qui ajoute un risque, comme de sortir en fauteuil pour aller mettre le triangle. Le conducteur handicapé en panne doit utiliser ses feux de détresse et appeler les secours, s’il a un téléphone portable, ce qui est souvent le cas. Il n’y aura pas de verbalisation dans ces cas.
    En revanche, cela n’enlève rien à l’obligation d’avoir dans sa voiture un gilet et un triangle. Ils seront utilisés si une personne valide se trouve dans le véhicule. »

En savoir plus

    * http://www.philippe.streiff.com
    * http://www.ceremh.org (Centre de Ressources et d'Innovation Mobilité Handicap)
 

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Prenez vos repères :
Le Code de la route a fixé une règle claire : l’intervalle de sécurité minimum à ménager entre vous et le véhicule qui vous précède est la distance que vous parcourez en 2 secondes.
http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-conseils/Toutes-les-fiches-conseils/Risques/Distance-de-securite
Astuce : sur autoroute, les lignes délimitant la bande d’arrêt d’urgence mesurent 38 mètres et sont espacées entre elles de 14 mètres. A 130 km/h, il convient de laisser un intervalle de 2 traits, soit 90 mètres pour arrêter votre véhicule sans percuter celui qui vous précède.

Triangles cherchent mode d'emploi

Obligatoires dans toutes les voitures, les triangles de pré-signalisation peuvent représenter un danger accru lors d'un accident sur autoroute.
Une clarification s'impose.
Il faut l'avoir dans sa voiture, mais pas nécessairement l'utiliser.
Parfois, son usage peut s'avérer dangereux. A moins qu'un camion qui passe à proximité ne le fasse tout simplement s'envoler. Depuis qu'il a été imposé dans toutes les voitures, le triangle de pré-signalisation n'en finit pas de susciter les interrogations. La dernière polémique en date a été lancée il y a quelques jours par les sociétés d'autoroutes elles-mêmes ; depuis, la controverse monte, lentement mais sûrement, au point qu'elle a obligé ce lundi Dominique Bussereau à monter au créneau sur RTL.

Résumons.
L'utilisation du triangle de pré-signalisation, associée au gilet jaune rétro-réfléchissant, est obligatoire depuis le 1er juillet 2008. Il doit permettre d'avertir les automobilistes en cas d'accident ou de panne, évitant ainsi sur-accidents et carambolages.
Il vise donc à sauvegarder les conducteurs et passagers des véhicules accidentés, ainsi que les autres usagers de la route.
Or, la semaine dernière, la Société des Autoroutes Paris-Normandie a déconseillé l'utilisation du fameux triangle lors d'un arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence, car elle constituerait "une mise en danger manifeste de la vie du conducteur". Une position aussitôt jugée "fondée" par les autres exploitants d'autoroutes.
La société s'est appuyée sur une note récente de la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières qui estimait que l'utilisation du triangle "ne s'applique pas s'il y a mise en danger manifeste de la vie du conducteur". Or, selon les concessionnaires, c'est toujours le cas sur la bande d'arrêt d'urgence.

"S'il faut modifier les textes, on le fera"

L'association des sociétés françaises d'autoroutes a dès lors attiré l'attention des autorités sur le sujet. "Nous expliquons aux automobilistes qu'il est dangereux de circuler, en voiture ou à pied, sur la bande d'arrêt d'urgence, il n'est donc pas cohérent d'utiliser le triangle sur cette bande", a expliqué un porte-parole des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (Eiffage).
Difficile alors pour les conducteurs de s'y retrouver, et l'association 40 millions d'automobilistes demandait deux jours plus tard "une clarification rapide des textes" sur l'utilisation du triangle. En considérant, elle aussi, "que l'utilisation d'un triangle sur autoroute n'est pas nécessaire, que les feux de détresse seul sont visibles des autres usagers,  en raison de la mise en danger inutile qu'elle peut provoquer".

La clarification n'est pas encore venue. Mais Dominique Bussereau lui-même s'est désormais saisi de la question. "Le triangle, a rappelé lundi matin sur RTL le secrétaire d'Etat chargé des Transports, il faut l'avoir depuis octobre 2008". C'est à cette date en effet que les forces de l'ordre ont commencé à verbaliser l'absence du fameux accessoire, après quelques mois de répit pour permettre à tous les conducteurs de s'équiper. Aussi, en cas d'accident, "la réglementation indique qu'il faut le mettre, sauf si ça met en danger vie conducteur. Or sur autoroute, on est dans une situation de danger potentiel. (...) Le petit débat qui se pose montre qu'il faut préciser les choses. On va remettre les articles du Code de la route dans le bon sens. Et s'il faut modifier les textes, on le fera".

Dans l'immédiat, en cas de panne sur autoroute, que faut-il donc faire ? Quelques conseils des sociétés d'autoroutes et de la Sécurité routière : "allumer les feux de détresse, enfiler le gilet de sécurité jaune avant de sortir du véhicule, sortir du véhicule par la droite (côté passager), se mettre à l'abri derrière la glissière de sécurité et si possible rejoindre à la borne d'appel d'urgence la plus proche". En emportant le triangle sous le bras ?



Par Franck LEFEBVRE-BILLIEZ le 09 mars 2009 à 07:54

-http://s.tf1.fr/mmdia/i/70/1/4022701ikwar.png?v=1