Auteur Sujet: Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??  (Lu 26945 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ouin_ouin

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 702
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour à tous

Je ne suis pas un habitué de ce forum, mais plus du forum ambulancier.  ;)
J'ai lu un post sur ce forum ambulancier, de l'un des vôtres (policier), qui m'a fait bondir. Pour votre collègue, que je nommerai pas, la prévention en terme de sécurité routière ne sert plus à rien ou à pas grand chose.  :P
Cela fait presque 20 ans que je milite pour la SR (Sécurité Routière), et lire cela... ça me fait du mal.  :'( :'(
Pour lui toujours, seule la répression compte, comme si l'automobiliste était mono-neuroné.

J'ai juste une question à vous poser, cette réflexion est elle courante chez vous automobilistes et force de l'ordre ou pas ?

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Il va y avoir des morts ;D

Je me rappelle, qu'à la suite du décès de ma prof d'Allemand dans un accident de la circulation, une journée de prévention sécurité routière avait été organisée, et rien qu'à voir les réactions de certains devant les affiches, tu te dis qu'ils n'ont rien compris à la vie. :o

Je pense que la prévention n'est efficace que chez un pourcentage des plus jeunes qui "captent" et savent obéir à l'adulte expérimenté (c'est une loi de la nature) car ils ont encore le cerveau malléable mais le mec qui a l'habitude de rentrer en voiture tous les weekends avec 1g50 voire plus ne changera malheureusement pas ces habitudes de Gros Con, >:(
Une de mes connaissances a planté, un 4x4, 3 voitures et le tracteur de la commune parce que "Monsieur" avait "un peu" abusé de l'apéro. Maintenant il est sans boulot, je sais même pas s'il a encore le permis mais il rentre toujours bourré le weekend et cela malgré les nombreux stages et cures de désintoxication.  :-[
Hélas pour ce genre de personnage la prévention glisse comme la pluie sur les plumes d'un canard parce dans son cerveau aucune lumière de conscience ne s'allume  :-X

Malgré que je trouve remarquable le boulot de toutes ces personnes qui oeuvrent en association de sécurité routière, je pense que certaines individus ne s'arrentent pas à ça, il faut avoir perdu son meilleur pote la soirée de noël et une amis le jour de l'an pour comprendre que la route est dangereuse. Si j'avais plus de temps libre, je pense que je m'investirais dans une telle association.

La meilleure prévention se fait au sein de la famille car si les adolescents sont influençables, un jeune qui arrive à dire "non", c'est un jeune a qui on a appris à le faire car aucune campagne de prévention n'est efficace à 100%, mais les images crues sont sans doute plus efficaces que les discours lénifiants et démago. Ce n'est jamais simple de mesurer l'impact des images choc sur les jeunes ou les plus vieux. Les conduites à risque, peuvent induire un effet pervers en suscitant une sorte de fascination qui risque d'inciter à adopter le comportement qu'on veut éviter. Les jeunes sont d'ailleurs familiers de «la culture gore».
Sécurité Routière : le trash pour réveiller les consciences ?
Basé sur le slogan « Tant qu’il aura des morts, il faudra agir pour une route plus sûre », le film mêle images réelles et fiction, et montre les conséquences meurtrières des négligences de nos comportements au volant.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
D'un autre coté, c'est d'actualité... Même les policiers grognent sur cette obligation de répression à tout-va ! et pourtant  :-X

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Comment ça ? En gros ils en ont marre que les gens reagissent n'importe comment et face n'importe quoi au volant ?

La Sécurité routière distille ses campagnes de prévention depuis les années 70 avec, à la clé, un objectif: marquer les esprits pour réduire l’accidentalité routière.
Quatre décennies que les pouvoirs publics et les associations ont mis au point des dizaines de campagnes de prévention pour parler de sécurité routière. Le défi était de taille afin de traverser les couches sociales et les âges pour sensibiliser l’ensemble des Français aux dangers de la route.
La première opération de prévention routière date de 1973. Les accidents de la route emportent alors plus de 16.000 personnes par an, soit l’équivalent du nombre d’habitants de Mazamet, une ville du Tarn.

Michel Tauriac et Guy Seligmann réalisent «Mazamet, la ville rayée de la carte». Sur les images, les habitants de la ville sont couchés sur le sol, simulant le décès. Un tournage en rupture avec la majorité de l’opinion, qui s’insurge contre la limitation de la vitesse à 130km/h (autoroutes) et 110km/h (routes) et le port de la ceinture de sécurité.
Les Français jugent ces mesures attentatoires à leur liberté.  8)
Insoutenable - sécurité routière et cela a t il eu un effet positif responsabilisant les conducteurs ??
Le but était de marquer les esprits plus longtemps que dans les quelques minutes qui suivent la visualisation du spot, d’impacter la conduite sur le long terme. Ces films visent en première ligne les jeunes (21% des tués) car quand on est jeune, on pense qu’on est indestructible et éternel donc la question de la sécurité ne se pose pas et l'on sen fout  :-\ et c'est dommage  :-[



Hors ligne Anthony31

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 71
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
Avant tout, je ne fais pas partie des FDO, mais je vais donner mon opinion en tant que simple citoyen.
Je pense qu'au niveau de la prévention en France, nous avons largement fait le tour et comme vous le dites, cela fait 20 ans voire plus que vous militez pour la Sécurité Routière.
Question simple : Durant ces 20 années qui se sont écoulées avez vous vu un changement à 100% des mentalités et du comportement de tous automobilistes ou autres conducteurs 2 roues et aussi piétons sur la route, grâce aux campagnes de prévention ?
Personnellement, la réponse est NON.  :-[
Il n'est pas possible, en France comme ailleurs, de faire appel à la jugeote civique et à l'autodiscipline de chacun. Le Français est bête et ne comprends pas l’intérêt de ces campagnes parce que c'est un égoïste, même en arrosant tout cela de grosse dose de pédagogie... car il est potentiellement "stérile" à cette culture de civisme.
Avec la prévention, en France, la formation pédagogique s'appuyait sur les exemples de drames humains, essayer de faire jouer la corde sensible ne marche pas sur les obtus, les rebelles ou les cons. Seulement appuyer là ou ça fait mal, le porte monnaie, ne fait pas admettre l’intérêt de la prévention et lui qu'à râler contre les policiers ou gendarmes !
Pourquoi dans les Pays Nord Européens, j'ai l'exemple de l’Allemagne en tête, sont ils beaucoup plus respectueux de leur code de la routes et des autres usagers de la route sur cette dernière ?

Sur les autoroutes allemandes par exemples, la vitesse est théoriquement illimitée sur 66% du réseau autoroutier allemand pour les véhicules légers (voitures, motos). La règle de base est la suivante : pas de limitation de vitesse quand aucune limite n’est précisée mais il existe une vitesse conseillée de 130km/h.
Question : Qui voit on rouler sur ces mêmes autoroutes pour ces raisons, à plus de 130 km/h ?
Réponse --> Des frontaliers en mal de vitesse.  :o
Pourquoi arrive t'on à un maximum d'autodiscipline dans ces pays là, sans quasiment aucune prévention ? Et les chiffres de morts et blessés sur la route en Allemagne parlent d'eux mêmes ...

Si on laissait en France, une telle possibilité de vitesse, ça deviendrait très vite n'importe quoi parce que le Français n'est pas l'Allemand.
Pour moi, en France, la prévention est uniquement là pour faire joli et se donner bonne conscience car elle n'est pas perméable à tous.
La seule façon de faire un peu changer les mentalités... c'est la répression mais même avec cette rigueur elle n'atteindra pas les 100%.

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Là Anthony c'était méchant  :-\

J'avoue que même si cela ne sert pas à grand chose, le peu de gens que ça fait réfléchir, c'est déjà ça en moins à ramasser à 3h00 du mat contre un arbre.
J'avoue que le comportement de certaines personnes est TRÈS inquiétant, je cours, je fait du vélo et des voitures j'en vois beaucoup passer !!!

Je vais vous raconter l'histoire de X.
X c'est fait prendre au radars, une grosse amande suivie d'un stage (qui n'est pas donné ! ).
X a lui aussi été touché par le décès sur un AVP de notre amies très chère.
X a assisté à la soirée "prévention" organisée dans la boite de nuit que notre amies très chère a quitté avant son décès.

X a donc subit : vidage de son porte-monnaie, perte d'une amie, prévention et la semaine dernier je croise X qui déboule à tout berzingue dans le village, hier soir, petit footing et je recroise X qui déboule comme un gros taré dans un virage sans visibilité  :-\

Les gens sont cons de nature on n'y peut rien, malgré que cela soit triste et que ça a créer de gros dommage, les gens se rendent pas conte de leur couche de connerie et ça m’énerve  >:(

Ici je vois les ambulanciers dire, neutron on verra quand tu auras ton permis et en plus notre métier nous oblige à faire vite, mais il faut faire la différence entre rouler intelligemment ( avec les véhicules du boss, je pense que vous faites pas trop les cons ?) et rouler comme un con**rd au volant :)

Voila ma petite réaction personnelle  ;)

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Je me demande donc de qui parles ouin_ouin et m'étonne ô grandement de la création de ce post de sa part.

Étant donné qu'il n'a lu que ce qui lui plaisait et que je soupçonne donc une mémoire et un cerveau très très sélectif je vais avoir la gentillesse de m'expliquer.

Donc oui ce genre de reflexion est courante, tout comme son contraire, car les policiers et gendarmes sont des êtres humains et ont donc des avis qui divergent, on trouve des policiers de droite, de gauche, de tous les partis, de toutes les religions, de toutes les opinions.

La prévention routière est une bonne chose, la prévention dans le fait de faire une leçon de morale et laisser repartir le contrevenant je dis non... parce que lorsque l'on est trop BON nous sommes pris pour des Cons... tu as vu comme je l'ai blousé  ;D

En effet, je n'ai strictement rien à faire de l'argent et autre bêtise que pourrait calomnier volontiers le créateur de ce sujet, mais je m'attelle avant tout au respect des forces de l'ordre et de la loi, alors quand je vois, je reprend l'exemple car vécu plusieurs dizaines de fois, un contrevenant stoppé parce qu'il téléphone au volant, prié de cesser de téléphoner puis le laissé reparti sans verbaliser, alors que quelques mètres plus loin on le retrouve exactement dans la même position que trouvé précédemment, avec le téléphone à l'oreille, je dis NON !

Il faut cesser le foutage de gueule et penser que lorsque le chat n'est pas là les souris dansent mais toutes ne rien pas !
La mode d'aujourd'hui est de plus en plus à la décrédibilisation des agents, on banalise les infractions, on rigole d'eux, on provoque, etc...
Donc oui, la prévention ça ne sert à rien dans ce contexte, si les gens ne la comprennent pas ou ne l’intègre pas et elle n'est donc pas efficace.

C'est exactement comme prendre un voleur en flagrant délit, lui dire "il ne faut pas que tu commences ce n'est pas bien" et le laisser repartir. Je vous laisse deviner l'efficacité de la manœuvre...

Pour finir j'attends sur le forum comme dans la vie réelle un minimum de respect, et de civisme ce dont tout le monde peut prétendre n'en disent les mauvaises langues, donc quand je constate que le contrevenant attend de s'être éloigné de nous pour recommencer l'infraction c'est clairement une invitation à sortir de nos gongs ! Tout comme je vois rouge lorsque je vois de la part de certains dont je ne citerais pas le pseudo des phrases du genre "je vois bien que vous êtes très loin d'avoir la formation pour faire de la prévention" !

Hors ligne ouin_ouin

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 702
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Tu es gentil kit, mais quand tu cites les gens, et surtout moi-même, fais le correctement, et sans rajouter de mots qui pourraient en détourner le sens.

J'ai juste dis que les FDO n'étaient pas former (en général bien sur, et dans le cursus de base) à faire de la prévention. Tu pourrais me dire que c'est pas leur rôle, et ma foi je te rejoindrai sur ce point. Je vois pas encore une fois, pourquoi tu le prends mal, et pour toi.

Mais de là a dire que la prévention ne sert à rien, c'est une position extrémiste inadmissible. La prévention ne touchera jamais 100% de la population, je suis d'accord. Mais elle sauvera des vies, sur la route ou ailleurs. Toi même, pendant ta formation, tu as reçu moults consignes de préventions, par exemple sur le maniement des armes à feu. Pourtant des accidents doivent bien arriver, il suffît de regarder les fais divers. Faut il pour autant dire qu'il en faut plus de prévention ? Non je le pense pas, car sinon les accidents seraient multiplier par un coef non négligeable.
Tu vois, sur la route c'est pareil, la prévention ne fera jamais zéro accident, la répression non plus. Il y aura toujours des personnes irresponsables, que même le fouet ne calmera pas.

Maintenant concernat le fric, il est un fait que la répression en rapporte, et que la prévention en coûte. Vu la conjoncture il est pas difficile de se dire qu'il vaut mieux reprimender. Qui le fait ? Les FDO. Sont elles responsables? NON, c'est une volonté surtout politique.

En résumé, évites de cracher sur la prévention, car même si une seule vie est sauvée par an grâce à elle, c'est une vie gagnée.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Comment ça ? En gros ils en ont marre que les gens reagissent n'importe comment et face n'importe quoi au volant ?

Non,ils en ont marre de ce prendre des remontrances (écrites ou orales) en fin d'année s'ils n'ont pas tendance à dégainer assez vite le carnet à souches!  :-X

Anthony31 -> L'exemple de l'Allemagne n'est pas rapportable chez nous,et ce pour plusieurs raisons. En tant que passioné d'automobiles depuis mon plus jeune age,je commence à avoir un peu fait le tour de la quéstion du rapport homme/auto en fonction des pays.

Comme tu le dit,les allemands sont beaucoup plus respectueux des regles d'une maniere générale. Les actes d'incivismes,ou les infractions qui passent inapercues chez nous sont également beaucoup plus punis. Exemple tout bete,un automobiliste qui stagne sur la voie de gauche alors qu'il a la possibilité de se rabattre se verra verbaliser.
Il y a egalement une culture automobile differente. Le culte de l'auto est encore fort chez les teutons,la voiture n'est pas diabolisée comme en France. Il n'y a qu'a voir la parc auto allemand constitué de moults sportives et berlines surpuissantes (c'est également la cas en Angleterre,où la police ne blague pas non plus! Comme quoi...) avec obligation de les garder en état (equivalent du controle technique beaucoup plus exigeant). Il y a également une raison économique,le secteur automobile étant une manne financiere pour l'allemagne (que ce soit par les constructeurs ou les equipementiers).

Certes,si tu mets un français amateur de vitesse sur une autoroute non limitée,il va chercher à se faire plaisir,et ca peut se comprendre s'il ronge son frein sur les autoroutes francaises. Si tu prends le meme francais et le fait vivre quelques années la-bas,il va chercher de moins en moins souvent la "top speed" de sa voiture,l'effet nouveauté sera passé  :P Mais si tu regardes un peu le nombre de "missiles sol-sol" (quand on a le temps de les voir passer) sur la voie de gauche d'une autobahn,tu verras qu'il y a surtout des allemands,mais aussi des suisses,des italiens... et qu'en fin de compte les français restent marginaux. Idem pour qui va se promener aux abords du mythique Nurbugring  ::)

Bref,autres pays,autres moeurs et ça ne changera pas tant que les allemands continueront d'idolatrer les Porsche et autres //M,AMG,S etc... et que le français revera de Twingo dci. Il n'y a qu'a voir les differences de productions entre nos deux pays,ce n'est pas un hasard.

Par contre,si on prend l'exemple de la police routiere allemande,c'est également l'une des mieux équipées au monde: veritables VRI (et pas un sushi tuning poudre aux yeux comme en France),nombres de voitures puissantes banalisées arpentant les routes et autoroutes filmant les infractions... et ils ne laissent rien passer!  ::)

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Faudra que tu m'expliques ouin_ouin en quoi tu connaitrais le millième du dixième de la teneur de notre formation ou de notre travail parce que c'est pas en passant tes soirées devant enquête d'action que tu peux te permettre de sortir des énormités pareilles !!!

Alors oui, étant donné que tu m'as cité légèrement grossièrement j'ai l'audace de penser que le message m'est en quelque sorte destiné.

Je crois que tu n'as pas très bien saisi le sens qui était donné à "prévention", je persiste et je signe en disant que la prévention sur le terrain (donc ni la prévention routière ni la prévention lors de nos formations mais bien le contrôle d'un contrevenant sans le verbaliser) est totalement inefficace car les mentalités sont over-saturés de prévention et que les gens s'en foutent tout simplement, d'ailleurs certains n'hésitent pas à me le dire clairement lorsque je suis dans mes bons jours.

Du style j'arrête un contrevenant, pas de ceinture et téléphone au volant, étant secouriste je tente de le raisonner concernant le port de la ceinture et celui-ci me répond clairement "mais monsieur ça ne me sert à rien la ceinture je maîtrise mon véhicule moi" : vive la prévention...même discours concernant le portable, le monsieur est reparti avec son joli papier..

Donc la prévention routière oui, la prévention en général ok, mais concernant les infractions (puisque délits et crimes ne souffrent d'aucune prévention !) je peux garantir que la prévention les gens te rigolent au nez et font totalement comme s'il ne s'était absolument rien passé (du genre le portable à nouveau à l'oreille 2 min après et j'ai même vu un mec une fois qui a redétaché sa ceinture !)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #10 le: 26 mars 2009, 09:21:01 »
....
J'ai juste dis que les FDO n'étaient pas formées (en général bien sur et dans le cursus de base) à faire de la prévention. Tu pourrais me dire que c'est pas leur rôle et ma foi je te rejoindrai sur ce point. Je vois pas encore une fois, pourquoi tu le prends mal, et pour toi.

Bonjour,
Quelles compétences as tu pour dire que les FDO ne sont pas formées à l'éducation ?
La Gendarmerie et la Police Nationale voire Municipale travaillent en collaboration avec l'association de la Prévention Routière.
Dans ton école tu n'as surement pas vu un gendarme ou un policier faire de la prévention ? connais tu le 10 de conduite et autres modules de la prévention routière comme la voiture tonneaux  ?

Quand j'ai débuté mon métier nous avions un mnémotechnique pour nous rappeler, c'était PERAS+R

P = prévention
E = éducation
R = renseignement
A = aide
S = secours
+ R = répression, tu vois il arrive en dernière position.

J'ai fais de la prévention, en tant que gendarme dans les écoles et les casernes militaires. Un médecin du service de santé m'avait même remercié car il en avait mare de voir le lundi matin les absents dans les rangs mais présent à l'hôpital ou à l'infirmerie, ben il a été fortement déçu le lundi suivant quand il a appris qu'un des militaires du régiment qui avait reçu la "parole éducative" était mort sur la route avec un taux élevé d'alcool dans le sang. Celui là s'est réprimé de lui même  >:D


....
Mais de là a dire que la prévention ne sert à rien, c'est une position extrémiste inadmissible. La prévention ne touchera jamais 100% de la population, je suis d'accord. ..... En résumé, évites de cracher sur la prévention, car même si une seule vie est sauvée par an grâce à elle, c'est une vie gagnée.

Tu es en accord pour dire que certains ne sont pas sensibles à la prévention et je t'accorde que la généralisation n'est pas la meilleure des démonstrations.
J'ajoute que j'ai participé en doublure à une heure de "prévention routière"  :P en sortant j'ai demandé au camarade "formateur" s'il n'avait pas l'impression de prêcher dans le désert  ::) surtout pour le "mec" qui se "bourrait la gueule" tous les samedis soir et qui avait perdu tous les points de son PC mais conduisait quand même parce que son copain, propriétaire de la voiture, était plus bourré que lui  >:D

C'est aussi valable pour les Séniors qui détiennent leur permis de conduire depuis un demi siècle sans avoir fait une remise à niveau du Code de la Route et surtout pas pris soin de savoir si leur état de santé (leur cœur, la vue et les réflexes) leur permettait encore de rouler en toute sécurité pour eux et les autres usagers de la route.
En France nous avons le permis B (voiture) à vie sans aucune obligation et c'est bien dommage  :-\

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #11 le: 14 août 2013, 13:43:26 »
Cinq jeunes ont été tués et un autre très grièvement blessé samedi après-midi, à la sortie de Carcassonne, quand leur conducteur a mal négocié un virage et que leur voiture s’est encastrée dans un pilier en béton de la clôture d'une propriété voisine, ont indiqué la police et les pompiers.

La deux fois deux voies de la départementale 6113 (ex RN.113) où la vitesse est limitée à 90 km/h entre Carcassonne et Trèbes qui va jusqu’à Narbonne et la Méditerranée, était alors très chargée mais c’est surtout une vitesse excessive qui semble responsable de la perte de contrôle, ont ajouté les policiers.

L’accident est survenu peu avant 17heures. L’occupant du véhicule dans lequel ils étaient 6 et qui a survécu a été transporté dans un état critique à l’hôpital. Il est le seul à avoir été éjecté de la Peugeot 406, unique voiture en cause. Il avait été considéré pour mort dans un premier temps, mais a été réanimé.

Les autres, tués sur le coup, sont restés incarcérés dans la voiture, qui a été pulvérisée sous le choc.
Les victimes, en cours d’identification, seraient des habitants de Carcassonne et de Trèbes, commune de l’aire urbaine de la célèbre cité.
Des prélèvements devraient déterminer si l’alcool a joué un rôle dans l’accident.
Il semble surtout que la voiture ait abordé à trop vive allure et sur la voie de gauche, un virage à gauche sur une portion en S. Elle a quitté la route et est allée tout droit se fracasser contre un mur.

C’était un groupe d’amis insouciants comme on peut l’être lorsqu’on est au printemps de sa vie. Ils sont morts samedi, dans cette sortie de route, sur la 6113 : Robert Thomas, 18 ans, le conducteur carcassonnais et ses quatre passagers arrière, les Carcassonnais Raphaël, 17 ans, Thomas, 16 ans, Laura , 17 ans et Laurie, 15 ans. Réanimé par les pompiers, le passager avant, Yassin grièvement blessé a été transporté au centre hospitalier de Carcassonne puis transféré au CHU de Purpan. Son pronostic vital est engagé.

Pour Marie-Paule Bardèche, sous-préfète de Narbonne de permanence ce week-end, la vitesse excessive ne fait quasiment pas de doute sur les causes probables de cette perte de contrôle. Déportée au sortir d’un léger virage à gauche, la voiture s’est fracassée contre le mur d’une casse automobile. «L’hypothèse de la vitesse est étayée par un témoin direct, un motard qui s’est fait doubler à très vive allure. Il y a la vitesse mais aussi la question de la surcharge car ils étaient six dans la voiture», observe-t-elle.
Des analyses toxicologiques (alcool et stupéfiants) sont en cours, comme le prévoit la législation en matière d’accident mortel. Tout comme l’expertise approfondie de la Peugeot 406.
L’expert en accidentologie mandaté par les services de police a rendu hier ses premières conclusions, après l’accident survenu samedi entre Carcassonne et Trèbes et qui a coûté la vie à cinq jeunes, âgés de 15 à 18 ans.
Sans surprise, son diagnostic est venu corroborer le témoignage d’un motard affirmant que le véhicule l’avait doublé à vive allure, quelques secondes avant le drame.
Selon l’expert, la voiture circulait entre 135 et 140 km/h avant de partir dans un long dérapage. Après avoir glissé sur 58 mètres comme l’ont révélé les traces de gomme laissées par les pneumatiques, la voiture a heurté le poteau en béton de la casse auto à une vitesse comprise entre 75 et 85 km/h. Le drame s’est donc noué en moins de deux secondes entre le moment où le jeune conducteur a perdu le contrôle du véhicule et l’impact.

«La vitesse est donc une des causes de cet accident» a indiqué hier une source proche de l’enquête, mais ce n’est peut-être pas la seule. L’expert va donc poursuivre ses investigations sur le véhicule afin d’en vérifier les principaux organes de sécurité.

L’inexpérience du conducteur, il avait passé son permis en juin, est également pris en compte par les enquêteurs pour expliquer ce drame. Les diverses analyses réalisées sur les prélèvements sont toujours en cours

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #12 le: 17 août 2013, 13:24:32 »
Une semaine après le terrible accident qui a coûté la vie à cinq jeunes âgés de 15 à 18 ans, les analyses toxicologiques ont révélé que le conducteur de la voiture avait consommé du cannabis.  :-\

Vitesse excessive plus cannabis, tel est le cocktail explosif qui a coûté la vie à cinq jeunes âgés de 15 à 18 ans, sur la RD 6 113 entre Carcassonne et Trèbes. Hier, le procureur de la République de Carcassonne a indiqué dans un long communiqué (lire ci-dessous) que le jeune Thomas Robert (18 ans) était sous l’emprise du cannabis au moment de l’accident. «Les deux experts mandatés ont mentionné dans le rapport que la substance : tétrahydrocannabinol (THC)] était encore active».
Bien que les analyses ne permettent pas encore de déterminer à quel moment le cannabis a été consommé, les experts sont unanimes pour dire que les substances actives dataient de moins de 24 heures.
Le cannabis a-t-il été le facteur désinhibant donnant un sentiment de toute puissance au conducteur de la voiture  >:D
Seule certitude, le jeune homme roulait bien trop vite sur la 2x4-voies. L’expert en accidentologie a estimé que la Peugeot était lancée à plus de 135 km/h lorsqu’elle a commencé sa mortelle embardée.
Titulaire du permis de conduire depuis moins de deux mois, le conducteur n’aurait pas dû dépasser les 80 km/h sur cette portion limitée à 90 km/h. Le drame s’est ensuite joué en une fraction de seconde. Après la perte de contrôle sur la voie de gauche, la Peugeot a glissé de travers sur près de soixante mètres, avant de s’encastrer dans un épais poteau en béton, tuant sur le coup cinq des six occupants de la voiture.
Le seul rescapé de ce drame, hospitalisé depuis au CHU de Purpan à Toulouse lutte toujours contre la mort. Hier, le procureur de la République a indiqué que son état de santé  «s’était dégradé ces dernières heures».

Le communiqué du procureur de la République : «Le cannabis constitue un risque au volant»  8)
Citer

   Le cannabis modifie les perceptions, exagère la proximité des objets et cela affecte grandement l'appréciation des distances. Lors de la consommation de cannabis les réflexes sont diminués ainsi que la vigilance et augmente la perte d'attention. Ces effets réduisent la capacité du conducteur à analyser l'ensemble des informations nécessaires à la maîtrise de son véhicule et le poussent à la prise de risque.

   Le cannabis au volant augmente considérablement les risques d'accident sérieux, confirme une méta-analyse canadienne publiée dans le British Medical Journal. Dans l'ensemble, disent les chercheurs, l'alcool augmente plus le risque d'accident que le cannabis. Mais le cannabis rend plus difficile de juger la vitesse, les distances et les conducteurs se trouvent souvent à suivre de beaucoup trop près ce qui réduit leur temps de réaction.

«Les analyses sanguines du conducteur du véhicule dont l’accident à Carcassonne a fait à ce jour 5 morts révèlent qu’il avait consommé de la résine de cannabis dans les heures ayant précédé le drame. Cette consommation n’était sans doute pas étrangère au comportement au volant de ce conducteur dans les instants qui ont précédé l’accident. Il en a été, d’une certaine manière, également la victime.

L’objet de ce message est de rappeler à l’adresse de tous nos concitoyens, notamment des jeunes, que la consommation de résine de cannabis est loin d’être neutre pour la santé et constitue, au volant d’un véhicule automobile, un risque supplémentaire considérable, lié à la perte de conscience des dangers réels de la route, à la perte importante des réflexes nécessaires, à la mauvaise perception de la vitesse et permet malheureusement d’expliquer un nombre toujours plus important d’accidents.

Que ce drame ne laisse personne indifférent  :'(

Lorsque l’on conduit, la consommation d’alcool peut tuer ; celle de résine de cannabis également ; il ne s’agit, de ce point de vue, nullement d’une drogue «douce».

Souhaitons sincèrement qu’un tel drame humain, qui ne laisse personne indifférent, fera également s’interroger celles et ceux qui ne sont pas convaincus de la nocivité de l’usage de résine de cannabis sur la santé en général et les comportements en particulier, pouvant conduire, directement ou indirectement, à des drames de la route comme celui que notre ville vient de connaître.

Que nous soyons jeunes ou pas, parents ou pas, je crois que nous devons avoir cette réflexion tous ensemble».

Antoine Leroy, procureur de la République à Carcassonne.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #13 le: 28 août 2013, 13:12:50 »
La mort ne fait plus peur aux automobilistes et encore moins aux motards 8)

Lundi 26 août 2013 lors d’un service concernant les contrôles de vitesse de 16 heures à 19 heures, sur la rocade entre Carcassonne et Trèbes, non loin du terrible accident qui a fait cinq morts il y a quelques jours à peine, les policiers ont relevé 41 infractions alors que la vitesse est limitée à 90 km/h... un automobiliste a même été flashé à 143 km/h.  ???

Tant qu'il y aura des morts, il nous faudra agir pour une route plus sûre. Filmé en noir et blanc, mêlant images réelles d'accident de la route et images de fiction, le film montre la réalité de ces vies qui basculent et appelle chacun à réagir, à prendre ses responsabilités pour devenir acteur de la sécurité sur la route.  54 secondes de vidéo pour vous aider à y réfléchir ICI

[INTERPELLATION] 182 KM/H POUR 70, IL FONCE SUR LES GENDARMES !

Le jeudi 8 octobre 2015 à 20h20, lors d'un contrôle de la vitesse sur une route limitée à 70 km/h à Montferrier-le-Lez, les gendarmes du peloton motorisé de Castelnau-le-Lez constatent le passage d'un motocycliste à la vitesse de 182 km/h.

Tandis que les militaires postés plus loin tentent de l'intercepter en effectuant les gestes réglementaires avec leur lampe, le motard refuse d'obtempérer et accélère en fonçant sur les militaires qui ne doivent leur salut qu'à un écart pour éviter d'être percutés. Le fuyard négocie mal le virage qui suit et vient heurter le trottoir. Il chute de sa motocyclette, se relève et s'enfuit en courant.

Les deux gendarmes protègent les lieux autour de la moto restée au sol pour éviter un sur-accident. Le Centre d'Opérations de la Gendarmerie (COG) de Montpellier est informé des faits.

Vers 21 heures, ce même COG est contacté par une personne, qui déclare le vol de sa moto, laquelle semble correspondre à celle qui a refusé le contrôle.
Après enquête, il s'avère que cette « victime », un héraultait de 25 ans, est l'auteur des faits. Il est constaté à son domicile, lors de la perquisition, des indices permettant de matérialiser sa présence sur les lieux de l'accident.
Cette personne est placée en garde à vue et présentée au magistrat le vendredi 09 octobre. Elle devra répondre très prochainement devant le tribunal correctionnel de Montpellier, des faits de : conduite sans permis A (moto) ; excès de vitesse de plus de 50 km/h ; défaut d'assurance ; refus d'obtempérer avec circonstances aggravées.
En attendant, l'auteur des faits est placé sous contrôle judiciaire et sa moto a été saisie.

Citer
Pierre F....: Que se passe t'il dans la tête de quelqu'un qui roule à plus de 180km/h au lieu de 70 ?
Que faut il lui expliquer pour qu'il comprenne qu'il se met en danger et avec lui tout le monde qu'ils peut rencontrer sur sa route ?
Oui il va être condamné mais après il va falloir aussi l'éduquer s'il est encore perméable à ça à son âge  !

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #14 le: 06 septembre 2013, 11:59:37 »
[SECURITE ROUTIERE] "La route n'est pas un circuit."

Et cela continue .... 57 km/h de plus que la vitesse autorisée !  :o
Hier matin 07 sep 2013 vers 10 heures, un jeune automobiliste carcassonnais, âgé de 21 ans, a été contrôlé à la vitesse de 147 km/h au lieu des 90 autorisés sur la 2x2 voies entre Carcassonne et Trèbes, à hauteur de la Croque Sel, soit à quelques centaines de mètres du lieu de l’accident qui a coûté la vie à 5 jeunes, âgés de 15 à 18 ans le 11 août dernier.
Le permis (daté de moins de trois ans) du jeune homme a été immédiatement retenu par l’administration et ce, pour une durée de 4 mois. Suivra dans quelque temps la sanction pénale. Le tribunal pourrait le lui annuler purement et simplement.

Hier soir, à ROQUES/ GARONNE, un motard a été contrôlé à 142 km/h pour une vitesse limitée à 50 km/h. Intercepté par l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Haute Garonne son permis a été immédiatement retenu et sa moto saisie. Il devra poursuivre sa route sans sa machine.

Les contrôles vont se poursuivre, de jour comme de nuit et tout au long des week-end.  >:(
Les contrôles de police opérés hier matin ont permis de relever 7 infractions pour des dépassements allant de 22 à 57 km/h de plus que la vitesse autorisée.

Le 26 août dernier, un contrôle mené au même endroit avait permis de relever une quarantaine d’infractions dont une de plus de 50 km/h.

Citer
Rencontres de la sécurité.
Motards, venez vous tester et échanger des conseils avec les motocyclistes de la Gendarmerie et de la Police.
Il sont présents toute la matinée au pôle moto 30, route de Montpellier.
N'hésitez pas à venir les rencontrer, il fait beau et bon pour sortir les motos.
Les gendarmes et policiers sensibiliseront les conducteurs aux différents risques routiers.
L’objectif est de lutter contre les comportements inadaptés des conducteurs afin d’éviter de nouveaux drames humains.

La Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #15 le: 06 septembre 2013, 18:40:45 »
Jeunes conducteurs ; les retraits de permis pour dépassement de la vitesse autorisée chez les jeunes se multiplient pourtant la majorité des jeunes sont sensibilisés et sont décideurs pour éviter les risques cependant on constate qu’il n’y a pas de prise de conscience réelle pour certains.

Quid des jeunes ?
"Il ne faut pas négliger que, chez les 15-25 ans, l’envie de sensation, la libération de la dopamine, le rapport au plaisir immédiat pousse à rechercher les sensations produites par la vitesse".

Faits :
Les jeunes conducteurs de 18 à 25 ans sont surreprésentés dans les accidents de la route : même s'ils sont titulaires de seulement 10 % des permis de conduire, ils représentent  23 % des conducteurs impliqués dans les accidents avec dommages corporels. Les principales causes sont l'inexpérience et la témérité.

Alcool :
Pour un taux d'alcoolémie semblable, les jeunes conducteurs présentent un risque relatif d'accident mortel beaucoup plus élevé que les conducteurs plus âgés.

Drogues :
La consommation de drogues est une réalité chez les jeunes, surtout celle du cannabis. Il est plus fréquent de constater que les jeunes conduisent sous l'influence du cannabis que de l'alcool.

Vitesse :
Les jeunes conducteurs sont beaucoup plus fréquemment impliqués dans des accidents où la vitesse est en cause dans un accident grave voir mortel.

Téléphone :
Près d'1 accident sur 10 lié à l’usage du téléphone  :-[
Utiliser un téléphone n’est pas compatible avec la conduite. Dès la sonnerie, la concentration du conducteur est détournée de la route.
Les conducteurs qui téléphonent alors qu'ils sont en train de conduire ont 3 fois plus de risque d’avoir un accident (que ceux qui ne téléphonent pas). Le danger provient du fait que l'attention du conducteur au téléphone est détournée de la tâche de conduite. Ainsi, le risque est sensiblement le même avec un kit mains-libre et un téléphone tenu à la main.

Télévision/ordinateur :
Par ailleurs, le Code interdit le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d'un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d'un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #16 le: 09 septembre 2013, 10:23:38 »
Sur la route, 76% des tués sont des hommes... Pourquoi, demande l'assureur MMA ??

http://sosconso.blog.lemonde.fr/2013/06/25/quand-la-virilite-sexprime-au-volant/

Le goût de la vitesse :
Les hommes conduisent plus vite que les femmes. En cas d'accident grave dû à une vitesse excessive, "la proportion homme/femme est de 75%/25%", indique le commandant Jean-Pierre Jurkowski, chef du traitement judiciaire des accidents à la Préfecture de police de Paris.
Caroline Gastard, animatrice de stages de récupération de points, reçoit essentiellement une clientèle masculine ayant commis de grands excès de vitesse.

Chez les jeunes garçons et filles, les hormones :
"Même si la notion de rite de passage entre l'adolescence et l'âge adulte est de moins en moins présente, le fait de prendre le volant reste une période délicate pour les jeunes hommes", assure Jean Pascal Assaily, psychologue et chercheur à l'institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar).

A dix-huit ans, âge à partir duquel on peut passer le permis, "les jeunes filles voient leur taux d'œstrogène multiplié par trois, tandis que le taux de testostérone des garçons est multiplié par 14  :o c'est un véritable bombardement d'hormones", 
Les jeunes prennent donc plus de risques ; "Ils sont dans le registre de l'infraction avec la vitesse, l'alcool, le cannabis, le refus de priorité ou le franchissement de lignes blanches continue, les dépassements en agglomération".
En témoignent les chiffre de l'accidentalité : sur 10 tués entre 15 et 25 ans, 8 sont des hommes.
"Les hommes sont impliqués dans 92% des accidents mortels où l'alcool est en cause, avec un taux moyen dépassant 1,5 gramme par litre",
Bertrand Parent, auteur de : Un jour, sur la route, j'ai tué un homme (MaxMilo 2012), et devenu un militant de la sécurité routière allant notamment dans les lycées, se désole d'ailleurs "de la peur des jeunes filles de dire non pour rentrer de discothèque avec un copain qui n'est pas en état de conduire."

Faut-il se réjouir du succès de Coyote ?
"45 000 'Oyo by Coyote' commandés trois semaines après son lancement", "Coyote s'offre un bain de foule pour fêter son deux millionième utilisateur", "Coyote ouvre un magasin avenue de la Grande Armée"...
Comment ne pas se réjouir du succès d'une société française qui a découvert le bon filon pour exploiter l'incivilité routière en compagnie des fabriquants de grosses cylindrées ? 

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #17 le: 11 septembre 2013, 12:08:03 »
Voici deux exemples qui démontrent que la prévention pas plus que la répression ne les a pas atteint = Carton rouge   ;)

En Basse-Normandie, deux conducteurs trop pressés on été contrôlés deux fois d'affilée à 200km/h et interceptés
La gendarmerie ne relâche pas sa vigilance sur les routes de France durant l'été, bien au contraire. Vendredi 2 août dernier, deux conducteurs ont été interpellés pour deux excès de vitesse successifs de près de +70km/h dans le Calvados.
C'est vendredi 2 août à 21h, sur l'autoroute A84 ça roule mais au niveau de la commune de SAINT-OUEN-DES-BESACES (14), les gendarmes du peloton motorisé veillent et relèvent en peu de temps deux infractions à l'encontre de deux automobilistes, circulant à des vitesses enregistrées de 200 km/h au lieu des 130 km/h autorisés.
La leçon n'est pas suffisante car 20 kilomètres plus loin, sur la commune de MONTS-EN-BESSIN (14), ces deux mêmes conducteurs sont de nouveau contrôlés à la vitesse de 194 et 198 km/h. Ils seront interceptés à hauteur de la bretelle d'accès du périphérique de CAEN (14).
Conclusion : Leur permis de conduire leur a été immédiatement retiré et il seront convoqués devant le tribunal de police. Cette intervention des gendarmes a été saluée par les autres usagers de la route témoins des faits.

Sources : SIRPA gendarmerie
https://www.facebook.com/gendarmerienationale/posts/571799762884223?comment_id=1993697

Une vidéo parlante " Avant de Mourir " ... que feriez vous ??

Et... Une fête des mères bien singulière !   http://vimeo.com/88788450#new

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #18 le: 11 septembre 2013, 13:18:03 »
«Je savais que ma soirée allait être arrosée... j’appartiens à une génération qui connaît les dangers de l’alcool au volant, pour soi mais également pour son permis ! J’ai donc fait le choix du vélo…» Aujourd'hui Simon s’en mord les doigts. Parce que cet ingénieur toulousain vient d’être privé de son permis de conduire pour quatre mois par la justice plus 500 € d’amende... La peine minimum paraît-il ??
Sa soirée arrosée remonte au début juin à Toulouse. Après s’être bien amusé et avoir pas mal bu, il rentre chez lui vers 5 heures du matin. Arrivé devant la gare Matabiau, une mauvaise surprise mais grand classique du vendredi matin : un vaste contrôle de police. «Je suis passé tranquille en me disant que j’avais bien fait de prendre un VélÔToulouse»,  mais il perd vite son sourire. «Un policier m’a fait signe de m’arrêter. Le contrôle a montré ce que je savais : j’étais positif à l'alcootest. J’ai été ramené au commissariat avec en prime une leçon de morale.
Le passage au contrôle relève son alcoolémie : 0,68 mg, soit 1,36 g d’alcool dans le sang. Bien au-dessus des limites autorisées.
«Lors d’une infraction sur un vélo, feu rouge, alcool, téléphone, on ne peut pas vous enlever de point sur votre permis. Et une sanction de suspension administrative n’est pas possible, explique un spécialiste de lutte contre l’insécurité routière. En revanche, le parquet est maître des poursuites et peut vous renvoyer devant un tribunal ou choisir une mesure alternative pour la poursuite.»

Simon a ainsi été un peu surpris de recevoir une convocation en justice. «Après mon arrestation, j’ai quitté le commissariat au bout d’environ 3 heures. Puis j’y suis repassé pour récupérer mon permis de conduire. À partir de là, je pensais que cette histoire était terminée.»

Pas vraiment. La suite a eu lieu la semaine dernière au tribunal de grande instance de Toulouse dans le cadre d’une ordonnance pénale. «Nous étions une cinquantaine dans une salle. Nous avons eu droit à 1 h 30 de débat sur les dangers de l’alcool au volant. Rien de nouveau. Puis en 5 minutes, mon cas a été réglé. Suspension plus amende. J’échappe juste aux six points en moins sur mon permis.»

Même s’il est conscient de son erreur, Simon avoue son agacement. «On ne peut pas boire et conduire c'est D’accord. À Toulouse, les vélos en libre-service offrent une possibilité quand le métro, dont les dernières rames arrêtent à minuit en semaine, est fermé. Je sais aujourd’hui que ce n’est pas la bonne solution. Je suis convaincu que beaucoup d’usagers l’ignorent. Moi je me retrouve avec une lourde amende à payer et je suis privé de permis de conduire alors que je recherche un emploi. C’est lourd. Trop à mon avis  ???  »

Citer
Peut-on perdre des points si l'on circule à vélo ?
- Non, la circulaire du ministère de l'intérieur du 11 mars 2004 exclu le perte de points à vélo : "il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé".
Cette analyse a été confirmée par le conseil d'Etat dans sa décision du 8 décembre 1995.
- Ainsi une infraction au code de la route commise à bicyclette, en voiturette, avec un tracteur agricole ne donne pas lieu à retrait de points.

Peut-on me suspendre mon permis suite à une infraction à vélo ?
- Oui une infraction grave, comme la conduite en état d'ivresse ou la mise en danger d'autrui commise à vélo, avec une voiturette ou un tracteur agricole peut être soumise au juge pénal. Dans ce cas le juge peut ordonner la suspension judiciaire du permis de conduire.

La suspension ne constitue qu'une privation à titre temporaire du permis de conduire, elle n'implique donc pas de repasser les épreuves du code et de la conduite pour retrouver le droit de conduire.
La condamnation par le juge, même à une suspension du permis de conduire, peut toutefois conduire à terme à une perte de celui-ci. Mais cette perte du permis (son invalidation) découlera de la décision de retrait de points. Tout dépendra donc du solde de points de l'automobiliste.
Si le juge pénal entre en voie de condamnation, le prononcé d'une peine de suspension de permis de conduire s'avère presque systématique en cas d'infraction grave au Code de la route.
La durée de cette suspension peut aller jusqu'à trois ans pour la plupart des infractions.

 

Jean Cohadon La Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #19 le: 12 septembre 2013, 13:39:51 »
Encore un exemple où la prévention n'a pas eu de prise !!  ???
Le tribunal correctionnel a examiné une affaire pénible : celle de l’accident mortel survenu à Adé, le 18 novembre 2012, à 6 h 20 du matin : un accident où alcool et cannabis étaient en cause.

On était loin de l’arrogance hélas ! trop souvent habituelle de certains jeunes prévenus, qui fanfaronnent à la barre, encore totalement inconscients de la gravité des actes qui les ont conduits dans un prétoire. Vincent Mz, 21 ans, a le regard triste, la mine accablée et contient ses larmes au prix d’un effort intense. Ce matin du 18 novembre 2012 est inscrit dans sa mémoire, si profondément que ça saute aux yeux. Ce 18 novembre, l’équipe de foot d’Argelès part disprostituéer un match à Cazères. Ils sont accompagnés par leur entraîneur, dans un minibus. Au retour, les jeunes, qui ont acheté des packs de bière, boivent plus que de raison. Vincent, lui, a du «H» en poche et fait circuler deux ou trois pétards. De retour à Argelès, Vincent et quatre autres copains décident de continuer la fête : ils empruntent le véhicule de l’une des mères et se rendent à Tarbes, chez un autre copain, où l’alcool continue à couler et le «H» à circuler. Puis, ils décident d’un arrêt en boîte de nuit, sur le chemin du retour vers Argelès.
Ils «picolent» encore : l’un d’eux ira se coucher dans la voiture, les autres ne tiennent pratiquement plus debout. Vincent se sent en état de conduire, ses copains le croient aussi. Il prend donc le volant, mais il n’ira pas bien loin, avec 1,3 g d’alcool et 3 g de «H» dans le sang.
  Sans doute victime d’un endormissement, le conducteur laisse dériver son véhicule sur la gauche. En face, arrive la voiture de Marcel P.., 73 ans. Le choc est inévitable. Dans la voiture des cinq jeunes, c’est le carnage : l’un d’eux, coincé au milieu de l’amas de tôle, hurle et se débat. Les autres sont en piteux état. Mais c’est pire dans la voiture de Marcel, le retraité agonise et mourra dans l’ambulance qui l’évacue vers l’hôpital.
«On voit bien que ce n’est pas votre personnalité cette affaire, mais vous avez tout fait pour vous mettre en condition de commettre l’irréparable, assène la présidente d’un ton désolé.
Combien faudra-t-il de jeunes comme vous pour que ça cesse ?  ::)
Est-ce qu’il faut une vie pour que vous compreniez la leçon ?
Vous allez traîner cette culpabilité tout au long de votre vie. M. P... n’attendait pas ça…»
A la barre, Vincent baisse la tête en écoutant la présidente et les larmes ne peuvent plus être contenues. La procureure Marion d’Olce va reconnaître elle aussi que Vincent est un jeune homme bien, travailleur, honnête et droit, qui ne boit plus, ne fume plus du tout. Mais si Marcel P... est mort, c’est entièrement de sa faute et cela «mérite une peine exemplaire et un enfermement de 4 mois».  :-X
Un avis que ne partage pas le défenseur du jeune homme Me Sagardoytho, sauf sur la personnalité de son client : «Il est rongé par le remords, par sa culpabilité. Il a affronté le regard de la famille P.... et leur a demandé pardon.
Ce dossier est celui de la désolation et de l’inconscience de la jeunesse.  L’enfermement n’y changera rien, il est déjà emmuré dans son propre chagrin. Une épée de Damoclès serait plus appropriée».
Le tribunal entendra le plaideur : 3 ans de prison avec sursis, annulation du permis.

Message à faire passer  tu bois?   PDB  . . .   :pascontent:

Après le rendu du jugement, la présidente, à son habitude, a fait de la pédagogie : «C’est une peine sévère, compte tenu de la gravité des faits. Continuez dans la voie de la droiture sur laquelle vous vous êtes engagé et surtout, témoignez autour de vous. Cette sanction est un avertissement pour tout le monde.»

Hélène Dubarry la Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Vous avez dit " PREVENTION ?? "   :hein36:

Cap-d’Agde (34). quatre jeunes se tuent lors d’une course entre deux voitures  ???
Terrible drame de la route dans l’Hérault : quatre jeunes, âgés de 20 à 25 ans, ont trouvé la mort lors d’une course-poursuite  :o
Les deux véhicules s’étaient engagés dans une course sur la départementale D612 à 2x2 voies avec terre-plein central entre Agde et le Cap d’Agde lorsque le premier conducteur a perdu le contrôle de sa voiture à la sortie d'un virage pour aller s’encastrer à pleine vitesse dans un arbre, malencontreusement planté à l’entrée de la ville.
Sous le choc, son véhicule, une Peugeot 607, s'est déporté de plusieurs mètres. L'autre automobile, une Renault Mégane qui se trouvait dans son sillage a suivi la même trajectoire.

La violence du choc a été telle que les moteurs ont explosé.
Le premier conducteur et trois des occupants de la Mégane sont décédés sur le coup. Un cinquième, transporté dans un état très grave au CHU de Montpellier, a succombé à ses blessures en milieu de journée.
Trois des victimes ont été identifiées ... il s'agit de cousins et amis qui, selon les premiers éléments de l'enquête, se seraient livrés à cette stupide course poursuite par jeu.

Citer
Des précédents !!
La course-poursuite qui a provoqué la mort de quatre jeunes dans la nuit de jeudi à vendredi au Cap d'Agde est l'une des plus meurtrières depuis une quinzaine d'années. En juillet 1998, trois enfants et leur mère sont morts après avoir été percutés par des grosses cylindrées faisant la course en Seine-Saint-Denis.

- 3 mai 2013 : Un piéton meurt après avoir été fauché à Mantes-la-Ville (Yvelines) par deux voitures se livrant apparemment à une course-poursuite, selon les enquêteurs.

- 20 octobre 2007 : Deux BMW s'engagent dans une course-poursuite entre 120 et 130 km/h sur une route départementale à Plessé (Loire-Atlantique). Une des voitures percute deux adolescents à moto. L'un meurt sur le coup, le second succombe à ses blessures quelques heures plus tard.

- 30 juillet 2005 : Une des deux voitures impliquées dans une course-poursuite à Richebourg (Pas-de-Calais) finit sa route dans le fossé après plusieurs tonneaux, causant la mort de deux passagers.

- 10 juillet 2004 : A la sortie d'une discothèque à Jouarre (Seine-et-Marne), des jeunes répartis dans trois voitures se lancent dans une course-poursuite après avoir consommé de l'alcool et du cannabis et provoquent un accident, tuant deux de leurs passagères. Au tribunal, un des conducteurs raconte qu'il roulait à environ 150 km/h sur une départementale de six mètres de large.

- 10 juillet 1998 : Quatre grosses cylindrées, lancées à 170 km/h sur une portion d'autoroute limitée à 90 km/h à hauteur de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), causent un accident: deux des conducteurs percutent la voiture dans laquelle circulent une femme et ses trois enfants. Les quatre occupants meurent brûlés vifs.

- 23 avril 1998 : Une course de voitures improvisée dans la ZUP de Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle) coûte la vie à un enfant de cinq ans qui traversait la route derrière son ballon.



LaDépêche.fr

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #21 le: 01 juin 2014, 11:44:24 »
C'est un drame terrible qui s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi dans l'Hérault. Cinq jeunes gens ont trouvé la mort au terme d'une course-poursuite en voitures.
Selon les premiers éléments de l'enquête, les véhicules des victimes, amis et cousins âgés de 20 à 25 ans, roulaient à 90 et 130 km/h, là où la vitesse était limitée à 50 km/h.

Le drame s'est produit vers 4 heures sur une départementale, la RD612 reliant Agde au Cap d'Agde, à la sortie de cette ville, où les deux voitures, une Peugeot 607 avec une seule personne à bord et une Renault Mégane avec les quatre autres, se livraient à une course-poursuite, selon la police.

Sur cette 2x2 voies avec terre-plein central, le conducteur de la 607, qui était en tête, a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d'un virage.

Après avoir glissé sur l'herbe sur environ 200 m, il a percuté un arbre. Sous le choc, son véhicule s'est ensuite déporté de plusieurs mètres. La Renault Mégane a suivi la même trajectoire mais les deux voitures ne se sont pas percutées.

Le conducteur de la Peugeot ainsi que trois des quatre occupants de la Renault ont été tués sur le coup. Le quatrième passager de la Renault, 25 ans, grièvement blessé a été hospitalisé à Montpellier, décédant des suites de ses blessures en milieu de journée.

Des proches des victimes ont indiqué que ces jeunes gens étaient passionnés de vitesse mais «C'est ahurissant et insensé que l'on puisse rouler à des vitesses pareilles, par amusement, alors que la limite est fixée à 50 km/h sur des routes ouvertes au public. Cela génère des drames», a commenté de son côté le vice-procureur de Béziers Henri Bec.

La violence du choc a pulvérisé les voitures, le bruit a surpris le directeur et les clients d'un hôtel situé à proximité immédiate du drame. Ils ont cru à une explosion dans l'établissement. Les moteurs ont explosé, il n'en reste que des débris.

Le parquet à Béziers a été saisi de l'affaire et l'enquête confiée au commissariat d'Agde. Les premières analyses effectuées ont permis d'établir que les deux conducteurs étaient sous l'emprise de l'alcool et du cannabis.
 :pascontent:

"Hommage aux 5 jeunes tués sur la route"  Les participants de la marche blanche étaient partagés entre la colère et l'émotion après ce drame.  ::)
«C'est un drame absolu pour notre ville. C'est un véritable choc puisque quatre de ses jeunes étaient natifs d'Agde. C'est un drame aussi pour Vias puisque la cinquième victime est de cette commune. Nous allons renforcer les campagnes de prévention sur la sécurité routière» a expliqué hier soir Gilles d'Ettore, le maire d'Agde qui accompagnait les parents dévastés par cet accident hors du commun.
Vendredi matin, quelques minutes avant le drame, les cinq jeunes répartis dans deux voitures avaient quitté une boîte de nuit du Cap d'Agde dans laquelle, avec d'autres amis, ils avaient fêté le 21e anniversaire de Kevin, le conducteur de la Peugeot 607 qui est venu percuter le pin parasol à l'entrée de la voie rapide de sortie de la station.
Il semble aujourd'hui évident que les jeunes de ce groupe festif avait beaucoup consommé d'alcool : 1,77 g d'alcoolémie pour le conducteur de la 607, 1,55 g pour celui de la Mégane dont le compteur affichait 130 k/h au moment du choc. Les deux conducteurs ont été dépistés positif au cannabis.
Il semble également établi que les deux voitures se livraient à une sorte de course-poursuite entre amateurs de vitesse.  >:D

Citer
Une marche blanche pour des jeunes adultes qui se sont tués tout seuls, à force d'alcool, de cannabis, du non-respect des règles de conduite ???
Je trouve cela choquant.
L'un des participants incriminait les "commerçants qui continuent à servir des clients alors qu’ils sont ivres et qu’ils risquent de prendre leur voiture."
Ainsi que les "forces de l’ordre qui doivent être encore plus présentes à la sortie des boîtes de nuit pour éviter ce type d’agissements suicidaires".

Ce genre de propos me laisse sans voix. Les morts étaient tous des adultes âgés de 22 à 27 ans et deux étaient pères de famille. Quelle immaturité.  :-\
Le meilleur "Hommage" qui pourrait être rendu serait que tous les jeunes d'AGDE et de VIAS, respectent une vitesse raisonnable, le code de la route et n'aient jamais d'accident jusqu'à leurs retraites !
Prendre ce terrible accident pour les familles chargées de l'éducation de leur progéniture comme une sérieuse leçon serait super un hommage à tous les accidentés de la route qui auraient pu en plus, faire des victimes innocentes.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #22 le: 01 juin 2014, 17:20:44 »
Et ça continu ... drame à Noisy-le-Sec ... Un ouvrier tué sur le coup

A l'occasion d'un mariage qui réunissait 200 personnes, une course entre deux invités à bord de deux bolides de location a fait un mort.  >:(
15h45, en plein centre-ville de Noisy-le-Sec. Deux grosses cylindrées jouent à piquer des pointes de vitesse à deux pas de la mairie. Une zone pourtant limitée à 30 km/h. Un des conducteurs perd le contrôle de son bolide. C'est à ce moment là qu'il percute un ouvrier qui charge des gravats dans son camion. L'homme âgé d'une quarantaine d'années est mort sur le coup. Il était marié et père de trois enfants.  furax

«Les conducteurs avaient une Mercedes et une Porsche Cayenne. Mais il y avait aussi deux Ferrari et une Lamborghini dans le cortège», a précisé le maire, ajoutant que l'accident s'était produit en plein milieu d'après-midi dans une rue étroite du centre-ville où il y a beaucoup de piétons.

A l'instar d'autres communes de France, la municipalité de Noisy-le-Sec fait signer depuis 2012 à tous les futurs époux qui viennent déposer leur dossier une «charte de bonne conduite».
 Elle stipule le respect des horaires, de la salle des mariages, de la tranquillité des riverains, ainsi que celui du code de la route.
«Depuis deux ans, on constatait qu'il y avait moins d'incivilités», a indiqué M. Rivoire, qui plaide désormais pour «un véritable engagement moral des mariés et, surtout, qu'ils fassent connaître cette charte à leurs invités».
Selon une source judiciaire, les deux automobilistes, âgés de 22 et 27 ans, étaient encore en garde à vue samedi.

«Aucune trace d'alcool et de stupéfiants n'a été trouvée sur eux», a précisé cette source, les circonstances de l'accident étant encore «à déterminer».

MORTALITÉ EN DEUX ROUES : 6 motocyclistes tués depuis le début du mois

HALTE À L'HÉCATOMBE !
C'est un appel à la responsabilité de chacun qui est lancé car déjà 15 pilotes de deux roues tués sur les routes du département depuis le début de l'année.
Hier après midi une opération de sensibilisation était menée pour appeler les motards à la prudence.
Force est de constater qu'en deux heures trente de contrôle, les gendarmes de l'Escadron Départemental de Sécurité Routière ont encore relevé les infractions suivantes :
- 4 casque non attaché... qui ne sert à rien en cas de chute
- 1 casque non homologué (casque de ski    :P)
- 5 plaques d'immatriculation non conforme ou illisible afin de "zapper" les radars
- 1 défaut de rétroviseur... comme ça tu ne perds pas de temps
- 1 défaut d’assurance.... ça c'est hyper nul  >:(
- 1 défaut de permis .... et ça ce n'est pas mieux

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #23 le: 19 décembre 2014, 15:53:02 »
A 74 ans, elle parcourt 41 km à contresens sur l'A61  :o

Elle explique s'être trouvée «complètement perdue». Dans la nuit de mercredi à jeudi hier, une conductrice âgée de 74 ans a parcouru 41 km à contresens sur l'autoroute A61 avant d'être interceptée par les gendarmes du peloton motorisé de Villefranche-de-Lauragais.
Dans la soirée, la septuagénaire avait quitté son fils, qui habite Toulouse, pour rentrer chez elle à Ramonville-Saint-Agne, une commune limitrophe. Mais en pleine nuit et sous une pluie battante, elle s'est trompée de route et a emprunté l'autoroute A61, filant en direction de Villefranche-de-Lauragais et s'éloignant ainsi de son point de destination. Réalisant son erreur, elle a pris la sortie de Nailloux, une commune située à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse. Là, elle a tenté de faire demi-tour pour s'engager de nouveau sur l'A61 afin de regagner Toulouse. Mais elle a pris une bretelle de sortie en sens interdit et s'est retrouvée de nouveau sur l'autoroute en direction de Villefranche-de-Lauragais… cette fois en contresens.

Pas d'accident  :P
Ce sont des témoins qui, voyant filer cette automobile dans le mauvais sens sur la voie rapide, ont prévenu les gendarmes. Les motards de Villefranche-de-Lauragais l'ont rattrapée peu avant les portes de Toulouse et l'ont interceptée au niveau de l'aire de repos de Toulouse Sud. Il n'était pas tout à fait 22 h 30. La septuagénaire venait de parcourir 41 km à contresens et par chance, elle n'avait eu ni provoqué aucun accident ! Les gendarmes l'ont trouvée dans un état de grande panique. C'est son fils, qu'elle avait quitté plus tôt dans la soirée, qui est venu la chercher. Elle devrait être convoquée prochainement chez les gendarmes pour tenter de s'expliquer à tête reposée.

Dans le département de la Haute-Garonne, il s'agit du troisième incident de cet ordre en deux mois. Le 15 octobre dernier, en plein jour cette fois, un octogénaire avait parcouru 25 km à contresens sur l'autoroute A68 entre Toulouse et Albi. Il avait finalement été rattrapé sans casse par la Mégane RS des gendarmes haut-garonnais. Le lendemain de cet incident, c'est sur l'A64, peu avant le péage de Muret, qu'un Renault Trafic qui circulait à contresens avait percuté de plein fouet un poids-lourd. Là encore, l'accident n'avait miraculeusement fait aucun blessé.

Une personne âgée sera potentiellement amenée, un jour, à cesser de conduire. La vision et l’ouïe se dégradent, les temps de réaction se rallongent et la mobilité du corps est de plus en plus limitée (rhumatismes = moins de souplesse).
D’un autre côté, avec l’âge, on accumule aussi de la pratique voire la sagesse de la conduite, ce qui assure un surplus d’expérience au volant comparativement à des conducteurs plus jeunes.

Commentaires des lecteurs :
Ce n'est pas toujours une question d'âge non plus, ce soir-là sous une pluie battante elle n'a pas vu, sans doute le panneaux d'interdiction sur la bretelle d'accès de l'autoroute.
Si vous arrivez à 74a aurez-vous encore les facultés nécessaires pour conduire et pour remettre en cause votre manière de vous déplacer ?

Se tromper ... pourquoi pas ? on est des humains et ça peut arriver à tout le monde !
Mauvaises conditions d'éclairages, météo exécrable, environnement méconnu, panique... Mais faire 41Km à contresens ??? il faut une certaine suite dans les idées ou être totalement déconnecté de son environnement ! On est sur une autoroute, voie à sens unique où personne ne doit arriver en face, les panneaux de signalisation GÉANTS sont à l'envers !!! il faut pas 41 km pour s'en apercevoir ! Quel que soit l'âge c'est inadmissible.

Mathilde Tournier la Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #24 le: 19 décembre 2014, 15:56:30 »
Conducteurs âgés ... en cas d’accident, les proches sont-ils responsables comme lorsqu'ils laissent partir un conducteur alcoolisé au volant de son véhicule ?  ::)

Les proches d’un automobiliste âgé, inapte à la conduite, portent-ils une responsabilité en cas d'accident ?
Le procureur de la république d’Alsace a posé la question de savoir qui porte la responsabilité en cas d'accident :
- le conducteur lui-même ?
- Ses proches ?
- Les personnes âgées (à partir de quel âge ? ) doivent-elles être testées sur leurs capacités à conduire ?
- Les proches pourraient ils être poursuivis pour homicide involontaire.  :-[

Une fois de plus, le débat sur les personnes âgées au volant est re-ouvert. Cette fois, il se déplace sur le terrain juridique, à l’occasion d’une affaire jugée mercredi 2 juillet 2014.
Un conducteur de 89 ans a mortellement heurté un motard et grièvement blessé son fils de 13 ans, en 2013 dans les Vosges. L’octogénaire avait refusé la priorité.
Suite à une expertise psychiatrique, les magistrats ont conclu à "l'abolition de son discernement" lors des faits, en raison d'un "syndrome démentiel sévère".

L’homme a été reconnu pénalement irresponsable.  :(

Homicide involontaire
Convaincu que le drame aurait pu être évité, le procureur de la République d'Épinal a réagi, en lançant un avertissement public, en présence du préfet : il pourrait poursuivre les proches, qui ont laissé ce conducteur prendre le volant malgré son état de santé, pour homicide involontaire. Ce serait une première.

Le drame aurait pu être évité
 "Si le législateur refuse d'imposer l'examen médical systématique des automobilistes à partir d'un certain âge, je refuse pour ma part la fatalité", prévient le procureur Etienne Marteaux, sur Lefigaro.fr. "J'estime que le proche d'un conducteur extrêmement dangereux au volant peut voir sa responsabilité engagée avec un lien de causalité indirect". Selon l’avocat des victimes, des voisins s’étaient déjà inquiétés du comportement dangereux de ce conducteur, sans pour autant le signaler aux autorités.

Devoir de signalement
Contrairement à bon nombre de pays européens, il n’existe pas en France de contrôles obligatoires et réguliers pour mesurer l’aptitude à conduire. Toutefois, un signalement transmis à la gendarmerie ou au Préfet peut entraîner, un examen médical, puis une suspension, provisoire ou non d’un permis de conduire. Cette procédure s’appuie sur l’article R.221-14 du code de la route.

"Un moyen inadmissible"
Tout le monde est d’accord pour reconnaître que les personnes qui ne peuvent plus conduire se mettent en danger et peuvent provoquer un accident. Mais "appeler les proches à dénoncer leur parent âgé aux autorités, sous peine d’être poursuivis pour homicide involontaire, surtout pas ! C’est inciter à la délation", proteste maître Eric de Caumont, avocat spécialisé dans le domaine de l’automobile. Le comportement au volant des personnes très âgées est "un enjeu de sécurité publique" convient-il, mais faire pression sur les proches est un moyen totalement "inadmissible, c'est prendre en otage celui qui ne dénonce pas son grand-père!".

"Quand on aime son grand-père, sa grand-mère ou ses parents on les retient"
Bon nombre des gens savent se raisonner et s’arrêter de conduire au bon moment, argumente l'avocat. Ensuite parce qu’il préfère "une prévention intelligente". Et de citer le slogan de la Sécurité routière "Quand on aime quelqu’un on le retient !".

Examen médical
Mais selon lui, le vrai problème est l’absence d’examen médical obligatoire pour les conducteurs âgés, négligé faute de courage politique. On pourrait aussi dire faute de financement. Mais que faire quand une personne inapte refuse d’entendre raison et persiste à prendre le volant ?
 "Si vraiment on estime que ce n’est plus possible, on prend librement ses responsabilités, répond maître de Caumont, et on dit 'papa, je t’aime et je vais présenter un dossier aux autorités pour tu arrêtes de conduire'."
Le débat est ouvert.  8)


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #25 le: 19 décembre 2014, 16:01:05 »
Vous avez été très nombreux à donner votre avis sur les personnes âgées au volant.
Voici les résultats et le décryptage de notre enquête réalisée en partenariat avec MMA.

• Ce que vous en pensez, en chiffres !

Sur 100% de détenteurs du permis de conduire à avoir répondu au questionnaire, 82% d’entre vous estiment leur connaissance du code de la route comme plutôt bonne et 14% même comme très bonne! Vous êtes seulement 4% à penser cette connaissance "plutôt mauvaise".

22% d’entre vous ne jugent pas opportun de devoir faire repasser aux conducteurs des examens de conduite et/ou de code à intervalles réguliers. Vous êtes toutefois nombreux à penser le contraire: 24% estiment qu’il faudrait valider à nouveau ses connaissances routières à partir de 70 ans, 18% pensent que cela pourrait attendre 80 ans. Vous considérez, à 12%, que ces examens devraient commencer à partir de 60 ans, et même à partir de l’obtention du permis de conduire, pour 25% d’entre vous!

Lorsqu’il s’agit de rendre obligatoire une visite médicale pour les conducteurs vieillissants, vous dites oui en majorité! À 19%, vous pensez que cette visite devrait commencer à partir de 60 ans, plutôt à partir de 70 ans à 34% et à partir de 80 ans à 26%. En revanche, 22% d’entre vous ne le désirent pas.

Cette visite médicale obligatoire devrait se dérouler tous les ans pour 15% d’entre vous, tous les 5 ans pour 20% et tous les 10 ans pour 8%. Vous pensez à 57% que la périodicité de cette visite devrait dépendre de l’âge de la personne.

À l’issue de cette visite, l’avis défavorable du médecin devrait entraîner un retrait obligatoire et immédiat du permis pour 39% d’entre vous. À l’inverse, vous estimez à 61% que cet avis devrait être seulement consultatif sans pouvoir aucunement donner lieu au retrait du permis de conduire.

Quant à savoir si les proches d’un conducteur âgé devraient pouvoir le contraindre juridiquement à cesser de conduire, vous êtes très partagés! 51% jugent que oui et 49% pensent que non !

Source : http://www.notretemps.com/voiture/securite-routiere/personnes-agees-avis-volant,i65850

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #26 le: 20 décembre 2014, 12:01:42 »
Ce n'est pas encore un Séniors  >:(
Un automobiliste ivre a parcouru quelque 50 km à contresens sur une autoroute dans le Poitou dans la nuit, provoquant trois accidents qui n'ont causé qu'un blessé léger, avant d'être intercepté.
L'homme de 56 ans, originaire de Tours, rentrait chez lui en provenance de Bordeaux après avoir bu. Après deux heures de route, il a perdu le contrôle de sa voiture, faisant une embardée sans gravité. Mais au moment de reprendre le volant, il est reparti à contresens sur l'autoroute.

Le chauffard a parcouru ainsi une cinquantaine de kilomètres sur l'autoroute, croisant plusieurs voitures, dont trois au moins ont été impliquées dans des sorties de route ou une collision, tandis que l'homme heurtait aussi la glissière de sécurité.
Des incidents qui n'ont provoqué qu'un blessé léger, selon les secours.  :o

L'automobiliste a néanmoins continué sa route, avant d'être intercepté à un péage, visiblement "perdu" et dans "un état second", selon la gendarmerie autoroutière.
Contrôlé avec une alcoolémie de 2,34 g d'alcool par litre de sang, il a été arrêté et placé en cellule de dégrisement, avant d'être entendu dans le courant de samedi.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #27 le: 21 décembre 2014, 13:20:33 »
Lui non plus... Un automobiliste de 49 ans, qui avait pris l'autoroute A9 à contresens au péage du Boulou (Pyrénées orientales), s'est tué en percutant un poids-lourd vers 2H00 du matin, dans la zone frontalière avec l'Espagne, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme a d'abord fait descendre son passager, apparemment "ivre et un peu excité", au péage du Boulou. Et juste après l'avoir déposé, il a fait demi-tour et pris l'autoroute vers Perpignan à contresens.

Un témoin a donné l'alerte en disant qu'une voiture circulait à contresens, puis, aussitôt, que ce véhicule était entré en collision avec un camion.
Le conducteur du poids-lourd n'a pas été blessé dans le choc ont indiqué les gendarmes.
Le passager qui était descendu au Boulou était de son côté "très choqué" lorsqu'il a été pris en charge par les secours, selon les pompiers.
Source AFP

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #28 le: 06 août 2015, 18:10:45 »
Est-il utile de rappeler que l’alcool diminue les réflexes, la vigilance et la résistance à la fatigue ?  :(
Qu'il perturbe aussi la vision, l’estimation des distances et provoque un allongement du temps de réaction. On ne s’en rend pas compte quand on a bu, mais ces troubles commencent à apparaître dès le premier verre ! De plus, l’effet désinhibiteur de l’alcool peut pousser à prendre des risques que l’on ne prendrait pas en temps normal (vitesse, dépassement).

Le risque d’accident mortel augmente très rapidement en fonction du taux d’alcool dans le sang : dès 0,5 g d’alcool/l de sang, vous multipliez le risque par 2, puis par 10 à 0,8 g/l et par 35 avec 1,2 g/l, etc. 
Adoptez un comportement responsable, respectez le code de la route et les règles de prudence (adaptez notamment sa vitesse aux conditions météorologiques).
Les nuits de fêtes attention aux excès. L'alcool est responsable d'un accident mortel sur trois en journée et un sur deux la nuit. La conduite sous l'emprise de produits stupéfiants est aussi un facteur important d’accidents. Le mélange alcool/stupéfiants multiplie par 14 le risque d’être responsable d’un accident mortel. Des contrôles des conduites addictives seront réalisés durant ces périodes.

Si vous buvez de l’alcool et consommez du cannabis, vous multipliez donc par 14 le risque de vous tuer ou de tuer sur la route !  >:(
Il n’existe aucun « truc » permettant d’accélérer l’élimination de l’alcool ou de la drogue.
Seul le temps peut agir.... L'alcoolémie atteint son maximum une heure après l'absorption du dernier verre et il diminue ensuite en moyenne de 0,15 g/l par heure. A poids égal et à quantité d’alcool consommé égal, l’alcoolémie est un petit peu plus élevée chez les femmes.

Pas de solution miracle !  :-[  :P  :-X
Café salé, cuillerée d'huile, bonbon à la menthe NON Rien Nada Niet... aucun "remède de grand-mère" ne permet d'éliminer l'alcool plus rapidement car il circule dans votre sang de l'estomac au cerveau sur lequel il agit négativement !
Citer
Très mauvaise idée ... Avec SAM ça n'arrive pas ...
Tain-l'Hermitage : avec deux grammes d'alcoolémie au volant, il insulte les gendarmes  :o

Enfin, attention, une nuit de sommeil peut ne pas suffire pour éliminer la totalité de l’alcool. Ex : une alcoolémie de 1,5 g/l dans le sang à trois heures du matin est encore de 0,6 g/l le lendemain à 9h.

source:associationpréventionroutière

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #29 le: 09 août 2015, 20:02:24 »
L'éducation et la prévention n'ont, hélas, pas portés de fruits sur ces adolescents !
Le véhicule utilitaire contenait le double du nombre de passagers maximal recommandé. Les 10 autres jeunes ont été grièvement blessés.  :-[
Un dramatique accident s'est produit peu après 1 heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche sur la commune de Rohan, dans le Morbihan.

Ouest-France rapporte ainsi que 14 jeunes mineurs entre 14 et 17 ans, d'après les premiers éléments se trouvaient dans une camionnette de type Citroën Berlingo, soit le double de la capacité maximale annoncée par le constructeur. Le véhicule a été retrouvé dans un fossé de la route départementale D17, et le bilan est lourd : quatre jeunes sont morts, et le Ministère de l'Intérieur parle de 10 blessés graves dont le conducteur, né en 1998... l'ado mineur avait pris la voiture de ses parents et roulait sans permis de conduire et affichait un taux d'alcoolémie supérieur à la limite autorisée. Un premier dépistage a été effectué et confirmerait que le jeune homme a bel et bien consommé de l'alcool, même s'il faudra attendre les conclusions des analyses de sang.

Une soirée, selon les premières auditions des rescapés, marquée par une consommation d'alcool "en importance, du vin, de la bière et ensuite des alcools plus forts au cours du repas", a expliqué jeudi le vice-procureur de la République de Vannes, Yann Le Bris lors d'un point-presse.
Les prélèvements sanguins effectués dès l'arrivée des secours sur les lieux, ont révélé que le chauffeur du véhicule, âgé de 17 ans et donc non titulaire du permis, conduisait avec un taux d'alcoolémie de 0,83 gramme par litre de sang. "Un taux délictuel", a précisé M. Le Bris, au-delà du seuil autorisé - pour les titulaires du permis - de 0,50 g/l, qui descend même à 0,20 g/l pour les jeunes conducteurs. Il n'y avait en revanche pas de trace de stupéfiants.

La fête à l'origine du drame rassemblait 15 personnes, toutes mineures. "Les parents étaient au courant" et "les jeunes devaient rester dormir sur place", a indiqué M. le procureur.
Puis, entre minuit et une heure, le jeune homme qui reçoit, et dont les parents sont absents, s'isole dans le véhicule familial, avec un autre jeune homme, "pour discuter".
Ils sont alors rejoints par douze des autres adolescents, qui s'entassent dans le véhicule de cinq places ; trois à l'avant, sept à l'arrière, quatre dans le coffre...
Une fois dans la voiture, un Berlingo Citroën, ils décident de quitter les lieux, mais sans destination précise, "On roule...", semble avoir été leur seule motivation.
Moins de trois kilomètres plus tard, "il y a eu une embardée  :-[

Les habitants choqués  :'( « C'est une catastrophe, ça ne devrait pas arriver », a commenté, très ému, le maire de la commune Bernard Nizan. « Ces jeunes étaient en train de faire la fête », a-t-il poursuivi, en soulignant l'incompréhension face à un tel drame. « Je connais personnellement très bien une famille qui vient de perdre un de ses enfants à 17 ans », a-t-il témoigné.

Une cellule psychologique a été mise en place à la mairie pour les jeunes de la commune. De nombreuses familles, proches et anonymes, en pleurs, s'y sont réunis, accueillis par le maire et le sous-préfet.
Sur le lieu de l'accident, le ballet des habitants des alentours, venus se recueillir, n'a pas cessé dimanche après-midi.... mais y aura t'il une leçon d'apprise par les survivants  ???

Bourré... quand tu conduis en état d'ivresse ton volant devient une arme mortelle, Sécurité Routière Le Pistolet !!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #30 le: 10 août 2015, 11:25:46 »
100 kilomètres/heures de plus que la vitesse autorisée  >:(
Le choc a été d'une extrême violence et d'après les premiers éléments de l'enquête c'est la vitesse excessive qui est à l'origine du drame survenu dimanche matin à 6h30, les secours ont été appelés un peu après. Dans la Seat Ibiza accidentée, ils ont découvert cinq victimes. Le bilan est lourd, trois morts, un blessé grave et un blessé léger. Les riverains réveillés par un "grand boum" ont parlé d'une route bosselée à un endroit où les excès de vitesse semblent fréquents.

Le compteur du véhicule était bloqué à 150 km/heure au lieu des 50 autorisés en agglomération. Le véhicule, une voiture de sport, est sortie de la route à La Chaussée de Damery (Marne) et finit sa course dans le mur d'une maison.
A l'intérieur du véhicule, cinq passagers d'une même famille. Le bilan est très lourd, une femme et deux adolescents sont tués sur le coup. Le conducteur grièvement blessé décède quelques heures plus tard à l'hôpital. Seul survivant de l'accident, un jeune homme est encore hospitalisé. L'enquête confiée au Parquet de Châlons-en-Champagne devra déterminer les circonstances de l'accident.
Depuis le mois de juin, le nombre de tués sur les routes marnaises a augmenté de 125% par rapport à l'an dernier malgré les campagnes de prévention et les contrôles de gendarmerie.  >:(
"Six personnes ont perdu la vie sur les routes marnaises en 9 jours, ce constat dramatique doit faire prendre conscience à toutes et à tous ces "dingues" que ces comportements dangereux doivent immédiatement cesser. Le préfet en appelle à la responsabilité et au civisme de chacune et de chacun, les vitesses excessives, les conduites sous l'empire de l'état alcoolique, l'ensemble des comportements irrespectueux des règles normales de conduite, doivent s'arrêter dès à présent.

Les contrôles routiers vont encore s'intensifier mais le préfet compte sur l'ensemble des Marnais et autres lecteurs pour sensibiliser leurs proches, leurs amis et camarades, leurs collègues, pour une prise de conscience qui doit être générale car cette série meurtrière doit prendre fin" a fait savoir la préfecture de la Champagne-Ardenne dans un communiqué de presse.

Source http://www.francetvinfo.fr/societe/securite-routiere/marne-un-exces-de-vitesse-cause-la-mort-de-trois-personnes_1035653.html


On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard, 50" de vidéo pour vous dire Ralenti si tu les aimes  ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #31 le: 12 août 2015, 17:57:10 »
Alors que de nombreux appels à la vigilance et à la prudence ont été régulièrement lancés par les plus hautes autorités de l’État mais également par le Préfet du département, et la Sécurité Routière à l'occasion du week-end de l'Assomption, des comportements irresponsables et dangereux persistent.

Les gendarmes sont mobilisés tout l'été chaque week-end et les radars ont encore flashé plus de 3000 fois en un week-end de grand départs en vacances.   8)
Entre vendredi et dimanche, les radars d'un seul département ont épinglé 3277 conducteurs en excès de vitesse : 2651 par les appareils fixes, 157 lors de contrôles statiques et 469 par les radars mobiles embarqués.
Parmi les conducteurs épinglés, un motard flashé à 122 km/h au lieu de 50 sur la départementale traversant l'agglomération de Villefranche-de-Lauragais. Récidiviste, il a fait l'objet d'une rétention de permis et de la saisie de son deux-roues de grosse cylindrée.  :-[
Sur la départementale 37, c'est un automobiliste qui a été verbalisé pour avoir joué les Schumacher traversant à 129 km/h le village de Carbonne au lieu de 50. Son permis a également été retenu et il est reparti à pied.  :-X
Contrôle d'un jeune conducteur pressé à 160 km/h sur l'A51, punition immédiate, rétention du permis probatoire, véhicule immobilisé  :'(

Depuis le début de l'été, les contrôles routiers sont systématiquement renforcés le week-end. Outre la vitesse, alcool et stupéfiants sont dans le viseur des forces de l'ordre. Le week-end dernier, 43 cas de conduites en état d'alcoolémie ont ainsi été relevés, et 12 conducteurs ayant consommé des stupéfiants. Pour les week-end à venir, notamment celui du 15 août, la préfecture a déjà prévenu que «des opérations de contrôles et de sanctions seraient mises en place mais associés à des opérations de prévention.»

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #32 le: 19 août 2015, 14:55:19 »
A9 : ENCORE UN JEUNE CONDUCTEUR EN EXCÈS DE VITESSE...

Le dimanche 16 août 2015, en fin d'après-midi, un véhicule de fonction avec quatre personnes à bord est contrôlé à la vitesse de 180 km/h sur l'A9.
Jeune apprenti conducteur il n'aurait pas dû conduire à plus de 110 km/h.
Heureusement les dépistages de l'alcoolémie et des stupéfiants se sont révélés négatifs.
L' intéressé fait l'objet d'une convocation en justice  >:(

Il n'a pas le permis et il déteste la marche à pied sous la pluie  >:(
Mais alors que des trombes d'eau s'abattaient sur Toulouse, il a décidé d'emprunter la voiture de sa mère pour aller chercher des cigarettes, explique au tribunal ce jeune homme de 20 ans, jugé en comparution immédiate. Mais au cours de son trajet, il a vu le gyrophare d'une voiture de police… «J'ai paniqué (la bonne excuse). J'avais peur de retourner en prison», explique-t-il.

S'en est suivie une course poursuite effrénée dans les rues de Toulouse.
Trois minutes, c'est le temps qu'il a fallu aux policiers pour interpeller le conducteur. Entre-temps, celui-ci a "griller" deux feux rouges et de rouler à contresens, à 99 km/h au compteur.  >:(
C'est finalement la petite amie du jeune homme, assise sur le siège passager, qui l'a ramené à la raison. Elle me disait d'arrêter. J'ai tiré le frein à main, sur la chaussée glissante, sa petite Renault Modus est brusquement partie de travers. Le véhicule des policiers, qui arrivait derrière, n'a pas pu l'éviter.
Bilan : trois fonctionnaires blessés…  :P
Le jeune homme a été condamné à 6 mois de prison, dont deux ferme, avec maintien en détention, plus 200 euros d'amende pour dommages à chacun des trois policiers.

Nous déplorons ces derniers temps, plusieurs accidents de la route avec des délits de fuite. Dans l'un d'entre eux, une personne est décédée.  :'(
En cas d'accident, tout conducteur impliqué a des obligations et des devoirs auxquels il doit faire face.  8)
Quitter les lieux d'un accident sans respecter ces obligations est sanctionné par l'article L 231-1 du code de la route. Le délit de fuite est constitué si l'auteur de l'accident a poursuivi sa route afin d'éviter son identification pour échapper à ses responsabilités. Il est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende.
En cas d’homicide involontaire, la peine est augmentée à 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende. Il donne lieu à un retrait de 6 points sur le permis de conduire et expose en outre aux sanctions suivantes : suspension de permis pour une durée de 5 ans ; annulation du permis de conduire en cas de blessures et d'homicides involontaires ; interdiction d'obtenir le permis de conduire ; travail d'intérêt général ; jours-amende ; confiscation du véhicule.
La poursuite pour délit de fuite n'empêche pas d'être également poursuivi pour les infractions suivantes : le défaut de maîtrise du véhicule ; non assistance à personne ; homicide ou blessures involontaires.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #33 le: 18 octobre 2015, 13:38:10 »
En voila quatre qui n'ont pas été imprégnés  >:(
La petite route de montagne a probablement mis fin à une équipée malhonnête. Trois individus âgés de 17 et 18 ans, ont été retrouvés morts, après un accident de voiture, dans la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Joseph-de Rivière (Isère).
Un quatrième occupant, âgé de 17 ans, est blessé au bras mais ses jours ne sont pas en danger, selon le parquet.

Leur BMW, qui avait été volée chez des particuliers à Moirans (Isère), à 20 km au nord de Grenoble, s’est encastrée dans un arbre sur la D520, en bordure du massif de la Chartreuse. Selon le Dauphiné Libéré, qui rapporte l’information, deux des quatre occupants du véhicule portaient une cagoule.
La voiture est «complètement broyée». Tous les occupants du véhicule étaient gantés et certains étaient cagoulés. Ils étaient originaires de la région et trois d'entre eux étaient connus de la justice, a indiqué le parquet sans plus de précision.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #34 le: 31 octobre 2015, 10:00:58 »
Hautes-Pyrénées : trois morts dans une collision entre une voiture et un poids-lourd, trois jeunes de 17 à 22 ans sont décédés.  :'(
Un accident entre une voiture et un camion poids-lourd a fait trois morts cette nuit vers 5 heures du matin au carrefour de la D21 et de la D10 à Campuzan.
Leur véhicule a violemment percuté à 5h30 un camion transportant du bitume sur la RD 21.
Le poids lourds s'est renversé et la voiture des victimes a terminé sa course dans une propriété voisine, tuant ses 3 occupants sur le coup. Le chauffeur du poids lourd, blessé, a été hospitalisé. Les secours sont toujours sur place.

On en sait un peu plus sur les circonstances de l'accident survenu ce matin.
Le conducteur, âgé de 20 ans, roulait sans permis de conduire.
« C’est un refus de priorité du conducteur du véhicule léger qui est bien à l’origine de l’accident. En revanche, il n’y a rien à reprocher au chauffeur du poids lourd », confirme le vice-procureur de la République.

Selon le parquet de Tarbes, les deux passagers étaient en fugue d’un foyer pour mineurs d’Auch.
 Où allaient-ils ?
Selon nos informations, le conducteur les aurait récupérés pour aller à Campuzan chez une mère de famille qui l’hébergeait occasionnellement dans un logement communal qu’elle louait.
CYRILLE MARQUE & RACHEL BARRANCO  /  LA DEPECHE DU MIDI

AVEYRON : LA ROUTE A ENCORE TUE DANS LE SUD !  :'(

NON ce n'est pas la ROUTE qui tue mais les MAUVAIS CONDUCTEURS qui tuent et se tuent  >:(

Cette nuit, deux familles ont été endeuillées à la suite d'un accident de la circulation survenu peu avant 5 heures sur la R.D 32, commune de MURASSON (12) a fait deux morts et quatre blessés.
Six jeunes se trouvaient dans une voiture qui a percuté violemment une falaise bordant la route reliant LACAUNE à BELMONT SUR RANCE. Le véhicule a quitté la chaussée dans un virage entre les lieux-dits Le Bousquet et La Borie-Haute et a violemment heurté le bas-côté avant de s'immobiliser dans le fossé.

Les deux passagers arrière sont décédés :
Une jeune fille de 17 ans et un jeune homme de 19 ans  :'(
Arrivés sur place, les sapeurs-pompiers ont constaté le décès d'un homme de 19 ans. Une femme âgée de 17 ans, d'abord réanimée après un arrêt cardiaque, a finalement été déclarée décédée par un médecin. Une autre jeune femme a pu être réanimée suite à un arrêt cardiaque. Les autres occupants du véhicule ont été blessés, dont l'un grièvement.

Sans préjuger des circonstances exactes que l'enquête des gendarmes de BELMONT SUR RANCE devra déterminer, plusieurs éléments propices à un tel drame étaient réunis  :( ....nuit, route sinueuse, fatigue, passagers multiples et sortie de soirée festive  :-[
Nous ne pouvons que renouveler nos conseils de prudence au volant, notamment auprès des jeunes et de leurs parents.
Nous adressons nos condoléances aux familles si durement touchées.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #35 le: 08 novembre 2015, 10:50:36 »
Il était 21h30, ce vendredi 30 octobre, quand deux jeunes gens, mineurs, ont été percutés par une voiture conduite par des "lâches" qui a aussitôt pris la fuite.  >:(
Prises en charge par les secours, les deux victimes ont été menées au centre hospitalier. Hors de danger, elles se sont tout de même vues prescrire huit jours d’interruption temporaire de travail.
La brigade territoriale de gendarmerie et la brigade de recherche ont aussitôt ouvert une enquête judiciare, qui a mené à l’interpellation, dimanche 1er novembre, de deux individus de 19 et 30 ans.
Les deux individus ont été placés en garde à vue. Les investigations des gendarmes ont permis de retracer les faits.
Sans permis à travers la Vendée  :-[
Suite à l’accident, les deux individus auraient pris peur. Ils ont décidé de fuir 8)
C’est là qu’ils ont mis le feu au véhicule avec lequel ils ont eu l’accident. Ce véhicule avait été emprunté. Les deux individus volent une autre voiture et repartent pour Lauçon, où ils ont un autre accident.  :-\
Ils abandonnent l’automobile avant de se réfugier chez un ami pour ensuite rentrer dans le Nord-ouest Vendée.
Tout ce « périple » a été accompli alors que le conducteur n’avait plus son permis de conduire.
Prison ferme  >:(
Les deux hommes ont été jugés mardi 3 novembre en comparution immédiate au tribunal de grande instance. Ils ont été placés sous mandat de dépôt et mis sous détention à la maison d'arrêt départementale.
Le passager, âgé de 30 ans, a subi la peine la plus lourde, Il a été condamné à deux ans de prison ferme.
Le conducteur, âgé de 19 ans, a pour sa part été condamné à 18 mois de prison dont 12 avec sursis.
Éducation, prévention et civisme n'ont pas eu beaucoup de prise dans leurs cerveaux  :(


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #36 le: 10 novembre 2015, 14:28:13 »
[PRÉVENTION] Papiers « siouplaît » !

Mercredi, des collégiens Cantalous ont pu apprendre les rudiments du contrôle routier en compagnie des motards de l’escadron départemental de sécurité routière.

Cette opération de prévention intitulée «Les Ambassadeurs de la sécurité routière», organisée en partenariat avec la préfecture et l’inspection académique du Cantal, a permis de procéder à des contrôles préventifs au cours desquels les élèves ont transmis un message de sécurité routière aux automobilistes contrôlés en infraction.

À l'issue, ils ont pu remettre (en cas de défaut de port de la ceinture de sécurité et d'excès de vitesse inférieur à 20 km/h) un procès-verbal de courtoisie ainsi qu'une copie de la lettre de sensibilisation de M. le procureur de la République à Aurillac.

Une initiative applaudie par 63 conducteurs qui, sans rechigner, ont accepté de se faire « verbaliser ».

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #37 le: 02 février 2016, 11:22:11 »
Le week-end pour les gendarmes de l'Aveyron a été fructueux  ;D  ont encore constaté le comportement irresponsable de certains conducteurs sur nos routes... Ce sont des grands excès de vitesse et des conduites sans permis qui ont été relevés.  8)

Dès le vendredi soir, un jeune conducteur a été contrôlé sur l'A75 à 189 km/h au lieu des 110 autorisés par son permis probatoire.
Le lendemain (toujours sur l'A75), un autre automobiliste a été contrôlé à 219 km/h à hauteur de La Cavalerie, malgré la suspension administrative de son permis (déjà pour un excès de vitesse supérieur à 50 km/h). Ce dernier sera convoqué devant la chambre détachée de Millau en octobre 2015.
Plus tôt dans la journée, c'est sur la RN88 cette fois que les gendarmes contrôlent un conducteur à 158 km/h à hauteur de Sévérac-L'Eglise, en état de récidive d'excès de vitesse d'au moins 50 km/h et malgré l'annulation de son permis de conduire. Son véhicule a été immobilisé. "Et c'est pas fini !"

Dimanche, un dernier automobiliste circulant sur l'A75 a été interpellé après avoir été contrôlé à 164 km/h à hauteur de La Cavalerie.
Toujours sur l'A75 le lendemain, un autre conducteur a été contrôlé à 219 km/h à hauteur de La Cavalerie. Au volant d'une grosse cylindrée de marque Allemande, et malgré la suspension administrative de son permis,

[CARTON ROUGE] 160 km/h à 15 ans...  >:(
Vous pensiez avoir tout vu sur la route après le [CARTON ROUGE] sur le permis de conduire retiré, pour une infraction grave, à un conducteur qui l'avait obtenu la veille ?

C'était sans compter sur ce champion hors catégorie :
un "ado" de 15 ans multipliant les infractions (pas de permis, pas de ceinture, etc.) a été intercepté par les gendarmes sur l'A7 dans la Drôme à 160 km/h.

Une histoire invraisemblable et pourtant bien réelle d'un "Fangio" boutonneux :
Vers 16 heures, sur l'autoroute A7, à hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux et dans le sens Nord/Sud, les gendarmes de l'Equipe rapide d'intervention décident d'intercepter le conducteur d'une Fiat Stilo immatriculée en Italie, contrôlé à 160 km/h et qui adopte une conduite "agressive".

Ils vont aller de surprise en surprise... Le conducteur est en effet âgé de... 15 ans ! Lui comme sa passagère, sa tante de 32 ans, originaires de l'Est, n'ont pas la ceinture de sécurité. La voiture n'est encore, pas assurée. Les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière de la Drôme ont encore relevé l'infraction de non-respect des distances de sécurité. Tous deux ont confié vouloir se rendre dans le Vaucluse. La Fiat a été immobilisée à Malataverne.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #38 le: 25 mars 2016, 14:31:44 »
INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : GRAND EXCÈS DE VITESSE AVEC UN PERMIS PROBATOIRE ET SOUS L'EFFET DES STUPÉFIANTS...  :-[

Le 21 mars 2016 sur la D117 entre Foix et Lescur (09), les militaires de la brigade motorisée de Saint-Girons ont mesuré la vitesse d'un véhicule à 152 km/h sur une portion limitée à 90 km/h !  >:(

Intercepté, le conducteur a présenté un permis de conduire délivré six mois avant. Titulaire d'un permis probatoire, il ne devait pas dépasser la vitesse de 80 km/h.
Les différentes vérifications effectuées ont de surcroît révélé qu'il conduisait sous l'effet de stupéfiants !  :'(

Son permis de conduire lui a été retiré sur le champs et le préfet à pris un arrêté de suspension. Il sera convoqué prochainement devant la justice pour connaître la réponse pénale.

La gendarmerie nationale rappelle que le vitesse est la première des causes des accidents et que la consommation des stupéfiants multiplient par deux les risques d'accident de la route. Ils altèrent la vision, l'audition et les capacités de coordinations.
Encore un sur qui l'éducation et la prévention ont glissé comme l'eau sur les plumes d'un canard, sans imprégner son petit cerveau  :(

Citer
Les gendarmes de BRIGNAIS interviennent pour un accident de la circulation routière sur la commune. Le conducteur d'un véhicule en raison d'une vitesse excessive, perd le contrôle de celui-ci à l'approche du rond point.
Dans cette manœuvre, il arrache un panneau de la circulation, déracine un arbre, dégrade un second arbre, fait un tonneau et s'immobilise en contrebas en arrachant une clôture.
Ce conducteur, âgé de 24 ans, sans domicile et sans profession, avait emprunté le véhicule à un ami sans lui dire et circulait sous l'emprise d'un état alcoolique (1.48 g/l de sang) sans être titulaire du permis de conduire.  :-[
Évacué par les pompiers pour des examens, le conducteur a été placé en garde à vue à sa sortie de l'hôpital.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Choquée par le comportement d'un automobiliste auteur d'un dépassement dangereux le soir entre Sainte-Christie et Preignan, une Auscitaine lui adresse une lettre ouverte... pédagogique espère Liliane.  :P

Il y a des courriers des lecteurs qui attirent plus l'attention que d'autres.  8)
C'est le cas de celui de Liliane F. 59 ans. La vie de cette Auscitaine et celle de son mari Gilles, 62 ans, qui était au volant ce soir-là, auraient pu basculer samedi sur la Nationale 21, entre Fleurance et Auch. Au moment où un conducteur, trop pressé sans doute, a doublé deux véhicules dont le leur, sur ligne continue.
Le réflexe et le sang-froid des conducteurs concernés ont évité l'accident.

Mais, ne trouvant pas le sommeil de retour chez elle, Liliane a voulu «poser ça par écrit». «On se demande, quand on voit le comportement de certains conducteurs, ce qu'il faudrait faire pour faire réagir les gens.»  :-X
«Pas de deuxième chance»

«Lettre ouverte à Mme ou M. le(la) chauffard(e) qui vous trouviez samedi 16 avril à 22h50, entre le croisement de Sainte-Christie et le village de Preignan, avec un "A" à l'arrière de votre véhicule blanc, comme on dit "Un permis pas encore sec". Vous qui avez dépassé deux voitures, sur une ligne continue, en sommet de côte. Qu'avez-vous pensé lorsqu'en face a surgi un véhicule ?
Nous pouvons vous remercier d'avoir gardé la maîtrise de votre véhicule mais ne pavoisez pas pour votre dextérité.
Vous auriez pu donner un coup de volant ou freiner.  :-\
Vous avez la vie sauve car les autres chauffeurs, celui du véhicule en face et mon mari se sont serrés au maximum pour vous laisser la place de passer entre eux, au risque de finir au fossé.

Ne râlez plus jamais sur les cheveux blancs et leurs erreurs humaines !
Des grands-parents sont impliqués dans des accidents à cause de personnes comme vous. Je vous rappelle que les routes de notre pays ne sont pas prévues pour passer à trois, sur deux voies, fussent-elles nationales, départementales ou a fortiori communales et vicinales.
De grâce, ne jouez pas à la roulette russe avec la vie des autres même si vous estimez que vous être responsable de vos actes mais pas de leur conséquences, comme celui qui lance une pierre mais se moque des dégâts quelle peut causer.

Nous étions deux dans notre voiture, combien dans celle d'en face et combien dans la vôtre et dans les voitures suivantes ?
Combien de morts cela aurait-il fait si les conducteurs n'avaient pas bien réagi à votre inconscience ?
Un grand merci à eux !
Je pense que vos parents, grands-parents, famille et amis n'auraient pas voulu vous pleurer le reste de leur vie mais surement que cela vous indiffère ??

Je vous rappelle qu'avec un "A" derrière votre voiture, vous avez un permis probatoire. Vous devez rouler à moins de 80 km/h (1). Nous roulions entre 85 et 90 km/h, de nuit, en étant vigilants. Pas vous !
Combien au compteur : 110, 120 km/h ?
Avez-vous oublié tout ce que vous avez appris il y a peu ?
Vous avez vraiment passé votre permis ou l'avez vous acheté à un dealer ??
Et certains voudraient que La Poste fasse passer le permis quand vous êtes resté imperméable à ce que vous avez appris de moniteurs formés à la conduite.

Avec ce que nous venons de vivre, je n'ai pu trouver le sommeil. Il est 2 heures du matin, j'écris cette lettre alors que vous faites peut-être la fête. N'abusez ni d'alcool ni de drogue. La prochaine fois, si vous voulez mourir, c'est votre droit, mais faites-le sans eux, sans nous qui pour ce soir vous ont laissé la vie sauve. Vous n'aurez pas de deuxième chance.

(1) NDLR : Pendant les trois premières années qui suivent l'obtention du permis probatoire, le nouveau conducteur ne doit pas dépasser 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur route à chaussées séparées et 80 km/h sur route. Cette durée est ramenée à deux ans pour ceux qui ont pratiqué l'apprentissage anticipé de la conduite.

Avis d'expert Capitaine Thierry Souplet, Commandant l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR).

Le patron de l'escadron motorisé de gendarmerie a pris connaissance de la lettre ouverte de Liliane. «Voici un ressenti de beaucoup d'usagers de la route, qui chaque jour sont au cœur d'un tourbillon d'inconscience sur nos routes», réagit le capitaine Souplet. Les dépassements au sommet de côtes avec franchissement de ligne continue font partie des infractions souvent constatées par les gendarmes... moins quand même que les excès de vitesse.
«Certains demandent que l'on abaisse la limitation à 80 km/h sur les routes départementales, hors agglomération. Moi je dis faisons d'abord respecter le 90 km/h actuel. Déjà, en roulant à la vitesse autorisée, on peut avoir de graves blessures en cas de choc contre un obstacle fixe. L'énergie cinétique, ça passe au-dessus de beaucoup d'usagers et pourtant, il faut avoir conscience qu'en cas de choc frontal entre deux véhicules roulant à 90 km/h, les deux vitesse se cumulent et ça correspond à un choc à 180 km/h contre un mur.»
Une réalité toujours utile à rappeler... surtout si elle peut sauver des vies ou éviter de graves handicaps à vie.

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/20/2328750-elle-ecrit-au-chauffard-croise-sur-la-rn-21-21.html#irH08VusT2UIEcJQ.99

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #40 le: 24 juin 2016, 11:33:37 »
[TELEPHONE AU VOLANT]

Ce matin un accident matériel intervient sur l'autoroute A61.  :(
Pas de blessés, que de la tôle froissée mais les victimes de l'accident sont en larmes.  :'(
Pendant ce temps, un badaud ralenti au niveau de l'accident, prend en photo la scène avec son téléphone portable... tout en conduisant.  :-[
Aussitôt les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière de la Haute-Garonne interceptent le véhicule et devant cette attitude le conducteur est soumis à un dépistage aux stupéfiants... résultat : positif cannabis et bien évidemment téléphone au volant relevé (135€ et -3 points).  :P

Moralité: Ne jamais prendre un accident de la route en photo, ça peut couter cher  >:(

Malgré les appels à la prudence, cette nuit vers 1h30 du matin, les gendarmes du GNSI de la compagnie de Toulouse Mirail ont interpellés une jeune conductrice âgée de 19 ans sur la commune de SEILH roulant à bord d'un véhicule de marque BMW 320D à la vitesse de 109 Km/h ( vitesse retenue 103 Km/h) pour une vitesse maximum autorisée en agglomération de 50 Km/h.

Cette jeune conductrice était titulaire d'un permis probatoire, sans le A à l'arrière du véhicule et sans contrôle technique valide, son véhicule a été immobilisé avant saisie judiciaire.
Son permis lui a été retiré immédiatement, elle répondra de ses actes devant la justice.  :-X

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6764
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Education et Prévention en sécurité routière ... quel effet ??
« Réponse #41 le: 02 septembre 2016, 09:46:49 »
Dans la nuit du samedi 27 août 2016 les gendarmes du PMO de TARARE sont engagés pour un véhicule coincé au péage de la sortie TARARE, autoroute A89.
Arrivés sur place, les gendarmes découvrent que la conductrice est manifestement ivre. >:(   8)
Son état d’ébriété avancé, l'empêche de souffler dans l’éthylotest. La quinquagénaire est conduite à l’hôpital pour subir une prise de sang. Les résultats feront état d’une alcoolémie de 3,15 grammes d’alcool par litre de sang. Elle sera convoquée devant le tribunal correctionnel de VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE.
RAPPEL :
L'alcool est une substance psychoactive et sa consommation est incompatible avec la conduite automobile .
Ses effets sont multiples et commencent à apparaître dès le premier verre :
· Baisse de la vigilance, de l’attention.
· Diminution des réflexes et allongement du temps de réaction.
· Modification du comportement du conducteur. L’alcool a un effet désinhibiteur et euphorisant. Cela se traduit sur la route par des prises de risques inconsidérées (vitesse excessive, doubler sans visibilité…).
· Troubles de la coordination et pertes de mémoire.
· Troubles de la vision.