Auteur Sujet: Un jeu stupide et dangereux !  (Lu 907 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Un jeu stupide et dangereux !
« le: 25 juin 2015, 10:27:27 »
Gendarmerie de la Somme : des "jeunes" lancent des pavés du haut d'un pont en direction des voitures  :o Des adolescents qui ont trouvé amusant de lancer des pierres ou autres projectiles sur les véhicules circulant sur la route.

Le 30 mai 2015 à 18 heures 38, le peloton autoroute de Roye est engagé pour des jets de projectiles sur l'autoroute A1, à partir du pont se trouvant au point kilométrique 95, dans le sens PARIS / LILLE.
Arrivés rapidement sur les lieux, les gendarmes parviennent à interpeller les deux auteurs, deux mineurs de 12 et 15 ans désœuvrés et déjà défavorablement connus de la justice. Confondus, ils reconnaissent leur agissement et expliquent qu'ils voulaient simplement "s'amuser".  :-\

Chaque année, sur les routes de France, plusieurs automobilistes sont victimes d'accidents dramatiques à cause de ce type d'incivilités.
Les auteurs peuvent alors être poursuivis pour homicide volontaire.

Autres faits :
Un homme âgé de 20 ans a été arrêté, au parc des Dondaines, surplombant le périphérique Est de Lille. Il est soupçonné d’avoir jeté sur les véhicules des branches et des pierres, depuis un pont. Il n’y a pas eu de blessé.

C'est un phénomène qui inquiète dans le Valenciennois. Depuis quelques semaines, plusieurs automobilistes ont témoigné avoir reçu ou évité de justesse des pierres ou gros cailloux jetés depuis les ponts qui enjambent les autoroutes et notamment l'A23.

Le 25 mars dernier, un automobiliste a reçu un parpaing. Par miracle, il n'a été que légèrement blessé. Les caméras de surveillance ont permis d'identifier un groupe de jeunes parmi lesquels l'auteur de ce jet de parpaing. Un mineur âgé de 16 ans, il a été mis en examen pour violence volontaire avec préméditation en réunion.

Le 30 mai, les jets de cailloux n'ont heureusement eu aucune conséquence. C'est une chance, notamment due au civisme de routiers qui ont immédiatement prévenus la gendarmerie.

Pour mémoire, même en l'absence de dommages corporels ou matériels, les auteurs risquent jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui.