Auteur Sujet: Un policier municipal échappe à la mort...  (Lu 45595 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ZECOP89

  • Invité
Un policier municipal échappe à la mort...
« le: 13 mai 2005, 18:39:29 »
Salut à tous,

Juste pour votre information, le 28/04/2005, un collègue Policier municipal d'Epinay-sous-Sénart (91) a frôlé la mort lors d'une opération " de routine ".
Sans son Gilet Pare Balle, celui ci serait sans doute décédé...

Mes collègues sont requis pour un véhicule en stationnement génant sur la voie publique.
Le binôme se rend sur les lieux et reconnait un habitué, un homme de 54 ans ( déjà tombé pour défaut de permis...et conduite sous l'emprise d'un état alcoolique...).

Au moment de lui controler les papiers, l'auteur des faits en état d'ivresse dégaine une arme de poing et tire à bout portant sur mon collègue au niveau du coeur.
La balle ricoche dans le gilet et le blesse grièvement à la main gauche ( pour info, double fracture pouce et majeur, dont l'articulation de ce dernier est totalement détruite ).

Le collègue part alors se réfugier dans un café proche des lieux, pendant que l'homme recharge son arme et se lance tranquillement à sa poursuite.
C'est par la clameur publique qu'il fait demi tour et se réfugie à son domicile...
Imaginez s'il était entré dans ce débit de boissons, le carnage...

Le tireur a été interpellé à son domicile par le commissariat local, alors que le RAID venait d'arriver sur place.
2,34g....
Et deux collègues qui ont frôlé la mort, choqués psychologiquement.


MERCI mesdames et messieurs les politiques pour votre "je m'en foutisme".
Tous les jours nous exercons sur la voie publique, et plus de la moitié des agents ne sont même pas armés...
( Merci à ma patronne pour notre armement individuel lors de l'exercice de nos missions sur la VP, ce n'est pas le cas de tout le monde).

On met des agents dotés de gilets pare balle individuels, avec une simple paire de menottes ( et encore... ) sans armes à la ceinture.
Où est la légitime défense?
De plus, les doter de gilets, c'est reconnaitre les dangers effectifs lors de nos missions.
Belle mentalité. :(

Nous ne méritons pas d'être considérés comme de la chair à canon, nous avons une vie privée et une vie de famille après notre boulot.
Ne parlons même pas de nos rémunérations...

ZECOP89. ( pour l'armement de l'ensemble des policiers municipaux en 6ème et 4ème catégories ) La possibilité d’armer les agents de police municipale a été encadrée par la loi du 15 avril 1999 ; les modalités de mise en œuvre ont été posées par le décret du 24 mars 2000 relatif à l’armement des polices municipales.
Ces textes sont aujourd’hui codifiés dans le Code de la sécurité intérieure.
Presque 15 ans après, avec de multiples évolutions (armes nouvelles, formations obligatoires, etc.) les collectivités territoriales n’ont pas toutes fait le choix de l’armement de leurs policiers municipaux. D’importantes disparités existent encore et laissent apparaître une « cartographie de l’armement ». Sans prendre position sur un débat encore et toujours sensible, cet article rappellera simplement les éléments principaux liés à l’armement d’une police municipale.

Armement et police municipale ICI


ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #1 le: 13 mai 2005, 19:55:34 »
Ok pour ça, mais avez vous la même formation que la police nationale ?
et pourquoi vous n'avez pas le même statut si vous faîtes les mêmes tâches. ???

L'élection présidentielle et à l'occasion des premières Rencontres nationales de la police municipale, qui se déroulaient à Nice, le ministre de l'Intérieur souhaitait relancer la question de l'armement des policiers municipaux.
À l'heure où les policiers nationaux ont le blues face à la multiplication des fermetures de commissariats malaise, leur «patron», le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, souhaite évoquer, à l'occasion des premières Rencontres nationales de la police municipale qui se tiennent aujourd'hui à Nice, la question de l'armement généralisé des 20000 policiers municipaux que compte le pays. Pour l'heure, seul près de 5000 le sont. à un an de l'élection présidentielle, la sécurité s'affiche donc, une fois encore, comme un cheval de bataille de l'UMP et de Nicolas Sarkozy pour cette échéance.

Si pour l'heure, par principe, le policier municipal n'est pas armé et que seule une dérogation demandée par le maire au préfet peut permettre son armement, les choses pourraient complètement s'inverser, si l'on en croit Bruno Beschizza, le secrétaire national de l'UMP chargé de l'emploi des forces de sécurité. « Le port d'arme deviendrait la règle. Le maire pourrait toutefois demander à faire désarmer ses policiers municipaux à titre dérogatoire, en saisissant le préfet. Il indiquerait alors clairement à ses agents et à ses administrés pourquoi il ne souhaite pas armer sa police ».
La question de cet armement dépasse les traditionnels clivages politiques. Des élus de gauche, comme Manuel Valls, député-maire PS d'Evry, y sont favorables alors que d'autres, de Droite, comme Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de Marseille, y est hostile.

La police nationale farouchement opposée  >:(
Quant aux syndicats de policiers nationaux, ils y sont farouchement opposés.
Pour eux, « les municipaux ont davantage vocation à mener des actions relatives à la circulation routière, au stationnement, à exécuter les missions municipales qu'à traiter du judiciaire ».

Claude Guéant pourrait aussi, aujourd'hui encore, rappeler l'importance du rôle des maires, et par conséquent de leur police, dans la lutte contre la délinquance.
Cependant, à l'heure où il souhaite armer les municipaux, le Conseil Constitutionnel vient de censurer deux dispositions de la loi dite Loppsi 2 en invalidant les contrôles d'identité effectués par les policiers municipaux, mais aussi la qualité d'agent de police judiciaire aux directeurs de police municipale.

Armez les policiers municipaux, est-ce une bonne idée ?
Oui parce que les policiers municipaux font partie des forces de l'ordre. Les gens mal intentionnés ne font pas de réelle différence entre les policiers nationaux, les gendarmes et les policiers municipaux. Pour eux, il s'agit de force de sécurité pour assister les citoyens, les policiers nationaux ne les remplacent pas, ils les complètent. À Agen, sous les ordres du préfet, du procureur et du maire, tout le monde travaille dans le même sens. La force d'un policier municipal, c'est la connaissance des populations et sa présence sur le terrain. Il peut aider, renseigner, assister... Je sais que l'on peut théoriser, la police nationale applique la loi, la police municipale les arrêtés du maire. D'accord mais les policiers municipaux sont des policiers comme les autres. Ce ne sont ni des agents de stationnement, ni des animateurs. Ce sont des policiers, sur le terrain pour la sécurité des habitants.... Avec leur arme. Au cas où.  ???
À ce titre, les policiers municipaux sont là pour apporter de la sécurité : arrêter des voleurs, protéger des enfants, calmer les gens pris de boissons… vaste programme  ;D

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #2 le: 14 mai 2005, 16:56:24 »
C'est clair que les PM,ils ont pas le beau role... :-\
Heureux que ton collegue s'en soit tout de meme sorti vivant!

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #3 le: 16 mai 2005, 13:21:56 »
Salut,

Effectivement, nous n'avons pas le beau rôle, faute à l'état qui avec sa frilosité ne veut pas nous reconnaitre comme agent de police à part entière.
Tant que nous serons classés comme Agent de Police judiciaire Adjoint plutot qu'Agent de Police Judicaire ( statut des gendarmes et gardiens de la Paix ); ça sera comme ça.

Concernant l'armement, les Policiers municipaux travaillant dans une PM armée doivent griller 50 cartouches à l'année au minimum ( c'est la loi ). Dans la réalité, en général les gars tirent une fois par mois, soit ils sont encadrés par des moniteurs PM soit PN.

Notre formation est donc suivie, contrairement à des corps comme la PN ou la GN qui font très souvent une séance à l'année ( et encore...à condition qu'ils ne soient pas de repos ou congés ce mois là...), mis à part les unités d'élite qui eux grillent plusieurs dizaines chaque jour... 
Connaissez vous beaucoup de cas de bavures de policiers municipaux avec leur armes de service ??
Il y a beaucoup plus de cas dans d'autres corps nationaux à mon avis.
 
Cependant, l'armement est décidé au bon vouloir des messieurs - dames les maires de nos communes.
Les responsables décident d'armer leur PM, les autres non. Cependant dans ce cas, on "protège son cu*" en dotant les agents d'un gilet pare balle comme le cas de mes collègues d'Epinay-sous-sénart, en cas de pépin.
On vous met sur la voie publique, il y a des risques ( car quand c'est du bleu, la délinquance fait pas de distinction à dire : << non non, on leur tire pas dessus, y sont pas armés...>>; mais si au moins ça claque, on pourra pas nous accuser de quoi que ce soit...
Vous voyez la mentalité.
En fait on nous demande du travail de Police sans nous considérer comme tel.

Voilà ce qu'il faut dire les amis !
Mais beaucoup ne sont pas au courant de tout ça.

Dans la tête du français moyen, un policier municipal, c'est le "conna**" de service qui plume les automobilistes dès qu'ils n'ont pas honoré avec le ticket horodateur....
Faux, archi faux, effectivement, certaines communes agissent ainsi pour faire rentrer le pognon dans les caisses, mais pour la plupart ce sont des missions :

*Controle routier
*renfort Police nationale ou gengarmerie Nationale
*Flagrant délit
*Police de l'urbanisme
*         -des foires et marchés
*          -funéraire
*Objets trouvés, administratif divers....

ZECOP89.

Hors ligne alonsojp

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 17
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #4 le: 08 juin 2005, 17:50:05 »
Cela prouve à quel point certains maires ont en rien à foutre de la sécurité de leurs agents ! Chez moi c'est pareil la PM n'est pas armée et le maire est archi contre et il le revendique "Nous avons fait le choix de ne pas armer la PM afin de favoriser le dialogue" qu'il nous a sorti dans le dernier journal de la ville ! Je ne vois pas en quoi une arme empêche le dialogue !

Enfin temps qu'on sera dirigé par des énarques issus de la France d'en haut, j'ai bien peur de ne pas voir de  changement !

Si le fait que ces policiers ne soient plus armés devient l'exception, cela change tout. Dans la relation entre le maire et le préfet mais également, dans la relation entre le maire et ses fonctionnaires. La police municipale est importante, elle doit jouer un vrai rôle mais ce rôle n'est pas de se substituer à la police nationale ! Donc ses fonctionnaires n'ont pas besoin d'être armés.

Les policiers municipaux ne sont pas des fonctionnaires classiques. Il faut aussi les équiper, leur donner des moyens comme de vrais gilets pare-balles ce que nous avons fait à Toulouse. Mais pas d'arme.

La police municipale troisième force de sécurité, est-ce crédible ?
La police municipale doit jouer son rôle mais elle ne doit pas être un palliatif au désengagement de la police nationale qui a perdu 11 500 fonctionnaires. Ce qui arrive aujourd'hui n'est pas dû au hasard. Depuis longtemps, j'affirme que l'État veut se désengager de la sécurité publique pour conserver le maintien de l'ordre, la police judiciaire, le renseignement et la police aux frontières véritable police de l'immigration. Admettre que l'État laisse tomber une de ses fonctions régaliennes est une hérésie. Seul l'État apporte l'égalité. Abandonner la fonction de sécurité, c'est laisser tomber cette égalité. À mes yeux, c'est grave et inacceptable

Hors ligne spvlyon

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 38
  • Sexe: Homme
  • Technicien + SPV
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #5 le: 15 juin 2005, 22:11:55 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collègue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ... en garde à vue !!
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappelle viens de se doter d'armes non létale tel que le flash Ball (mentalité que je préfère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flash Ball ?

Les élus hésitent à armer les policiers municipaux  ::)

Dans la région Midi-Pyrénées, les villes qui ont demandé une dérogation afin de pouvoir armer leurs policiers municipaux restent, à ce jour, minoritaires. En effet, dans cinq départements sur huit, l'Ariège, l'Aveyron, le Gers, le Lot et les Hautes-Pyrénées, les élus des principales villes, qu'ils soient de gauche ou de droite, n'ont pas souhaité franchir le pas et armer les policiers dont la panoplie se résume en général à des armes de 6e catégorie : bombe lacrymogène et bâton de défense.

Les seules villes dans la région où les maires ont effectué auprès du préfet une demande de port d'arme pour chacun des agents sont au nombre de cinq : il y a Montauban, Castres, Castelginest, une ville de la banlieue toulousaine où les policiers sont dotés d'armes depuis 1999, Muret et Toulouse. Dans la capitale régionale, c'est le maire UMP de l'époque, Jean-Luc Moudenc, qui, en 2006, afin de répondre aux demandes d'une majorité des 160 policiers municipaux avait pris la décision de les doter d'armes de 4e et 7e catégories (les armes de poing, revolvers, pistolets automatiques et flash-ball). Aujourd'hui, la situation est particulière. En effet, les policiers qui travaillent en étroite collaboration avec la police nationale, ne disposent de leurs armes de poing que de 19 heures à minuit et les rangent pendant la journée.

Dans le Lot-et-Garonne, seule la ville d'Agen a doté ses 19 policiers d'armes. Dans l'Aude, les villes de Carcassonne et de Castelnaudary ont également demandé des dérogations. Et Narbonne s'interroge : courant 2012 les effectifs pourraient être dotés d'armes de défense de type revolver 38 spécial.

Hors ligne alonsojp

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 17
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #6 le: 17 juin 2005, 16:20:59 »
Pour le flash ball, il est autorisé en PM depuis peu (là encore certains maires sont contre), cette arme ne peut pas arrêter un mec qui fonce sur un policier en voiture par exemple ! C'est une arme encombrante, et ne peut tirer que 2 balles (pas terrible en cas d'échange de coups de feux). Et puis le flash ball peut très bien tuer, il suffit de viser la tête  ! Je pense que le flash ball ne peut être utiliser qu'en complément d'une arme à feux de 4e catégorie (ou même de 1ere mais là faut pas rêver).

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #7 le: 17 juin 2005, 18:14:43 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...

Tes propos me font bondir cher membre!
Je crois que tu as apporté la réponse dans tes propos SPVLYON....
Sur un cas comme celui ci, il y avait légitime défense si notre collègue avait été armé....
Je ne sais pas si tu réalises vraiment la gravité de la situation ( apparemment non ).
Notre collègue a JUSTE eu la chance d'être doté d'un gilet pare balle, sinon il y laissait la vie, peut etre aussi celle de son collègue qui l'accompagnait, et il(s) aurai(en)t laissé une famille derrière eux...
Super pour une petite paye de "fonctionnaire de mairie" tu ne trouves pas??

L'auteur des faits est quand même sorti de son véhicule l'arme à la main, et il est parti en direction du café où s'était réfugié notre collègue blessé...

S'il a fait demi tour, c'est par la clameur publique, les cris des gens lui ont s'en doute redonner un "semblant de raison".
Et s'il avait décidé de poursuivre ce qu'il voulait faire ??
Doit on laisser entrer ce mec là dans le café au risque qu'il blesse ou tue des clients, nos collègues etc ??...
Je ne crois pas.
Alcool ou pas alcool, pas d'excuse.
Crois moi que si cela avait été le cas dans ma patrouille, le gars y avait droit, c'est certain.
certes après ce genre de cas d'usage de mon arme, je pense que j'aurais été choqué psychologiquement, c'est même certain ( comme le sont tout les agents de Police ou gendarmes ayant tiré ou même abattu quelqu'un ),
mais mon travail premier est la défense des biens et des PERSONNES et encore plus de mon binôme.

Placer des agents en gilet pare balle sur la voie publique sans arme, c'est reconnaitre les dangers effectifs et ne pas donner à l'agent en fonction les moyens de se défendre.
La légitime défense, c'est riposte simultanée et proportionnée à l'attaque...
En l'occurence dans ce cas, l'homme tire sur un agent (et à bout portant ) avec une arme de poing, donc l'usage aurait été légitime...

Quant au flash ball ( que la Police Nationale dispose depuis un bon moment d'ailleurs... ce n'est que nous municipaux qui venons d'avoir l'autorisation dernièrement...), il peut s'utiliser dans certains cas mais pas pour tout.
Comme dit mon cher Alonsojp, ce n'est qu'un complément aux armes de 4ème catégorie ( pour nous PM, le 38 spécial ou le 7,65 ), tout comme le sont les batons de défense et les lacry....

Proportionalité à l'attaque....ça veut tout dire non ??
arme à feu contre arme à feu / couteau contre baton de défense comme le tonfa par exemple et (ou )gazeuse etc....

J'arrête ici car ce sujet sur l'armement m'est cher, et j'ai du mal à comprendre ce genre de raisonnement.
En espérant t'avoir fait prendre un peu conscience de tes propos.
@micalement.
ZECOP89.

Hors ligne spire

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 55
  • Sexe: Homme
  • sp paris
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #8 le: 17 juin 2005, 18:58:07 »
Une fois 2 fois X foi d'accord avec toi!!!!
c une reflexion de fond qu'il faut faire de la part des élus locaux comme nationaux, mais aussi des policiers et gendarmes pour redéfinirs les role de chaqu'un!
La PM étant plus rapide puis-que plus pret à intervenir sur un lieux devrait étre équipé en fonction des riques encourus (sur une attaque a l'arme automatique une gazeuse voir même un FB ca devient du tire au pigeon!!
    t'a vu g pas dit galinacé ;D

ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #9 le: 19 juin 2005, 09:44:05 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappel viens de se doter d'armes non letale tel que le flashball (mentalité que je prefère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flashball ?

demande à ZECOP89 d'inversé les roles,et retrouve toi à la place du pm qui s'est fait tirer dessus,et aprés on en reparle,ok il y'a des bavures,as-tu jamais fait une faute ou une erreur de bilan dans ta profession ?? l'erreur est malheureusement humaine et se serat toujours comme ça

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #10 le: 19 juin 2005, 19:50:39 »
ok il y'a des bavures,as-tu jamais fait une faute ou une erreur de bilan dans ta profession ?? l'erreur est malheureusement humaine et se serat toujours comme ça

Certes, il peut y avoir des erreurs, ça c'est dans toutes les professions...mais il y en a dans certains corps plus que d'autres...
Chez nous en PM, tout juste 20% des communes sont armées ( et je compte dans ce pourcentage ceux qui ne le sont que d'une "trique" et/(ou) d'une "gazeuse"....
Ceux qui sont dotés d'armes de 4ème catégorie ( les armes de poing ) ne sont pas majoritaires malheureusement et c'est pour cela que je me bats pour la généralisation de l'armement depuis mon entrée dans ce corps...

Concernant les "bavures" en P.M, elles doivent ce compter sur les doigts d'une main...par rapport aux collègues morts en service commandé...
Hé oui, c'est la triste réalité...
Pour la simple et bonne raison qu'une PM armée est très encadrée au niveau formation tir ( et le/(la) responsable est le maire de la commune donc crois moi qu'il ne veulent aucune embrouille... );
et même majoritairement plus qu'en PN / GN....

Pour information, rabachage des conditions de légitime défense, tir mensuel de X cartouches ( chez nous c'est 25 à 30 / mois ).
En Police ou Gendarmerie, je te signale au passage que c'est en général un tir..........annuel de 20 à 30 cartouches à griller, et encore, à condition d'être présent ce jour là et de ne pas être en congés annuel ou repos compensateur...

Alors en qui doit on faire le plus confiance ?? Attention je ne dis pas que les Gpx et gendarmes ne sont aucunement apte au port d'arme...ne me faites pas dire quelque chose que je n'ai pas dis....
Notre formation à ce niveau là, est supérieure c'est tout.
Deux de mes collègues viennnent de ressortir d'un stage de 6 semaines en monitorat tir à St Astier (reconnu européen...), et ils ont été jury de pas de tir avec des gars tels que les agents du SPHP ( service de protection des hautes personnalités >> en général les hommes politiques....donc pas des zozos).

Je viens de griller 30 cartouches il y a 3 jours et j'y retourne pour une séance idem le 27 Juin...
Nouveau protocole de tir, donc remise à zéro, on oublie tout ce que l'on a appris jusqu'à présent et on repart sur de nouvelles bases.
Je ne peux te décrire ce que l'on fait pour des raisons de discrétion ( car la délinquance évolue elle aussi...).
Alors arrêtons de nous prendre pour des "COW-BOYS" ( j'en ai ras le bol d'entendre ça sortir de la bouche de la population, c'est pour ça d'ailleurs que je ne regarde plus de westerns d'ailleurs  !!   lol ).
Nous sommes aptes à porter une arme et par conséquent de mener à bien nos missions courantes de protection des biens et des personnes.

ZECOP89.

ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #11 le: 19 juin 2005, 20:53:28 »
il y'avaient dans ton service,laurel et hardy,et quand ils descendaient la rue pietonne à sens on rigolaient bien,je pense ZECOP89 que tu vois qui je veux dire  ;)

PM:-)

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #12 le: 17 juillet 2005, 17:21:00 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappel viens de se doter d'armes non letale tel que le flashball (mentalité que je prefère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flashball ?



pitoyable.... déprimant... tu va au feu sans PT?? non, bin nous oui

Hors ligne Infirmier47

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 135
  • Sexe: Homme
  • infirmier - SMUR de nuit -MNPS CI CRF
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #13 le: 17 juillet 2005, 18:15:27 »
j'aime pas les armes et habituelement contre que des gens en portent mais faut reconnaitre que si les forces de polices municipales font des interventions "risqué" ils faut qu'il puissents se defendre, ma seul peur est par rapport à la formation mais si tu me dit qu'elle est idem à la PN alors... c'est ding ca me fait penser à nous ambulance privé qui fesont regulierent le meme type d'intervention que les vsav mais pas les meme outils de securité ( je pense au 3 tons qui est supra dangereux)

PM:-)

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #14 le: 17 juillet 2005, 18:18:59 »
je suis avec vous les gars, je ne comprend pas que vous ayez encore ce trois tons ridicule pour certaines de vos inters!
(mais je ne pense pas que le 2 tons systématique soit nécessaire non plus)
Donnez nous les moyens de travailler !

Faut-il armer la police municipale ? Débat ouvert sur La Dépêche du Midi ICI