Auteur Sujet: Un policier municipal échappe à la mort...  (Lu 44851 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ZECOP89

  • Invité
Un policier municipal échappe à la mort...
« le: 13 mai 2005, 18:39:29 »
Salut à tous,

Juste pour votre information, le 28/04/2005, un collègue Policier municipal d'Epinay-sous-Sénart (91) a frôlé la mort lors d'une opération " de routine ".
Sans son Gilet Pare Balle, celui ci serait sans doute décédé...

Mes collègues sont requis pour un véhicule en stationnement génant sur la voie publique.
Le binôme se rend sur les lieux et reconnait un habitué, un homme de 54 ans ( déjà tombé pour défaut de permis...et conduite sous l'emprise d'un état alcoolique...).

Au moment de lui controler les papiers, l'auteur des faits en état d'ivresse dégaine une arme de poing et tire à bout portant sur mon collègue au niveau du coeur.
La balle ricoche dans le gilet et le blesse grièvement à la main gauche ( pour info, double fracture pouce et majeur, dont l'articulation de ce dernier est totalement détruite ).

Le collègue part alors se réfugier dans un café proche des lieux, pendant que l'homme recharge son arme et se lance tranquillement à sa poursuite.
C'est par la clameur publique qu'il fait demi tour et se réfugie à son domicile...
Imaginez s'il était entré dans ce débit de boissons, le carnage...

Le tireur a été interpellé à son domicile par le commissariat local, alors que le RAID venait d'arriver sur place.
2,34g....
Et deux collègues qui ont frôlé la mort, choqués psychologiquement.


MERCI mesdames et messieurs les politiques pour votre "je m'en foutisme".
Tous les jours nous exercons sur la voie publique, et plus de la moitié des agents ne sont même pas armés...
( Merci à ma patronne pour notre armement individuel lors de l'exercice de nos missions sur la VP, ce n'est pas le cas de tout le monde).

On met des agents dotés de gilets pare balle individuels, avec une simple paire de menottes ( et encore... ) sans armes à la ceinture.
Où est la légitime défense?
De plus, les doter de gilets, c'est reconnaitre les dangers effectifs lors de nos missions.
Belle mentalité. :(

Nous ne méritons pas d'être considérés comme de la chair à canon, nous avons une vie privée et une vie de famille après notre boulot.
Ne parlons même pas de nos rémunérations...

ZECOP89. ( pour l'armement de l'ensemble des policiers municipaux en 6ème et 4ème catégories ) La possibilité d’armer les agents de police municipale a été encadrée par la loi du 15 avril 1999 ; les modalités de mise en œuvre ont été posées par le décret du 24 mars 2000 relatif à l’armement des polices municipales.
Ces textes sont aujourd’hui codifiés dans le Code de la sécurité intérieure.
Presque 15 ans après, avec de multiples évolutions (armes nouvelles, formations obligatoires, etc.) les collectivités territoriales n’ont pas toutes fait le choix de l’armement de leurs policiers municipaux. D’importantes disparités existent encore et laissent apparaître une « cartographie de l’armement ». Sans prendre position sur un débat encore et toujours sensible, cet article rappellera simplement les éléments principaux liés à l’armement d’une police municipale.

Armement et police municipale ICI


ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #1 le: 13 mai 2005, 19:55:34 »
Ok pour ça, mais avez vous la même formation que la police nationale ?
et pourquoi vous n'avez pas le même statut si vous faîtes les mêmes tâches. ???

L'élection présidentielle et à l'occasion des premières Rencontres nationales de la police municipale, qui se déroulaient à Nice, le ministre de l'Intérieur souhaitait relancer la question de l'armement des policiers municipaux.
À l'heure où les policiers nationaux ont le blues face à la multiplication des fermetures de commissariats malaise, leur «patron», le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, souhaite évoquer, à l'occasion des premières Rencontres nationales de la police municipale qui se tiennent aujourd'hui à Nice, la question de l'armement généralisé des 20000 policiers municipaux que compte le pays. Pour l'heure, seul près de 5000 le sont. à un an de l'élection présidentielle, la sécurité s'affiche donc, une fois encore, comme un cheval de bataille de l'UMP et de Nicolas Sarkozy pour cette échéance.

Si pour l'heure, par principe, le policier municipal n'est pas armé et que seule une dérogation demandée par le maire au préfet peut permettre son armement, les choses pourraient complètement s'inverser, si l'on en croit Bruno Beschizza, le secrétaire national de l'UMP chargé de l'emploi des forces de sécurité. « Le port d'arme deviendrait la règle. Le maire pourrait toutefois demander à faire désarmer ses policiers municipaux à titre dérogatoire, en saisissant le préfet. Il indiquerait alors clairement à ses agents et à ses administrés pourquoi il ne souhaite pas armer sa police ».
La question de cet armement dépasse les traditionnels clivages politiques. Des élus de gauche, comme Manuel Valls, député-maire PS d'Evry, y sont favorables alors que d'autres, de Droite, comme Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de Marseille, y est hostile.

La police nationale farouchement opposée  >:(
Quant aux syndicats de policiers nationaux, ils y sont farouchement opposés.
Pour eux, « les municipaux ont davantage vocation à mener des actions relatives à la circulation routière, au stationnement, à exécuter les missions municipales qu'à traiter du judiciaire ».

Claude Guéant pourrait aussi, aujourd'hui encore, rappeler l'importance du rôle des maires, et par conséquent de leur police, dans la lutte contre la délinquance.
Cependant, à l'heure où il souhaite armer les municipaux, le Conseil Constitutionnel vient de censurer deux dispositions de la loi dite Loppsi 2 en invalidant les contrôles d'identité effectués par les policiers municipaux, mais aussi la qualité d'agent de police judiciaire aux directeurs de police municipale.

Armez les policiers municipaux, est-ce une bonne idée ?
Oui parce que les policiers municipaux font partie des forces de l'ordre. Les gens mal intentionnés ne font pas de réelle différence entre les policiers nationaux, les gendarmes et les policiers municipaux. Pour eux, il s'agit de force de sécurité pour assister les citoyens, les policiers nationaux ne les remplacent pas, ils les complètent. À Agen, sous les ordres du préfet, du procureur et du maire, tout le monde travaille dans le même sens. La force d'un policier municipal, c'est la connaissance des populations et sa présence sur le terrain. Il peut aider, renseigner, assister... Je sais que l'on peut théoriser, la police nationale applique la loi, la police municipale les arrêtés du maire. D'accord mais les policiers municipaux sont des policiers comme les autres. Ce ne sont ni des agents de stationnement, ni des animateurs. Ce sont des policiers, sur le terrain pour la sécurité des habitants.... Avec leur arme. Au cas où.  ???
À ce titre, les policiers municipaux sont là pour apporter de la sécurité : arrêter des voleurs, protéger des enfants, calmer les gens pris de boissons… vaste programme  ;D

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #2 le: 14 mai 2005, 16:56:24 »
C'est clair que les PM,ils ont pas le beau role... :-\
Heureux que ton collegue s'en soit tout de meme sorti vivant!

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #3 le: 16 mai 2005, 13:21:56 »
Salut,

Effectivement, nous n'avons pas le beau rôle, faute à l'état qui avec sa frilosité ne veut pas nous reconnaitre comme agent de police à part entière.
Tant que nous serons classés comme Agent de Police judiciaire Adjoint plutot qu'Agent de Police Judicaire ( statut des gendarmes et gardiens de la Paix ); ça sera comme ça.

Concernant l'armement, les Policiers municipaux travaillant dans une PM armée doivent griller 50 cartouches à l'année au minimum ( c'est la loi ). Dans la réalité, en général les gars tirent une fois par mois, soit ils sont encadrés par des moniteurs PM soit PN.

Notre formation est donc suivie, contrairement à des corps comme la PN ou la GN qui font très souvent une séance à l'année ( et encore...à condition qu'ils ne soient pas de repos ou congés ce mois là...), mis à part les unités d'élite qui eux grillent plusieurs dizaines chaque jour... 
Connaissez vous beaucoup de cas de bavures de policiers municipaux avec leur armes de service ??
Il y a beaucoup plus de cas dans d'autres corps nationaux à mon avis.
 
Cependant, l'armement est décidé au bon vouloir des messieurs - dames les maires de nos communes.
Les responsables décident d'armer leur PM, les autres non. Cependant dans ce cas, on "protège son cu*" en dotant les agents d'un gilet pare balle comme le cas de mes collègues d'Epinay-sous-sénart, en cas de pépin.
On vous met sur la voie publique, il y a des risques ( car quand c'est du bleu, la délinquance fait pas de distinction à dire : << non non, on leur tire pas dessus, y sont pas armés...>>; mais si au moins ça claque, on pourra pas nous accuser de quoi que ce soit...
Vous voyez la mentalité.
En fait on nous demande du travail de Police sans nous considérer comme tel.

Voilà ce qu'il faut dire les amis !
Mais beaucoup ne sont pas au courant de tout ça.

Dans la tête du français moyen, un policier municipal, c'est le "conna**" de service qui plume les automobilistes dès qu'ils n'ont pas honoré avec le ticket horodateur....
Faux, archi faux, effectivement, certaines communes agissent ainsi pour faire rentrer le pognon dans les caisses, mais pour la plupart ce sont des missions :

*Controle routier
*renfort Police nationale ou gengarmerie Nationale
*Flagrant délit
*Police de l'urbanisme
*         -des foires et marchés
*          -funéraire
*Objets trouvés, administratif divers....

ZECOP89.

Hors ligne alonsojp

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 17
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #4 le: 08 juin 2005, 17:50:05 »
Cela prouve à quel point certains maires ont en rien à foutre de la sécurité de leurs agents ! Chez moi c'est pareil la PM n'est pas armée et le maire est archi contre et il le revendique "Nous avons fait le choix de ne pas armer la PM afin de favoriser le dialogue" qu'il nous a sorti dans le dernier journal de la ville ! Je ne vois pas en quoi une arme empêche le dialogue !

Enfin temps qu'on sera dirigé par des énarques issus de la France d'en haut, j'ai bien peur de ne pas voir de  changement !

Si le fait que ces policiers ne soient plus armés devient l'exception, cela change tout. Dans la relation entre le maire et le préfet mais également, dans la relation entre le maire et ses fonctionnaires. La police municipale est importante, elle doit jouer un vrai rôle mais ce rôle n'est pas de se substituer à la police nationale ! Donc ses fonctionnaires n'ont pas besoin d'être armés.

Les policiers municipaux ne sont pas des fonctionnaires classiques. Il faut aussi les équiper, leur donner des moyens comme de vrais gilets pare-balles ce que nous avons fait à Toulouse. Mais pas d'arme.

La police municipale troisième force de sécurité, est-ce crédible ?
La police municipale doit jouer son rôle mais elle ne doit pas être un palliatif au désengagement de la police nationale qui a perdu 11 500 fonctionnaires. Ce qui arrive aujourd'hui n'est pas dû au hasard. Depuis longtemps, j'affirme que l'État veut se désengager de la sécurité publique pour conserver le maintien de l'ordre, la police judiciaire, le renseignement et la police aux frontières véritable police de l'immigration. Admettre que l'État laisse tomber une de ses fonctions régaliennes est une hérésie. Seul l'État apporte l'égalité. Abandonner la fonction de sécurité, c'est laisser tomber cette égalité. À mes yeux, c'est grave et inacceptable

Hors ligne spvlyon

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 38
  • Sexe: Homme
  • Technicien + SPV
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #5 le: 15 juin 2005, 22:11:55 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collègue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ... en garde à vue !!
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappelle viens de se doter d'armes non létale tel que le flash Ball (mentalité que je préfère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flash Ball ?

Les élus hésitent à armer les policiers municipaux  ::)

Dans la région Midi-Pyrénées, les villes qui ont demandé une dérogation afin de pouvoir armer leurs policiers municipaux restent, à ce jour, minoritaires. En effet, dans cinq départements sur huit, l'Ariège, l'Aveyron, le Gers, le Lot et les Hautes-Pyrénées, les élus des principales villes, qu'ils soient de gauche ou de droite, n'ont pas souhaité franchir le pas et armer les policiers dont la panoplie se résume en général à des armes de 6e catégorie : bombe lacrymogène et bâton de défense.

Les seules villes dans la région où les maires ont effectué auprès du préfet une demande de port d'arme pour chacun des agents sont au nombre de cinq : il y a Montauban, Castres, Castelginest, une ville de la banlieue toulousaine où les policiers sont dotés d'armes depuis 1999, Muret et Toulouse. Dans la capitale régionale, c'est le maire UMP de l'époque, Jean-Luc Moudenc, qui, en 2006, afin de répondre aux demandes d'une majorité des 160 policiers municipaux avait pris la décision de les doter d'armes de 4e et 7e catégories (les armes de poing, revolvers, pistolets automatiques et flash-ball). Aujourd'hui, la situation est particulière. En effet, les policiers qui travaillent en étroite collaboration avec la police nationale, ne disposent de leurs armes de poing que de 19 heures à minuit et les rangent pendant la journée.

Dans le Lot-et-Garonne, seule la ville d'Agen a doté ses 19 policiers d'armes. Dans l'Aude, les villes de Carcassonne et de Castelnaudary ont également demandé des dérogations. Et Narbonne s'interroge : courant 2012 les effectifs pourraient être dotés d'armes de défense de type revolver 38 spécial.

Hors ligne alonsojp

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 17
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #6 le: 17 juin 2005, 16:20:59 »
Pour le flash ball, il est autorisé en PM depuis peu (là encore certains maires sont contre), cette arme ne peut pas arrêter un mec qui fonce sur un policier en voiture par exemple ! C'est une arme encombrante, et ne peut tirer que 2 balles (pas terrible en cas d'échange de coups de feux). Et puis le flash ball peut très bien tuer, il suffit de viser la tête  ! Je pense que le flash ball ne peut être utiliser qu'en complément d'une arme à feux de 4e catégorie (ou même de 1ere mais là faut pas rêver).

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #7 le: 17 juin 2005, 18:14:43 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...

Tes propos me font bondir cher membre!
Je crois que tu as apporté la réponse dans tes propos SPVLYON....
Sur un cas comme celui ci, il y avait légitime défense si notre collègue avait été armé....
Je ne sais pas si tu réalises vraiment la gravité de la situation ( apparemment non ).
Notre collègue a JUSTE eu la chance d'être doté d'un gilet pare balle, sinon il y laissait la vie, peut etre aussi celle de son collègue qui l'accompagnait, et il(s) aurai(en)t laissé une famille derrière eux...
Super pour une petite paye de "fonctionnaire de mairie" tu ne trouves pas??

L'auteur des faits est quand même sorti de son véhicule l'arme à la main, et il est parti en direction du café où s'était réfugié notre collègue blessé...

S'il a fait demi tour, c'est par la clameur publique, les cris des gens lui ont s'en doute redonner un "semblant de raison".
Et s'il avait décidé de poursuivre ce qu'il voulait faire ??
Doit on laisser entrer ce mec là dans le café au risque qu'il blesse ou tue des clients, nos collègues etc ??...
Je ne crois pas.
Alcool ou pas alcool, pas d'excuse.
Crois moi que si cela avait été le cas dans ma patrouille, le gars y avait droit, c'est certain.
certes après ce genre de cas d'usage de mon arme, je pense que j'aurais été choqué psychologiquement, c'est même certain ( comme le sont tout les agents de Police ou gendarmes ayant tiré ou même abattu quelqu'un ),
mais mon travail premier est la défense des biens et des PERSONNES et encore plus de mon binôme.

Placer des agents en gilet pare balle sur la voie publique sans arme, c'est reconnaitre les dangers effectifs et ne pas donner à l'agent en fonction les moyens de se défendre.
La légitime défense, c'est riposte simultanée et proportionnée à l'attaque...
En l'occurence dans ce cas, l'homme tire sur un agent (et à bout portant ) avec une arme de poing, donc l'usage aurait été légitime...

Quant au flash ball ( que la Police Nationale dispose depuis un bon moment d'ailleurs... ce n'est que nous municipaux qui venons d'avoir l'autorisation dernièrement...), il peut s'utiliser dans certains cas mais pas pour tout.
Comme dit mon cher Alonsojp, ce n'est qu'un complément aux armes de 4ème catégorie ( pour nous PM, le 38 spécial ou le 7,65 ), tout comme le sont les batons de défense et les lacry....

Proportionalité à l'attaque....ça veut tout dire non ??
arme à feu contre arme à feu / couteau contre baton de défense comme le tonfa par exemple et (ou )gazeuse etc....

J'arrête ici car ce sujet sur l'armement m'est cher, et j'ai du mal à comprendre ce genre de raisonnement.
En espérant t'avoir fait prendre un peu conscience de tes propos.
@micalement.
ZECOP89.

Hors ligne spire

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 55
  • Sexe: Homme
  • sp paris
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #8 le: 17 juin 2005, 18:58:07 »
Une fois 2 fois X foi d'accord avec toi!!!!
c une reflexion de fond qu'il faut faire de la part des élus locaux comme nationaux, mais aussi des policiers et gendarmes pour redéfinirs les role de chaqu'un!
La PM étant plus rapide puis-que plus pret à intervenir sur un lieux devrait étre équipé en fonction des riques encourus (sur une attaque a l'arme automatique une gazeuse voir même un FB ca devient du tire au pigeon!!
    t'a vu g pas dit galinacé ;D

ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #9 le: 19 juin 2005, 09:44:05 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappel viens de se doter d'armes non letale tel que le flashball (mentalité que je prefère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flashball ?

demande à ZECOP89 d'inversé les roles,et retrouve toi à la place du pm qui s'est fait tirer dessus,et aprés on en reparle,ok il y'a des bavures,as-tu jamais fait une faute ou une erreur de bilan dans ta profession ?? l'erreur est malheureusement humaine et se serat toujours comme ça

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #10 le: 19 juin 2005, 19:50:39 »
ok il y'a des bavures,as-tu jamais fait une faute ou une erreur de bilan dans ta profession ?? l'erreur est malheureusement humaine et se serat toujours comme ça

Certes, il peut y avoir des erreurs, ça c'est dans toutes les professions...mais il y en a dans certains corps plus que d'autres...
Chez nous en PM, tout juste 20% des communes sont armées ( et je compte dans ce pourcentage ceux qui ne le sont que d'une "trique" et/(ou) d'une "gazeuse"....
Ceux qui sont dotés d'armes de 4ème catégorie ( les armes de poing ) ne sont pas majoritaires malheureusement et c'est pour cela que je me bats pour la généralisation de l'armement depuis mon entrée dans ce corps...

Concernant les "bavures" en P.M, elles doivent ce compter sur les doigts d'une main...par rapport aux collègues morts en service commandé...
Hé oui, c'est la triste réalité...
Pour la simple et bonne raison qu'une PM armée est très encadrée au niveau formation tir ( et le/(la) responsable est le maire de la commune donc crois moi qu'il ne veulent aucune embrouille... );
et même majoritairement plus qu'en PN / GN....

Pour information, rabachage des conditions de légitime défense, tir mensuel de X cartouches ( chez nous c'est 25 à 30 / mois ).
En Police ou Gendarmerie, je te signale au passage que c'est en général un tir..........annuel de 20 à 30 cartouches à griller, et encore, à condition d'être présent ce jour là et de ne pas être en congés annuel ou repos compensateur...

Alors en qui doit on faire le plus confiance ?? Attention je ne dis pas que les Gpx et gendarmes ne sont aucunement apte au port d'arme...ne me faites pas dire quelque chose que je n'ai pas dis....
Notre formation à ce niveau là, est supérieure c'est tout.
Deux de mes collègues viennnent de ressortir d'un stage de 6 semaines en monitorat tir à St Astier (reconnu européen...), et ils ont été jury de pas de tir avec des gars tels que les agents du SPHP ( service de protection des hautes personnalités >> en général les hommes politiques....donc pas des zozos).

Je viens de griller 30 cartouches il y a 3 jours et j'y retourne pour une séance idem le 27 Juin...
Nouveau protocole de tir, donc remise à zéro, on oublie tout ce que l'on a appris jusqu'à présent et on repart sur de nouvelles bases.
Je ne peux te décrire ce que l'on fait pour des raisons de discrétion ( car la délinquance évolue elle aussi...).
Alors arrêtons de nous prendre pour des "COW-BOYS" ( j'en ai ras le bol d'entendre ça sortir de la bouche de la population, c'est pour ça d'ailleurs que je ne regarde plus de westerns d'ailleurs  !!   lol ).
Nous sommes aptes à porter une arme et par conséquent de mener à bien nos missions courantes de protection des biens et des personnes.

ZECOP89.

ambu77

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #11 le: 19 juin 2005, 20:53:28 »
il y'avaient dans ton service,laurel et hardy,et quand ils descendaient la rue pietonne à sens on rigolaient bien,je pense ZECOP89 que tu vois qui je veux dire  ;)

PM:-)

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #12 le: 17 juillet 2005, 17:21:00 »
Désolé mais dans ce cas précis, je ne vois pas ce qu'une arme aurait changé à la blessure de ton collégue ... Si peut-être que le tireur serait mort à l'heure actuelle ... et que le PM qui aurait tiré rempli de doutes et remords ...
Quant à l'effet d'intimidation sur un gars qui à + de 2 grammes j'ai des doutes.
Enfin bon vaste débat, d'ailleurs également valable pour la PN, qui je le rappel viens de se doter d'armes non letale tel que le flashball (mentalité que je prefère nettement !)
En résumé : je ne suis pas contre l'armement de la PM mais simplement contre les armes létales. Maintenant pourquoi ne pas équipes les PM avec des Flashball ?



pitoyable.... déprimant... tu va au feu sans PT?? non, bin nous oui

Hors ligne Infirmier47

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 135
  • Sexe: Homme
  • infirmier - SMUR de nuit -MNPS CI CRF
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #13 le: 17 juillet 2005, 18:15:27 »
j'aime pas les armes et habituelement contre que des gens en portent mais faut reconnaitre que si les forces de polices municipales font des interventions "risqué" ils faut qu'il puissents se defendre, ma seul peur est par rapport à la formation mais si tu me dit qu'elle est idem à la PN alors... c'est ding ca me fait penser à nous ambulance privé qui fesont regulierent le meme type d'intervention que les vsav mais pas les meme outils de securité ( je pense au 3 tons qui est supra dangereux)

PM:-)

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #14 le: 17 juillet 2005, 18:18:59 »
je suis avec vous les gars, je ne comprend pas que vous ayez encore ce trois tons ridicule pour certaines de vos inters!
(mais je ne pense pas que le 2 tons systématique soit nécessaire non plus)
Donnez nous les moyens de travailler !

Faut-il armer la police municipale ? Débat ouvert sur La Dépêche du Midi ICI

Hors ligne Infirmier47

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 135
  • Sexe: Homme
  • infirmier - SMUR de nuit -MNPS CI CRF
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #15 le: 17 juillet 2005, 18:20:35 »
de toute facon les avertisseurs sonores sont utiliser pour les interventions urgente ou supposé (appel c 15)

frogman

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #16 le: 17 juillet 2005, 20:52:53 »
ma seul peur est par rapport à la formation mais si tu me dit qu'elle est idem à la PN alors...
ouais, en fait non. la formation continue est bien meilleure en PM qu'en PN. c'est triste (pour la PN) mais c'est comme ca. Faut dire que dans le cas de certaines municipales, les nationaux ont tout à leur envier.

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #17 le: 18 juillet 2005, 17:31:47 »
Faut dire que dans le cas de certaines municipales, les nationaux ont tout à leur envier.

Concernant la formation continue obligatoire ( FCO ), obligation de stage tous les 3 ans et remise à niveau dans (presque) tous les thèmes.
Concernant les moyens, ils sont en général proportionnel à la richesse de la ville...
Voyez par exemple les 3/4 des communes balnéaires de la cote d'azur...
Il est vrai que ce genre de différence peut engendrer des jalousies parfois.
En tout cas ma commune n'est pas aidé puisque le dernier mandat municipal a laissé un véritable gouffre financier...Les nouvelles voitures ( on en aurait bien besoin de changer le car Police accidenté, la super 5 et la clio...reste juste la mégane) ne sont pas prêtes d'arriver... >:(

ZECOP89.

Hors ligne policeman

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 27
  • Sexe: Homme
  • POLICIER MUNICIPAL
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #18 le: 29 juillet 2005, 19:42:10 »
mêmes missions et qui plus est nous sommes plus présents sur la vp que les gendarmes et les pn qui croulent sous les dossiers juridiques!!!
quand comprendra t on que nous sommes complémentaires et que nous travaillons dans le même sens et que nous encourrons les mêmes risques????

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #19 le: 30 juillet 2005, 17:24:17 »
Tout à fait policeman.
Que l'on nous donne les moyens de travailler correctement avec les moyens appropriés ( et pas avec de nouvelles compétences tous les 10 ans, donnés au compte goutte par notre cher gouvernement ) une bonne fois pour toute.
Nous ne sommes pas là pour nous substituer à la GN ou la PN.
Mais alors que l'on nous nomme la "troisième force", hé bien que l'on nous utilise à bon escient.
Un point c'est tout.

Enfin, il est vrai que je suis un jeune loup avec 3 ans au jus, trop impatient d'une évolution réelle, on me dit de me calmer mais j'ai tellement la rage de voir à qu'elle vitesse notre corps évolue.. >:(
Le dernier "gros" changement datais de 1999, si ça doit bouger tous les 10 ans, en 2009 alors ??
Reste que 4 ans, ça va...

Allez, j'arrête ici mon coup de déprime, je suis de garde ce soir pour le chassé-croisé des juillettistes/aoutiens.
donc on devarit avoir un peu de boulot !

ZECOP89.

Hors ligne looping81

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 19
  • Sexe: Homme
  • cyno
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #20 le: 01 septembre 2005, 11:43:41 »
j'aime pas les armes et habituelement contre que des gens en portent mais faut reconnaitre que si les forces de polices municipales font des interventions "risqué" ils faut qu'il puissents se defendre, ma seul peur est par rapport à la formation mais si tu me dit qu'elle est idem à la PN alors... c'est ding ca me fait penser à nous ambulance privé qui fesont regulierent le meme type d'intervention que les vsav mais pas les meme outils de securité ( je pense au 3 tons qui est supra dangereux)
la formation tir de la pm n'est pas comme la pn elle est pire avec des controle de plus en plus regulier par des instructeurs controleurs  de la pn qui reconnaisent  que la difference existe et ils le deplorent pour leurs rangs...!!!
mais comme pour les chiens de 1°et 2° cat, il est souhaitable que cela continu.
plus d'inter',moins de bavures, et que l'armement des pm passe obligatoire sortie de la police administrative.
amicalement votre
looping81 8) :)

Hors ligne Nick

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 65
  • Sexe: Homme
  • Cca &Protec
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #21 le: 11 septembre 2005, 16:46:01 »
Je vois meme pas pourquoi certains se posent des questions ...l'etat y compris (comme ca été dit precedement ceux qui nous gouvernent ne connaissent pour la plupart pas les veritables problemes se posant sur le terrain ),la premiere mission enfin je pense de la police municipale est quand meme d'etre sur le terrain corrigez moi si je me trompe donc pourquoi si ils ont les memes formations que la pn voir mieux ils pas le droit de porter une arme a ''feu'' (je connais pas les catégories lol )sur eux va pas falloir attendre quil y en ai 10 qui se fassent tirer desus pour prendre des décisions !

louzou03

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #22 le: 15 septembre 2005, 14:54:14 »
Bonjour ZECOP89 !!!

Moi, je viens simplement aux nouvelles des policiers.
Comment vont-ils physiquement et psychologiquement, aujourd'hui ?
Ont-ils repris leur travail.
Bisous à toi.

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #23 le: 18 septembre 2005, 16:55:45 »
Salut, sympa de demander de leurs news.

J'ai envoyé un MP à six-points pour en savoir un peu plus, car depuis la survenue des faits, on en sait pas plus.

En tout cas mes 2 collègues ont été suivis psychologiquement car très choqués lors des faits, et le collègue blessé a eu 2 double fractures pouce et majeur gauche, dont une articulation quasi détruite d'une phalange du majeur.

Dès que j'ai un bulletin de santé "frais", je le transmet !

@ +
ZECOP89.

Hors ligne jigeay

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • Bénévole CRF - PSE2
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #24 le: 18 septembre 2005, 18:51:07 »
mêmes missions et qui plus est nous sommes plus présents sur la vp que les gendarmes et les pn qui croulent sous les dossiers juridiques!!!
C'est sûr, ça ? j'en vois quasiment jamais, moi, des PM ... Y'a des villes dans lesquelles la police nationale (dont les CRS) font le boulot de la PM, ou j'ai de la m.... dans les yeux ? Les voitures de la police municipale sont-elles systématiquement estampillées police municipale, ou il peut en avoir juste avec police, dessus.
Pour info, la ville dont je parle, c'est bordeaux.

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #25 le: 18 septembre 2005, 19:19:17 »
Salut,

Effectivement, un VL PM est sérigraphié Police Municipale, c'est obligatoire, pour ( encore une fois... ) ne pas être confondu avec un VL de la Police Nationale.
Très souvent il y a les armoiries de la ville en plus de la sérigraphie et/ou le nom de la commune.

Quant à la présence sur la VP, mon collègue Policeman voulait dire que très souvent nous sommes présents sur la VP...
Après tout dépend de l'utilisation de la PM par le maire de la commune...
En tout cas, avant que le commissariat de ma commune ne touche du renfort en personnel et matériel ( jusqu'en Septembre 2004 ), tu croisais plus de véhicules PM en patrouille sur la commune que de VL de la PN.
La tendance s'est renversée depuis, à notre grand malheur puisque les interventions où nous étions requis ont chuté de manière vertigineuse... furax

ZECOP89.

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #26 le: 19 septembre 2005, 17:17:50 »
Salut,

Mon collègue six-points vient de m'envoyer un MP sur le forum PM.
Sa main va mieux, reste un peu l'aspect esthétique me dit il, et le fait d'avoir quelques douleurs lorsqu'il porte un sac ou quelque chose de lourd.

Il a repris le service en Août....... avec un nouveau Gilet pare balle....et TOUJOURS SANS REVOLVER A SON CEINTURON.
DONC A NOUVEAU PRET A SE FAIRE TIRER COMME UN GARENNE.

Tout simplement INADMISSIBLE.
Après les faits passés, je trouve que le maire de la commune qui l'emploie est vraiment sans scrupules, et cela prouve bien que globalement on ne nous considère comme de la chair à canon et non comme des policiers à part entière, exerçant leurs missions de Police quotidiennement sur la voie publique.

Seule compensation :

l'attribution de l'étoile européenne du dévouement civil et militaire ( échelon argent ) et de la médaille du courage et dévouement ( échelon bronze ).

deux breloques pour une balle qui a ricoché au niveau du coeur.
C'EST DEJA BEAUCOUP TROP N'EST CE PAS ??

Je suis écoeuré. Carton rouge :censuré:

ZECOP89. furax furax furax furax furax furax

Hors ligne lili02409

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Femme
  • aide soignante
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #27 le: 19 septembre 2005, 21:16:35 »
inadmissible ca!!!!!!!!!!!!  :o :o :o :calimero: :chut7: :pascontent: :pascontent:

Hors ligne franck serpico

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 166
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale - service spécialisé
    • Voir le profil
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #28 le: 19 septembre 2005, 23:18:29 »
Cela fait presque un demi siècle que vous êtes diriges par les maires, quel bilan quelles conclusions ?

La majorité des PM pensent que la PM doit être dirigé par les maires, resultat.....

Inutile de chercher plus loin


franck.S

ZECOP89

  • Invité
Re: Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #29 le: 07 octobre 2005, 10:09:31 »
Cela fait presque un demi siècle que vous êtes diriges par les maires, quel bilan quelles conclusions ?

La majorité des PM pensent que la PM doit être dirigé par les maires, resultat.....

Inutile de chercher plus loin


franck.S


Effectivement, tant que certains de mes collègues PM agiront à contresens de notre évolution, afin de protéger leurs petits fessards et de rester pèpères peinards, dans leurs petites fonctions bien tranquilles, nous ne sommes pas près de grandir.
Vivement la retraite pour ceux là.

ZECOP89.

Hors ligne ambupomp84

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 9
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #30 le: 28 septembre 2007, 10:36:16 »
Vraiment courage les gars nous les gens de "secours" nous vous tirons notre chapeau, heu, notre casquette, nous on est vu comme des "héros" alors que vous comme des "saxxx" votre boulot et dur et dangereux mais en plus on vous donne pas les moyens adéquat à l'exercice de vos missions... merci les gars et les filles pour votre courage quotidien  ;)

Hors ligne tribes

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Homme
  • A.S.V.P. - Police Municipale
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #31 le: 14 août 2009, 00:44:15 »
Il a eu de la chance alors lui

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #32 le: 18 août 2009, 09:51:43 »
Même dans ces cas là y'a toujours des détracteurs pour trouver des excuses au tireur... les gens ont décidément un gros poids de préjugés et d'idées reçues, courage au collègue pour son rétablissement !

Mieux distinguer les missions des deux polices  ???

Ce débat conduit à celui des missions de la police municipale qui ne sont nulle part précisées. "Nous n'avons pas besoin d'armes pour les sorties d'école. Mais par exemple à Grenoble où nos collègues travaillent de nuit dans des secteurs difficiles, nous le souhaitons", expose Michel M, délégué CFDT à Villeurbanne. Son syndicat demande à ce qu'une "doctrine soit définie avec une clarification des missions de la police municipale car nous n'avons pas vocation à remplacer la police nationale. Si on va nous sur-armer, on va nous demander de nouvelles missions", redoute le délégué CGT de Lyon. La CGT s'oppose au port d'armes à feu et plaide pour que la police municipale soit recentrée sur des missions de police de proximité.

"La police municipale doit être une police de proximité vu que la police nationale ne l'est plus", tranche Laurent M, directeur de recherche au CNRS. Pour le sociologue, les agents nationaux conserveraient des missions de police judiciaire, de renseignement et de maintien de l'ordre.
Les policiers municipaux, eux, s'attacheraient à "une meilleure connaissance du terrain et à une relation de meilleure qualité avec la population". Des missions pour lesquelles il est évident que les agents n'ont pas besoin d'armes.
Cette doctrine a un corollaire : ne pas faire travailler ces gardiens municipaux comme des policiers nationaux. "On les fait alors rentrer dans une logique de police secours et on met le doigt dans l'engrenage". Quid des demandes citoyennes d'une plus grande présence humaine et sécurisante le soir ? D'après Laurent M, cette tâche de "rassurance", de lien social serait celles de correspondants de nuit ou de médiateurs, plus que d'hommes de l'ordre.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #33 le: 05 janvier 2015, 18:12:28 »
C’est une intervention d’urgence, peut-être un flagrant délit. L’habitation en question est une maison de vacances inoccupée cette semaine là. Une aubaine pour les voleurs. Les policiers municipaux sont très prudents mais les voleurs ont visiblement déjà pris la fuite.

Depuis le mois de novembre 2014, les policiers municipaux toulousains sont armés en permanence. Promesse de campagne de Jean-Luc Moudenc, cette nouvelle fait écho à une demande récurrente des syndicats. Mais il aura fallu attendre l'accord du préfet pour que cette mesure soit effective.
Appui de la police nationale «Ils peuvent être confrontés à des situations qui nécessitent d'être armés. Comme ils vont être en appui de la police nationale, il paraissait aussi normal qu'ils soient équipés. Lors de l'affaire Merah, ils avaient été équipés 24H/24 temporairement, cela avait montré la pertinence du dispositif», explique-t-on au cabinet du maire.
Jean-Luc Moudenc avait lors de son premier mandat, entre 2006 et 2008, introduit l'armement des policiers municipaux la nuit.

Satisfaction des syndicats «Aujourd'hui, nous sommes armés de 17h45 à 1h du matin et nous avions tous la formation. C'était une absurdité de ne pas être équipé en permanence, surtout quand on voit ce qui s'est passé lors de récents braquages. Pour nous c'est aussi une protection individuelle», explique Didier Cabanié, délégué FO chez les policiers municipaux.
Aujourd'hui, les 180 policiers municipaux sont équipés. Au même titre que les futurs recrutés. Car d'ici 2017, la municipalité envisage de doubler les effectifs. Avec l'arrivée de 80 nouveaux agents formés d’ici à l'été prochain indique la mairie.
Le 26 Novembre 2014 est donc une date historique pour notre service déclare le SNPM. La 4ème ville de France aura une Police Municipale digne de ce nom, capable d'assurer la sécurité des toulousains tout en assurant celles de ses policiers. Un pas de plus vers la reconnaissance de notre professionnalisme est franchi !!!!

L'ancien maire PS Pierre Cohen et son adjoint à la sécurité Jean-Pierre Havrin y étaient opposés, estimant que les missions de la police municipale sont différentes de celle de la police nationale. La police municipale avait été armée 24h/24 ponctuellement en mars 2012 pendant les événements de l'affaire Merah. Mais à l'issue de cette période exceptionnelle, le maire avait décidé de retirer les armes en journée, ce qui avait suscité la colère de policiers municipaux qui avaient alors manifesté devant le Capitole en déposant au sol leurs holsters vides.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #34 le: 03 février 2015, 10:45:26 »
L’armement des policiers municipaux est régi par des textes bien précis. Ces décrets et arrêtés sont à présent regroupés au sein du Code de la sécurité intérieure et précisent quelles armes peuvent équiper les policiers municipaux et dans quelles conditions.

Le Code de la sécurité intérieure regroupe ainsi tous les textes concernant les policiers municipaux mais également les autres forces de sécurité, qu’elles soient étatiques ou non. Il précise également les modalités d’utilisation des armes, les conditions pour les détenir, ainsi que les conditions de formation pour les garder.

Connaître le cadre légal relatif à l’armement :
La loi n° 99-291 du 15 avril 1999 prévoit l’armement des policiers municipaux. Le Code de la sécurité intérieure en prévoit les modalités dans son livre V de la partie réglementaire.
L’armement des policiers municipaux est régi par :
• les articles L. 511-5, L. 512-4, R. 511-11 à R. 511-34 et R. 542-1 du Code de la sécurité intérieure  ;
• la loi n° 99-291 du 15 avril 1999  ;
• le décret n° 2004-687 du 6 juillet 2004  ;
• le décret n° 2010-544 du 26 mai 2010  ;
• le décret n° 2013-550 du 26 juin 2013  ;
• le décret n° 2014-888 du 1er aout 2014  ;
• l’ arrêté du 3 août 2007 .

La partie réglementaire du Code de la sécurité intérieure est entrée en vigueur le 1er janvier 2014.
L’usage des armes est précisé par l’article 122-5 du Code pénal qui stipule :
« N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte. »

La légitime défense explique que devant une atteinte injustifiée, certaine et actuelle, l’agent de police municipale peut riposter de manière spontanée, proportionnelle et absolument nécessaire. La proportionnalité sera déterminée par le risque encouru par la victime, et la nécessité par le fait de ne pouvoir faire autrement que de faire usage de la force.
Remarque : La légitime défense concerne toutes les armes des policiers municipaux, mais également l’usage de la force sans arme par les agents.

Le Code de la sécurité intérieure (CSI)
A noter Le décret n° 2000-276 du 24 mars 2000 a été abrogé pour être intégré dans le Code de la sécurité intérieure . Ce décret qui reprenait les modalités d’armement des policiers municipaux est maintenant réparti dans les articles R. 511-1 à R. 511-34 du CSI.
Le décret n° 2004-687 du 6 juillet 2004 repris par l’article R. 511-12 du Code de la sécurité intérieure , le décret n° 2004-687 du 6 juillet 2004 modifiait les armes disponibles en police municipale en introduisant les lanceurs de type flash-Ball ainsi que leurs munitions.
Publié le même jour que le décret n° 2007-1178 du 3 août 2007 , l’arrêté du 3 août 2007 met en place les formations de moniteur en maniement des armes de police municipale par la police et la gendarmerie nationales.
Le décret n° 2008-993 du 22 septembre 2008 donne aux policiers municipaux le droit de s’équiper de pistolets à impulsion électrique (PIE). Il a été abrogé par le Conseil d’État le 2 septembre 2009 à la demande d’associations.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Un policier municipal échappe à la mort...
« Réponse #35 le: 03 février 2015, 11:05:39 »
Le 20 mai 2010, Aurélie Fouquet avait été atteinte de trois balles à la sortie de l’autoroute A4, à Villiers-sur-Marne, alors qu’elle pensait intervenir sur un banal accident de la route. Elle venait en fait de croiser la route d’un commando de quatre à cinq hommes armés de fusils d’assaut et lancés dans une sanglante course-poursuite sur l’autoroute avec des policiers.
Un homme de 42 ans, Malek K.., a avoué appartenir au commando à l’origine de la fusillade et a été mis en examen lundi 24 mai notamment pour « assassinat ». Deux autres membres du commando ont pu être identifiés.

Le 8 janvier 2015, Amédy Coulibaly tirait dans le dos de Clarissa, une policière municipale qui faisait la circulation à Montrouge. Son assassinat a relancé le débat sur le port d'arme des policiers municipaux, qui n'est pas systématique.

L'autorisation de port d'arme est soumise à des critères précis  8)
Seuls 45% des policiers municipaux portent une arme en France. L'autorisation de port d'arme est soumise à une procédure très précise. Seuls les maires peuvent faire une demande qui devra être validée par la préfecture. La demande doit être motivée par le cadre de la mission confiée aux fonctionnaires de police. «C'est ce qu'on déplore», explique Richard Mousset, secrétaire général du SDPM. «Chaque mission peut potentiellement requérir une arme. On a connu des cas de blessures par balles sur des collègues qui intervenaient pour un simple problème de stationnement.» Avant le drame de Montrouge, la police municipale avait déjà été ébranlée par un drame similaire. Le 20 mai 2013, une policière avait été abattue par un commando sur armé alors qu'elle pensait intervenir pour un simple accident de la route.

• Certains élus plaident pour un meilleur équipement des agents...
Depuis les attentats de janvier, plusieurs maires ont fait part de leur intention d'armer leurs policiers municipaux. En Saône-et-Loire, le maire UMP de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, a demandé l'autorisation d'armer ses 22 agents de police municipale en raison du «contexte national». Il a également annoncé leur dotation prochaine en gilets pare-balles et en armement non létal de type «flash-ball». Le maire UMP de Nice Christian Estrosi plaide quant à lui pour que les policiers municipaux soient «armés à armes égales avec la police nationale», autorisés à porter des pistolets. «Je demande à ce qu'on nous accompagne pour financer les gilets pare-balles pour toutes les polices municipales de France», ajoute-t-il. Une demande également formulée par l'Association des maires de France (AMF) présidée par François Baroin (UMP), qui demande des gilets pare-balles au moins pour les policiers armés.

• ...Mais d'autres sont plus réticents
La décision d'armer des policiers est également politique, selon Richard Mousset : «Certains maires s'opposent par principe à tout armement. Par exemple, les maires communistes n'armes pas leurs policiers, alors que les maires socialistes sont généralement un peu moins réticents.» Mais le gouvernement ne semble pas vouloir sortir de ce statu quo. «On a demandé au ministère de l'Intérieur de prendre des mesures pour obliger les municipalités à armer leurs policiers», explique-t-il. «Mais ils se retranchent derrière le principe de libre administration des communes pour estimer qu'une telle décision serait anticonstitutionnelle. Pourtant, ils n'ont rien demandé aux communes quand il s'est agi d'imposer une refonte de nos uniformes ou la nouvelle signalisation sur nos voitures.»

L'idée ridicule : «Armés pour quoi faire ? Mettre des contraventions et faire la circulation ?
Je n'en vois pas l'intérêt. L'affaire Coulibaly est exceptionnelle, car même si la policière avait eu une arme, elle aurait été liquidée.» Antoine est plus catégorique : «Il ne devrait même pas y avoir de policiers municipaux, puisque la sécurité est une compétence de l'État. Les armer n'aurait rien changé pour Clarissa, elle s'est fait tirer dans le dos. Il y en a marre des solutions partielles à des problèmes globaux.»
En l'occurrence, la jeune femme n'était qu'une jeune policière en formation, qui s'est rendue sur un accident de la circulation avant le drame. Jean Michel rappelle une règle qui, selon lui, devrait être plus suivie : «Pour rappel, la sécurité des biens et des citoyens est une compétence régalienne... Elle incombe donc à l'État et pas aux communes. Il faut donc dissoudre au plus vite ces polices municipales mal formées, et renforcer les effectifs des gendarmes et policiers.»
Fleur de Lotus propose que les policiers n'aient que des Taser ou des battons de protection : «Ils s'occupent de nos enfants aux sorties d'écoles donc pas besoin d'armes. Certes, des attentats ont touché une policière, mais ça ne se reproduira pas tous les jours. Cessons la psychose, une radio en liaison avec la police et la gendarmerie serait plus efficace afin d'être informés en temps réel sur tout ce qui se passe ! ».

«On ne protège pas un pays sans armes» !
À l'opposé, beaucoup d'internautes pensent que les policiers municipaux devraient systématiquement être armés, a fortiori dans le contexte actuel. Pour Julie, «on ne protège pas un pays sous menace terroriste sans gilets pare-balles et sans armes.»
Arlette A. défend le métier de sa fille: «Elle ne met pas que des PV, elle est aussi confrontée à des individus agressifs qui peuvent en venir aux mains.» «Sans compter les suicides avec l'arme de service que l'on compte dans leurs rangs, souligne miasmes. La question d'armer ou non ces policiers mérite réflexion.»

Le maire de Montrouge qui employait Clarissa Jean-Philippe, reste, pour sa part, opposé à l'armement de sa police municipale. «Les policiers municipaux ont vocation à assurer la surveillance et la sécurité sur la voie publique, ils n'ont pas en charge le maintien de l'ordre, a-t-il déclaré au Figaro. À Montrouge, pour leur protection, ils bénéficient d'un gilet par balles. Là, nos agents ont été victimes d'un fou, dont le comportement aveugle n'aurait rien changé, armés ou non.»

Source http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/20/31003-20150120ARTFIG00407-pas-besoin-d-armer-les-policiers-municipaux-qui-surveillent-les-sorties-d-ecole.php