Auteur Sujet: La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !  (Lu 19211 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne london56

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
Mon fils aimerait faire une carrière dans la B.A.C.
Nous avons regardé plusieurs vidéos sur les engagements de la B.A.C.  8)

Seulement, j'aimerai savoir ce que vous faîtes vraiment.  :P

Hors ligne darkCRS

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 244
  • Sexe: Homme
  • Le papa pingouin
    • Voir le profil
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #1 le: 11 juillet 2008, 01:13:07 »
La Bac est constituée d'effectif de Police recruté parmi les policiers confirmés ; une ancienneté d'au moins deux à trois ans dans la police nationale après la titularisation est nécessaire avant d'intégrer une de ces unités. Ils bossent généralement en civil, mission de surveillance, flagrant délit, etc...  Les policiers de la BAC sont spécialisés dans les interventions en milieux sensibles, etc... Il existe également des bac en tenue circulant en véhicule banalisé, ne me demander par pk je ne sais pas... Le 30 octobre 2015, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve annonce un plan « BAC-PSIG 2016 » destiné à renforcer la sélection et la formation des personnels affectés aux BAC de la Police nationale ainsi qu'aux Pelotons de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie (PSIG) dès l'année 2016. Ce plan prévoit également le renforcement des moyens attribués à ces unités et notamment l'achat de véhicules (340 pour la Police) et d'équipements de protections ou d'armements3. Ces mesures incluent :
    Une formation plus poussée en école
    La création de stages de formation complémentaires - y compris un module intitulé « déontologie de l'interpellation ».
    La mise en place d'une « nouvelle doctrine d'action et d'intervention » pour gagner en efficacité face aux nouvelles formes de délinquance ou de criminalité les plus violentes (allant du droit commun au terrorisme).

Policier.ère en brigade anti-criminalité  :P
MISSIONS http://le.raid.free.fr/bac.htm
Protéger les personnes et sécuriser les biens.
Rechercher le flagrant délit des infractions de voie publique (vols, agressions, trafic de produits stupéfiants, etc).
Lutter contre les violences urbaines.
Participer aux services d’ordre public.
Porter une assistance opérationnelle ponctuelle aux brigades judiciaires spécialisées.
Rechercher le renseignement opérationnel, connaissance du milieu délinquant local.
Assister les officiers ministériels dans le cadre d’opérations administratives.

Qualités requises :

Citer
PORTRAIT de Frédéric, spécialiste en BAC à la direction départementale de sécurité publique (DDSP) à Lille (59) DRCPN/SDFDC/DREC/DECPM
"Ce que l'on voit dans les films ressemble parfois à notre quotidien.
Seule différence entre la fiction et la réalité : l'origine des risques encourus. Certes notre professionnalisme et notre formation nous permettent de maîtriser des situations qui, pour "monsieur-tout-le-monde", seraient impossibles à gérer, mais les dangers viennent aussi de la route. Quand nous roulons au-delà de la vitesse autorisée, pour intervenir le plus vite possible afin de sauver des personnes, d’aider les collègues en difficultés ou de poursuivre des criminels en fuite, nous ne sommes pas à l'abri d'un accident. Bien que formés à la conduite rapide, nous devons considérer les imprévus (piétons s’apprêtant à traverser), ce qui nous oblige à être prudent. Du coup, on est un peu éloigné des clichés de "cow-boy" renvoyés par les médias. En fait, nous sommes des hommes posés, calmes, réfléchis, gardant notre sang-froid face aux situations d'arrestation, de contrôle de papiers ou de véhicules, voire de protection de personnalités. D'ailleurs, tous les 3 ans, nous sommes évalués pour vérifier notre aptitude à exercer nos fonctions. Celui ou celle qui souhaiterait rejoindre la BAC en misant sur l'aspect aventure, intervention musclée systématique… n'aurait pas le profil."
http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Fiches-metiers/Policier.ere-en-brigade-anti-criminalite

Conditions de recrutement :
- Avoir exercé pendant au moins 2 ans après la titularisation.
- Dans le cadre de mutation interne, sur proposition de vacances de postes et après sélection.
- Seuls les officiers, les gradés et les gardiens de la paix peuvent rejoindre la BAC. Les conditions de recrutement et de sélection sont les mêmes pour ces personnels.
Sélection :
Les tests de recrutement comprennent 6 épreuves :
- les tests psychologiques ;
- un parcours de tir ;
- un test d’endurance cardio-respiratoire (TECR) ;
- un parcours d’habileté motrice (PHM) ;
- une épreuve de connaissances professionnelles (rédaction d’un procès-verbal d’interpellation + QCM) ;
- une épreuve d’admission (entretien avec jury).
Formation :
- Formation initiale spécifique obligatoire de 30 heures.
- Formation continue (minimum 2h par semaine) suivie d’évaluations triennales.

yomec

  • Invité
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #2 le: 12 juillet 2008, 12:57:49 »
Pour intégrer une BAC, il faut être Gardien de la Paix titulaire, posséder une aptitude physique à l'emploi, avoir réussi les tests de sélection et l'habilitation BAC et ensuite postuler pour intégrer le service... l'activité est limitée à une dizaine d'années.
http://www2.blog-police-recrutement.com/

Il y a les BAC locales, affectées dans les Commissariats et il y a les BAC départementales, ces dernières patrouillent sur toutes les circonscriptions police du département d'affectation.

Il y a également les BAC jour et nuit.

Pour intégrer les Brigades anti-criminalité, il faut évidemment être gardien de la paix, être de nationalité française, avoir entre 18 et 28 ans, un casier judiciaire vierge, une taille minimum de 1.60 m.

Les hommes de la Bac reçoivent une formation continue. Les policiers sont tous volontaires, et passent des tests psychologiques. Ils doivent avoir une bonne connaissance policière et être très pointus en procédure.

Les policiers restent à la brigade anti-criminalité au maximum six ans, après, ils continuent leur carrière dans tout autres services de la Police Nationale selon leurs motivations.

Il faut avoir au minimum trois ans d'ancienneté après la titularisation pour pouvoir demander à présenter les tests d'habilitation, valables pour une durée de deux ans. Une fois l'habilitation obtenue, le candidat peut postuler pour la BAC de son choix, dans la mesure d'ouvertures de postes.

Une fois affecté en BAC, le candidat doit repasser des tests d'équivalences tout les trois ans pour conserver ta place. En ce qu concerne les tests:

- 1000 m sur piste
- 60 m en sprint
- un assaut pieds poings ( env 2 minutes )
- un combat au sol
- tractions en supi / pompes ( exo enchainés )
- un parcours de tir (PA SIG SAUER 9mm)
- une situation pratique police dite G.T.P.I
- un procès verbal d'interpellation dite saisine

Hors ligne Be

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 23
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #3 le: 21 décembre 2008, 09:36:52 »
Précisons également qu'il existe des BAC tenues, c'est à dire en uniformes.
Les fonctionnaires de police des BAC locales travaillent majoritairement en civil, au contraire de ceux de certaines BAC départementales.
Le boulot est complètement différent des BAC civiles hormis qu'il s'agisse en résumé d'action d'anti-délinquance sur initiative la plupart du temps ou en renfort des patrouilles de la voie publique ; les situations gérées par les BAC et les PSIG sont délicates, stressantes, elles exigent un sang-froid à toute épreuve, quelles que soient les provocations, les outrages, les rébellions parfois, un module spécifique de formation est consacré à la déontologie de l'interpellation.
Il existe différents types de BAC :
    BAC locale : elle est répartie par circonscription de sécurité publique (CSP), patrouillant sur une ou plusieurs communes, voir sur un arrondissement tel que les BAC d'arrondissement à Paris.
    BAC départementale : répartie par direction départementale de sécurité publique (DDSP) ou la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), elle a pour compétence la totalité du département qui lui incombe, à l'exclusion des zones attribuées à la gendarmerie.

Quelques vidéos :
http://www.videosdepolice.com/index.php?w9-enquete-d-action-bac-de-nuit-de-paris-bac-75-n-au-coeur-de-l-action (BAC tenue)
http://www.videosdepolice.com/index.php?tf1-appels-d-urgence-bac-departementale-de-marseille (BAC tenue départementale)
http://www.videosdepolice.com/index.php?tf1-appels-d-urgence-hotel-de-police-de-montpellier (BAC civile)
http://www.videosdepolice.com/index.php?tf1-appels-d-urgence-paris-police-les-halles (BAC civile d'arrondissement parisien)
http://www.videosdepolice.com/index.php?france2-envoye-special-la-police-de-l-ombre (BAC civile)
http://www.videosdepolice.com/index.php?la-bac-de-lyon-durant-des-violences-urbaines (BAC civile)
http://www.videosdepolice.com/index.php?france2-envoye-special-la-police-dans-les-transports (BAC civile du métro parisien)
http://www.videosdepolice.com/index.php?souvenirs-souvenirs-la-bac-en-r25 (ancienne BAC avec un effectif en uniforme obligatoire)
http://www.videosdepolice.com/index.php?une-nuit-ordinaire-pour-la-bac-tenue (BAC tenue d'arrondissement parisien)
http://www.videosdepolice.com/index.php?la-bac-des-hauts-de-seine (BAC civile)
http://www.videosdepolice.com/index.php?formation-continue-la-bac (BAC civile, stage de formation)

Voilà avec tout ça la BAC n'aura plus de secret pour vous ;)

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #4 le: 21 décembre 2008, 20:24:01 »
Petit détail qui a son importance tout de même : pour intégrer la BAC il faut être gardien de la paix titulaire depuis plus de 2 ans donc minimum 3 ans après l'école de formation de policier et passer des tests de sélection.... 
Il faut être sportif, avoir un bon mental et un bon dossier.
http://www.police-nationale.net/bac/
Citer
Recrutement :
- Avoir exercé pendant au moins 2 ans après la titularisation.
- Dans le cadre de mutation interne, sur proposition de vacances de postes et après sélection.
- Seuls les officiers, les gradés et les gardiens de la paix peuvent rejoindre la BAC. Les conditions de recrutement et de sélection sont les mêmes pour ces personnels.
Les tests de recrutement comprennent 6 épreuves :
- les tests psychologiques ;
- un parcours de tir ;
- un test d’endurance cardio-respiratoire (TECR) ;
- un parcours d’habileté motrice (PHM) ;
- une épreuve de connaissances professionnelles (rédaction d’un procès-verbal d’interpellation + QCM) ;
- une épreuve d’admission (entretien avec jury).

C'est le rêve de beaucoup de jeunes garçons ou filles comme devenir pilote de ligne, pompier, ou acteur, sauf que là on n'intègre pas la BAC en claquant des doigts, peu sont pris et de l'expérience est demandée sur le terrain, ce ne sont pas des cow-boys et leurs activités font l'objet de beaucoup d'idées reçues, veille à bien t'informer sur le sujet.

Les brigades anti criminalité sont le résultat de la nécessité d’intervenir rapidement lors d’un flagrant délit et la possibilité d’avoir des équipages de police mobiles immédiatement disponibles. Ces obligations ont largement influencé les autorités policières dans l’utilisation des BAC composées de policiers, hommes et femmes, chargés de lutter contre la délinquance sur la voie publique.
Pour intégrer ces services, les policiers doivent posséder une expérience professionnelle de policier confirmée dans le domaine de la sécurité publique. Ils bénéficient d’une formation appropriée fondée sur les aptitudes physiques, le tir et les techniques d’intervention. Lors de ces journées, les volontaires des BAC apprennent également à résister psychologiquement aux difficultés de leurs missions.
Solidarité, humilité, disponibilité et courage sont les critères qui définissent le mieux l’état d’esprit des policiers membres des brigades anti criminalité.
Source http://www2.blog-police-recrutement.com

Au cours de ses missions, la BAC se répartit en trois sections :
1) La première est constituée d’experts en arts martiaux et sports de combat, escalade, parachutisme et autres disciplines extrêmes, ainsi que des professionnels de la démolition et des tireurs d’élite. Cette section opérationnelle est chargée d’arrêter ou de neutraliser les malfaiteurs et peut aussi assurer la protection rapprochée des personnalités importantes quand elles se déplacent.
2) La seconde section est composée de techniciens de haut vol, de spécialistes du renseignement et de l’information et d’experts en logistique des armes. Cette section a pour mission d’analyser et de traiter les informations et les renseignements obtenus pendant les missions.
3) La dernière section est chargée de gérer les crises et de mener les négociations.
La BAC peut palier, en premier intervenant, remplacer provisoirement un groupe d’intervention (comme le RAID ou le GIPN) en cas de besoin et suivant l'importance de la mission.
Après l'attaque à Charlie Hebdo et les attentats de Paris, les policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) vont être équipés d’une nouvelle arme pour mieux faire face aux terroristes. Le HKG36, un fusil d'assaut de fabrication allemande, jusqu'à présent aux forces d'intervention d'élite, sera distribué aux patrouilles de la Bac.
Les Bac seront aussi équipées de 1.474 casques et visières balistiques, de 1.835 gilets pare-balle porte plaque et de 241 boucliers balistiques souples, tous deux résistant aux kalachnikov.
Comme leurs homologues de la police les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) vont également être équipés de boucliers Ramsès (ou sarcophage) comme celui utilisé par la BRI lors de l'assaut du Bataclan, le 13 novembre 2015.
Ces nouveaux moyens, dont les livraisons s'étalent jusque fin juin, comptent aussi 116 pistolets à impulsion électrique (Taser), 134 lanceurs de balle de défense, 981 bâtons télescopique de défense, 25.200 munitions de défense courte portée. Le tout pour un montant de «17 millions d'euros», a précisé le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, lors de la première livraison de ces armes dans un commissariat du XXe arrondissement de Paris.
« Des forces d’intervention rapide »
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé qu'il souhaitait la création de « forces d’intervention rapide », capables d’intervenir sur l’ensemble du territoire national en cas d’attaque terroriste, dans un délai maximum de 20 minutes. Une enveloppe de 6,6 millions d’euros sera débloquée pour équiper ces patrouilles de police. «Il était nécessaire que vous soyez en mesure de répliquer aux tirs d'armes de type Kalachnikov que certains criminels n'hésitent désormais plus à utiliser contre vous», a déclaré le ministre.

Merci pour tes vidéos Bernard ;)

Dide

  • Invité
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #5 le: 15 mai 2016, 12:14:41 »
Bonjour,
Comment fait-on intervenir la BAC dans son quartier ?
Peut-on les contacter et à quel numéro ?
Merci par avance pour votre aide,
Cordialement,

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : La BAC (brigade anti criminalité) demande d'infos !
« Réponse #6 le: 15 mai 2016, 18:48:27 »
Bonjour, un seul numéro le 17 !

« Des forces d’intervention rapide de proximité »
Missions :
    Protéger les personnes et sécuriser les biens.
    Rechercher le flagrant délit des infractions de voie publique (vols, agressions, trafic de produits stupéfiants, etc).
    Lutter contre les violences urbaines.
    Participer aux services d’ordre public.
    Porter une assistance opérationnelle ponctuelle aux brigades judiciaires spécialisées.
    Rechercher le renseignement opérationnel, connaissance du milieu délinquant local.
    Assister les officiers ministériels dans le cadre d’opérations administratives.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé qu'il souhaitait la création de « forces d’intervention rapide », capables d’intervenir sur l’ensemble du territoire national en cas d’attaque terroriste, dans un délai maximum de 20 minutes.