Auteur Sujet: Police scientifique - Etudes et diplomes nécessaires pour travailler à la CRIM ?  (Lu 19533 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
La police technique et scientifique est née au tout début du 20ème siècle. En France, deux hommes ont marqué son histoire, Alphonse Bertillon qui a institué le signalement anthropométrique et imposé la technique de l’empreinte digitale en utilisant les travaux pionniers de Francis Galton et Edmond Locard qui a créé à Lyon, en 1910, le premier laboratoire de police scientifique.
http://www.police-scientifique.com/historique

La dénomination "police technique et scientifique" concerne l'usage de la criminalistique visant à administrer la preuve matérielle dans le procès pénal. Celle-ci est différente de la criminologie qui étudie le phénomène criminel. Par extension les gendarmes comme les policiers seront désignés par les termes "policiers scientifiques".
Les spécialistes de la police technique et scientifique travaillent à charge et à décharge.
Leurs prélèvements et analyses peuvent accabler un auteur ou au contraire disculper un suspect.

La police scientifique est complémentaire de la police judiciaire.
Sous le vocable police judiciaire sont regroupées toutes les opérations effectuées par la gendarmerie ou la police nationale qui consistent à mener des enquêtes pour appréhender et remettre à la justice les auteurs d'infractions pénales. Ces infractions sont qualifiées, en fonction de leur gravité, de contraventions, de délits, ou de crimes.

Les enquêtes judiciaires sont menées d'initiative (par exemple si le policier ou le gendarme est témoin d'un délit), ou sous la direction du Procureur de la République, représentant le parquet, donc l'État. Les investigations menées par les enquêteurs ont pour finalité de rassembler des preuves et d'arrêter les auteurs de crimes ou de délits, dans le but d'un procès qui voit comparaître les personnes mises en examen devant un Tribunal correctionnel (pour un délit) ou une Cour d'assises (pour un crime).
Tous les acteurs de la police judiciaire, magistrats policier et gendarmes, s'appuient sur deux ouvrages de référence :
- le Code pénal énumère les différentes catégories d'infractions et les peines maximales qui y sont rattachées ;
- le Code de procédure pénale indique quels sont les pouvoirs des enquêteurs et dans quelles conditions vont pouvoir se dérouler les enquêtes judiciaires.

L’activité policière a particulièrement profité des découvertes scientifiques, notamment dans le domaine criminel. La criminalistique est la branche de la science sur laquelle sont fondées les techniques d’identification des individus et de recherche de preuves matérielles.  Les méthodes de la police scientifique en découlent et ont tiré d'immenses bénéfices des progrès scientifiques et techniques au cours des deux derniers siècles. Il en est ainsi, par exemple, de la recherche et de l’identification des personnes à partir d’indices divers, de la caractérisation sur les scènes de crimes de traces biologiques ou chimiques, même les plus infimes, ou encore de l’établissement de la date du décès lors de la découverte d’un cadavre.

http://www.police-scientifique.com/

De très nombreux diplômes et niveaux d'études permettent d'accéder au métier de policier scientifique. La quasi totalité des candidats qui réussissent un des concours de la police scientifique possède au moins un baccalauréat.
Dans ces concours, il existe une partie orale déterminante et les candidats les plus diplômés partent avec un avantage. L'obtention de diplômes de l'enseignement supérieur est donc un atout supplémentaire.  

Les études générales - Après la troisième :
La série générale scientifique (S) reste la meilleure série pour augmenter ses chances de réussite aux concours. Cependant d'autres filières permettent l'accès aux concours. Les baccalauréats les plus adaptés sont le bac S pour la série générale et le bac STL (sciences et technologies de laboratoire) pour la série technologique.

Après le bac :
Les études supérieures ne sont pas obligatoires pour passer les concours d'ASPTS ou de sous-officier de la gendarmerie mais elles vont accroître les chances de réussite. Elles sont indispensables pour passer les concours de technicien de PTS ou d'ingénieur.
Après le bac, le futur candidat au concours peut poursuivre en réalisant des études supérieures scientifiques comme des IUT, DUT, BTS, écoles d'ingénieur et parcours universitaires dans les matières telles que la biologie, la physique, la chimie, l'informatique.... Au cours de son parcours le candidat peut augmenter ses chances de réussite au concours en réalisant des études complémentaires adaptées.
Les nouveaux bacheliers peuvent aussi effectuer des études spécifiques complètes en criminalistique (uniquement à l'étranger).

Les études supérieures scientifiques seront plus adaptées au concours de technicien ou d'ingénieur dans les spécialités "scientifiques" du concours (chimie, biologie, informatique...) et les études spécifiques en criminalistique seront les plus adaptées pour les spécialités "techniques" (identité judiciaire, balistique, document).

Les spécialistes de la police technique et scientifique travaillent à charge et à décharge.

Leurs prélèvements et analyses peuvent accabler un auteur ou au contraire disculper un suspect. Les exemples de preuve utilisée à décharge sont nombreux en France comme dans les pays étrangers. Aux Etats Unis, le projet "innocence project" cherche à utiliser des analyses ADN pour disculper des condamnés qui se trouvent parfois dans le couloir de la mort. Depuis 1992, dix-sept condamnés à mort ont pu ainsi être sauvés. En France, on peut citer l'affaire Dickinson où un SDF avait reconnu les faits de viol et de meurtre avant que son ADN l'innocente totalement.

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Un peu de biologie dans la Police scientifique :)

A consulter : http://www.didier-pol.net/1poli-sc.htm

-> Un TP vous attend en bas du site : Détecter des traces de sang invisibles.


http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/content/search?SearchText=les+experts&searchinto=3544
Enquête technique et scientifique : qui fait quoi ?

En général, lorsqu'un délit ou un crime est constaté, le service chargé de l'enquête se rend sur place et, s'il y a lieu, après avoir maintenu les lieux en état pour préserver les traces et indices, sollicite la présence de spécialistes des scènes d'infraction. Ces personnels , spécifiquement formés, apportent leur concours aux enquêteurs pour les constatations et effectuent les prélèvements.

Ceux-ci sont placés immédiatement sous scellés par l'officier de police judiciaire saisi des  investigations, qui les envoie pour analyse au laboratoire de son choix, accompagnés d'une réquisition. Si une information judiciaire a été ouverte et que les analyses nécessitent une interprétation, c'est en revanche le juge d'instruction qui désigne le laboratoire auquel il fait parvenir les prélèvements. La demande prend alors la forme d'une ordonnance de commission d'expert, et non plus d'une réquisition.

Dûment enregistré pour en garantir la traçabilité, le scellé est ensuite ouvert, et l'objet ou la trace fait l'objet d'une ou de plusieurs analyses, éventuellement dans différentes sections, validées à l'issue par un rapport signé d'un expert.

Dans l’immense majorité des cas, les agents en laboratoire sont bien distincts de ceux intervenant sur le terrain. Des exceptions existent : les personnels de laboratoires vont parfois sur le terrain pour rechercher des traces (domaine des Incendies-Explosions et de la Balistique principalement), et les agents de directions opérationnelles font également certaines analyses en laboratoires.

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Pour tous ceux qui souhaiteraient en savoir davantage, je leur conseille cet ouvrage :




Scène de crime, l'encyclopédie de la police scientifique est un roman britannique pour l'enfance et la jeunesse qui, comme son nom l'indique, parle de la police scientifique. Il a été écrit par Richard Platt et publié aux éditions Tournon.
Description de l'ouvrage - Les armes secrètes de la police scientifique : Une tache de sang effacée, une fibre microscopique, ou un objet tenu avec des gants, autant d'indices qui permettent de résoudre des affaires criminelles.
Scène de crime explore et explique tous les aspects de la police scientifique : chaque chapitre détaille les méthodes et décrit les équipements hautement spécialisés employés par les enquêteurs dans leurs investigations.
Des empreintes digitales à l'analyse : Examinez les équipements les plus récents et la façon dont les spécialistes peuvent prouver un empoisonnement grâce à une mèche de cheveux ou estimer la taille d'un agresseur par la forme d'une tache de sang.
De l'autopsie au profilage : Le processus complexe de l'identification d'un être humain est détaillé et montre comment les experts assemblent des informations très variées, allant des dossiers dentaires aux bases de données d'empreintes digitales en passant par le séquençage ADN, pour dresser un portrait du tueur ou de sa victime.
Les affaires qui firent les gros titres : Les études de cas entrent dans les détails techniques des enquêtes sur l'affaire O.J. Simpson, les faux carnets d'Hitler et autres crimes célèbres pour lesquels l'expertise scientifique fut déterminante.
Des lieux du crime au tribunal : Les photos de lieux de crime réels sont associées à des descriptifs précis, des diagrammes en 3 dimensions et des explications scientifiques.
Les crimes sans cadavre : Scène de crime examine aussi des crimes sans cadavre, allant de la contrefaçon d'objets d'art au piratage informatique, puis conclut par un historique de la police scientifique.

Hors ligne pierreorchid

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Voila ,
Je voudrais vous demander comment pouvoir  intégrer la criminelle et/ou la scientifique car c'est mon reve. Donc si vous pouvez me donner des renseignements concernant : l'age , les diplomes , la démarche et les voies a suivre , je vous en serait tres reconnaissant.

Pierreorchid

Hors ligne lechat

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 20
  • Sexe: Homme
  • Technicien Ambulancier
    • Voir le profil
Bonjour à tous!

Les services de la police scientifique peuvent ils etre sollicités lors d'un accident de la route?

Si oui,  a partir de quel moment?

A plus

Flo

Hors ligne franck serpico

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 166
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale - service spécialisé
    • Voir le profil
C'est extrêmement rare en 2005, mais en août 2012 – Accidents graves de la route : Paris traque les chauffards ... relation avec d'autres services de police tels que la police technique et scientifique, notamment pour des relevés d'empreintes et de peintures lors d'un délit de fuite.

Selon les circonstances, la PTS (police technique et scientifique) peut être requise aux fins de relever tout les indices matériels nécessaire à la manifestation de la vérité, surtout lorsque les témoignages divergent.
Bien évidemment, cela se produit uniquement dans les accidents graves (mort).
Récemment a nice, un motard a heurte un fourgon de police en travers de la route, il s'est tue dans le choc.
"Mon" service à été dépêché sur place, pour relever un maximum d'éléments.
Dans le cas de la princesse Diana, si mes souvenirs sont bon la PTS était sur place, Policiers et Gendarmes ont collaborés à l'enquête.

Dans le cas d'un meurtre, d'un incendie suspect ou d'un délit de fuite lors d'un accident de voiture, les enquêteurs et les secouristes ne sont pas les seuls à intervenir sur la scène de crime. On fait également appel à des spécialistes pour collecter des indices sur le terrain (échantillons de sang ou de salive, résidus de fibres ou d'armes à feu, relevé d'empreintes digitales ou de traces de pneu, etc..) puis les analyser dans les laboratoires de la police scientifique.
Les policiers ou gendarmes en blouses blanches ne débarquent pas à l'improviste sur une scène de crime, ne se jettent pas intempestivement sur les indices et n'échafaudent pas de scenarii à rebondissement sur les affaires criminelles.
En France, ils sont mandatés soit par la police nationale (qui gère les sept laboratoires de l'INPS soit environ 500 fonctionnaires), soit par la gendarmerie (qui dispose du laboratoire de IRCGN à Rosny sous Bois et de techniciens en identification criminelle ou TIC), soit par des juges d'instruction.

J'espère avoir répondu, le cas échéant je me tiens à ta disposition

Serpico.F

PS : pour plus d'infos  http://www.police-scientifique.com/Accueil-police-technique-et-scientifique  site non officiel, mis en ligne le 17 février 2011 est destiné à aider toute personne cherchant des informations précises et détaillées sur la police scientifique.

Hors ligne en route vers le futur

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde,
voilà à la rentrée c'est la terminale S qui m'attend mais je me pose des questions sur mon orientation ?
j'aimerais entrer dans la police scientifique, mais c'est un monde vaste   ::)
alors s'il était possible d'avoir des adresses intéressantes sur le sujet ce serait formidable et si certains pouvaient me donner le parcours d'études à suivre également ?
merci d'avance

Réponse :


Après la troisième :
La série générale scientifique (S) reste la meilleure série pour augmenter ses chances de réussite aux concours. Cependant d'autres filières permettent l'accès aux concours. Les baccalauréats les plus adaptés sont le bac S pour la série générale et le bac STL (sciences et technologies de laboratoire) pour la série technologique.

http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Police-nationale/Metiers-de-la-police-nationale/Agent-specialise-de-police-technique-et-scientifique

http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Police-nationale/Metiers-de-la-police-nationale/Agent-specialise-de-police-technique-et-scientifique/Le-recrutement

http://www.police-scientifique.com/les-etudes

http://www2.blog-police-recrutement.com/#

Métiers de la police technique et scientifique - Niveau d'études -> Emploi :

BEP - CAP ou équivalent ->  Agent spécialisé PTS 
DUT - BTS ou équivalent BAC+2 ->  Technicien PTS 
Diplôme d'ingénieur ou équivalent BAC+5 ->  Ingénieur PTS 

Hors ligne franck serpico

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 166
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale - service spécialisé
    • Voir le profil
Voila ,
Je voudrais vous demander comment pouvoir intégrer la criminelle et/ou la scientifique car c'est mon rêve. Donc si vous pouvez me donner des renseignements concernant : l'âge , les diplômes , la démarche et les voies à suivre , je vous en serais très reconnaissant.
Pierreorchid


Deux possibilités : http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Organisation/Direction-Centrale-de-la-Police-Judiciaire

- soit un parcours scientifique (et une formation au droit autodidacte)
- soit une formation au droit (et une formation scientifique autodidacte)

Mode d’accès et affectations à la PJ
- Être titulaire et avoir 3 ans d’ancienneté.
- Aucune condition d’âge n’est requise.
- Avoir une qualification d’officier de police judiciaire (OPJ).
- Postuler dès les ouvertures de vacances de postes.

Qui est en première ligne dans les enquêtes de la police judiciaire ?
Vous pensez d’emblée aux « inspecteurs » selon l’appellation qui n’a plus cours, puisque remplacés aujourd’hui par les officiers de police (lieutenants, capitaines et commandants).
Mais la plupart de ceux qui font des enquêtes sont désormais des gardiens de la paix ayant la qualité d'OPJ. Ceux-ci doivent être titulaire et avoir au moins 3 années d’ancienneté, suivre une formation interne de 14 semaines et réussir un examen professionnel pour obtenir la qualification judiciaire nécessaire (OPJ).
Vidéo


Comment intégrer la police scientifique en France ?
http://www.tueursenserie.org/spip.php?article60

Ensuite les concours d'entrée à l'école de Police ou de Gendarmerie et en cas de reussite l'affectation en labo ou en commissariat de Police ou en Gendarmerie.
http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise/Police-judiciaire
Eventuellement des gardiens de la paix ou les gendarmes peuvent basculer en scientifique après l'acquisition des capacités nécessaires, cela se fait.

Pour l'affectation terrain :
en Police
BT= Base technique --> commissariat securité publique
SLPT: service local de policetechnique --> commissariat securité publique
SLIJ: service local d'identité judiciaire --> antenne PJ (c'est mon cas)
SRIJ: Service régional de police judiciaire

en Gendarmerie
BTA/COB: brigade territoriale autonome ou en communauté
BR: brigade de recherches
SR: section de recherche
IRCGN : Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale

Je passe volontairement sous silence certains cas spéciaux

Pour le niveau scolaire cela va de BAC à BAC + 5
attention le niveau des concours est élevé et la formation est harde  :'(
Lieutenant de police : Un métier où rythme d'action et enquête
 

Hors ligne en route vers le futur

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
merci pour cette réponse qui commence à m'éclairer
j'aimerais savoir quelle direction dois-je prendre après le bac scientifique?
Pour ce métier est-ce de la physique chimie ou l'SVT une matière prend plus d'importance dans la filière.
J'aimerè égalment quelles sont vraiment les directives du métier?
merci beaucoup de répondre à mes questions car grâce à ses réponses je pourais y voir plus clair et pourais m'orienter plus facilement  :)

Hors ligne jerome83

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour,

je suis pharmacien, j'ai 33ans et je m’intéresse aux métiers de la police scientifique (dit "ingénieur de laboratoire") et plus particulièrement à la filière biologie/génétique ou bien à la balistique.
j'aurai quelques questions à poser :
je voudrais savoir tout d'abord si il existe une police scientifique dans la Police Nationale ET dans la Gendarmerie ou bien si c'est la même ?
Je voudrais savoir si c'est un métier où l'on peut être muté (sans le vouloir) ; c'est à dire est-ce que l'on peut travailler au même endroit toute sa carrière ou bien est-ce que l'on peut être muté à tel ou tel endroit si il y a un poste ?
j'aurai voulu aussi connaitre la rémunération nette pendant la période "stagiaire" puis "titularisé" et l’évolution possible.
merci d'avance pour vos réponses, si quelqu'un fait partie de la police scientifique et qu'il a d'autres renseignement à me donner, ce sera bien utile.
merci d'avance.

Les réponses n'ayant pas été apportées en 2005 je rajoute ces liens
Pour la Gendarmerie :
http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Presentation/PJ

http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Nos-metiers/Administration/Filiere-technique/Metiers-de-la-filiere-technique-immobiliere-et-logistique/Ingenieur-des-services-techniques

et ce texte :
Ingénieur des laboratoires dans la police scientifique : le métier (source)
http://www.ingenieurs.com/les-types-d-ingenieurs/metiers-ingenieur-laboratoire-police-scientifique-284.php
Le rôle d'un ingénieur des laboratoires dans la police scientifique est d'étudier les indices prélevés lors d'une enquête, afin d'aider la police à identifier les auteurs d'infractions diverses. Ils utilisent un ensemble d'examen et d'analyse technique et scientifique. Leur finalité est d'aider la police dans l'exécution des missions.
Ils sont sous la direction du Service Central des laboratoires, l'une des 5 branches de la police scientifique. Les ingénieurs de laboratoire de la police scientifique assurent des formations pour le personnel de la police et collaborent avec la police, la gendarmerie, les magistrats ou Interpol.
Ils luttent ainsi contre le crime organisé, la délinquance et le terrorisme.
Certains d'entre eux peuvent être amenés à diriger des services et des unités de police scientifique ou technique selon leurs aptitudes.
En france, il existe 5 laboratoires de police scientifique à savoir ceux de Paris, Ecully (à côté de Lyon), Marseille, Lille et Toulouse.

pour la Police :
http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Police-nationale/Metiers-de-la-police-nationale/Ingenieur-de-la-police-technique-et-scientifique

Les spécialités au titre desquelles peuvent être recrutés les ingénieurs de police technique et scientifique de la police nationale, sont les suivantes :
Balistique, Phonétique, Biologie, Photographie, Chimie, Physique, Dactyloscopie, Qualité, Documents, Sciences de la vie et de la terre, Électronique, Télécommunications, Gestion documentaire et documentation scientifique, Toxicologie, Hygiène et sécurité, Traitement du signal, Informatique,

Hors ligne emedu95

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Bonjour
 j'ai 14 ans, je suis collégienne, pouvez vous me donnez des infos sur ce métier car je souhaite depuis longtemps entrer dans la police, je désirerais avoir des informations sur :
  combien d'années d'étude il faut faire pour être : 
  police criminelle ? 
  police scientifique ?

  Les diplômes qu'il faut avoir ?

  Dans quel domaine doit ont être fort pour être de la police criminelle ?
  Dans quel domaine doit ont être fort pour être de la police scientifique ?
(je pense que c'est les maths et tous pour scientifique, mais faut il faire du latin ?)

Je vous remercie d'avance.

Vu que je serai sur le terrain, est ce que le sport de combat peut aider à y entrer, car je suis championne d'ile de france de karaté en combat et ceinture marrons - si je fais ce métier pourrais je quand même entrer dans l'équipe de France de karaté, pour participer au JO ?



Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1384
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
Bonjour,
je pense que tu regardes trop les série TV   ;D  tu dois déjà passer les étapes de sélection des concours pour entrer dans la police ou la gendarmerie afin d'y apprendre "le métier de base" d'un policier ou d'un gendarme, ainsi que plusieurs années à faire avant d'envisager " la criminelle "  ::)

Pour le sport c'est un choix que tu devras faire : policière ou sportive de haut niveau .... à toi de bien faire le choix en pesant le pour et le contre, à savoir que si tu choisis "policier" tu as une carrière de 40 ans devant toi alors que si tu es sportive de haut niveau cela va durer que le temps d'avoir une médaille et que tu ne seras jamais policière vu que les sportifs ne font que de la "promotion de prestige" et que le Ministère de l'Intérieur est juste un sponsor.

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Tout d'abord, sois la bienvenue sur le forum.

Il faut savoir que la limite d’âge au concours de Gardien de la Paix a été portée de 28 à 35 ans.

Le candidat doit être titulaire du baccalauréat.
Exception pour les sportifs de haut niveau, qui peuvent faire acte de candidature sans condition de diplôme.

Donc pour répondre à ta question : Oui. Tu peux concourir dans ta discipline sportive.
Mais ne délaisse pas les études. Elles sont fondamentales pour entrer dans la Police Nationale.
La culture générale et le droit sont des atouts de poids.

Voici des brochures de recrutement de la Police Nationale.

Hors ligne emedu95

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re bonjour, je suis très contante de votre gentillesse, en plus demain j'en ai besoin de ces infos et je l'ai lu aujourd'hui, encore merci.
Une petite question, j'ai vu sur un forum que le salaire d'un policier est élever à 1600€, est ce vrai ?
Le service militaire est-il obligatoire, si non peut il nous aider à rentrer dans la police ?

Merci d'avance!!!

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
En fait les variations salariales sont fonction de l'affectation du Gardien de la Paix.
En région parisienne, les traitements sont plus élevés qu'en province en raison du coût de la vie.
Ci-joint un document qui regroupe les échelons et traitements correspondants.

Dans ton cas seuls la JAPD et le recensement sont obligatoires pour concourir dans la Police Nationale.

La journée d'appel de préparation à la défense (JAPD) remplace le service militaire pour tous les jeunes français nés à partir du 1er Janvier 1980.
Cette journée est également obligatoire pour les jeunes françaises nées à partir du 1er janvier 1983.

Il faut savoir qu'à l'issue de la journée d'appel de préparation à la défense, si tu le souhaites, il te sera possible d'approfondir des disciplines, d'intégrer la réserve ou de t'engager en tant que volontaire.

La préparation militaire
Elle est ouverte aux jeunes gens (filles et garçons) âgés de 18 à 30 ans. Ils peuvent y acquérir des connaissances militaires de base, obtenir une spécialité, suivre une formation au commandement et, éventuellement, poursuivre par un engagement dans la réserve ou un volontariat dans les armées. D'une durée d'une à quatre semaines, elles peut être effectuée au sein d'une armée ou de la gendarmerie nationale.

La réserve
Elle contribue à renforcer les capacités des armées. Elle est ouverte aux jeunes gens (filles et garçons) âgés de 18 à 30 ans qui peuvent choisir de participer à la réserve militaire pour une durée de 1 à 5 ans renouvelable.

Les volontariats
Ils concernent les jeunes gens (filles et garçons) âgés de plus de 18 ans et de moins de 26 ans :

Le volontariat militaire
Il peut s'effectuer dans les armées, la gendarmerie nationale ou les services. Le volontariat militaire est conclu pour une durée d'un an renouvelable dans la limite de cinq années.

Le volontariat civil
Il peut s'effectuer au sein d'organismes publics ou privés, de collectivités locales, d'associations, etc. Ces missions d'intérêt général peuvent s'exercer en France dans plusieurs domaines touchant la prévention, la sécurité et la défense civile, la protection des personnes, des biens et de l'environnement, la cohésion sociale et la solidarité et l'aide technique dans les départements et territoires d'outre mer ou encore à l'étranger, dans les domaines de la coopération internationale, le développement et l'aide humanitaire.
Le volontariat civil est conclu pour une durée de 6 à 24 mois.

Le volontariat pour l'insertion
Il permet aux jeunes garçons et filles de 18 à 21 ans détectés en difficulté particulière d'insertion sociale et professionnelle lors de la JAPD (journée d'appel de préparation à la défense), de suivre une formation les préparant à l'entrée sur le marché du travail. Le volontariat pour l'insertion est un contrat, qui n'est pas un contrat de travail, souscrit pour une durée comprise entre 6 et 12 mois. Il peut être prolongé sans que sa durée n'excède 24 mois.