Auteur Sujet: Les gendarmes peuvent compter sur le soutien et la réactivité de l'association !  (Lu 1019 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[VU DANS LA PRESSE]
Merci à ces bénévoles qui nous apportent leur concours et une aide précieuse !
« On sait qu'il y a des gens généreux pour nous aider sans gêner notre travail et je peux compter sur eux à tout moment »... le colonel Fabrice Spinetta, commandant le groupement de gendarmerie des Landes, ne tarit pas d'éloges sur l'Association départementale de protection civile des Landes.

Depuis plusieurs mois, ces bénévoles, tous diplômés de secourisme, apportent un précieux soutien à ses hommes lors des disparitions de personnes, à la fois pour les recherches mais aussi pour prodiguer les premiers soins et intervenir en cas de détresse psychologique.
En moins de 2h, ils peuvent être opérationnels.  8)

Depuis la signature d'une convention de partenariat en mai 2014, gendarmes et membres de l'association ont effectué 18 interventions ensemble, toujours dans une entente parfaite. Un dispositif mis en place il y a un an  entre les gendarmes et une association a fait ses preuves.

Chaque minute compte  :o
L'ADPC a déjà mobilisé une à deux fois par mois ses bénévoles, actifs ou retraités, âgés de 17 à 80 ans, pour participer aux recherches de personnes disparues.

La gravité de la disparition dépend du contexte et des éléments rapportés par les proches. « Toute disparition devient sérieuse quand elle déroge à l'habitude d'une personne », explique le colonel Spinetta. «Il y a des cas pour lesquels on ne transige pas : un enfant qui disparaît du regard de ses parents, ne serait ce que 15 minutes, une personne âgée atteinte d'Alzheimer ou encore un adolescent qui présente des penchants suicidaires. Chaque minute est précieuse et compte dans le diagnostic final. »

En cas de disparition, les réflexes à adopter restent les mêmes : contacter la police ou la gendarmerie au 17. Une fois le signalement effectué, les forces de l'ordre évaluent la gravité de la disparition. Si nécessaire, l'ADPC intervient en renfort 2 heures maximum après le début de l'alerte.

Une belle initiative à partager, à généraliser et à retrouver sur SUD OUEST

Hier il fallait découvrir la ville de BISCARROSSE. Et voici la photo qui va vous accompagner tout le mois de juillet! La dune, le cavalier, le chien !
Même en vacances il faut rester vigilant !
A la plage ne laissez pas vos affaires sans surveillance !
Attachez votre vélo !
Ne laissez rien d’apparent dans votre voiture !

 

Follow @SOS112FR