Auteur Sujet: 93 % de saturation O² !  (Lu 62097 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : 93 % de saturation O² !
« Réponse #15 le: 21 janvier 2019, 18:12:04 »
 Faut-il avoir peur des apnées du sommeil ?

Les #apnées du sommeil n’ont rien d’anodin en terme de risque de maladies cardiovasculaires et sont surtout une cause importante d’hypertension artérielle.

Elles doivent être soignées mais avant tout dépistées, ce qui est encore loin d’être systématique.

Les apnées du sommeil sont des pauses respiratoires prolongées, de plus de 10 secondes, chez une personne endormie... jusqu'à plus de 30 en cas d’apnées sévères.

Elles concernent un homme sur deux au-dessus de 50 ans et de façon générale, 5% de la population.

Or, il accroît les risques de diabète de type 2, d’accidents et de mortalité cardiovasculaires et favorise l’accumulation de graisse dans le foie.

Concrètement, la baisse du tonus de la langue, du pharynx et de l’ensemble des muscles postérieurs de la gorge induit une obstruction complète des voies aériennes supérieures. Le cerveau est privé temporairement d’oxygène.

Cette situation de stress va alors provoquer soit un micro-réveil (brutal ou non), soit une diminution de l’intensité du #sommeil qui va permettre une reprise inspiratoire (bruyante) : le pharynx retrouve automatiquement sa tonicité et laisse à nouveau passer l’air.

Le syndrome des apnées du sommeil retentit fortement sur la vie quotidienne avec une qualité de vie dégradée années après années ; le sommeil insuffisant et très perturbé engendre fatigue et somnolence diurne. A un stade sévère, le risque d’accident cardiovasculaire est au moins triplé !

Jusqu’à il y a peu, les solutions médicales n’étaient pas satisfaisantes (inefficaces ou difficilement supportables) : chirurgie et port d’orthéses d’avancée mandibulaire pour maintenir un filet d’air dans la bouche.

Aujourd'hui, on propose une solution alternative : le malade dort avec un masque où la pression de l’air inspiré est augmentée levant ainsi le barrage mécanique qui empêche l’air de passer.

+ d'infos : https://www.e-sante.fr/apnees-sommeil-c-est-grave-docteur/actualite/463