Auteur Sujet: Connaissez-vous bien les pièges et "dangers" : les frelons asiatiques ??  (Lu 6605 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Voilà quelques années, le frelon asiatique pointait timidement le bout de ses rayures...  >:D

Depuis, on a tout entendu sur lui.  ???
Alors quel danger représente-t-il réellement ?
Où trouve-t-on des frelons asiatiques en France ?

Dans toute la moitié Sud-Ouest du pays. Mais il a dépassé les frontières et a atteint l'Espagne et le Portugal. Il a également été vu une fois en Italie et en Belgique. Selon Franck Müller, entre son expansion naturelle et l'activité humaine, son périmètre d'invasion progresse de 100km par an. A terme, tous les pays européens devraient finir par être concernés.

•Combien d'espèces de frelons peut-on rencontrer dans la région ?

Il existe un total de 22 espèces de frelons, tous originaires d'Asie à la base, même si certains ont migré il y a très longtemps. En France, on ne trouve que deux espèce de frelons. le frelon européen, et le frelon asiatique, depuis au moins 2004.

•Par où l'invasion du frelon asiatique a-t-elle commencé ?

Tout est parti du Lot-et-Garonne en 2004. Une ou plusieurs reines sont arrivées cachées dans des poteries qu'un horticulteur importait de Chine. Ce dernier a alors remarqué des frelons qui ne lui semblaient pas familiers aux alentours et les a signalés. La colonisation a été rapide.

Les travaux effectués depuis sur la génétique des populations ont confirmé cette thèse. Les analyses ont prouvé que le profil des frelons observés en France correspondait à celui des frelons de la région de Chine depuis laquelle cet horticulteur faisait venir ses poteries.

•Vrai ou Faux ? Le frelon asiatique est plus petit que le frelon européen.

Vrai. Sans parler de la reine, le frelon asiatique fait en moyenne 2 cm contre 3 cm pour le frelon européen.

•Comment différencier le frelon asiatique du frelon européen ?

Le frelon asiatique est brun-noir avec des liserés jaunes-orangé sur l'abdomen et ses pattes sont jaunes. Le frelon européen présent pour sa part un abdomen de guêpe jaune et noir et a des notes de rouge sur le thorax et la tête.

•Vrai ou Faux ? Le frelon asiatique est plus dangereux pour l'homme que le frelon européen.

Faux. Le risque pour l'homme est le même pour les deux. La piqûre est la même, elle n'est pas plus douloureuse, ni plus venimeuse. Les études du comité de toxico-vigilance prouvent que le danger pour les personnes allergiques est également le même. Le nombre de décès imputables au frelon asiatique est équivalent à ceux causés par le frelon européen. Sur la vingtaine de personnes tuées par des piqûres d'insectes chaque année en France, 80% le sont par des abeilles. Le reste des décès est réparti entre frelons et guêpes.

Et contrairement aux idées reçues, pour une personne non allergique, il faut plus de 500 piqûres pour mourir d'une attaque de frelons, même asiatiques.

C'est surtout pour les abeilles que le frelon asiatique est dangereux puisqu'elles constituent son repas favori. Ce qui est un véritable fléau pour les apiculteurs.

•Vrai ou Faux ? Le frelon asiatique est plus agressif que le frelon européen.

Faux. Ils ont tous les deux un comportement très similaire. La différence est que le frelon européen est attiré par la lumière, ce qui n'est pas le cas du frelon asiatique.

•Comment différencier un nid de frelon asiatique d'un nid de frelon européen ?

Le nid de frelon asiatique présente un petit trou sur le côté en guise d'ouverture. Le nid du frelon européen se remarque à son trou béant de 15 à 20 cm en bas.

•A quelle période rencontre-t-on le plus de frelons ?

C'est d'août à octobre, lorsque la période de prédation bat son plein que l'on a le plus de chance de croiser des frelons (quels qu'ils soient). Avant cela, les reines se réveillent aux alentours de février-mars pour fabriquer le nid et elles sont seules. Ensuite, vers mai-juin, les premières ouvrières commencent à faire leur apparition, jusqu'à fin juillet.

A la fin de la saison, lorsqu'un nid est abandonné, il est n'est jamais réinvesti. Les nouvelles reines fabriquent de nouveaux nids l'année suivante.

•Vrai ou faux ? On rencontre plus de frelons asiatiques que de frelons européens.

Vrai. Car ils sont plus nombreux. De plus, le frelon européen fait son nid dans des endroits fermés, il est donc moins visible. Le frelon asiatique, lui, aime les lieux plus exposés.

•Quelle attitude adopter lorsque l'on tombe sur un nid de frelons asiatiques ?

Les frelons (asiatiques ou non) n'attaquent que s'ils se sentent menacés. Par principe, il faut toujours appliquer une zone de sécurité de cinq mètres autour d'un nid. Si jamais on tombe sur un nid, le mieux est encore de tourner les talons calmement et en silence.

•Quel est le prédateur naturel du frelon asiatique ?

Il n'en a pas. C'est bien le problème. Le frelon européen est en compétition avec d'autres espèces qui se chargent de le réguler. Le frelon asiatique, lui, n'a pas de prédateur naturel connu. Pas même dans son environnement naturel. Il existe bien des oiseaux apivores qui s'en nourrissent ponctuellement, mais ce n'est largement pas suffisant pour réguler la population.

•Dans quel cas détruire un nid de frelon asiatique ?

Lorsqu'il y a un risque d'impact sur l'apiculture, lorsqu'il y a une personne allergique dans les environs ou qu'un nid peut représenter un danger pour des enfants, mieux vaut le détruire. Mais la destruction des nids de frelons asiatiques n'est plus systématique. D'ailleurs les pompiers n'interviennent plus qu'en cas de danger immédiat.

Cependant, si il devient nécessaire de détruire un nid, mieux vaut faire appel à un professionnel qu'essayer de se lancer dans le piégeage soi même.
Deux possibilités : les professionnels de la désinsectisation, ou dans certaines régions, des apiculteurs se sont également réunis en association et peuvent se charger de venir à bout d'un nid de frelons asiatiques.

Source du quiz : http://www.sudouest.fr/2013/08/02/connaissez-vous-bien-les-pieges-et-dangers-du-sud-ouest-les-frelons-asiatiques-1127468-4909.php

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Connaissez-vous bien les pièges et "dangers" : les frelons asiatiques ??
« Réponse #1 le: 28 octobre 2013, 13:36:24 pm »
Un drone pour chasser le frelon asiatique  :o

Le drone peut être utilisé pour détruire le Vespa velutina. Le prototype mis au point dans les Landes.
C’est une sorte de frelon asiatique géant, un engin qui vole et qui pique pour tuer. Manœuvré depuis le sol par un télé-pilote qui n’a pas besoin de revêtir un équipement de sécurité, il s’approche lentement du nid. Parfois, un premier frelon vient observer l’appareil de très près.

Quelques secondes plus tard, sans que l’on sache vraiment comment le signal a été donné, 30, 40 ou 50 insectes foncent sur l’engin volant qu’ils n’ont pas pu identifier et l’attaquent, comme si la machine pouvait être sensible à leurs piqûres.
Le nid n’est plus qu’à quelques centimètres. L’engin progresse encore lentement et enfonce sa perche-dard à l’intérieur de la grande boule qui abrite des centaines de frelons. Il envoie une vingtaine de grammes de poudre à l’intérieur.

« Peu importe l’endroit où l’on injecte le produit », assure Étienne Roumailhac, chasseur de guêpes et de frelons installé à Toulouzette, dans les Landes. « Les frelons sont tellement affolés qu’ils transportent le produit partout dans le nid, à tous les étages », poursuit-il.

Les insectes qui regagnent leur nid après l’opération sont eux aussi tués par le produit. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de laisser en place les nids traités pendant quelques jours. Si le nid est enlevé trop vite, les frelons qui ont échappé au produit peuvent rapidement se retrouver pour en construire un autre.

Normalement, les destructeurs de frelons asiatiques utilisent une perche avec laquelle ils peuvent atteindre des nids situés jusqu’à 30 mètres de haut. Le drone permet d’aller là où la perche est inutilisable, pour un coût équivalent ou légèrement supérieur.

« Si toutes les conditions sont bonnes, l’opération peut être bouclée en dix minutes. Mais on peut aussi aller voir facilement s’il y a des nids dans les cheminées ou dans tous les endroits difficilement accessibles. »

L’engin a la taille d’une petite valise. Conçu pour passer facilement au milieu des arbres, il pèse moins de 4 kilos et est équipé de six hélices. Ce projet de drone chasseur de frelons asiatiques est pour l’instant dirigé par Alexandre Cabrit, gérant de Vision Scope, une société de Mont-de-Marsan spécialisée dans les caméras.

Baptisé Joker, ce drone anti-frelons asiatiques est l’un des développements du drone Wadudu né dans les Landes. Il en est encore au stade du prototype, mais il devrait devenir pleinement opérationnel pour la prochaine campagne de destruction, dans le courant du printemps et de l’été de l’année prochaine.

Source : http://www.sudouest.fr/2013/10/22/un-drone-pour-chasser-le-frelon-asiatique-1206527-3571.php

Vidéos :
http://www.youtube.com/watch?v=IJhwoViwAvI

 http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/planete/un-drone-chasser-frelon-asiatique-24-10-154424/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Connaissez-vous bien les pièges et "dangers" : les frelons asiatiques ??
« Réponse #2 le: 28 octobre 2013, 14:02:01 pm »
Un danger pour l’Homme ?
Pour l’homme on retiendra comme facteurs de risque les piqures multiples (très souvent rapportées par les victimes), les piqures des muqueuses et l’hypersensibilité aux piqures des hyménoptères en général (guêpes, abeilles, bourdons, frelons).
Malgré les croyances Il n’est pas plus dangereux que les autres - Son aiguillon n’est pas plus long, s’il injecte autant de venin qu’une abeille, sa piqure n’est pas plus dangereuse (Toutefois son aiguillon est capable de traverser des tissus épais, des bottes en caoutchouc et piquer en profondeur ou pulvériser du venin à distance) .

Les piqures, très douloureuses, peuvent entrainer forte anxiété et agitation. Elles causent généralement une réaction locale qui n’est pas dangereuse sauf en cas de localisation au niveau des yeux ou de la bouche et en cas de piqures multiples. Cependant de fortes réactions allergiques peuvent survenir ; dans ce cas là une prise en charge spécifique doit se faire et les secours doivent être appelés très rapidement.
Piqûre de guêpe, d’abeille, de frelon et de bourdon  :-\
    Que doit-on faire après une piqûre d’hyménoptère ?
    Quels sont les symptômes d’une piqûre ?
    Les piqûres d’abeilles ou de guêpes sont-elles dangereuses ?
Dossier à lire ICI
Les piqûres de guêpe ou d’abeille peuvent provoquer trois types de réaction :
- une réaction locale,
- une réaction toxique qui dépend du nombre de piqûres
- une réaction allergique qui peut se déclencher après une seule piqûre.
La réaction locale est la plus fréquente et nécessite rarement l’intervention d’un médecin. Les réactions toxiques et allergiques sont des urgences médicales pour lesquelles une hospitalisation est souvent nécessaire.

A NOTER : il est peu agressif spontanément sauf s’il est dérangé, auquel cas il peut attaquer en groupe et de manière virulente.

Conduite à tenir en présence de frelons  ::)

En présence d'un ou deux individus :
 La meilleure des choses est de les ignorer en leur laissant le terrain. Si on les laisse tranquilles, sans être agressif, les frelons, qui n'aiment pas les histoires, passeront leur chemin. Au contraire si vous les attaquez, ils deviendront redoutables !

En présence d'un essaim en vol :
 Laisser passer la horde en se mettant dans un abri le plus hermétique possible. Bien sûr, penser à fermer portes et fenêtres ainsi que les trappes de cheminée.

SOIN :
Pour soulager, apaiser et calmer la douleur de la piqure si elle est bénigne, le Spray "Anti-pique" de Puressentiel (11 HE) en pharmacie ou sur www.puressentiel.com mais en cas de gonflement ou de sensation d'étouffement se rendre immédiatement aux urgences hospitalières.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
C'est un accident rarissime. Alors qu'il dînait avant-hier soir en famille à Daniel âgé de 47 ans, a été piqué mortellement par un frelon, vers 23 heures. Malgré les tentatives de réanimation des pompiers et du SMUR le quadragénaire est décédé avant son arrivée au centre hospitalier.
À la fin du repas, il a été piqué au bras sur la veine qui a gonflé instantanément et il s'est effondré. C'est un drame pour toute une famille. Le malheureux était allergique aux guêpes, raconte le maire. Nous ne subissons pas d'invasion massive de frelons sur notre commune. Il reste que l'on ignore si c'est un frelon d'Europe ou un frelon asiatique qui l'a piqué.
À sa famille et à ses proches, notre journal adresse ses plus sincères condoléances.

En moyenne en France, 50 décès par an  :-[

Ce genre d'accident n'est pas fréquent, mais pas isolé non plus.
On appelle cel un choc anaphylactique par venin d'hyménoptère, explique le docteur Anne P...., pneumo-allergologue à l'hôpital. Et dans sa forme la plus aiguë, il provoque une cinquantaine de décès par an.
Dans la plupart des cas de piqûres de guêpe ou de frelon, la réaction se limite toutefois à un œdème, parfois des vomissements, voire à des troubles cardio-respiratoires plus ou moins importants.
Il existe des traitements. D'abord, il est possible d'insensibiliser à certains venins, ceux de la guêpe ou de l'abeille, par exemple, mais on ne sait pas encore faire contre le frelon.
Si la personne se sait allergique, il faut qu'elle ait toujours en permanence sur elle des ampoules d'adrénaline auto-injectable, cette substance permet d‘éviter les chocs anaphylactiques et leurs terribles conséquences avant d'être conduite dans un service d'urgence.

Choc anaphylactique : Prise en charge des réactions allergiques par piqures d’hyménoptères ICI

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Piqûre de guêpe, d’abeille, de frelon et de bourdon  ???
    Que doit-on faire après une piqûre d’hyménoptère ?
    Quels sont les symptômes d’une piqûre ?
    Les piqûres d’abeilles ou de guêpes sont-elles dangereuses ?

Source le Centre antipoisons http://www.centreantipoisons.be/nature/animaux/piq-re-de-gu-pe-d-abeille-de-frelon-et-de-bourdon
 
Les piqûres de guêpe ou d’abeille peuvent provoquer trois types de réaction : une réaction locale, une réaction toxique qui dépend du nombre de piqûres et une réaction allergique qui peut se déclencher après une seule piqûre. La réaction locale est la plus fréquente et nécessite rarement l’intervention d’un médecin. Les réactions toxiques et allergiques sont des urgences médicales pour lesquelles une hospitalisation est souvent nécessaire.
 
Symptômes
Le bourdon, plus volumineux et plus velu, reconnaissable à son bruit, pique mais ne laisse pas son dard.
L’inoculation de venin est intradermique c'est à dire dans le tissu conjonctif dense de la peau. Au niveau des muqueuses et de la conjonctive (œil), la diffusion du venin est plus rapide ce qui entraîne un gonflement plus important. Trois réactions sont possibles :

Une réaction locale
La piqûre est douloureuse. Elle s’accompagne d’une rougeur locale, d’un gonflement (oedème local) de quelques cm, d’une légère induration. Cette réaction s’accompagne parfois de démangeaisons. Produite par des  amines vasoactives et par des  peptides, cette réaction disparaît en général en quelques heures.
En fonction de l’endroit de la piqûre, le gonflement peut être plus important : par exemple au niveau du visage (paupières, ailes du nez, oreilles, lèvres) et du cou. Une piqûre dans la bouche ou dans la gorge peut gonfler au point d’entraîner un risque d’étouffement.

Une réaction toxique
Les symptômes seront plus intenses en cas de  piqûres multiples :  la quantité de venin injectée est plus importante. À la réaction locale s’ajoutent alors des signes généraux : vomissements,  diarrhée,  maux de tête, chute de tension, plus rarement convulsions et perte de connaissance.
Chez un adulte, une surveillance en milieu hospitalier est conseillée si la victime présente plus de 20 piqûres. 

Une réaction allergique (choc anaphylactique)
La réaction allergique ne dépend pas de la dose de venin injectée. Une seule piqûre suffit à la déclencher.
Les symptômes sont :
- Cutanés : urticaire généralisée, rougeur, démangeaisons et gonflement important.
- Respiratoires : œdème de la langue, œdème de l’épiglotte et du larynx, bronchospasme qui s’accompagne d’une sensation d’oppression thoracique, d’angoisse et de cyanose (coloration bleutée de la peau).
- Cardiaques : chute de la tension, choc.
- Digestifs : nausées, vomissements, diarrhée.
- Neurologiques : vertiges, perte de connaissance.

L’obstruction des voies respiratoires et le choc cardiovasculaire peuvent entraîner la mort de la victime.
 
Traitement
Premiers soins sur place :
- Lors d’une piqûre, la douleur est immédiate et un œdème local se développe rapidement
- Si possible, identifiez l’insecte qui vous a piqué.
- Les abeilles laissent leur aiguillon et la glande à venin accrochés à la peau. L'appareil continue ainsi à injecter les réserves de venin. Dans ce cas, retirez rapidement le dard avec l’ongle ou avec le bord non tranchant d’un couteau (en glissant parallèlement à la surface de la peau sans appuyer sur la glande à venin) ou d’une carte de crédit.
N’utilisez pas de pincette, la glande à venin pourrait éclater et libérer encore plus de venin.

Les guêpes piquent (mordent) sans laisser de dard.
Le frelon a un dard plus long. La piqûre est plus profonde. Le venin peut être injecté directement dans les vaisseaux sanguins, accélérant ainsi la réaction.

- Enlevez les bagues (bijoux) en cas de piqûre à la main pour ne pas gêner la circulation du sang si un gonflement se développe.
- Bien désinfecter à l’eau et au savon, puis appliquer une solution antiseptique : les hyménoptères sont des omnivores et volent des arbres fruitiers vers les poubelles.
- En cas de  douleur intense, prenez un antidouleur par voie orale.
- Certains auteurs recommandent d'approcher de la zone piquée une source de chaleur pour détruire l'action du venin (sèche-cheveux, eau la plus chaude possible) puis une source de froid (glace). Cela permettrait de diminuer la douleur et le gonflement.
- Vérifiez si vous êtes en ordre de vaccination contre le tétanos.

Consultez un médecin ou les urgences médicales :
Si la réaction locale (gonflement, douleur, rougeur ) s’aggrave  dans les jours qui suivent la piqûre ou si des signes généraux d’infection tels que de la fièvre et/ou des frissons se développent.  Une infection peut se développer à l’endroit de la piqûre.

En cas de  piqûre dans la bouche ou dans la gorge :
le gonflement peut être rapide et important et entraîner des difficultés respiratoires. Donnez un glaçon à sucer, consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous aux urgences d’un hôpital.

En cas de réaction allergique, appelez le 15 ou le 112 pour un transport d’urgence à l’hôpital.
L'allergie se manifeste par une éruption cutanée avec de fortes démangeaisons, un gonflement du visage, des vertiges, de la pâleur, des difficultés respiratoires, une sensation d’étouffement.

Couchez la victime et surélevez-lui les jambes.

En cas de piqûres multiples (plus de 20 chez l’adulte), une surveillance à l’hôpital est conseillée.
 
 
 
 
Toxicité
Les venins ont une action directe: la toxicité cellulaire (qui entraîne la destruction des cellules) et une action indirecte: les manifestations immunologiques.

La composition chimique des venins est complexe. Ils contiennent des enzymes (phospholipases, hyaluronidases, …), des peptides ( kinines, …), des amines (histamine, ...) et  des acides aminés.

Ce sont surtout les enzymes ( phospholipases et hyaluronidases)  qui, chez certaines personnes, vont entraîner  la formation d’immunoglobulines responsables de la réaction allergique (Ig E).
 
 
 
 
Risque

Chez une personne allergique au venin de guêpe ou d’abeille, une seule piqûre suffit pour déclencher une réaction grave.

Chez une personne non allergique, l’intensité de la réaction dépend de la quantité de venin injectée et donc du nombre de piqûres. La quantité de venin injectée par une abeille est de l’ordre de 50 à 100 microgramme et pour la guêpe de l’ordre de 2 à 10 microgramme.

Une seule piqûre peut être très douloureuse  mais reste en général sans gravité.

En cas de piqûres multiples, il est conseillé de surveiller l’apparition de symptômes et de demander une intervention médicale si nécessaire.   

 
 
 
 
 
Prévention
Soyez attentifs lorsque vous sortez pieds nus, de manière à éviter les piqûres d’abeilles ou de guêpes.

    Ne vous promenez pas pieds nus dans la nature, surtout dans l’herbe.
    Ne portez pas sur vous des substances attirant les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire parfumée,…)
    Évitez bien sûr le voisinage des ruches ou des nids.
    Restez à bonne distance des poubelles mal fermées.
    Évitez les vêtements de couleurs trop lumineuses pouvant ressembler à celles des fleurs
    Si un insecte tourne autour de vous, restez calme. Évitez les gestes brusques et les mouvements désordonnés, repoussez-le doucement.
    Si vous êtes allergique, évitez de manger à l’extérieur. 
    A l’extérieur, évitez les boissons en canettes, vous risquez une piqûre de la gorge en avalant une guêpe tombée dans votre boisson.   
    Les personnes allergiques peuvent demander à leur médecin de leur prescrire une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable (type Epipen® 0.3mg), d'un antihistaminique (par ex du Zyrtec®) et d'un corticoïde par voie orale. Prévenir aussi l’entourage et les amis de ce risque allergique.
    Vous pouvez faire appel aux pompiers pour détruire un nid de guêpe. Pour un essaim d’abeilles prenez contact avec un apiculteur.


 

Follow @SOS112FR