Auteur Sujet: Crise de lombalgie aiguë ? Blocage lombaire !! Tendinite ?  (Lu 87457 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Je ne sais pas trop comment intituler ce sujet, n'étant pas du " sérail "  ^-^
Je veux simplement vous apporter mon vécu afin que si vous y étiez confrontés vous puissiez réagir au mieux.

Un épisode de blocage lombaire (rester « barré ») est une expérience douloureuse mais, la plupart du temps, sans gravité.
Il n'y a pas de danger de paralysie.  ::)
Le blocage est le résultat d'un spasme musculaire, c'est-à-dire la contraction constante des muscles du dos en réaction à la fatigue, à un faux mouvement ou à une douleur.
Votre façon de réagir au début de l'épisode sera déterminante pour la suite.

sujet 1 ... sur les lieux de travail :
Après un effort musculaire lors du remplacement (montage/démontage) des pneus normaux par des pneus "neige" je me lave les mains, penché sur le lavabo ... fin du lavage ... tentative au retour de la position "verticale" et impossible de me redresser  :o

sujet 2 ... à la maison :
Madame passe l'aspirateur dans l'appart, le corps penché, ressent une douleur violente dans les lombaires, pousse un cri et tombe au sol  :'(

sujet 3 ... à l'hôtel :
Petit déjeuner en famille, la serviette tombe au sol, monsieur se penche pour la ramasser, cri de douleur suite à celle ressentie dans le dos, impossible de "redresser", vomissement du petit déj'  :P

Voilà trois situations auxquelles vous pourriez être confrontés, comme moi ... la dernière ce matin  ::)

Réponse :
Lumbago (ou lombalgie aiguë) qui se manifeste par des douleurs subites et violentes dans la région du bas du dos (tour de reins).
Celles-ci surviennent à la suite d’un geste ou d'un mouvement du dos un peu brusque ou lorsqu’on a soulevé une charge lourde ou non.
Elles sont parfois tellement fortes que tout mouvement du dos devient impossible et la personne est "paralysée" par la douleur (rester "barré").
Lorsque la personne est assise, elle peut avoir du mal à se relever (les muscles ne répondant pas aux "ordres") et reste souvent "bloqué" en position fœtale.
Les muscles dorsaux du bas du dos se contractent, accentuant les souffrances. Le blocage est le résultat d'un spasme musculaire (contraction constante des muscle du dos) en réaction à la fatigue, à un faux mouvement ou à une douleur.
Le rire et la toux peuvent eux aussi déclencher des crises douloureuses.
Le lumbago nécessite toujours une consultation médicale.

En attendant le médecin ... CAT  8)
- ne pas paniquer  :o
- laisser la personne dans la position la plus confortable pour elle, ne pas déplacer sauf si danger vital, l'idée est d'aider les muscles à relaxer le plus rapidement possible donc si vous ne pouvez asseoir le "malade" une des positions les plus efficaces est cependant couché le dos au sol, jambes relevées à 90° les pieds posés sur un banc, un pouf, le bord du lit à défaut pausés à plat sur le sol en position "chien de fusil" ou décubitus dorsal : la personne est toujours plat-dos les bras décontractés le long du corps.

- apporter du froid au niveau lombaire à l'aide d'un coussin thermique renouvelable type "Nexcare" ou des glaçons enroulés dans une serviette (ne pas déposer la glace directement sur la peau).

Vous devez atteindre la phase 3 :
          * 1 c'est froid  :-\
          * 2 ça brûle, ça picote !!
          * 3 c'est engourdit, je ne sens plus la douleur  !!!!
Répétez une (1) fois à chaque heure.
La glace constitue un excellent antispasmodique et réduit la douleur. N’utilisez pas de chaleur, car celle-ci produit les effets contraires.
         
- attendre le médecin qui en général arrive rapidement ... et fera un injection intramusculaire.
( Voir la fiche en PJ ci-dessous extraite du site http://www.yvanc.com/blog.htm )
ATTENTION l’acétaminophène peut causer de sérieux dommages au foie, pouvant même être fatals IL EST DONC INTERDIT en France. http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=tylenol-extra-fort-le-dosage-maximum-est-reduit-aux-etats-unis_20110819

PS :
en acupuncture deux points situés à l'extérieur du haut de la jambe (sous le genoux) là où vous allez trouver une "bosse" ... la tête du péroné, un peu en avant de celle-ci, lorsque vous appuyez avec le doigt, le point est douloureux, c'est le "décontractant " ... vous allez les masser en rond tous les deux pendant une minute environ, ça distraira et occupera le temps d'attente si ce n'est pas efficace  ::) .

Les pros peuvent m'apporter leur savoir et je les en remercie  ^-^

Une vidéo sur la cryothérapie :
 http://www.youtube.com/watch?v=r9wFZWbr5nc

Une autre pour vous "débloquer" les vertèbres :
 https://www.youtube.com/watch?v=8utGgigvkps

Pour vous soulager le coussin Sissel procure une chaleur humide et pénétrante, plus intense et plus efficace que la chaleur sèche traditionnelle qui agit mieux sur la décontraction musculaire.
• Se chauffe facilement au four micro-ondes en moins de 3 minutes
Les bienfaits de la chaleur humide sont connus depuis des millénaires.
Grâce à ses grains de Silice, la compresse Hydrotemp® absorbe l’humidité de l’air pour la restituer lorsqu’elle est chauffée au four micro-ondes.
Grâce à ses sangles, le compresse Hydrotemp® vous accompagne dans tous vos gestes quotidiens

Le coussin chauffant est habituellement un accessoire portable qui est chauffé par une source externe et ensuite appliquée sur une zone précise du corps. La chaleur est destinée à dilater les vaisseaux sanguins autour de la zone concernée et améliore ainsi la circulation.  L’amélioration de la circulation a pour effet d’augmenter le débit d’oxygène qui à son tour aide à la relaxation musculaire. Le relâchement de la tension musculaire a ainsi comme effet de guérir assurément par le flux d’oxygène amélioré.

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Re : Crise de lombalgie aiguë ?? Blocage lombaire !!
« Réponse #1 le: 15 avril 2010, 12:14:59 pm »
Intéressant, bon à savoir aussi notez qu'une enquête récente démontre aujourd’hui qu’il est important de conserver autant que possible une activité physique.
Le repos absolu affaiblis la musculature du dos et de l'abdomen intensifiant les douleurs !

Prévention et conseils :
Il est possible de prévenir la récidive ou de réduire les risques de crise de lombalgie aigüe en modifiant son mode de vie :

    * Exercice : La pratique d’un sport permet une meilleure circulation sanguine et une musculature du dos plus efficace ce qui va soulager partiellement le dos des efforts de soutien. Il faut privilégier les sports doux, la natation par exemple.

    * Activité professionnelle : Si vous pratiquez une activité professionnelle qui demande des efforts du dos, tentez de minimiser les sollicitations des muscles du dos en adoptant des postures adéquates.

    * Alimentation : Il est important de vérifier votre alimentation et d’y apporter quelques modifications élémentaires. Pour faire simple, passez à une alimentation Bio ou le moins industrielle possible et hydratez vous correctement (1 à 1,5 l par jour) avec une eau très peu minéralisée.

    * Vêtements : Une bonne chaussure de sport va limiter les vibrations ressenties au niveau de la colonne vertébrale et réduire l’occurrence des crises de lombalgie.

    * Perdre du poids : Perdre du poids va permettre de réduire la charge pesant au niveau des vertèbres lombaires. Cela va également soulager vos articulations des anches et des genoux.

-http://www.marocnursing.com/home/images/fbfiles/files/SI_sciatique.ppt

 merci Jeanno :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Crise de lombalgie aiguë ?? Blocage lombaire !!
« Réponse #2 le: 19 février 2013, 10:54:18 am »
Le chaud ou le froid pour soulager les douleurs  ::)
Par Lucile - 12 mai 2009 - Tags : conseil santé   
- Source : http://sante.doctissimo.fr/blog/5284-Le-chaud-ou-le-froid-pour-soulager-les-douleurs.html

Le froid ou le chaud peuvent être de précieux alliés contre une douleur articulaire ou musculaire. Mais encore faut-il savoir bien les utiliser.  :P

En pratique, il faut appliquer du froid sur les douleurs articulaires.
Ce sont les douleurs aigües, qui font mal au moment où l’articulation est mise en jeu. Par exemple si vous avez mal au genou au moment où vous montez les escaliers, ou mal à la cheville à chaque fois que vous êtes en appuie dessus, c’est certainement une douleur articulaire. Un tendon peut être endommagé, ou tout simplement l’articulation a souffert après un mouvement répété.

Le mieux, c’est d’appliquer une compresse froide, c’est une sorte de poche remplie d’un liquide bleu qui peut se chauffer ou se congeler selon les besoins. Sa forme s’adapte à la partie du corps à traiter. Si vous n’avez pas de congélateur, ou si la poche n’est pas refroidie, vous pouvez essayer les gels cryogéniques. Ce sont des crèmes à base d’alcool qui refroidissent la zone à traiter. Le gel Cryo Synthol-Kiné est d’ailleurs assez efficace.

En revanche, on applique le chaud sur des douleurs musculaires, latentes.
Sur des courbatures, les crampes, sur un torticolis ou sur un mal de dos chronique. La chaleur apaise les muscles contractés et soulage la douleur. Pour le détail pratique, vous pouvez appliquer la compresse bleue réchauffée au bain marie, ou appliquer un gel chauffant qui diffusera de la chaleur pendant plusieurs heures.

Nota : la chaleur "humide" est plus efficace sur les contractures donc avec un gel placer la poche dans un gant de toilette que vous aurez humidifié et faite chauffer le tout au micro-onde...
Mieux mais plus cher les coussins Hydrotemp Sissel - Grâce à ses grains de Silice, la compresse Hydrotemp absorbe l’humidité de l’air pour la restituer lorsqu’elle est pendant 3mn chauffée au four micro-ondes.

Enfin, dernière indication, le chaud et le froid soulagent, mais ne soignent pas. Donc en cas de tendinite, ou si l’articulation est un peu gonflée, il vaut mieux consulter un médecin pour traiter le mal.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Crise de lombalgie aiguë ?? Blocage lombaire !!
« Réponse #3 le: 28 février 2014, 11:11:29 am »
Dos voûté avec l’âge : comment prévenir ?

Avec l’âge, certains d’entre nous ont tendance à se voûter.
Sans devenir franchement « bossus », certains dos s’arrondissent et ce phénomène est plus ou moins visible.

Pourquoi et comment prévenir les dos voûtés ?

  Pourquoi les dos se voûtent-ils ?
En vieillissent, nous perdons en muscles, lesquels sont indispensables pour maintenir notre dos. Parallèlement, nos capacités de régénération osseuse (les os sont en perpétuel renouvellement) deviennent moins performantes avec risque de perte osseuse (avec l’âge les os deviennent plus poreux, moins denses et plus fragiles).

Résultat, les vertèbres se tassent et nous pouvons perdre quelques centimètres, voire nous mettre à pencher si le maintien musculaire vient à manquer… Cela dit, il n’y a pas de fatalité et notre meilleure arme est l’activité physique.

Muscler son dos et ses abdos pour prévenir un dos voûté  ^-^

- Muscler votre dos
La pratique régulière d’une activité physique est une condition majeure pour prévenir les dos voûtés. En effet, plus on fait de sport, plus on gagne en muscles et plus le dos pourra être maintenu bien droit.
 La plupart des activités physiques font plus ou moins travailler le dos et cela suffit le plus souvent mais à condition d’être assidu. À défaut, il existe des exercices ciblés pour renforcer son dos.
 Vous pouvez demander conseil à votre médecin ou à un kiné afin d’établir un programme personnalisé tenant compte de vos possibilités et de votre état de santé.

- Les abdos aussi
Les muscles abdominaux sont eux aussi très importants car ils contribuent au bon maintien du dos. De plus faire travailler ses abdos permet de conserver un ventre plat, ce qui est bénéfique pour le dos. En effet, les kilos localisés spécifiquement à cet endroit entraînent un certain déséquilibre postural retentissant sur le dos et pouvant générer des douleurs lombaires…

Pour mémoire, un dos bien musclé diminue les risques de mal de dos. Enfin, pour votre motivation, n’oubliez pas qu’une personne voûtée paraît plus âgée…

- Travailler sa posture et ce, dès le plus jeune âge avant que le squelette soient formé  colère3 

Attention, un jeune qui ne se tient pas droit à table ou à l'école, sur le canapé devant la Tv etc..., qui relâche son dos, est à risque accru ultérieur de dos voûté. Autrement dit, la prévention débute lorsque l’on est jeune.

Il faut prendre très tôt de bonnes habitudes pour adopter une posture correcte et ce, lors de toutes les activités quotidiennes : en se lavant les dents, assis pour manger, devant un ordinateur, en se promenant, en faisant du sport, en portant une charge, etc.
 
Au début, il faut prendre le temps de bien se placer, il faut y penser et fournir un certain effort. Mais ensuite les bonnes positions s’adoptent par réflexe, ce qui permettra de protéger son dos tout au long de sa vie.

Si les parents doivent veiller à ce que leur enfant se tienne droit, les ados doivent ensuite continuer à faire très attention. Quant aux adultes, s’ils veulent garder une belle silhouette, ils doivent eux aussi constamment travailler leur posture et s’améliorer.

En pratique : dos droit, épaules en arrière, tête haute et bien droite, et abdos serrés.
 À noter que le simple fait de se tenir bien droit contribue à faire travailler les muscles du dos et à les entretenir.
Mais l’activité physique par ailleurs reste indispensable.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6526
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Crise de lombalgie aiguë ? Blocage lombaire !! Tendinite ?
« Réponse #4 le: 14 avril 2016, 13:53:25 pm »
Définition de la tendinite

La tendinite est l’inflammation d’un tendon qui résulte d’un traumatisme ou d’une blessure. On appelle tendinose la tendinite chronique liée à une dégénérescence progressive du tendon. Néanmoins le terme tendinite tend à être utilisé pour les deux situations.

Les tendinites les plus courantes sont :
– Tendinite du poignet
– Tendinite du coude
– Tendinite de l’épaule
– Tendinite de la cheville (tendon d’Achille)
– Tendinite du genou

Les ligaments blessés prennent beaucoup de temps à se rétablir. La raison en est la faible vascularisation de leurs fibres (peu de sang traverse les tendons). Les tendons dépendent de mécanismes capillaires avec le liquide synovial pour leur alimentation et l’évacuation de leurs déchets métaboliques. Cette circulation est donc sensible.

Causes de la tendinite
Le tendon s’affaiblit et conduit à la tendinite lorsque son utilisation dépasse ses capacités de régénération, par exemple en cas de surmenage, d’efforts physiques intenses, de mouvements répétitifs sur une durée prolongée… Il peut également s’affaiblir en cas de déséquilibres musculaires qui affectent la symétrie des mouvements du corps ou en cas de contractures chroniques dans la région du tendon.

L’inflammation du tendon est la tentative du corps de solliciter les ressources du système immunitaire pour régénérer le ligament affaibli. On observe lors d’une inflammation du tendon une augmentation de la présence de sang dans le celui-ci et donc une réponse vasculaire à sa blessure. C’est ce qui explique le gonflement ou parfois le rougissement de la zone. Cependant, le sang circule très peu et Aström et Rausing* ont montré que cette augmentation de la présence du sang autour et dans le tendon blessé ne peut pas être considéré comme une indication de la réparation effective des tissus du tendon.

De surcroît, la dégénérescence des cellules du tendon n’entraîne pas toujours une réponse vasculaire et inflammatoire. Lorsque cette réponse n’est pas déclenchée, la dégénérescence conduit progressivement à une rupture du tendon. C’est la raison pour laquelle, en dehors des causes évidentes liées aux accidents, les ruptures ligamentaires ne sont parfois précédées d’aucun symptôme (rupture spontanée).

L’apparition de l’inflammation et donc de la douleur et d’une réponse vasculaire, même si elle n’est pas le signe que le corps est en mesure de réparer correctement le tendon, trouve son utilité dans le fait qu’il force la personne à ménager l’articulation touchée et ainsi à éviter la déchirure. C’est le manque de circulation vasculaire et nerveuse dans la région du tendon qui explique pourquoi l’inflammation devient chronique et que le corps ne parvient pas à régénérer correctement les cellules du tendon.
*Astrom M, Rausing A. A survey of surgical and histopathologic findings. Clin Orthop.1995;316:151–164.

Source https://www.lesmauxdedos.com/tendinite.html?utm_medium=contenu-recommande&utm_source=outbrain&utm_campaign=OB_Femmes&utm_content=outbrain-tendinite&utm_term=5436346

 

Follow @SOS112FR