Auteur Sujet: L'H.T.A en quelques mots  (Lu 4873 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

lhamo dondup

  • Invité
L'H.T.A en quelques mots
« le: 06 octobre 2005, 20:06:54 »
Pour répondre aux différentes interrogations concernant l'hyper tension artérielle, voici un petit résumé.


 Par définition on parle d’H.T.A lorsque qu’il y a élévation permanente  des chiffres tensoriels au repos au dessus de 140 mmHg pour la pression artérielle systolique et/ou ou 90 mmHg pour la pression artérielle diastolique.

RAPPEL : la pression artérielle doit être prise au repos sur un sujet allongé depuis 15 mn. Il est indispensable de prendre la tension aux deux bras, en position couché et debout.

Afin d’éviter l’effet « blouse blanche », chez un patient que l’on suspecte d’H.T.A, il existe deux solutions :

 - pose d’un Holter tensoriel sur 24h
 - mesure sur 4 jours avec un appareil de mesure automatique validé.

Il existe deux formes d’H.T.A :

 - l’essentielle : aucune cause n’est retrouvée (90% des cas)
 - la secondaire : traitement étiologique (cause)

L’augmentation permanente des pressions artérielles a un retentissement sur tout le système cardiovasculaire et sur certains organes :

 - le système nerveux central (risque augmenté d’hémorragie cérébrale)
 - l’½il (hypertension oculaire)
 - le c½ur (cause fréquente d’insuffisance cardiaque)
 - le rein. (insuffisance rénale)

Les signes cliniques :

 - signes fonctionnels : vertiges, céphalées (maux de tête), acouphènes (sifflements d’oreilles), mouches volantes ou éclaires devant les yeux.

 - complications : coma, hémiplégie, OAP (½dème aigu du poumon)


Le but des traitements thérapeutiques est de ramener les chiffres tensoriels au plus proche de la "normale"

Plus le sujet est jeune, plus on est exigent sur l’équilibre tensoriel

Ref: Dictionnaire médical de l'infirmière aux Editions MASSON