Auteur Sujet: Question 6 - les immobilisations ?  (Lu 11792 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • www.sos112.fr
Question 6 - les immobilisations ?
« le: 24 février 2004, 09:27:48 »
Quelles sont les différentes méthodes d'immobilisations ?

source www.secourisme.info

CFAPSE

  • Invité
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #1 le: 24 février 2004, 09:32:26 »
collier cervical
matelas a dépression
attelle pour les bras (dépression, aluform...) ^-^
attelle pour les jambes (idem ...)
attelle pour la main (aluform...)
écharpes et contre écharpes

Hors ligne atlas

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 157
  • Sexe: Homme
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #2 le: 24 février 2004, 18:54:15 »
l'attèle de tronc est de plus en plus utilisée en accident routier

CFAPSE

  • Invité
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #3 le: 26 février 2004, 16:09:17 »
salut Atlas aurais-tu des photos car je n'en ai jamais vu  :D

Hors ligne atlas

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 157
  • Sexe: Homme
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #4 le: 26 février 2004, 19:00:19 »
désolé pas d'image. c'est une attele verte qui englobe la victime de la tete au bassin. Se place dans le dos et est ajustée par des sangles velcro.
Tu as de grandes chances d'en voir dans les VSAV Pompiers de ta régions. Dans le Morbihan on en est presque tous équipés.

CFAPSE

  • Invité
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #5 le: 27 février 2004, 12:58:29 »
ok ! merci pour ces explications :)

Hors ligne atlas

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 157
  • Sexe: Homme
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #6 le: 13 mars 2004, 21:27:13 »
L'attelle de tronc ou attelle cervico-thoracique (ACT) est composée :
• D'un corset semi-rigide (dans le sens de la hauteur), constitué d'une bande thoracique (corset) reliée à un rabat de tête
• De 3 sangles thoraciques
• De 2 sangles de cuisse
• De poignets de portage
• D'un coussin de tête
• De sangles de maintien de la tête au niveau du front et du menton ;
• D'un sac de rangement.

et pour ceux qui ne la connaissent pas encore voici à quoi elle ressemble ICI


Anonymous

  • Invité
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #7 le: 05 novembre 2004, 20:21:49 »
Citation de: atlas
l'attelle de tronc est de plus en plus utilisée en accident routier

faut il encore savoir sans servir !! Parce que chez nous on en a une mais personne ne sait comment la placer et on ne l'a pas vu ni au pse ni au psr !!!

La mise en place d’une ACT nécessite 3 équipiers : (voir le fichier en PJ)
• Un équipier maintient la tête de la victime pendant toute la manœuvre (équipier 1).
• Deux équipiers se placent de part et d’autre de la victime pour installer l’attelle
(équipier 2 et 3).

Dès que la décision de la mise en place de l’ACT est ordonnée, la conduite à tenir est la suivante :
• Equipier 1 : Après avoir mis en place un collier cervical, poursuivre le maintien de la tête de la victime en position neutre, dans l’axe du tronc (fig. a).
• Equipier 2 : Contrôler la motricité et la sensibilité de l’extrémité de chaque membre (fig. b).
• Equipiers 2 et 3 : Décoller légèrement la victime du dossier du siège tout en maintenant l’axe « tête-cou/tronc », et examiner le dos de la victime (fig. c).
• Equipier 2 : Insérer l’ACT, extrémité de la tête en premier, entre le dos de la victime et le dossier du siège, sans toucher les avant-bras de l’équipier qui maintient la tête de la victime (fig. d).
• Centrer l’ACT derrière la victime (axe de la colonne vertébrale) tout en glissant les parties mobiles du corset sous les bras de la victime (partie supérieure des bandes thoraciques au contact des aisselles) (fig.e).
• Maintenir la bande thoracique en attachant la sangle thoracique du milieu, puis inférieure et supérieure (fig.f).
Chez l’enfant, il est possible de rouler une couverture devant le thorax et l’abdomen, si l’ACT est trop grande.
• Attacher les sangles de cuisse, en passant sous les cuisses. Les sangles peuvent éventuellement être croisées devant le pubis, s’il n’y a pas de traumatisme à ce niveau (fig. g). Serrer alors l’ensemble des sangles.
• Combler l’espace situé entre la bande de tête et la partie postérieure de la tête de la victime avec le coussin plié, si nécessaire (fig. h).
• Maintenir les bandes de chaque côté de la tête par les deux sangles, dont une prend appui sur le front de la victime et l’autre sous le menton, sur la partie haute et rigide du collier cervical (fig. i).
• Ajuster et resserrer, si nécessaire, les différentes fixations de façon à ce que l’attelle ne glisse pas au cours du déplacement ou relevage de la victime, tout en évitant de comprimer le thorax et de limiter les mouvements respiratoires.
• Contrôler la motricité et la sensibilité de l’extrémité de chaque membre à l’issue de la mise en place de cette attelle (fig. j).

NB : Une fois immobilisée, la victime peut être allongée délicatement sur un brancard, un plan dur ou un matelas immobilisateur à dépression. La victime sera saisie par les poignées de l’ACT et au niveau des membres inférieurs pour être allongée.

Hors ligne virginie

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 8
  • Sexe: Femme
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #8 le: 20 novembre 2004, 20:46:09 »
pour ton atèle de tronc nous on l appele un KED c le meme principe que tu a expliquer au dessus.

monchat

  • Invité
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #9 le: 15 décembre 2004, 23:46:50 »
le fernoked est repris comme materiel d extraction et non d immobilisation   son principe est de maintenir l axe cou tronc lors d une desincar par ex  en aucun cas il ne peut servir pour l immobilisation  pour la medicalisation et le conditionement il doit etre ot ou accompagner d un matelas coquille

Hors ligne leburon63

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 818
  • Sexe: Homme
    • http://www.fr.debian.org/
Re : Question 6 - les immobilisations ?
« Réponse #10 le: 16 décembre 2004, 10:41:28 »
les gendarmes de montagne s'en servent comme materiel d'immobilisation. Le coquille etant trop encombrant.