Auteur Sujet: Suis je en faute ou pas ?  (Lu 38006 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne pblot60

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 191
  • Sexe: Homme
  • Médecin Anestésite - Formateur AA & DEA
    • Voir le profil
    • Formation Ambulancier
Re : Suis je en faute ou pas ?
« Réponse #30 le: 17 septembre 2014, 17:37:52 pm »
Tout l'art est de faire le strict nécessaire, voir RIEN !
- La Pls est possible même avec suspicion de rachis chez un inconscient qui va vomir ou est encombré MAIS seul difficile car il faut tracter l'axe tête-cou-tronc pour éviter flexion et maintenir cette position jusqu'à matelas coquille ou collier
- La canule est à utiliser avec précautions car mal posée ou mauvaise position peuvent avoir des conséquences dramatiques : vomissements --> fausse route ou spasme de la glotte (fermeture des cordes vocales chez une personne inconscient qui a encore certains réflexes et +- canule trop longue) DONC MEFIANCE POUR LA CANULE pour les NON PRO de la REA ! Je me demande même s'il faut l'enseigner au DEA c'est dire.
Chez l'enfant c'est pire une canule chez un inconscient (estomac plein mais on le sait pas tj) un peu trop longue et paf sa respiration se bloque, il vomit, la bouche est pleine voire ça sort par les trous de nez tout collant et il devient tout bleu et s'il est sous scope on voit le pouls rapide qui descend à une vitesse vertigineuse et vous vous êtes tout pâle, l'horreur (mais bien techniqué  immédiatement : pls, aspiration, canule enlevée, la situation peut s'améliorer aussi vite qu'elle a plongée) Cas vu de nbs fois en anesthésie à l'induction d'une urgence (mais nous on est à hauteur de la tête , dans un bloc avec de l'aide et on curarise et on intube...) seul sur le trottoir....

Si la personne est inconsciente, respire bien, bilan complet et alerte précoce sont plus importants
Si commence à ronfler, le thorax qui s'enfonce à l'inspiration, début chute de langue, commencer par tirer sur le maxillaire inférieur voire petite traction sur la langue (attention ne pas se faire mordre si la personne est pas si inconsciente que ça)
Si arrêt, ventilation au BAVU et bonne subluxation maxillaire et étanchéité parfaite peuvent suffire. La canule viendra après et facilitera la ventilation mais pas indispensable si le thorax se soulève correctement à l'insufflation. Pas trop ou pas du tout d'hyperextension de la tête of course donc technique pas facile mais faisable.

Pour info uniquement, les curieux :En anesthésie, à l'induction quand on ventile un peu avec de l'oxygène pour avoir  plus de temps pour intuber on ne met pas forcement de canule et pourtant l'inconscience est profonde.
Lors d'une anesthésie avec estomac plein, on fait une crash induction : préoxygénation en oxygène en ventilation spontanée avant, sédatif profond et curare vite fait, PAS D'INSUFFLATION, blocage externe du larynx (par une méthode appelée selik) et intubation le plus rapidement possible et gonflement instantané du ballonnet.
Lorsqu'on opère un rachis cervical, le cou est libre pour installer une tétière mais on tracte toujours la tête vers le haut pour éviter toute flexion.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 868
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Suis je en faute ou pas ?
« Réponse #31 le: 17 septembre 2014, 18:17:29 pm »
Réflexion très intéressante.
Pour les équipiers-secouristes, le référentiel national de sécurité civile précise les conditions d'emploi de ce dispositif.
En gros, elle n'est presque jamais utilisée...
Et je suis d'accord avec vous, il faut s'en méfier...

Pour les ADE, j'imagine que le discours doit dépendre des IFA...
Et dans certains, le discours doit être probablement calqué sur le référentiel des équipiers PSE2...

 

Follow @SOS112FR