Auteur Sujet: N'abusez pas des numéros d'urgence, vous êtes identifier et punissables !  (Lu 4886 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Le 17 c'est le numéro d'urgence de la gendarmerie et de Police Secours, le numéro qu'il convient de composer en cas d'atteinte aux biens ou aux personnes (accident, agression, cambriolage, disparition/fugue…).
Rien qu'au cours du premier semestre de cette année, le COG (centre opérationnel similaire à celui du CODIS 18/112 ou du SAMU 15 ) reçoit des appels en tout genres ( 96 623 coups de fils qui ont donné lieu à presque autant d'interventions dont 6 700 la nuit).

Alors quand des petits rigolos (pour rester poli) s'amusent à téléphoner pour insulter les gendarmes, les policiers, les pompiers, les Parm samu, chanter une chanson ou simplement demander un renseignement, cela mobilise inutilement les plate-formes dédiées exclusivement aux secours à personnes.
Dernièrement, un homme d'une soixantaine d'années a été interpellé, il était l'auteur de 130 appels au 17, des appels grossiers, insultants à l'égard des gendarmes. L'homme, mentalement dérangé, a été placé en service psychiatrique.
«Il faut savoir que les équipements technologiques permet d'identifier et de retrouver toujours les auteurs de ce genre d'appels mais qu'ils encombrent les lignes téléphoniques (fixe ou mobile) et font perdre un temps précieux pour d'éventuelles victimes qui auraient besoin de nous», explique un officier.
Le 15, le 17, le 18 ou le 112 c'est facile, c'est gratuit et il est vrai que les gendarmes, les pompiers ou les Parm/ARM au bout du fil sont félicités pour leur qualité d'écoute, mais il ne faut pas en abuser ce sont des numéros réservés aux urgences.

[PHARMACIE DE GARDE - NUMERO D'APPEL]
Besoin d'une pharmacie, la nuit ou le week-end ?
Ne vous trompez plus, soulagez le 17 et/ou le 18 qui ne possède pas le renseignement, et appelez directement le bon numéro : composez le 3237

[MÉDECIN DE GARDE - NUMEROS D'APPEL]
Besoin d'un médecin, la nuit ou le week-end ?
Composez le 15 (SAMU) ou le 3624 (SOS Médecin)
En fonction du lieu où vous vous trouvez, pour les personnes proches des agglomérations de Vannes et Lorient, composez SOS Médecin au 3624. Autrement, composez le 15 (SAMU)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Les gendarmes du “ 17 ” opérateurs du Centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie reçoivent les appels d'urgence, qui n'en sont pas vraiment toujours…  ::)

Appels déroutants ou insolites. Petite sélection des perles entendues pendant l’année par les opérateurs.

Les opérateurs du Centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG), ceux qui répondent aux appels « 17 », en entendent de belles tout au long de l'année. Il leur faut faire preuve de patience, de diplomatie, de sang-froid, face à des interlocuteurs qui ne manquent parfois tout simplement pas d'air…

Les perles de la gendarmerie  >:(

Drogues info service. Une femme de Romorantin explique au gendarme au bout du fil qu'elle vient de donner 20 € à une personne qui devait lui ramener du « chichon ». Mais elle n'a jamais vu la couleur du cannabis et ses 20 € se sont « envolés ». Elle souhaitait le concours des forces de l'ordre… pour récupérer ses sous ou le produit illégal ?

Taxi. Une jeune femme de Romorantin se rend au théâtre à Lamotte-Beuvron avec des amis. Mais la soirée se passe mal, elle s'embrouille avec eux et décide donc de rentrer chez elle à pied. Mais le chemin est un peu trop long à son goût. Elle téléphone donc à la gendarmerie demandant qu'une patrouille la ramène chez elle !

Assistance TV. Un père de famille de Romorantin appelle les gendarmes un soir vers 20 h expliquant que son fils de 15 ans a débranché la livebox de la télévision après une disprostituée. Ses malheureux frères et sœurs ne peuvent donc plus regarder le petit écran, le père ne sachant pas réinstaller l'appareil. Ce dernier souhaite donc que les militaires interviennent pour que tout le monde puisse regarder la télé. L'histoire ne dit pas quel programme passait ce soir-là, peut-être « Les gendarmes et les extraterrestres ».

On refait le match. Un homme de Noyers-sur-Cher appelle la gendarmerie pour savoir les résultats des matchs de Ligue 1, car il ne les connaît pas.

Flagrant délit. Il est aux environs de minuit lorsqu'une vieille dame appelle la gendarmerie pour lui dire qu'elle voit une voiture stationnée dans un chemin de Lassay-sur-Croisne depuis une demi-heure, les phares allumés. En se rendant sur place, les forces de l'ordre ont découvert qu'il s'agissait en fait d'un couple en pleins ébats dans le véhicule et que, dans le feu de l'action, la jeune femme avait malencontreusement actionné les phares !

Bons baisers de Russie. Une dame de Thenay prend contact avec la gendarmerie un midi. Elle leur explique que son jeune voisin est paniqué, enfermé dans sa chambre car des cambrioleurs, qui parlent russe, viennent de s'introduire chez lui. Il s'avère en fait que c'est son frère qui est rentré à l'improviste et a allumé la télé…

Conseiller conjugal. Une femme de Pezou appelle le « 17 » pour signaler le vol des clés de sa voiture. L'opérateur l'interroge sur le véhicule, la dame explique qu'il est toujours devant elle. Elle indique alors que les clés ont été volées par son mari qui ne veut pas qu'elle conduise. Elle souhaite déposer plainte contre lui.

Bruit. Mécontent, un SDF de Romorantin appelle la gendarmerie. Il explique que ses « voisins », des locataires d'un appartement près de là où il s'est installé, font trop de bruit.

Héros… ou pas. Un homme ressentant des courbatures après « avoir sauvé le monde » souhaite avoir un massage. Il est 23 h 30 quand il appelle un salon de Romorantin. L'établissement étant fermé, il entre à l'intérieur en brisant la porte.

La bonne touche. Une femme est assise devant la télé et veut regarder son programme sur la chaîne 17. Mais elle confond la télécommande avec son téléphone et tombe donc sur une opératrice du CORG. A qui elle déclare : « Mais vous n'êtes pas ma présentatrice télé ! »


Le " 17 ", un numéro d'urgence de "Police Secours"  8)

▶ Hormis ces anecdotes insolites qui prêtent à sourire, il faut rappeler que le 15, 17, 18 et 112 restent un numéro d'urgence dédié aux SAP (secours à personnes).
Pensez que chaque appel injustifié peut retarder l'intervention des secours pour une personne réellement en détresse.
▶ La douzaine d'opérateurs qui tournent au CORG reçoit en moyenne environ 1.100 appels par semaine. Seul un tiers environ débouche sur une intervention des gendarmes.
▶ Parmi les appelants, il y a des « fidèles », ceux qui téléphonent régulièrement aux gendarmes, souvent la nuit, et sous l'emprise de l'alcool.
▶ La gendarmerie, la police, les pompiers ou le samu peuvent poursuivre les auteurs de coups de fil intempestifs, notamment quand les opérateurs sont victimes d'outrages ou de menaces réitérés, quand le canular représente une entrave au bon fonctionnement du système d'urgence ou quand il s'agit d'usurpation d'identité (des personnes se font parfois passer pour un gendarme et demande de passer un nom au fichier judiciaire, qui est en fait celui de l'appelant ou d'un proche, pour connaître sa « situation »).
Recueillis par Florence Vergne

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Afin de traiter vos appels avec efficacité, le numéros d'urgence seront connectés à partir du 4 février à la Plateforme de Localisation des Appels d'Urgence (PFLAU). http://www.telecom.gouv.fr/pdaau/
- le nom et l'adresse du propriétaire de la ligne pour les numéros fixes et pour les mobiles avec la plupart des opérateurs de l'appelant,
- de localiser toute autre personne en détresse, qui n'aurait pas eu le temps de donner son adresse (violences intrafamiliales, etc.)
- de détecter toute incohérence entre une adresse déclarée par un appelant et celle enregistrée par l'opérateur.

Au début 2014, un projet a été lancé par les opérateurs sur la mutualisation des développements à effectuer. La PFLAU (PlateForme de Localisation des Appels d’Urgence) permetant de localiser les appelants aux services d’urgence.
Afin de permettre à la PFLAU de router des appels vers les CTA (Centre de traitement des Appels) concernés et leur fournir la géolocalisation correspondante, il est nécessaire de revoir les PDAAU fournis par les préfectures et de normaliser leur présentation.
Dans les départements qui ne l’auront pas fait, les services d’urgence ne recevront pas les localisations.  :-[


Citer
Interventions imaginaires pour gendarmes et pompiers  >:(  :-[
Depuis deux mois, la gendarmerie de Saint-Louis était à la recherche d’un individu qui s’amusait à engager les gendarmes et les pompiers dans des interventions imaginaires.

Il appelait le 17, puis inventait un accident, sinistre ou agression. Ces opérations constituaient une véritable perte de temps et de moyens, au détriment des urgences réelles.

Les gendarmes de Saint-Louis à la Réunion ont arrêté un individu qui prenait un malin plaisir à contacter gendarmes et sapeurs-pompiers pour... R I E N !

Ces opérations sur faits imaginaires ont engendré une grosse perte de temps pour les secours, et des conséquences financières, au détriment des véritables victimes. Accident, sinistre ou agression, rien n'a échappé à l'imagination débordante de cet appelant !  8)

Interpellé, le mis en cause devra répondre prochainement de ses actes devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre et cette fois-ci pas par téléphone !  :-X

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Un habitant du Marsan sera jugé en septembre 2016 pour avoir passé 155 appels inutiles en six mois aux numéros d'urgence.
Auditionné cette semaine par la gendarmerie, ce Landais risque jusqu'à deux ans de prison et jusqu'à 30 000€ d'amende.
La Gendarmerie des Landes lance un appel au civisme sur Facebook.

La Gendarmerie Nationale met en garde contre l'utilisation intempestive des numéros d'urgence : le 15, le 17 et le 18 ou 112. Sur sa page Facebook, la Gendarmerie  lance une campagne avec ce slogan "abuser des numéros d'urgence nuit gravement a ceux qui en ont réellement besoin".

RAPPEL : Chaque appel injustifié retarde le secours d'une personne en détresse. Les appels d'urgence, c'est pour l'urgence ! MERCI de comprendre cela.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Il appelait le Samu pour s'amuser, la lettre d'excuses d'un petit pitchoun au CHU de Toulouse. Le jeune Toulousain, âgé de 6 ans, est venu avec son papa remettre une lettre de demande d'excuses au Samu. Il avait appelé le 15 plusieurs fois dans la même journée en insultant les opérateurs. De quoi perturber légèrement ce service du Samu et d’en aviser probablement les parents de l’enfant car ne l’oubliez pas votre numéro, même masqué, est identifiable  :(
« Je sais que vous sauvez des vies »   :-[
Mais en plus ou à cause de la leçon de morale reçue par le petit Toulousain, celui-ci a rédigé une lettre présentant une demande d’excuse au service d’urgence et s’y est rendu avec son père pour la remettre au personnel.
La direction du CHU de Toulouse l’a ensuite rendue publique sur les réseaux sociaux. https://twitter.com/CHUdeToulouse?ref_src=twsrc%5Etfw

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[CONDAMNATION]  Ses faux appels d'urgence avaient déclenché plusieurs dizaines d'interventions inutiles des secours... 😠  >:(

Un homme a été condamné à six mois de prison ; dont deux fermes avec mandat de dépôt immédiat, et quatre avec sursis ; pour avoir lancé au moins 57 fausses alertes téléphoniques aux services d'urgences et de secours.

En quête de bonnes résolutions pour 2017 ?
On ne le répétera jamais assez. Le 📞17, le 📞18, le 📞15 et le 📞112 (entre autres) sont des numéros d'urgence.
Les appels inutiles et fausses alertes ralentissent le traitement des véritables urgences et mettent des vies des vrais victimes en danger !


Citer
Géolocalisé et interpellé  ;D
Il a appelé cinquante-sept fois les pompiers, mais aussi la police, la gendarmerie, le SAMU, pour de fausses urgences.  :-\
Ses appels ont débuté le 20 octobre 2016, pour s'achever le 27 décembre 2016, grâce à la géolocalisation de son téléphone portable.
Arrêté, placé en garde à vue, il a expliqué avoir fait ça car "on ne lui avait pas rendu sa voiture qui était en fourrière…".

Il invente de faux accidents  :-X
Le quinquagénaire a inventé des accidents, mais aussi des chevaux sur la ligne Sncf Caen/Tours, sans oublier de copieusement insulter ses interlocuteurs qui ne savaient jamais si c'était vrai ou pas, mais dans le doute, les secours se sont déplacés à chaque fois, pour rien.

Prison ferme et mandat de dépôt  :'(
En procédure de reconnaissance préalable de culpabilité, le SDF imaginatif a écopé de deux mois de prison ferme. Il a été conduit à la prison du Mans à sa sortie du tribunal. Pour essayer de le dissuader de recommencer, il a également écopé de quatre mois de prison avec sursis.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Un ado fait un canular aux gendarmes sur Facebook live  >:(

N’est pas Jean-Yves Lafesse qui veut.  ;)
Un adolescent de l’Aisne va payer cher son idée de vouloir faire le buzz sur les réseaux sociaux en montant un canular destiné aux gendarmes du département.
Sa mauvaise blague s’est retournée contre lui.  :-[
Dans la soirée de solitude un adolescent résidant dans semblait en panne d’inspiration pour tuer le temps. Selon les gendarmes, le jeune homme, «très impliqué sur les réseaux sociaux», a décidé de faire le buzz avec un canular téléphonique aux forces de l’ordre, le tout filmé sur Facebook live.

« Des cris de femme »  :o

L’adolescent a donc contacté le Centre des opérations et du renseignement de la Gendarmerie de Laon et « motivé une intervention sur la commune de Marly-Gomont, au prétexte qu’il entendrait des cris de femme. »
Ignorant que l’appel était une mauvaise blague, l’opérateur a immédiatement envoyé une patrouille de Gendarmerie sur place.
Bien entendu, les militaires n’ont rien trouvé d’anormal.  ::)
L’histoire aurait pu en rester là, mais la gendarmerie explique que « des jeunes gens au civisme un peu plus prononcé » ont à leur tour contacté les autorités pour leur expliquer qu’il s’agissait d’un canular échafaudé par leur ami et diffusé sur internet.

L’auteur présumé de la mauvaise blague a été rapidement identifié et interpellé à son domicile. « Il a été placé en garde à vue le matin même par les militaires de la communauté de brigades de Guise pour s’expliquer sur les faits », précise la gendarmerie.
En guise de buzz, il n’aura récolté qu’une convocation devant le juge pour enfants le 10 mai prochain. Et ça, ce n’est pas une blague.
Au final, un buzz réussi... mais pas celui espéré.  ;D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Fake news à l'Aiguille verte : l'alerte était un canular !  >:( >:( >:(

Ce dimanche 4 novembre 2018, le PGHM est sollicité pour une intervention qui semble urgente.  8)
Il est 04h25 lorsqu'un homme, de bonne foi, signale que son frère lui a laissé un message vocal inquiétant, évoquant sa présence dans une crevasse près du couloir Couturier qu'il tentait de gravir avec un ami. Ils seraient prisonnier de la glace depuis deux jours, par -10 degrés...
Plusieurs facteurs sont inquiétants: présence d'un véhicule isolé sur le parking des Grands Montets, un téléphone qui sonne mais ne répond pas, des tentatives de géolocalisation qui n'aboutissent pas...
Malgré une météo et des conditions maussades, après un briefing, les secouristes du PGHM et l'équipage de DRAGON74 décident de tenter des reconnaissances aériennes et terrestres sur la zone parce que la situation semble inquiétante et que, dans ces moments, il faut savoir "engager".

Après une heure de recherches intenses (et risquées ?), l'auteur du canular se réveille, constate avec effroi que son téléphone n'a pas arrêté de sonner et nous appelle pour signaler, penaud, qu'il s'agissait d'une mauvaise blague faite à son frère. Elle a fonctionné !  :-[

Histoire caricaturale.  >:( >:(
Pas forcément mauvaise intention mais GROSSE bêtise.
Enquête ouverte :
Pour divulgation d'informations fausses susceptibles d'entraîner l'intervention des secours.


Indépendamment des suites judiciaires qui seront données, l'occasion pour nous, secouristes et gendarmes à la fois, est de rappeler que ce que certains voient comme une blague est en fait un délit pénalement répréhensible!


Cette histoire n'est pas une fake news...  8)
Source https://www.facebook.com/pghm.chamonixmontblanc/