Auteur Sujet: Le service civique ; dans la Gendarmerie ou la Police et les associations !  (Lu 9771 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour :
Martin Hirsch a confirmé, le 4 février, la mise en place d'un service civique sur la base du volontariat. http://www.service-civique.gouv.fr/

Le service civique a son site facebook https://fr-fr.facebook.com/servicecivique

Ce nouveau service civique s'inspirera de l'actuel service civil volontaire (SCV) qu'accomplissent actuellement quelque 2500 jeunes de 18 à 25 ans pendant 6 à 9 mois. Rémunéré entre 600 et 650 euros par mois, le SCV permet d'accomplir une mission d'intérêt général, de bénéficier d'une formation citoyenne et d'un accompagnement vers l'emploi.
Pour la création du service civique volontaire, le haut commissaire à la Jeunesse a défini deux objectifs :
- répondre au désir d'engagement de la jeunesse et aux besoins exprimés par la société ;
- décloisonner et permettre que le passage par le service civique soit reconnu et valorisé.
Le nouveau système proposé par les sénateurs, qui ne pourra entrer en vigueur qu’après avoir aussi été approuvé par les députés, prévoit un service civique d’une durée de 6 à 24 mois, accessible à toute personne de plus de 16 ans de nationalité française ou résidant en France depuis plus d’un an.

Elle bénéficiera d’une couverture sociale, de droits à la retraite, d’un accompagnement, d’une validation des acquis de l’expérience avec une attestation de fin de service.
Une indemnisation d’environ 600 euros mensuels sera accordée aux moins de 25 ans "pour limiter de facto le nombre de volontaires de plus de 25 ans".
Le jeune sera encadré par un "tuteur" pendant toute la durée du volontariat.
http://www.volontariat.gouv.fr/

Les différents volontariats    
Vous pouvez accomplir votre service civil volontaire au sein d’une association ou d’un organisme public (mairie, établissements publics, administrations, etc…).
En fonction de la structure d’accueil, vous serez recruté en volontariat associatif, en volontariat civil de cohésion sociale, en volontariat civil à l’aide technique ou encore dans le cadre d’un contrat d’accompagnement vers l’emploi.
Vous pouvez également accomplir un service volontaire au sein des services départementaux d’incendie et de secours, des cadets de la République, du volontariat pour l’insertion, à l’étranger dans le cadre du volontariat international en administration ou encore pour une mission humanitaire se déroulant à l’étranger dans le cadre du volontariat de solidarité internationale.

Offrir une soupe chaude et un sourire aux SDF, s’amuser au Scrabble avec les résidents d’une maison de retraite, sensibiliser les habitants d’une cité HLM aux vertus du tri sélectif, partir au Bangladesh aux côtés d’une ONG (organisation non gouvernementale) …
Voilà quelques-unes des missions possibles qui seront proposées aux jeunes dans le cadre du futur service civique.

Après les sénateurs, c’est au tour des députés d’examiner aujourd’hui la proposition de loi créant ce dispositif devant remplacer, ces prochains mois, le méconnu service civil volontaire (SCV).
Évoqué pour la première fois lors de l’annonce, en 1996, de la fin du service militaire obligatoire, présenté par le président Chirac durant les émeutes en banlieue de l’automne 2005 et, enfin, né en 2006, ce dernier n’a séduit que 3 000 jeunes. Un flop !  :P
Le nouveau dispositif, porté par Martin Hirsch, haut-commissaire à la Jeunesse, et soutenu par Nicolas Sarkozy, se veut plus simple, plus ambitieux, plus visible, plus valorisant. La mesure qui, politiquement, fait consensus devrait être votée « dès le mois de mars ». Les premiers volontaires sont attendus « avant l’été ».

Le service civique permet à tous ceux qui le désirent de s’engager pour une durée déterminée ( de 6 à 12 mois ) dans une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général. Le service civique est ouvert à tous, et plus particulièrement aux jeunes âgés de 16 à 25 ans.
Il faut être de nationalité française, ressortissant de l’Union européenne ou justifier d’un an de séjour continu en France.
Le service civique accueille les volontaires, quel que soit le niveau d’études, de formation ou de qualification.

Plus précisément le service civique c'est :
- un engagement citoyen reconnu et valorisé ;
- une chance de vivre de nouvelles expériences ;
- l’opportunité de se rendre utile et de faire bouger la société ;
- la collectivité qui témoigne respect et confiance.
En donnant un cadre à l'engagement citoyen, le service civique permet de s’engager, entre 6 mois et un an, dans une mission en faveur de la collectivité et de l'intérêt général.
Pour s’engager, il est possible de prendre contact directement avec l’un des organismes agréés. Les missions locales pour l’insertion des jeunes, les points d’accueil et d’information pour la jeunesse seront également mobilisés pour faciliter la transmission d'informations, la mise en relation et l’inscription.

Des annonces de missions sont également consultables sur le site www.service-civique.gouv.fr. Elles sont accessibles soit par les thématiques soit par la carte interactive.

Le volontaire engagé en service civique aura droit à :
* une indemnité mensuelle (non imposable) de 440 euros net par mois, payée par l’Etat ;
* une participation de l’organisme d’accueil équivalent à 100 euros, en plus de l’indemnité versée par l’Etat, pouvant être versée en nature (contribution aux frais de nourriture, à l’hébergement ou aux transports) ;
* une prise en charge par l’Etat de la couverture maladie, maternité et des cotisations retraite pour l’équivalent de 387 euros par mois.

et vous ... volontaire ou pas volontaire ?  ???
à vous de jouer ... http://www.service-civique.gouv.fr/

http://www.service-civique.gouv.fr/qui-sommes-nous

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ce matin Martin Hirsch  sur France Info -http://www.france-info.com/chroniques-l-invite-de-8h15-2010-07-29-le-quartier-de-la-villeneuve-a-grenoble-un-petit-paradis-martin-470901-9-13.html

Enfin, puisque Martin Hirsch cornaque le nouveau Service civique, il en a dressé un premier bilan très satisfaisant. “J’ai eu du mal à implanter le RSA, le Revenu de solidarité active”, dit-il. “Je n’en ai pas vraiment avec le Service civique” : les demandes affluent, sans publicité... https://www.facebook.com/servicecivique/

Le service civique est un levier essentiel de citoyenneté.  :)
Mais il est aussi un moyen de s'insérer dans la vie professionnelle.  ;)
Le nombre de jeunes Français qui quittent le système de formation initiale sans avoir obtenu un diplôme professionnel ou le baccalauréat est estimé à 140 000 par an. Le service civique est un des outils essentiels pour parvenir à diviser par deux le nombre de décrocheurs d’ici à 2017.
Le service civique a pour ambition première d’offrir aux jeunes l’opportunité de s’engager, de donner de son temps à la collectivité et aux autres. Il représente également la possibilité de vivre une expérience formatrice et valorisante en proposant un choix parmi de nombreuses missions, dans des domaines très divers. Il a enfin pour objectif de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale.

Hors ligne pierril11

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonsoir
j'ai rempli un dossier pour devenir réserviste civil au sein de la GN mi juillet et je n'ai pas encore reçu de réponse. QQ'un pourrait-il me dire combien de temps dois-je attendre avant d'avoir une réponse. J'ai effectué cette démarche auprès de la BT du lieu où je travaille. J'ai effectue mon service militaire en 1998 à la BA d’Istres.
Merci de toute vos réponse

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour et bienvenue pierril 11
Vous avez entre 16 et 25 ans ?
Engagez-vous en mission de Service Civique en Gendarmerie ou dans la Police nationale. ICI ou LA
La réserve opérationnelle renforce l'action des unités au quotidien.
La réserve citoyenne vise à entretenir l'esprit de défense et à maintenir le lien entre la Nation et ses forces armées. Elle est constituée de volontaires agréés par l'autorité militaire en raison de leurs compétences, de leur expérience ou de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale.

Des possibilités de missions trés variées au sein de la police ou de la gendarmerie ???

Les jeunes volontaires désireux de s’orienter vers des missions au profit des élèves, collégiens et lycéens, pourront participer à des actions de prévention organisées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des établissements scolaires, notamment au travers d’opérations valorisant la citoyenneté, de sensibilisation à la sécurité routière ou bien de lutte contre les pratiques addictives.

Les jeunes volontaires souhaitant s’engager envers les aînés pourront le faire au travers de contacts ou de missions de sensibilisation, par exemple par le biais du dispositif tranquillité seniors.

Ils pourront également intervenir de façon à assister des policiers et gendarmes dans le cadre de leurs missions polyvalentes de prévention de la délinquance et de la sensibilisation au profit d’un public large.

Les missions auront une durée de huit mois.
Alors, si vous vous sentez prêts à tenter l’expérience au sein des unités de gendarmerie ou parmi les services de police nationales, connectez-vous sur le site dédié au service civique !

Les réservistes citoyens sont admis, au choix, parmi :
- les membres de la société civile, avec ou sans expérience militaire préalable ;
- les anciens militaires d'active, au terme de leur obligation de disponibilité ;
- les anciens volontaires de la réserve opérationnelle à l'issue de leur contrat d'engagement à servir dans la réserve (ESR) opérationnelle.

Citer
Expérimenté pendant l’été 2011, le service civique auprès des services de police et de gendarmerie est désormais généralisé à toute la France.
Dans les services de polices et de gendarmerie, les jeunes participent exclusivement à des missions de prévention auprès des jeunes et des seniors, précisées dans une circulaire du 20 mars 2012. Au total, 600 postes ont été ouverts pour l’année 2012.
Ainsi, les jeunes peuvent, par exemple, assister un policier ou un gendarme dans ses missions de prévention des addictions ou de prévention routière dans les collèges ou lycées. Ils peuvent aussi participer au dispositif Tranquillité seniors.
Les missions durent 6 mois avec une possibilité de prolongation jusqu’à 8 mois. Il est prévu le recrutement de 300 jeunes au 31 mai, 450 au 31 juillet, pour atteindre 600 postes en tout au 30 septembre. La circulaire fixe la fourchette du nombre de postes par département.
Une formation de 5 jours  :)
Tous les candidats bénéficient d'une formation préalable de cinq jours, pour découvrir le milieu policier ou militaire, l'organisation judiciaire et les infractions pénales. S'y ajoutent une formation aux premiers secours et une formation civique et citoyenne. Un tuteur est chargé de préparer le volontaire à sa mission et de l'accompagner pendant celle-ci. Les engagés du service civique sont identifiables par un tee-shirt marqué « Service civique ».
Les conditions à remplir  :P
Les candidats doivent être déclarés aptes par le médecin de l'administration. Ils signent ensuite, avec le préfet, un contrat d'engagement de service civique décrivant la mission, dont la durée hebdomadaire est comprise entre 24 et 48 heures, et répartie au maximum sur six jours.
Les candidats au service civique doivent être âgés de 16 à 25 ans, posséder la nationalité française ou celle d’un état membre de l’Union européenne ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an.
La rémunération  ::)
Le volontaire reçoit une indemnité de 456,75 € nets par mois versée par l’Etat. L’organisme d'accueil verse aussi une prestation en nature ou en espèces d’un montant de 103,90 € (repas, transports). Les jeunes bénéficiaires du RSA, titulaires d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou plus reçoivent 103,98 € par mois.
Les volontaires bénéficient d’une protection sociale et conservent l’aide au logement.
On peut postuler sur le site de l’Agence du service civique ou se renseigner auprès des Missions locales ou des Points d’accueil et d’information pour la jeunesse.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
« La richesse du service civique » 
Samantha B (23 ans) a choisi d'effectuer son service civique au sein de l'association Prévention routière.
Rencontre.
Pourquoi avoir choisi d'effectuer un service civique ?
À vrai dire, je souhaite passer un concours dans la fonction publique mais je ne voulais pas rester sans rien faire jusqu'à la date de l'examen. Je me suis dit qu'une telle expérience serait bénéfique.

Pourquoi avoir choisi la prévention routière ?
C'est en fouillant sur internet que j'ai découvert qu'un service civique existait, j'ai fouillé et je me suis renseignée sur Facebook. Par chance, il y avait une opportunité sur la région, j'ai postulé et j'ai été retenue.

Que vous apporte cet emploi ?
Beaucoup de découvertes en matière de sécurité routière mais aussi auprès des administrations. J'ai eu l'occasion d'être en contact avec différents services : police, gendarmerie, préfecture, conseil général, inspection académique mais aussi sur les postes de préventions, les enfants, les ados, les seniors. Le nouveau slogan, «Pensez à rentrer en vie», que l'on fait passer aux jeunes est une expérience enrichissante.

Actions contre le décrochage scolaire  :D
Le Service Civique permet aux jeunes en situation de décrochage scolaire de construire, pendant leur mission, un projet personnel ou professionnel.
Décrochage scolaire : l’option « Service Civique à plein temps »
Un jeune en situation de décrochage scolaire se voit proposer un Service Civique à temps plein avec en parallèle, un accompagnement pendant toute cette période par un référent de l’Education nationale. En bénéficiant de cette première expérience il peut reprendre confiance et s’investir dans un projet personnel ou professionnel.

Décrochage scolaire : l’option « en alternance » 8)
Un jeune en situation de décrochage scolaire se voit proposer une alternance entre une mission de Service Civique et une formation au sein d’un établissement scolaire.
C’est un Service Civique de trois jours par semaine autour de missions identiques à celles d’un volontaire engagé à temps plein.
Les deux autres jours, le jeune bénéficie d’un parcours personnalisé dans un établissement scolaire ou il est pris en charge pour une remise à niveau, des activités d’enseignement orientées sur la découverte des différents secteurs, un temps de travail sur la construction de son projet personnel et professionnel et un bilan du déroulement de son Service Civique.
A l’issue de celui-ci, une solution est proposée à chacun d’entre eux :
- reprise d’une scolarité,
- apprentissage,
- contrat de professionnalisation ou emploi...

Source http://www.service-civique.gouv.fr/content/actions-contre-le-d%C3%A9crochage-scolaire

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Qu'est-ce que le Service Civique ? ... Un engagement volontaire  ;)
Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme ; seuls comptent les savoir-être et la motivation.
Indemnisé
Le Service Civique, indemnisé 573€ net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger, pour une mission d'au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n'est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.
Dans 9 domaines d'intervention  8)
Il peut être effectué dans 9 grands domaines: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d'urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Si vous avez entre 16 et 25 ans voulez en savoir plus sur l'engagement en Service Civique http://www.service-civique.gouv.fr/
Vous avez plus de 26 ans ? Découvrez les autres formes de volontariat en cliquant ICI

Développement du service civique en gendarmerie  8)
Suite au comité interministériel égalité et citoyenneté du 6 mars 2015, le ministère de l’Intérieur a souhaité s'impliquer davantage en faveur de l'engagement citoyen des jeunes. À ce titre, le service civique offre l’opportunité d'effectuer une mission d’intérêt général, en appui des forces de sécurité.
Le ministère de l'Intérieur souhaite développer le service civique, en doublant le nombre de jeunes engagés d'ici la fin de l'année.
À ce titre, le 8 juillet 2015 dernier, a été signée une convention-cadre entre le ministre de l’Intérieur, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, et le président de l’agence du service civique.
Cette forte mobilisation du ministère de l'Intérieur autour du service civique nécessite de développer de manière plus dynamique ce dispositif au sein de la gendarmerie, en lien avec les préfets des départements.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Les volontaires du service civique seront accueillis dans la police ou la gendarmerie. Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme. Les missions sont indemnisées 573 euros par mois.
Les volontaires viennent remplir une mission d’intérêt général précise, distincte des tâches déjà réalisées par les gendarmes, les militaires du corps technique et administratif ou le personnel civil. Les volontaires ne pourront pas par conséquent :
- Remplir les fonctions d’un militaire de gendarmerie ou d'un personnel civil chargé de l’accueil ou être désignés comme tels ;
- Assurer le traitement des dossiers au point d'accueil ;
- Assurer le respect de l’ordre dans les locaux de service au côté des gendarmes.
- Remplacer les fonctions des militaires et des fonctionnaires (congés, maladie, congé maternité…)
- Assurer les fonctions remplies auparavant par un gendarme, un militaire du corps technique et administratif ou un personnel civil, notamment dans le cadre de suppressions de postes dans les services.

Expérimenté pendant l’été 2011, le service civique auprès des services de police et de gendarmerie est désormais généralisé à toute la France.
Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ont désormais la possibilité d'effectuer un service civique dans les services de police et de gendarmerie. Ce dispositif, créé par la loi du 10 mars 2010, permet aux jeunes volontaires de s'engager dans une démarche citoyenne en donnant de leur temps à la collectivité.

Dans les services de polices et de gendarmerie, les jeunes participent exclusivement à des missions de prévention auprès des jeunes et des seniors, précisées dans une circulaire du 20 mars 2012. (En pièces jointes)
Ainsi, les jeunes peuvent, par exemple, assister un policier ou un gendarme dans ses missions de prévention des addictions ou de prévention routière dans les collèges ou lycées. Ils peuvent aussi participer au dispositif "Tranquillité Séniors" ; ils pourront donc être amenés à participer à tous les types d’actions réalisées au niveau local : animation de séances d’information des jeunes sur les risques liés aux infractions routières et aux dangers des pratiques addictives, opération d’éducation routières (permis piétons..), formations de partenaires à la sécurité routières (associations, entreprises...), campagne de communication (forums...) etc.

Les missions durent 6 mois avec une possibilité de prolongation jusqu’à 8 mois.
Une formation de 5 jours  :)
Tous les candidats bénéficient d'une formation préalable de cinq jours, pour découvrir le milieu policier ou militaire, l'organisation judiciaire et les infractions pénales. S'y ajoutent une formation aux premiers secours et une formation civique et citoyenne. Un tuteur est chargé de préparer le volontaire à sa mission et de l'accompagner pendant celle-ci. Les engagés du service civique sont identifiables par un tee-shirt marqué « Service civique ».

Les conditions à remplir  ???
Les candidats doivent être déclarés aptes par le médecin de l'administration. Ils signent ensuite, avec le préfet, un contrat d'engagement de service civique décrivant la mission, dont la durée hebdomadaire est comprise entre 24 et 48 heures, et répartie au maximum sur six jours.
Les candidats au service civique doivent être âgés de 16 à 25 ans, posséder la nationalité française ou celle d’un état membre de l’Union européenne ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an.

Citer
Exemples :
Le volontaire sera intégré au sein de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ).
Il les assistera dans leurs missions quotidiennes : surveillance dans les secteurs définis par la politique de la ville ainsi que les autres agglomérations avec des quartiers sensibles. Surveillance des abords des établissements scolaires et des lieux de rassemblements des jeunes. Sécurisation des transports scolaires dans le cadre du dispositif Z'Aisne attitude par le conseil général. Participation aux projets éducatifs et sportifs organisés avec les différents partenaires. Interventions préventives dans les établissements scolaires. Tenir des points d'écoute. Prévention des comportements addictifs avec les formateurs relais anti-drogue de la BPDJ. Prévention contre les violences et éducation à la citoyenneté. Information sur les risques de l'utilisation des nouvelles technologies. Interventions sur le dispositif école ouverte. Participation à la prévention des seniors.
Divers : participation à divers forums (sécurité routière, santé et métiers). 

Audrey ..., 22 ans, titulaire d'un BTS d'économie sociale et familiale, orientée vers l'accompagnement des jeunes et l'aide sociale, a débuté son service civique le 1er juillet 2012 en Isère. Son contrat initial de six mois a été prolongé de deux mois.
Elle a ainsi travaillé huit mois aux côtés des militaires de la BPDJ dans le cadre des actions de prévention conduites auprès des jeunes.
La BPDJ lui a confié les missions suivantes :
- Préparation et participation aux interventions de sensibilisation des publics vulnérables sur différentes thématiques : effets et dangers des drogues, addictions et conduites à risques, violences sous toutes les formes, dangers liés aux nouvelles technologies (internet-réseaux sociaux), harcèlement entre élèves, loi/justice et responsabilité des mineurs, sécurité routière... ;
- Assistance et appui aux militaires de l'unité dans l'organisation des interventions de prévention et dans la conduite des opérations de sensibilisation en milieux scolaire, périscolaire et associatif ;
- Réalisation d'un diaporama sur le service civique. Participation à l'élaboration d'un outil pédagogique de prévention pour les pré-adolescents ;
- Accompagnement des parents (non auteurs) des enfants victimes de maltraitance physique, psychologique et d’abus sexuels, lors de la prise en charge et de l’audition de ces enfants au cours d'une enquête judiciaire. Retranscriptions de certaines auditions filmées.
- Gestion de groupes d'enfants en période estivale sur les bases de loisirs pour des actions de prévention sur la sécurité routière et la citoyenneté.

Laura ... souscrit un engagement de service civique auprès du GGD 87.
Originaire de Limoges, Laura est âgée de 21 ans et est titulaire d'un bac + 2 en aménagement paysager.
Souhaitant poursuivre ses études dans l'animation auprès des jeunes enfants, elle a choisi de s'engager pour une première période de 6 mois auprès de la gendarmerie nationale dans le cadre du service civique, mis en en place par le gouvernement en 2010 afin de renforcer l'engagement citoyen des 16-25 ans.
Elle est plus spécialement chargée de la mise en œuvre du permis piétons auprès des élèves de CE2, de la prévention routière et du suivi statistique des violences intra familiales auprès du groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne.

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme.
Les volontaires viennent remplir une mission d’intérêt général précise, distincte des tâches déjà réalisées par les gendarmes, les militaires du corps technique et administratif ou le personnel civil. Les volontaires ne pourront pas par conséquent :
    Remplir les fonctions d’un militaire de gendarmerie ou d'un personnel civil chargé de l’accueil ou être désignés comme tels ;
    Assurer le traitement des dossiers au point d'accueil ;
    Assurer le respect de l’ordre dans les locaux de service au côté des gendarmes.
    Remplacer les fonctions des militaires et des fonctionnaires (congés, maladie, congé maternité…)
    Assurer les fonctions remplies auparavant par un gendarme, un militaire du corps technique et administratif ou un personnel civil, notamment dans le cadre de suppressions de postes dans les services.


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Lancement du grand programme de service civique consacré aux missions de l’Intérieur : Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, et Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont lancé en juillet 2015 le troisième grand programme de service civique.
Consacré aux missions de l’intérieur, ce grand programme permettra la création de 3000 nouvelles missions de service civique d’ici la fin 2016, dont 1000 dès cette année, ce qui représente un doublement des effectifs de volontaires par rapport à l’année 2014.
Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ministre de tutelle de l’Agence du service civique, mobilise l’ensemble des ministères et des collectivités pour répondre aux attentes de la jeunesse et offrir dès que possible à tous les jeunes qui en feront la demande une mission de service civique. Le ministère de l’Intérieur est pleinement mobilisé dans l’atteinte de cet objectif en développant de nouvelles missions de service civique dans son périmètre.

Ces nouvelles missions porteront sur trois thématiques, reflet des priorités du gouvernement :
- protéger les populations en développant, grâce au service civique, des missions de prévention et de sensibilisation à destination de tous types de publics : sensibilisation des personnes âgées sur les conduites à suivre pour se prémunir contre les cambriolages et les actes malveillants, prévention auprès des jeunes sur les conduites à risque…
- secourir les populations en proposant des missions de secours à personne, en complément de l’action des sapeurs-pompiers professionnels et bénévoles et des intervenants relevant des associations de protection civile, de la sécurité routière, de la fédération des sapeurs pompiers et les opérateurs :
les volontaires pourront intervenir au côté des équipes, apporter soutien et réconfort aux victimes, effectuer des actions de sensibilisation à la sécurité civile ou aux gestes de premier secours.
Citer
Durant son service civique, le volontaire :
- réalise sa formation initiale de SPV pendant 2 mois (juillet et août),
- acquiert de l’expérience opérationnelle en CSP pendant 4 mois (septembre à décembre),
- prépare son futur projet professionnel, formation d’agent des services de sécurité incendie et d’assistance à personnes, SSIAP 1 en décembre,
- est indemnisé par l’État et le SDIS à hauteur de 574 €/mois.
Contact -> Pour toute information complémentaire, vous pouvez vous informer :
- auprès du centre d’incendie et de secours le plus proche de votre domicile (lien carte des unités opérationnelles)
- en téléphonant au service départemental d’incendie et de secours

- encourager la citoyenneté en positionnant des volontaires sur des missions d’accompagnement et de facilitation des démarches administratives des usagers, notamment ceux rencontrant des difficultés (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, personnes maîtrisant pas ou peu le français…) :
les jeunes pourront accompagner les citoyens dans leurs démarches de demande de titres d’identité, de voyage ou de séjour ainsi que dans le remplissage de leur dossier de demande d’asile pour les personnes sollicitant le statut de réfugié.
Les volontaires effectueront leurs missions dans une préfecture, à l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration ou bien encore à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme.
Les missions sont indemnisées 573 euros par mois.
Mis en place par une circulaire du 8 juin 2011, le service civique dans la police et la gendarmerie offre la possibilité à des volontaires âgés de 18 à 25 ans d’effectuer des missions de solidarité ou de prévention.
Les volontaires viennent remplir une mission d’intérêt général précise, distincte des tâches déjà réalisées par les gendarmes, les militaires du corps technique et administratif ou le personnel civil.

Le groupement du Nord accueille maintenant depuis 3 ans des jeunes en service civique au sein de la BPDJ et depuis deux ans au sein du groupe de commandement. 
Exemple de Missions
        Prévention routière (piste d'éducation routière).
        Prévention des conduites addictives.
        Tranquillité séniors.
C'est une vraie volonté du groupement. Les candidats sont reçus et interrogés sur leur cursus et leurs motivations. Une fois retenu, le jeune bénéficie d'une semaine dite d'intégration lui permettant de se familiariser avec les différents services de la gendarmerie.
Accueillis par le Commandant de groupement deux jeunes sont employés respectivement à la BPDJ et à l'Etat-major groupement à la cellule opérations - prévention - partenariats.
Le premier assiste les gendarmes de la BPDJ dans l'ensemble des missions de prévention de cette unité. Le second est chargé de la veille des réseaux sociaux.
Ces jeunes apportent leur vision de la société et nous permettent de mieux faire connaître notre Institution à l'extérieur.
Cette ouverture vers le monde civil, et en particulier notre jeunesse, est indispensable.
Le GGD59 est convaincu depuis des années de leur apport.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Le Service Civique dans la gendarmerie... mais aussi dans la police, une reconnaissance institutionnelle valorisante  :)
L'universalisation du Service Civique offre de nouvelles places au sein de la Police nationale.
Le Service Civique ; un engagement dans la société :
Grâce à l'évolution du dispositif de Service Civique universel mis en place en 2015, les services de police renforcent leur action et leur engagement auprès de la jeunesse en augmentant le nombre d'offre de mission et en développant l'éventail des missions proposées passant de 5 à 8.
Mis en place par une circulaire du 8 juin 2011, le service civique dans la police et la gendarmerie offre la possibilité à des volontaires âgés de 18 à 25 ans d’effectuer des missions de solidarité ou de prévention.
Avec pour objectif principal de renforcer la mixité sociale et la cohésion nationale, le Service Civique au sein de la Police nationale permet aux jeunes d'acquérir de nouvelles compétences, de renforcer leurs connaissances des institutions publiques et de recevoir et transmettre le sens des valeurs républicaines.
Les modalités du services civiques propres à la police nationale

Destinée aux jeunes de 18 à 25 ans, pour une durée de 8 mois non-renouvelable à raison de 24h minimum par semaine, cette expérience offre aux volontaires la possibilité de réaliser une mission d'intérêt général au service de la collectivité.
De plus, le contrat d'engagement volontaire donne lieu à une indemnisation de 573.65€ financée par l'agence du Service Civique et l'organisme d'accueil. Dans certains cas, le volontaire pourra éventuellement bénéficier d'une majoration de 106.38€ déterminée sur la base de critères sociaux.
Des conditions d'accès simplifiées

Dans la police, le Service Civique est accessible aux jeunes de nationalité française, ressortissants de l'UE ou de l'espace économique européen. 
Aucun pré-requis de formation, de qualification ou d'expérience n'est nécessaire.
Le candidat doit néanmoins fournir un certificat médical d'aptitude à la fonction qui pourra lui être délivré par son médecin traitant.

Une formation complète :
A l'issue d'une formation théorique de 3 jours, le jeune suivra un stage pratique d'une semaine dans les unités du commissariat.
Le Service Civique permet également au volontaire de bénéficier d'une session de formation aux premiers secours dispensée par les sapeurs-pompiers ainsi que d'une formation civique et citoyenne mise en place sur le temps de la mission.

Des missions d'appui et de soutien variées :
    En direction des jeunes
    Dans les domaines de la sécurité routière au sein des établissements scolaires
    Au bénéfice des personnes âgées (Opérations Tranquillité Séniors)
    Des missions polyvalentes de prévention et sensibilisation d'un public large
    Des missions d'information et d'accompagnement du public
    Des missions de prévention au bénéfice des personnes victimes, notamment de violences intrafamiliales.
    Des missions de prévention et sensibilisation des risques élémentaires en montagne.
    Des missions de prévention à caractère expérimental ou innovant.


Témoignage d'une jeune alsacienne du Service Civique engagée dans la Police nationale.
C'est en regardant le journal télévisé que Louise, une Strasbourgeoise de 22 ans, découvre le Service Civique. Ce dispositif permet aux jeunes de 18 à 25 ans de participer à des actions de prévention, d’information et d’accompagnement du public, aux côtés des policiers.
Pour cette jeune femme dynamique, « c'est une façon de découvrir un environnement professionnel que l'on ne connaît pas. Pour certains, c'est le moyen de se découvrir une vocation. »
La vocation, Louise l'a eu au lycée en voyant certains de ses amis tomber dans la délinquance.
« Je veux me rendre utile et aider les autres »; le métier de policier s'est alors révélé pour elle, comme une évidence.
Sur les conseils de sa famille, elle poursuit ses études après son bac et décroche un BTS en commerce international. Consciente que l'échec est toujours possible, elle s'assure un bon bagage scolaire avant de se lancer dans les concours. Elle s'inscrit aux épreuves de gardien de la paix et d'adjoint de sécurité. Mais Louise ne veut pas perdre de temps. Sur le site internet du Service Civique, elle postule pour une mission au commissariat de Strasbourg.
Source et suite du témoignage http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-police/Une-volontaire-du-Service-Civique-au-commissariat-de-Strasbourg

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[SERVICE CIVIQUE] Intégration de deux candidates au sein du Groupement de la gendarmerie de la Marne.
Source : Gendarmerie de la Marne·mardi 8 mars 2016 facebook
 
Crée par la loi du 10 mars 2010, le service civique offre à tout volontaire l'opportunité de servir les valeurs de la République et de s'engager en faveur d'un projet collectif, en effectuant une mission d'intérêt général ou en concourant à des missions de défense, de sécurité civile et de prévention.
Le groupement de gendarmerie départemental de la Marne intègre cette année dans ses rangs deux candidates qui se voient confier des missions à caractère exclusivement préventif.
Les engagés du service civique ont vocation à travailler en appui d'un militaire de la gendarmerie. Cette année, le groupement de la gendarmerie départemental de la Marne, en lien avec la Préfecture de la Marne, a proposé deux postes au sein de l'Agence nationale du service civique :
- l'un, au sein de la Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ)
- l'autre, au sein de l'escadron de sécurité routière de la Marne. 
Sous la tutelle du capitaine, adjoint au commandant de l'escadron de sécurité routière de la Marne et de l'adjudante-chef Cdt la Brigade de la prévention de la délinquance juvénile, les deux candidates vont effectuer pendant huit mois, à raison de 35 heures par semaine, une activité variée tout au long de leurs missions.
En secondant un gendarme de l'escadron départemental de sécurité routière, l'engagé du service civique se déplace au sein des établissements scolaires du département de la Marne pour animer la piste de sécurité routière au bénéfice des écoliers.
Cet été, avec les gendarmes du poste provisoire de la commune de Giffaumont-Champaubert au lac du der, elle participera par exemple, aux actions de prévention et de sensibilisation à la délinquance par la distributions de dépliants sur les plages, auprès des commerçants afin de sensibiliser la population à la lutte contre les vols.
Au sein de la Brigade de prévention de la délinquance juvénile, la volontaire du service civique participe, avec les gendarmes habituellement en charge des actions de prévention, à l'animation des séances de sensibilisation à l'éducation et à la citoyenneté, pour la prévention des violences scolaires par exemple ou à des actions de proximité avec les jeunes, notamment dans les quartiers sensibles, organisées en partenariat avec les différents services de l'État, les collectivités ou les associations sur des thématiques variées (harcèlement, dangers d'internet, addictions, radicalisation…).
Par leur action, ces deux candidates viennent compléter les dispositifs existants en apportant un point de vue extérieur à l'institution dans le cadre des actions menées au bénéfice des jeunes et de leurs parents.

Hors ligne Chantal Grondin

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Merci bcp à tous pour toutes ces informations! Elles sont très utiles et importantes! :D
PUB proscrites

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Chantal, heureux que cela vous plaise et vous soit utile.... pensez vous en profiter ?

Citer
Un Service Civique ne doit pas se substituer à un emploi, un stage ou du bénévolat.
Le volontaire, qui souscrit un engagement avec la police ou la gendarmerie, réalise des missions de prévention de la délinquance exclusivement. Toute mission à caractère opérationnel est proscrite.

Le ministère de l’Intérieur propose 6 types de missions :
    Appui et soutien dans le cadre des actions de prévention menées en direction des jeunes ;
    Appui et soutien dans le cadre des actions d’éducation et de prévention dans le domaine de la sécurité routière, notamment au sein des établissements scolaires ;
    Appui et soutien dans le cadre des missions de prévention au bénéfice des personnes âgées : opérations tranquillité seniors ;
    Appui et soutien dans le cadre des missions polyvalentes de prévention et de sensibilisation d’un public large ;
    Appui et soutien dans le cadre des missions de prévention à caractère expérimental ;
    Appui et soutien dans le cadre des missions de prévention des cambriolages.

Hors ligne Chantal Grondin

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Oui, bien sur, quand cela sera nécessaire!
PUB proscrites

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[VU A LA TÉLÉ]

Selon le Lieutenant Colonel Bruno Roguiez de la Gendarmerie de l'Hérault l'objectif du service civique est d'encourager les jeunes engagés à vivre une expérience formatrice et valorisante en s'investissant dans une mission d'intérêt général.
Le temps passé au sein de la gendarmerie devrait leur permettre d'acquérir et de développer des connaissances et des compétences professionnelles.

La gendarmerie a besoin de recruter dans ses rangs des jeunes engagés pour accompagner et soutenir l'action des gendarmes chargés de missions de prévention sur le terrain, voire pour accueillir du public et apporter une expérience extérieure à l'institution, un « regard jeune » sur le contenu de nos actions de prévention.

Vidéo sur http://www.tvsud.fr/open_article/lunel-aurelie-boudes-service-civique-a-gendarmerie/JT_PAD_SERVICE-CIVIQUE_140416-CD

Dans la région, sept jeunes sont en service civique en gendarmerie, trois sont dans les brigades de Lunel et Castelnau-le-Lez dans l'Hérault. Parmis eux, Aurélie Boudes, 25 ans, à Lunel. Elle a comme principale mission d'accompagner les gendarmes au sein des établissements scolaires pour faire de la prévention sur différents thèmes (alcool, drogue, cigarette etc.)
 
Céline Durchon - TVSud