Auteur Sujet: Noël : que faire de votre sapin naturel une fois les fêtes terminées ?  (Lu 5267 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 7086
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Plutôt que de l'abandonner sur le trottoir, le roi des forêts peut resservir chez vous ou dans les jardins municipaux.

 Explications.

À Noël, les Français plébiscitent de plus en plus les sapins naturels, puisqu'ils représentent 89 % des ventes (5,7 millions d'arbres) d'après une récente étude.
Pourtant après les fêtes, le conifère devient vite encombrant et il peut être tentant de l'abandonner sur un trottoir. Sachez qu'une telle action est une mauvaise idée car le dépôt sauvage est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros.

 Voici quelques conseils qui lui permettront d'avoir une seconde vie.

Déposez-le
De nombreuses municipalités proposent la collecte des résineux. Pour connaître les modalités de ramassage, contactez le service de ramassage de déchets verts de votre commune.
Vous pouvez aussi choisir de le déposer dans un point de collecte dédié à la déchèterie la plus proche de chez vous.
Depuis quelques années, certains magasins et jardineries vous proposent de le rapporter après les fêtes, et vous offrent en échange un bon d'achat.
La récolte d'une tonne de conifères permet ainsi d'obtenir 300 à 400 kg de compost.

Votre arbre peut aussi être broyé : les copeaux de bois pourront servir de paillage au sol pour protéger les plantes du froid tout en enrichissant les sols. Cette solution a le mérite, en plus, d'être totalement écologique.

Seuls les sapins naturels peuvent être recyclés. Si de la mousse blanche a été appliquée dessus, ils devront faire l'objet d'un traitement spécifique en déchèterie.

Gardez-le
Si vous avez opté pour un arbre en pot, il a donc conservé une partie de ses racines. En ayant entretenu le conifère grâce à un arrosage fréquent et en le maintenant le plus éloigné possible du chauffage de la pièce, il a donc de grandes chances pouvoir être replanté dans votre jardin.
Pour le réadapter petit à petit aux températures hivernales, mettez-le d'abord quelques jours dans une pièce plus froide de la maison, mais lumineuse. Puis, viendra le moment de le replanter.

Si vous voulez le conserver sans le planter, il est également possible de le garder dans son pot en extérieur et de le rempoter tous les deux ans environ pour lui permettre de continuer sa croissance.

Réutilisez-le
Même si le résineux n'est pas la meilleure essence à brûler dans la cheminée, il peut toutefois servir en dépannage pour se chauffer ou pour allumer un barbecue. Mais avant de le réutiliser, il faut néanmoins attendre que l'écorce se sépare facilement du corps, signe que le bois est devenu bien sec. Pour ce faire, il faut compter entre 24 et 36 mois.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 7086
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Noël : comment prolonger la durée de vie de votre sapin naturel ?

Achat, conservation, entretien...
La Dépêche du Midi vous donne cinq conseils pour vous assurer que votre sapin survive (au moins) jusqu'à la fin des Fêtes.

C'est un incontournable des fêtes pour un salon à l'ambiance chaleureuse.
L'achat du sapin, plus particulièrement de types naturels, reste une tradition appréciée dans l'Hexagone : près de 6 millions de Français s'y prêtent chaque année. Mais comment s'assurer que notre arbre de Noël garde bonne mine tout au long du mois de décembre, et même au-delà ?

Une durée de vie qui dépend de la variété
La majorité des sapins naturels vendus en France sont cultivés spécialement pour Noël.
Les deux principales variétés vendues en France sont le Nordmann, aux aiguilles plus résistantes, et l'Épicéa, connu pour être plus odorant. Les sapins coupés ne durent pas plus de quelques semaines. Un arbre de type Epicéa se conservera jusqu'à 3 semaines. Un Nordmann pourra lui durer jusqu'à 8 semaines.

La fraîcheur, gage de longévité
Pour prolonger sa durée de vie, vous pouvez tout d'abord retarder au maximum son achat, pour s'assurer qu'il ne fasse pas grise mine le soir du réveillon. Une fois que vous vous décidez à l'acheter, assurez-vous de la fraîcheur de celui-ci. Vérifiez que les aiguilles ne tombent pas facilement en passant le doigt l'inverse du sens de la pousse, recommande le magazine "Esprit d'ici". Si les épines tombent, optez pour un autre arbre, plus frais.

La chaleur, ennemi numéro un de votre sapin
Une fois chez vous, gardez votre arbre dans une pièce fraîche et ombragée. Vous pouvez même le conserver à l'extérieur quelques jours et le rentrer un peu plus tard. Une fois à l'intérieur, assurez-vous que la température de la pièce où vous placez votre arbre ne dépasse pas les 22°C et ne le surchargez pas. Pour éviter qu'il ne s'assèche et perde ses aiguilles trop rapidement, vous devez par ailleurs veiller à le tenir éloigné de toute source de chaleur ou de lumière. Pas de sapin près de la cheminée donc, même si le cadre est séduisant, d'un radiateur ou des fenêtres. Évitez également les courants d'air.

L'hydratation, clé d'une meilleure conservation
Comme pour n'importe quel végétal coupé, il faut arroser votre sapin. Pour conserver son hydratation, vous pouvez le placer "dans un pied à réserve d'eau par exemple", recommande Frédéric Naudet, président de l'Association française du sapin de Noël naturel, à Europe 1. Vous pouvez également améliorer la longévité de votre arbre en humidifiant son socle ou sa base et ses aiguilles, deux à trois fois par semaine, pour que là aussi, il ne s'assèche pas trop rapidement. Veillez préalablement à retirer toute guirlande électrique avant de mouiller votre sapin.

Un arbre en pot, une option sur le long terme
Enfin, d'autres options existent pour profiter de son sapin sur le long terme. Privilégiez l'achat d'un arbre en pot. Une fois acheté, vous pouvez le laisser à l'extérieur. Quand vous le rentrez en intérieur, entreposez-le dans un endroit frais et ombragé pour éviter le choc thermique. Vous pourrez après les fêtes le replanter pour lui donner une seconde vie.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 7086
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Sapins de Noël : coût, durabilité, impact environnemental... Quel modèle choisir ?

Naturels, artificiels, en bois ou encore à faire soi-même...
De nombreux modèles de sapins de Noël existent pour agrémenter vos salons pendant les fêtes.

C'est le moment de choisir son sapin de Noël. La Dépêche du Midi vous donne quelques conseils pour acheter celui qui vous convient le mieux... à moins que vous ne préfériez le fabriquer vous-même.

Quel coût ?

Sapins naturels
Pour les sapins naturels, il faudra généralement débourser entre 20 et 30 euros. Les deux principales variétés vendues en France sont  le Nordmann, aux aiguilles plus résistantes, et l'Épicéa, connu pour être plus odorant. Pour un gage de qualité, des labels existent comme le Label Rouge, Agriculture Biologique ou encore la certification "Plante Bleue" pour un arbre plus respectueux de l'environnement.

Sapins artificiels
Si vous optez pour un sapin artificiel, comptez autour d'une dizaine d'euros pour les modèles les plus petits et les moins onéreux, à plusieurs centaines d'euros pour les plus élaborés.

Autres modèles
Il existe par ailleurs d'autres options, pour des budgets différents. En bois, en carton, en métal... Comptez entre 20 et 30 euros pour les plus simples à plusieurs centaines d'euros pour les plus design.

Sapins DIY
Certaines enseignes vous proposent de fabriquer votre propre sapin DIY, avec quelques outils de bricolage, généralement pour un budget compris entre quelques euros jusqu'à une cinquantaine pour des modèles plus poussés. Vous pouvez même fabriquer votre sapin avec des objets de récupération pour un noël plus économique.

Quel impact sur l'environnement ?

Sapins artificiels
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le sapin artificiel n'est pas l'option la plus respectueuse de l'environnement, malgré son caractère réutilisable. Fabriqués en plastique à partir de dérivés de pétrole très polluants, ces sapins sont souvent importés de Chine. Leur empreinte carbone est donc mauvaise, d'autant plus qu'il n'est pas biodégradable.

Sapins naturels
La majorité des sapins naturels vendus en France sont cultivés spécialement pour Noël et non pas coupés en forêt. Ils captent ainsi le CO2 pendant leur croissance, produisent de l'oxygène et participent à réduire l'effet de serre, rapporte le site du ministère de l'agriculture. Privilégiez des arbres de production française pour ne pas alourdir son bilan carbone. N'oubliez pas de donner une seconde vie à votre sapin naturel : vous pouvez le replanter dans votre jardin si vous l'achetez en pot, le ramener en jardinerie, le déposer dans un point de collecte pour qu'il soit recyclé...  Attention néanmoins aux arbres floqués, recouverts de produits chimiques, qui ne sont, eux, pas recyclables.

Autres modèles
Il existe également des options encore plus respectueuses de l'environnement comme les modèles en bois, en carton, ou en métal. Vous pouvez par ailleurs fabriquer vous-même votre sapin avec des outils de bricolage ou des objets de seconde main. Une option qui en plus d'être économique, est plus verte.

Quelle durabilité ?

Sapins artificiels
L'avantage du sapin artificiel est qu'il est réutilisable. En moyenne, ce dernier a une durée de vie d'environ 6 ans. Une longévité qui n'est malheureusement pas assez longue pour amortir son impact sur l'environnement : il faudrait le garder pendant 20 ans pour rendre son bilan carbone favorable, rapporte le site Futura.

Sapins naturels
Les sapins coupés ne durent pas plus de quelques semaines. Un arbre de type Epicéa se conservera jusqu'à 3 semaines. Un Nordmann pourra lui durer jusqu'à 8 semaines. Pour prolonger sa durée de vie, retardez au maximum l'achat, veillez à ne pas le conserver près d'une source de chaleur ou de lumière. Vous pouvez humidifier le socle et les aiguilles de votre sapin (sauf si vous y mettez une guirlande électrique) pour ne pas qu'il s'assèche trop rapidement. Vous pouvez enfin opter pour un arbre en pot que vous pourrez ensuite replanter pour lui garantir une seconde vie.

Autres modèles

Un sapin en bois ou en métal aura logiquement une plus longue durée de vie, à condition d'en prendre soin et de ne pas l'exposer à l'humidité ou la chaleur par exemple.