Auteur Sujet: Noyade piscine : Profitez de votre piscine en toute tranquillité !  (Lu 1622 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Chaque année, malgré l'obligation d'équiper les piscines d'un dispositif de sécurité, de jeunes enfants se noient. La vigilance des adultes reste indispensable pour éviter ces accidents.
Citer
Un garçon de trois ans est mort noyé dimanche en fin de journée dans la piscine hors-sol du jardin familial ont annoncé les secours.
Selon ces derniers, la victime aurait échappé à la vigilance de ses parents. Ceux-ci ont alerté les secours peu avant 19h30 après avoir découvert leur enfant inanimé dans la piscine de leur résidence. Malgré les efforts des pompiers et du Samu dépêchés sur place, l’enfant n’a pu être ranimé.
Une enquête de gendarmerie a été ouverte afin de déterminer les circonstances du drame.

Noyade enfant : Précautions à prendre pour éviter la noyade des enfants  8)
La moitié des noyades d’enfants sont survenues en piscine privée. Afin de réduire le nombre de ces noyades, la loi du 3 janvier 2003 a rendu obligatoire l’installation d’un dispositif de sécurité normalisé autour des piscines privées à partir de 2004.
Même en présence d’un dispositif de sécurité autour de la piscine, des accidents sont quand même survenus.
Il est donc important que ces dispositifs soient conformes aux normes mais aussi qu’une surveillance permanente et rapprochée des jeunes enfants soit exercée par un adulte responsable.
De nombreux travaux ont montré en France et à l’étranger, qu’un certain nombre de noyades d’enfants pourraient être évitées, particulièrement en piscine privée. Les campagnes de prévention des noyades d’enfants en piscine insistent sur la prévention tels que l’apprentissage de la nage dès le plus jeune âge mais l’âge de 6 ans est le plus approprié pour que l'enfant absorbe la formation, l’équipement des enfants de brassards ou mieux de gilet et la mise en place de dispositifs de sécurité efficaces pour les piscines privées afin d'éviter la survenue des accidents de noyade ne vous exonère pas de votre vigilance d'adulte.

Apprenez les gestes qui sauvent en passant le brevet de secourisme le PSC.1

Prévention de la noyade chez l'enfant :
• Entrez de manière progressive dans l'eau, particulièrement lorsque l'eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil.
• Évitez les expositions au soleil trop prolongées (risque d'hydrocution).
Équipez votre piscine (enterrée ou semi enterrée) d'un dispositif de sécurité. La loi prévoit 4 dispositifs :
• Les barrières, abris de piscine ou couvertures : ils empêchent physiquement l’accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade.
• Les alarmes sonores : elles peuvent informer de la chute d’un enfant dans l’eau (alarmes d’immersion) ou de l’approche d’un enfant du bassin (alarmes périmétriques), mais n’empêchent pas la noyade.

ATTENTION ! Ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Pensez à poser à côté de la piscine une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible en composant le 112.
Après la baignade, pensez à sortir tous les objets flottants, jouets, bouées, objets et à remettre en place le dispositif de sécurité.
Si vous avez une piscine ‘‘en kit’’ (qui n’est pas enterrée dans le sol), retirez l’échelle après la baignade pour en condamner l’accès.

Noyade et hydrocution : Noyade et hydrocution sont deux choses différentes !
L'hydrocution est une syncope thermo différentielle qui survient souvent après une exposition prolongée au soleil. La température de la peau augmente et les capillaires cutanés s’ouvrent pour favoriser l’évacuation de chaleur en excès sous forme de sueur. Une immersion brutale provoque la fermeture de ces capillaires sous l’effet du refroidissement de la peau et une brusque augmentation de la masse sanguine qui afflue au niveau du coeur.
Un mécanisme réflexe entraîne une diminution de la fréquence cardiaque et, donc, une baisse de l’apport en O2 au niveau du cerveau, ce qui provoque une syncope et la noyade.

Il y a une différence entre une noyade par hydrocution où la victime coule aussitôt et celle par immersion où, en règle générale, il y a résistance. Dans le premier cas, l’eau ne pénètre pas dans les poumons, au contraire, dans le second, c’est la cause de la noyade.
Si la première est brutale et immédiate, la seconde peut réclamer plusieurs minutes.

Prévention de l'hydrocution :
• ne jamais s’immerger brutalement (saut ou plongeon), surtout après une exposition au soleil ou un repas copieux et arrosé.
• s’immerger, au contraire, de façon lente, en se mouillant préalablement la nuque, la poitrine et l’abdomen.
Les signaux d’alarme de l’hydrocution :
• sensation de chaleur à la face interne des cuisses, sur le ventre ou les bras avec apparition de rougeurs ou de démangeaisons ;
• sensation anormale, plus ou moins brutale, de fatigue extrême, de malaise général ou d’eau glacée ;
• vertiges, bourdonnements d’oreilles, douleurs brusques au front ou à la nuque ;
• troubles oculaires : vue brouillée, mouches lumineuses, voile noir ;
• douleurs abdominales, crampes musculaires ou douleurs des genoux, des coudes.

Il existe toujours au moins une dizaine de secondes entre le premier signal d’alarme et la syncope, ce qui permet au nageur averti de sortir de l’eau ou tout au moins de se rapprocher de la rive et d’appeler au secours.

Source : http://www.noyades.com/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Citer
Une femme de 33 ans a fait un malaise cardiaque, samedi 6 juin 2015, en fin de matinée, à la piscine en plein air de Rugles (Eure), à la frontière avec l’Orne. Le maître-nageur a tenté de la ranimer avec un massage cardiaque. Les sapeurs-pompiers et le SMUR, arrivés rapidement sur les lieux, n’ont rien pu faire pour la sauver.
Dimanche 24 mai 2015, vers 18h, un enfant de trois ans avait été sauvé de la noyade,

Les étapes physiques d'une noyade :
La noyade commence à la perte de connaissance du nageur, consécutive à une apnée prolongée, une crise d'épilepsie, une crise cardiaque, une syncope, une chute ou un choc violent, l'épuisement, ou bien encore à cause d'une méconnaissance des techniques de la nage.
Dans la grande majorité des cas, une importante quantité d'eau pénètre dans les poumons de l'accidenté qui coule alors vers le fond du bassin où il s'immobilise. Plus rarement, une apnée réflexe se produit lors de la perte de conscience, ce qui préserve les poumons de toute entrée d'eau. Le noyé se stabilise alors juste sous la surface de l'eau.

Dans les deux cas, la fonction respiratoire se trouvant interrompue, les fonctions vitales (notamment cérébrales) ne sont plus assurées que par l'oxygène résiduel présent dans le sang à l'instant de la perte de connaissance.

Le compte à rebours commence pour sauver l'accidenté :
- A compter de la perte de connaissance, on considère qu'un sauveteur dispose de moins de 3 minutes pour porter secours au noyé
- Si les secours ont lieu entre 3 et 5 minutes après la perte de connaissance, le noyé peut être sauvé, mais il risque de conserver des séquelles, de gravité variable.
- Au-delà de 5 minutes, le décès devient très probable  :'(

Véritable " troisième œil du Maître Nageur ", le Système Poséidon scrute en permanence le volume d'eau du bassin, et donne immédiatement l'alerte dès qu'un événement suspect caractéristique d'une noyade est détecté. Il contribue ainsi à gagner les secondes qui sauvent, et permet d'accroître la rapidité de détection et d'intervention et d'optimiser la chaîne de survie.


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Noyade piscine : Profitez de votre piscine en toute tranquillité !
« Réponse #2 le: 07 juillet 2015, 12:09:27 »
LES DANGERS D'UNE PISCINE  :(
La piscine est un moyen irremplaçable de se détendre, de bouger, de rire entre amis. Mais n’oublions pas qu’elle constitue un danger, en particulier pour les enfants. Les jeunes enfants ne réalisent pas ce danger et peuvent se noyer sans se débattre. Immergé moins d’une minute, un enfant peut être sauvé. Jusqu’à trois minutes sous l’eau, il encourt de graves séquelles à cause du manque d’oxygénation, et au-delà de 10mn il y a peu de chance que l’enfant ne survive et s'il y arrive il peut avoir de graves séquelles pour cause de manque d'oxygène au cerveau !
Hélas les noyades des enfants sont très fréquentes, notamment dans les piscines familiales privées. L’insouciance des propriétaires de piscine peut avoir de très graves conséquences. Ne prenez pas un tel risque : sécurisez votre piscine pour encore plus de confort et de tranquillité !

Loi et dispositifs de sécurité  8)
La loi engage les propriétaires de piscines privées (enterrées ou semi enterrées) à mettre en place certains dispositifs de sécurité autour de leur piscine.
Ces équipements permettent de prévenir et d’éviter la noyade des enfants, en particulier les enfants de moins 5 ans :
- L’alarme de piscine, immergée ou périphérique, sonne si votre enfant chute dans la piscine ou s’il s’en approche.
- La couverture de sécurité se déroule sur l’eau de la piscine. Elle doit être assez solide pour retenir un enfant. Plusieurs types de volets ou de bâches de protection existent.
- La barrière ou clôture de piscine permet de fermer totalement l’accès au bassin.
- L’abri de piscine rend également votre piscine inaccessible : elle devient presque une piscine intérieure. L’abri de piscine a d’autres fonctions de confort et de protection.
Ces dispositifs doivent se conformer aux exigences minimales de sécurité indiquées par les normes AFNOR.
Lors de l’achat d’une de ces installations, vérifiez qu’elle contient les indications importantes telles que les coordonnées du fabricant, une notice d’installation et d’utilisation, un guide d’entretien, des conseils de sécurité, et la mention « pour piscine ». Par ailleurs, le fonctionnement des dispositifs de piscine doit régulièrement être contrôlé.

Quelques règles toujours essentielles pour la sécurité :  ::)
Pour la sécurité des enfants, la surveillance d’un adulte reste primordiale !
Quand bien même votre piscine est sécurisée, un enfant ne doit jamais être sans surveillance. L’enfant est attiré par l’eau, inconscient du danger et parfois même imprudent. Il faut toujours qu’un adulte surveille activement l’enfant qui joue au bord de la piscine.
En plus de cette surveillance, il est nécessaire de respecter quelques règles :
- Ne jamais laisser un enfant seul près d’un point d’eau.
- Équiper les enfants de brassards, maillots flotteurs ou bouées (ce qui ne remplace quand même pas la surveillance).
- Connaître les premiers gestes qui sauvent... ( formez vous au secourisme obtenez votre PSC.1 )
- Apprendre à vos enfants à nager assez rapidement. Ils pourront profiter de leur piscine et vous serez davantage rassuré !
- Les produits de traitements de l’eau doivent être hors de portée des enfants.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Noyade piscine : Profitez de votre piscine en toute tranquillité !
« Réponse #3 le: 21 juillet 2015, 11:57:10 »
Des règles de prudence élémentaires sont à respecter scrupuleusement lors des baignades.  :-\
Au Temple-sur-Lot près de Villeneuve, une fillette de 3 ans a été retrouvée au fond d'une piscine hors-sol par la personne qui en avait la surveillance en ce lundi matin. Pendant quelques instants, pas plus de deux minutes selon les premières déclarations du seul témoin du drame entendu par les gendarmes, l'enfant a été laissée sans surveillance à proximité de l'eau.

N'entendant plus la fillette, l'adulte est revenue près de la piscine pour découvrir l'enfant inanimée au fond du bassin.
Les pompiers et le Samu sont intervenus pour apporter les premiers soins mais les urgentistes ont fait le choix d'évacuer la fillette par hélicoptère vers l'hôpital pour enfants de Bordeaux Pellegrin. Son état de santé était considéré comme très inquiétant avant son transfert.  :-[

Ce n'est pas le premier accident de ce type depuis le début de l'été alors que dans les derniers jours ou semaines, depuis le 1er juin, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé en France 275 noyades accidentelles, quatre sur dix ont été mortelles.

Surveillance sans faille ou plus de baignade  >:(

Les fortes chaleurs du mois de juillet ne sont pas étrangères à ce qui est qualifié de «très forte augmentation» du nombre d'accidents recensés. Dans une brochure éditée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), il est recommandé une «surveillance permanente des enfants par des adultes responsables» et invite les adultes à se baigner en même temps que les plus jeunes.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
La noyade sèche  :P

A l'approche des vacances, voici un sujet qui pourrait être utile de connaitre.

Quand on parle de noyade, on imagine forcément quelqu'un dans l'eau. La noyade sèche, bien que rare, existe pourtant et n'intervient pas en cas d'immersion dans un liquide.

D'après l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé), la noyade se définit comme une insuffisance respiratoire due à une immersion ou submersion dans du liquide. Elle survient lorsque de l’eau pénètre dans les poumons et que la respiration devient impossible. Le manque d’oxygène provoque alors un arrêt cardiaque, puis la mort. Une infime quantité d’eau (comme celle avalée quand on boit la tasse) peut suffire pour inonder nos poumons en quelques secondes. Parfois, la noyade peut intervenir plusieurs heures après la baignade (jusqu’à 72 heures plus tard). On parle dans ces cas de « noyade sèche » ou « noyade secondaire ». Et c'est malheureusement chez les enfants que ce type d’accident est le plus courant.

Attention cependant : Boire la tasse arrive fréquemment et ne conduit pas toujours à une noyade à sec, fort heureusement. En toussant un peu, on arrive en général à expulser l'eau. Les noyades sèches peuvent ainsi plutôt intervenir à la suite d’une noyade évitée, à laquelle personne n'a fait attention.

Pour une noyade sèche, certains symptômes doivent vous alerter. Si votre enfant présente des difficultés à respirer, une fatigue extrême après un passage dans l'eau, si son teint devient plus grisâtre, qu'il tousse, qu'il change de comportement (un peu plus maussade, râleur) ou si des bulles sortent de sa bouche... cela peut être inquiétant.

Restez donc vigilants, jusqu'à quelques heures après le passage dans l'eau. Tous ces symptômes sont en effet le résultat d’un manque d'oxygène au cerveau, qui peut conduire à un œdème pulmonaire.

Au moindre doute, n'hésitez pas à consulter un médecin en urgence ou composez le 15/112 : prise à temps, une victime de noyade sèche peut être sauvée.

Source https://www.facebook.com/Catsuf/