Auteur Sujet: Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH  (Lu 56086 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« le: 18 mai 2012, 14:21:40 »
Une nouvelle règlementation européenne de la sécurité des vols, applicable en 2014, obligera les Secours Médicaux d'Urgence par Hélicoptère (SMUH) à avoir soit un 2ème pilote soit 1 assistant de vol lors d'interventions primaires.

Pilote d'hélicoptère au SAMU, je tiens à vous informer de la tenue d'un colloque à Hyères sur le nouveau métier d'assistant de vol SAMU.

Les procédures françaises HEMS (SAMU) vont évoluer en 2012. En Avril 2012, la France entrera dans une période de transition en ce qui concerne l'application des règles de l'AESA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) dans les transports publics héliportés Sanitaire, qui doivent être appliquées en 2014 au plus tard.
En conséquence, l'Organisation Castel-Mauboussin ( www.castel-mauboussin.com ), en partenariat avec l'organisation française SAMU national (ANSMUH www.smuh.fr), du Centre hospitalier Toulon-La Seyne sur Mer, et de la Base Navale Air de Hyères, vont organiser un séminaire à Hyères, le 21 et 22 Juin 2012.
Les nouvelles règles européennes en vol HEMS, le membre de l'équipage HEMS (parcours de formation), les vols JVN (Jumelles à vision Nocturne), et le handicap dans le domaine aérospatial seront les thèmes abordés.

Vous voulez en savoir plus sur la mise en place des nouveaux textes européens sur les vols HEMS ?
Informations et réservations sur: http://colloque.smuh.fr


Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #1 le: 18 mai 2012, 17:47:03 »
Le rôle de l’assistant de vol au sol :
• Prépare le dossier de vol
• Mise en œuvre de l’aéronef
• Participe avec le pilote au nettoyage et à l’entretien quotidien de l’appareil
• Participe avec l’IDE à la désinfection de la cellule et du matériel sanitaire
• Participe avec le médecin et l’IDE à l’entretien et à la vérification du matériel sanitaire
• Assistance pour les mesures de sécurité rotor tournant (embarquement, débarquement et plein)

Le rôle de l’assistant de vol en vol :
• Navigation
– Lecture de carte, mise en œuvre des moyens de navigation, de radio-navigation, GPS
– Aide à la navigation sous JVN (Jumelle à vision Nocturne)
• Télécommunications
– Sélection et affichage des fréquences
– Gestion du réseau radio pompiers (SDID, COS,…)
– Gestion du réseau radio SAMU
• Observation
– Prévenir les collisions
– Recherche visuelle de la zone de poser
– Assistance pour la détection des obstacles durant les phases d’approches et de décollage

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #2 le: 19 mai 2012, 11:16:12 »
Bonjour et bienvenue HELISMUR ou peut être Adrien ?  -http://jacky.brouze.ch/Main.php  http://jacky.brouze.ch/Tutos/index.php
Comme mon métier c'est d'être curieux j'ai consulté l'ami google qui m'a offert ces infos déposées dans d'autres forum : http://smuh.forumdediscussions.com/t300-presentation-projet-handi-helico-hopital

Suites à différentes questions posées par des membres du forum je vous apporte quelques éléments importants sur l'action menée autour du projet "HANDI HELICO HOPITAL"

l'idée générale, développée par Castel-Mauboussin (ACM), avec le docteur Lambert, et la direction de l'hôpital de Toulon (en accord avec l'exploitant SAF), vous est présentée ci-dessous.

Dans quelques temps, environ 130 postes de "copilotes" ou d "assistant de vol" devraient être créés à bord des hélicoptères des SMUH.
Après étude du projet de l’AESA (NPA OPS 2009/02 consultable sur http://smuh.forumdediscussions.com/t18-easa-npa-2009 )
et des différents types d'exploitation des HEMS (en Europe et en France -NHV compris), l'hôpital de Toulon a décidé de mener une étude (avec l’exploitant et l’ACM), sur le rôle et les compétences à demander aux futurs postulants.

Le cadre de cette expérience est très balisé. Il a été travaillé par une équipe pluridisciplinaire: pilotes, assistants de vol d'autres secteurs d'activités, syndicalistes, médecins, administratifs et fonctionnaires. Nous l'avons présenté à la DGAC ainsi qu’à deux membres du SNEH. Celle-ci a pour but d’expérimenter l’intégration professionnelle de personnes titulaires d'une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) via une formation d’«assistant de vol» . Ces mêmes personnes pourraient ainsi postuler en 2012, aux recrutements qui seront ouverts.

Les grandes lignes à retenir sont les suivantes:

- Notre action est au bénéfice de tous, notamment au profit des anciens de la profession (pilotes, mécaniciens navigants…), victime d’un accident de la vie (maladie, traumatismes, etc…). Tous peuvent demander que leur cas personnel soit étudié, afin de vérifier l’adéquation entre leur nouvelle situation de santé et les fonctions de navigant au sein des SMUH.

- Le cadre juridique qui leur est appliqué a été mis en place par la DGAC, en concertation avec le CMAC (Conseil Médical de l’Aéronautique Civile), ceci après démonstration de faisabilité en opération. Le principe à respecter est le suivant : le handicap doit toujours être compatible avec la mission à remplir.

- Sur la base de l’expérience de l’ACM (onze ans), nous avons pu démontrer que beaucoup de personnes, atteintes d’une pathologie dite "invisible", ont les qualités nécessaires pour suivre avec succès les formations de navigants (pilotes, opérateurs-systèmes embarqués, assistants de vol…) et leur intégration professionnelle dans des entreprises privées ou publiques.

- Définition du mot "handicap": seule les CDAPH ( Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) sont habilitées à délivrer cette qualité.
Il ressort des statistiques que 80% des personnes reconnues "handicapées" ont un handicap dit « invisible ». Seulement 3% ont un handicap de type "paraplégie" comme vous avez pu le voir dans notre petite vidéo sur notre site Internet.

- Les personnes titulaires d'une RQTH souhaitant postuler à une formation d’assistant de vol en SMUH, devront démontrer que leur pathologie est pleinement compatible avec la fonction "assistant de vol" (voir pilote).
Bien amicalement.


Le livre blanc de l’hélicoptère sanitaire en France

 Des hélicoptères sanitaires,  pour quoi faire ?

La politique de santé actuelle prévoit que la sécurité et la qualité des soins reposent sur des établissements qui possèdent des équipes suffisamment nombreuses et entraînées. Chaque patient, où qu’il se trouve, doit pouvoir être traité dans un centre approprié à sa pathologie. Il est donc nécessaire de pouvoir transporter ces patients au sein des réseaux constitués par les « Communautés Hospitalières de Territoires »  Implanter les HéliSmur selon la loi des 30 minutes pour la couverture primaire .....
[............]
Les conditions nécessaires.
http://www.samu-de-france.fr/fr/ressources_pro/informations/information_ca/front/afficher/?id_actu=452

Pour pouvoir effectuer avec pertinence ces missions HéliSmur, un certain nombre de conditions doivent être remplies.

    * Les établissements de soins doivent disposer d’aires de poser répondant aux critères réglementaires ;
    * Les transporteurs doivent disposer d’hélicoptères possédant les performances correspondant aux missions ;
    * Ces HéliSmur doivent être servies par des équipages compétents, mis à la disposition des hôpitaux par des opérateurs dans le cadre de contrats adaptés aux contraintes réglementaires et opérationnelles ;
    * Les vols doivent être réalisés en suivant des procédures strictes pour garantir en permanence la sécurité des patients, des équipes et des tiers. Ces procédures doivent pouvoir s’adapter aux conditions climatiques imposées par l’urgence, quelle que soit l’heure de survenue de la mission héliportée ;
    * Les soins médicaux réanimatoires doivent pouvoir être dispensés selon les données actuelles de la science ;

Toutes ces contraintes occasionnent de multiples difficultés que ce Livre Blanc pointe. Ce document propose des pistes de solutions.
2.    Les machines
2.1. Les besoins

Pour réaliser les missions prescrites par les médecins régulateurs de Samu, les hélicoptères doivent présenter les caractéristiques permettant d’embarquer :

    * un patient dont le poids et la taille sont conformes à la tendance actuelle (120 Kg - 2 m) en position couchée ou demi-assise,
    * une équipe médicale composée d’un médecin urgentiste et d’un infirmier DE, installés pour avoir tous les deux accès au patient (plus particulièrement à la tête et aux membres supérieurs),
    * un stagiaire, personnel en formation,
    * et deux pilotes aux places avant, effectif rendu nécessaire à court terme compte tenu de l’adoption de l’EU OPS, mis en œuvre au plus tard en avril 2012.

Cet hélicoptère biturbine devra disposer de la puissance nécessaire pour tenir le vol stationnaire hors effet de sol sur un seul moteur à la masse maximale autorisée (HES N-1) avec suffisamment de kérosène à bord pour effectuer sa mission, à l’altitude et à la température la plus pénalisante de la région d’opération.

Ces caractéristiques lui permettront d’utiliser les aires de poser les plus pénalisées par des obstacles sans avoir besoin de réaliser les hélistations onéreuses décrites au chapitre 3.

L’équipement de l’hélicoptère sera complet (IFR complet, capacité d’approche GNSS, pilote automatique). Une adaptation de la réglementation française est actuellement nécessaire. Un tel équipement permet, en Europe, de s’affranchir des conditions météorologiques dégradées (hors conditions givrantes).

Il faut noter qu’il sera probablement obligatoire que ces machines soient équipées de dispositifs « anti-collisions » dans le cadre des vols sans visibilité.

La suite sur les sites mentionnés  ;)

-http://www.saf-helico.com/fr/saf_helicopteres/secours/transports_sanitaires_helicopteres.php

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #3 le: 19 mai 2012, 11:39:53 »
Je ne suis pas Luc Adrien de l'organisation Castel Mauboussin, mais un des membres fondateur de l'association ANSMUH qui regroupe tous les corps de métier de l'urgence comme les pilotes SAMU, médecins, infirmiers, ambulanciers, brancardiers, etc.... (Association Nationale SMUH. http://www.smuh.fr/ ET http://colloque-smuh.blogspot.fr/ ).
Le projet Handi Helico fait partie de nos projets, mais il n'est pas le seul. Je tiens à ajouter que ce nouveau métier est ouvert à tous et toutes, et que la connaissance de notion paramédicale sera un plus. C'est pour cela que je me suis permis de relayer cette information sur votre forum.

Il est important pour ceux qui sont intéressés par ce nouveau métier de se renseigner rapidement ( Informations et réservations sur: http://colloque.smuh.fr ), et pourquoi pas commencer une formation courant 2013. Les premiers formés seront les premiers pris. Du moins c'est ma politique.

N'hésitez pas à transmettre autour de vous l'information de la tenue de ce colloque. Une inscription est obligatoire, car les places sont limitées.

Voici en résumé le programme de formation proposé par l'organisation Castel Mauboussin (Seul organisme actuellement à proposer cette formation):
FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 1 : vol à vue jour et nuit
•Théorie
–Formation théorique du pilote privé avion/hélicoptère
–Formation aux procédures radio en langue anglaise
•Pratique
–Formation brevet de base avion et navigation PPL
–Formation navigation en vol de nuit
–Formation sur simulateur hélicoptère: procédures opérationnelles
–Formation « Pinch Hitter » hélicoptère léger:pilotage de base

FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 2 : vol sous JVN et perfectionnement
•Théorie
–Approfondissement de la théorie hélicoptère
–Connaissance technique des JVN
–Approfondissement des procédures radio en langue anglaise
•Pratique
–Formation JVN sur simulateur hélicoptère
–Formation en vol de nuit sous JVN sur avion
–Formation en vol de nuit sous JVN sur hélicoptère

FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 3 : formation sanitaire
•Généralités (10h)
•Organisation des secours
•Organisation des SAMU
•Plans de secours (intégration des hélicoptères)
•Secret professionnel
•…
•Hygiène, désinfection et décontamination (10h)
•Participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale (50h)
– Formation théorique courte
– Formation pratique sur la mise en place du matériel
– AFGSU 1

Vous pouvez contacter pour la partie formation Mr Luc ADRIEN de la part de l'ANSMUH (Association Nationale du Service Médical d'Urgence Héliportés. http://www.smuh.fr/ . Association regroupant tous les acteurs de l'urgence héliportée comme les pilotes SAMU, médecins, infirmiers, ambulanciers, etc...). Nous travaillons ensemble sur ce projet.
Téléphone Mr Luc Adrien: 04 94 33 54 42

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #4 le: 03 juillet 2012, 17:00:36 »
Comme prévu trouvez ci-dessous le compte rendu du colloque:

COMPTE-RENDU DU COLLOQUE

JEUDI 21 ET VENDREDI 22 JUIN 2012

INTRODUCTION

La Base d’Aéronautique Navale d’ Hyères a accueilli ce premier colloque organisé par l’Association Castel-
Mauboussin, en partenariat avec l’Association Nationale pour le Service Médical d’Urgence par Hélicoptère
(ANSMUH), le Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon La Seyne sur Mer (CHITS) et la Marine Nationale.

Cet évènement avait pour thème principal la mise en place des nouvelles règles de vol européennes de l’European
Aviation Safety Agency (EASA) en matière de missions en Service Médical d’Urgence par Hélicoptère (SMUH), avec
en particulier l’arrivée d’un membre d’équipage dans le cockpit des appareils des SAMU : l’assistant de Vol

OUVERTURE

Olivier de Mazières, Secrétaire Général de la Préfecture, a ouvert le colloque et confirmé le soutien des services de
l’état à une telle initiative, encourageant également l’ouverture du centre école de formation aux assistants de vol,
dans le Var. Il s’est félicité de voir ce projet coordonné par l’ensemble des partenaires, garant de succès pour le
futur.

Le Commissaire Général de la Marine, Jean-Loup Velut , a quant à lui souligné l’importance les partenariats déjà
établis au sein des services de la Marine Nationale et l’intérêt de les étendre au sein des forces armées. Il a souhaité
à l’assemblée de fructueux échanges sur les sujets traités.


JEUDI 21 JUIN 2012

120 personnes inscrites à la première journée du colloque, avec le programme suivant :

- Retour d’expérience de la Marine Nationale en matière de cockpit mono pilote assisté, pour l’exploitation de son
nouvel hélicoptère NH90 Caïman. Les appareils de l’Etat (Forces Armées et Sécurité Civile) sont depuis longtemps
précurseurs dans la configuration des missions de secours en équipage mono pilote accompagné d’un assistant de
vol.

-La société NHV (Noodzee Helikopters Vlaanderen), représentée par Jean-Nicolas Collignon et Laurence Gallet, a
présenté son propre retour d’expérience dans le domaine, avec une configuration pilote + HCM (HEMS Crew
Member) dans les bases SAMU qu’elle exploite dans le nord de la France.

-La Direction de l’Aviation Civile, représentée par Louis Téodoro a rappelé les détails de la nouvelle réglementation,
en cours de mise en place, la date de mise en application étant passée d’avril à octobre 2012, suivie d’une période
transitoire de 2 ans. Les points particuliers de cette réglementation concernent la création de la classification « aire
de poser hospitalière » induisant la disparition des sites d’intérêts public (SIP) et la possibilité de réaliser des
transports inter hospitalier (TIH) entre deux hôpitaux, en régime de vol CAT (Commercial Air Transport) sans
agrément SMUH nécessaire, mais avec l’obligation d’une homologation CP1 sur la base SMUH de départ. Les vols de
secours dit « primaires » resterons quant à eux strictement du domaine du SMUH et donc restreints aux nouvelles
conditions de vol SMUH (membre d’équipage et agrément SMUH). Reste maintenant à définir les conditions de mise
en application de ces nouvelles normes, dont les exploitants demandent plus de détails quant à certaines conditions,
comme la définition de la zone géographique pour le travail de nuit avec un assistant de vol.

-L’ANSMUH, représentée par Thomas Clément, et la société NHV, représentée par Laurence Gallet, ont ensuite fait
le point du rôle et de la formation aéronautique de l’assistant de vol, tels que décrits dans la règlementation EASA et
l’OPS3 français. La présentation a soulevé de nombreuses questions quant aux fonctions attribuées à l’assistant de
vol, que certains professionnels de l’aéronautique et de l’Aviation Civile ont trouvé trop proches du domaine de
compétence du pilote. Le débat s’est clos sur l’intervention de Daan Remie, représentant l’European HEMS and Air
Ambulance Commitee (EHAC) et responsable des opérations aériennes de l’ANWB Air Ambulance, qui exploite les
hélicoptères sanitaires des Pays-Bas. Il a souligné que les autres pays européens travaillent de cette façon depuis
des années et qu’il peut être utile de s’intéresser aux centres de formation de ces exploitants européens.

L’ANSMUH, représentée par Mathieu Vandenavenne, et l’Institut pour l’Amélioration de la Sécurité Aérienne (IASA)
représenté par Luc Quintaine, ont présenté le vol sous Jumelles de Vision Nocturne et les particularités en matière
de sécurité des vols des missions avec intensification de lumière.

-Le CHITS, représenté par le docteur Romain Lambert, responsable du SMUR et du SMUH de Toulon, a expliqué
l’intérêt pour l’équipe médicale et les bénéfices pour le patient, du rôle sanitaire de l’assistant de vol. Il a ensuite
présenté les différentes parties du programme de formation.

- Cap Emploi, représenté par Isabelle Faure et Isabelle Martinet, ont exposé l’intégration du handicap dans la vie
professionnelle.

L’Association Castel-Mauboussin, représentée par Luc Adrien, a clôturé cette journée par une présentation du projet
Handi-Aéro-Compétence et du projet Handi-Hélico-Hôpital.

Le film, réalisé par TV83, qui n’a pas pu être présenté lors du colloque, pour des raisons techniques, est disponible
dans le dossier des actes.


VENDREDI 22 JUIN 2012

90 personnes, avec le programme suivant :

- la société SAF Hélicoptères (Service Aérien Français) représentée par Christophe Rosset, a présenté l’hélicoptère
tous temps. Les minimas IFR, l’absence de routes spécifiques et les contraintes de givrage posent les limites du vol
tous temps par les hélicoptères légers en opération SMUH.

- La société TELVENT, représentée par Alain Fremaux, a présenté son application météo Aviation Sentry Online
(ASO), bien ancrée dans le HEMS outre-Atlantique, qui propose une analyse et des modèles météo supplémentaires
à partir des données de Météo France sur notre territoire. Cela a été l’occasion de rappeler qu’un grand nombre de
stations météo ferment depuis plus d’un an maintenant. La couverture de données météo aéronautique par Météo
France se dégrade, limitant ainsi les capacités opérationnelles des hélicoptères en mission sanitaire, souvent obligés,
par absence d’information météo, de refuser des missions.

- L’APHM (Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille), représenté par Marc Fournier du SAMU 13, a clôturé
cette demi-journée par une présentation sur les évolutions du vol Ambulance et du SMUR héliporté, puis par une
présentation de l’aspect physiopathologique lié au transport héliporté, deux présentations qui ont captivées
l’attention des auditeurs, et nous ont donné plus de détails sur l’aspect régulation et médical des vols sanitaires.

CONCLUSION

Les quatre organisateurs majeurs ont clôturé le colloque :

- l’Association Castel-Mauboussin représentée par son président Luc Adrien,
- l’Association Nationale pour le Service Médical d’Urgence par Hélicoptère représentée par son président
Mathieu Vandenavenne,
- le Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon La Seyne sur Mer représenté par le Responsable du SMUR le
Dr Romain Lambert
- la Base d’Aéronautique Navale représentée par son commandant le Capitaine de Vaisseau Frédéric Babin-
Chevaye.


Ce colloque n’est que la première étape quant à la mise aux normes des appareils des SAMU en mission SMUH, il
faut maintenant que les conditions d’exploitations soient données aux exploitants par l’Aviation Civile et que les
premières formations et recrutement débutent afin de mettre la totalité de la flotte aux normes avant l’échéance de
2014.

L’Invitation a également été lancée pour le Colloque 2013. Il se déroulera en juin 2013 au CHITS de Toulon qui a
confirmé son soutien pour accueillir la prochaine édition.

D’ici là il est envisagée la constitution de groupes de travail afin de poursuivre les travaux.



PUBLICATION DES ACTES DU COLLOQUE

Les actes du Colloque font l’objet d’une publication, disponible auprès de l’ACM, de l’ANSMUH et sur le site
http://colloque.smuh.fr


REMERCIEMENTS

L’ensemble des organisateurs tient à remercier les forces armées françaises, en particulier la Marine Nationale,
acteur majeur du projet Handi-Hélico-Hôpital, grâce à qui le colloque s’est déroulé dans d’excellentes conditions
sur la BAN d’Hyères.

Les remerciements vont également à l’Armée de l’Air, l’Aviation Légère de l’Armée de Terre et le Service de Santé
des Armées qui apportent leur soutien et leur expérience dans ce projet, la Chambre de Commerce et d’Industries
du Var, tous les acteurs locaux des services de l’Etat et de l’Emploi et Euromed.

Remerciements également :

- aux partenaires industriels sur ce colloque, la société TELVENT et la société NSE industries, les sociétés
partenaires du projet d’expérimentation JVN en SAMU, complément du projet Handi-Hélico-Hôpital, les sociétés
Eurocopter, Hélisim, Thales, Photonis, MBH SAMU, MSA Gallet et l’APHM.

- à la Direction de l’Aviation Civile, et à ses personnels présents sur ce colloque pour les échanges sur les nouvelles
normes de vol.

-aux exploitants présents sur le colloque, NHV, SAF Hélicoptères, INAER, MBH et Luxembourg Air Rescue (LAR), et
aux constructeurs BELL Helicopter et MD Helicopter.

- à l’European HEMS and Air Ambulance Commitee et l’ANWB Air Ambulance pour leur expérience européenne en
matière de SMUH et de vol sous JVN et à la STAR Air Ambulance pour son expérience canadienne.

Enfin, remerciements :

-à l’ensemble des personnels des différents hôpitaux nationaux qui ont fait le déplacement pour s’informer sur la
mise en place de ces nouvelles règles d’exploitation.

- à tous les particuliers, médecins, ambulanciers, infirmiers, pilotes professionnels, venus des quatre coins de la
France pour en apprendre davantage sur ces nouvelles règles. Nous espérons que certaines de leurs questions
auront trouvé réponse lors de ces journées.

sp84200

  • Invité
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #5 le: 04 juillet 2012, 13:09:52 »
Merci hélismur pour ce CR,

Juste un petit pour dire que la garde aérienne Suisse de sauvetage vole depuis bien longtemps avec des assistants de vols et que pour rien au monde les pilotes de la Réga ne les échangeraient... Il est vrai que les assistants de vol ont un très gros niveau là-bas car ce sont des paramédics et que la formation d'assistant de vol est dispensée par la Réga elle-même... les équipages sont formés d'un pilote, un paramédic et un médecin. Ceux-ci effectuent des missions primaires de jour comme de nuit ainsi que les secondaires.

Bon courage à vous et souhaitons que les assistant de vol français ne se feront pas jeter dans la fosse aux lions, car apparemment certains pilotes ont du mal à accepter cette nouvelle profession.

En tout cas c'est un très beau défi que de créer cette nouvelle profession... BRAVO

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #6 le: 04 juillet 2012, 14:06:24 »
Effectivement, comme écrit dans le CR d'autres pays Européens fonctionnent de cette manière. Les textes Européens, qui doivent entrer en vigueur courant 2014 stipulent bien que cet assistant de vol peut est un paramédical.
Ce nouveau métier est ouvert à tous, et peu intéressé tous les passionnés d'aéronautique qui pour une raison ou une autre ne peuvent être pilotes professionnels.
Par contre, en France le mode de fonctionnement des hélicoptères SAMU est différent. Il s'agit d'un prestataire de service privé qui met à disposition un hélicoptère avec pilote à un organisme public. Le problème est que le paramédical est public, et par conséquent ne peut travailler dans le privé. C'est pour cela que les exploitants Français sont dans l'obligation d'employer une personne en plus, qui assistera l'équipe médicale et le pilote (Comme les hélicoptères Sécurité Civile d'ailleurs).
Merci beaucoup pour les encouragements.

Objectifs : http://www.intercariforef.org/
Devenir l'assistant du pilote de l'hélicoptère du SAMU, ainsi qu'une aide au personnel médical du SAMU, embarqué à bord.

Programme de la formation :
Aide au pilotage de l'hélicoptère:
- Assurer les liaisons radio avec le contrôle aérien
- Aide à la navigation, de jour comme de nuit
- Assurer la sécurité
- Aide à l'organisation des sauvetages
- Assurer le travail en équipage
Aide au personnel du SAMU
- Execution des soins et gestes d'urgence
- Participer à l'organisation des SAMU :
- Aide à l'acheminement des blessés, depuis le lieux de l'accident, vers l'hélicoptère.
- Assurer l'hygiène de l'hélicoptère
- Nettoyage - Gestion des déchets à bord
- Prévention des risques exceptionnels
- Mise en place des dispositifs médicaux
- Gestion des appareils sanitaires à bord
- Aide à la prise en charge de la douleur
- Aide à la prise en charge d'un nouveau-né
- Utilisation de l'incubateur
- Prises en charges psychologiques des patients
- Aide à la prise en charge d'une urgence psychiatrique
- Utilisation du matériel d'intubation-aspiration-ventilation-oxygenothérapie
- Monitorage de la saturation en oxygène
- Materiel trachéal
- Capnographie du patient
- Gestion du matériel du drainage pleural
- Utilisation des moniteurs paramétriques
- Monitorage de la pression artérielle
- Préparation et mise en route d'un pousse-seringue
- Matériel nécessaire pour pose d'un accès veineux
- Matériel d'immobilisation

FILM ASSISTANTS DE VOL CASTEL MAUBOUSSIN ICI

Hors ligne calamar

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #7 le: 26 juillet 2012, 10:26:11 »
Bonjour,
Je suis lyonnais à la recherche d'info concernant le SMUR et le SMUH (y'en a un ?) de LYON.
Je souhaite en effet me reconvertir dans un nouveau métier et je pense m'orienter vers le métier d'ambulancier. J'ai également entendu parlé du "nouveau" métier d'assistant de vol.
Je suis donc preneur si quelqu'un ici est a des connaissances dans l'un de ces domaines !
merci

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #8 le: 26 juillet 2012, 10:35:37 »
Bonjour et bienvenue sur SOS.112
je t'invite a utiliser la fonction    les sujets (sauf le SMUH) sont déjà bien fourni en réponses possibles à tes questions.
Amitié
Jean

PS : S.M.U.H.  = Service Médical d'Urgence par Hélicoptère

Terminologie Hélicoptère http://helimat.free.fr/REG_terminologie.htm une mine d'infos .... Vol de service médical d’urgence par hélicoptère (SMUH) : ...

 

Arrêté du 10 août 2011 relatif à la formation initiale des membres d'équipage technique de service médical d'urgence par hélicoptère (SMUH) et des membres d'équipage treuilliste (HHO) - Version en vigueur au 9 février 2013
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=3AE46065A3FF21A2865B8A369399968C.tpdjo04v_1?cidTexte=JORFTEXT000024490467&dateTexte=20130209

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #9 le: 26 juillet 2012, 11:45:17 »
CUERS. Bientôt une filière de formation d'assistant de vol avec Handi hélico hôpital -http://www.info-economique.com/actualite/cuers-bientot-une-filiere-de-formation-d-assistant-de-vol-avec-handi-helico-hopital-75496

Une filière de formation au métier d’assistant de vol pour le SMUH (Service médical d’urgence par hélicoptère) est en cours de validation sur le site de l’aérodrome de Cuers-Pierrefeu (83). Le projet Handi hélico hôpital permettra aux personnes en situation de handicap, mais également aux personnes valides, de se former à ce nouveau métier qui répond à une exigence de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Cette dernière a en effet demandé à la Direction générale de l’aviation civile française de s'aligner, d'ici à 2014, sur la réglementation européenne en vigueur. A savoir que les équipages des SMUH devront être composés d'un pilote et d'un assistant de vol. On estime entre 100 et 150 le nombre de postes d’assistant de vol à pourvoir. Lauréat du 3e prix PEPITE (Prix européen pour l’insertion des travailleurs extraordinaires) en octobre dernier dans la catégorie "Emploi vol", Handi hélico hôpital s'appuie sur le partenariat de trois structures varoises :
- le Centre hospitalier intercommunal de Toulon
- La Seyne-sur-Mer, en association avec le Samu 83
- l’Association varoise Castel Mauboussin (ACM), la BAN de Hyères et les Douanes aériennes.

Hors ligne calamar

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #10 le: 27 juillet 2012, 09:00:34 »
Bonjour
merci pour cette dernier info sur les assistants de vol.
J'ai en effet déjà pris contact avec cet l'organisme qui proposera bientôt cette formation.
Pour l'instant c'est néanmoins le flou total en ce qui concerne des dates, durées et cout de formation et encore plus concernant les perspectives réelles d'embauche...
Concernant le métier d'ambulancier smur là c'est plus concret pour moi puisque le DEA d'ambulancier n'est pas nouveau. J'ai dates de formation, cout et durée. Mais les possibilités d'embauche sont là aussi difficile à cerner.
Voilà d'ailleurs pourquoi je cherche des personnes travaillant sur Lyon et pouvant m'orienter...
Merci d'avance!

Hors ligne karine83

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #11 le: 02 octobre 2012, 11:06:04 »
Bonjour, j'ai plusieurs questions :
- pouvez vous me dire combien de temps dure la formation,son cout et l'endroit où l'on peut se renseigner ?
- pouvez vous me dire quel est ou sera le statut d'un assistant de vol ?
- quel est le salaire ?
- comment doit on faire pour suivre cette formation et qui doit on contacter ?

je vous remercie
cordialement

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #12 le: 02 octobre 2012, 11:52:43 »
Bonjour karine
désolé de ne pouvoir te répondre directement à toutes tes questions alors je te propose ce site http://colloque-smuh.blogspot.fr/ ou lire http://fr.calameo.com/read/002592708e4539bcff12a ET http://fr.calameo.com/read/0025927085d349593597a  de solliciter l'ami google avec les mots : " formation assistant de vol SMUH " afin d'avoir d'autres forum sur ce sujet.
Comme tu es du Var tu peux être aller directement à Cuers http://cuers-infos.com/cuers-cciv-ils-ont-choisi-cuers-dans-le-var-envol-dune-nouvelle-filiere-de-formation-sur-laerodrome-civil-de-cuers-pierrefeu/

Bienvenue sur SOS112
amitié, Jean

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #13 le: 02 octobre 2012, 14:49:28 »
Comme dit plus haut se poste souvre a tous le monde.
Je te mes si dessous les module de formation par-contre pour plus d'information tu n'a cas les contacter et si tu obtient des info supplémentairement partage les sur le forum.

FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 1 : vol à vue jour et nuit
•Théorie
–Formation théorique du pilote privé avion/hélicoptère
–Formation aux procédures radio en langue anglaise
•Pratique
–Formation brevet de base avion et navigation PPL
–Formation navigation en vol de nuit
–Formation sur simulateur hélicoptère: procédures opérationnelles
–Formation « Pinch Hitter » hélicoptère léger:pilotage de base

FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 2 : vol sous JVN et perfectionnement
•Théorie
–Approfondissement de la théorie hélicoptère
–Connaissance technique des JVN
–Approfondissement des procédures radio en langue anglaise
•Pratique
–Formation JVN sur simulateur hélicoptère
–Formation en vol de nuit sous JVN sur avion
–Formation en vol de nuit sous JVN sur hélicoptère

FORMATION ASSISTANT DE VOL Module 3 : formation sanitaire
•Généralités (10h)
•Organisation des secours
•Organisation des SAMU
•Plans de secours (intégration des hélicoptères)
•Secret professionnel
•…
•Hygiène, désinfection et décontamination (10h)
•Participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale (50h)
– Formation théorique courte
– Formation pratique sur la mise en place du matériel
– AFGSU 1

Vous pouvez contacter pour la partie formation Mr Luc ADRIEN de la part de l'ANSMUH (Association Nationale du Service Médical d'Urgence Héliportés. http://www.smuh.fr/ . Association regroupant tous les acteurs de l'urgence héliportée comme les pilotes SAMU, médecins, infirmiers, ambulanciers, etc...). Nous travaillons ensemble sur ce projet.
Téléphone Mr Luc Adrien: 04 94 33 54 42

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #14 le: 03 octobre 2012, 09:32:12 »
Bonjour Karine 83, désolé tout d'abord du retard pour ma réponse mais débordé par le travail.
- Le statut ?
Une commission vient d'être créé pour réfléchir et définir son statut, ainsi que la rémunération. C'est un nouveau métier, donc rien n'est encore défini. Nous pensons, que courant 2013, nous en serons plus sur le statut et salaire.
- Formation ?
Aucun prérequis n'est demandé actuellement mais des notions de secourisme (PSC1 + PSE1 & 2) ou d'aéronautique (pilote ULM) seront un plus. La formation étant modulable en fonction des acquis de chacun.
- Qui contacter ?
Pour l'instant aucune école ne propose cette formation. En revanche, l'association Castel Mauboussin, situé à Toulon, proposera celle-ci. Ils sont en attente d'homologation de programme.
Castel Mauboussin: Mr Luc Adrien: 04 94 33 54 42
PS: le site internet connaît un problème actuellement, et n'est donc pas consultable.

En espérant avoir répondu à vos questions. N'hésitez pas si d'autres questions vous viennent à l'esprit.

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #15 le: 27 novembre 2012, 14:13:15 »

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #16 le: 09 février 2013, 15:32:30 »
 Colloque SMUH 2013 -> source : http://colloque-smuh.blogspot.fr/
L'édition 2 du colloque SMUH se déroulera le jeudi 16 mai 2013, à l'hôpital Sainte Musse de Toulon.
Le thème de cette année sera la réduction de la charge de travail du pilote et les procédures SMUH, dans l'optique de "gagner du temps pour sauver des vies".
Le programme ainsi que les bulletins d'inscription et de réservation de stands pour cet évènement seront mis en ligne très prochainement.
Thèmes développés :
- Statuts et formation de l'assistant de vol
- Sécurité des vols
- Patient et transport aéronautique
- Développement technologique du SMUH

Hors ligne m29

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #17 le: 09 février 2013, 17:06:40 »
Bonjour, je vous remercie pour vos réponses.

je possède une formation de mécanicien aéronautique(CAP/BAC PRO) et 10ans d'expérience dans l'aviation civile, j'aimerai connaitre la durée de la formation assistant vol samu.
Merci....
Salutations :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #18 le: 10 février 2013, 10:51:48 »
Ben désolé je n'ai pas l'info mais je répète, utilisez les liens (copié/collé) déjà dans le sujet il y a le n° de tel. et lire
l'Arrêté du 10 août 2011 relatif à la formation initiale des membres d'équipage technique de service médical d'urgence par hélicoptère (SMUH) et des membres d'équipage treuilliste (HHO)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=38079593F38AAC7080A54BEBE2F73818.tpdjo04v_1?cidTexte=LEGITEXT000024494143&dateTexte=20130210

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #19 le: 15 février 2013, 15:35:34 »
bonjour,je vous remercie pour vos réponses.
je possède une formation de mécanicien aéronautique(CAP/BAC PRO) et 10ans d'expérience dans l'aviation civile,j'aimerai connaitre la durée de la formation assistant vol samu.
Merci....
Salutations :)

A l'heure actuelle, aucune école n'a encore d'agrément. En revanche, l'association Castel Mauboussin est en cours de certification.

Des postes sont à pourvoir pour la compagnie NHV:
http://www.nhv.be/Careers/JobDetail.aspx?JobID=c5fc263b520e59782937a158850bfca3


Hors ligne moscou

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #20 le: 11 mars 2013, 19:26:36 »
Premièrement, aujourd'hui rien n'est encore défini concernant le statut de nouveau métier. Nous sommes encore dans un certain flou.

Pour répondre à vos questions :
1/ comment serait organisé le planning des assistant de vols ? s'agit de garde sur quelques jours (par exemple 5 jours puis 5 jours de repos) ou cela sera t'il du quotidien (genre lundi à vendredi + WE) ?
- Normalement calqué aux rythmes des pilotes. Tout dépend si il s'agit d'un SAMU de jour ou SAMU H 24.

2/ comment sera organisé une journée de travail ?
l'assistant de vol attend "bêtement" dans un local une mission avec le pilote ?
- Comme celle du pilote : Dans le bureau dédié aux pilotes. En attente d'une mission : faire de l'administratif, mettre à jour la documentation, et attente, attente .......

3/ faudra t'il avoir une grosse capacité personnelle pour la travail d'équipe ?
Oui.
 
4/ connait on le niveau initial de cette formation (j'ai même pas le niveau bac...) et cela sera t'il "dur"
Préférable: des notions aéronautique (théorie, et/ou, pratique pilote privée avion ou hélicoptère). Des notions de secourisme seront un plus.

5/ ssra t'on en statut public ou privé après le diplôme ?
Privé, comme le pilote qui est employé par une compagnie d'hélicoptère.

6/ pourra t'on choisir sa région de travail ou dans quelles régions seront les premiers postes ? 
Non. Là où il y aura des postes disponibles, il faudra postuler.

7/ à t'on une vague idée du salaire, primes, tps de travails, statut etc...
Non.

8/ y aura t'il des "perceptives d'évolutions" comme disent les communicants..
Peu.

9/ aura t'on un lien direct avec l'arrière de l'hélico et du blessé ?
Faible. Ce sera réservé aux équipes médicales.
 
10/ les personnes un peu sensible doivent-ils oublier ce métier ?
Je le conseille.

11/ les pilotes ne feront ils pas la soupe à la grimace en voyant débarquer un novice dans sa cabine ?
Pour certains oui, d'autres feront avec, et pour les restants ils seront les bienvenus.

12/ combien d'heures d'hélico font- ils par semaine ?
Cela dépend des SAMU, des semaines et des mois.

13/ quel est selon vous les mauvais points de ce nouveau métier et les bons points de celui-ci ?
Mauvais : peu d'évolution de carrière.
Bon : être dans le milieu aéronautique et du secours

14/ pourquoi le cout de cette formation est il si cher ?
Les formations seront surement modulables. En fonction des acquis de chacun, des modules ne seront pas nécessaire à faire. Pour une personne ab initio, c'est à dire sans notions aéronautiques, le coût sera plus élevé.

Pour info, un nouveau colloque est prévu. Info: http://colloque.smuh.fr/

Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #21 le: 12 mars 2013, 10:27:53 »
Bonjour,

Tout d'abord je te conseille d'aller sur ce site:

www.smuh.fr

et son forum

http://forum.smuh.fr/

Apriori l'assistant de vol sera employé par la compagnie privée d'hélico, aura un diplôme type secouriste + une formation d'aide à la navigation, fera les même horaires que les pilotes (chez nous c'est une garde 1 semaine sur deux, le jour seulement).

Je sais pas si toutes les ARS vont pouvoir tenir le choc en 2014!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #22 le: 12 mars 2013, 11:01:24 »
L'hélicoptère du SAMU.06 équipé de jumelles à vision nocturne  :o
France.3 Cote d'Azur - Par Marie Morin et Publié le 19/04/2013

C'est une première en France, un hélicoptère civil équipé de jumelles à vision nocturne. Depuis un mois celui du SAMU 06 est doté de ce dispositif qui permet au pilote d'assurer des missions de nuit en toute sécurité.
Elles étaient jusque là réservées à l'armée, les jumelles à vision nocturne sont désormais aussi sur le casque du pilote de l'hélicoptère du SAMU des Alpes-Maritimes.

Pour la première fois, la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) a donné son accord à un hélicoptère civil et sanitaire. Une décision attendue depuis longtemps par les pilotes souvent eux-même issus de l'armée et donc rompus à leur utilisation.

Grâce à cette paire de jumelles installée sur son casque, le pilote de l'hélicoptère du SAMU 06 peut désormais accepter des missions de nuit en toute sécurité pour l'équipage, le personnel médical, le patient et le vol. 

L'hélicoptère du SAMU 06 vole de 8H à 22H et assure des missions sur toute la région PACA et même la Corse. En 2012, il a ainsi cumulé 350h de vol au cours de 408 missions. Mais sur ces 350h, seulement 25 ont été effectuées de nuit. Grâce aux jumelles à vision nocturne, le SAMU espère augmenter le nombre de mission la nuit et ainsi assurer une meilleure prise en charge des patients et des victimes. A terme, il pourrait même fonctionner 24h/24h.

Dans les Alpes-Maritimes, tous habitants sont à moins de 20 minutes de vol d'un centre hospitalier.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #23 le: 29 octobre 2013, 20:46:01 »
De nouvelles règles vont bientôt imposer un second membre d’équipage (assistant de vol) à bord des vols sanitaires. Les hôpitaux veulent éviter un surcoût. Leurs médecins ont peut-être une solution...  ::)
La réglementation européenne IR-OPS va rendre obligatoire un second membre d’équipage, pour certaines missions, en octobre 2014. Or les hôpitaux ne pourraient supporter le coût d’un second pilote, estime l’Association Française des médecins utilisateurs d’Hélicoptères Sanitaires Hospitaliers (AFHSH).
D’où l’idée que ce membre d’équipage soit issu du personnel hospitalier, vraisemblablement des infirmiers qui, dans certaines phases de vol, seraient une « seconde paire d’yeux » – en place gauche – explique Nicolas Letellier, président de l’AFHSH.

Des infirmiers formés pour assister les pilotes d’hélicoptère sanitaire ??

Citer
L’AFHSH (Association Française des médecins utilisateurs d’Hélicoptères Sanitaires Hospitaliers) s’est réunie en assemblée générale le 24 mars 2013. Riche de ses vingt ans d’accompagnement de l’hélicoptère sanitaire en France et consciente des réalités économiques actuelles du pays, l’AFHSH a adopté le texte suivant :

L’AFHSH est soucieuse de garantir la mission des HéliSmur tant en qualité qu’en sécurité, aussi bien pour ses missions primaires que secondaires. Elle a consulté les administrations françaises et européennes sur la problématique des vols SMUH qui nécessiteraient un membre d’équipage. Celles-ci n’ont pas trouvé d’éléments réglementaires pour s’opposer au fait que ce membre d’équipage puisse être issu du personnel hospitalier.

Fort de ces avis, l’AFHSH recommande pour les vols SMUH nécessitant un membre d’équipage que :
- ce membre d’équipage soit issu du personnel hospitalier comme les textes réglementaires l’y autorise ;
- cette fonction soit clairement définie comme une aide exclusive au « voir et éviter », sur une zone géographique spécifique déterminée par le secteur d’intervention de l’HéliSmur (telle que définie dans la convention citée ci-après), lors de l’approche des sites d’intervention à l’exclusion de toute autre tâche d’aide au pilotage ;
- le programme de formation prévu par les textes se limite à confirmer et à valider cette compétence du « voir et éviter » (par ailleurs assumée par ces personnels depuis de très nombreuses années) ;
- une convention devra être signée entre l’établissement siège de l’HéliSmur et la société assurant la prestation de transport aérien, qui aura pour but de préciser les rôles et responsabilités des deux parties.
- Cette convention précisera la mission de ce membre d’équipage, son placement sous l’autorité fonctionnelle du pilote commandant de bord de l’hélicoptère pour cette tâche et durant cette phase du vol, et les modalités d’assurance de ce membre d’équipage. L’AFHSH proposera à la DGOS un modèle de convention cadre.
L’AFHSH recommande à ses membres de se mobiliser en région pour que les orientations du CNUH sur les transports sanitaires héliportés soient prises en compte.

LES HÉLICOPTÈRES DE TRANSPORT SANITAIRE du SERVICE PUBLIC
 SAMU, Gendarmerie, Sécurité Civile, Armée de l'Air, ALAT

http://www.aviation-francaise.com/HELICOPTERES_service_public.htm

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #24 le: 27 octobre 2015, 16:51:44 »
Les secours héliportés d'urgence privés ne peuvent plus jouer la montre, ils n'ont plus que 3 mois pour se conformer à la réglementation européenne imposant la présence d'un second membre d'équipage : "utopique" pour les exploitants, "contraignant" pour les médecins qui préviennent que "80 kilos de plus, c'est 20 minutes de vol en moins".

La dérogation obtenue par la France prend fin au 31 décembre 2015, et à partir du 1er janvier, certaines missions du Samu devront être assurées par un équipage de deux personnes, pour des raisons de sécurité.
Ces missions - en conditions météo difficiles ou lorsqu'un patient est récupéré chez lui ou sur le lieu de l'accident - représentent le tiers des 20.000 à 25.000 interventions annuelles du Samu héliporté.
En France, contrairement à d'autres pays, les hélicos d'urgence du Samu ne tournent qu'avec un pilote. Et les compagnies d'hélicoptères auraient aimé que cela reste ainsi.
L'hexagone a, selon le Syndicat national des exploitants d'hélicoptères (SNEH), le niveau de sécurité "le meilleur d'Europe" alors que "des pays qui appliquent déjà cette disposition ont enregistré de nombreux accidents". Le dernier en France remonte à 1997.
Après avoir dans un premier temps envisagé de confier cette mission d'assistance au personnel médical, qui aide déjà souvent le pilote à contrôler la visibilité, les autorités ont tranché en faveur d'un membre d'équipage distinct.
Pilote ou navigant technique? Au grand dam des syndicats de pilotes, la deuxième solution est désormais prioritairement retenue.
"L'option du deuxième membre d'équipage non pilote est la seule compatible avec le calendrier de mise en conformité", explique à l'AFP la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), en ajoutant néanmoins que "l'exploitation à deux pilotes (sera) aussi possible".
Le navigant recevra une formation contrôlée par l'aviation civile via l'agrément SMUH délivré aux exploitants d'hélicoptères. "Ce sera suivi de près" et les nouveaux personnels seront rattachés à la convention collective des pilotes d'hélicos "pour avoir les mêmes conditions de protection", rapporte Jean Bec, du principal syndicat des pilotes, le SNPNAC.

- 180 personnes à recruter -

Avec le patronat, "les discussions vont commencer très vite", dit-il. Elles devront aussi fixer pour le nouveau personnel la "grille salariale". "On s'inquiète pour le peu de temps qui reste pour faire les recrutements mais si tout le monde y met de la bonne volonté, on peut y arriver", juge le pilote.
Pour les compagnies, cela représente "entre 150 et 180 personnes à recruter et former", calcule Yannick Métairie du SNEH. "C'est complètement utopique, d'autant que le titre aéronautique nécessaire manque toujours dans la réglementation française", estime-t-il en demandant un "délai" de trois mois supplémentaires.
Les professionnels traînent des pieds aussi en raison du surcoût. Selon le SNEH, celui-ci sera "a minima de 15%", et jusqu'à 35% "si investir dans des hélicoptères plus performants s'avère nécessaire".
Car embarquer une personne de plus a des conséquences directes sur la distance des missions, préviennent tous les professionnels.
"Une personne en plus, c'est 80 kg, soit 100 litres de carburant et 20 minutes de vol en moins", explique Nicolas Letellier, président de l'Association française des médecins utilisateurs d'hélicoptères sanitaires hospitaliers (AFHSH). Forcément, avec les mêmes hélicoptères, "cela va nous pénaliser et limiter la distance des missions et leur enchaînement, nous serons obligés d'en refuser certaines", redoute le médecin.
"Quand on voit la situation financière des hôpitaux, cette évolution qui rajoute un salaire et diminue la capacité de transport nous inquiète. On va se retrouver dans une situation difficile", ajoute M. Letellier.
Interrogé par l'AFP, le ministère des Affaires sociales assure que "bien évidemment, tous les patients continueront à être secourus". "Les modalités d'application de la nouvelle réglementation européenne sont actuellement en train d'être définies avec la Direction générale de l'aviation civile", précise un porte-parole.
Source http://www.leparisien.fr/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #25 le: 06 février 2016, 10:12:59 »
Assistant de vol hélicoptère
Métiers visés (lien vers le répertoire des métiers ROME de Pôle emploi)
N2102 : Pilotage et navigation technique aérienne
Objectifs :
Devenir l'assistant du pilote de l'hélicoptère du SAMU, ainsi qu'une aide au personnel médical du SAMU, embarqué à bord.
Vidéo :
Programme de la formation :
Aide au pilotage de l'hélicoptère:
- Assurer les liaisons radio avec le contrôle aérien
- Aide à la navigation, de jour comme de nuit
- Assurer la sécurité
- Aide à l'organisation des sauvetages
- Assurer le travail en équipage
Aide au personnel du SAMU
- Exécution des soins et gestes d'urgence
- Participer à l'organisation des SAMU:
- Aide à l'acheminement des blessés, depuis le lieux de l'accident, vers l'hélicoptère.
- Assurer l'hygiène de l'hélicoptère
- Nettoyage - Gestion des déchets à bord
- Prévention des risques exceptionnels
- Mise en place des dispositifs médicaux
- Gestion des appareils sanitaires à bord
- Aide à la prise en charge de la douleur
- Aide à la prise en charge d'un nouveau-né
- Utilisation de l'incubateur
- Prises en charges psychologiques des patients
- Aide à la prise en charge d'une urgence psychiatrique
- Utilisation du matériel d'intubation-aspiration-ventilation-oxygenothérapie
- Monitorage de la saturation en oxygène
- Matériel trachéal
- Capnographie du patient
- Gestion du matériel du drainage pleural
- Utilisation des moniteurs paramétriques
- Monitorage de la pression artérielle
- Préparation et mise en route d'un pousse-seringue
- Matériel nécessaire pour pose d'un accès veineux
- Matériel d'immobilisation

Validation et sanction : Attestation
Type de formation : Perfectionnement, élargissement des compétences
Niveau de sortie : sans niveau spécifique

Source : http://www.intercariforef.org/formations/assistant-de-vol-hlicoptre/association-castel-mauboussin-centre-de-formation-aronautique-saint-exupry-acm/formation-24_121142_1324920.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #26 le: 02 juin 2016, 11:50:42 »
Un pilote, un assistant de vol  8)  :P
Dans l’hélicoptère, on trouve un binôme composé du pilote et d’un assistant de vol, une nouveauté pour ce dernier poste, puisque la France était semble-t-il à la traîne en la matière.
Pour le Samu 76, trois binômes se relaient ainsi pour être opérationnels avec l’équipe médicale. « J’ai pour ma part eu quelques doutes, au départ, mais l’assistant de vol représente finalement une aide supplémentaire. Ce sont des yeux en plus pour la sécurité », confie Rémy, pilote chevronné, qui a forgé sa longue expérience en tant que pilote dans l’Armée.
Pour lui, techniquement, piloter un hélicoptère pour le Samu ou dans un cadre militaire ne change rien fondamentalement à sa mission mais il reconnaît que certaines interventions peuvent parfois être difficiles, « surtout quand il s’agit d’enfants », note-t-il.
Chacun sa place, chacun sa mission, c’est un peu la définition que les assistants de vols confèrent à leur rôle dans l’hélicoptère : que ce soit Sébastien (Voir notre vidéo ci-dessus) ou Jérémy, tous deux indiquent qu’ils sont là pour aider et veiller à la sécurité. Leur présence désormais à bord de l’appareil est synonyme de gain de temps supplémentaire, puisque l’embarquement des équipes médicales peut se faire « rotor tournant ».
Vidéo. Sébastien, assistant de vol pour l’hélicoptère du Samu 76


Interview d’un assistant de vol sur hélicoptère du Samu de Rouen !
Citer
Depuis septembre 2014, le Samu 76 peut donc compter sur un hélicoptère hospitalier, mis à disposition par une société privée et spécialisée dans la gestion de ce type d’appareils. Basé à Boos, sur le plateau Est de Rouen, il intervient dans une fourchette horaire située entre 8h et 22h.
Il est complémentaire de l’hélicoptère de la Sécurité civile, Dragon 76, dont la mission est plus axée sur le secours. « Chacun ses compétences et ses missions. Par exemple, contrairement à Dragon, l’hélicoptère du Samu 76 n’est pas équipé de treuil, il n’intervient que pour le secours ou le transfert sanitaire », souligne Sébastien Liné, médecin régulateur au Samu 76.
L’avantage de l’hélicoptère ? « Le gain de temps est essentiel. Sans compter le confort du patient : pour certaines pathologies, l’absence de secousses et d’accélérations, c’est appréciable ». 17 minutes pour faire le trajet Rouen-Dieppe : c’est du temps gagné pour sauver une vie, une prise en charge plus rapide, par exemple en cas de malaise cardiaque. D’autant que l’ascenseur qui mène au service des urgences du CHU de Rouen est directement accessible depuis la zone d’atterrissage de l’hélicoptère sur le toit.
Source http://www.helico-fascination.com/pilotes-et-equipages/2622-interview-d-un-assistant-de-vol.html

Hors ligne HELISMUR

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #27 le: 08 juillet 2016, 09:16:12 »
L'ANSMUH ( Association Nationale du Service Médical Héliporté. http://www.smuh.fr/ ) organise pour la 4ème fois son Colloque SMUH le vendredi 16 septembre 2016 au Kinépolis, 175 avenue Robert Schumann, Mulhouse

Les Thèmes développés seront :

Réglementation :
Mise en place de l'AIR OPS et du membre d'équipage
Facteurs Humains : CRM entre les équipages, les équipes embarquées et les régulations

Sécurité :
Pré-sélection d'une aire de poser, les bons réflexes pour les équipes au sol
Nouvelle avionique, nouvelles fonctions opérationnelles
La menace Drones

Formation :
La sécurité incendie sur les hélistations

Médical :
Le conditionnement du traumatisé grave au sol
Modèle de transmissions médicales entre les équipes hospitalières et les équipes héliportées

Echanges :
Pour ou contre l'utilisation de l'hélicoptère uniquement pour les urgences ?
Applications mobiles pour mieux localiser les victimes : l'exemple du 144 et de la REGA Suisse

Renseignements et inscriptions au :
http://colloque-smuh.blogspot.fr/

ArmeeDeLair

  • Invité
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #28 le: 20 août 2016, 23:12:15 »
Bonjour

Mécanicien part 66 militaire B1 et B2 depuis 20 ans et pompier volontaire depuis 3 ans, je cherche dans le cadre de ma reconversion un poste d Assistant de Vol dans les Bouches du Rhône .

je suis à la recherche de contact pour envoyer CV et lettre de motivation.

Disponible et prêt à suivre  formation certificative immédiatement.

Merci pour votre aide

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #29 le: 21 août 2016, 09:37:36 »
Bonjour,
nous ne sommes qu'un site dédié aux services de secours et nous avons fait que relayé l'info de d'hélismur ; usez des liens mis en place dans les post' car, désolé nous ne sommes pas une annexe de pôle emploi   :-\ cependant google m'a proposé ce site http://www.aeroemploiformation.com/candidat/offres/offre-d-emploi-assistant-de-vol-h-f-toutes-regions-pmi-cdi-68484

bonne journée

PS : MET SMUH le forum des assistants de vol
http://met-smuh.clicforum.com/index.php

Colloque SMUH 2016
Vendredi 16 septembre 2016
Kinépolis
175 avenue Robert Schumann, Mulhouse
http://colloque-smuh.blogspot.fr/p/videos.html

Mathieu

  • Invité
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #30 le: 01 septembre 2016, 16:30:53 »
Bonjour,

Je souhaitais savoir si être assistant SAMU permettait au jeunes pilotes d'augmenter leurs heures de vol ou pas du tout?

Merci de votre aide
Cordialement

Mathieu

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6751
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Assistant de vol SAMU/SMUR & SMUH
« Réponse #31 le: 01 septembre 2016, 20:32:43 »
Bonsoir,
désolé nous ne sommes pas compétant pour vous apporter une réponse positive ou négative, voir avec le créateur du sujet.

D'autre part si j'ai bien compris l'assistant n'est que l'aide du pilote donc je ne vois pas comment il peut augmenter ses heures de vol en tant que pilote, comme personnel navigant peut être ??