Auteur Sujet: ECG à distance ... La télémédecine ... télétransmissions d'examen ?  (Lu 239398 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jamesiacino

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
  • Infirmier SPV-DDUS-DEA & formateur ambulancier
    • Voir le profil
il a la responsabilité médicale, je veux bien mais de là à vouer obéissance, ça ne m'est pas arrivée depuis la bspp et encore
même le commandement ce n'était pas ça .... ;-)
j'étais un mauvais soldats, je reflechissait trop :-)

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
la je suis pas d'accord avec toi Pépé, quand on intervient a la demande du SAMU on est sous les ordres du médecin regulateur qui décide ou pas si on fait ou non le transport.
pour l'ISPV, j'ai dejas fait un transport alors que sur place il y avait un vsab ainsi qu'une vl et la patiente a été perfusée par l'ISPV et bien le médecin régulateur a dit que c'était lui qui commandait et fesait faire les transport par qui il voulait et que personne n'avait rien à dire ( je précise patiente pres a accouchée)


C'est tout à fait idiot. Mais bon ce n'est pas la première fois qu'un régulateur prend une décision stupide et dangereuse. Coment justifie t'il sa décision ?

Et contrairement à ce qu'ils laissent entendre les régulateurs ne sont pas tout puissant et au dessus des lois.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
la je suis pas d'accord avec toi Pépé, quand on intervient a la demande du SAMU on est sous les ordres du médecin regulateur qui décide ou pas si on fait ou non le transport.
pour l'ISPV, j'ai dejas fait un transport alors que sur place il y avait un vsab ainsi qu'une vl et la patiente a été perfusée par l'ISPV et bien le médecin régulateur a dit que c'était lui qui commandait et fesait faire les transport par qui il voulait et que personne n'avait rien à dire ( je précise patiente pres a accouchée)

Entendons nous bien. Quand je dis que même les AP ne sont pas sous les ordres du régulateur, je suis volontairement caricatural.
Il est bien évident qu'il est quand même là pour donner des directions à suivre qu'il est de bon ton de suivre.

Mais n'oubliez pas que celui qui prend la décision finale, vous qui êtes sur place, est responsable de ses actes.

Pour ton cas d'ISP, je crois avoir déjà répondu :
- C'est une erreur du régulateur
- Et une faute de l'ISP

Ceci n'aurait pas dû se passer comme ça.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
le probleme Pépé, c'est que sans le referentiel SAMU/AP le médecin régulateur est prépondérant sur tous les autres acteurs et cela met caduque le decret quadripartie SAMU/SDIS

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
le probleme Pépé, c'est que sans le referentiel SAMU/AP le médecin régulateur est prépondérant sur tous les autres acteurs et cela met caduque le decret quadripartie SAMU/SDIS

"est prépondérant"... ça ne veut rien dire. En tout cas, ça ne veut pas dire qu'il a un rapport d'autorité.

Les moyens rouges appartiennent au rouge.

Le CRRA peut demander au CODIS l'envoi d'un VSAV, le CODIS accepte ou non.
Idem pour les ISP

Idem pour le SOS,les SMUR, etc.... Le Régulateur SOLLICITE les moyens des autres structures qui restent la seule autorité sur leur moyens.

D'ailleurs, il suffit que n'importe qui désobeissent à Dieu le Pére le Régulateur... que va-t-il se passer ?
Rien.

Un pompier ne va pas être sanctionné parce qu'il n'a pas obeit au CRRA.
Un ambulancier non plus d'ailleurs.

Ils pourront être punis si ils ont mal fait leur travail, mais pas pour "désobeissance".

Si le régulateur est trés mécontent parce que l'ambulancier n'a pas "obeit", il peut le sanctionner ? Non ! Il s'adresse au patron de la boite d'ambulance et c'est le patron qui décide si son personnel mérite une sanction au vu de son travail , mais la sanction ne sera pas au nom de "pas obeit au SAMU", mais "à mal fait son travail par rapport au patient".

Le juge jugera pareil : "Non obeissance au SAMU" n'est pas un motif d'inculpation.

Non, le SAMU n'est pas prépondérant, il décide de la destination où le patient doit aller. Il peut solliciter les moyens mais ne  peut pas les empecher de rouler si ils sont déjà partis.... etc...

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
le probleme Pépé, c'est que sans le referentiel SAMU/AP le médecin régulateur est prépondérant sur tous les autres acteurs et cela met caduque le decret quadripartie SAMU/SDIS

Désolé j'avais mal lu.... Mea Culpa.

Donc je réponds mal à la question ; mais ça ne change pas trop l'argumentation sur la sanction.

Déslolé (je me réveille..)

Hors ligne jamesiacino

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
  • Infirmier SPV-DDUS-DEA & formateur ambulancier
    • Voir le profil
je ne suis pas d'accord, c'est un problème de personne
dans certains cas, le medecin chef SAMU n'a pas prise sur le médecin chef SP
dans d'autres, il y a une emprise certaine qui peut se traduire par des "sanctions" discutables mais sanctions quand même
le jeu des pressions existe et il a souvent fait des "blessés"
même entre SAMU ...
peut être pas entre médecins car il y a le serment d'hyppocrite .... euh d'hyppocrate mais les infirmiers en sont souvent victimes (quelques vécus... désagréables)
pour ma part, je pense qu'on devrait plus se rencontrer et discuter TOUS ensemble

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Juste pour répondre au monde des bisounours sur un sujet que je commence un peu à connaitre aussi: tout dépend de qui est le médecin régulateur! Vous savez comme moi (ou pas,à ce moment là je vous mets au parfum  ::) ) que certains Professeurs chefs de service ont d'énormes appuis et relations très,mais alors très haut placés!  :-X Si le Pr C. ,chef de service du samu de Paris, vous prends en grippe,il a les moyens si ce n'est de vous faire virer,au moins de vous faire muter au nettoyage des chiottes au milieu de la Papouasie!  ;D Que vous soyez SP,ambulancier ou medecin du smur meme PH,ce sera la meme! Faut pas se leurrer non plus et ouvrir un peu les yeux et les oreilles  ::)

Le jour où le CA d'un VSAV de Paris voudra jouer le chef-op sur une intervention médicalisée,un coup de fil du médecin smur au Pr C.,ca remontera au plus haut niveau de la BSPP pour retomber sur le coin du bec du kamikaze en moins de temps qu'il ne lui en faudra pour s'en rendre compte!   :-X Après,s'il veut jouer le grand manitou avec l'ISP qui est venu en renfort (c'est arrivé à un pote ISP et pas qu'une fois) ca reste de la salade interne, meme si je trouve ça ridicule (en quoi un CA pourrait savoir ce qu'il y a de mieux médicalement parlant pour un patient qu'un ISP  ??? )

Le jour où un medecin smur refusera de médicaliser un transport que Pr C. lui aura demandé,meme si son argumentaire est béton,deux solutions:

-Il cede en ravalant son orgeuil,meme si ça fait mal (j'en ai vu un faire demi-tour pour aller rechercher un patient! ) et pourra continuer ses activités normalement.

-C'est un bonhomme,il ne lache rien,bravo monsieur  8) Mais sa carriere est finie,que ce soit en smur ou ailleurs,il est grillé! S'il est PH,il ne sera pas viré,mais il peut préparer ses cartons et prendre des vetements chauds  ;D

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Juste pour répondre au monde des bisounours sur un sujet que je commence un peu à connaitre aussi: tout dépend de qui est le médecin régulateur! Vous savez comme moi (ou pas,à ce moment là je vous mets au parfum  ::) ) que certains Professeurs chefs de service ont d'énormes appuis et relations très,mais alors très haut placés!  :-X Si le Pr C. ,chef de service du samu de Paris, vous prends en grippe,il a les moyens si ce n'est de vous faire virer,au moins de vous faire muter au nettoyage des chiottes au milieu de la Papouasie!  ;D Que vous soyez SP,ambulancier ou medecin du smur meme PH,ce sera la meme! Faut pas se leurrer non plus et ouvrir un peu les yeux et les oreilles  ::)

Le jour où le CA d'un VSAV de Paris voudra jouer le chef-op sur une intervention médicalisée,un coup de fil du médecin smur au Pr C.,ca remontera au plus haut niveau de la BSPP pour retomber sur le coin du bec du kamikaze en moins de temps qu'il ne lui en faudra pour s'en rendre compte!   :-X Après,s'il veut jouer le grand manitou avec l'ISP qui est venu en renfort (c'est arrivé à un pote ISP et pas qu'une fois) ca reste de la salade interne, meme si je trouve ça ridicule (en quoi un CA pourrait savoir ce qu'il y a de mieux médicalement parlant pour un patient qu'un ISP  ??? )

Le jour où un medecin smur refusera de médicaliser un transport que Pr C. lui aura demandé,meme si son argumentaire est béton,deux solutions:

-Il cede en ravalant son orgeuil,meme si ça fait mal (j'en ai vu un faire demi-tour pour aller rechercher un patient! ) et pourra continuer ses activités normalement.

-C'est un bonhomme,il ne lache rien,bravo monsieur  8) Mais sa carriere est finie,que ce soit en smur ou ailleurs,il est grillé! S'il est PH,il ne sera pas viré,mais il peut préparer ses cartons et prendre des vetements chauds  ;D


Oui, mais ca n'est pas comme ça que l'organisation est prévue.

Certes, c'est un peu la réalité (inventée et caricaturale dans ton exemple), mais la loi écrite noire sur blanc n'est pas prévue comme ça.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
la loi, elle est ecrite comment ?

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
La loi elle dit que ton patron, c'est ton employeur, c'est celui qui met son nom sur ta feuille de paie et que dans ton travail tu peux être punis que par celui qui te paie.

La loi dit aussi que si tu fais mal ton travail, ton employeur est mécontent et qu'il peut te punir.

La loi dit que si tu fais du mal à quelqu'un (aux truies, mais je sais pas ce que les cochons viennent faire là) et ben la société te demande de payer.




Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Il ne serait peut être pas inutile que les acteurs du pré hospitalier connaissent les différents textes de loi qui régissent leurs exercices, ainsi que l'organisation des secours. C'est d'ailleurs valable dans tous les milieux et domaines.

Que la réalité du terrain ne se soit pas toujours similaire à la loi et aux textes, c'est une chose, mais le jour où il y a un pépin, il ne reste plus que la loi et rien que la loi. Les habitudes passées ne seront plus qu'un élement aggravant. Et celui qui vous a donné un ordre contraire à la loi, n'aura aucun scrupule à vous enfoncer pour tenter de sauver ses meubles.

Rusty, il y a effectivement des luttes et des querelles chez les chefs de services divers et variés. Mais bien heureusement, votre description ne représente pas l'exercice quotidien des secours en France. Et généralement, si les mandarins et leurs nervis parlent forts, leurs menaces sont peu suivies d'effets (les querelles de salon, et les trahisons en CME ont plus de valeurs à leur goût). Il ne faut pas donner trop d'importance aux éructions des divers frustrés de syndicats corporatistes se faisant passer pour des sociétés savantes.

 

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Certes, c'est un peu la réalité (inventée et caricaturale dans ton exemple), mais la loi écrite noire sur blanc n'est pas prévue comme ça.

Inventée? Non,non... Cet éxemple est concret,réel et vécu  ::) C'était très clair: soit le médecin (jeune CCA en début d'une prometeuse carriere) médicalisait le transport soit il allait rencontré pas mal d'obstacles par la suite  ::)

Et c'est un exemple parmi d'autres  ;)

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Oui c'est UN exemple de ce que vous avez perçu (vous n'avez d'ailleurs pas le fond de leur relation, ni les enjeux "politiques" qui les unissent ).

Faut il fonder ses pratiques professionelles sur sa perception de ce que l'on observe alentour, en fonction de sa propre expérience (des menaces diffuses en l'occurence ), ou bien se baser sur les textes de loi et les recommandations des sociétés savantes ?

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Je n'ai pas dit qu'il fallait baser des pratiques la-dessus (je ne vois d'ailleurs pas ce que l'on pourrait y baser  ??? ),ça venait juste dans la discution (vu que ce fil est devenu n'importe quoi,on n'ai plus à un hors-sujet pret!  :P ) pour dire que meme si dans les textes untel ou untel reste maitre à bord,il en va parfois autrement en réalité et quoi qu'on y fasse ca restera comme çà. Et ça marche dans les deux sens: un haut gradé pompier avec qui j'aurai une accroche pourrait parfaitement me rendre la vie difficile  :-X

Il n'est pas quéstion de sociétés savantes,telle samu de F. ,mais simplement de gens haut placé qui ont des pouvoirs. Ne confondont pas Marc G. et Pierre C. ,ils ne jouent pas dans la meme catégorie  ;D

Et les relations du médecin en quéstion,que je commence à bien connaitre d'un point de vue personnel, avec le big boss je les connait,il n'y en a pas ou presque,l'un est inéxistant pour l'autre!