Auteur Sujet: Les défibrillateurs dans les véhicules  (Lu 1590 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Bibi0092

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Les défibrillateurs dans les véhicules
« le: 04 juillet 2016, 08:31:48 »
Bonjour à tous !

Voilà, je suis une étudiante lyonnaise dans le secteur humanitaire et sanitaire et je suis actuellement en Inde pour un projet et je me pose une question très bête.

Je suis entrain de développer un projet concernant les défibrillateurs et leur accès notamment dans les nouvelles infrastructures hospitalières (sachant qu'ici pour l'instant c'est 1 défibrillateur pour 50 patients environ) et je sais qu'en France, les DEA sont déjà largement utilisés aussi pour un accès public.
 
Mais j'ai entendu dire que de nombreux problèmes notamment concernant les batteries ont été observés... Alors d'abord est ce que c'est vrai en sachant que je n'utilise pas personnellement ce genre de matériel ?

Ici je suis confrontées à des problèmes d'accès à l'électricité et vous dans les véhicules de SAMU et de SMUR comment cela se passe-t-il ?

Utilisez vous aussi des DEA ou plutôt des défibrillateurs manuels externes ? Pourquoi plus l'un que l'autre ? Avez vous des conseils à me donner ? Vous faites comment pour choisir plus l'un que l'autre ?

Je vous remercie d'avance de vos réponses cela m'aidera beaucoup !

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Les défibrillateurs dans les véhicules
« Réponse #1 le: 07 juillet 2016, 09:52:22 »
La question c'est surtout la pertinence de cet outil dans le contexte sanitaire local.

Les défibrillateurs automatisés et les défibrillateurs manuels ne se remplacent pas les uns les autres, ils s'adressent à des publics différents.

La première question c'est de savoir si l'emploi d'un tel outil est cohérent avec la chaîne de secours et permet de l'améliorer ?

Hors ligne Bibi0092

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Les défibrillateurs dans les véhicules
« Réponse #2 le: 07 juillet 2016, 11:03:54 »
Bonjour,

Je vous remercie beaucoup de votre réponse et je comprends tout à fait ce que vous voulez dire.

aujourd'hui ici, le besoin d'équipement est urgent et le développement des infrastructures et leur modernisation tend vers une évolution et un accès aux soins plus qualitatif car pour l'instant, au vu du contexte, lors d'un arrêt cardiaque chez deux patients simultanément, lorsqu'un seul défibrillateur est disponible (ce qui est le plus souvent le cas au vu du nombre restreint de défibrillateurs au sein des infrastructures), c'est la personne avec les moyens les plus importants qui va être soignée... Et c'est une injustice à laquelle il faut tenter de remédier.

Le problème que je me pose au-delà de ce point, dans le contexte dans lequel je me trouve actuellement, c'est la résistance du matériel dans les conditions assez rudes de ce pays indépendamment du fait de savoir si j'ai à faire à un AED ou DEM effectivement.

De plus, les différents matériels sont malmenés par les coupures de courant à répétition même dans les meilleures infrastructures qui endommagent les appareils branchés sur secteur. Et je me suis dis que les défibrillateurs devaient également être mis à rude épreuve dans les véhicules de premier secours et c'est pourquoi je me suis tournée vers vous pour cette question.

D'où ma question sur la bonne tenue des batteries des défibrillateurs actuellement présents sur le marché. Ou du moins savoir d'où venaient les problèmes et si c'était récurrent ou exceptionnel car je pense que c'est à prendre en compte du moins pour trouver une alternative si besoin est avec les fournisseurs.

Merci encore de votre réponse

Hors ligne Actarus

  • Prince d'Euphor
  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Homme
  • Technicien Ambulancier, Instructeur PHTLS
    • Voir le profil
Re : Les défibrillateurs dans les véhicules
« Réponse #3 le: 14 juillet 2016, 02:45:36 »
Bonsoir Bibi,

D'après ce que tu décrit, il me semble qu'un défibrillateur semi-automatique serait plus indiqué ; pas de problème de reconnaissance de rythme (ce qui peut être difficile si l'on est pas formé et entrainé) et utilisable par tous.

Certains modèles ont des électrodes pré-connectées, guident vocalement le secouriste, ont des batteries non rechargeables ou au contraire rechargeable, ...

Plein d'options dont certaines relèvent plus du marketing, il faudrait dans l'idéal faire un cahier des charges des caractéristiques que devra posséder l'appareil selon vos problématiques puis ensuite demander de la doc à tous les fournisseurs pour pouvoir choisir en connaissance de cause.

N'hésite pas si tu as d'autres questions.
Actarus