Auteur Sujet: Épreuves de pré-sélection (Physiques & Intellectuelles) "Pompier Volontaire"  (Lu 56696 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne rivaL

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonsoir,

Je me présente un peu je me prénomme Nicolas j'ai 24ans et j'habite dans le Gard à Nîmes.
Un petit peu sur moi avant de commencer à poser ma question ...
J'ai passé 3ans dans l'armée de terre et je viens d'en sortir.
Actuellement je suis agent de sécurité pour une société privé, mais je ne compte pas faire ceci toute ma vie. J'ai toujours été intéressé par le métier de Sapeur Pompier, donc voilà ma question on y viens enfin  :P

J'aimerais connaitre les différentes épreuves lors du test pour SPP.
Et j'aimerais aussi avoir quelques conseils pour bien réussir les test, physique, oral, etc...

J'espère avoir de nombreuse réponses.

Merci beaucoup à tous et bonne soirée  :)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
bonsoir rival !
Je me suis moi aussi penché sur la question ! j'ai cru comprendre qu'il y avait un test de français (dictée + une explication de texte avec des questions) et des math niveau 3ème ; après il y a un oral où ils posent des questions sur la culture générale ! ça peu tomber sur un événement passé dans le journal TV de 20 heures récemment et niveau sportif j'ai cru comprendre que cela dépendait selon les départements !

Va voir ce lien pour : Épreuves d’admissibilité  :-[ :-[
http://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier/sapeur-pompier-professionnel/epreuves-dadmissibilite

ou celui là : Épreuves physiques et sportives   :P  :-\
http://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier/sapeur-pompier-professionnel/epreuves-physiques-et-sportives

enfin voila cela te donnera une idée !
bonne soirée

Hors ligne Emergency

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 128
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour
j'aurais voulu savoir comment se déroulait les epreuves physiques d'entrée chez les pompiers ?

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Bonjour,
Cela varie encore selon les départements mais tendent à se standardiser au niveau national sans différence entre les SPP et les SPV et en règle générale les épreuves du concours se déclinent en :
1/ épreuves de pré-admissibilité : Dictée et Mathématiques
2/ épreuves sportives : six épreuves dans l’ordre suivant :
- Natation (50 mètres nage libre réalisée en piscine dans un bassin de 25 ou 50 mètres, homologué par le Ministère chargé des sports)
Une pause d’au moins une heure devra être prévue entre cette épreuve et l’épreuve suivante.
- Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
Une pause d’au moins une heure devra être prévue entre cette épreuve et l’épreuve suivante.
- Souplesse
- Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
- Endurance musculaire des membres supérieurs
- Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)
Les épreuves 3, 4, 5 et 6 sont organisées chacune en deux ateliers minimum. Une pause de cinq minutes environ doit être observée entre ces épreuves.
3/ entretien avec un jury ; épreuve qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (5mn maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à permettre au jury d'apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat (durée de l'épreuve : 15mn, coefficient 4)..http://www.pompiers.fr/

Donc pour le physique des pompes, abdos/gainage, tractions, test de Luc Léger, test de souplesse, test de "vertige" ( grimper à l'échelle test éliminatoire ) natation 50m nage libre ainsi qu'une épreuve de mouvement et coordination, avec un tiré de dévidoir....  :P  :-\

Pourquoi une condition physique de recrutement (CPR) ?
Détenir cette CPR dès le recrutement permet :
1. à un sapeur-pompier stagiaire, professionnel ou volontaire, de suivre les phases de formation initiale dans de bonnes conditions d’apprentissage et de prévention de l’accidentologie.
2. à un candidat à la fonction de sapeur-pompier professionnel de valider l’Unité de Valeur de formation spécifique aux Activités Physiques et Sportives dans un délai correspondant à la durée de la formation initiale.
La CPR n’est pas un critère éliminatoire mais permet aux membres du jury de recrutement d’avoir des éléments d’appréciation supplémentaires.
Décision CCDSPV du 15/01/2010 : les candidats doivent réaliser au minimum les barèmes des tests de natation et d’endurance pour des questions de santé et de sécurité.

Descriptif des tests - Chaque candidat doit aller au maximum de ses capacités.
Le test du vertige et d’équilibre :
Le candidat doit être capable de monter une échelle mise à 70° par rapport au sol, dépliée sur environ 20 m, et dont l’extrémité haute est mise à environ 50 cm d’un rebord de balcon.
Le candidat doit, sans précipitation et sans s’arrêter, sauf cas majeur, aller jusqu'au bout de l’échelle pour ensuite se hisser sur le balcon et redescendre par les escaliers pour les sapeurs-pompiers professionnels ou redescendre l’échelle et revenir au point de départ pour les sapeurs-pompiers volontaires.

Le test d’aisance en milieu aquatique :
Le candidat doit savoir effectuer au moins 50m à la nage, départ plongeon (saut dans l’eau à partir du bord). Au cours de ces 50 m il doit aller chercher un objet à 1,50 m de profondeur et le ramener (sapeur-pompier professionnel) ou passer sous un tapis en mousse flottant à la surface d’une longueur égale à environ 1m (sapeur-pompier volontaire).

Le test de confinement et d’obscurité :
Le candidat doit être capable de ramener un objet placé à la fin d’un parcours d’environ 30 m de long (distance de marche) et dont certains passages font moins de 1m de haut. Le candidat est équipé d’un masque ARI dont la visière est obstruée pour simuler l’obscurité et le confinement d’une cave enfumée.

Test Killy
Le but de l’exercice est de maintenir la position dite de la « chaise romaine » le plus longtemps possible. Cette position se caractérise par : un dos et des bras le long d’un mur, les cuisses à l’horizontale et les tibias à la verticale (formant un angle de 90°), le regard à l’horizon et les genoux serrés. Il faut tenir au moins 32 secondes pour les SPV.

Gainage
L’objectif de cet exercice est de maintenir le plus longtemps possible la position haute de l’exercice suivant (pompe) avec un minimum de 32 secondes pour les SPV.

Pompes
Le candidat est tout d’abord allongé sur le ventre (tapis), les mains à plats de chaque côté du tronc et à la hauteur du cœur, coudes écartés, mains avec l’auriculaire vers l’extérieur (pas de main en rotation vers l’intérieur/extérieur). Il faut réaliser au moins 3 pompes pour les SPV femmes et 5 pour les SPV homme.

Tractions
Le candidat s’accroche à une barre de traction conçue pour l’exercice, en positionnant ces mains, paumes vers l’extérieur (et non vers lui). Il peut s’accrocher seul en sautant du sol ou en s’aidant d’un promontoire. Le menton au dessus de la barre, il se laisse ensuite descendre avec contrôle jusqu’à ce que ses bras soient quasiment tendus. Il remonte ensuite mettre son menton au dessus de la barre. L’objectif est de faire un maximum d’aller/retour et un minimum de 1 à 2 tractions.

Vameval/ Luc Léger
Le test de Vameval consiste à courir sur une piste de 400m de stade  d’athlétisme de plus longtemps possible en respectant le rythme donné par une bande sonore. Le test de Luc Léger est le même type de test réalisé sur des aller/retour. La vitesse augmente à partir de 8 km/h environ par palier de 0,5 km/h toutes les minutes. Sans avoir besoin de matériel, vous pouvez courir pendant 12 minutes pour connaître votre niveau (test de cooper).
Une SPV femme doit ainsi savoir facilement courir 1.9 km en 12 min et un SPV homme 2 km en 12 min soit à un rythme de 30 à 35 sec au 100m.

Tests de recrutement SPV 2014 - SDIS49

test recrutement physique pompier

Reportage Pompier - La Formation

90 minutes enquetes - Soldats du feu (Reportage Pompier)

Hors ligne Emergency

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 128
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ok merci !

Et on est recallé direct si l'on échoue à une épreuve ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour, n'oubliez pas qu'il n'y a pas que les muscles qui sont testés  :P
http://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier/sapeur-pompier-professionnel/epreuves-dadmissibilite

Épreuves d’admissibilité  8)
Concours externe sapeur-pompier non officier (SPPNO)
Ces épreuves vous sont données à titre indicatif et sont susceptibles d'évoluer.
Sapeur 1ère classe
Les épreuves de pré-admissibilité comprennent :
1. Dictée
Pour cette épreuve, le texte de la dictée doit correspondre à l’enseignement délivré pour l’accès au diplôme de niveau V.
2. Mathématiques
Cette épreuve comprend deux problèmes de mathématiques portant sur le programme suivant :
    les quatre opérations : nombres entiers, nombres décimaux, fractions, mesures de longueur, surfaces, capacités, poids, densité, règles de trois, partages proportionnels
    les lignes : droites, perpendiculaires, autres polygones, cercles, secteurs, segments, arcs
    les volumes courants : parallélépipède, prisme, cylindre, cône, sphère
    les nombres complexes : temps, unités de temps, conversions, vitesse moyenne.
Ces problèmes pourront prendre l’aspect d’exercices numériques ou de géométrie (calcul d’aires, de volumes, mesures de quantité, de temps, de longueur...).
Les exercices donnés pourront comporter une ou des questions faisant appel au « bon sens » et au raisonnement du candidat, la ou les réponses attendues pouvant impliquer une solution non chiffrée notée sur 2 points et une explication (sur 2 points) ne devant pas excéder cinq lignes manuscrites.

Les épreuves d'admissibilité comprennent les 6 épreuves physiques et sportives communes au concours SPV & SPP :
    Natation
    Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
    Souplesse
    Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
    Endurance musculaire des membres supérieurs
    Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)
Ces épreuves sont notées chacune sur 20 et le total de ces notes est divisé par 6. La note moyenne ainsi obtenue constitue la note des épreuves physiques et sportives qui est affectée du coefficient 2.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 sont éliminatoires.

L'épreuve d'admission comprend :
Un entretien avec le jury, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (5mn maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à permettre au jury d'apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat (durée de l'épreuve : 15mn, coefficient 4).

Pourquoi faut-il préparer sérieusement et longtemps à l'avance le concours de sapeur-pompier professionnel ou volontaire ?
Être pompier est un véritable sacerdoce, vous n'entrez pas chez les SP juste pour vous balader en camion rouge.  >:(
C'est un des rares métiers où vous serez pleinement au service des autres et, parfois, dans des situations difficiles où vous devrez toujours être au meilleur de votre forme physique et mentale.
C'est aussi pour cela qu'il règne au sein des casernes une véritable fraternité, parce que ce sont des hommes et des femmes qui sont sur tous les fronts, parce qu'un pompier aide son prochain là où plus personne, ou presque, n'ose intervenir, parce qu'un pompier secourt là où les dangers sont grands, parfois au péril de sa vie. Forcément, cela crée des liens très forts que vous ne trouverez que rarement dans un autre métier.
Être pompier, c'est donner un sens à sa vie.
Bien sûr, ces hommes et ces femmes sont "triés sur le volet".
Il ne suffit pas de vouloir, il faut pouvoir.   :P :-[ :-\
Les épreuves du concours sont en effet difficiles mais pas insurmontables. :'(
De même que l'on vous formera tout au long de votre carrière de pompier pour être paré à toutes les situations, n'allez pas au concours sans vous y préparer sérieusement et longtemps à l'avance.

Pour réussir le concours, vous devrez être très sportif car l'épreuve physique est dotée d'un très fort coefficient. Cependant, pour pouvoir passer l'épreuve physique, il faut au préalable réussir la dictée et l'épreuve de mathématiques : il est donc indispensable de se préparer sérieusement à ces deux épreuves.
Enfin, l'entretien avec le jury est une étape importante du processus de sélection des candidats et il est indispensable de réfléchir à ses motivations et de savoir se "vendre".

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Il y a des minimas à faire dans chaque épreuves mais vaut mieux allez au plus haut ... Certains centres vont être strict sur la règle, d'autres laisseront passer s'il manque pas grand chose dans une épreuve mais pas deux  :-[
 
Mais avec un tout petit peu d'entrainement ça passe à l'aise !  ???

Hors ligne elise91

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 99
  • Sexe: Femme
  • PSE2 MNPS
    • Voir le profil
Comme il a été dit plus haut, cela va dépendre de ton département.

Je les passe dans les Yvelines ( trèèèèèèès trèèèèès bientôt !!!!!!!!! ) :

 Homme ou femme pas de différence

- Luc léger palier 7  ... voir le tableau ICI
- Tractions : 4 min
- Gainage   : 110 s min
- Killy  : 110 s min
- Natation: 100 m nage libre en 2'30 max
- Souplesse: 23 cm
- Test de confinement: avec un ARI peint en noir, tu dois faire un parcours dans une pièce et ramener un objet présent sur une table
- Test pour détection du vertige et de la peur : grimper d'échelle de 24 m/min

- Maths : niveau 3 ème
- Français: dictée

Voilà voilà !!!

Sinon, tu cherches sur le site du SDIS de ton département.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour ; moi je dirais que le grimper à l'échelle ce n'est pas pour détecter si tu es sujet au vertige mais plutôt si tu as la "trouille" lorsque tu es en hauteur (à ne pas confondre )  ^-^
Le vertige désigne un phénomène fréquent dont a été victime environ une personne sur sept. Il correspond à une sensation de rotation de notre environnement, c’est pourquoi nous employons souvent l’expression « avoir la tête qui tourne » pour le décrire.
Certains vertiges peuvent être accompagnés d’autres signes comme des nausées ou des troubles de la marche.

Le vertige est du à un problème physiologique de l'oreille interne associé à la vue alors que la peur du vide ou de la hauteur est une sensation que l'on peut apprendre à la dominer en s'entrainant à marcher sur une poutre de gym par exemple ou en pratiquant de l'escalade  :)
Le vertige résulte donc :
- soit d’un mauvais fonctionnement du système vestibulaire, localisé au niveau de l’oreille interne,
- soit d’une atteinte neurologique ou cérébrale.
Normalement le système vestibulaire nous permet, en association avec la vue et la sensibilité proprioceptive (sensation de la position de notre corps dans l’espace), de nous maintenir en équilibre.
pour votre formation : http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=vertige
http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_962_vertiges.htm

Vertiges - Qu'est-ce que c'est ?
Le vertige correspond à une impression de mouvement du corps ou de l'environnement, réalisant très souvent une impression de rotation.
Trois organes sensoriels rentrent en compte dans le système de l’équilibre :
    l’oreille interne dans sa partie vestibulaire,
    les yeux,
    les terminaisons nerveuses périphériques (colonne, nuque, bassins, pieds) qui indiquent la position du corps dans l’espace.
Ces 3 organes travaillent ensemble. Si l’un d’eux est perturbé et perturbe les autres, cela peut conduire à des vertiges.

Le système vestibulaire de l'oreille, atteint lors des épisodes de vertiges, est responsable de l'orientation dans l'espace et de la posture. Il est constitué par les organes de l'oreille interne (partie de l'oreille creusée dans l'os du crâne, encore appelé labyrinthe osseux) reliés au cerveau par le nerf vestibulaire. De nombreuses et complexes connexions nerveuses assurent la stabilité de la vision pendant les mouvements de la tête.
Ces connexions sont responsables du nystagmus (oscillation de va-et-vient des yeux) qui accompagne une atteinte vestibulaire.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Sur le site de la BSPP / Recrutement  vous pouvez lire :
Pour obtenir les notes maximales et l’appréciation la meilleure aux tests, vous devrez :
En tant que candidat  :
Atteindre le palier 10 au test navette Luc Léger ;
Réaliser au moins 10 tractions ;
Effectuer deux tours sur un parcours d’obstacles en moins de 2 min et 30 sec.

En tant que candidate :
Atteindre le palier 7 au test navette Luc Léger ;
Réaliser une traction et tenir la position pendant 30 sec au moins ;
Effectuer deux tours sur un parcours d’obstacles en moins de 3 min.

Les épreuves d'admissibilité comprennent :
    Les 6 épreuves physiques et sportives communes au concours interne SPP :
    Natation
    Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
    Souplesse
    Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
    Endurance musculaire des membres supérieurs
    Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)
Ces épreuves sont notées chacune sur 20 et le total de ces notes est divisé par 6. La note moyenne ainsi obtenue constitue la note des épreuves physiques et sportives qui est affectée du coefficient 2.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 sont éliminatoires.

Hors ligne elise91

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 99
  • Sexe: Femme
  • PSE2 MNPS
    • Voir le profil
A Jeano 11: merci beaucoup pour tes explications, ma foi c'est enrichissant.

Pour ce qui est de "détection du vertige-----grimpé d'échelle", je n'ai fait que recopier ce qui est écrit sur ma convocation pour la CTR. C'est aussi l'explication que m'a donné le chef de centre concernant cette épreuve.
Maintenant, tu as su nous apporter le pourquoi du comment.

A SSP 63: http://www.sdis78.fr/web/content/view/431/106/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
OK élise, moi je fait personnellement la différence  :-\  je n'ai pas le vertige mais j'ai très peur lorsque je suis en hauteur et c'est pour faire de la montagne (des fois il y a des passages difficiles en corniche ou en arête où il y a du "gaz") que j'ai pratiqué l'escalade (en salle ou en plein air) ... alors tu as intérêt à ressspiireeer à hyperventiler pour calmer ta trouille  :P c'est la seule méthode que je connaisse .... ressssspppiiiirrrre à fond  !!!
Des réflexes simples à adopter pour lutter contre l'angoisse du vide :
- Prendre appui sur une personne ou un support (l'échelle, un rocher, une main courante), pour avancer.
- Respirer calmement et profondément.
- Ne pas fermer les yeux.  8)
- Maintenir une vision droite et loin devant soi, ne pas regarder le sol ou le vide.
- Se concentrer sur sa tâche.... un pied devant l'autre  :-X

D'autre part je pense qu'ils appellent cela le "vertige" pour ne pas dévaloriser l'individu ?  ::) 
pourtant la peur incite à la prudence et fait parti de notre héritage génétique depuis les origines, quand notre ancêtre primate se faisait courser par un hyène ou un lion   ;)

Épreuves physiques et sportives :
Retrouvez ci-dessous la description de la nature et du déroulement des épreuves physiques et sportives des concours de sapeur-pompier professionnel, ainsi que les barèmes.
N.B. : Les épreuves physiques et sportives sont communes aux concours externe et interne.
Déroulement des épreuves
Les candidats participent aux six épreuves dans l’ordre suivant :
    Natation (50 mètres nage libre réalisée en piscine dans un bassin de 25 ou 50 mètres, homologué par le Ministère chargé des sports)
Une pause d’au moins une heure devra être prévue entre cette épreuve et l’épreuve suivante.
    Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
Une pause d’au moins une heure devra être prévue entre cette épreuve et l’épreuve suivante.
    Souplesse
    Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
    Endurance musculaire des membres supérieurs
    Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)
Les épreuves 3, 4, 5 et 6 sont organisées chacune en deux ateliers minimum. Une pause de cinq minutes environ doit être observée entre ces épreuves.

Les candidats n’ont droit qu'à un seul essai par épreuve (excepté pour la souplesse).
Description des épreuves
    Natation -  ​Tenue
Cette épreuve se déroule en maillot de bain. Le caleçon de bain est interdit ainsi que les lunettes et le masque de natation. Les verres de contact peuvent être portés sans lunettes de natation sous la seule responsabilité du candidat.
    Description
Le candidat doit sauter ou plonger du bord de la piscine afin d’effectuer un parcours de 50 mètres en nage libre sans s'arrêter.
En cas d’utilisation d’un bassin de 25 mètres, seul le plan vertical du mur devra être touché par une partie quelconque du corps au moins lors du virage.
    Endurance cardio-respiratoire (Luc Léger)​
    Tenue
Cette épreuve se déroule en tenue de sport avec chaussures sans pointe. Un dossard numéroté identifiera chaque candidat.
     Description
Le candidat devra courir en navette sur une piste délimitée par deux lignes espacées de 20 mètres au rythme d’une bande sonore lui indiquant le nombre de paliers atteints. Les lignes font partie de la piste. En début d’épreuve, la vitesse est lente puis elle augmente par palier toutes les soixante secondes.
- Avant le départ, les deux pieds du candidat se trouveront avant la ligne délimitant la piste.
- En cas de chute pendant l’épreuve, le candidat est autorisé à la poursuivre dans la mesure où cette chute ne modifie pas le nombre de navettes.
- Le candidat doit régler sa vitesse de manière à se trouver en bout de piste au moment où retentit le signal sonore. A chaque fois, le candidat devra franchir entièrement la ligne délimitant la piste avec au moins un pied touchant le sol et repartir en sens inverse. A chacune des extrémités de la piste, un volume de tolérance sera matérialisé au sol par une ligne, faisant partie de ce volume, tracée à un mètre avant la ligne délimitant la piste et à l’intérieur de celle-ci. Le volume de tolérance s’inscrit entre ces deux lignes. Lorsque le signal sonore retentit, le candidat devra être entré à l’aide d’une partie quelconque du pied dans le volume de tolérance.
- L’épreuve prend fin lorsque le candidat ne peut plus suivre l’allure imposée, c’est-à-dire lorsqu'il n’est pas entré à l’aide d’une partie quelconque du pied dans le volume de tolérance d’un mètre au moment où le signal sonore retentit, lorsqu'il ne franchit pas entièrement la ligne délimitant la piste avec au moins un pied touchant le sol ou lorsqu'il abandonne.
    Souplesse
    Tenue
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures.
     Description
Le candidat, assis sur une planche, jambes jointes et tendues, est sanglé au niveau des genoux par un lien de 13 à 18 centimètres de large centré sur les rotules.
Le candidat pousse du bout des doigts (pulpe) des deux mains une règle de section carrée d’environ 2 centimètres de côté placée sur un dispositif en forme de caisse après avoir placé les pieds contre celui-ci.
Le 0 de référence de la graduation du dispositif est placé en bordure de la tablette supérieure, à 15 centimètres au-dessus du plan d’appui des pieds.
L’épreuve se déroule pieds joints et le candidat ne doit pas perdre le contact avec la règle pendant la durée de l’épreuve.
Le candidat a droit à deux essais sans quitter son emplacement. Seul le meilleur essai est pris en compte (la mesure est prise à partir du bout des doigts). Si en fin de poussée, la règle se trouve en biais par rapport aux graduations, la mesure sera lue à l’intersection de la règle et de la graduation la plus proche de la position de départ.
La position la plus avancée doit être maintenue au moins deux secondes.
    Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
    Tenue
Cette épreuve se déroule en tenue de sport.
     Description
Le candidat doit maintenir le plus longtemps possible une position du corps tendu en appui au sol sur les avant-bras et sur la face postérieure des orteils. Le corps en alignement (tête, tronc, bassin, genoux, jambes tendues), en appui sur la face postérieure des orteils et sur les avant-bras, écartés approximativement de la largeur des épaules, pieds écartés de 10 centimètres environ.
A partir de la position de départ, en appui au sol sur les avant-bras, un genou au sol, l’autre jambe tendue en appui sur la face postérieure des orteils, le corps en alignement, le candidat se placera dans la position à maintenir.
Le chronométrage débute lorsque la bonne position est constatée par les examinateurs. Le chronomètre est arrêté lorsque le dispositif indique que le candidat ne respecte plus la bonne position. La tolérance par rapport à la bonne position est de 5 centimètres au-dessus ou en dessous, mesurée au niveau du muscle fessier. Les tremblements sont acceptés tant que la position est respectée.
Un dispositif de mesure du fléchissement ou redressement excessif du corps sera utilisé.
    Endurance musculaire des membres supérieurs
    Tenue
Cette épreuve se déroule en tenue de sport, sans chaussures. La magnésie est tolérée à l’exclusion de toute autre substance additionnelle. Les gants, les maniques ou tout autre dispositif comparable sont interdits.
     Description
Le candidat saisit avec ou sans aide d’un escabeau une barre fixe de 2,5 ou 3,5 centimètres de diamètre, placée entre 2,30 mètres et 2,50 mètres de hauteur, les mains en supination écartées approximativement de la largeur des épaules.
A partir de la position de départ, en suspension totale bras tendus, les pieds ne touchant pas le sol, au signal de l’examinateur, le candidat fléchit les bras (traction) sans balancement jusqu’à ce que son menton se trouve au-dessus du niveau de la barre, les bras fléchis, coude au-dessous de la barre. Dès l’atteinte de cette position, le chronométrage débute. Les mains et la poitrine sont les seules parties du corps pouvant être en contact avec la barre fixe.
Le chronométrage s’arrête lorsque la position ne peut plus être maintenue et que les yeux du candidat se trouvent au niveau de la barre.
    Endurance musculaire des membres inférieurs (Killy)
    ​Tenue
Cette épreuve se déroule en tenue de sport et en chaussures sans pointe.
     Description
Le candidat doit simuler le plus longtemps possible une position assise le dos en appui contre un plan vertical.
Position de départ à maintenir : le dos à plat contre un plan vertical, les pieds écartés environ de la largeur du bassin, les cuisses horizontales formant un angle de 90° avec le buste et avec les jambes, bras ballants, les mains non appuyées au plan vertical ni posées sur les cuisses ou les genoux.
      Le candidat doit garder cette position le plus longtemps possible.
Sous les indications correctives des examinateurs, le candidat dispose de 20 secondes pour se mettre en place.
Le chronométrage débute lorsque la bonne position est constatée par les examinateurs. Le chronomètre est arrêté lorsque le dispositif indique que le candidat ne respecte plus la bonne position. La tolérance par rapport à la bonne position est pour les cuisses de 5 centimètres au-dessus ou en dessous et pour les talons de 5 centimètres vers l’avant. Les tremblements sont acceptés tant que la position est respectée.
      Un dispositif de contrôle de la position sera utilisé.

Hors ligne elise91

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 99
  • Sexe: Femme
  • PSE2 MNPS
    • Voir le profil
Tu as sans doute raison pour l'histoire de la dévalorisation. Mais alors, on m'aurait menti ??  :o
J'avoue que j'ai une petite appréhension quand à ce grimpé d'échelle et pourtant, je n'ai jamais eu le vertige. Enfin pas que je me souvienne.

C'est beau quand tu es en haut sur une grande roue, ou dans un ascenseur vitré qui monte très très haut ! Par contre, je ne monte pas tous les jours sur une échelle de 30 m, hé hé ......

C'est la surprise et je vais être très vite fixée puisque mes tests sont samedi !!!
( tremble carcasse, tu tremblerais encore plus si tu savais où je t'emmène... comme dirait l'autre.....)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Je pense que la douceur et la tendresse d'une femme servira plus souvent que les gros bras d'un monsieur qui se prend pour un Zoro !

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je pense que la douceur et la tendresse d'une femme servira plus souvent que les gros bras d'un monsieur !
C'est le genre de couplé qui m'agace, avoir la douceur et la tendresse c'est bien, seulement dans la même journée tu peux passer de la petite inter gentille où il aura fallu rassurer mamie qui c'est cassée le col du fémur en tombant du trottoir au gros feu d'appart, grosse désincarcération AVP, feu de forêt l'heure d'après.
Et la crois moi, si elle n'a pas les bras pour tirer les tuyaux avec un ARI sur le dos, porter une clef de portage ou tenir une cisaille sa tendresse, elle peut ce la garder.
C'est pour cela que je trouve le système de recrutement des Yvelines pas mal car pas de différence et les meilleurs sont recrutés.