Auteur Sujet: Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?  (Lu 39515 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #30 le: 09 août 2005, 09:16:54 »
salut;

pour revenir au sujet principal;

je ne vois pas vraiment l'utilité d'un kiné spv.

intervention lors des fia.

qu'apporterais t-il de plus qu'un médecin ou une inf  lors de la formation SAP?

dans le cadre de la formation continue je ne vois pas dans le programme ce qui justifierait leur intervention!

d'autre part quand je vois le nombre de fia d'épreuves sportives etc....il faudrait un paquet de kinés!

ma question cest pourquoi vouloir faire partie du 3SM alors que le boulot serait pas plus épanouissant que dans ton cabinet?

@+

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #31 le: 09 août 2005, 09:30:44 »
Salut;

j'ai oublié; rien n'empèche un kiné de signer un contrat de spv comme tout le monde et faire profiter les autres de ces compétences au meme titre qu'un charpentier sur une toiture etc.....!

le truc,c'est que les professionnels de la santé en général se sentent au dessus des autres et ne veulent pas perdre leur temps à faire une fia complète avec des personnels de la france d'en bas!

j'ai vu la polémique qui à été crée lorsqu'un vétérinaire à loupé son cfapse!s'était presque de la faute des moniteurs! menace de démission etc....
voila;si t'as beaucoup de temps libre;signe un contrat de spv traditionnel!
certes tu seras que deuxiéme classe!
bon c'est sur 4 euros de moins de l'heure qu'un officier!

@+

Hors ligne flopy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #32 le: 09 août 2005, 22:47:32 »
Riquet
Pour ta gouverne j'ai ma FIA compléte et je suis SPV depuis de nombreuses années.
Il n'est pas ici question d'histoire de classe sociale ("France d'en bas").
Saches que je suis heureux de bosser avec tous mes camarades.
De plus, je trouve ta remarque déplacée concernant la rémunération, je trouve cela trés dommage qu'un tel sujet puisse être envisagé.
Sachant que financiérement je pense qu'un kiné (libéral) n'a absolument pas besoin des vacations SPV (comme bien d'autre professions).
Concernant ta premiere remarque (bien plus interessante),un kiné n'aporterai pas grand chose de plus qu'un médecin ou un infirmier dans la FIA ou autre... cependant il pourrai y participer  comme l'infirmier (cf decret sur la formation du DSA...).
Je suis entiérement d'accord avec toi concernant la richesse des SPV concernant la multitude de professions representées, et en effet c'est un peu pour ça que je demande pourquoi certains chefs d'agrés utilise les compétences professionnelles des equipiers (notament le Kiné), alors que certains autres sont capable de s'enfoncer au point de faire des erreurs (bilans...) sous prétexte qu'ils sont sous off. Sachant que la formation de sous off n'est pas spécialement basée sur le secourisme...

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #33 le: 09 août 2005, 23:08:46 »
salut;


Sachant que financiérement je pense qu'un kiné (libéral) n'a absolument pas besoin des vacations SPV (comme bien d'autre professions).

je ne m'étendrai pas sur le sujet ,devoir de réserve et discrétion professionnel oblige. mais tu dois savoir que ça banque plutot bien et quand il y a du retard pour payer les prévisites ou les visites ils mettent pas longtemps à gueuler!

après si tes sous-off sont des burnes!

le role du chef d'agrès c'est également de s'appuyer sur les compétences de son personnel et également sur les médecins,infirmiers...etc.. qui peuvent se trouver sur les lieux d'une intervention.

amicalement

@+

Hors ligne jocodis

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 34
  • Sexe: Homme
  • IDE FF/IBODE - ISPV
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #34 le: 10 août 2005, 00:04:59 »
Riquet
Je suis entièrement d'accord avec toi concernant la richesse des SPV concernant la multitude de professions représentées, et en effet c'est un peu pour ça que je demande pourquoi certains chefs d’agrès utilise les compétences professionnelles des équipiers (notamment le Kiné), alors que certains autres sont capable de s'enfoncer au point de faire des erreurs (bilans...) sous prétexte qu'ils sont sous off. Sachant que la formation de sous off n'est pas spécialement basée sur le secourisme...

C'est sur que y a certains sous/off  chef d’agrès sur VSAV qui sont vraiment pas futfut... (j'me souviens d'un sous/off chef d'agrès et moniteur de secourisme qui voulait donner un sucre à une mémé diabétique qui faisait un malaise avec sensation de tête qui tourne et 3g de glycémie... j'ai failli crier au scandale, qu'on nous enlève ces incapables! lol)

Citer
L’hypoglycémie chez le diabétique  :)
Elle peut survenir chez le diabétique insulino-dépendant traité par insuline, ou chez le diabétique non insulino-dépendant traité par insuline ou par sulfamides hypoglycémiants.
En revanche, les biguanides ne provoquent pas, en dehors d’un jeûne prolongé, d’hypoglycémies sévères.
L’hypoglycémie est fréquente et grave, voire mortelle sur certains terrains : alcoolisme, insuffisance rénale, insuffisance hépato-cellulaire, dénutrition, grand âge.
Les symptômes d’hypoglycémies sont les mêmes que ceux décrits : syndrome neurovégétatif survenant à un seuil glycémique aux environs de 0.60 g/l puis symptômes neuroglucopéniques survenant à un seuil glycémique inférieur à 0.50 g/l. Chez les patients diabétiques traités à l’insuline, la répétition de malaises hypoglycémiques trop fréquents peut faire disparaître ou retarder les symptômes neurovégétatifs perdant leur valeur d’alerte pour ne laisser persister que des symptômes neuroglucopéniques.
http://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/soins-et-traitements/hypoglycemie-et-hyperglycemie/lhypoglycemie-chez-la-personne-diabetique

Traitements :
    Chez un patient conscient et capable de déglutir
    L’hypoglycémie doit être corrigée par l’apport de 15 g de sucre, soient 3 ou 4 morceaux de sucre, ou 12.5 cl de jus de fruit. Cet apport glucidique doit être répété si la glycémie est inférieure à 0.40 g/l.

Sinon un kiné SPV hors 3SM je suis pour !   intégré au 3SM  "+" ou "-"   mais quand même plus "-" lol

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #35 le: 10 août 2005, 07:33:17 »
salut ;
...... qui voulait donner un sucre à une mémé diabétique ........
http://www.ajd-diabete.fr/le-diabete/tout-savoir-sur-le-diabete/lhypoglycemie/

d'autant plus qu'il est moniteur de secourisme !  :-[

le sucre c'est uniquement si la victime le demande spontanément et de préférence en morceaux et si elle fait une hypoglycémie.
Citer
Qu'est ce qu'une hypoglycémie ?
C'est une baisse anormale du taux de sucre dans le sang.  :P

Pourquoi un diabétique ferait-il une hypoglycémie, alors que le diabète entraîne une hausse du taux de sucre dans le sang, que l'on nomme hyperglycémie ?
En raison du traitement !
L'insuline ou les médicaments hypoglycémiants servent à abaisser le taux de sucre dans le sang, à ramener ce taux à la normale. Mais parfois ils peuvent dépasser leur but, agir trop fort et entraîner une baisse anormale du sucre dans le sang.  :-[

Que faire au moment d’une hypoglycémie ?
    Ne pas attendre, le malaise ne passe pas tout seul.
    Cesser toute activité : on s’assoit.
    Faire une glycémie, à condition de ne pas perdre de temps.
    Absorber ou faire absorber du sucre (environ un morceau de sucre pour 20 kg de poids) Le malaise passe habituellement en quelques minutes.
    Manger, prendre le repas, la collation ou un morceau de pain.

La mesure de la glycémie :
    confirme l’hypoglycémie (même si elle est faite tout de suite après avoir pris le sucre) ;
    apprend à reconnaître les signes de l’hypoglycémie, car tous les signes ne sont pas forcément dus à une hypoglycémie ;
    permet de surveiller l’évolution dans les heures suivantes.

ensuite tout le monde fait des erreurs un jour ou l'autre !
que ce soit des pompiers ; des kinés, des médecins.....etc
on ne peut donc pas justifier le recrutement de kinés, d'inf par ce biais là !

pour être honnête ;les sdis souhaiteraient pouvoir embaucher le max de professionnels de santé. le blème c'est que ça ne se bat pas au portillon ; différents motifs à cela !
pertes financière pas complétement compensées .
peu de temps disponible.
que ce n'est pas au secteur privé de palier aux carences du public.
 
c'est également valable pour les autres professions !
la résultante c'est que tu fais avec se que tu as!
on nivelle le niveau de formation vers le bas de manière à ne pas avoir de secours à 2 vitesses !
déjà guerre spp/spv.
ensuite les kinés, inf,....tu en trouveras dans les grosses agglomérations ou tu as déjà pas mal de spp.
ce que je ne veux pas c'est que demain les sp ne fassent plus que de l'opération diverse et du" feu"+ désincarcération.
on va finir par mettre des ambulanciers dans les vsav et des civils dans les cta .
@

Hors ligne flopy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #36 le: 10 août 2005, 22:45:39 »
Je me pose une question:
Pourquoi les stages pour monter en grade sont toujours basés sur l'incendie (dans sa globalité,avec DIV...), alors que la majorité des intervention des SP sont des secours à personne?????

Hors ligne jocodis

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 34
  • Sexe: Homme
  • IDE FF/IBODE - ISPV
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #37 le: 10 août 2005, 22:48:11 »
Tout simplement parce que au niveau secourisme, après le CFAPSE et l'équiper/CA de VSAV  les autres formations ne sont pas du niveau SP.
De plus, la montée en grade correspond à l'aptitude de gestion d'opération et non plus à des actions...

Hors ligne Papa

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 61
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #38 le: 11 août 2005, 12:43:34 »
salut;

pour revenir au sujet principal;

je ne vois pas vraiment l'utilité d'un kiné spv.

intervention lors des fia.

qu'apporterais t-il de plus qu'un médecin ou une inf  lors de la formation SAP?

dans le cadre de la formation continue je ne vois pas dans le programme ce qui justifierait leur intervention!

d'autre part quand je vois le nombre de fia d'épreuves sportives etc....il faudrait un paquet de kinés!

ma question cest pourquoi vouloir faire partie du 3SM alors que le boulot serait pas plus épanouissant que dans ton cabinet?

@+

Si on veut parler d'ergonomie, d'echauffement, de manutention, de problémes musculaires ou osseux et comment les éviter c'est sûrement pas une IDE, un méd. Généraliste ou - PIRE - des spécialistes qui seront plus câlés qu'un kiné.
La FIA n'est-il pas le moment idéal pour dire aux SP qu'ils fassent attention à ce qu'ils font et comment ils le font.
Le rôle du SSSM, c'est de s'occuper des SP et 80 des accidents de services surviennent lors des séances de sport.

Moi, je suis infirmier anésthésiste ; je peux leur parler deux heures de réanimation sans m'arrêter... Mais demandez moi comment faire attention à son dos en portant l'ARI, quel exercice faire pour se muscler le dos et quels exercices faire en rentrant au CS aprés 4 heures de feu pour éviter les complaications... Et là .... Je suis muet comme une carpe.

La formation continue, c'est le rappel des grands messages.

Pas besoin d'en avoir dix mille sous la main ; les ISP ne sont pas trés nombreux et arrivent à faire pas mal avancer les choses.

Qu'est-ce qui motiverait un Kiné à venir chez les SP ?
La même chose que les ISP, les MSP, les Véto, les pharmaciens !!!!
C'est à dire : ni l'activité opérationnelle, ni la tune.

Personnellement, le jour où on aura des diéteticiens, des podoloques et des kinés, je serais content que le SSSM aie les moyens de s'occuper de vous.

Les SP sont des grands sportifs : ils font beaucoup de sports.
Ils ont une activité opérationnelle largement plus éprouvantes pour le corps que le moindre footballeur de D1.

Pourquoi croyez vous que les staff médicaux disposent d'autant de monde : pour maintenir les machines opérationnelles.

Bon... On est pas prét de vous faire des massages en rentrant d'inter' ; mais si déjà on peut délivrer des messages de prévention....

Hors ligne Papa

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 61
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #39 le: 11 août 2005, 13:01:40 »
les smur aussi font parti du service public!!
mais je ne vois toujours pas l'utilité de vml pompier et encore moins des vri!!

Réponse sur : http://www.sos112.fr/index.php/topic,1902.0.html

Hors ligne flopy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #40 le: 11 août 2005, 14:20:22 »
Papa
Je crois que tu montres bien là l'utilité du SSSM et ton discours me semble super interessant.......tu expliques bien que le SSSM est un service pour les SP et qu'il ne faut pas voir les gars (and girls) du 3SM comme des rivaux mais bien comme des alliés dans le boulot des SP.
De plus bravo pour ton discours sur la complémentarité et la travail pluridisciplinaire des pro de santé.
 :)

Hors ligne gui2762

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #41 le: 30 novembre 2016, 14:52:40 »
Bonjour à tous,

Nouveau sur le forum je me présente rapidement, Guillaume, 24 ans, Masseur-kinésithérapeute.
Le principal est dit :) 
Alors voila, concrètement, je suis Kiné depuis peu. Kiné c'est le métier que j'ai choisis quand il fallait choisir quelque chose à la fin du bac pour être honnête. Ca me plait, mais ça me permet pas de m’épanouir a 100 % professionnellement. Sapeur Pompier, c'est le Job que je voulait faire depuis gosse, j'ai passé les test quand j'étais jeune ( 18 ans je crois ) pour devenir spv, j'avais choisis l'une des plus belle caserne de la région à l'époque, on était 40 pour 2 places. J'étais allé après l'oral, aux épreuves sportives, que j'avais très bien réussis.  aussi bien que les autres, et malheureusement quand j'ai reçu la petite lettre quelques semaines plus tard, elle disait que si il y avait un désistement, j'étais la première personne à être appelé .. et Merde  :P

Bref du coup j'ai pas été pris ! j'ai poursuivi mes études j'ai fais kiné, j'ai réussi, et me voila sur le forum !
J'ai l'intention de me reconvertir, enfin partiellement. Je m'explique, j'aimerai faire Sapeur pompier + kiné à coté

Donc la question que j'ai, c'est selon vous, dans mon cas que devrai-je faire ?
Essayer de passer le concours pro ( en imaginant que je l'ai )  et par la suite faire les gardes de 24 h, et faire kiné pendant les repos de 48 h ?
Ou alors, passer le concours de sapeur pompier volontaire et associer les deux ?

Une autre question, avec mon diplôme je suis reconnu BAC+3,  est ce que ça change quelque chose ? j'ai vu qu'on pouvait grâce à ce niveau d'étude, entrer directement Gradé, mais est-ce ça passe bien dans les casernes ? est-ce qu'on nous voit pas comme  " des bleu qui viennent en étant gradé alors qu'ils ont rien vu du métier " ?

voila voila .. je pense avoir tout dit. Je remercie d'avance toute les personnes qui auront la sympathie de me répondre.
++     

Sujet fusionner avec le sujet déjà ouvert. La modération

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Kiné dans un 3SM ou Sapeur-pompier ?
« Réponse #42 le: 30 novembre 2016, 16:46:07 »
Bonjour Guillaume
cette partie du forum est en friche car plus personne des membres SP ne participe mais peut être qu'avec un miracle l'un deux pourra t'apporter des réponses à tes questions.
Moi je vous propose le SSSM qui est le Service de Santé et de Secours Médical des pompiers. Il est composé de médecins, infirmiers, pharmaciens et vétérinaires sapeurs-pompiers qui peuvent être volontaires ou professionnels.

D’autres membres sont intégrés au SSSM tels que les psychologues qui assurent les soutiens psychologiques ou encore les kinésithérapeutes et les diététiciens. Ils sont alors recrutés comme experts.

Leurs missions principales :
    La surveillance de la condition physique des sapeurs-pompiers.
    L’exercice de la médecine professionnelle et d’aptitude des sapeurs-pompiers professionnels et de la médecine d’aptitude des sapeurs-pompiers volontaires.
    La surveillance de l’état de l’équipement médico secouriste.
    Le conseil en matière préventive, d’hygiène et de sécurité, notamment auprès du comité d’hygiène et de sécurité.
    La participation à la formation des sapeurs-pompiers au secours à personne, à la formation continue des personnels de santé aux PISU (Protocoles Infirmiers de Soins d’Urgence.
    La participation aux missions de secours à personnes et à la médicalisation des victimes.
    Le soutien sanitaire des interventions pour les sapeurs-pompiers (feux de longues durées, accidents avec de multiples victimes, etc….).

Les membres du SSSM bénéficient d’une formation initiale adaptée à leurs qualifications professionnelles antérieures, puis d’une formation continue tout au long de leur carrière.

Cette formation inclut une approche des techniques spécifiques aux opérations de secours des sapeurs-pompiers (incendies, risques chimiques et radiologiques, secours routiers…) ainsi qu’un accès possible à certaines formations des équipes spécialisées, une formation à la médecine d’aptitude et une formation aux soins d’urgence et aux opérations de grande ampleur (plan rouge, médecine de catastrophe…).

De ce fait, le SDIS dispose d’une possibilité unique de « secours intégré » en associant le service médical aux équipes opérationnelles et/ou aux équipes spécialisées.
Ainsi, lors d’un secours en milieu périlleux suite à un accident de sport par exemple, ou la chute d’un véhicule dans un ravin, les équipes spécialisées de secouristes sapeurs-pompiers peuvent faire appel à du personnel médical pour effectuer les premiers soins aux victimes, sur place, pour améliorer les conditions de sauvetage et de transport.

Voilà ce que j'ai pu glaner sur le web.