Auteur Sujet: Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??  (Lu 45256 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #30 le: 05 juin 2009, 17:05:46 »
Tiens,à ce sujet,il se pourrait que d'ici peu un des derniers bastion de "smur rouge" (camion rouge,conduit par des SPP ,medecin et IADE fournit par l'hosto)  de la région parisienne tombe,justement pour des raisons purement légales  ::)

Dès que c'est officiel,je vous communique toutes les infos,mais comme quoi ce n'est pas si "blanc",les smurs rouges  ;D

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #31 le: 05 juin 2009, 17:51:59 »
d accord pour les decrets a ce jour.Mais des statistiques permettront de savoir la notion de risque majeur par rapport au medicament prescrit et administré .donc avec protocole.le nombre de medecin etant en diminution importante et surtout en smur et anesthesiste;les iades manquent dans les blocs ou ils sont plus utile a mon avis .on va plus dans cette logique paramedicale avec gestion par telephone et rapidité d excecution  vers le ch le plus pres .avec salle de déchoc pour une prise en charge OPTIMALe .LES SPV non rien a faire dans une umh de l avis de nombreuses personnes du corps medical.TOUT  simplement que spv =non professionnel donc non reconnu meme si il y a des bons spv bien sur.

Je crois que tu t'imagines les choses un peu trop simplement surtout que tu confonds médecin et IADE, sur du secondaire certes le médecin ne revêt que peu d'utilité si la pathologie du patient n'est pas lourde, cependant c'est le médecin qui donne les ordres c'est lui qui va faire le diagnostic et qui va donc prescrire les médicaments, alors certes il peut se fier à l'IDE ou l'IADE pour ce qui est de la douleur ou des constantes, mais pour le traitement d'attaque d'une pathologie grave ou pouvant rapidement dégénérer la présence d'un médecin reste INDISPENSABLE et penser que d'ici quelques années les smur seront systématiquement et uniquement armés que par un IDE/IADE et un CCA ce serait rêver les yeux ouverts...

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #32 le: 05 juin 2009, 17:53:00 »
pour moi, les SAMUS de l'ILE DE FRANCE devraient etre gérés par la meme entreprise, quand penses tu RUSTY ?

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #33 le: 05 juin 2009, 17:55:08 »
Heuuu qu'entends-tu par "entreprise" ?

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #34 le: 05 juin 2009, 18:46:51 »
lHP-AP

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #35 le: 05 juin 2009, 19:09:32 »
Ou géré par le service publique tout simplement. Laissons les privés ou ils sont pour des missions de service publique.
Je n'ai pas dis que les AP demande des économies budgétaires mais c'est l'argument principal pour faire du secours à personne on est moin chère.
En ce qui concerne l'infirmier en service bien sur que le doc examine le malade mais par la suite il n'est pas la pour voir l'administration du traitement qu'il a prescrit et même en service les infirmiers ont des protocoles pour agir sans le médecin je pratique je t'en parle en connaissance de cause.
Je n'ai jamais dit que tout devait être pompier mais que les services d'urgence devait être publique et les entreprises privées resté en dehors de ce service et faire leur mission première le transport sanitaire.
Les ISP peuvent être un très bon moyen d'économiser dse smur qui sont envoyés parfois pour des choses ne le nécessitant pas comme des prise en charge de la douleur, ou encore ils permettent une prémédicalisation avant l'arrivé d'un smur dans des régions éloignées de ceci.
Ce qui dérange je pense c'est que ces infirmiers soit rouge.
Après dans certains départements comme le 06 le SMUR et le SSSM du SDIS travaillent ensemble sauf que les vrm rouge interviennent soit avec un ISP protocolé soit avec médecin SP + ISP comme un smur et les 2 antités se partage les interventions je trouve que ce système est très bien.

Hors ligne bbx

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 198
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #36 le: 05 juin 2009, 19:41:01 »
rusty j ai bien fait de  prendre des photos avant de partir ;D quand je monterais ca a mon fils dans 10 ans ;il me dira : et vous arriviez a travaillez ensemble  ;)

Hors ligne seal

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #37 le: 05 juin 2009, 20:22:44 »
dis moi SPP63 dans le 06 dans quel S.M.U.R. les pompiers ont des postes?

sachant que j'ai bossé la bas notamment sur Antibes je pense connaitre une partie de la réponse.........

Hors ligne Galoudaoc

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 273
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA + CFAPSE
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #38 le: 05 juin 2009, 20:50:15 »
spp 63 Moi deja je pense qu'une infirmiere n'est pas rouge car je n'est jamais vu d'IFSI pompier donc meme si elles ce deguisent elles seront toujours blanches a la base ... ensuite spp 63 oui il faut rendre la mission 1ere des ap qui etait le secours a personne et les pompiers a l'incendie comme dans le temps.

Hors ligne pitchoune09

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 314
  • Sexe: Homme
  • ambulancier smur
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #39 le: 05 juin 2009, 21:38:37 »
ensuite spp 63 oui il faut rendre la mission 1ere des ap qui etait le secours a personne et les pompiers a l'incendie comme dans le temps.

Tout a fait d'accord

Tiens,à ce sujet,il se pourrait que d'ici peu un des derniers bastion de "smur rouge" (camion rouge,conduit par des SPP ,medecin et IADE fournit par l'hosto)  de la région parisienne tombe,justement pour des raisons purement légales  ::)

Dès que c'est officiel,je vous communique toutes les infos,mais comme quoi ce n'est pas si "blanc",les smurs rouges  ;D

Va y avoir des places d'ambu smur alors, c'est bon a savoir ca ;D

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #40 le: 05 juin 2009, 23:08:38 »
Ce sera du privé mon ami  ;)

Tout les smur d'IDF ne pourrait etre gérés par l'AP-HP pour une simple raison,c'est que de nombreux hopitaux ne font pas parti de l'AP-HP!
Mais pour le vivre en interne,je peux vous dire que le service gérant les smurs (du moins la partie logistique,incluant les ambulanciers  :-\ ) et les ambulances d'une maniere générale,est réellement géré comme une entreprise à part entiere,avec facturation des préstations aux CH,rapport de rentabilité etc...

Et pour BBX,en effet,tu as vu juste  :)

Hors ligne pitchoune09

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 314
  • Sexe: Homme
  • ambulancier smur
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #41 le: 05 juin 2009, 23:13:39 »
Ce sera du privé mon ami  ;)

 ;)

Hors ligne Nico99

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 194
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #42 le: 16 août 2011, 11:10:38 »
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
 
SAMU-URGENCES DE FRANCE
 
09 août 2011

 
 
 
 
 
 
Samu-Urgences de France se félicite de
la perspective d’une nouvelle directive européenne
interdisant à des infirmiers hospitaliers
de pratiquer de façon dérogatoire des activités
d’infirmiers de sapeurs-pompiers dits « volontaires »

 
 
Samu-Urgences de France prend acte de la perspective d’une nouvelle directive européenne sur le travail qui obligerait la France à revoir sa législation à caractère dérogatoire sur l’activité des sapeurs-pompiers dits « volontaires ». Cette directive européenne, dans un incontestable objectif de sécurité, met en avant un principe positif : tout travail, sans exception, doit être considéré comme tel et notamment être précédé et suivi d’un repos obligatoire de onze heures au minimum.


 
Samu-Urgences de France ne se prononce pas sur l’organisation de la lutte contre les incendies, ni sur l’éventuelle nécessité de mesures dérogatoires au droit du travail pour les personnels qualifiés de « volontaires » agissant dans ce domaine.
 
Samu-Urgences de France dénonce, en revanche, l’extension des actuelles dispositions dérogatoires au droit du travail de la législation française aux infirmiers hospitaliers abusivement recrutés par les services d’incendie et de secours sous le régime des « sapeurs pompiers volontaires ». Il s’agit-là d’un dangereux dévoiement de dispositions prévues à d’autres fins.
 
Samu-Urgences de France souligne que
 
1/ Le recrutement d’infirmiers de sapeurs pompiers ne répond pas à un plan concerté.
 
2/ Ces infirmiers de sapeurs pompiers sont mis en œuvre selon des directives organisationnelles et des protocoles qui peuvent être dangereux
pour les patients ; ces infirmiers sont parfois même placés en situation d’exercice illégal de la médecine. L’emploi d’infirmiers seuls dans des conditions doublement dérogatoires aux règles générales en termes de temps de travail cumulé et de protocoles de soins est directement la cause de pertes de chances et/ou de mise en danger des patients pris en charge.

3/ En outre, les infirmiers de sapeurs pompiers recrutés comme « sapeurs pompiers volontaires » sont très souvent des personnels hospitaliers ; ce qui entraine plusieurs conséquences délétères :

-         mise en danger des patients hospitaliers pris en charge par ces personnels arrivant fatigués après une nuit passée à la caserne ou en intervention (et l’on sait les risques, parfois mortels, associés aux soins infirmiers pratiqués à l’hôpital dans des conditions de fatigue) ;
 
-         mise en danger des patients hospitaliers par les absences répétées de ces infirmiers, ou, ce qui revient au même, leur incapacité à remplacer au pied levé un collègue infirmier hospitalier malade ; ceci du fait du conflit de disponibilité de ces personnels au regard de leurs deux employeurs, le service d’incendie et le centre hospitalier (ce dernier étant, en principe, mais en principe seulement, leur employeur principal) ;
 
-         accroissement des difficultés de gestion des ressources humaines hospitalières dans un contexte de grave pénurie d’infirmiers, compte tenu des conditions dérogatoires très avantageuses qui sont offertes à ces infirmiers par les services d’incendie (rémunération non imposable, notamment).
 
Samu-Urgences de France salue donc comme une perspective de progrès la directive européenne en projet qui obligerait à considérer comme un travail à part entière l’activité des infirmiers de sapeurs-pompiers dits « volontaires » ; ce qui interdirait les pratiques actuelles des services d’incendie et de secours.
 
Samu-Urgences de France met solennellement en garde les autorités et les élus, qui porteraient une lourde responsabilité en ne suivant pas les sages principes édictés par les instances européennes et qui laisseraient perdurer plus longtemps, alors qu’ils en sont avertis, les dangers liés à l’emploi dérogatoire de personnels de santé par les services d’incendie et de secours.
 
Samu-Urgences de France demande :
 
-         que, si des dispositions spécifiques devaient être consenties dans le cadre de la lutte contre les incendies, les éventuelles exonérations aux obligations du droit du travail soient strictement limitées au champ qu’elles sont censées couvrir, sans aucune extension possible ;
 
-         que  les services d’incendie mettent fin à la politique actuelle, concurrentielle à l’égard des moyens hospitaliers, de recrutement d’infirmiers et, plus généralement, de constitution de pseudo-Samu ;
 
-         que  la planification de tous les moyens de soins relève du régime général placé sous l’autorité des agences régionales de santé.
 
 
 
 
 
Docteur Marc GIROUD
 
Président de SUdF

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #43 le: 17 août 2011, 10:03:45 »
Salut
pour info le débat a également été ouvert sur ce forum http://www.laryngo.com/forum/viewtopic.php?f=35&t=5795

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les infirmiers Sapeur-Pompier au SMUR ??
« Réponse #44 le: 22 août 2013, 11:12:58 »
Dans les zones rurales, le rôle de l'infirmier sapeur-pompier dans la chaîne des secours tendrait à se développer via la réponse graduée, une organisation des interventions dénoncée par le Samu. La maîtrise des dépenses publiques et la mobilisation des Smur par les transferts de patient motivent de plus en plus les Services départementaux d'incendie et de secours (Sdis) à y appliquer un système de réponse graduée.
Celle-ci prévoit  l'envoi de secouristes, d'une équipe avec ISP ou d'un Smur en fonction de la gravité de l'intervention.
En Province, l'ISP s'inscrit comme un nouveau maillon de la chaîne des secours entre les sapeurs-pompiers, qui pratiquent les gestes de base du secourisme mais ne peuvent pas administrer de médicaments et les équipes médicales lourdes du Samu. Il intervient lors d'urgence relative.