Auteur Sujet: Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !  (Lu 12159 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« le: 14 mars 2013, 14:43:47 pm »
Les diverses unités des pompiers militaires (UIISC, BSPP, BMPM)

Divers services militaires assurent des missions de secours, au premier rang desquels, la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et le Bataillon des marins-pompiers de Marseille (BMPM). Les Unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile (UIISC) interviennent lors des catastrophes en France et à l’étranger. Les bases de la Sécurité civile assurent par ailleurs un soutien héliporté médicalisé au quotidien partout dans l’Hexagone.
1 500 sauveteurs de l’UIISC, 8 500 sapeurs-pompiers de Paris, 2 400 marins-pompiers à Marseille / Tutelle du ministère de la Défense et de l’Intérieur

Les sapeurs-pompiers militaires sont affectés soit :
- A la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (B.S.P.P.) unité qui dépend du génie,
- Au Bataillon des Marins Pompiers de Marseille (B.M.P.M) qui dépend de la marine.
- Dans Les militaires des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile (U.I.I.S.C) qui participent aux luttes contre les feux de forêt et aux autres catastrophes, en renfort des unités civiles, sur le territoire français comme à l’étranger.
- Dans l’armée de l’air, pour assurer la sécurité des bases aériennes.

1/ la B.S.P.P. - Conditions d’accès :
    Être de nationalité française,
    Avoir 18 ans révolus, à 25 ans,
    Posséder un diplôme scolaire ( B.E.P.C. à BAC + 2 )
    Mesurer entre 1,60m et 1,96m,
    Avoir un poids en rapport avec la taille
    Détenir une bonne condition physique,
    Être médicalement apte,
    Avoir une bonne vue sans correction ( pas de lunettes, de lentilles ni de correction chirurgicale ) sauf pour la filière S.A.V.
    Ne pas avoir été condamné pour faute contre l'honneur ou la probité,
    Avoir effectué la journée d'appel de préparation à la défense ou Journée défense et citoyenneté (JAPD ou JDC) .

a.  Les Tests de Présélections :
Après avoir déposé votre dossier dans un centre de sélection, vous serez convoqué pour une série de tests qui se déroulent sur 3 jours dans les centre de sélection de l'armée de terre.
Ils comprennent :
Une visite médicale d'aptitude à l'emploi
Des tests physiques
- Parcours Luc LÉGER :
Parcours d’évaluation physique - Il s’agit d’un parcours d’obstacle de 60 m chrono­métré, à effectuer deux fois et comportant à la fin du deuxième tour un porté de sac.
- Épreuve des tractions : Il s’agit de réaliser au minimum, pour les hommes 10 tractions complètes en pronation et pour les femmes 30 secondes de suspension à la barre fixe.

Des tests psychotechniques - Ces tests informatisés permettent d’évaluer :
- la personnalité du candidat
- son potentiel intellectuel
- sa capacité à réagir devant une situation de stres­s
Un entretien d'évaluation :
Il s’agit pour l’évaluateur d’effectuer un bilan de la sélection afin de déterminer, si le candidat possède le profil psychologique recherché.

b. Les Filières et les Contrats :
Il existe 3 filières d'engagement :
Filière sapeur-pompier
    La formation initiale dure 8 mois.
Filière sapeur – pompier secours à victime :
    Destinée aux candidats portant des lunet­tes ou des lentilles. Cette filière est limitée aux seuls emplois de la mission de secours à victime.
Filière spécialiste
    Les spécialistes occupent des postes dans les services correspondant à leur formation : à partir du CAP, dans les métiers du bâtiment, mécanique automobile, communication, informatique, administration, santé, restauration, musique…
    Ils passent un essai professionnel avant d'intégrer la formation de 2 mois

À retenir :
    Le choix et la durée du primo contrat dépendent des résultats aux épreuves de sélection et du souhait du candidat.
    Quel que soit le type de contrat (E.V.A.T. ou V.D.A.T.), la formation initiale et l’emploi opérationnel ou technique sont identiques.

Il existe 2 types de contrat :
- Engagé Volontaire de l'Armée de Terre ( E.V.A.T. )
Il faut avoir un niveau minimum équivalent au C.A.P., B.E.P. ou brevet des collèges.

- Volontaire De l'Armée de Terre ( V.D.A.T. )
Le contrat de 1 an renouvelable jusqu'à 4 fois (emploi jeune) peut conduire à un contrat d'engagement en fonction des compétences et de la demande du candidat. Ce contrat peut être souscrit dans les 2 filières d'engagement, il n'y a pas de condition de diplôme minimum.
La formation initiale d'un sapeur-pompier de Paris représente environ 600 heures de cours réparties sur 8 mois.

2/ Marins – Pompiers :
Divers choix s’offrent à vous :
    Devenir officier ou non officier,
    Devenir Volontaire dans les armées au B.M.P. ( aucun diplôme requis, contrat de 1 an renouvelable 4 fois ),
    Souscrire un Engagement Direct ( niveau B.E.P. au minimum, contrat de 10 ans renouvelable ).
Toutefois, il faut réunir les conditions suivantes :
Etre âgé entre 18 et 26 ans selon le contrat,
Etre de nationalité française,
Jouir de vos droits civiques et être de bonne moralité,
Avoir effectué la journée d'appel de préparation à la défense,
Etre reconnu(e) apte physiquement et en particulier : avoir la taille minimale de 1,54 m, avoir une acuité visuelle minimale de 10/10° pour un œil et 6/10° pour l'autre sans correction.

Les Tests de Présélections pour les non officier en engagement direct contrat de 10 ans :
Les dossiers sont reçus toute l’année au B.I.C.M. ( bureau d’information sur les carrières de la marine ) de votre région ou directement au Bureau de recrutement du bataillon.

a. Évaluation :
Vos acquis scolaires seront évalués à l’aide d’un Q.R.O.C.dans les matières suivantes :
- Mathématiques,  Durée : 33 minutes
Activités numériques, Proportionnalité, Notions statistiques, Opérations décimales et fractions, Identités remarquables, Racines carrées, Equations et équations du second degré, Equations et inéquations,  Système d'équations, Fonctions (exp., log, nép, numériques),  Limites de fonctions,  Nombres complexes, Suites numériques, Géométrie et géométrie analytique, Triangle, parallélogramme, Vecteurs, Propriétés ( Thalès, Pythagore).

Sciences physiques,  Durée : 32 minutes
Chimie ( collège, 2de, 1ère , terminale ),
Électricité ( 1ère et terminale),
Électronique ( 1ère et terminale),
Mécanique ( collège, 2de, 1ère et terminale ),

Connaissances grammaticales et littéraires,  Durée : 15 minutes
  Analyse de phrases, Conjugaison, Genre littéraire, Orthographe, Rédaction, Vocabulaire + notions dans :  l'Histoire littéraire, Linguistique, Poésie, Roman, Théâtre.
 Anglais,  Durée : 19 minutes
 Grammaire et conjugaison.

b. Oral :
Après exploitation de votre dossier vous serez convoqué(e) au S.L.P.A. (service local de psychologie appliquée) de la marine dont vous dépendez, où vous passerez :
-  Des tests psychotechniques fondés sur le raisonnement et l’intelligence logique ;
- Un entretien avec un psychologue afin d’évaluer votre degré de motivation, vos capacités d’adaptation, votre aptitude à exercer la spécialité de marin – pompier.
Au vu des résultats obtenus la commission de sélection statuera sur votre demande.

c. Aptitudes physiques
Vous serez ensuite convoqué(e) à Marseille pour effectuer :
-  l’épreuve de vertige/peur ( monter à une échelle de 25 m ).
-  les épreuves sportives :

Hommes
VAMEVAL : Il débute à une vitesse de 8,5 km / h. Les vitesses de courses sont réglées au moyen d’une bande sonore émettant des bips à chaque intervalle calculé. A chaque bip, vous devez ajuster vous même votre vitesse en vous retrouvant exactement au niveau des repères placés tous les 20 m sur une piste de 400 m. Sur ce test, on autorise un retard de plus ou moins 1 à 2 m avant les repères. Sachant que vous débutez le Vameval à 8,5 km / h pendant 2 minutes, cet ajustement est facilement réalisable après 1 ou 2 tours de piste, puis le test commence à accélérer progressivement. 20 paliers (18 km / h )  =  20 / 20
Appuis Faciaux ( pompes )  :   22 répétitions
Abdos  :  50 répétitions
Détente verticale   :  40 centimètres
Tractions   :  24 secondes
Position de départ : suspendu à une barre, position des mains en supination, écartées de la largeur des épaules environ, bras tendu.
Position haute : amener le menton au dessus de la barre par traction complète des bras, coudes au corps.
Natation : 100 m nage libre et une apnée de 5 m.
Epreuve en moins de 3,30 min

Femmes
VAMEVAL  :  épreuve identique aux hommes, 15 paliers ( 15,5 km/h ) = 20 / 20
Appuis Faciaux :  22 répétitions
Abdos  :  50 répétitions
Détente verticale  :  40 centimètres
Tractions  :  24 secondes
Natation  : 100 m nage libre et une apnée de 5m.
Epreuve en moins de 3,30 min

Formation
A la suite d’une période de 4 semaines de formation militaire dans un centre d’incorporation de la marine vous serez affecté(e), à l’école des Marins - Pompiers à Marseille. Une formation professionnelle de 20 semaines vous sera dispensée, sanctionnée par un brevet de formation qui vous permettra d’être équipier, puis chef d’équipe sur les engins de secours à personnes et d’incendie ( urbains, feux de forêt ou de bateaux ).
A l’issue de cette formation vous serez affecté(e) en compagnie opérationnelle, de soutien ou technique, où, sous la responsabilité d’un tuteur de formation, vous développerez votre expérience sur le terrain.

3/ Les U.I.I.S.C. ( Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile ) :
    Etre âgé(e) entre 18 et 26 ans,
    Avoir effectué l’appel de préparation à la défense,
    Etre apte à servir en tout lieu et en tout temps,
    Etre titulaire, au minimum, d’un C.A.P. ou d’un B.E.P.,
    Si possible, détenir des diplômes de sécurité civile et (ou) être sapeur pompier volontaire. La durée du contrat est de 1 an renouvelable 4 fois. Les permissions sont de 45 jours,
    Possibilité de souscrire un contrat d’engagement ( E.V.A.T. ) après 10 mois de volontariat en fonction des places disponibles et des résultats obtenus dans l’emploi.
Il existe 5 Centres de Sélection et d’Orientation en France qui permettent de vérifier l’aptitude à l’engagement dans l’armée de terre.
Cette évaluation comporte :
1. Une visite médicale,
2. Des tests physiques,
Vous serez testé sur trois épreuves physiques dont les résultats sont déterminants.

Ces tests informatisés permettent d’évaluer :
la personnalité du candidat ;
son potentiel intellectuel ;
sa capacité à réagir devant une situation stressante.

Hommes :
    Atteindre le palier 10 au test navette Luc Léger ;
    Réaliser au moins 10 tractions ;
    Effectuer deux tours sur un parcours d’obstacles en moins de 2 min et 30 sec.+

Femmes :
    Atteindre le palier 7 au test navette Luc Léger ;
    Réaliser une traction et tenir la position pendant 30 sec au moins ;
    Effectuer deux tours sur un parcours d’obstacles en moins de 3 min.

3. Un entretien d’évaluation
Il s’agit pour l’évaluateur d’effectuer un bilan de la sélection afin de déterminer, si le candidat possède le profil recherché.

4/ . L'armée de l'air :
    Etre de nationalité française,
    Avoir 18 ans révolus,
    Répondre aux exigences physiques et médicales,
    Avoir effectué la journée d'appel de préparation à la défense.

Deux niveaux de recrutement :

    1. Militaire technicien de l'air :
L'activité du militaire technicien de l'air " pompier " s'exerce dans le domaine de la prévention et de l'intervention en matière de sécurité incendie et de sécurité nucléaire.

Ainsi il pourra être employé comme :
    Servant ou conducteur des véhicules d'intervention,
    Sous certaines conditions, chef d'équipe des véhicules d'intervention,
    Stationnaire au sein d'un poste de sécurité incendie,
    Equipier d'un groupe de sauvetage,
    Aide permanent de sécurité nucléaire,
    Membre d'une équipe de détection et de décontamination NBC de matériel.

Le stage de formation militaire, de 6 semaines, comprend :
    Une éducation militaire, une instruction civique,
    Une formation de base de combattant.

Les contrats sont de 5 ans.

    2. Sécurité incendie et sauvetage (sous-officier) :

L'activité du sous – officier spécialiste "sécurité incendie et sauvetage" porte sur :
    La lutte contre les feux d'aéronefs, de bâtiments et de forêts,
    Le sauvetage de personnes lors des sinistres,
    L'application des premiers soins aux brûlés, asphyxiés, noyés et électrocutés,
    L'instruction du personnel sur la prévention incendie et l'emploi des matériels de première intervention.

Sa formation initiale qui dure 16 semaines, comprend :
    Une instruction militaire : règles militaires, organisation du milieu de vie, sécurité – protection,
    Une formation du combattant : armement, tir, transmissions, topographie et combat
    Une instruction civique
    Une éducation physique et sportive
La fin de cette formation est sanctionnée par le certificat d'aptitude militaire.
Ce diplôme lui permet ensuite d'accéder à la formation professionnelle du spécialiste sécurité incendie et sauvetage qui dure 20 semaines.

Cette dernière formation comprend :
    La prévention des risques incendie,
    L'hydraulique,
    L'étude des matériels de lutte contre l'incendie et les agents extincteurs,
    La lutte contre les feux d'aéronefs et d'installations,
    La protection  contre les risques liés aux armées nucléaire et les interventions dans le cadre de la sécurité nucléaire,
    Le secourisme : PSE 1 et PSE 2
La fin de cette formation est sanctionnée par le certificat élémentaire de la spécialité.
Les contrats sont de 5 ans.

Source : http://www.jsp-lyon-duchere.fr/index.php/devenir-sp/devenir-sp-militaire

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #1 le: 15 juillet 2015, 14:38:41 pm »
La brigade des sapeurs-pompiers de Paris... Pourquoi un statut de militaire ?

C’est un héritage du XIXe siècle. Devant le constat de l’insuffisance du système de sécurité de l’époque, Napoléon 1er décide de réorganiser et de professionnaliser la lutte contre le feu à Paris. Par un décret du 18 septembre 1811, il confie cette mission à un corps militaire, gage d’efficacité, le bataillon des sapeurs-pompiers de Paris. Peu à peu, la tendance s’étend au corps de pompiers volontaires communaux qui sont intégrés à la Garde nationale.

Après 1871, alors que la tendance est à la démilitarisation des corps de sapeurs-pompiers communaux, les pompiers de Paris restent militaires. Pourquoi ?

L’article 1er de la loi portant statut général des militaires précise que les militaires ont pour mission de « préparer par la force des armes la défense de la patrie » et « d’assurer les intérêts supérieurs de la nation ». Or Paris constitue un cas particulier « d’intérêts supérieurs », par sa géographie et son histoire. Le statut militaire autorise la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) à être armée.

Les marins-pompiers de Marseille ont également un statut militaire.
Le bataillon est une unité de la marine nationale commandée par un officier général. Le bataillon de marins-pompiers de Marseille est créé par un décret-loi en date du 29 juillet 1939, à la suite de l'incendie des Nouvelles galeries, situées sur la Canebière, le 28 octobre 1938, incendie qui a causé la mort de 73 personnes.
Face à l'ampleur de l'incendie, et rivés de chef blessé au début de l'intervention, les « soldats du feu » marseillais sont désorganisés et souffrent de la vétusté de leur matériel et du manque d'eau. Le contre-amiral Muselier, commandant la Marine nationale à Marseille, dont les locaux se situent à proximité des Nouvelles Galeries, demande alors des renforts à l'amiral Mottet, major général de l'arsenal de Toulon.
Édouard Daladier, président du Conseil, remarque le professionnalisme des marins-pompiers toulonnais et la qualité de leur matériel, ce qui le décidera à confier la sécurité de Marseille à une unité militaire de marins pompiers. Le décret-loi du 23 juillet 1939 constitue l'acte de naissance du bataillon de marins-pompiers de Marseille.  :)

Le recrutement est national.
Les candidats doivent remplir les conditions suivantes :
     être de nationalité française
     jouir de ses droits civiques
     être de bonne moralité
     avoir effectué la Journée d’appel et de préparation à la défense (JAPD)
     être reconnu(e) apte physiquement : avoir la taille minimale de 1,50 m, une acuité visuelle d’un minimum de 3/10 à chaque œil sans correction, une condition physique conforme à l’exercice de la profession.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #2 le: 15 juillet 2015, 14:45:37 pm »
La création du corps de défense civile est décidée en 1968 par le général de Gaulle. En mai 1974, la première unité de la sécurité civile est créée à Brignoles (83) et porte le numéro 7. L'UIISC 1 est créée en 1978 à Gennevilliers et s'installe à Nogent-le-Rotrou (28) en 1981. L'UIISC 5 est créée à Corte (20) en 1988.

Les unités deviennent les formations militaires de la sécurité civile (FORMISC) par décret 88-286 le 24 mars 1988.
Unités de l'armée de Terre appartenant à l'arme du génie, les FORMISC sont mises pour emploi à la disposition du ministère de l'Intérieur - Direction de la sécurité civile (DSC).

Forte de 600 sapeurs sauveteurs hautement qualifiés, l'UIISC 7, en alerte permanente, maintient des modules et des détachements spécialisés pour intervenir sur toute catastrophe naturelle ou technologique, en temps de paix, de crise ou de guerre, tant en France qu'à l'étranger.

En France, elle agit dans l'urgence en renfort des sapeurs-pompiers et parfois en appui des forces de police. Elle maintient en alerte des détachements autonomes aptes à être projetés à l'étranger sur demande d'assistance de pays frappés par une catastrophe.
Elle assure aussi de nombreuses actions de formation pour les armées et les sapeurs pompiers, en France et à l'étranger.
En vous engageant pour la sécurité civile, vous serez formé durant quatre mois avant d’intégrer une compagnie d’intervention.  :)

ED26

  • Invité
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #3 le: 12 mars 2016, 17:46:56 pm »
Bonjour,

J'espère que quelqu'un pourra me répondre vue les dates des dernières publications  lol

Voila j'me présente, j'ai 20 ans et je bosse à monoprix avec un contrat de 25h et je vais passer mes tests le 2 avril 2016 pour être spv.

Ma question est la suivante : je souhaiterais être réserviste dans l’armée de terre, donc je voulais savoir si c'est possible de pouvoir cumuler mon boulot à monoprix + spv + réserviste ?

En espérant une réponse merci à vous :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #4 le: 12 mars 2016, 18:01:27 pm »
Je pense que oui mais cela ne va pas te laisser beaucoup de loisirs  :'(

Je te propose pour cumuler "intelligemment" pompier et armée, les unités de protection civile si tu en as une prés de chez toi mais rien ne t’empêche de quitter ta commune pour une contrat dans une UIISC (Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile)  http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Metiers-et-concours/Les-metiers-de-la-securite-civile/Volontaire-dans-les-unites-d-instruction-et-d-intervention-de-la-securite-civile

Intégrer la réserve militaire http://www.defense.gouv.fr/reserve/devenir-reserviste/integrer-la-reserve-militaire/integrer-la-reserve-militaire

ED26

  • Invité
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #5 le: 12 mars 2016, 18:30:31 pm »
Merci à vous d'avoir répondu :)

Oui mais bon j'aime ça... haha

Merci pour le site sur le uiisc mais j'suis très motivé pour l’armée :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #6 le: 13 mars 2016, 10:59:25 am »
Merci a vous d'avoir répondu :)
Oui mais bon j'aime ça haha
Merci pour le site sur le uiisc mais j'suis très motivé pour l’armée :)

Surement mais à priori tu ne connais rien à l'UIISC ?
L'instruction, la formation initiale pour les jeunes volontaires, comprend une formation militaire opérationnelle pour les jeunes engagés et formation générale élémentaires pour les futurs caporaux, c'est le rouage essentiel de l'unité.
Au vu de ces formations tu pourras plus facilement postuler chez les SP volontaires  ;)
A travers cette noble mission les jeunes sapeurs sauveteurs, une fois leur formation terminée, seront à même de cultiver les valeurs militaires inculquées, mélange de discipline et de dépassement de soi, qualités incontournables afin de relever les défis qui les attendent en compagnies d'intervention.
Les hommes et les femmes qui s'engagent ont une double formation :
Une formation militaire indispensable pour s’adapter aux exigences de l’engagement opérationnel des armées ;
Une formation technique essentielle pour acquérir l’aptitude à exercer les métiers proposés dans les UIISC.

Les réservistes des Armées sont des soldats d'appoint, qui viennent renforcer les militaire opérationnels, 25 jours par an en moyenne et sur la base du volontariat. Ils remplissent les mêmes missions que les militaires d'active avec le même statut. Soldats, sous-officiers ou officiers, ils effectuent des manœuvres, participent à la surveillance du territoire ou renforcent les états-majors.
Suivant leur formation professionnelle ils peuvent aussi apporter des expertises techniques rares (communications, connaissance de langues étrangères, spécialiste logistique).
Un petit nombre d'entre eux (environ 300) sont envoyés chaque année sur les théâtres d'opérations extérieures, notamment dans le service de santé des armées ou le renseignement.
L'objectif de cette réserve est de renforcer les effectifs lorsque l'armée se trouve dans des pics d'activité, dus par exemple, comme c'est le cas actuellement, à de nombreuses opérations extérieures.

Outre cette réserve dite «opérationnelle», environ 3800 volontaires apportent bénévolement leurs compétences, notamment techniques, à l'armée dans le cadre de la «réserve citoyenne».
Occupant souvent des emplois à responsabilité, ils contribuent aussi au «rayonnement des armées et à la promotion de l'esprit de défense» dans la société civile. Leur moyenne d'âge est élevée: plus de 50 ans. Ils ne portent pas l'uniforme, n'accomplissent pas d'activités militaires mais un grade leur est attribué à titre honorifique.

• Qui peut devenir réserviste ?
Pour devenir réserviste, il faut avoir au moins 17 ans - 35 ans maximum dans l'Armée de terre, 30 dans l'Armée de l'air -, être de nationalité française, et posséder les aptitudes physiques requises, selon le site du ministère de la Défense.
Le réserviste signe un contrat d'une durée d'un à cinq ans, et bénéficie d'une rémunération pour ces périodes, souvent prises sur son temps de vacances. Pour un soldat de réserve, la rémunération est de 54€ net par jour de service. Celle-ci évolue avec le grade et l'ancienneté.

À condition d'avoir déposé un préavis d'un mois, un salarié peut s'absenter cinq jours ouvrés par an de son poste de travail pour des activités dans la réserve, sans que son employeur puisse refuser.
Au-delà, il doit être autorisé par ce dernier. En 2014, 35 % des réservistes ont effectué plus de 20 jours dans la réserve. Près de 20 % n'en ont effectué aucun faute de disponibilité professionnelle ou en raison de restructuration dans les armées. En 2014, selon le rapport du ministère de la Défense sur la réserve, un tiers des réservistes étaient d'anciens militaires d'active. 40 % d'entre eux étaient issus directement de la société civile.

La formation militaire initiale du réserviste (FMIR) :
Elle se déroule sur 13 jours dans les régiments, dont 5 jours consécutifs, le plus souvent durant les vacances scolaires.
Lors de ce stage, il apprend les règles de fonctionnement de l'armée, à faire de l'ordre serré, de la transmission, de la marche au pas, à manier le FAMAS, à prodiguer les premiers gestes de secourisme. Au cours de ces quelques jours, le citoyen vit comme un «vrai» militaire.
À l'issue de cette formation, une épreuve est organisée par les chefs de groupe pour évaluer chacun des élèves. En cas d'échec, le candidat se voit refuser le diplôme de réserviste. En revanche, s'il réussit toutes les épreuves, un diplôme et un béret lui sont remis avec l'insigne de son arme (artillerie-or ou train-argent). Il devient donc soldat du rang. Le réserviste peut ensuite bénéficier d'une formation continue, lors de périodes militaires d'initiation ou de perfectionnement à la défense nationale.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #7 le: 14 mars 2016, 09:33:00 am »
Les carrières "pompiers" que proposent les Formations Militaires de Sécurité Civile  8)
Pour tout renseignement Tél. : 02.37.53.46.24 ou 06.25.76.64.33
Les UIISC proposent un contrat de Volontaire de l'Armée de Terre au sein des unités de la protection civile. Pour cela :
    Être de nationalité française et jouir de ses droits civiques ;
    Avoir entre 18 et 26 ans ;
    Être reconnu apte à l'engagement ;
    Avoir satisfait aux tests d'évaluation organisés par la chaîne recrutement.
Démarches :
    Dépôt de candidature dans un Centre d'information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) ;
    Épreuves de sélection dans un Groupement de Recrutement et de Sélection (GRS) ;
    Après décision de la commission de sélection du Commandement des Formations Militaires de la Sécurité Civile (ComForMiSC), signature d'un contrat de VDAT d'un an comprenant une période probatoire de trois mois, renouvelable une fois.

Des missions passionnantes :
Dès la fin de la formation initiale d'une durée de 4 mois, vous pouvez être engagé sur des missions en France ou à l'étranger, pour secourir des populations meurtries par des catastrophes naturelles, technologiques accidentelles ou intentionnelles et sur toute crise sanitaire en temps de paix, de crise ou de guerre.
Risques Naturels : tremblements de terre, feux de forêts, inondations, cyclones et tempêtes, tsunami.
Risques Technologiques : accidents nucléaires biologiques et chimiques, accidents industriels, menaces terroristes, pollutions fluviales et maritimes.
Ce contrat vous offre des avantages et des possibilités d'évolution de carrière :
 25 jours de permission par an pour un contrat VDAT
 45 jours de permission pour un contrat EVAT ;
    Gratuité de la restauration et du logement ;
    Prime de 9% liée aux sujétions de la Sécurité Civile ;
    Réduction de 75% sur le réseau SNCF ;
    Possibilité de souscrire un contrat EVAT avec le bénéfice d'une reconversion au terme d'un contrat de 5 ans ;
    Capitalisation de savoir-faire et de stages transposables dans le secteur civil.

De réelles perspectives de parcours professionnel :
Vous pouvez postuler pour devenir Engagé Volontaire de l'Armée de Terre (EVAT) à partir du 1er jour du 7ème mois. Un contrat complémentaire vous sera proposé afin de vous amener à 3 ou 5 ans de service. Des engagements successifs pourront vous permettre de servir jusqu'à 27 années de service. Vous pourrez ainsi devenir Chef d'équipe puis Chef d'agrès. Les meilleurs d'entre vous pourront avoir accès au corps des sous-officiers pour occuper des responsabilités supérieures dans le domaine de l'intervention ou dans les métiers à caractères administratifs ou techniques.
Une double formation
    Une formation militaire indispensable pour s'adapter aux exigences de l'engagement opérationnel ;
    Une formation technique essentielle pour vous faire acquérir l'aptitude à exercer les métiers proposés.
Évolutions et perspectives en qualité d'EVAT, des mutations sont envisageables :
    au sein des Formations Militaires de la Sécurité civile ;
    vers les unités de l'armée de Terre ;
    éventuellement vers la BSPP Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (tests d'accès).

Statut Militaire de l’Armée de Terre :
Rémunération de 800 € par mois pour les VDAT, (volontaire de l'armée de terre)
1400 € par mois à partir du premier contrat EVAT (engagés volontaires de l'armée de terre) ;
Prime de 9% liée aux sujétions de la Sécurité Civile ;
Droit à 25 jours de permission par an pour le premier contrat VDAT, 45 jours de permission dès le deuxième contrat ;
Gratuité de la restauration et du logement ;
Réduction de 75% sur le réseau SNCF ;
Diplômes et qualifications militaires transposables dans le secteur civil ;
Bénéfice d'une reconversion au choix dès 5 ans de services ;
Bénéfice d’une pension militaire en ayant servi le nombre d’années de services nécessaires.

Hors ligne romane

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #8 le: 01 décembre 2016, 08:37:26 am »
Bonjour,
j'aimerais savoir quelles études sont recommandées pour devenir sapeur pompier à la bspp et si vous avez passé le concours pourriez vous me dire votre ressentis et le détail des épreuves car sur les sites tout est enjolivé.

Et je vous avoue que je ne sais pas du tout quelles démarches je dois faire.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #9 le: 01 décembre 2016, 09:37:35 am »
Bonjour romane
quelles études, ben cela dépend quel est le niveau que tu vises, pour celui de "homme du rang" (SP de 2ème classe) il ne faut que le brevet des collèges pour celui d'officier il faut un Bac+3 mais surtout une trés trés trés bonne condition physique  ;)
Nul besoin de passer un concours pour rejoindre les SP de la BSPP. Tout le monde peut tenter sa chance, à condition de réussir l’ensemble des épreuves de sélection de la chaîne de recrutement. Vous avez également la possibilité de réaliser votre mission de service civique parmi nous, voire vous engagez comme réserviste. http://www.pompiersparis.fr/recrutement
ET
http://www.pompiersparis.fr/recrutement/devenir-sapeurs-pompiers

La BSPP sur facebook https://www.facebook.com/pompiersParis/

Clip recrutement brigade de sapeurs pompiers de Paris (BSPP) 2015
https://www.youtube.com/watch?v=I7zQc4SADz8
ET
https://www.youtube.com/watch?v=FqGKI_bsoRc

DES FEMMES CHEZ LES POMPIERS DE PARIS
https://www.youtube.com/watch?v=4XHKKsnj3Xk

Test recrutement physique pompier ( Concours professionnel)
https://www.youtube.com/watch?v=5CbZSsilDCQ

Aline Pierard

  • Invité
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #10 le: 06 janvier 2017, 18:42:02 pm »
Ma fille souhaite intégrer une école pour devenir marin pompiers.  Elle est en fin de 3ème.  Elle a 15 ans.  Pourriez-vous nous eguiller

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #11 le: 07 janvier 2017, 10:30:56 am »
Bonjour Aline
je sais où vous êtes domiciliée mais en 3ème elle peut déjà faire le stage d'observation chez les pompiers de votre département et s'engager dans les JSP ce qui lui apportera un bon début.
Les marins "militaires" sont implanté à Brest et à Toulon.
Les marins-pompiers professionnels ne sont qu'à Marseille.
Et comme il faut débuter par un bout du métier je vous propose de lui faire faire l'école des mousses de la marine nationale avant d'atteindre sa majorité.

Citer
Être mousse - De niveau 3ème ou seconde.

L’École des mousses prépare chaque année 180 jeunes hommes et jeunes filles qui souhaitent acquérir rapidement, par un parcours intégré, une compétence et un métier dans la Marine nationale, en adhérant aux valeurs essentielles du monde de la mer : solidarité, aventure, dépassement de soi, disponibilité…
À l’issue de cette année de formation, les mousses intègrent la Marine comme matelot de la Flotte.
http://www.defense.gouv.fr/marine/ressources-humaines/recrutement/recrutement
http://www.etremarin.fr/ecole-des-mousses

Devenir marin : quels métiers et comment intégrer la flotte française ?
http://www.meretmarine.com/fr/content/devenir-marin-quels-metiers-et-comment-integrer-la-flotte-francaise

Sur facebook
https://www.facebook.com/Ecole-des-Marins-Pompiers-de-la-Marine-983652175041099/
https://www.facebook.com/pages/Ecole-Des-Marins-Pompiers-Marseille/157780304262622

Donc je résume, école des mousses pour apprendre le B+A BA des marins puis elle s'engage dans la marine nationale et devient pompier sur un bateau ou elle entre au bataillon des marins pompiers de Marseille. http://www.marinspompiersdemarseille.com/recrutement/


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6470
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-pompier " militaire " ( BSPP, BMPM, UIISC ) !
« Réponse #12 le: 09 janvier 2017, 17:52:49 pm »
Jeune sapeur-pompier de Paris et Marseille  ;)

La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) propose une formation de "Jeunes sapeurs-pompiers de Paris" ou "cadets" destinée aux franciliens, âgés de 14 à 16 ans. Les activités liées à se programme se déroulent sous l'égide de l'Association sportive et artistique des sapeurs-pompiers de Paris (ASASPP).

En savoir plus : http://www.pompiersparis.fr/fr/presentation/nos-associations/jeunes-sapeurs-pompiers-de-paris

Une structure des cadets des marins-pompiers a été créée à Marseille depuis le 12 décembre 2011 pour permettre aux jeunes marseillais de découvrir le métier de marin-pompier, ses missions et ses contraintes.

En savoir plus : http://www.marinspompiersdemarseille.com/le-bmpm/cadets-des-marins-pompiers-de-marseille

Citer
Les établissements scolaires sont de plus en plus nombreux à proposer, en option, des formations de Jeunes sapeurs-pompiers (JSP) ou des initiations aux métiers de la sécurité civile intégrées au cursus scolaire, en partenariat avec les services d’incendie et de secours de leurs départements respectifs.
- Présentation générale :
Ces options viennent s’ajouter à l’enseignement normal et sont essentiellement dispensées au niveau collège, de la 5e à la 3e. Elles respectent ainsi les trois années de la formation habituelle des JSP et aboutissent en général à l’obtention du brevet national de JSP. Certaines débouchent uniquement sur la formation de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) lorsqu’il s’agit d’une simple initiation. Au niveau lycée, ce cursus optionnel peut aller jusqu’à intégrer la formation initiale complète des sapeurs-pompiers volontaires mais aussi constituer une préparation au concours de sapeur-pompier professionnel. Ces cas de figure sont toutefois moins fréquents. Les formations sont assurées conjointement par des enseignants et des sapeurs-pompiers.
- Contenu :
L’option JSP suivie sur 3 ans comprend 4 modules : JSP1, JSP2, JSP3 et JSP4. Les JSP qui ont réussi les modules JSP1 à JSP4 peuvent se présenter au brevet national de JSP qui valide l’ensemble de la formation. Pour se présenter au brevet national, le JSP doit être âgé d’au moins 16 ans. La pratique sportive constitue une part importante de cette option, à laquelle s’ajoutent également des visites de centres d’incendie et de secours et de tous locaux liés aux activités des sapeurs-pompiers. Voici un aperçu, dans leurs grandes lignes, du programme des quatre modules précédemment cités, alliant théorie et pratique.
- JSP1 (11 à 13 ans) :
    Connaitre les valeurs et éthique des sapeurs-pompiers, l’attitude comportementale, la prévention des risques et les notions de base sur l’incendie et le matériel utilisé par les sapeurs-pompiers.
    Mettre en œuvre les techniques opérationnelles dans la lutte contre l’incendie et le secours à personne.
    S’intégrer dans une équipe de lutte contre l’incendie, en respectant les règles de sécurité.
- JSP2 (13 à 15 ans) :
    Connaitre les institutions françaises, les notions de base de l’hydraulique, et le système associatif et complémentarité chez les sapeurs-pompiers.
    Mettre en œuvre les techniques opérationnelles dans la lutte contre l’incendie, les règles de sécurité individuelles et collectives, et les opérations diverses.
    S’intégrer dans une équipe de lutte contre l’incendie en respectant les règles de base et de sécurité.
- JSP3 (14 à 16 ans) :
    Connaitre les relations de la vie en groupe, les SDIS, les organes de concertation, les techniques des opérations diverses et les bases du secours à personnes.
    Mettre en œuvre les techniques opérationnelles dans la lutte contre l’incendie et les sauvetages, l’emploi des transmissions, les opérations diverses.
    S’intégrer dans une équipe de lutte contre l’incendie et de sauvetage en respectant les règles de base et de sécurité.
- JSP4 (15 à 18 ans) :
    Connaitre les conditions d’apparition du stress, les appareils respiratoires isolants, les échelles, les pompes, les différents matériels utilisés par les sapeurs-pompiers sur des opérations spécifiques.
    Les bases afin de préparer un entretien.
    Les techniques relatives aux premiers secours en équipe.
    Mettre en œuvre les techniques opérationnelles dans la lutte contre l’incendie et le sauvetage, l’emploi de l’ARI, des échelles, les gestes relatifs au PSE1, et de rédiger une lettre de motivation pour une embauche de SPV.
    S’intégrer dans une équipe de lutte contre l’incendie et de sauvetage en respectant les règles de base et de sécurité.

Source http://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier/jeune-sapeur-pompier/college-et-lycee

 

Follow @SOS112FR