Auteur Sujet: Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??  (Lu 57007 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #15 le: 03 mars 2010, 18:33:43 »
Salut,
En tant que IDE est il possible de faire du secours en montagne ??


Hors ligne leburon63

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 820
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • http://www.fr.debian.org/
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #16 le: 10 juillet 2010, 12:37:09 »
Si tu veux faire du secours en montagne en tant qu'IDE, l'idéal est de devenir IADE (infirmier anesthesiste = IDE + 2 ans d'experience à l'hopital + concours ecole IADE + 2 ans d'etudes + diplome = 7 ans à attendre dans le meilleurs des cas!!!) et de postuler dans un SMUR localisé en montagne (à savoir que tu as plus de chance de finir au bloc plus qu'ailleurs).
Le parcours est long et ne colle pas forcement avec la passion initiale... Je sais de quoi je parle, j'ai dû renoncer à ce cursus.
Sinon si tu as un bon niveau montagne regarde du côté de la gendarmerie ou la police pour le secours en montagne mais cela sera en tant que secouriste après plusieurs années sur le terrain. Tu peux toujours aller te renseigner chez les pompiers aussi qui en font ainsi que les CRS. Peut être qu'ils emploient des IDE pour leurs interventions, je n'en sais rien.

Citer
en gros on est obligé d'être dans un service d'ordre ... :-\  si j'ai bien compris ?? 

Non gégé74, pour le secours en montagne tu n'es pas obligé de faire parti d'un service d'ordre.
Sont considérés comme services d'ordre la gendarmerie et la police nationale, à la rigueur tu ajoutes la PM et les douanes, ... or la sécurité civile, grâce à ses hélicoptères "jaune" transporte des équipes de secours et médicales au niveau de l'accident mais ils ne fait pas parti des services d'ordre.

Hors ligne ISP973

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 38
  • Sexe: Homme
  • La Guyane, un paradis en Amérique du Sud!
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #17 le: 27 juillet 2010, 22:45:55 »
Si tu veux faire du secours en montagne en tant qu'IDE, l'idéal est de devenir IADE (infirmier anesthesiste = IDE + 2 ans d'experience à l'hopital + concours ecole IADE + 2 ans d'etudes + diplome = 7 ans à attendre dans le meilleurs des cas!!!) et de postuler dans un SMUR localisé en montagne (à savoir que tu as plus de chance de finir au bloc plus qu'autre chose).

Pourquoi faire obligatoirement IADE pour finir dans un SMUR??? Si c'étais le cas, je n'aurais jamais fais de sortie de ma vie. Tous les SAMU ne tournent pas avec des IADEs, un "simple" IDE suffit dans la plupart des départements, avec une expérience en urgence bien sûr.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #18 le: 28 juillet 2010, 16:22:48 »
Au delà d'un débat débile qui se profile et pour revenir à la montagne, j'ai toujours cru que les pisteurs secouristes ou ceux qui assistaient le docteur en hélico avaient une formation médicale pour ce genre d'interventions très spécifiques, et que du coup pas de nécessité d'infirmiers dans l'équipage, info ou intox ?

Hors ligne ISP973

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 38
  • Sexe: Homme
  • La Guyane, un paradis en Amérique du Sud!
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #19 le: 28 juillet 2010, 19:04:40 »
Aucun débat pour moi, c'est juste histoire de rappeler la réalité.

Au delà d'un débat débile qui se profile et pour revenir à la montagne, j'ai toujours cru que les pisteurs secouristes ou ceux qui assistaient le docteur en hélico avaient une formation médicale pour ce genre d'interventions très spécifiques, et que du coup pas de nécessité d'infirmiers dans l'équipage, info ou intox ?
D'après ce que j'ai vu c'est bien de l'info, par contre quelle est la teneur de la formation, bonne question! Souvent dans les institutions militaires, les médecins se retrouvent seuls pour le SAP, c'est le cas des secours en mer héliporté. Après est-ce qu'il n'y a pas asser de place dans l'hélico ou est-ce que c'est des supers médecins ou est-ce que l'infimier n'est pas indispensable???

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #20 le: 29 juillet 2010, 11:13:46 »
Spéléologie activité sportive qui comporte des risques et qui, en cas de secours, nécessite des compétences  :ange: http://ssf.ffspeleo.fr/

Un secours spéléo est différent de tous les autres secours.
D’abord, l’urgence n’est que relative. En effet, un certain temps s’écoule entre l’accident, l’alerte et la mise en place des secours.

Ensuite, le milieu dans lequel il se déroule est particulier : une cavité sombre, froide et humide.

Enfin, peu de médecins et d’infirmiers font partie du Spéléo Secours Français. De ce fait, l’équipe d’assistance aux victimes est formée de manière à fonctionner même s’il n’y a pas d’infirmier disponible.
Actuellement elle est composée de 2400 sauveteurs civils et bénévoles. Chaque département a sa propre section de secours spéléo dont la responsabilité incombe à un conseiller technique départemental en spéléologie (CTDS) nommé par le préfet et qui est sepolicier ou gendarme par des conseillers techniques départementaux en spéléologie adjoints et des chefs d’équipes qui entraînent et forment les équipes spécialisées (désobstruction, téléphone, plongée, l’assistance aux victimes dont fait partie l’infirmier…).

Infos issues du site -http://www.copacamu.org/spip.php?article248


 2010-06-01 - Protocolisation des infirmiers du Spéléo Secours Français (SSF)

Voilà maintenant deux ans que nous travaillons sur la mise en place de protocoles infirmiers au sein des équipes du SSF.
Les protocoles ont été validés au niveau national, la base de données des médecins et infirmiers du SSF a été mise à jour, nous sommes maintenant prêts à protocoler les premiers infirmiers du SSF !

L’objectif de ces protocoles est simple : permettre à un infirmier spéléo de pouvoir pratiquer de manière autonome des soins médicaux précis et cadrés, en attendant la venue d’un médecin. Au-delà d’une réelle avancée dans la prise en charge médicale des victimes, la mise en place de ces protocoles marque la fin d’un « potentiel de soin » inexploité à ce jour, faute de cadre juridique.

Le premier stage infirmier de protocolisation se déroulera cet automne, les 23 et 24 octobre, à Salavas en Ardèche. Ce week-end est ouvert à tous les infirmiers du SSF, validés par leur CTDS, et à jour de leurs techniques de soins. Il sera proposé 1 à 2 fois par an.

Après validation de l’équipe encadrant, l’infirmier recevra une attestation lui permettant d’appliquer les protocoles du SSF, en condition réelle de secours. Cette attestation sera valable 3 ans, sous réserve que l’infirmier soit validé annuellement par son CTDS.

Les médecins du SSF, souhaitant participer à ce week-end et s’entrainer sur des cas concrets de médicalisation, sont aussi les bienvenus.

Les pré-inscriptions peuvent déjà se faire, merci de m’envoyer un petit mail avec votre nom, prénom, adresse mail, téléphone, fonction, spécialisation éventuelle, département de votre SSF.

En espérant vous y voir nombreux,
Infos issues du site -http://ssf.ffspeleo.fr/index.php?option=com_content&view=category&id=144:infos-sauveteurs&layout=blog&Itemid=182

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #21 le: 29 juillet 2010, 11:30:38 »
Au delà d'un débat débile qui se profile et pour revenir à la montagne, j'ai toujours cru que les pisteurs secouristes ou ceux qui assistaient le docteur en hélico avaient une formation médicale pour ce genre d'interventions très spécifiques, et que du coup pas de nécessité d'infirmiers dans l'équipage, info ou intox ?

Les équipages des hélico (Protection Civile ou Gendarmerie Départementale) ne sont pas formés/constitués (à ma connaissance  ::)  par des "Pisteurs secouristes" qui sont des personnels civils des Stations de sport d'hiver - D'ailleurs je ne le trouve pas dans leur formation sur le site de l'École Nationale de Ski et d'Alpinisme
http://www.ensa-chamonix.net/index.php?option=com_content&view=article&id=137&Itemid=277

http://www.anps.asso.fr/fr/

mais par des gendarmes, des CRS ou des pompiers SMO aspirant guide ou guide de haute montagne.

Concernant les machines des SAMU ... je suis totalement ignorant mais j'ai trouvé ceci  sur le site -http://fr.wikipedia.org/wiki/Service_mobile_d%27urgence_et_de_r%C3%A9animation :P

Jusqu'en 2006, la présence d'un infirmier n'était obligatoire dans l'équipage que lorsque des manœuvres de réanimation étaient envisagées (dans les faits, ils sortaient quasiment systématiquement). Le décret n°2006-577 du 22 mai 2006 relatif aux conditions techniques de fonctionnement applicables aux structures de médecine d’urgence et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires, Art. D. 6124-13) impose maintenant la présence systématique d'un infirmier. Ce décret, ainsi que le décret no 2006-576 du 22 mai 2006 relatif à la médecine d’urgence et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires, art. R. 6312-28-1) autorise le transport secondaire (inter-hôpitaux) avec un infirmier sans médecin, ce qui n'était réglementairement pas possible auparavant, mais se pratiquait tout de même.
Pour des raisons budgétaires et de démographie médicale, les services de SMUR sont désormais de plus en plus phagocytés progressivement par les services d'urgences, dans le cadre de mutualisations ou "pôles".
Ce qui laisse une place désormais aux pompiers qui se sont engagés dans une phase de para-médicalisation.  ;)


Légifrance nous dit ceci :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=57AB787C394DDFC3945D82BDCA93AAA8.tpdjo07v_3?cidTexte=JORFTEXT000000444389&dateTexte=20050531&categorieLien=cid#JORFTEXT000000444389

ARRETE
Arrêté du 13 octobre 2008 portant modification de divers arrêtés relatifs aux conditions d'exploitation des aéronefs en transport aérien public

Article 1

Le paragraphe 6.3.7 du chapitre 6 de l'annexe à l'arrêté du 25 février 1985 susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :
« Tout membre d'équipage, autre que les membres d'équipage de conduite, chargé d'exercer la fonction sécurité à bord d'un aéronef dans le transport aérien commercial doit remplir les conditions suivantes, dont il doit pouvoir justifier à toute demande des services compétents :
a) Etre titulaire du certificat de sécurité-sauvetage ou du certificat de formation à la sécurité ;
b) Etre détenteur de l'attestation d'aptitude physique et mentale du personnel navigant commercial ;
c) Etre détenteur d'une attestation d'aptitude professionnelle conforme aux exigences du paragraphe 6.5.3 ci-dessous ;
d) Etre âgé de dix-huit ans révolus. »


Article 2

Les personnels navigants du groupement d'hélicoptères de la sécurité civile participent, à titre principal, à des missions de secours d'urgence et de protection et, dans ce cadre, prennent part à la lutte contre les feux de forêt. Ils peuvent également être appelés à participer, dans le cadre des missions du ministère chargé de l'intérieur, à des missions de police, d'assistance technique, de transport logistique et de liaison.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hélico Sécurité Civile ... l'infirmier(re) dans l'équipage ??
« Réponse #22 le: 29 octobre 2013, 21:23:37 »
Extrait du forum : Pilotes et Equipages 12 septembre 2011  par Nora .
http://www.helico-fascination.com/pilotes-et-equipages/#forum1126

Bonjour,
Mon mari rêve d’être pilote d’hélicoptère et je voudrais savoir comment faut-il faire pour commencer, si c’est une formation payante ; combien ?
Est-ce un métier dangereux ? Cela peut-il nuire à notre vie de couple, c’est à dire s’il part des jours ou des semaines ? ; svp je voudrais savoir….

Répondre à ce message.
Bonjour,
Si votre mari souhaite devenir pilote pro afin de vivre de ce métier, il faut passer une licence, qui coûte environ 80 000 € ou passer par la voie militaire qui est gratuite ou presque.
Ce n’est pas un métier plus dangereux qu’un autre si le matériel utilisé est bien entretenu. Sinon, comme dans beaucoup de sociétés, les pilotes sont chez eux tous les soirs..

Répondre à ce message.
Bonjour,
Pour réagir au message qui affirme que la formation d’un pilote d’hélicoptère militaire est gratuite... je pense que ce n’est pas tout à fait exact. Un militaire doit à l’Etat, avec qui il signe un contrat de "dédit formation" pour la formation qu'il va recevoir, d'une durée minimale de service de 10 ans. De plus, un militaire peut perdre sa vie (et on n’en a qu’une !). Il le sait, il l’accepte, c’est aussi ce choix qui fait toute la grandeur de ce métier.
 Si nos hommes politiques décident d’une intervention... il part, et là, bien souvent... c’est dangereux pour sa vie de couple, en plus !
 Je ne peux pas laisser dire que cette formation est gratuite, même si le futur pilote ne débourse pas lui même d’argent pour sa formation...
 Et oui, une fois le service accompli, il a une formation et des qualifications exemplaires qui sont très recherchées sur le marché civil....

Répondre à ce message.
Bonjour,
En tant que pilote helico, il ne me semble pas exact de dire que ce métier ne présente pas plus de risque qu’un autre... C’est aussi faux que de dire que la moto n’est pas plus dangereuse que la voiture..!!
Ce métier comporte une part de risque, liée au fait que ces aéronefs évoluent hors ligne, sur des missions très diverses et dans des conditions elles aussi très diverses...
Ensuite oui, honnêtement, votre couple et votre famille seront mis sérieusement à contribution si votre mari s’attaque à ce projet..

Répondre à ce message...
Bonjour,
J’ai 38 ans et souhaite faire une reconversion pro. Je vais passer ma licence pro en 2012. Quelles sont les perspectives d’avenir avec le peu d’expérience acquise lors de la formation et mon âge ? Merci à tous pour vos réponses..
Christophe.

Répondre à ce message.
Bonjour,
 J’ai également 38 ans et je rêve de piloter un hélico et d’en faire mon métier si c’était possible. Trop tard pour me former dans l’armée, et la formation est trop onéreuse..
Avez-vous des solutions ?.

Répondre à ce message.
 Une reconversion à 38-40 ans, c’est très tard, trop tard sans vouloir vous décevoir ; il faut voir la réalité en face… Je puis vous dire que c’est très tardif et que les chances de réaliser votre souhait sont très risquées à cet âge-là.
Vous voulez débuter une formation vers une profession où des militaires débarquent sur le marché du travail aérien hélico avec 20 ans de carrière derrière eux, de l’expériences acquises, des milliers d’heures de vol et des qualifications sur les machines inabordables financièrement dans le civil pour le commun des mortels.
 Il ne faut pas s’engager dans des investissements ou emprunts à fond perdu dans des écoles « bidons » de l’aérodrome du coin qui vous feront croire que tout est facile, que tout est possible, il suffit de payer…
 Tout cela est faux, ils prêchent pour eux, pour avoir des clients qui paieront ; après, vogue la galère avec un brevet de pilote tout neuf à 40 ans, pas de milliers d’heures de vols et pas d'expérience, pas de qualification. Aucun patron de société sérieuse ne vous embauchera ; ils ont des ex-militaires à la pelle qui sortent de l’armée. Voila, si personne n’ose vous le dire, c’est que les gens ne veulent pas dire les vérités toujours très difficile à entendre.. :-X