Auteur Sujet: Les URGENCES OUI, mais avec modération... FAITES LE 15 AVANT !  (Lu 1348 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Aujourd'hui les urgences médicales de l’hôpital sont confrontées à l'augmentation régulière du nombre de patients avec toutes les conséquences que cela engendre :
- baisse de la qualité de la prise en charge  :P
- délai d'attente plus long  :-\
- saturation des services d'urgence.  :-[

Alors quels sont les bons réflexes à adopter quand vous avez un souci de santé ?

- En semaine de 8h à 20h et le samedi matin :
Contactez en priorité votre médecin traitant. Seulement en cas d’urgence, appelez le 15.

- Le soir à partir de 20h, le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés :
Si vous avez un problème de santé qui ne peut pas attendre l’ouverture habituelle des cabinets médicaux, ne vous déplacez pas aux urgences, appelez le 15.
En fonction de votre état de santé, un médecin :
- vous donnera les conseils nécessaires,
- vous orientera vers un médecin de garde ou programmera une visite à domicile,
- en cas d’urgence, il vous dirigera vers un service d’urgence ou organisera l’intervention d’une équipe adaptée.

De bons conseils pour éviter des attentes interminables aux urgences mais n'en abuser pas pour soigner de la bobologie  :P

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Les URGENCES OUI, mais avec modération... FAITES LE 15 AVANT !
« Réponse #1 le: 26 mai 2018, 10:34:53 »
 Allô les pompiers je ne sais plus où je suis !  :-\

Les opérateurs des pompiers disposent de nouvelles informations sur les appels au 18.

Allô, les pompiers, y a le feu chez moi, avenue du Général de Gaulle à Chaunay !

A l'autre bout du fil au centre de traitement des appels des pompiers, un numéro de téléphone et une carte apparaissent sur l'écran de contrôle de l'opérateur. Et, il voit tout de suite que son interlocuteur se trompe. « Vous êtes sûr que vous n'êtes pas plutôt à Civray ? »

Un lien par SMS pour localiser à 20 m près

En situation de stress, les appels aux pompiers sont parfois émaillés d'erreurs grossières, les gens se trompent en donnant leur adresse. Depuis quelques semaines, les pompiers de la Vienne sont les premiers en France à utiliser un nouveau système qui, d'ici à l'automne 2017, devra être utilisé par tous les services de secours, des pompiers au Samu en passant par les gendarmes et les policiers.
« Ce n'est pas en soi une révolution, c'est une amélioration du système actuel qui nous apporte des compléments d'informations »,détaille le lieutenant-colonel Gerbeaux.
Une personne appelle depuis chez elle avec son téléphone fixe, le numéro apparaît comme c'est déjà le cas depuis une vingtaine d'années, mais, maintenant cette personne est localisée sur une carte. L'opérateur peut contrôler tout de suite ses déclarations.
Une personne appelle depuis son téléphone mobile, son adresse de facturation apparaît mais aussi sa localisation sur une carte. « Ça peut nous aider quand les gens ne sont pas capables de nous dire où ils se trouvent. On a eu le cas récemment avec un routier qui circulait entre Poitiers et Limoges. Au vu de sa localisation, les pompiers de Montmorillon sont partis et l'ont trouvé. »
Cette dernière option ne définit pas d'emblée une position précise, mais une zone dans laquelle se trouve la personne. « Elle est de deux à trois kilomètres de rayon en zone urbaine où il y a plus de relais, ça peut être dix kilomètres dans certaines zones rurales. On peut la localiser, à vingt mètres près, en lui envoyant un lien par sms qu'elle doit activer. »
Les pompiers sont allés tester récemment le dispositif en forêt de Moulière avec une mauvaise surprise à la clé : la dispersion des ondes donnait une information erronée sur la localisation du testeur, vingt kilomètres plus au sud de sa position réelle.
En revanche, l'activation du lien par sms a permis de le situer très exactement. Une solution qui va s'avérer très intéressante en gain de temps lors de recherches de personnes perdues incapables de donner le moindre point de repère aux secours.
Les pompiers de la Vienne ont participé activement à la mise au point de ce système appelé en jargon secours la PFLAU pour plateforme nationale de localisation des appels d'urgence.

(1) La société Systel d'Aytré en Charente-Maritime a installé le serveur permettant les liaisons sécurisées avec la plateforme délivrant les informations sur les appelants.

en savoir plus

Un système sécurisé

La mise en place de cette plateforme s'est faite avec des conditions de sécurisation des transferts de données drastiques. En effet, dans le cadre de la mise en place de cette plateforme avec les opérateurs, les pompiers vont avoir accès à de nouvelles informations, notamment celle de la liste rouge, les box internet et les lignes précises provenant des entreprises qui ne donnent actuellement que la " porte d'entrée " du système, celle du standard. Le système fonctionne selon deux modes : le " pull ", l'émission d'une demande de renseignements automatique entre les pompiers et la plateforme nationale lors d'un appel de secours depuis un téléphone fixe ; le " push ", l'opérateur téléphonique envoie systématiquement au centre de traitement des appels des pompiers le numéro de téléphone mobile de l'appelant et sa localisation. Toutes ces données sont chiffrées et transmises à des serveurs qui ont fait l'objet d'une authentification.


Emmanuel Coupaye https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/allo-les-pompiers-je-ne-sais-plus-ou-je-suis