Auteur Sujet: Neuf signes avant-coureurs d’une crise cardiaque !  (Lu 37775 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Neuf signes avant-coureurs d’une crise cardiaque !
« le: 09 juillet 2016, 13:18:15 »
Décelez les signes d’une crise cardiaque rapidement !
Le cœur nous fournit de bonnes informations qui pourraient nous alerter sur une attaque cardiaque imminente. Pour réagir rapidement, il est plus qu’important d’identifier ses symptômes. Zoom sur les 9 signes avant-coureurs qui précèdent une crise cardiaque.

1. Une forte sudation :
Le premier signe à se méfier est les sueurs froides, surtout dans une position de repos. Avant la crise cardiaque, il est très possible que la personne soit trempée de sueur et ait une peau moite et froide. On note aussi que son visage est pâle, voire même blanc comme un linge ou gris. La pression artérielle chute soudainement, c’est pour ça qu’elle peut avoir l’air malade. Alors, ne prenez pas à la légère ces signes, et rendez-vous immédiatement chez le médecin.

2. Une fatigue inhabituelle, soudaine et inexpliquée :
Des semaines avant l’attaque cardiaque, la personne se sent fatiguée et de plus en plus épuisée. Tout commence par une perte progressive d’énergie, même les gestes habituels comme se pencher pour mettre les chaussures peuvent sembler très fatigants. Cela entraîne un épuisement total en quelques jours seulement avant l’arrivée de la crise cardiaque. Bien évidemment, ce signe peut être révélateur d’autres pathologies ; mais pour en avoir le cœur net, parlez-en à votre médecin.

3. Une pression thoracique :
Parfois, l’individu a une sensation de pression soudaine et intense dans la poitrine, plus précisément au niveau du sternum, qui est très semblable à une suffocation. C’est le signe évident d’une crise cardiaque, peu importe son intensité. Cette pression peut s’étendre vers les épaules et la partie supérieure du dos et peut se traduire par une douleur, un inconfort, des brûlures d’estomac ou une compression légère. Il a alors l’impression qu’une corde a été attachée et serrée autour de son corps. Si vous avez ce symptôme, allez tout de suite voir votre médecin traitant.

4. Des douleurs dans la partie supérieure du corps :
Parmi les symptômes communs de la crise cardiaque, notons les douleurs dans la mâchoire qui peut s’accentuer jusqu’à l’oreille et les sensations de picotements dans le cou, le dos, le ventre ou au niveau du bras gauche. Mais la douleur aux jambes est aussi un signe avant-coureur d’une attaque cardiaque. Chez certaines personnes, il arrive que ces douleurs soient très fortes, alors qu’il n’y a pas de gêne au niveau de la poitrine.
Le mieux serait de se faire diagnostiquer chez le médecin.  8)

5. De plus en plus essoufflé !
Il est fréquent d’être à court de souffle ou d’avoir des difficultés respiratoires avant l’arrivée de l’attaque cardiaque. Chez plusieurs patients, cet essoufflement peut être ressenti au cours d’une conversation. Ça peut s’apparenter à de l’asthme, mais aussi à une crise cardiaque. Mais il peut être aussi l’unique symptôme d’une attaque cardiaque, alors ne l’ignorez pas ! Si vous êtes essoufflé sans faire beaucoup d’effort, consultez rapidement un médecin pour identifier la cause de ce manque d’air.

6. Les symptômes de grippe !!
Pendant les jours ou les semaines qui précèdent la crise cardiaque, l’individu est atteint de la grippe. Si on sent des symptômes pseudo-grippaux comme la diarrhée, les nausées, l’indigestion et les ballonnements qui ne se dissipent pas en quelques jours, le mieux est de consulter.

7.Les sensations de vertige et la perte de connaissance :
Il est courant de ressentir des étourdissements soudains, surtout si la personne est victime d’insuffisance cardiaque ou d’autres troubles cardiovasculaires. Cela est dû à une baisse de flux sanguin vers le cerveau. Toutefois, ces symptômes peuvent indiquer d’autres maladies, mais ne les négligez pas.
Allez voir votre médecin si vous êtes pris de vertige soudain, comme si vous étiez au bord de l’évanouissement, et si vous ressentez des douleurs dans la poitrine.

8. Toujours anxieux ou anxieuse :
Un autre symptôme évident d’une attaque cardiaque est le stress qui provoque ensuite une crise d’angoisse. Il peut aussi s’accompagner de déni et de peur.
Il faut vous méfier, car votre corps vous alerte que quelque chose ne va pas. Il est essentiel d’agir immédiatement en discutant de votre état de santé avec votre médecin.

9.Les troubles du sommeil :
L’insomnie, une grande difficulté à s’endormir et toujours l’impression de manquer de sommeil sont des signes liées à la maladie cardiaque. Presque toutes les personnes qui souffrent d’une crise cardiaque se plaignent des problèmes de sommeil quelques jours avant l’arrivée du phénomène.
Donc, si vous avez une insomnie soudaine, consultez un médecin.  ;)

Hors ligne pblot60

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 192
  • Sexe: Homme
  • Médecin Anestésite - Formateur AA & DEA
    • Voir le profil
    • Formation Ambulancier
Re : Neuf signes avant-coureurs d’une crise cardiaque !
« Réponse #1 le: 09 juillet 2016, 14:37:40 »
Cette longue liste montre que l'exercice médical est difficile.
Pas sur que ces signes permettront de dépister immédiatement une crise cardiaque après un examen médical conventionnel. Ils auront l'avantage de déclencher dans un délai le plus court possible : ecg, prise de sang, consultation cardiologique, épreuve d'effort avant de prescrire éventuellement des examens plus lourds : scintigraphie myocardique, coronarographie.

Par contre, certains signes comme : essoufflement inhabituel, douleur des mâchoires, de l'épaule gauche, du bras gauche, demandent l'appel directement au 15/112 pour l'intervention immédiate d'une équipe médicale (SMUR) et non pas un circuit long (RDV médecin puis CS de cardiologie).

La douleur thoracique en barre, constrictive et extrêmement douloureuse ne laisse aucun doute : Il faut immédiatement appeler le 15/112 permettant de faire venir rapidement une équipe pompiers (défibrillateur à porter de main, risque de troubles du rythme voir d'arrêt à tout instant) en attendant l'arrivée du SMUR. Si le diagnostic d'infarctus du myocarde est confirmé, le patient sera dirigé au plus vite vers un service de soins intensifs afin de réaliser directement une coronarographie afin de déboucher l'artère coronaire incriminée. Le délai est important car plus on agit vite, moins de cellules myocardiques sont détruites (dans ce cas la pompe cardiaque aura une capacité d'action plus limitée : c'est l'insuffisance cardiaque).

On peut expliquer cela en imaginant un garrot au bout du doigt, le bout devient bleu et douloureux. Si on enlève le garrot rapidement, le doigt rosit et fonctionne toujours. Si on enlève le garrot très tardivement, le bout du doigt est tout noir et le restera.

J'ai personnellement expérimenté ce scénario et je peux vous dire que la douleur est sans ambiguïté et que ce circuit très court (moins de 2 h, douleur-coronarographie) vous sauve la vie.

Plus d'information :
http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m2/2304-mal-coronaires.html


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Neuf signes avant-coureurs d’une crise cardiaque !
« Réponse #2 le: 05 février 2019, 16:44:40 »
PRÈS DE LA MOITIÉ DES FEMMES VICTIMES D'UN INFARCTUS N'ONT PAS EU DE SYMPTÔMES CLASSIQUES

Pour interpeller les femmes, nous avons choisi d’organiser un casting qui ne ressemble à aucun autre.
Le film dévoile différentes comédiennes auditionnées à un casting dont elles ne connaissent pas la finalité.
Elles sont invitées à improviser des émotions sur le vif : demande en mariage, divorce, orgasme...
La Directrice de Casting semble satisfaite jusqu’au moment où elles passent à l’infarctus. Aucune d’entre elles n’y parvient, ce qui les plonge dans le doute et l’incompréhension. Comment pourraient-elles réussir à jouer ce qu’elles ignorent ?
À l’image du désarroi de ces actrices, ce film dénonce la méconnaissance des femmes.

Chez une femme, l’infarctus ne se manifeste pas toujours comme chez un homme (douleur dans la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire…).
En effet, près de la moitié des femmes de moins de 60 ans, victimes d’un infarctus du myocarde n’ont pas ressenti de symptômes classiques. Cette méconnaissance engendre un retard de diagnostic et une prise en charge thérapeutique plus tardive, ce qui réduit les chances de survie…

Les femmes doivent apprendre à reconnaître les symptômes atypiques de l’infarctus. Elles doivent s’alerter si elles ressentent de manière brutale ou intense les symptômes suivants :

symptômes de l'infarctus chez la femme

 
Les femmes ont tendance à sous-estimer la douleur.

La plupart du temps, elles négligent ces manifestations, les associant à tort au stress, à la fatigue ou même à des problèmes digestifs.
Si vous ressentez l’un de ces signes de manière brutale ou intense, appelez le 15.

https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-campagnes/casting?fbclid=IwAR0qlQquWg8J3FCYfFpEsjegznnHYcfN7AKtLWJyg9IcyMPIjUJHTNOy4hw