Auteur Sujet: Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?  (Lu 13070 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mllesecouristeCRF

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 9
  • Sexe: Femme
  • Animatrice des équipes
    • Voir le profil
Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« le: 17 mars 2010, 12:55:15 »
Bonjour à tous !

j'ai besoin de votre aide pour une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse :
Je suis élève infirmière et une de mes amies, également élève, a été mise devant un cas assez hardus.
Un patient avec les côtes cassées suite à un AVP (accident de la voie publique) à été transporté aux urgences. Alors qu'il était hospitalisé il a fait un arrêt cardiaque.

Question : ayant connaissance qu'il a les côtes cassés, fait on quand même le massage cardiaque, sachant que cela risque de causer des lésions internes telle qu'une perforation du poumon ?

Je sais que l'on doit faire face aux urgences mais un massage cardiaque sur une cage thoracique brisée sert-il à quelque chose ?

Voilà


merci à tous

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6734
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #1 le: 17 mars 2010, 13:23:09 »
Telle est la question, la vie ou la mort ?
J'ai toujours appris que le massage primait ... à pratiquer avec le plus de délicatesse possible mais efficacité ... il faut que le  le sternum s'enfonce de 4 à 5 cm, à un rythme de 100 compressions par minute. 8)
Fini le bouche-à-bouche dans les arrêts cardiaques  :-X
Dans la plupart des cas, le massage cardiaque peut être suffisant, voire il est inutile et même néfaste de pratiquer le bouche-à-bouche à un patient en arrêt cardiaque. C'est ce que vient de démontrer une étude américaine. Les chances de survie des patients sont en effet passées de 18% à 34% depuis que l'on ne ventile plus les victimes. Même si, lors d'un arrêt cardiaque, la respiration s'arrête.... Sauf en cas de noyade, d'électrocution ou lorsqu'il s'agit d'un enfant. Dans ces trois situations, la ventilation au rythme de 30 compressions thoraciques ­alternées avec 2 insufflations d'air par la bouche reste recommandée.  :)
Les avantages de la méthode sans bouche-à-bouche, préconisée par le Pr Gordon Ewy, cardiologue à l'université d'Arizona, appelée «réanimation cardio-cérébrale», cette pratique, dont le seul but consiste à faire circuler le sang jusqu'au cœur et au cerveau, repose sur des fondements physiologiques robustes ; lorsque le cœur s'arrête de battre subitement, le sang contient généralement assez d'oxygène pour alimenter encore les organes pendant 10 à 15 minutes. À condition toutefois de faire circuler le sang grâce au massage cardiaque.

Citer
Côtes cassées, vie sauvée.   :-\ 
Lors d'un massage cardiaque des côtes peuvent se casser, il est dit qu'il est préférable de le faire quand même mais si une des côtes cassée vient perforer un poumon la personne peut également en mourir ?

En cas d'arrêt cardiaque, la priorité est au massage cardiaque, même si on casse des côtes. D'ailleurs, si le geste est correctement fait: appui au milieu de la poitrine, bras tendu, cela limite les complications. Donc Appeler, Masser et Défibriller. Si vous ne faites rien, la personne va mourir.

Comment faire un massage cardiaque ?
Si plusieurs personnes sont présentes, se partager les tâches (un fait le MCE, l'autre appelle le 15 et recherche un défibrillateur) et effectuer immédiatement la réanimation cardio-pulmonaire. Le massage cardiaque est reconnu plus efficace seul qu’associé au bouche à bouche.

Il faut pratiquer 30 compressions entrecoupées de 2 insufflations et ainsi de suite jusqu’au redémarrage du coeur. Si vous ne savez pas faire le bouche à bouche, ne faites que le massage cardiaque.

Il ne faut pas avoir peur d’appuyer fortement, quitte à casser des côtes car il faut enfoncer les mains de 4 à 5 centimètres de façon assez énergique. Mieux vaut quelques côtes cassées que la mort.

Il est maintenant admis que c’est avant tout le massage cardiaque qui assure un maximum d’efficacité.
Toutes les minutes environ, soit tous les trois cycles, on contrôle la respiration de la victime afin de savoir si elle a repris naturellement.
Mais on ne doit pas s'arrêter plus de 10 secondes. Si la victime ne respire toujours pas, on recommence jusqu’à la réapparition d’une respiration normale ou jusqu’à l’arrivée des secours.
Si une personne est victime d’un arrêt cardiaque, si on ne dispose pas d’un défibrillateur, il faut avertir de toute urgence les services de secours.

MCE : http://santeauquotidien.wordpress.com/2011/02/01/le-massage-cardiaque-plus-efficace-seul-qu%E2%80%99associe-au-bouche-a-bouche/

Exemple :
Je me promenais dans un jardin public avec ma copine lorsque un homme d’une cinquantaine d’années s’est écroulé devant nous. Il n’avait plus de pouls et ne respirait pas. Par chance j’avais vu à la télé qu’il fallait pratiquer un massage cardiaque a tout prix. Bien que je n’ai jamais fait de formation de secouriste, j’ai massé Malo au milieu du torse et de manière régulière. Les secours sont arrivés au bout de quelque minutes et l’ont défibrilés. J’ai appris plus tard que j’avais cassé deux côtes à Malo, mais aussi que je lui avait sauvé la vie ! Je ne savais pourtant pas faire de massages cardiaques, j’en avais seulement vu dans des séries ! Bertrand, 19 ans. Comme quoi, un massage cardiaque, même mal fait, sauve des vies !
Source : http://www.mort-subite.com/?p=105

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #2 le: 17 mars 2010, 13:40:07 »
Bonjour,

Question : sachant qu'il a les côtes cassés, fait on quand même le massage cardiaque, sachant que cela risque de causé des lésions interne tel qu'une perforation du poumon ?

Non il ne faut rien faire. Pense à ses côtes, on ne sait jamais.
Je te renvoie à une question, quel est le traitement d'un arrêt cardiaque ?

Je suis élève infirmière et une de mes amie également élève a été mis devant un cas assez hardus

En qualité de futur professionnel de santé et de creufienne, il serait de bon ton que tu consultes rapidement les fondamentaux. Le lien peut être envoyé à ton amie aussi...

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civiles/formation/nnfasc/acs/psc-1/downloadFile/attachedFile/psc1-juillet_2009.pdf?nocache=1256736610.61

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civiles/formation/nnfasc/osc/pse2

Ps : pas d'AFGSU chez vous ?

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #3 le: 17 mars 2010, 14:54:19 »
L'algorithme est simple: traiter en premier ce qui tue en premier... Et là ce qui prime,c'est quand même l'ACR  ::)

Dans ce cas de figure,deux possibilités:

-On ne fait rien à cause du trauma costal et il est certain à 100% que ce patient va mourir

-On entreprends tout de meme la RCP et peut-etre mourra-t-il... ou pas! et c'est pour cet hypotétique "ou pas" que l'on entreprendra la réanimation

Hors ligne mllesecouristeCRF

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 9
  • Sexe: Femme
  • Animatrice des équipes
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #4 le: 17 mars 2010, 15:48:06 »
1- l'AFGSU est obligatoire pour son diplôme d'infirmière ! mais c'est pas avec deux jours et demi que l'on va nous apprendre à faire face à un cas de conscience !

2- le traitement de l'arrêt cardiaque : RCP et adrénaline ! merci je connais mes cours de cardio !
3- rappel des textes : une étudiante n'a le droit d'injecter les produits que sous surveillance d'un(e) IDE  diplomé ! sauf que dans le cas présent elle se trouvait seule et ne peux donc pas injecter les produits nécéssaires !... la seule solution est donc la RCP ! ... sauf que nous ne sommes pas diplômées et même moi qui aie mon PSE1 cela ne m'empeche pas de me poser la question et je ne pense pas à ses cotes mais à ses poumons !
4- rappel des cours : un patient ça respire avec quoi déjà ? ah oui j'oubliais si on lui perfore le coeur avec une cote brisée ... la circulation sanguine ... elle se fait comment ?

Pour infos je pose la question pour que l'on m'éclaire non pour que l'on me juge ! ce patient n'est pas décéder mais l'elève infirmière mise en cause a été sacrément ébranlée psychologiquement !
d'ou ma question ! je connais mes cours merci !

Ps : aux dernières nouvelles les réferentiels ne sont pas à apprendre pour le diplome ! et j'ai beau y regarder à plusieurs fois ... un tel cas de conscience n'est pas posé !

Merci aux autres !

Hors ligne jamesiacino

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
  • Infirmier SPV-DDUS-DEA & formateur ambulancier
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #5 le: 17 mars 2010, 21:33:31 »
ACR > RCP + DSA si dispo
pas de question à ce poser

c'est tout comme l'inconscient traumatisé > il est inconscient > PLS
pas non plus de question à se poser

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #6 le: 17 mars 2010, 21:41:33 »
Avec l'AFGSU, (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d'Urgence) on ne doit pas avoir de cas de conscience.

Si la formation est bien faite, alors vous ne devez pas en avoir.

Je prends un exemple : le mien.
Hier je délivrais une formation AFGSU. L'IDE arrive sur ACR, appelle au secours et commence la réa avec une collègue.

Elle passe l'alerte et tombe sur le réa qui lui dit "pose une voie, j'arrive".

Que fait-elle ?...
...
..
.
Elle arrête les manœuvres de réa pour poser la voie.  :-\

Conclusion de la formation :
- La priorité, c'est la réa.
- Ce que te dit le toubib, le passant, etc... tu t'en fous. 
- Les priorités c'est : MCE + DSA. Point barre.

Et c'est comme ça pendant deux jours.
Je pense que sur le cas des côtes cassées, elle n'aurait pas eu ton "cas de conscience".

Encore une fois (je me répète par rapport à un autre post) :
Pas de Pouls ?
MCE. Point barre !

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #7 le: 18 mars 2010, 00:39:38 »
Et puis c'est une question de bon sens, de logique, comme vous voulez ::)

Hors ligne fabinus79

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 83
  • Sexe: Homme
  • DDUS Adjoint Urgence 79 - CI
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #8 le: 18 mars 2010, 17:13:50 »
Concernant ta question, tu voulais une réponse médicale ou secouriste?
Car si réponse médicale tu n'es pas dans la bonne section post le plus dans "Service Médical". Les modos me diront si je me trompe.

Concernant une réponse strictement secouriste, elle est simple :

Manoeuvre de RCP + DSA prime si détresse respiratoire. ;)

Voilou.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #9 le: 18 mars 2010, 18:56:18 »
Concernant ta question, tu voulais une réponse médicale ou secouriste?
Car si réponse médicale tu n'est pas dans la bonne section post le plus dans "Service Médicale". Les modos me diront si je me trompe.

Concernant une réponse strictement secouriste, elle est simple :

Manoeuvre de RCP + DSA prime si détresse respiratoire. ;)

Voilou.

Détresse respi ?

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #10 le: 18 mars 2010, 19:26:31 »
Si la victime est en ACR fabinus79 il est clair qu'il y a une sacrée détresse respi puisqu'il n'y en a pas du tout ;)

Hors ligne fabinus79

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 83
  • Sexe: Homme
  • DDUS Adjoint Urgence 79 - CI
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #11 le: 19 mars 2010, 11:48:00 »
Effectivement je me suis trompé !!! J'avoue  bouletjour

Je pensais bien-sur à une détresse circulatoire. Mea culpa.  :ange:

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #12 le: 19 mars 2010, 17:24:04 »
Plutôt que de "détresse",parlons d'arrêt circulatoire et même mieux d'absence de perception du pouls carotidien avant d'entamer une RCP  ;) ca évitera les amalgames de lecteurs pas forcement éclairés et la désinformation  8)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #13 le: 19 mars 2010, 18:35:23 »
Oui car une détresse cardiaque, ça peut être un poul trop élevé ou irrégulier et là, la RCP n'est pas encore à mettre en place.

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 409
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) ou pas ?
« Réponse #14 le: 24 mars 2010, 20:46:31 »
Bonjor à tous.
Tout d'abord, merci de bien vouloir rester calmes et corrects.
Aux personnes qui répondent, je précise que l'ESI pose une question complexe au demeurant, meme si la solution ne l'est pas. Son raisonement n'est pas si mauvais que ca : certes devant un ACR, la seule conduite a adopter en outre des toxiques, c'est la RCP qui va restaurer la circulation sanguine. Mais est ce qu'il est si illusoire que ca de se demander, en tant qu'étudiant, si il n'existerait pas une autre solution, au vue du danger que représente une RCP sur un AVP ( Risque de perforation cardio pulmonaire ...)?  Je ne trouve pas ;) Ensuite, elle vient ici pour poser une question. Pas pour se faire juger ou réprimander sur son manque de formation ( !!!).

A l'ESI, je préciserai d'une part comme cela a déja été fait que la seule CAT devant un ACR est la RCP + les toxiques. D'autre part, meme si le ton employé était un peu incisif, merci de ne pas répondre de facon agressive comme vous l'avez fait.

A l'ensemble, je préciserai que le sujet ayant été traité, il est verouillé.

Amicalement,
FandeCRF