Auteur Sujet: Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?  (Lu 30223 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« le: 25 juillet 2010, 19:08:29 »
J'aimerais savoir si l on peut toujours faire appel à nos amis les pompiers pour détruire un nid de guepes en terre qui devient dangeureux "2 piqures pour ma part " alors que je suis dans mon jardin , mince alors !!!

Que faire ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #1 le: 25 juillet 2010, 19:16:48 »
Oui mais je crois que l'intervention t'est facturée ?
Tu peux toujours essayer de le détruire toi même en enfumant d'abords le nid puis en "l'explosant"  ::) voir si un apiculteur ne pourrait pas te rendre ce service ?
après tu lui fais un gros bisou  :-*  et lui achète un pot de son miel  ;)

L'ami google te donne ceci extrait de ce site -http://www.explic.com/6638-guepe.htm :

Comment détruire un nid d'abeille, guêpe, frelon ?

Avant, pour détruire un nid de guêpe, on faisait appel aux pompiers. Maintenant, les interventions des pompiers pour détruire des nids sont payantes, environs 25 €, ça peut être beaucoup plus en ville.

Mais avant de vouloir détruire le nid, il s'agit d'identifier son occupant.
Il existe en effet en France des milliers d'espèces de guêpes et d'abeilles et seules quelques-unes méritent d'être combattues car elles nous embêtent, (pas plus de 4 espèces).

Si vous constatez des petit monticules de terre avec un trou au sommet, vous êtes en présence de guêpes ou d'abeilles solitaires qui sont totalement inoffensives.
Elles creusent le sol pour y construire une galerie à partir de laquelle elles creusent des cellules dans lesquelles elles placent de la nourriture pour leurs larves. S'il s'agit de guêpes ce sera des proies car les larves sont carnivores et s'il s'agit d'abeilles ce sera du pollen et du nectar.

Dans les deux cas ces insectes sont très utiles, soit pour nous débarrasser d'insectes, soit pour polliniser nos fleurs, il ne faut donc pas les détruire.

Il n'est donc pas question de "bomber" n'importe quoi, n'importe comment, et surtout pas avec n'importe quoi. En conséquence préférez les marques et produits connus, respectez à la lettre le mode d'emploi, et faites-en bon usage....c'est-à-dire le moins possible !

Si vous ne voulez pas utiliser d'insecticide en bombe pour détruire le nid de guêpe, je vous conseille d'utiliser un soufflet poudreur, et une poudre insecticide de jardins. Localisez le nid, et à la fraîcheur nocturne lorsque l'activité de la guêpe est nettement ralentie, ou au lever du jour, (éviter les jours orageux) poudrez vite et éloignez vous...
Il faudra ensuite de 24 à 48 h, car en se toilettant les insectes vont ingérer les particules toxiques.

Une vidéo :
http://video.kamaz.fr/destruction-d-un-nid-de-guepe-v5071.html

Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #2 le: 25 juillet 2010, 20:15:31 »
oui mais je peux te dire que ce qu'on a  dans le jardin n est pas inoffensif bien au contraire , j en ai fais les frais.Vive le vinaigre blanc !!

mais je pense que je vais allez voir un apiculteur :)

merci pour ton infos jeano

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1137
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #3 le: 25 juillet 2010, 20:21:57 »
Il me semble que maintenant les Pompiers n'interviennent qu'en cas de danger immédiat , que si c'est dangereux et dans un lieu public (particulièrement les écoles) et que le traitement ne peut attendre l'intervention d'un professionnel. Bien rare sont les apiculteurs qui se déplaceront s'il n'y à pas un essaim d'abeille à récupérer. Le mieux reste de faire appel à une société spécialisée dans ce genre de travail. Contacte le 18 ils te fourniront une adresse ou consulte l'annuaire des pages jaunes  ::)


Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #4 le: 06 août 2010, 21:26:28 »
Elles ont brulé c etait elles ou moi , et j ai pas eu le choix personne voulait venir trop risqué pour nous .

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #5 le: 07 août 2010, 13:28:57 »
OK et amen pour les guêpes car des "Jeanne" on n'en fait plus de nos jours  humour!

Hors ligne pittbul ambu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 48
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #6 le: 09 août 2010, 16:34:45 »
et puis ça aurait été dommage en sachant que tu rentre en formation au mois de septembre!! ;)

Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #7 le: 09 août 2010, 16:45:17 »
ben elles m ont bien attaqués je sais enfin ce que je sais 2 piqures de guepes situé en bas du dos lol et je peux dire que c est a tombé dans les pommes :/ hé vii en effet je suis allergique donc lollll

Hors ligne pittbul ambu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 48
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #8 le: 09 août 2010, 16:49:54 »
 :mdr116: t'as vraiment pas de bol!!!!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #9 le: 10 août 2010, 11:12:38 »
Pour info se sont les abeilles qui piquent avec leur aiguillon qu'elles te laissent planté avec le réservoir à venin dans ta peau en partant  :'(  alors que la guêpe mord avec de puissants mandibules. N’ayant pas de dard, elle peut mordre plusieurs fois en quelques secondes, surtout si elle est coincée dans un T-shirt!  ???
Soin :
Une application de pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau soulagera la douleur.

Le venin est composé d'un mélange d'enzymes toxiques, de protéines et d'acides aminés. L'un de ces acides, l'histamine, est responsable du déclenchement de la réaction allergique.
L'allergie sévère au venin d'insectes est, en général, acquise de façon graduelle. Des piqûres isolées, mais répétées, sensibilisent le sujet. Par la suite, une seule piqûre suffit pour que le système immunitaire déclenche cette réaction hypersensible pouvant aller dans les pires cas (choc anaphylactique) jusqu'à la mort.  :o

Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #10 le: 10 août 2010, 14:52:54 »
ben elle mon mordu voila pourquoi nous avons pas trouvé de dard :) et celle de terre serait plus mechante que d autre apparament!
mais bon c est fini pour elles

Hors ligne alexisdu15

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 139
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #11 le: 10 août 2010, 19:19:26 »
paix a leurs ames :D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #12 le: 06 avril 2012, 18:53:59 »
Les guêpes remplissent un rôle très important dans la nature. A la fois insecticide naturel et pollinisateur, ce petit hyménoptère a pourtant mauvaise réputation. Il faut dire que la proximité d’un nid de guêpe réveille en nous la peur ancestrale de la piqûre. Heureusement, il existe des solutions très simples pour se débarrasser d’un nid de guêpes. Encore faut-il ne pas sous-estimer le risque réel de piqure et avoir conscience de la dangerosité des produits manipulés. Car détruire un nid de guêpes, ce n’est pas toujours nécessaire… ::)
Le plus souvent, les guêpes commencent à construire leurs nids vers le mois de juin (ou plus tôt si les températures sont chaudes). En effet, la chaleur va faire sortir les reines de leur hibernation. Celles-ci vont donc construire un tout petit nid pour installer les premiers œufs et élever les premières larves. Ces larves vont ensuite prendre le relais pour agrandir le nid de guêpe tandis que la reine se consacrera à la ponte. Pour fabriquer le nid, les larves, puis les guêpes, vont chercher de minuscules fibres de bois qu’elles vont agglomérer ensemble. Cette recette donne une pâte très semblable à du papier. Très vite, des étages entiers de cellules vont se superposer les uns aux autres et une couche protectrice va envelopper le nid de guêpe.

En général, la colonie se développe durant tout l’été, jusqu’à compter plusieurs milliers de guêpes. Elle vivra jusqu’à l’automne et s’éteindra avec la mort des ouvrières et de la reine. Mais la nature est bien faite puisque de nouvelles reines sont déjà sorties du nid, se sont faites fépolicier ou gendarmees et vont passer l’hiver en hibernation.
Le cycle recommencera au prochain printemps.
En fonction des espèces, les nids de guêpes peuvent être construits dans la terre, dans un empierrement, un arbre creux, un faux plafond ou n’importe quel creux dans un bâtiment. Les nids de guêpe peuvent aussi être accrochés à une branche, une façade, une corniche… Dans ces cas de nids suspendus, on parle souvent d’essaim de guêpes.

Que faire en cas de nid de guêpes ?

Avant d’envisager toute action contre un nid de guêpe, il faut savoir dépasser sa peur instinctive et se demander si la destruction est vraiment nécessaire. En effet, certaines espèces de guêpes ne sont absolument pas agressives. Par exemple, l’immense majorité des nids aériens sont construits par des espèces paisibles qui ne sont pas attirées par les substances sucrées. Si l’essaim de guêpes est installé à plus de deux mètres des zones de passage, il n’y a aucune raison de détruire le nid.  :ange:
A l’inverse, les nids souterrains sont souvent construits par des espèces relativement agressives.  ???
Dans tous les cas, n’oubliez pas que les guêpes ont une action très bénéfique dans la nature, puisqu’elles se nourrissent d’insectes. Elles remplissent dont le rôle d’insecticide naturel. Celles qui se nourrissent de nectar ont en plus une fonction essentielle de pollinisation. Il convient donc de ne détruire que les nids de guêpe d’espèces agressives ou qui sont installés trop près des lieux de vie.

Souvent, les gens sont tentés de détruire les nids de guêpe car ils sont régulièrement dérangés par des visites sur la terrasse ou à l’intérieur de la maison. Dans ce cas, on peut installer à proximité un piège qui attirera la majorité des intruses. Il suffit de couper une bouteille plastique à 10 cm au-dessous du goulot, de retourner la partie supérieure comme un entonnoir et de l’emboîter dans la partie inférieure. On y verse ensuite une matière sucrée ou, mieux, cinq centimètres de bière. On pose ensuite le ou les pièges un peu à l’écart des zones fréquentées, si possible sur le passage des guêpes. Celles qui rentreront à l’intérieur de la bouteille ne pourront plus en ressortir. Vous serez beaucoup plus tranquilles, sans avoir à prendre de risque pour détruire le nid.

Quand la destruction s’impose…  ::)

Mais parfois, on ne peut pas faire autrement que détruire le nid de guêpe. Il faut alors s’y prendre la nuit, car les guêpes sont ralenties par le froid. Vous pouvez opérer tard le soir, ou encore mieux tôt le matin, alors que les insectes sont encore endormis.
Mais attention, ne confondez surtout pas guêpes et frelons !
En effet, des sentinelles gardent l’entrée des nids de frelons, de jour comme de nuit ; impossible donc de les surprendre. Soyez donc sûrs d’avoir à faire à des guêpes avant d’agir.
Vous pouvez utiliser un insecticide en bombe, mais une poudre insecticide sera plus efficace, surtout si vous l’utilisez avec un soufflet poudreur. La poudre va se disséminer dans le nid, et les guêpes seront forcément touchées à un moment ou à un autre. En faisant leur toilette, elles vont ensuite ingérer les particules toxiques. Elles mourront entre 24 et 48 heures. Les œufs qui ne sont pas encore éclos au moment du traitement seront contaminés au moment où les larves en sortiront. Mais vous pouvez enlever le nid dès que vous êtes sûrs que plus rien ne vole.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que s’approcher d’un nid de guêpes comporte un risque. Aucune précaution ne peut vous prémunir à 100 % contre le risque de piqure de guêpe.
Une personne allergique aux hyménoptères ou qui a une simple suspicion d’allergie ne doit en aucune façon tenter de détruire un nid.
Il s’agit tout simplement d’un risque mortel.
D’autre part, on n’est jamais à l’abri d’une réaction de la colonie. Il faut donc poudrer vite et partir encore plus vite… Car même pour une personne en bonne santé, des piqûres multiples peuvent représenter un danger.

Enfin, les produits insecticides utilisés contre les guêpes sont extrêmement toxiques. Ils doivent donc être manipulés avec la plus grande précaution. Si possible, une fois votre nid de guêpe éradiqué, débarrassez-vous du reste de poudre pour éviter les accidents. N’oubliez pas que la zone où se trouvait le nid sera contaminée pendant plusieurs mois. Attention donc aux animaux domestiques, sans parler des enfants.
Il faut essayer de limiter l’usage de ces insecticides au maximum.
Par exemple, si vous voulez vous débarrasser d’un nid de guêpe dans la terre, vous pouvez d’abord essayer de boucher le nid pour étouffer les guêpes. Pour cela, mettez de la terre sur l’entrée du nid et couvrez d’un film plastique maintenu par des objets lourds (de nuit, toujours). La méthode est très efficace et votre sol ne sera pas contaminé. Dans tous les cas, n’oubliez pas que les nids de guêpe sont désertés par leurs hôtes à l’arrivée de l’automne (entre fin août et fin octobre, en fonction des températures).
Avant de prendre des risques et de manipulez des produits dangereux, demandez-vous une fois encore si vous avez vraiment besoin de détruire ce nid de guêpe. Ne pourriez-vous pas juste attendre un peu ?

Action de prévention :
Les guêpes mangent presque tout ce que l'homme mange. Pour éviter que ces bestioles ne soient attirées, il suffit donc de bien couvrir les vivres et les restes de repas avec cloches et couvercles.

Source Bloc.com : http://www.bloc.com/article/maison/pratique/comment-detruire-un-nid-de-guepe-2010-09-13.html#ixzz1rHOkxWhn

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #13 le: 16 mai 2014, 16:10:02 »
Les piqures d'abeille ou de guêpe peuvent provoquer des symptômes modérés voire très violents chez les personnes allergiques.

Réaction locale modérée !
Lors d'une réaction locale provoquée par une piqure d'abeille ou de guêpe, apparaissent une inflammation à l'endroit de la piqure, plus ou moins étendue, accompagnée d'une douleur violente et de démangeaisons

Enlever le dard !
La première attitude, s'il s'agit d'une piqure d'abeille est d'extraire le dard de l'abeille resté enfoncé afin de l'enlever tout en évitant de ne pas comprimer le sac à venin et de ne pas libérer davantage de venin (n'utiliser pas de pince). Il est possible d'utiliser une carte bancaire, un couteau ou un ongle en soulevant (raclement de la peau) le dard de la peau.

Aspivenin ??
L'aspivenin permet d'enlever des fractions du venin et de diminuer la quantité de venin mais il ne permet pas de prévenir la réaction allergique aigue.

Les petits moyens !
De petits moyens peuvent aider à diminuer la douleur et la quantité de venin mais en aucun cas ne peuvent éviter la réaction allergique sévère.

Source de chaleur ! (OUI)
Placer une source de chaleur près de la piqure, comme par exemple le bout d'une cigarette : faire preuve de prudence afin de ne pas se brûler.

Pansements réchauffés ou eau chaude (OUI)
Placer un pansement réchauffé au micro onde ou de l'eau chaude sur la lésion.

Pas de glaçon (NON)
Placer un glaçon n'a aucune action et peut au contraire permettre la conservation du venin.

Les médicaments à avoir dans sa trousse d'urgence !
Les personnes présentant un risque faible ou élevé de développer une réaction plus ou moins sévère doivent avoir une trousse d'urgence comprenant certains médicaments.

Antihistaminiques :
Les antihistaminiques permettent de diminuer les démangeaisons

Corticoïdes :
Les corticoïdes permettent de diminuer l'inflammation et les réactions retardées.

Un médicament bronchodilatateur
Un médicament bronchodilatateur est conseillé en cas de survenue de crise d'asthme

Seringue d'adrénaline auto-injectable
Une seringue d'adrénaline auto-injectable est conseillée lors de la survenue d'une réaction violente, comme par exemple un choc anaphylactique.

Définition :
Le choc anaphylactique ou choc allergénique est une réaction allergique parfois très violente, pouvant entraîner la mort. Il peut être provoqué par des aliments en particulier les fruits de mer, le lait de vache et l'arachide, mais aussi par les piqûres de guêpes ou d'abeilles, certains antibiotiques, quelques produits iodés utilisés en radiologie ou encore des produits utilisés pour une anesthésie locale ou générale. Un tableau de choc correspond à une insuffisance circulatoire aiguë qui regroupent l'ensemble de symptômes en lien avec un défaut d'oxygène au niveau des tissus : tachycardie, hypotension, pâleur cutanée, froideur et cyanose des extrémités, confusion voire coma.

Symptômes
Les symptômes d'un choc anaphylactique reprennent l'ensemble des signes cliniques d'un choc, d'apparition brutale, et secondaire à un contact avec une substance ayant causé ces symptômes. Ceux-ci varient en fonction de la nature de l'allergie. On dénombre les signes suivants en faveur de l'origine allergique du choc : des démangeaisons et des rougeurs ;
un gonflement du visage et des lèvres ;
une détresse respiratoire en rapport avec un oedème laryngé.

Diagnostic
Compte tenu de la rapidité du choc anaphylactique, le diagnostic et le traitement seront conduits simultanément, car il s'agit d'une urgence vitale. Le médecin se doit donc d'agir vite et ce, dès la détection des signes cliniques relatifs au choc anaphylactique.

Traitement
Le seul traitement est l'utilisation de l'adrénaline, par voie intraveineuse si possible, sinon intramusculaire, associée à un remplissage vasculaire. L'éviction de l'allergène est indispensable, et la corticothérapie est parfois utilisée. Il existe des auto-injecteurs à base d'adrénaline, très utile pour les personnes qui connaissent leurs allergies et qui permettent un début de prise en charge, mais ne se substituant pas à une prise en charge médicalisée dans les suites. Une fois la crise passée, une identification de l'allergène est indispensable et une désensibilisation aux agents allergènes est possible.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Nid de guêpes !!!.... accidents allergiques ?
« Réponse #14 le: 16 mai 2014, 16:11:54 »
Les piqures d'abeille ou de guêpe peuvent provoquer des symptômes modérés voire très violents chez les personnes allergiques. Les principales menaces en France métropolitaine sont les vespidés (guêpes et frelons) et les apidés (abeilles et bourdon). Les accidents allergiques sont liés à une hypersensibilité déclenchées par une première piqûres d'hyménoptère qui entraîne la production d'anticorps nommés immunoglobulines spécifiques de type E.
Lors d'une seconde piqûre, le venin qui joue le rôle d'allergène va réagir avec ces anticorps, provoquant la libération de médiateurs chimiques, les histamines, responsables des nombreuses manifestations cliniques.

Réaction locale modérée !
Lors d'une réaction locale provoquée par une piqure d'abeille ou de guêpe, apparaissent une inflammation à l'endroit de la piqure, plus ou moins étendue, accompagnée d'une douleur violente et de démangeaisons

Enlever le dard !
La première attitude, s'il s'agit d'une piqure d'abeille est d'extraire le dard de l'abeille resté enfoncé afin de l'enlever tout en évitant de ne pas comprimer le sac à venin et de ne pas libérer davantage de venin (n'utiliser pas de pince). Il est possible d'utiliser une carte bancaire, un couteau ou un ongle en soulevant (raclement de la peau) le dard de la peau.

Aspivenin ??
L'aspivenin permet d'enlever des fractions du venin et de diminuer la quantité de venin mais il ne permet pas de prévenir la réaction allergique aigue.

Les petits moyens !
De petits moyens peuvent aider à diminuer la douleur et la quantité de venin mais en aucun cas ne peuvent éviter la réaction allergique sévère.

Source de chaleur ! (OUI)
Placer une source de chaleur près de la piqure, comme par exemple le bout d'une cigarette : faire preuve de prudence afin de ne pas se brûler.

Pansements réchauffés ou eau chaude (OUI)
Placer un pansement réchauffé au micro onde ou de l'eau chaude sur la lésion.

Pas de glaçon (NON)
Placer un glaçon n'a aucune action et peut au contraire permettre la conservation du venin.

Les médicaments à avoir dans sa trousse d'urgence !
Les personnes présentant un risque faible ou élevé de développer une réaction plus ou moins sévère doivent avoir une trousse d'urgence comprenant certains médicaments.

Antihistaminiques :
Les antihistaminiques permettent de diminuer les démangeaisons

Corticoïdes :
Les corticoïdes permettent de diminuer l'inflammation et les réactions retardées.

Un médicament bronchodilatateur
Un médicament bronchodilatateur est conseillé en cas de survenue de crise d'asthme

Seringue d'adrénaline auto-injectable
Une seringue d'adrénaline auto-injectable est conseillée lors de la survenue d'une réaction violente, comme par exemple un choc anaphylactique.

Définition :
Le choc anaphylactique ou choc allergénique est une réaction allergique parfois très violente, pouvant entraîner la mort. Il peut être provoqué par des aliments en particulier les fruits de mer, le lait de vache et l'arachide, mais aussi par les piqûres de guêpes ou d'abeilles, certains antibiotiques, quelques produits iodés utilisés en radiologie ou encore des produits utilisés pour une anesthésie locale ou générale. Un tableau de choc correspond à une insuffisance circulatoire aiguë qui regroupent l'ensemble de symptômes en lien avec un défaut d'oxygène au niveau des tissus : tachycardie, hypotension, pâleur cutanée, froideur et cyanose des extrémités, confusion voire coma.

Symptômes
Les symptômes d'un choc anaphylactique reprennent l'ensemble des signes cliniques d'un choc, d'apparition brutale, et secondaire à un contact avec une substance ayant causé ces symptômes. Ceux-ci varient en fonction de la nature de l'allergie. On dénombre les signes suivants en faveur de l'origine allergique du choc : des démangeaisons et des rougeurs ;
un gonflement du visage et des lèvres ;
une détresse respiratoire en rapport avec un oedème laryngé.

Diagnostic
Compte tenu de la rapidité du choc anaphylactique, le diagnostic et le traitement seront conduits simultanément, car il s'agit d'une urgence vitale. Le médecin se doit donc d'agir vite et ce, dès la détection des signes cliniques relatifs au choc anaphylactique.

Traitement
Le seul traitement est l'utilisation de l'adrénaline, par voie intraveineuse si possible, sinon intramusculaire, associée à un remplissage vasculaire. L'éviction de l'allergène est indispensable, et la corticothérapie est parfois utilisée. Il existe des auto-injecteurs à base d'adrénaline, très utile pour les personnes qui connaissent leurs allergies et qui permettent un début de prise en charge, mais ne se substituant pas à une prise en charge médicalisée dans les suites. Une fois la crise passée, une identification de l'allergène est indispensable et une désensibilisation aux agents allergènes est possible.