Auteur Sujet: Bon usage des réseaux sociaux en vacances,  (Lu 2481 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 7074
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Bon usage des réseaux sociaux en vacances,
« le: 08 août 2023, 09:38:48 »
Du bon usage des réseaux sociaux en vacances, ou comment garantir sa tranquillité d’esprit.

Les vacances sont souvent propices à l’utilisation des réseaux sociaux. Publication de photos de paysages, de ses enfants construisant des châteaux de sable ou encore de ses dates d’absence, ces pratiques sont courantes mais pourtant pas sans danger. Quelques gestes simples peuvent néanmoins permettre d’éviter les mauvaises surprises.

Chaque année, des Français voient leurs vacances gâchées par les conséquences d’un mauvais usage des réseaux sociaux. En effet, les cambrioleurs, escrocs ou autres délinquants en tout genre n’hésitent pas à récolter les informations publiées sur ces réseaux, afin de les utiliser contre ceux qui les ont postées. Ce phénomène s’accentue d’autant plus que les réseaux sociaux se multiplient et que les mineurs y accèdent de plus en plus précocement.

Adopter une bonne hygiène numérique

À l’image de l’hygiène corporelle, l’hygiène numérique consiste à appliquer des mesures visant à se prémunir des risques informatiques et des menaces liées au cyberespace dans lequel naviguent les internautes. Appliquer ces bonnes pratiques quotidiennement participe à la protection de sa vie privée et permet de se prémunir contre les activités malveillantes.

Pour minimiser les risques et partir l’esprit tranquille, les quelques préconisations suivantes peuvent être appliquées :

    Configurer les paramètres de confidentialité de ses réseaux sociaux : restreindre l’accès à ses publications à son entourage et aux personnes connues, et ne pas accepter en ami une personne inconnue. En effet, au quotidien, et plus encore en période de vacances, des individus mal intentionnés effectuent du repérage sur les réseaux sociaux, afin d’identifier des utilisateurs absents de leur domicile, puis les adresses de ces derniers, afin de pouvoir opérer des cambriolages en toute tranquillité.
    Contrôler le contenu de ses publications : dans la continuité de cette première préconisation, il est conseillé de ne pas agrémenter les contenus d’informations précises qui pourraient faciliter l’action d’éventuels malfaiteurs (dates d’absence, adresse du domicile, présence d’un système de vidéosurveillance, etc.). Mieux encore, ces contenus peuvent être publiés au retour des vacances et non pendant la période d’absence.
    En déplacement, lors des correspondances ou trajets, éviter de se connecter à un réseau Wifi public, mais préférer la connexion via le forfait Internet de son téléphone, dans lequel il est plus difficile de pénétrer. En effet, les actes de cybermalveillance et les cyberattaques sont plus fréquemment menés à partir de réseaux publics qu’à partir de réseaux privés.
    Utiliser un VPN, ou Virtual Private Network, réseau privé virtuel en français : ce logiciel, aussi bien compatible sur ordinateur que sur smartphone, sous forme d’application, permet de créer un tunnel sécurisé entre l’utilisateur et le réseau Internet. Les données transitant dans ce tunnel sont chiffrées et sont donc plus difficilement accessibles pour un individu ayant de mauvaises intentions.

Le site Cybermalveillance.gouv.fr, site officiel du gouvernement ayant pour objectif « d'assister les particuliers, les entreprises, les associations, les collectivités et les administrations victimes de cybermalveillance, de les informer sur les menaces numériques et les moyens de s'en protéger », permet d’accéder à des ressources utiles dans ce domaine et de découvrir 10 mesures essentielles pour assurer sa cybersécurité.

Renforcer la vigilance à l’égard des plus jeunes

Les enfants sont particulièrement vulnérables sur les réseaux sociaux. Ils ont aujourd’hui accès à une multitude de réseaux et s’y connectent de plus en plus jeunes. Ainsi, au quotidien, les contenus publiés par des mineurs, tout comme ceux montrant des enfants, doivent faire l’objet d’une vigilance renforcée de la part des responsables légaux, dans la mesure où ils peuvent être détournés par des individus malveillants et utilisés à des fins criminelles (cyberharcèlement, pédopornographie, etc.). Le risque est d’autant plus présent en période de vacances scolaires, où les mineurs, et notamment les adolescents, créent des amitiés qui peuvent parfois conduire à des effets de groupe.

Il est donc important de les sensibiliser dès le plus jeune âge. À cette fin, le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr met à disposition différents supports pour accompagner les plus jeunes selon leur tranche d’âge, et notamment un cahier de vacances pour la sécurité numérique.

Vous pouvez également retrouver l’interview sur cette thématique donnée par la colonelle Marie-Laure Pezant, porte-parole de la Gendarmerie nationale, sur TF1.
https://www.tf1info.fr/societe/video-tf1-photos-de-vacances-ce-que-vous-risquez-a-les-publier-sur-les-reseaux-sociaux-2265731.html

    Par le capitaine Tristan Maysounave  Publié le 08 août 2023
https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/gendinfo/actualites/du-bon-usage-des-reseaux-sociaux-en-vacances-ou-comment-garantir-sa-tranquillite-d-esprit