Auteur Sujet: Gendarme Adjoint Volontaire (GAV APJA ou EP) renseignements divers !  (Lu 303748 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
oui c'est normal et la patience est une vertu du gendarme, va falloir si habituer !

Hors ligne Clement

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sans Profession
    • Voir le profil
D'accord merci beaucoup, car à la réunion on m'a dit que c'était assez rapide.
Merci :)

Hors ligne Clement

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde,

Il suffisait que je pose la question et je reçois ma convocation aujourd'hui  ;D
Du coup je passe le 7 juin, y'a du monde aussi qui a cette date ? ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
merci pour le retour d'infos et vous devez être environ une Cie soit une centaine de garçons et filles, bonne formation, levé tôt et couché tard  ;D

Citer
Centre d'Information et de Recrutement de la Gendarmerie (CIR)
Après le passage des tests l'attente moyenne est de  6 semaines maximum après l'inscription sur internet, et 2 à 5 mois pour la réponse.

Hors ligne cecioe

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Lycéenne
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde,
J'aimerai devenir Gendarme et plus particulièrement maître chien dans la gendarmerie.
Je serai (normalement) titulaire du baccalauréat Scientifique spécialité isn à mes 17 ans (donc l'an prochain).
J'aurai souhaité savoir si des études/formations pourraient m'avantager dans l'intégration de l'école de sous-officier ou bien dans la formation de maître chien ?
Si cela ne s'avère pas utile, j'aurai désiré savoir comment et au bout de combien de temps devenir suppléant maître chien en étant GAV APJA ? Car être GAV me permettrai de multiplier mes chances de réussites au concours SOG, et je pense qu'être suppléant maître chien pourrait m'avantager dans le recrutement pour la future formation de maître chien ? Je me permets de vous demander cela car je ne trouve pas vraiment de conseils à ce niveau là sur internet.
De plus, sur mon CV, indiquer que j'ai effectué plusieurs années de bénévolat à la SPA au contact d'animaux et plus particulièrement de bergers belges malinois ainsi qu'un stage en clinique vétérinaire est utile ?
Je suis un peu perdue, je connais mes objectifs mais j'aimerai m'y prendre de la meilleure façon possible.
Merci d'avance de votre réponse !

Hors ligne Clement

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Salut à toi,

Je sais pas si je peux t'aider, mais moi aussi j'ai pour objectif de devenir maître chien. J'ai eu pas mal d'info. Si tu veux, on peux en parler en privé, que ce soit par facebook, sms ou autre moyen pour que ce soit plus simple.
On pourrait comme ça voir les avancés de l'un et l'autre en même temps

Hors ligne cecioe

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Lycéenne
    • Voir le profil
Oui c'est toujours motivant de pas se sentir seul ^^ Je préférerai par Facebook car je ne donne pas mon numéro sur internet ;)

Hors ligne Clement

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sans Profession
    • Voir le profil
As tu bien reçu le message privé ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Cecioe
le sujet sur le maitre de chien en gendarmerie a été longuement développé ICI
D'autre part le site officiel des école de la gendarmerie vous explique dans le volet "formation d'expertise" ce que comprend la formation  cynotechnie ICI
Passer par la formation GAV vous apporte une vision de votre futur métier de gendarme sous-officier mais attention ce n'est qu'un contrat à durée limitée de 5/6 ans.  :(

Citer
J'aurai souhaité savoir si des études/formations pourraient m'avantager dans l'intégration de l'école de sous-officier ou bien dans la formation de maître chien ?


Pour être s/off non, pour le maitre de chien peut être ?
Pour devenir maître chien dans la gendarmerie, il faut suivre la formation suivante comprend trois étapes successives :
    Étape 1 : Suppléant de maître de chien ;
    Étape 2 : Conducteur de chien ;
    Étape 3 : Maître de chien. 
au centre de formation des maîtres de chiens de la gendarmerie de Gramat.
Le recrutement des maîtres-chiens en gendarmerie se fait au sein du corps des sous-officiers de carrière. Pour faire ce métier, il faudra donc être sous-officier de carrière (titulaire), être âgé de moins de 35 ans et réussir les épreuves physiques. L'âge courant pour être maitre chien en gendarmerie est entre 25 et 35 ans.
Le Bac est exigé pour passer le concours de sous-officier de gendarmerie.


Bonne lecture des différents forums, dont le facebook de maitre de chien de la gendarmerie ICI  je reste cependant à votre disposition pour plus d'infos  :)

Maître chien, le métier de maître de chien au sein de la gendarmerie consiste à assister les brigades de gendarmerie lors de perquisitions, pistages, contrôles routiers, préventions dans les collèges... Leurs missions sont variées.  (plusieurs vidéos en débutant par celle-ci) 
et Pour plus d'infos sur le métier de maitre-chien rendez-vous sur http://www.imaginetonfutur.com/maitre-chien-dans-la-gendarmerie.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Portrait d'une Femme Gendarme maitre de chien 8)
Stéphanie P... est l'une des rares femmes maître de chien. Avec Barouf, elle forme un duo tout en flair et en finesse.  :-*
Portrait.
1980. Naissance près de Cherbourg.
2000. Première affectation à la brigade de Villers-sur-Mer.
2008. Devient maître-chiens.
« J'ai toujours adoré les chiens. À la maison, nous en avions beaucoup. » Lorsqu'elle sort de l'école de gendarmerie de Montluçon, Stéphanie Prével sait qu'elle pourra allier la passion de son métier avec celle des animaux. Auparavant, la jeune femme souhaite « acquérir de l'expérience, faire du terrain au sein d'une brigade ». Et, afin de « procéder à des interpellations, des perquisitions, effectuer davantage de procédures », elle obtient rapidement son diplôme d'OPJ (officier de police judiciaire).

Après Villers-sur-Mer, Stéphanie Prével est mutée à la brigade territoriale de Gavray dans la Manche. Et c'est là qu'elle apprend son admission au Centre national d'instruction cynophile de la Gendarmerie.

En juillet, elle revient dans le Calvados, au Psig (Peloton de surveillance et d'intervention) de Falaise. Entre-temps, elle est devenue maître-chiens. Une fonction majoritairement occupée par les hommes, puisque, sur environ 600 maîtres en France, « nous sommes seulement seize femmes ».

Son binôme est un berger allemand du nom de Barouf. Aujourd'hui âgé de 4 ans, il est spécialisé dans la défense et la recherche de pistes et de personnes (disparues, malfaiteurs, etc.). La jeune femme, qui obtient le grade de maréchal des logis chef, en avril 2009, est la seule qui est habilitée à le faire travailler. Ils possèdent, tous deux, un emploi du temps chargé : entraînement, surveillance et, bien sûr, intervention d'urgence. Si Barouf, qui loge dans le chenil de la gendarmerie, n'est pas un animal de compagnie, une véritable complicité le lie à son maître. « Je le sors quatre à cinq fois par jour », précise le chef Stéphanie Prével qui n'a cependant pas le droit de l'emmener chez elle... En tout cas pendant encore quatre ou cinq ans. Ensuite, le chien sera à la retraite et la gendarme pourra décider, ou non, de l'adopter. « Après tant d'années à travailler ensemble, en général, on n'hésite pas longtemps... »

Maître-chien (ou maître de chien) titulaire au peloton de surveillance et d'intervention de la compagnie de gendarmerie de Falaise, Stéphanie Prevel forme depuis deux ans un duo d'exception avec son berger allemand Barouf spécialisé dans la « piste-défense ». Un métier peu connu de cette Institution, la Gendarmerie nationale, où les femmes représentent 15% de l'effectif total et, pour le moment, 3% seulement des sous-officiers maîtres de chien.

Le goût de l'uniforme obligatoire  ;)
La  jeune femme de 30 ans exerce déjà depuis 11 ans dans la Gendarmerie. Un rêve de petite fille ?
Un papa déjà dans le métier ?
Même pas ! Pendant longtemps, la jeune fille est restée sans envie particulière, formulant parfois sans grande conviction des voeux « classiques ». Ayant le goût de l'uniforme et de la mobilité, Stéphanie décide l'année de son bac scientifique de devenir militaire dans l'armée de terre au grand dam de sa grand-mère qui désapprouve ce choix risqué. Une amie bachelière la met sur une autre piste grâce à laquelle l'envie de l'uniforme sera satisfaite, la mamie soulagée et surtout la vocation de la jeune femme amorcée. Et c'est l'entrée dans la Gendarmerie par la porte royale de l'école de Montluçon après les tests d'entrée en usage.

La passion des animaux  :-*
La palette des métiers dans la Gendarmerie est très variée. Après 8 ans de bons et loyaux services à la brigade de Villers sur Mer (Calvados), la gendarme titulaire opte pour une formation de maître-chien, choix qu'elle ne regrette aucunement : « J'ai plus que ce que je souhaitais ! J'ai trouvé ma voie, je fais ce que je voulais faire ». Devenir maître de chien, c'est former au quotidien une équipe opérationnelle avec un être attachant qui, soit dit en passant, est tenu de suivre une formation pendant 3 mois et demi afin d'être apte à partir sur tous les fronts avec son maître ! La passion des animaux est de mise !

Une équipe de choc  ;)
Stéphanie et son sympathique coéquipier travaillent le plus souvent la nuit et sont confrontés à deux types d'intervention : celles relevant de la police judiciaire (recherche de malfaiteurs, interpellations, prêt de main forte aux enquêteurs) et celles du ressort de la police administrative (mission de recherche de personnes, intervention sur des rixes et sur des rassemblements de personnes : matchs, rave-parties, fêtes foraines, etc...). Malheureusement, les condamnations ne suivent pas toujours les interpellations...

Ce sera plus difficile une fois maman  :-[
La spécialité de maître-chien n'a rien de ludique. Il faut être constamment disponible comme lors de ces semaines de permanence où Stéphanie est d'astreinte 24h/24, 7 j/7 pour l'ensemble de la région et parfois même au-delà. Cette disponibilité peut être un frein pour mener à bien sa vie privée. Selon Stéphanie, ce sera plus difficile une fois maman. Des choix seront sans doute nécessaires. Elle pense alors intégrer un groupe d'investigations cynophile qui rassemble plusieurs maîtres de chien au niveau d'un département ou revenir en unité comme officier de police judiciaire. Cette compétence, qu'elle détient, lui permettrait de décider des gardes à vue, des perquisitions, de diriger des enquêtes judiciaires en flagrance et sur commission rogatoire des juges d'instruction, etc.

Être une femme gendarme  ::)
Être une femme est un plus dans ce métier où le sens du dialogue peut désamorcer certains conflits notamment familiaux.
Selon le capitaine, «  lorsqu'il y a des interventions plus musclées, le fait d'être une femme peut être un atout. On n'utilise pas toujours la force, il faut savoir aussi mobiliser d'autres outils... » .

En  bref  8)
Environ 590 hommes et femmes servent au sein des 440 équipes cynophiles de la Gendarmerie nationale :
    440 sous-officiers de gendarmerie "maîtres de chien" dont plusieurs personnels féminins ;
    150 gendarmes adjoints volontaires "suppléants maîtres de chien" dont des personnels féminins (contrat d’un an renouvelable).
   
Source http://www.lebergerallemand.fr/l-actualite-du-berger-allemand/femme-gendarme-maitre-chien

Hors ligne mikdede7

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonsoir
mon enfant est actuellement en école de gav situé xxx et a une moyenne de 9,x , or elle me téléphone en pleur ce soir me disant qu'elle a été convoquée par le Cdt de Cie et l'a informé que tout s’arrête là pour elle car elle a loupé ses 3 essais CIAPT et qu'elle doit signer une sorte de démission demain.

Est-ce possible ? je trouve ça absurde
Cordialement

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour,
nous ignorons comment sont effectuées les ruptures de contrat GAV mais vu que votre enfant n'aurait pas assumé sa part du contrat (par exemple moyenne supérieure à 10 obligatoire à chaque Unité de Valeur en formation continue et connu de lui lors de sa signature à l'entrée de l'école) il est semble t'il normal de clôturer le dit contrat par une sorte de démission à l'amiable afin de ne pas passer à perdre son temps et son argent en procédures judiciaires ?

Citer
CONTRAT / Dès votre arrivée, vous signerez votre contrat d’engagement.
Ce contrat peut être dénoncé :
- à tout moment, sur décision de l’élève, qui demeure libre de son choix,
- lorsque l’élève est jugé inapte à l’emploi de gendarme pour :
• inadaptation à la vie militaire et à l’état de gendarme, constatée à la suite d’une faute grave contre l’honneur ou la probité,
• échec à l’examen du CIAPT (Certificat Initial d’Aptitude à la Pratique du Tir),
• inaptitude physique définitive.

Les élèves ayant obtenu une note moyenne de première phase supérieure ou égale à 10 sur 20 et le certificat initial d'aptitude à la pratique du tir (CIAPT) au pistolet automatique sont admis à poursuivre la scolarité.

D'autre part :
Plus que jamais, aujourd’hui, il est essentiel pour tout porteur d’une arme de connaître parfaitement sa technique de tir et son cadre légal.
Travailler l’un sans l’autre est souvent source de dérives qui peuvent s’avérer dramatiques en situation réelle.
L’expérience a conduit à élaborer des journées « droit et tir » au cours desquelles il est débattu du cadre légal de l’usage de la force, avec les armes à la main et devant une cible.
L’objectif est de pouvoir évoluer en sécurité et d’améliorer ses capacités de tireur en considération des limites réglementaires strictes.
Source https://www.facebook.com/laurentfranck.lienard

D'autre part une formation GAV a un coût financier et la gendarmerie ne peut pas se permettre de "trainer gracieusement" des élèves pendant toute leur formation initiale qui seront en échec constant et ne pourront ainsi jamais devenir de futur sous-officier incapable d'utiliser les armes misent à disposition afin d'assumer la charge dont il est investi "assurer la défense des personnes et des biens"  :P
cordialement

Hors ligne VoltGAV

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour,
ayant actuellement 16 ans (dans 1 mois j'ai 17 ans), je suis passionné par la gendarmerie depuis tout petit, j'aimerais avoir quelques renseignements sur la formation GAV APJA (Gendarme Adjoint Volontaire Agent de Police Judiciaire Adjoint).

Merci de me faire part de vos connaissances  :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour VoltGAV,
si vous êtes passionné vous devez savoir qu'un gendarme est un grand curieux qui cherche, fouine et enquête en tout temps et tous lieux, alors n'attendez pas que les infos vous tombent toutes cuites dans la bouche et donnez vous le mal de faire un travail de fourmis (comme ils disent dans le métier) en lisant toutes les pages et les liens proposés dans ce forum et cela sera un bon début, profitez en également pour parfaire votre orthographe, les accords, etc... bref votre composition écrite dans la langue Française et passer le Bac qui sera la 1ère clé qui ouvrira les portes de votre future candidature en gendarmerie  ;)
cordialement

Hors ligne VoltGAV

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Merci de votre réponse  :)
On me dit souvent que je met mon nez la ou je ne dois pas le mettre, j'ai déjà fouiner un peu partout sur internet, j'ai lu plusieurs forum avant de venir sur celui ci, la gendarmerie est vraiment un beau métier mais je ne sais pas qu'elle est le mieux, sois j’attends mes 17 ans et j’essaye de rentrer dans la gendarmerie en tant que GAV APJA, ou alors je passe mon BAC PRO (sachant que l'école n'est pas vraiment mon ami le plus fidèle).  :)