Auteur Sujet: Sécurité routière - Le véhicule  (Lu 12422 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Sécurité routière - Le véhicule
« le: 24 mars 2007, 17:59:30 »
Permis :

    * Quel permis dois-je obtenir pour conduire une cylindrée de 125 cm³ et quelles sont les des conditions pour l’obtenir ? Les permis A, sous catégorie A1, et B permettent de conduire une motocyclette de 125 cm³. Des conditions minimales sont requises : - être âgé de 16 ans révolus pour la sous-catégorie A1, de 18 ans pour le permis B - être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière de 2e niveau ou de l’attestation de sécurité routière pour l’obtention des catégories A et B du permis de conduire (R.221-5 du code de la route).
    * Quelles sont les conditions pour conduire un quad ? Il faut différencier les quads légers et lourds.

- Concernant les quads légers c’est-à-dire dont la vitesse maximale par construction n’excède pas 45km/h ; la cylindrée est inférieure à 50 cm3 pour les moteurs à allumage commandé ou de puissance maximale nette inférieure à 4 kilowatts pour les autres types de moteur ; le poids à vide n’excède pas 350 kilogrammes et la charge utile 200 kilogrammes (R.311-1 du code de la route). Le conducteur de quadricycle léger à moteur doit être âgé d’au moins 16 ans et être titulaire du brevet de sécurité routière ou du permis de conduire (R.431-4 du code de la route)

- Concernant les quads lourds. Il s’agit de véhicules à moteur à quatre roues dont la puissance maximale nette du moteur est inférieure ou égales à 15 kilowatts ; le poids à vide n’excède pas 550 kilogrammes pour les quadricycles affectés au transport de marchandises, et 400 kilogrammes pour les quadricycles destinés au transport de personnes ; la charge utile est inférieure à 1000 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de marchandises, et 200 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de personnes, et qui ne répond pas à la définition des quadricycles légers à moteur (R.311-1 du code de la route).

L’article R.221-4 du code de la route dispose qu’un permis de catégorie B1 est exigé pour la conduite de quadricycles lourds à moteur. Toutefois l’article R.221-7 du code de la route stipule que les permis A et B permettent de conduire ces derniers.

    * Quelles sont les conditions pour conduire un cyclomoteur ? Tout conducteur de cyclomoteur doit être titulaire du brevet de sécurité routière et être âgé d’au moins 14 ans (R.211-2 du code de la route).
    * Faut-il un permis de conduire pour conduire un engin agricole ? Les conducteurs des véhicules et appareils agricoles ou forestiers, attachés à une exploitation agricole ou forestière, à une entreprise de travaux agricoles ou à une coopérative d’utilisation de matériel agricole n’ont pas besoin de permis de conduire (R.221-20 du code de la route).

Remorquage :

    * Quel permis pour quelle remorque ?

    *   o Catégorie B

Véhicules automobiles ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n'excède pas 3,5 tonnes, affectés au transport de personnes et comportant, outre le siège du conducteur, huit places assises au maximum, ou affectés au transport de marchandises, ainsi que les véhicules qui peuvent être assimilés aux véhicules précédents et dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé des transports.

Véhicules mentionnés à l'alinéa précédent attelés d'une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est inférieur ou égal à 750 kilogrammes.

Mêmes véhicules attelés d'une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur à 750 kilogrammes, à condition, d'une part, que le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque soit inférieur ou égal au poids à vide du véhicule tracteur et, d'autre part, que la somme des poids totaux autorisés en charge (PTAC) du véhicule tracteur et de la remorque soit inférieure ou égale à 3,5 tonnes.

    *       o Catégorie E (B)

Véhicules relevant de la catégorie B attelés d'une remorque lorsque l'ensemble formé par le véhicule tracteur et la remorque ne relève pas de la catégorie B.

Tuning :

    * Peut-on débrider un cyclomoteur ? Non, selon la législation en vigueur la fabrication, l’importation, l’exportation, l’exposition, l’offre, la mise en vente, la vente, la location, l’incitation à l’achat, ou l’incitation à l’utilisation d’un dispositif ayant pour objet d’augmenter la puissance des cyclomoteurs sont des délits. Ainsi, le fait, pour un professionnel de transformer un moteur de cyclomoteur en vue d’en augmenter la puissance, au-delà de la puissance maximale autorisée, est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. Lorsqu’il est placé, adapté ou appliqué sur un véhicule, ce véhicule peut également être saisi. (L.317-5 à L.317-8 du code de la route)
    * Peut-on rouler avec des vitres teintées ? Les vitres doivent être en substance transparente. Les vitres du pare-brise doivent en outre avoir une transparence suffisante, ne provoquer aucune déformation notable des objets vus par transparence ni aucune déformation notable de leurs couleurs. Le collage d'un film n'est pas interdit sur le principe. S'il a pour effet de réduire la visibilité, la contravention est caractérisée (R.316-3 du code de la route et arrêté 20/06/1983).
    * Peut-on modifier l’aspect d’une voiture ? Tout véhicule à moteur doit être aménagé de manière à réduire autant que possible, en cas de collision, les risques d’accidents corporels (R.317-3 du code de la route). Sont par exemple interdits : les rétroviseurs extérieurs avec motifs dangereux, les pare-chocs débordants avec bossoirs proéminents, les dossiers non capitonnés et les sièges non fixés…

Toute transformation dite « notable » des caractéristiques du véhicule entraîne l’obligation pour le propriétaire d’être présenté dans un centre de contrôle de la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE). Le propriétaire devra se faire délivrer une nouvelle carte grise précisant les modifications effectuées.

    * Peut-on modifier le pot d’échappement pour faire davantage de bruit ? Non, les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de bruits susceptibles de causer une gêne aux usagers de la route ou aux riverains. Le moteur doit être muni d'un dispositif d'échappement silencieux en bon état de fonctionnement sans possibilité d'interruption par le conducteur. Toute opération tendant à supprimer ou à réduire l'efficacité du dispositif d'échappement silencieux est interdite. Le fait de contrevenir aux dispositions du présent article ou à celles prises pour son application est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la troisième classe et l'immobilisation peut être prescrite (R.318-3 du code de la route).
    * Les plaques sont-elles règlementées ? Oui, le ministre chargé des transports et le ministre de l’intérieur fixent par arrêté les caractéristiques et le mode de pose des plaques d’immatriculation. Le fait de contrevenir aux caractéristiques et au mode de pose des plaques est puni d’une contravention de la 3e classe (R.317-8 du code de la route).

Equipement véhicule :

    * Les 4×4 doivent-ils utiliser les chaînes à neige ? Oui, les équipements imposés par la réglementation routière (article R.314-3 du Code de la route et arrêté du 18 juillet 1985 relatif aux dispositifs antidérapants équipant les pneumatiques) concernent tous les véhicules souhaitant accéder aux stations de ski. Le fait de posséder un 4X4 n’exonère pas le conducteur de cette obligation.
    * le triangle de signalisation et le gilet jaune sont-ils obligatoires à bord d’un véhicule circulant en France ? OUI, lorsqu’un véhicule immobilisé sur la chaussée constitue un danger pour la circulation, le conducteur doit assurer la présignalisation de l’obstacle en faisant usage de ses feux de détresse ou/et d’un triangle de présignalisation. (n.b : certains véhicules y sont soumis comme les véhicules de + de 3,5T) (R.416-19 du code de la route et arrêté du 02/01/1973)
Le triangle n'est pas obligatoire lorsque sa pose ou son usage constitue une mise en danger du conducteur et des autres usagers de la route. Priorité aux feux de détresse !
    * Doit-on posséder des ampoules de rechange dans le véhicule ? Non, en l’état actuel de la réglementation française, il n’est pas fait obligation aux conducteurs de véhicules particuliers de posséder des ampoules de rechange. Néanmoins, l’absence, la non-conformité ou la défectuosité des feux de route sur un véhicule est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la troisième classe (article R.313-3 du code de la route). La personne coupable de cette infraction encourt également l’immobilisation dudit véhicule. La possession d’ampoules de rechange est donc fortement recommandée.

Source www.defense.gouv.fr

Hors ligne ludo06

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - Le véhicule
« Réponse #1 le: 19 août 2012, 11:36:42 »
Bonjour à tous
 j'ai mon permis voiture depuis 1995, donc a1,b,b1 et c, est ce que je dois suivre une formation pour rouler en 125 ?

merci et bonne journée

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - Le véhicule
« Réponse #2 le: 19 août 2012, 14:57:58 »
Réponse (source : http://vosdroits.service-public.fr/F2832.xhtml  )
Le permis A1, qui remplace le permis AL depuis le 1er mars 1999, permet de conduire les motocyclettes dont la cylindrée n'excède pas 125 cm3 et dont la puissance n'excède pas 11 kw (15 ch), c'est-à-dire de la catégorie MTL.

Cependant, si tu n'es jamais monté sur et conduit une moto quelques heures de formation pour te mettre en condition ne seront pas de trop, un accident est si vite arrivé !!

Hors ligne ludo06

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - Le véhicule
« Réponse #3 le: 19 août 2012, 15:17:41 »
re:merci pour le renseignement ; je conduis un 50 sur nice depuis 2 ans, c'est surtout une question de pratique mais il est vrai qu'il faut faire très attention ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - Le véhicule
« Réponse #4 le: 20 août 2012, 11:14:08 »
... Exact afin d'éviter de tel drame :
Un conducteur de scooter de 19 ans est mort ce samedi, écrasé par un bus. Selon une source policière, c'est une "perte d'équilibre" du jeune homme qui serait à l'origine de l'accident.

Les enquêteurs tentent ce dimanche de déterminer les circonstances de l'accident qui a coûté la vie,samedi, à un conducteur de scooter de 19 ans dans le centre de Lyon. Le jeune homme aurait été écrasé par un bus du réseau des transports en commun lyonnais (TCL), qui ne s'est pas arrêté.

Selon les premiers éléments de l'enquête, "c'est une perte d'équilibre du conducteur du scooter" qui est à l'origine de l'accident, le jeune homme serait tombé sous les roues du bus, sans que le deux-roues "soit heurté" par ce véhicule, a indiqué une source policière. 

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sécurité routière - Le véhicule
« Réponse #5 le: 25 février 2016, 14:53:01 »
[SECURITE ROUTIERE] Tracter en toute légalité  8)
Beaucoup se posent la question de savoir quelle est la règlementation en matière de remorques.
La matière a été réformée en janvier 2013.
Désormais, c’est le cumul des PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) (véhicule tracteur + remorque) qui est pris en compte pour savoir si l’on peut tracter ou non.

La règlementation est basée sur des considérations de poids.
Dans tous les cas, le permis B suffit pour tracter une remorque inférieure ou égale à 750 kg.
Mais au-delà, de 750 kg, la réforme prévoit 3 cas de figure :
1. le permis B (véhicule léger) est toujours suffisant si le cumul des PTAC est inférieur ou égal à 3,5.t.
2. la formation B.96 est obligatoire si ce cumul varie entre 3501 et 4250 kg. Elle dure 7h dont 3h en circulation. Très simplifiée, elle ne comporte ni examen, ni contrôle. Le simple suivi intégral de l’instruction suffit à son obtention.
3. le permis BE (ex-permis E/B) devient indispensable si ce cumul est compris entre 4251 et 7000 kg. Son obtention est soumise à des conditions d’âge, de formation et d’examen. Il a aussi une validité temporaire avec visite médicale tous les 5 ans pour les moins de 60 ans, tous les 2 ans pour les 60 à 76 ans et annuelle pour les plus de 76 ans.
Si vous détenez encore l’ex-permis E/B, sachez qu’il reste acquis et qu’il offre même l’équivalence B.96. Donc, rien ne change pour les détenteurs de cet ancien permis E/B.

Toute remorque d’un PTAC de plus de 500 kg doit avoir sa propre immatriculation, donc sa propre carte grise.
Toute remorque dont le PTAC est supérieur à 750 kg doit être munie d’un système de freinage.
Dès que la somme des PTAC est supérieure à 3500 kg, votre vitesse est règlementée à 90 km/h sur autoroutes, 80 km/h sur les autres routes et 50 km/h en agglomération.

Quel permis ? http://www.ecf.asso.fr/

Citer
Carte grise: champ 'J.1'
Le champ 'J.1' de la carte grise correspond au genre national du véhicule.  8)
Véhicule Particulier (VP)
Camionnette de PTAC < ou = 3,5 tonnes (CTTE)
Tricycle (TM)
Quadricycle (QM)
Les nouvelles abréviations TM et QM désignent respectivement les tricycles et quadricycles à moteur antérieurement groupés sous la même abréviation TQM.
Les voiturettes à quatre roues sont à classer sous le genre quadricycle à moteur (QM) carrosserie (QLEM). Les voiturettes à trois roues sont à classer sous le genre cyclomoteur à trois roues (CYCL) carrosserie (VTTE).
Ces nouvelles dispositions sont applicables depuis 1er juillet 1996.

Transport en commun de personne (TCP)
Véhicule automoteur spécialisé (VASP) de PTAC < ou = 3,5 tonnes
Véhicule très spécialisé à usage divers (VTSU) de PTAC < ou = 3,5 tonnes
Véhicule utilitaire de PTAC > 3,5 tonnes et < 6 tonnes (CAM)
Véhicule utilitaire de PTAC = > 6 tonnes et < 11 tonnes (CAM)
Véhicule utilitaire de PTAC = > 11 tonnes (CAM)

Moto (MTL - MTT1 - MTT2), anciennement MTTE
Moto: MTL, motocyclettes légéres dont la puissance maximale nette CE n'excède pas 11 kW et dont la cylindrée n'excède pas 125 cm3.
Moto: MTT1 : motos d'une puissance de moins de 25 Kw (34 ch) et d'un rapport puissance/poids en ordre de marche à l'origine inférieur à 0.16 Kw/Kg (0.22 ch/kg).
Moto: MTT2 : tout ce qui est au-dessus.
MTTE, avant 1996.

Tracteur routier (TRR)
Véhicule automoteur spécialisé (VASP) de PTAC > 3,5 tonnes

Arrêté du 11 décembre 2003 modifiant l’arrêté du 5 novembre 1984 relatif à l'immatriculation des véhicules   
Les motocyclettes sont désormais divisées en trois sous-catégories (MTL, MTT 1 et MTT 2) : Les motocyclettes d'un type de genre MTT 1 sont susceptibles d'être modifiées au cours de leur existence pour être rendues conformes à un type de motocyclette de genre MTT 2. Cette transformation (ainsi que la transformation inverse) ne nécessite pas de réception à titre isolé mais doit, comme le prévoit la réglementation, donner obligatoirement lieu à un changement de type et de genre sur la carte grise (cf. art. 15, V, de la circulaire du 24 décembre modifiée).
Pour les motocyclettes d'un type réceptionné avant le 1er juillet 1996 et immatriculées selon l'ancienne nomenclature : avec le genre MTTE : - il peut y avoir rectification de la carte grise pour y indiquer le nouveau genre MTT 1 si elles peuvent être identifiées comme appartenant à ce genre selon les modalités fixées par l'article 15, paragraphe VI, de la circulaire du 24 décembre 1984 modifiée ; - en l'absence de rectification de la carte grise, elles sont assimilées à des motocyclettes de genre MTT 2 selon la nouvelle nomenclature.