Auteur Sujet: La Neige.. c'est l'hiver le retour ! Tempête de neige, naufragés de la route !!  (Lu 42981 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : La Neige.. le retour ! Tempête de neige, naufragés de la route !!
« Réponse #30 le: 23 novembre 2015, 17:28:35 »
[SECURITE ROUTIERE]
Températures négatives, verglas, neige, etc... quelques conseils pour circuler en sécurité  ;)
Conduire lentement et en souplesse, anticiper longtemps à l'avance, doser les freinages et les accélérations voici l'essentiel des recommandations pour arriver à bon port lorsqu'il neige ou qu'il y a du verglas.

Quand l'hiver s’installe et que les températures négatives transforment nos routes en véritables patinoires, certains conducteurs, peu familiers de ces conditions de conduite, adoptent par réflexe des mauvais gestes, qui les entraînent dans le décor ou les mènent à l’accident.
Pour prendre la route sereinement en hiver et éviter les erreurs au volant, quelques principes fondamentaux sont à connaître.

Les bases de la conduite sur route glissante :
Avant de prendre le volant, dégivrez le pare-brise et les vitres de la voiture pour assurer votre visibilité.
Nettoyez les vitres des feux avant et arrières pour rester visibles des autres conducteurs.
Sur une route enneigée ou verglacée, l’adhérence est fortement diminuée et les distances de freinage quadruplées, prévoyez d’augmenter l’espace de sécurité qui vous sépare des autres automobilistes, limitez votre vitesse et conduisez toujours en souplesse et sans à coup.
Anticipez toujours vos freinages et ralentissez progressivement, en relevant constamment le pied de la pédale .
Évitez d’utiliser les freins dans les virages... anticiper 
En dessous de zéro degré, desserrez le frein à main (de parking) et enclenchez une vitesse (pour ne pas que le gel bloque votre système de freinage) lorsque vous garez votre véhicule.
Redémarrez en accélérant doucement pour éviter de faire patiner sur vos pneus, si les roues patinent démarrez en seconde en jouant avec l'embrayage et l'accélérateur.
Si vous glissez sur une plaque de verglas, contre-braquez doucement sans freiner, débrayez.
Si la route est en pente ou en montée, accélérez légèrement pour récupérer l’adhérence au sol.

Quelques conseils à l'approche de l'hiver :
Si vous êtes amenés à beaucoup vous déplacer en hiver, équipez votre voiture de pneus neige, de chaîne à neige ou de chaussettes textiles.
Soyez attentifs aux conditions météo.
Avant d'entamer un voyage, consultez la météo sur votre itinéraire. Mieux vaut différer son départ que se retrouver en difficulté sur des routes fortement enneigées.
Adoptez une vigilance accrue en cas de températures négatives associées à un temps humide, synonyme de plaques de verglas.
En hiver, utilisez un lave-glace qui supporte les températures négatives pour qu'il ne gèle pas sur votre pare-brise ou détériore la pompe et les tuyaux de lave-glace.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
PRÉVENTION - VACANCES D'HIVER] Quand je décide de venir dans le département de la Haute-Savoie pour les vacances d'#hiver, je prends mes précautions :

1/ J'adapte ma conduite et ma vitesse aux conditions météo.
> J'évite les accélérations brusques, les coups de volant intempestifs et les freinages de dernière minute.
> Je respecte les distances de sécurité.

2 / Quand il neige, j'allume mes feux de croisement ainsi que mes feux de brouillard avant et arrière.

3/ Lorsque les chaînes deviennent nécessaires, voire obligatoires (rappel : les chaînes sont interdites sur autoroute) :
> Je n'attends pas d'être immobilisé par la neige pour monter mes chaînes.
> Je m'arrête sur une aire de chaînage, un parking ou un refuge, à l'écart de la chaussée pour ne pas gêner le trafic et rester en sécurité.
> Je fixe mes chaînes sur les roues motrices (le plus souvent à l'avant, sauf pour les voiture à propulsion). L'idéal est d'équiper les quatre roues.
> Je n'oublie pas de les retendre après quelques kilomètres.
> Je roule à allure très réduite : les chaînes ne sont destinées à être utilisées que dans des situations exceptionnelles.
* Pour être préparé à cette situation, au moment de l'achat, je n'hésite pas à demander au vendeur de m'expliquer le montage. Chez moi, avant le départ, je m'entraîne à monter les chaînes sur ma voiture (cela me permet aussi de vérifier que l'équipement est complet).

4/ Je laisse la priorité aux engins de salage et je circule dans leurs traces.

5/ En cas de grosses bourrasques de neige, si la chaussée devient de moins en moins visible, je m'arrête sur le bas-côté et j' allume mes feux de détresse. J'attends les secours dans la voiture.

6/ Je vérifie la propreté des surfaces vitrées et des feux, le niveau du liquide du lave-glace "spécial hiver", le niveau d'huile, le bon état de la batterie...

7/ Je vérifie l'usure et la pression des pneus avant de partir. (Seul élément de liaison entre le véhicule et la route, le pneu est le garant d’une bonne tenue de route et d’un freinage efficace).
> Équiper son véhicule en pneus hiver est également un gage de sécurité (meilleure adhérence, meilleure motricité et distance de freinage plus courte que le pneu été sur route glissante, mouillée, verglacée ou enneigée).

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
[SÉCURITÉ ROUTIÈRE] Sur la route tout au long de l'hiver, soyez très prudent ! Les conditions climatiques rendent les routes particulièrement dangereuses avec entre autre des nappes de brouillard givrant et des plaques de verglas.

QUELQUES CONSEILS :

➡ Avant de prendre la route : pensez bien à remplir le réservoir du liquide lave-glace avec un produit antigel, mais également à vérifier vos pneus, ainsi que le bon fonctionnement de la batterie et des systèmes d’allumage, d’alimentation, de dégivrage et de chauffage.

➡ Sur la route, réduisez votre vitesse, respectez les distances de sécurité et laissez toujours la priorité aux engins de salage (voire de déneigement).

➡ Les plaques de verglas sont fréquentes sur les axes secondaires et les routes de campagnes. Elles sont également difficiles à repérer, même si un panneau spécifique signale parfois les zones à risques... Soyez toutefois vigilants en permanence et adaptez votre allure !

➡ Le brouillard réduit de façon significative la visibilité, et notamment la perception des distances, rendant les routes particulièrement dangereuses. Différez si possible vos déplacement, notamment en rase campagne et n’oubliez pas que sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier, en cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales sont abaissées à 50 km/h maximum ! Réduisez ainsi votre vitesse en fonction du manque de visibilité et utilisez vos feux de brouillard (sans oublier de les éteindre une fois sortie de la zone de brouillard pour ne pas éblouir les autres usagers de la route...).

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
 POURQUOI IL NE FAUT PAS ROULER AVEC DE LA NEIGE SUR SON TOIT  :-[

En période hivernale, quel que soit votre trajet, pensez à retirer la neige déposée sur le toit de votre voiture, avant de prendre la route.

En plus d'alourdir le véhicule, ce manteau d'apparence inoffensive peut cacher une plaque de glace potentiellement dangereuse pour les autres automobilistes.
Le risque existe également pour vous : en cas de décélération, la neige fond avec la chaleur interne au véhicule peut basculer sur votre pare-brise et ainsi vous priver toute visibilité.

A noter que les conducteurs circulant avec de la neige sur le toit peuvent être verbalisés pour "chargement mal arrimé", avec, à la clé, une amende forfaitaire de 68 euros (article R.312-19 du Code de la route).

Bien évidemment, vous devez veiller à dégager vos vitres, rétroviseurs et optiques de phares ainsi que celle des feux arrière.

Ces bonnes pratiques vous permettront de prendre la route dans de meilleures conditions de sécurité.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Conseils et bonnes pratiques pour conduire sur la neige

Publié le 11 décembre 2017 par Vinci autoroute  8)
La neige est tombée en grande quantité ces derniers jours en France. Retrouvez toutes les bonnes pratiques à adopter si vous devez utiliser votre voiture sur la neige.
Conseils-conduite-hiver
Adaptez votre vitesse et dosez votre freinage

La conduite sur neige nécessite de prendre de grandes précautions. Anticipation, vitesse réduite et conduite souple sont quelques-unes des règles essentielles à respecter lorsque vous conduisez sous la neige.

- Réduisez votre vitesse et pensez à augmenter les distances de sécurité même si vous êtes équipés de pneus hiver.
La vitesse reste l'ennemi n°1 dans ce type de conditions extrême. Réduisez sensiblement l’allure de votre véhicule, et augmentez l’espace avec la voiture qui vous précède. Vous aurez ainsi plus de temps pour anticiper les évolutions de circulation.

- Pour vous arrêter, anticipez votre freinage et allez-y en douceur. Privilégiez un freinage progressif qui permettra à votre véhicule de s’arrêter petit à petit tout en gardant son adhérence au sol.
Et si vous devez freiner brusquement n'appuyez pas de manière brutale et prolongée sur votre pédale de frein. Pompez doucement et de façon répétée sur la pédale pour ainsi conserver votre trajectoire.
partager

- Adoptez une conduite souple où vous évitez les coups de volant. Les gestes trop brusques sur le volant entrainent plus facilement des pertes de contrôle et de trajectoire du véhicule. Encore une fois, l’anticipation est la clé d’une conduite tout en douceur.

- Allumez vos feux de signalisation. Il est indispensable de bien voir et d’être bien vu par les autres automobilistes en hiver lorsque la luminosité est moins importante.
 
Restez derrière les chasse-neiges et saleuses en action

Il est interdit de dépasser une saleuse ou une déneigeuse en plein travail.
Pour repérer un véhicule de salage ou de déneigement en intervention c’est très simple : un gyrophare bleu est allumé à l’arrière du camion.

En dépassant ces véhicules vous vous mettez en danger puisque votre véhicule circule sur une chaussée non traitée, où son adhérence est réduite.

Vous risquez aussi de provoquer une réaction en chaîne. Avec le manque d’adhérence, le risque de perte de contrôle du véhicule et d’accident est plus grand. Si tel est le cas le travail de déneigement sera stoppé et la circulation bloquée.
Roulez plutôt dans les traces des chasse-neiges et saleuses. Le passage de votre voiture participe au brassage du sel. En roulant dans les traces des saleuses, vous roulez sur une route dégagée et prolongez l’action du sel sur la chaussée.
 
Informez-vous avant et pendant votre trajet

Si vous devez prendre la route en hiver, ayez le réflexe de consulter les conditions météo et de trafic. Nous sommes là pour vous informer tout au long de votre trajet :
• Avant le départ : rendez-vous sur notre site internet pour vous informer de la météo en cours. Consultez nos fils Twitter d'info trafic pour être informé de tous les évènements qui ont lieu sur votre parcours.
• En voiture, restez à l’écoute de 107.7FM Radio VINCI Autoroutes.

Ne prenez pas de risques inutiles. Il est préférable de ne pas se servir de son véhicule en cas de neige plutôt que de se risquer à une conduite dans des conditions dangereuses.

Source https://www.vinci-autoroutes.com/fr/actualites/conseils-conduite-sur-neige

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Givre localisé, neige fondante ou compacte, plaques de glace, en hiver les conditions de circulation évoluent sans cesse et votre conduite doit s’adapter, comme votre véhicule qu’il convient d’équiper correctement pour vous permettre de rouler en toute sécurité. Pour rappel, l’hiver, le risque d’accident est multiplié par 5 sur routes mouillées et par 10 sur routes enneigées ou verglacées ! Et, si à l’approche de l’hiver, vous hésitez encore à équiper votre véhicule de pneus neige, que vous trouvez trop chers, pas forcément utiles ou trop contraignants, trions ensemble le vrai du faux et découvrons les spécificités des pneus hiver à travers une série de questions et réponses.

 
1. Qu’est-ce qu’un pneu neige ou pneu hiver ?

Les pneus d’hiver, plus communément appelés “pneus neige“, diffèrent des pneus ordinaires, les “pneus été“, par leur profil spécifique ainsi que par la composition de la gomme, un mélange de caoutchouc qui les compose.

Le profil des pneus neige est plus souple et bien plus élastique à basse température que le pneu d’été. Ce profil est caractérisé par des lamelles spéciales qui agissent comme des arêtes mordantes dans la neige, des entailles de 8 à 10 mm de profondeur, pour assurer une meilleure accroche et de larges rainures pour faciliter l’évacuation de l’eau et de la neige fondue, savamment réparties sur la bande de roulement. Ces éléments constituent une sculpture directionnelle assurant ainsi adhérence et motricité indispensables sur les routes hivernales. Il est facile et rapide de reconnaitre un pneu hiver grâce au petit symbole présent sur leur flanc, trois sommets de montagne et un flocon de neige à l’intérieur.

 
2. Pourquoi équiper son véhicule de pneus hiver ?

Pour assurer une conduite en toute sécurité dans des conditions hivernales changeantes – routes verglacées, humides ou enneigées – et dès lors que la température est inférieure à 7 degrés Celsius, les pneus neige sont très fortement recommandés.

Les pneus neige sont, en effet, spécialement conçus pour s’adapter à ces conditions hivernales : le mélange de caoutchouc qui les compose est plus souple et reste suffisamment élastique et déformable même à basse température pour garantir l’adhérence et la transmission de puissance du véhicule à la route. Le profil de la bande de roulement du pneu hiver, avec ses nombreuses lamelles, contribue également à accroitre l’adhérence et la motricité du véhicule comparativement à un pneu été qui aura vite tendance à patiner dans le meilleur des cas ou à déraper —  le fameux tête-à-queue —  même à faible vitesse.
3. Existe-t-il différents types de pneus hiver ?

Les pneus hiver se déclinent effectivement en plusieurs types. Outre le pneu neige « classique », on trouve aussi des pneus hiver hautes performances, ou bien encore les pneus cloutés si bien qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Ces différentes gammes se sont développées pour répondre à des besoins spécifiques, en fonction du gabarit de votre véhicule, de sa puissance, du type de conditions à affronter. Il est ainsi aujourd’hui possible d’équiper son véhicule de pneumatiques hiver en parfaite adéquation avec ses besoins et contraintes.

Adapté à tous les véhicules de tourisme, mais également aux utilitaires et autres SUV, le pneu hiver classique se caractérise par un profil proposant de nombreuses lamelles qui favorisent un meilleur grip sur les chaussées glissantes, l’eau et la neige étant évacuées plus efficacement via ce « réseau » de lamelles. La gomme spéciale du pneu hiver lui permet de faire face sans difficulté aux aléas de la météo hivernale. Sa polyvalence vous aidera à rouler en alliant confort et sécurité renforcée durant tout l’hiver. Si vous est propriétaire d’un véhicule puissant, rapide ou sportif, il est aussi possible de s’orienter vers des pneumatiques dits « hautes performances ». Spécialement conçus par les manufacturiers, les pneus neige  « hautes performances » sont dotés d’un profil et d’une carcasse optimisés pour s’adapter à ce type de véhicules. Leur bande de roulement asymétrique associée à des pavés d’épaulement très rigides offrent une meilleure capacité de freinage à haute vitesse, y compris sur la neige. Enfin, notons qu’il existe deux autres types de pneus hiver, plus adaptés pour rouler dans les conditions les plus difficiles en hiver : il s’agit des pneus nordiques ou cloutés. Ces pneus sont généralement conseillés dans les zones géographiques très enneigées durant l’hiver. La bande de roulement ainsi que la sculpture spéciale de ces pneumatiques vous permettront de profiter d’une accroche mordante sur les routes enneigées.

 
4. Faut-il acheter 2 ou 4 pneus hiver ?

Pour économiser, certains automobilistes décident d’équiper leurs véhicules d’une seule paire de pneus hiver en pensant que cela suffira pour affronter la neige ou encore le verglas. C’est une erreur.  En effet, en hiver, pour rester en sécurité sur la route, se munir uniquement d’une paire de pneus hiver n’est pas suffisant. Pire, associer des pneus été et de pneus hiver peut créer un déséquilibre au niveau de l’adhérence de votre véhicule. Cette différence de comportement et de performances entre les trains avant et arrière entrainera de fréquents dérapages dans les virages ainsi que durant les phases de freinage.

 
5. Qu’en est-il pour les 4 × 4 ou les SUV ?

Les 4×4 ou SUV proposent généralement 2 et/ou 4 roues motrices. Ce système permet une meilleure traction notamment pour franchir plus aisément des obstacles. Cependant, contrairement aux idées reçues, cela ne suffit pas pour assurer une conduite maîtrisée sur les routes enneigées ou verglacées.

Certes ce type de véhicule s’en sortira toujours un peu mieux que les autres véhicules pour gravir des pentes, mais dès qu’il s’agit d’aborder une descente ou un virage en plein hiver, leurs poids les désavantagent. De plus, avec ces véhicules lourds, les distances de freinage peuvent se rallonger si l’adhérence des pneus n’est pas bonne. Notre conseil : ne comptez pas sur vos 4 roues motrices pour être en sécurité cet hiver, optez plutôt pour des pneus hiver 4 × 4.

 
6. Faut-il monter ses pneus hiver sur des jantes spécifiques ?

Vous pouvez bien entendu monter vos pneus hiver sur vos jantes actuelles. Pourtant, il peut se révéler bien plus commode et à plus long terme économique d’avoir vos pneus hiver montés sur de nouvelles jantes. En effet, au changement de saison, vous inter-changez simplement vos roues sans frais de montage.

 
7. Suis-je obligé, vis-à-vis de la loi française, de m’équiper de pneus hiver ?

Oui ! La loi Montagne II est rentrée en application le 1ᵉʳ novembre 2021. Elle se traduit par une nouvelle « règle » au Code de la route stipulant l’obligation d’équiper son véhicule de pneus neige pour circuler en zone de montagne. 48 départements sont concernés.
Nous vous invitons à lire notre article : Les pneus neige, ce que dit la loi.

 
8. Pneus d’hiver et / ou chaînes à neige ?

Les chaînes à neige peuvent s’avérer très utiles localement dans les zones alpines élevées, y compris pour les véhicules déjà équipés de pneus d’hiver et pour les véhicules à transmission intégrale. En effet, bien qu’adaptés aux conditions hivernales, les pneus neige sont surtout efficaces sur neige fraîche, mais montrent leurs limites dès lors que la couche de neige est trop importante ou qu’elle recouvre une chaussée verglacée. Une bonne paire de chaînes permet donc souvent de se sortir d’un mauvais passage (ça se joue parfois à quelques mètres).

 
9. Quels sont les avantages des pneus d’hiver par rapport aux chaînes à neige ?

Les chaînes à neige offrent de meilleures performances, elles s’agrippent littéralement à la route. Elles ne peuvent cependant être utilisées que jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h et leur montage nécessite de la pratique. Grâce aux importants moyens de déneigement mis en œuvre, aujourd’hui de très bons pneus d’hiver rendent exceptionnelle l’utilisation de chaînes à neige.

 
10. Quand l’utilisation de pneus d’hiver est-elle utile ?

Si la règle de Toussaint à Pâques est la simple à retenir, ce sont véritablement les conditions météorologiques qui doivent dicter votre décision de monter vos pneus neige. Dès lors que la température extérieure passe sous la barre des 7 °C, les pneus d’hiver sont le meilleur choix dans toutes les conditions, même si les routes ne sont pas encore enneigées.
11. Puis-je laisser mes pneus hiver en été ?

Tous les pneus sont homologués selon certaines règlementations qui garantissent la sécurité minimale d’usage de ceux-ci peu importe la saison. Il est toutefois recommandé de choisir un pneu adapté à chaque saison. La différence de freinage en été avec un pneu été est beaucoup plus courte qu’avec un pneu hiver. La résistance au roulement d’un pneu hiver est plus importante ce qui entraîne une consommation de carburant plus conséquente.
12. Comment choisir mes pneus hiver d’occasion ?

Il est essentiel de bien faire attention à respecter certaines règles lors de l’achat de pneus hiver d’occasion. Le pneu doit être conforme à la législation et aux équipements préconisés par le constructeur du véhicule. Utilisez des pneus de même type et de même usure sur un même essieu. D’après le code de la route, la différence d’usure ne peut pas dépasser les 5 mm.

Autre point important, le montage des pneus les moins usés est à l’arrière. Pensez à contrôler l’âge de vos pneus, après 5 ans d’utilisation, il vaut mieux les faire vérifier par un professionnel.
Préjugés et malentendus à propos des pneus d’hiver

➽ Les pneus d’hiver sont plus bruyants et moins confortables que les pneus d’été

Au moment de l’achat de vos pneus hiver, jetez un œil sur les informations mentionnées sur leur étiquette et plus particulièrement sur leur impact sonore. À l’usage, vous vous apercevrez que les pneus hiver sont souvent plus silencieux que les pneus été, car leur bande de roulement est composée d’un mélange plus doux et souple.

➽ Les pneus toutes saisons et tous temps sont aussi performants que les pneus d’hiver

Dans le cas de conditions météorologiques hivernales changeantes, les pneus d’hiver sont supérieurs aux pneus toutes saisons à tous égards. Plus les conditions sont froides et hivernales, plus les différences perceptibles sont grandes.

➽ Les vieux pneus d’hiver peuvent être laissés en été

En fin d’hiver, plutôt que de rechausser un train de pneus été neufs, la tentation est souvent grande d’achever ses pneus hiver durant la saison estivale. Pourtant, les pneus d’hiver présentent une usure plus élevée et plus rapide en été. Ils offrent aussi des distances de freinage plus élevées sur le sec et l’eau (comparativement à un pneu été). En outre, le comportement de conduite est plus incertain puisque les pneus neige ont été spécifiquement développés pour des températures froides.

➽ Les pneus d’hiver sont reconnaissables à l’abréviation « M + S »

Le symbole M + S n’est pas légalement protégé et peut-être utilisé par n’importe quel fabricant de pneus. Dans la sélection des pneus d’hiver, il est donc important de faire attention au symbole alpin avec trois sommets et des flocons de neige. Seuls les pneus portant ce symbole répondent aux exigences légales minimales d’un pneu hiver.

Source : https://www.skiinfo.fr/news/questions-reponses-a-propos-des-pneus-neige/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Pneus hiver, chaînes : équipement obligatoire en zones montagneuses à partir du 1er novembre 2022

Publié le 27 octobre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Pour améliorer la circulation sur les routes dans les régions montagneuses et la sécurité des usagers, il est obligatoire d'équiper son véhicule de pneus hiver ou de détenir des chaînes ou chaussettes à neige, du 1er novembre 2022 au 31 mars  2023, dans certaines zones montagneuses. Entrée en vigueur le 1er novembre 2021, cette obligation hivernale est fixée par un décret paru au Journal officiel le 18 octobre 2020. Quels sont les véhicules, les équipements et les départements concernés ?
Quels sont les véhicules concernés ?

Tous les véhicules à quatre roues et plus sont concernés par cette obligation : véhicules légers, utilitaires, camping-cars, autocars, bus et poids-lourds.
Quelles sont les zones concernées ?

Les préfets des 48 départements situés dans des massifs montagneux (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien) doivent établir la liste des communes dans lesquelles un équipement des véhicules devient obligatoire en période hivernale, c'est-à-dire du 1er novembre au 31 mars. Cette liste est établie avec et après consultation des élus locaux concernés.

Vous pouvez consulter les arrêtés préfectoraux dans les départements concernés.

Consultez la liste des communes concernées par l'obligation d'équipement durant la période hivernale.
Une nouvelle signalisation

Une nouvelle signalisation indiquera aux usagers de la route, les entrées et les sorties de zones montagneuses où l'obligation d'équipements hivernaux s’applique. Un panonceau précisera la période hivernale, afin de rappeler aux usagers que ces obligations ne s’appliquent que du 1er novembre au 31 mars. La signalisation est nécessaire pour que la mesure soit opposable.

Source https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14389

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Préventif, curatif et stockage : le vocabulaire de l'hiver sur les autoroutes

En hiver dès que les températures sont en fortes baisses, les chaussées de l’autoroute sont traitées. Ils existent plusieurs traitements, voici un petit lexique pour s'y retrouver.

Les équipes peuvent, par exemple, prévenir les risques, c'est ce qu'on appelle le traitement préventif ; " le préventif est effectivement réalisé en amont de la survenue d'un phénomène glissant, que ce soit une forme de verglas ou de la neige. Donc le traitement en préventif va se faire au plus proche de cet événement, de façon à être le plus efficace possible. Ensuite, lorsque survient un phénomène météo, que ce soit neige ou verglas cette fois-ci, effectivement, nous pouvons mener des opérations dites curatives.
" Cela signifie par exemple que la neige tombe. les conducteurs des engins sont alors eux-mêmes dans des conditions de conduite difficiles, "Il faut s'imaginer au volant d'un d'un poids lourd avec une lame de grande largeur en circulant sur une autoroute, parfois également avec de la présence de neige. Ces chauffeurs, doivent faire vraiment preuve d'anticipation et de surveillance au volant de leur véhicule."

Il existe plusieurs types de neige et parfois les chasses neige ne peuvent pas enlever toute la neige lors de leur premier passage . Le neige peut être verglacée, il peut aussi y avoir des neiges lourdes. Parfois il faut donc effectuer plusieurs traitements. Si l'épisode neigeux est vraiment très intense, les poids lourds peuvent alors être interdits sur certaines autoroutes. Une décision prise par les préfectures de zone en concertation avec les autoroutes. Les poids lourds sont ainsi stockés pour éviter des véhicules lourds sur l'autoroute et notamment de véhicules en travers des voies de circulation.