Auteur Sujet: Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\  (Lu 16542 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
La tendance des collisions aux passages à niveau est à la baisse depuis dix ans, passant de 238 à 112 collisions en 2010. En 2010, le nombre de tués est le nombre le plus bas jamais atteint, et conforte une tendance générale en baisse avec 27 tués en 2010 contre 36 en 2009, et 55 il y a dix ans. Selon RFF, 99% des accidents sur les passages à niveau sont dus à un non-respect du code de la route.
"Il ne faut pas que ce temps soit trop long, sinon cela incite à passer en chicane", notamment pour les deux-roues et les piétons.
Une quarantaine de secondes s'écoulent entre la fermeture des barrières et l'arrivée du train. Cette durée, variable selon les passages à niveau, est régie par la réglementation européenne, et dépend, notamment, de la vitesse de circulation sur la voie ferrée.

Quelles sont les principales causes d’accidents ?
Dans plus de 98 % des cas, l’accident est dû au non-respect du code de la route avec notamment :
• Une vitesse d’approche élevée des véhicules, qui n’ont pas le temps de s’arrêter et percutent le train qui passe ;
• Passages en chicane entre les barrières fermées (voitures, piétons ou cyclistes) ;
• STOP grillé (passage à niveau à croix de St André) ;

30 % à 50 % des fermetures de passages à niveau voient un usager de la route passer en infraction.

Citer
Un passage à niveau n’est pas un carrefour comme un autre. Il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant le code de la route.
Voici quelques principes :
- ralentir à l’approche du passage à niveau
- s’arrêter au stop ou au feu clignotant
- attendre l’ouverture complète des barrières pour s’engager
- si immobilisation en pleine voie, éviter de caler et accélérez pour vous dégager en cassant les barrières, elles ont été conçus pour ça >:(
Source http://www.sncf.com/fr/securite-passage-a-niveaux

Qu’est-ce qui provoque un comportement à haut risque ?
C’est ce qu’ont voulu savoir Réseau Ferré de France avec l’INRETS (Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité), grâce à une étude menée en 2009 sur les causes d’accidents et de passages en infraction.

Les résultats ont révélé que les principales raisons des usagers qui « grillent » les feux de passages à niveau sont les suivantes :
• Ils estiment que le temps d’attente est trop long, alors que la durée pour le passage d’un train est de l’ordre de 30 secondes en moyenne ;
• Ils pensent connaître parfaitement le cycle de fermeture du passage à niveau : ce sont en général des usagers habitués empruntant souvent leur passage à niveau ;
• Certains ont oublié la signification de panneaux de signalisation comme le panneau triangulaire avec une barrière, panneau de pré-signalisation situé 150 mètres avant le passage à niveau, ou encore la croix de Saint-André ;
• Ils pensent qu’il n’y a pas de sanction, alors que « griller » un feu rouge clignotant de passage à niveau est passible d’un retrait de 4 points du permis de conduire et d’une amende de 135 euros.... ce qui est un moindre mal  ::)

En France, 200 passages à niveau sont considérés comme dangereux. Un nouveau plan de modernisation de ces infrastructures vient tout juste d’être annoncé.
Mais le comportement des conducteurs est souvent en cause. Retour à Pont-Saint-Esprit, (Gard), théâtre d'un accident meurtrier il y a une semaine.

http://videos.tf1.fr/jt-we/passages-a-niveau-attention-danger-7429717.html

Si certaines personnes respectaient le code la route, cela ne se produirait pas ! Au feu ROUGE (fixe ou clignotant) on STOPPE, l'arrêt est obligatoire tant que le rouge est maintenu.
Dans un bouchon il est prévu que si vous ne pouvez pas franchir en totalité la largeur du passage (voie ferrée ou routière) vous ne devez pas vous engager sur les voies.

Signaux de passage à niveau http://www.permik.net/cours-code-de-la-route-gratuit/signalisation_verticale/Signaux_de_passages_a_niveau.php# pour vous rafraichir la mémoire  ;)

Gare au train-train quotidien ! Tous les jours, des usagers prennent le risque de franchir un passage a niveau alors que les feux sont au rouge et/ou les barrières en mouvement.
Tout cela pour gagner quelques secondes et surtout parfois aussi, pour y perdre la vie ! Car le train est presque toujours le plus fort... ne jouez pas avec lui  >:D

Les comportements à risques

http://www.securite-passageaniveau.fr/  et un jeu http://www.sauve-qui-pique.fr/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #1 le: 03 mai 2013, 16:05:55 »
Il y aussi les passages sur les voies des Tramway  :-\


C'est vrai que les automobilistes ont plus l'habitude de croiser des feux clignotants oranges, qui n'interdisent pas le passage sur certaines traversées piétonnes, que des feux clignotants rouges, apanages des croisements avec… les voies de tramway des grandes agglomérations, du coup les réflexes sont hésitants et certains conducteurs interprètent ce clignotement comme un laissez-passer.  ::)
Aux abords des carrefours chaussée-rails, le message est pourtant clair : le rouge clignotant signifie l'arrêt absolu du véhicule.   :o

     

«Certains conducteurs ne mesurent pas les risques de l'inertie d'une rame de tramway et le feu rouge clignotant ne les dissuade pas s'ils ne voient pas le tramway arriver. Mais il faut savoir qu'une rame ne s'arrête pas comme comme une berline et qu'il faut compter 40 à 50 mètres pour qu'elle s'immobilise».
Il est important de noter que, outre la mise en danger des occupants de la voiture incriminée, ce type de comportement met en danger les passagers et le chauffeur du tramway (dans le cadre du freinage brutal) ainsi que les piétons avoisinants la scène dans le cas éventuel d'une projection du véhicule.

Attention :
le non-respect des règles de sécurité et de signalisation aux abords des passages à niveau est passible d’amende pouvant aller jusqu’à 750 euros, d’un retrait de 4 points sur le permis de conduire, la suspension du permis pour une durée maximale de 3 ans.

Citer
Un automobiliste tué dans un accident avec un tramway - Un homme âgé de 31 ans, qui selon les premiers éléments de l'enquête, a franchi un feu rouge signalant l'arrivée d'un tramway, est décédé après que son véhicule eut été percuté par une rame. Le conducteur roulait sur une voie parallèle à celle du tramway. Il a tourné à gauche, malgré le feu rouge signalant l'arrivée d'une rame. Le tramway a percuté la voiture au niveau du conducteur et l'a traînée sur plus de 20 mètres. Le chauffeur est décédé sur le coupe.



Les principaux comportements accidentogènes
Contrairement aux idées reçues, la majorité des accidents aux passages à niveau concerne les trajets habituels et touche souvent les personnes résidant à proximité.
La routine engendre trop souvent une baisse de vigilance ou une prise de risque, qui peut se révéler fatale :
• non-respect de la signalisation,
• tentative de traversée en force ou passage en chicane.
Dans 99% des cas, l'accident est dû au non-respect du code de la route :
• excès de vitesse : avec une vitesse d'approche élevée, les véhicules n'ont pas le temps de s'arrêter et percutent le train qui passe ;
• passages en chicane : voitures, piétons ou cyclistes traversent entre les barrières fermées ;
• stop non respecté : traversée sans marquer d'arrêt au niveau d'un passage à niveau avec croix de saint André.

Selon une étude menée en 2009 par l'IFSTAR sur les causes d'accidents et de passages en infraction, le non respect du code de la route est motivé par diverses raisons :
• le temps d'attente est estimé trop long. Pourtant la durée pour le passage d'un train est de l'ordre de 30 secondes en moyenne ;
• l'habitude et la certitude de connaître le cycle de fermeture du passage à niveau ;
• la mauvaise interprétation des panneaux de signalisation ;
• la méconnaissance des sanctions.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #2 le: 02 novembre 2013, 11:55:32 »
Trois blessés lors d'une collision entre un train et une voiture  ???
Le véhicule s’est engagé sur les voies alors qu'il venait de patienter derrière la barrière et de voir un train passer. Pensant à un dysfonctionnement de la barrière, la conductrice aurait alors décidé de franchir le passage à niveau. Cependant, tandis que le véhicule traversait les voies, les trois personnes dans l’habitacle aperçoivent un autre train qui arrive. La conductrice aurait alors entrepris une marche arrière, une manœuvre salutaire car le train Corail n'a au final, percuté la voiture uniquement au niveau du moteur... c'est pourtant bien connu et inscrit à chaque passage à niveau : "attention, un train peut en cacher au autre"  . . .    :-\
Les trois passagers du véhicule n’ont que des blessures superficielles mais étaient très choqués. La collision a provoqué des dégâts au niveau du poste du passage à niveau. Le train impliqué dans l’accident, qui assurait la liaison Bordeaux-Marseille, a été stoppé durant un peu plus d’une heure et demie. Il transportait environ 350 passagers. Aucun blessé n’était à déplorer dans le train. Pour ce qui est du trafic, cet accident a entraîné quelques perturbations : un train de fret a eu deux heures de retard, deux TER ont été supprimés, et certains passagers ont vu leur départ retardé d’environ une heure en gares de Marmande ou Agen.
Cette ligne est elle "maudite"   :o
Un couple de personnes âgées y a été tué quand sa voiture a été percutée par un train sur un passage à niveau protégé à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne).        
On ignore comment le véhicule de ces personnes âgées s'est retrouvé sur la voie au passage du train vers 14h53 alors que, selon la SNCF et la police, le passage à niveau est protégé par des barrières.
    
C'est la deuxième collision train-voiture en quelques jours dans le Tarn-et-Garonne à un passage à niveau protégé par des barrières. Un automobiliste de 35 ans a été tué dans la nuit de samedi à dimanche, percuté par une locomotive haut-le-pied (*) à Moissac, à seulement 8 kilomètres au nord de Castelsarrasin, sur la ligne Toulouse-Bordeaux.
    
Ces collisions ont retardé plusieurs convois de passagers et de fret  :-X - Les nombreux passagers du train Inter-cités qui effectuait la liaison Marseille-Bordeaux sont indemnes.

*  le terme haut-le-pied désigne tout véhicule qui n'est pas affecté à une tâche particulière et qui est disponible pour remplacer tout autre matériel en panne ou en indisponibilité. Dans le transport ferroviaire, il s'agit d'une ou deux locomotive circulant seule.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #3 le: 30 mai 2014, 17:54:05 »
Un automobiliste charentais a eu la peur de sa vie lorsque son levier de vitesse lui est resté dans les mains alors qu'il était sur un passage à niveau, parvenant à s'extraire de la voiture juste avant qu'un train ne la percute, a-t-on appris de sources concordantes.

L'automobiliste de 55 ans, au volant d'un utilitaire, s'était engagé  sur un passage à niveau avec une file de voitures alors qu'il savait ne pas pouvoir franchir en une seule foi la voie ferrée, n'ayant pas la place de son véhicule, [...] Article R422-3 du Code de la Route ... II. - Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. Lorsqu'un passage à niveau est muni de barrières ou de demi-barrières, aucun usager de la route ne doit s'y engager lorsque ces barrières sont soit fermées, soit en cours de fermeture ou d'ouverture. Lorsqu'un passage à niveau n'est muni ni de barrières, ni de demi-barrières, ni de signal lumineux, aucun usager ne doit s'y engager sans s'être assuré qu'aucun train n'approche. Lorsqu'une traversée est gardée, l'usager de la route doit obéir aux injonctions du garde et ne pas entraver, le cas échéant, la fermeture des barrières.

[...] juste après le passage d'un train sur la ligne Paris-La Rochelle.

Il se rappelle que "La file n'avançait pas vite, je suivais. Il y a eu un second signal", annonçant un nouveau train, a-t-il raconté, visiblement ému. "La barrière est venue se poser sur mon capot. J'ai voulu enquiller la marche arrière mais le pommeau du levier de vitesse m'est resté entre les mains".  :-X

 L'homme a tout tenté pour dégager son véhicule des voies, en vain.  furax
"Je suis sorti à la dernière minute, je voyais déjà le train", a-t-il dit du TGV La Rochelle-Paris, qui a arraché tout l'avant de la voiture, selon les gendarmes.

Indemne mais choqué, l'automobiliste a été placé en observation à l'hôpital de La Rochelle avant d'être poursuivi en Justice :
[.....]
VII. - Tout conducteur coupable d'infraction aux dispositions du présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle. Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de quatre points du permis de conduire.

Priorité absolue de passage aux trains ...  m'en fou!
Cette priorité de passage imposée par les textes est absolue pour les autres conducteurs. Ainsi, l'usager qui refuse cette priorité peut permettre à la SNCF de s'exonérer en partie ou en totalité de sa responsabilité. Dans ce sens, voir par exemple civ. 2e, 17 mars 1986, précité et civ. 2e, 7 octobre 1984, « JA » 1985, p. 156.
Cette priorité va même plus loin puisque l'usager doit prendre les précautions nécessaires pour éviter l'accident, comme par exemple dégager les voies au plus vite à l'approche du train (voir par exemple crim., 3 janvier 1986, « JA » 1986, p. 59).

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #4 le: 24 juin 2014, 10:32:10 »
Ecouter de la musique, casque audio sur les oreilles peut être mortel  >:D

Un jeune homme est mort heurté par un train de marchandises dans une gare de la région parisienne alors qu'il avait des écouteurs sur les oreilles.
Vers 22 h 50, un jeune homme de 21 ans « a été happé par un train de marchandises » à son entrée en gare SNCF de Vaires-Torcy (Seine-et-Marne) et il était « a priori porteur d'écouteurs » selon le témoignage du conducteur.
La victime, originaire du département, se trouvait seule dans cette gare et se tenait sur le quai au-delà de la bande de sécurité. Le trafic a été interrompu localement sur la ligne Paris-Strasbourg dans les deux sens, avant d'être totalement rétabli aux alentours de 3 h du matin.

Un cycliste de 17 ans est mort happé par un train dimanche alors qu’il traversait les voies au niveau d’un passage aménagé près de Saint-Pierre-les-Nemours, en Seine-et-Marne.
Le drame s’est produit ce dimanche 22 juin aux alentours de 14 h, sur le passage à niveau n°10 piétons-cyclistes de Saint-Pierre-lès-Nemours, près du hameau de Chaintréauville. Un adolescent de 17 ans, qui venait de finir son service au magasin Proximarché de Saint-Pierre, rentre chez lui à vélo. Un casque audio vissé sur la tête, il traverse la voie ferrée sans regarder le passage à niveau alors qu’un train en provenance de Paris et à destination de Clermont-Ferrand arrive à toute vitesse en sa direction.

Le jeune homme, qui n’avait semble-t-il pas observé la signalisation interdisant de traverser à l’approche d’un train, est mort sur le coup, a précisé une porte-parole de la SNCF. "C’est un accident, le jeune homme connaissait très bien le secteur", il a traversé à un emplacement "autorisé et protégé" alors que le clignotant orange et la sonnerie signalant l’arrivée d’un train fonctionnaient.
Le jeune homme n’a pas le temps de réagir, il se fait percuter de plein fouet et éjecter de son vélo avant de transpercer le grillage sous la violence du choc.
Il décédera sur le coup.  :-X
500 personnes se trouvaient à bord de l’Intercités n°5959 parti de Paris-Bercy à 13 h. Le trafic ferroviaire a été fortement perturbé puisque le train a été bloqué pendant 2 h 30 à Nemours. Le trafic a repris progressivement à partir de 16 h 30. L’Intercités suivant, dont le départ était programmé à 14 h, a été détourné par Vierzon.

Ce drame intervient presque trois semaines après le lancement en gare de Nemours Saint-Pierre de la 7e journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau.  ???

"A priori, le conducteur du train ne l’a pas vu car il n’y a pas de traces de freinage" avant l’impact, selon la même source. De premiers éléments laissent à penser que le jeune homme était en train d’écouter de la musique, ce qui aurait pu le distraire, mais aucune paire d’écouteurs n’a été retrouvée sur place, a-t-elle ajouté.

Reportages : Incidents aux passages à niveau - Par la rédaction d'infolignes

http://www.infolignes.com/reportages.php?contentId=8

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #5 le: 01 juillet 2014, 18:47:42 »
Hier, vers 15 h 40, au passage à niveau 129 à Capvern, un automobiliste âgé de 79 ans, de Sarrancolin, a traversé la voie de chemin de fer pourtant interdite à la circulation à ce moment-là, en contournant les barrières abaissées, occasionnant une collision avec un train d'entretien qui, heureusement roulait à faible allure. La voiture a été traînée sur une dizaine de mètres. Le conducteur s'en sort avec une blessure au visage. 18 pompiers de Galan, Lannemezan, Capvern et Bagnères, placés sous le commandement du lieutenant Crouzols, ainsi que le Smur, la gendarmerie de Lannemezan et le PSIG de Bagnères, mais aussi du personnel de la SNCF ont été mobilisés sur les lieux. La circulation des trains a été perturbée entre Tarbes et Toulouse le temps d'évacuer le véhicule et de s'assurer que tout pouvait fonctionner normalement.

Après les suicides, les accidents sur les passages à niveau sont la deuxième cause de mortalité sur le réseau ferré. Dans 98 % des cas, ils sont dus à un franchissement des voies, délibéré ou lié à un manque d'attention. Pour dissuader les automobilistes de passer en force, le ministère des transports a décidé d'ajouter, d'ici 2014, trente nouveaux radars de franchissement aux abords des passages à niveau aux 45 autres déjà déployés sur les routes de France.
 
Le ministère des transports vient d'annoncer l'installation de radars "passages à niveaux"  :o
Afin de permettre aux usagers de s'arrêter en toute sécurité pour respecter la signalisation clignotante, le dispositif comprend un délai de sécurité de 3 secondes en agglomération et de 5 secondes hors agglomération entre le moment où le feu s'allume et le moment où le radar commence à enregistrer les infractions. Ce n'est qu'au-delà de ce délai que les franchissements illicites déclencheront le flash du radar. Dans ce cas, les automobilistes sont flashés une première fois au début du franchissement de la ligne et une seconde fois lorsqu'ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau, que ce soit sur leur voie (passage direct) ou sur la voie adjacente (passage en contournement des barrières). L'infraction est alors passible d'une amende de 135 € et un retrait de quatre points en moins sur le permis.

Après les suicides, les accidents sur les passages à niveau sont la deuxième cause de mortalité sur le réseau ferré. Dans 98 % des cas, ils sont dus à un franchissement des voies, délibéré ou lié à un manque d'attention. Pour dissuader les automobilistes de passer en force, le ministère des transports a décidé d'ajouter de nouveaux radars de franchissement aux abords des passages à niveau. 

Le retard peut tuer ... on ne force pas le passage >:(
http://www.rff.fr/spip.php?page=popupvideo&id_document=5115&lang=fr
On ne joue pas avec le vrai train  :P
http://www.rff.fr/spip.php?page=popupvideo&id_document=6266&lang=fr

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #6 le: 01 décembre 2014, 12:13:22 »
Réseau ferré de France - passages à niveau - Chiffres clés

• 18 000 passages à niveau en France dont un peu moins de 15 000 passages à niveau publics ouverts à la circulation des trains, des véhicules, des piétons et des cyclos ;
• Chaque jour, les passages à niveau en France sont traversés en moyenne par 16 millions de véhicules et près de 450 000 fermetures ont lieu pour le passage de trains ;
• Parmi les passages à niveau publics pour voiture, 10 869 sont équipés de feux et de barrières automatiques et 3 705 sans barrière.
• En 2013, 32 millions d’euros ont été engagés par l’État, RFF et les collectivités territoriales pour supprimer ou améliorer les passages à niveau, 36 millions d’euros devraient être investis en 2014 ;
• En 2012 : 30 passages à niveau ont été supprimés et la quasi-totalité des passages à niveau prioritaires sont équipés de feux clignotants à diodes qui sont plus visible que les anciens.
•1 48 collisions dont 29 tués et 19 blessés graves en 2013.

Quelles sont les principales causes d’accidents ?

Dans plus de 99 % des cas, l’accident est dû au non-respect du code de la route avec notamment :
• Une vitesse d’approche élevée des véhicules, qui n’ont pas le temps de s’arrêter et percutent le train qui passe ;
• Passages en chicane entre les barrières fermées (voitures, piétons ou cyclistes) ;
• STOP grillé et même franchement brûlé (passage à niveau à croix de St André) ;
30 % à 50 % des fermetures de passages à niveau voient un usager de la route passer en infraction.

Un passage à niveau n’est pas un carrefour comme les autres  >:(
• un train roule vite, très vite, jusqu’à 160 km/h, même en agglomération ;
• il est très lourd : 1500 tonnes, voire plus ;
• il n’a pas le temps de s’arrêter même si le conducteur voit un obstacle : à 90 km/h, un train met 800 mètres pour s’arrêter, quand une voiture met 70 mètres.

Une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste pratiquement une fois sur deux, ne jouez pas avec les trains comme à la roulette russe.
En comparaison, seul 5 % des accidents de la route sont mortels.
• En termes de répartition territoriale, moins de 1 % des passages à niveau sont situés sur des routes nationales, 30 % sont sur des routes départementales et 70 % des passages à niveau se situent sur des voies communales ;

Suicide sur un passage à niveau http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2012/11/29/reprise-du-trafic-sncf-entre-montpellier-et-sete-apres-l-accident-au-passage-niveau-155087.html
Accident ou suicide.  ::) Tous les jours, au moins une personne est victime de ce type d'accident, sur ou aux abords des voies ferrées. Des situations dramatiques mais malheureusement assez fréquentes, qui ont des conséquences importantes sur le trafic et les voyageurs. Dès qu'une personne est accidentée ou blessée la procédure s'enclenche rapidement. « La circulation est immédiatement arrêtée, dans les deux sens, sur la ligne concernée. Et la SNCF fait appel aux secours utiles : les pompiers, puis la police ou la gendarmerie », explique Hervé Gonord, coordinateur au Centre National des Opérations Ferroviaires basé à la Gare de l'Est. Le conducteur du train est, lui, relevé de son service et remplacé.

Diverse vidéos d'accidents


Source http://www.securite-passageaniveau.fr/chiffres-cles/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #7 le: 01 décembre 2014, 17:15:19 »
Les passages à niveau dits « prioritaires »  8)
RFF mène depuis de nombreuses années avec ses partenaires une politique continue et active pour réduire le nombre d’accidents et de personnes tuées.
En 2005, 364 passages à niveau avaient été jugés prioritaires (importante circulation journalière de trains et de véhicules au passage à niveau). Il en reste 174 en 2012.
Une centaine de projets (études ou travaux) de suppression de passages à niveau par création d’ouvrages dénivelés sont en cours depuis fin 2011.

La suppression s’effectue soit par construction d’un pont ou d’un souterrain, soit par l’aménagement et le détour de la circulation routière. Une suppression aboutit grâce à une concertation locale, avec le gestionnaire routier, les collectivités et les usagers et riverains.

En 2012, 25 millions d’euros ont été investis pour la sécurité des passages à niveau par RFF, l’Etat et les collectivités territoriales, près du double est prévu en 2013.

Ces efforts, avec les campagnes de prévention ou de sanction (radars vitesse, radars de franchissement), ont permis sur ces dix dernières années une baisse très significative des accidents avec deux fois moins de tués et une baisse de 40 % du nombre d’accidents.

4ème concours international de dessins d’enfants sur les passages à niveau  :)
Jouez et sauvez les hérissons imprudents  http://www.sauve-qui-pique.fr/
Suite au succès rencontré par les trois dernières éditions, l’UIC a décidé d’organiser le 4ème concours international de dessins d’enfants sur les passages à niveau à l’occasion de la campagne internationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau qui a eu lieu le 3 juin 2014.
Pour participer, scanner le dessin fait à la main et l’envoyer sous forme électronique dans un fichier en haute définition en cliquant sur ce lien http://www.ilcad.org/Kids-corner,218.html (attention il y a un formulaire par catégorie d’âge)

Les règles de sécurité - Sur les rails, le danger est plus rapide que vous  :-\
Aux passages à niveau, certaines règles de sécurité doivent être respectées, que l'on soit automobilistes, conducteurs de poids lourds, conducteurs de deux-roues, cyclistes ou piétons.
- À 90 km/heure, il faut 800 m pour qu’un train s’arrête.
- La distance d’arrêt d’un train est 10 fois supérieure à celle d’un véhicule particulier.
Un train peut en cacher un autre
- Sur une voie ferrée, même si un train vient de passer, un deuxième peut survenir à tout moment.

Les règles de sécurité à respecter pour les automobilistes :
À l’approche d’un passage à niveau, ralentissez et contrôlez si votre véhicule peut traverser la voie ferrée sans danger.
La présence d’un passage à niveau est systématiquement annoncée.
Ne vous arrêtez jamais sur la voie ferrée
Le code de la route accorde la priorité absolue aux trains (article R422-3).
Ne traversez la voie ferrée que si vous êtes certain de pouvoir vous dégager rapidement du passage à niveau, en particulier si la route est encombrée, ne vous engagez pas si la queue de véhicule ne vous laisse pas la place après la voie et la barrière

Devant un passage à niveau avec barrières :
• Arrêtez-vous avant le passage à niveau dès que les feux clignotent (article R 412-30 du code de la route).
• Après le passage du train, attendez l’ouverture complète des barrières pour redémarrer.

Devant un passage à niveau sans barrières :
• Arrêtez-vous au panneau STOP et vérifiez, avant de franchir la voie ferrée, qu’aucun train n’arrive. Un train peut en cacher un autre.
• À l’approche d’un train, arrêtez-vous avant le passage à niveau. Si un train arrive, il ne pourra pas s’arrêter.

Quand vous attendez le passage d’un train : PATIENCE !
• Le temps d’attente à un passage à niveau n’excède jamais quelques minutes.
• Ne tentez pas de passer, vous n’en avez pas le temps.
• Si la fermeture du passage à niveau persiste, alertez un agent SNCF à l’aide du téléphone situé aux abords du passage à niveau.

Si vous êtes immobilisé sur une voie ferrée.... ne paniquez pas et accélérez  :o
• Dégagez votre véhicule en enfonçant la barrière. Elle est conçue pour ne pas résister à ce type de choc.
• Évacuez toutes les personnes du véhicule.
• Alertez au plus vite un agent SNCF avec le téléphone du passage à niveau.

Les règles de sécurité à respecter pour les cyclistes et piétons :
• ne vous approchez pas trop près des voies ;
• ne marchez pas le long des voies ;
• cyclistes, mettez pied à terre aux abords des voies.

 En cas de non-respect des règles de sécurité, vous risquez votre vie et celle des autres et vous encourez :
• en cas de franchissement d’un passage à niveau : à partir de 135€ d’amende et retrait de 4 points sur le permis de conduire
• en cas d’excès de vitesse : les mêmes sanctions que celles encourues sur les routes ; à savoir, pour les infractions les plus graves :
• une amende forfaitaire jusqu'à 3 750 € ;
• un retrait jusqu'à 6 points sur le permis de conduire ;
• une suspension de 3 ans du permis de conduire, à partir de 30 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
• une immobilisation et/ou confiscation du véhicule, à partir de 40 km/h au-dessus de la limitation de vitesse ;
• une peine de 3 ans de prison, en cas de récidive d’excès de vitesse supérieure ou égale à 50 km/h.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #8 le: 11 décembre 2014, 14:25:45 »
Le train a traîné la remorque du camion sur plus de 300 mètres. La collision entre un train et un camion fait trente blessés  :o

«On a frôlé la catastrophe», lâchent plusieurs témoins en constatant l'étendue des dégâts provoqués par la collision entre un train express régional (TER) et un camion immobilisé sur la voie à la suite d'une malheureuse manœuvre. Le terrible choc est intervenu vers 18 h 15, au passage à niveau du hameau de Verlhaguet, à Montauban. Selon la SNCF, la collision a eu lieu à 120 km/h, alors que le conducteur venait de démarrer de la gare de Montauban pour se rendre à Toulouse. Le TER à bord duquel voyageaient près d'une centaine de personnes a percuté de plein fouet un camion italien chargé de meubles et d'objets de décoration, dévastant le véhicule routier et éparpillant les débris sur plus de 300 mètres. Le train a déraillé mais ne s'est pas couché. Trente blessés légers, dont quatre qui ont nécessité une évacuation vers le centre hospitalier de Montauban ou la clinique des Chaumes, sont à déplorer. Touché à la tête, le conducteur du train est le plus gravement atteint. «Les autres blessés présentent des plaies plus légères, soit des contusions, soit un désordre psychologique dû au choc».

Les pompiers de Tarn-et-Garonne ont dépêché sur place d'importants moyens, soit environ une soixantaine d'hommes et une vingtaine de véhicules. Des couvertures de survie ont été distribuées aux naufragés, tandis qu'un poste médical avancé a été installé aux abords de l'accident. Certaines personnes blessées ont pu également se réfugier au chaud dans la maison toute proche d'un habitant de ce chemin de Quart. Un service de transport de substitution a été mis en place avec deux bus pour prendre en charge les passagers du train et les conduire à Toulouse.

Deux camions se croisent !
L'enquête pour déterminer les circonstances exactes de l'accident a été confiée aux policiers. 
Selon les premières constatations, deux camions ont voulu se croiser sur ce passage à niveau, relativement étroit. Ils ont marqué alors un temps d'hésitation. Finalement, l'un des deux a laissé passer l'autre, mais s'est retrouvé ensuite bloqué au milieu du passage à niveau lorsque les barrières se sont baissées automatiquement. Le train l'a coupé en deux, ne laissant que la cabine devant le passage à niveau.
Pendant que les équipes de la SNCF étaient à pied d'œuvre pour dégager les débris des voies et rétablir en partie le trafic dans la soirée, les enquêteurs ont auditionné le chauffeur du camion égaré sur la voie et percuté par le train.
Les policiers ont vérifié aussi les taux d'alcoolémie des chauffeurs du train et du camion. Les deux se sont révélés négatifs.

Le récit du routier  :P
Au lendemain de l'accident, de nombreuses questions persistent sur les circonstances exactes de la collision. Les enquêteurs du commissariat de Montauban ont longuement auditionné, hier, le chauffeur du camion italien, afin de connaître tous les détails. Il était un plus de 18 heures, lorsque le routier se présente au passage à niveau de Verlhaguet. Il fait déjà bien nuit. Au moment de franchir ce passage, les barrières sont normalement levées. Il s'engage, mais, arrivé au milieu, il s'arrête. Entre-temps, un autre camion s'est également avancé sur le passage à niveau.
Les deux conducteurs tergiversent. Finalement, le chauffeur du camion italien laissera passer l'autre, avant de devoir manœuvrer pour repartir à son tour. Au même moment, la sonnerie indique l'arrivée d'un convoi et les barrières s'abaissent. Le TER qui a quitté la gare de Montauban à 18 h 11 va arriver.
Le poids lourd est bloqué. Pour dégager, «quand les barrières sont abaissées, il ne reste alors que 29 secondes», précise Réseau ferré de France. Le chauffeur s'extrait de la cabine et tente, désespérément, de relever la barrière à la main. Il n'a pas le temps.
Il voit le train se rapprocher, à 120 km/h. Le routier court se mettre à l'abri. Le choc est terrible. Le camion explose. Le train, à bord duquel voyageaient 80 personnes, s'est immobilisé 300 mètres plus loin.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #9 le: 14 décembre 2014, 11:07:20 »
Après la spectaculaire collision entre le TER (train express régional) Montauban-Toulouse et un poids lourd, survenue mardi soir, l'enquête des policiers montalbanais avance à grands pas. Lancé à 120 km/h, le train à bord duquel voyageaient une centaine de personnes a pulvérisé le camion italien chargé de meubles qui s'est retrouvé coincé entre les deux barrières du passage à niveau de Verlhaguet, situé à 4 km de la gare de départ.
Un premier bilan dressé au moment de l'accident a fait état d'une trentaine de blessés légers. Il a été ramené à une dizaine le lendemain. La grande chance, c'est que la rame qui s'est arrêtée 300 mètres plus loin en déraillant, ne se soit pas renversée.

Le chemin du Quart interdit aux véhicules de plus de 3,5 tonnes   :o

Hier, la procureur Alix-Marie Cabot-Chaumeton a indiqué que le chauffeur au volant d'un 12 t n'aurait jamais dû circuler sur ce chemin du Quart limité aux véhicules de moins de 3,5 t. Entendu par les enquêteurs, l'homme a expliqué qu'il terminait ses livraisons sur la ville. Ne voulant pas être piégé par les bouchons, il aurait été induit en erreur par son GPS qui l'a guidé sur ce chemin du Quart. Pour l'heure, la magistrate n'a pas décidé encore des suites à donner à cette affaire.

De son côté, la SNCF se concentre toujours sur la remise en état complète de la voie endommagée sur 300 mètres. Mercredi soir, la circulation ferroviaire entre Toulouse et Montauban était rétablie sur une première ligne. Hier, en fin d'après-midi, le trafic a repris également sur la deuxième. Néanmoins, en attendant la fin des réparations, les trains sont obligés de ralentir à l'approche du passage à niveau de Verlhaguet. A 100 km/h sur une ligne, à 40 km/h sur la seconde.

Les dégâts matériels sont très importants mais ne sont pas encore chiffrés par la SNCF. A ce stade, il n'y pas non plus de plainte déposée. Cependant, une responsable de la communication de la SNCF a déclaré hier que sa société «porte plainte généralement pour ce type d'incident.»

Thierry Dupuy la Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #10 le: 04 janvier 2015, 11:17:40 »
Un homme "speedé" de 56 ans est décédé, hier après-midi, à Portet-sur-Garonne. Son véhicule a été percuté par un train, vers 13 heures, sur un passage à niveau situé à proximité de la gare.
Malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers et du Samu, la victime n'a pas pu être ranimée.  :-\
Selon certains témoignages, il aurait doublé une file de voitures stoppées par les 1/2 barrières baissées du passage à niveau. Arrivé sur les voies, il a été percuté par un train express régional qui assurait la liaison entre Tarbes et Toulouse.
Une centaine de personnes se trouvaient dans le train où il n'y a eu aucun blessé. Les voyageurs ont été acheminés par bus. Cet accident a suscité des perturbations sur le réseau ferroviaire pendant environ 3 heures. Une enquête de gendarmerie est ouverte. Au volant, soyons courtois et patients ! Les embouteillages ont parfois une bonne raison d'exister  ;)

Commentaires de lecteurs :
Voilà un passage à niveau particulièrement mal géré avec une barrière qui reste fermée parfois jusqu'à 10 minutes  :P Un grand nombre de piétons et de cyclistes impatients finissent par traverser malgré la barrière baissée et de temps en temps des véhicules aussi franchissent les voies .. ça arrive tous les jours .. il suffit de rester un peu de temps à proximité pour le constater ; j'en ai vu un déboiter et remonter toute la file de voitures à contre sens, griller le feux rouge et franchir la barrière ... il a eu du "bol" .. Et pas en excès de vitesse mais d'une manière très naturelle. :o
Alors les pressés qui passent sous un train, laissent une place disponible dans la société, ce ne sont que des chauffards.  8)

Pour les trains arrivant de Muret la barrière se ferme avant même que le train entre en gare alors qu'il doit s’arrêter pour laisser descendre et monter les voyageurs .. du grand n'importe quoi qui poussent certains "cons" à passer malgré la fermeture du passage à niveau.
Alors suicide ou accident dû à la mauvaise gestion de ce passage à niveau et à un automobiliste qui n'a pas su respecter pas la signalisation ? La gendarmerie chargée de l'enquête en tirera les conclusions.

Les barrières sont déclenchées par le train à une certaine distance du PN tenant compte de la vitesse maxi autorisée des trains à cet endroit. Qu'il se trouve une gare entre la pédale de déclenchement et le PN est un cas particulier en ce lieu. Le système, très sécurisé donc très simple, ne sait pas prendre en compte l'arrêt ou pas d'un train à la gare.
Si vous avez une idée technique simple rapprochez vous de RFF... Et ce n'est pas une boutade.

La Dépêche du Midi

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #11 le: 23 avril 2015, 10:49:33 »
Nangis (77) un train percute un camion, quarante blessés dont trois graves :'(
Le train Inter-cités 1646 reliait Belfort à Paris avec environ 350 personnes à bord. Dans le choc avec le poids lourd, plusieurs voitures du train (cinq selon une source policière, quatre selon la SNCF) sont sorties des rails et ont été déséquilibrées. Selon la préfecture de Seine-et-Marne, «le train a déraillé mais ne s'est pas couché». Un élément qui a sans doute évité un bilan plus grave. «Deux ou quatre essieux sont sortis des voies lors du choc», a précisé la SNCF.
Des moyens de secours importants ont aussitôt été mobilisés sur les lieux de l'accident. Outre les secouristes du Samu et les gendarmes, les sapeurs-pompiers ont dépêché 90 hommes et 30 véhicules. Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, a salué la réactivité des secours. Décrivant des victimes «traumatisées», ce dernier s'est entretenu avec des voyageurs qui ont le «souvenir d'un choc d'une extrême violence», la plupart «projetés à l'intérieur du wagon».

L'accident s'est produit à 8h46. Un convoi exceptionnel transportant des machines agricoles, qui s'est trouvé bloqué sur les voies, à l'arrêt, sur un passage à niveau proche de la gare de Nangis (Seine-et-Marne), a été percuté par un train de voyageurs.
D'autres véhicules qui se trouvaient derrière le camion ont été endommagés dans le choc.
Le bilan, qui faisait état dans un premier temps de sept blessés, dont un grièvement, a été revu à la hausse dans la matinée. Selon la sous-préfète Evelyne Guyon, jointe par Le Parisien vers 11h30, le bilan est de 37 blessés légers et trois blessés plus graves. Ces derniers sont les conducteurs du train et du poids lourd, transportés en ambulance à l'hôpital de Provins, ainsi qu'une personne âgée qui «se trouvait sur le quai de la gare et qui a fait une chute lors d'un mouvement de foule», selon la préfecture. Elle a été héliportée dans un état jugé «sérieux» vers un hôpital parisien mais son pronostic vital n'est pas engagé. 50 gendarmes sont engagés pour enquêter sur la collision entre le poids lourd et le train qui a eu lieu à Nangis (77), et parmi eux, les techniciens en identification criminelle d'Ile-de-France et les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens équipés de leur drone effectuent les premières constatations.

En 2014, 100 collisions ont eu lieu entre des trains et des véhicules, sur les 15000 passages à niveau français, tuant 25 personnes, et malgré une baisse constante du nombre de victimes, ces accidents restent la deuxième cause de mortalité ferroviaire.  :(

[PRÉVENTION] Sur les rails, le danger est plus rapide que vous  :-\
Demain, c'est la journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau,
En France, la 8ème journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau n'aura lieu qu'en juin prochain. Mais en attendant, nous vous proposons de découvrir la campagne de sensibilisation de 2014 par SNCF Réseau.
Parce qu'un comportement à risque sur la route peu vous coûter la vie sur les rails ...  :'(
RAPPEL :
Lorsque vous arrivez près d'un passage à niveau, vous devez ralentir et vérifier que la voie est libre, même si le feu ne clignote pas.
Lorsque le feu clignote, vous devez vous arrêtez et ne pas vous engager.  >:(

La pressée, campagne de prévention routière aux passages à niveau
https://www.youtube.com/watch?v=sEd1YgQudAI&feature=youtu.be

Campagne de prévention RFF Les hérissons : les distraits


Campagne de prévention RFF Les hérissons : Pique et match


Campagne de prévention RFF Les hérissons : le gaspacho



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #12 le: 23 octobre 2015, 19:37:13 »
n train TER circulant sur la ligne Bordeaux-Agen est entré en collision avec un poids lourd, ce mercredi, vers 17heures, à hauteur d'un passage à niveau sur la commune girondine de Toulenne, dans le Langonnais.

D'importants moyens de secours ont été envoyés sur place. On dénombre 13 blessés parmi la soixantaine de passagers qui se trouvaient dans le train et le chauffeur du poids lourd. D'après les premiers éléments recueillis sur place, le poids lourd serait resté bloqué au milieu des voies.

Une enquête des gendarmes  8)
L'enquête, confiée aux gendarmes devra notamment répondre à ces questions. Près d'une trentaine de gendarmes de la compagnie de Langon sont mobilisés toute cette nuit, pour les besoins de l'enquête, de la sécurité, du trafic, etc.
Le travail des gendarmes a débuté dès mercredi soir. Par les constatations d'usage, la mise en sécurité des lieux de l'accident, le recensement des blessés et des passagers.

Le chauffeur du poids lourd impliqué dans l'accident ferroviaire s'était égaré sur les axes secondaires et cherchait son chemin. S'étant aperçu qu'il avait fait fausse route à hauteur du passage à niveau numéro 60, il a entrepris de faire demi-tour sur la rue longeant la voie ferrée pour reprendre la bonne direction.
Concentré sur sa manœuvre, n'a-t-il pas vu ni entendu la signalisation qui annonçait l'arrivée imminente d'un train ?
A-t-il été pris de vitesse ?
N'a-t-il pas voulu perdre davantage de temps ?
L'ensemble routier s'est retrouvé coincé sur la voie ferrée au moment où les barrières s'abaissaient. La collision avec le TER 666 783 reliant Bordeaux à Langon était inévitable. Et la scène de chaos et de désolation qui a suivi semblait tirée d'un film catastrophe : véhicule désarticulé, tôle pulvérisée, flammes, maison éventrée.

Sous le choc, la cabine s'est désolidarisée de l'ensemble routier, l'essieu et le bloc-moteur ont été projetés contre une maison dont ils ont explosé un mur et la remorque du 38 tonnes qui circulait à vide a été envoyée valser à plusieurs dizaines de mètres. À l'impact, sous l'effet d'une onde de choc, l'arrière du train s'est décalé et les essieux sont sortis des rails. Le conducteur du train a eu beau freiner, le TER a continué sa route sur plus de 300 mètres.
Quinze blessés légers
Si le bilan matériel est lourd, le bilan humain est étonnamment limité. Quinze personnes ont été légèrement blessées. Douze étaient passagers du train, les trois autres sont le chauffeur routier, le conducteur et l'habitant de la maison touchée. Une cellule de crise a été activée à la demande du préfet pour superviser les opérations de secours qui ont mobilisé près de 90 pompiers.

Jeudi, le conducteur du camion immatriculé en Belgique, un Polonais de 57 ans, a été entendu par les enquêteurs qui vont contrôler ses heures de conduite. Une mesure de son alcoolémie ne s'est pas révélée positive. D'autres passagers du train accidenté ont pu expliquer ce qu'ils se souviennent avoir vu ou entendu.

La maison percutée étant gravement endommagée, le maire de Toulenne doit prendre un arrêté de péril imminent visant à garantir la sécurité des occupants. Des travaux d'urgence ont été entamés.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6742
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Passages à niveau, Train ou Tramway... attention, danger /!\
« Réponse #13 le: 26 juin 2017, 16:26:55 »
La campagne nationale :
" Ne risquez pas votre vie aux passages à niveau" Les passages à niveau, routiers ou piétons, permettent aux automobilistes, 2-roues ou piétons de traverser les voies ferrées en toute sécurité.
Pourtant les accidents qui surviennent sont à 98% dus à des infractions au code de la route par les usagers.
Les passages à niveau équipés de barrières automatiques détectent l’arrivée du train un kilomètre avant son passage. Cette action déclenche automatiquement les feux clignotants et la sonnerie aux abords du passage à niveau. Les barrières se baissent immédiatement.

Le point de croisement d'une voie ferrée et d'une route s’appelle un « passage à niveau ». Il en existe 15 000 en activité sur l’ensemble du réseau ferré français. Ils se présentent sous différentes formes :
- passages à niveau à signalisation automatique lumineuse et sonore (les plus répandus)
- passages à niveau munis de barrières : 2 demi-barrières pour fermer une partie de la chaussée ou bien 4 demi-barrières pour fermer toute la chaussée
- passages à niveau ouverts seulement aux piétons
- passages à niveau surveillés par des gardes-barrières.
Pour réguler le trafic entre les trains et les véhicules ou les piétons, des panneaux et des feux de signalisation sont présents aux abords de chaque passage à niveau. Il s’agit de signaux lumineux, de panneaux d’arrêt, ou encore de limitations de vitesse.
 
SNCF Réseau agit pour sensibiliser l’ensemble des usagers au respect des règles de sécurité à respecter aux abords d’un passage à niveau.

Le 2 juin 2017, SNCF Réseau se mobilise à l’occasion de la 10ème journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau.
Des actions de sensibilisation ont lieu sur l’ensemble du territoire.
« Ne risquez pas votre vie aux passages à niveau, respectez le code de la route ! » C’est le message de cette campagne co-signée avec la sécurité routière et portée par un film fort et percutant.

Trop d’automobilistes prennent encore le risque de franchir un passage à niveau sans respecter le code de la route. Le film de 30 secondes met en scène un cascadeur dont le métier est de faire face à tous les dangers et de prendre des risques. Pourtant, ce cascadeur ne prend aucun risque lors du franchissement d’un passage à niveau : il respecte le code de la route pour traverser en sécurité et ne pas se mettre en danger.
Ce film est diffusé sur le web et également en publicité cinéma , dans plus de 4 000 salles en France.

La campagne est également relayée à travers un spot radio diffusé sur les 12 chaines les plus écoutées de France, ainsi que sur les radios d'autoroute.

Citer
Un n° gratuit : 0 800 120 821
Victime, proche ou témoin d’accidents de trains : avec ce numéro, SNCF vous met en relation avec des professionnels pour vous soutenir. Vous pourrez bénéficier d’une écoute et d’une aide psychologique. Ce numéro est gratuit et accessible 7 jours sur 7, de 9h à 20h.
En cas d’accident de personne, la procédure SNCF s’enclenche immédiatement :
- la circulation est interrompue dans les deux sens
- les pompiers, la police ou la gendarmerie sont appelés
- un officier de police judiciaire (OPJ) est avisé, et se rend sur place

Si la personne est blessée, elle est évacuée par les pompiers.
L’OPJ mène une enquête, effectue les premières constatations et auditionne les témoins.

Si la victime est décédée, les pompes funèbres sont sollicitées.
Par mesure de sécurité, le trafic reste interrompu pendant la présence des différents intervenants.
Sur les lignes à grande vitesse, trois heures en moyenne sont nécessaires ; sur les autres lignes, le délai moyen est de deux heures.

Le conducteur du train impliqué est, lui, relevé de son service et un accompagnement psychologique lui est proposé.

Source http://www.sncf.com/fr/reportages/incidents-passages-niveau
Visionner le film de la campagne: