Auteur Sujet: Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)  (Lu 78894 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)
« le: 03 septembre 2003, 09:31:17 »
Le volontariat, un engagement citoyen  ^-^
http://media.interieur.gouv.fr/interieur/sapeurs-pompiers-volontaires/#Intro_thematiques
"Ce métier est certainement l'un des plus beaux."  ::)
https://www.facebook.com/pages/Sauver-ou-P%C3%A9rir/218195815002501

Professionnel des secours, le sapeur-pompier administre les premiers soins aux accidentés de la route, aux victimes de noyade, de brûlures... Il éteint les incendies de forêt ou d'immeuble, évacue les personnes en cas d'inondation, d'explosion, de tremblement de terre... Il résout certains problèmes domestiques : animal coincé sur un toit, fuite de gaz...

Compétences requises :
Courage, altruisme et prudence  :ange:
Au quotidien, un sapeur-pompier est souvent confronté à des situations humainement difficiles ou dangereuses. Le courage et l'altruisme sont donc des qualités inhérentes au métier. Quant au risque, même calculé, il fait partie intégrante des conditions de travail.

Efficacité et résistance  ^-^
Confronté à des urgences très diverses, le sapeur-pompier sait observer et évaluer rapidement une situation. Il possède des réflexes sûrs, une excellente condition physique (l'entraînement est important) et une bonne résistance psychologique.

SUR LE SITE DE L'OCDPC ( Observatoire Citoyen de Défense et de Protection Civiles ) vous trouverez ici http://www.ocdpc.com/fiches.html un guide des démarches et des fiches pratiques au format PDF.
Sa vocation est, de promouvoir le bénévolat et l’éducation « Citoyenne », au service de la prévention des risques et de la protection des personnes, par la diffusion régulière et variée d’une information générale ou spécifique, facile à appréhender, relative à l’organisation et aux actions de Défense et de Protection Civiles, domaine où l’attente s’avère particulièrement forte.

En France, 193 500 hommes et femmes vivent un engagement quotidien au service des autres, en parallèle de leur métier, de leurs études...
Chaque jour, ils démontrent que solidarité et altruisme ne sont pas de vains mots.
Pourquoi pas vous?

Pour vous engager en qualité de sapeur-pompier volontaire, vous devez adresser votre candidature directement à votre Service départemental d'incendie et de secours (SDIS). Voici les principales conditions d'engagement :

- Être âgé de 18 à 45 ans (21 ans au moins pour les officiers).
- Jouir de ses droits civiques, ne pas avoir fait l'objet d'une peine infamante inscrite à son casier judiciaire, s'engager à exercer son activité avec obéissance, discrétion et responsabilité dans le respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur ;
- Se trouver en position régulière au regard du service national ;
- Remplir les conditions d'aptitude physique et médicale (examen lors de l'engagement).

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés pour une période de cinq ans, tacitement reconduite, en principe au grade de sapeur 2ème classe. La première année constitue une année probatoire. Le renouvellement de l'engagement est subordonné à la vérification périodique des conditions d'aptitude physique et médicale.

Tout sapeur-pompier volontaire bénéficie d'une la formation initiale à la suite de son engagement, puis d'une formation continue et de perfectionnement tout au long de sa carrière.

Les candidats justifiant d'un diplôme au moins du niveau Bac + 3 peuvent être recrutés directement en tant que Lieutenant de sapeur-pompier volontaire.

Si les règles générales définissant le statut des SPV sont identiques et applicables à tous les départements, les modalités de sélection des candidats et les critères mis en œuvre ressortent de la compétence de chacun des SDIS, lesquels disposent d'un assez large pouvoir d'appréciation, comme d'ailleurs pour le recrutement de tous leurs personnels quel que soit leur statut.

Une convention tripartite entre le pompier volontaire, son employeur et le SDIS, vise à préciser les conditions et les modalités de sa disponibilité opérationnelle, ainsi que l'accès aux formations pendant son temps de travail, en respectant les nécessités de fonctionnement de l'établissement auquel il appartient.

Source : Pompiers de France  http://www.pompiers.fr/index.php?id=4250

+ un site Départemental  :  http://www.pompier-pertuis.fr/devenir.php

 (exemples de schéma du cursus - pourraient être différents au département )


Jeune Sapeur Pompier   Le recrutement

Arrêt des inscriptions à la mi-mai. Réunion d'information mi-juin, présence des candidats indispensable. Examen fin septembre - Début des cours début octobre
Les conditions d’accès - Attente de l'encadrement vis à vis des candidats :

Motivation
Sérieux
Comportement
Niveau scolaire
Age de 12 ans minimum
Cotisation annuelle
Épreuves de pré-sélection
Concours d'entrée

Fournir bulletins scolaires
Certificat de natation 50m nage libre

1ère partie :

Mathématiques
Français
Sport (endurance, course de vitesse, grimper de corde, Parcours Pédagogique)
Entretien avec le jury

2ème partie

Visite médicale par un médecin Sapeur Pompier (suite aux résultats positifs)

Formation
3 modules : Initiation, Certificat, Brevet (Plus un module complémentaire)

1er module :

Éthique du Sapeur-pompier
Grades
Organisation administrative des Sapeurs-pompiers en France
Matériel incendie
Manœuvre incendie (théorie et pratique)
2ème module :

Instruction civique
Administration des Sapeurs-pompiers
Manœuvre incendie et lot de sauvetage (théorie et pratique)
3ème module :

Les plans d'urgences
Manœuvre incendie et lot de sauvetage (théorie et pratique)
Contrôle des connaissances :

Tous les 5 cours : test écrit (moyenne 12/20)
Fin d'un module
Examen de fin d'année (moyenne 12/20)
Secourisme :

AFPS/PSC.1 (Attestation de Formation aux Premiers Secours/Prévention et Secours Civiques de niveau 1 ) pendant le 2ème module
Différentes disciplines sportives :

Course de vitesse
Lancer de poids
Grimper de corde
Saut en hauteur
P.S.S.P. (Parcours Sportif du Sapeur Pompier
Natation
--------------------------------------------------------------------------------

Sapeur Pompier Volontaire   Le recrutement :

Les recrutements des SPV sont organisés, au niveau départemental, dans chacun des centres de secours. Les modalités de sélection des candidats et les critères mis en œuvre ressortent de la compétence de chacun des Services Départementaux d'Incendie et de Secours.
De manière générale, les présélections pour l'année à venir ont lieu fin septembre. Il faut donc faire votre demande au plus tard fin août, auprès du Centre de Secours de votre commune en envoyant votre CV (Curriculum Vitae) et une lettre de motivation adressée au chef de centre.

Les conditions d’accès
Être âgé de 16 ans au moins et de 55 ans au plus.
Une autorisation parentale est nécessaire pour les mineurs.
Être en position régulière au regard du code du service national.
Rédiger une lettre manuscrite prouvant sa motivation.
Avoir une taille supérieure ou égale à 1,60 m.
Ne pas être sujet au vertige ou à l'épilepsie.
Satisfaire à des critères d'aptitude physique et médicale.
Épreuves de pré-sélection
Les épreuves physiques et sportives ne sont pas notées, mais sanctionnées par la mention apte ou inapte. Vous devrez montrer vos motivations devant un jury composé de sapeurs-pompiers professionnels et volontaires du centre. Les résultats de ces épreuves de présélection sont soumis à l'appréciation du Chef de Centre où postule le candidat.

Voici une petite liste non-exhaustive des différentes épreuves sportives :

Natation
Pompes
Abdominaux
Test de Luc Leger
Résistance au "vertige" et à la peur en hauteur ... grimpé d'échelle !

S'il est recruté, le candidat sera engagé comme sapeur-pompier saisonnier (du 15 Juin au 15 Septembre), puis (si il donne satisfaction et si le métier de Sapeur Pompier lui plait), comme Sapeur Pompier Volontaire 2ème classe pour 5 ans, tacitement reconductible. La 1ère année constitue cependant une année probatoire. Le renouvellement de l'engagement est subordonné à la vérification périodique des conditions d'aptitude physique et médicale.
Tout SPV bénéficie d'une formation initiale à la suite de son engagement, adapté aux missions exercées dans son centre, puis d'une formation continue et de perfectionnement tout au long de sa carrière.

--------------------------------------------------------------------------------

Sapeur Pompier Professionnel Le recrutement :

Il existe trois concours pour devenir Sapeur-Pompier Professionnel Civil :

2 pour devenir 2ème classe  - 1 pour devenir Lieutenant.

En cas de réussite à l'un ou l'autre des ces concours, les lauréats sont inscrits sur une liste d'aptitude valable 3 ans. Ils doivent alors chercher eux-mêmes un poste vacant, dans n'importe quel département.

Les conditions d’accès
Posséder la nationalité française et jouir de ses droits civiques
Se trouver en position régulière au regard du code du service national
Mesurer au minimum 1,60 m pour les hommes et 1,55 m pour les femmes.
Être reconnu apte physiquement (examen médical).
Remplir les conditions d'aptitude spécifiques.
Sapeur Pompier Professionnel 2ème classe
Le concours de Sapeur-Pompier Professionnel de 2ème classe est ouvert aux 18-25 ans titulaires du BEPC, d'un CAP ou d'un BEP au minimum. Il est organisé au niveau des centres départementaux d'Incendie et de Secours.
Age : avoir 18 ans au moins et 25 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours (report possible sous conditions).

Deux concours existent :

Un concours interne réservé aux Sapeurs-Pompiers Volontaires justifiant de 3 années d'exercice
Un concours externe
Ces deux concours sont organisés au niveau départemental par les Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS). Pour le département du Vaucluse (84), le SDIS est à Avignon.
 
Admissibilité - Le candidat est soumis à trois types d'épreuves :

Présélection sur épreuves physiques et sportives, épreuves communes aux deux types de concours :
Natation : 50 m, nage libre (homme : 1mn maximum ; femme 1mn15sec maximum)
Endurance cardio-respiratoire(Luc Léger).
Endurance musculaire-abdominale
Endurance musculaire des membres supérieurs(Tractions).
Souplesse
Vitesse et coordination
S'il réussit ces examens, le candidat est admis à passer les deux épreuves écrites d'admissibilité.
S'il satisfait à ces épreuves, il doit ensuite exposer ses motivations devant un jury à la suite de quoi l'admission est validée.
Concours interne
Conditions d’accès
Les candidats doivent avoir la qualité de sapeur-pompier volontaire et justifier de trois années de services effectifs au moins en cette qualité, ou en qualité de JSP, de volontaire civil de sécurité civile, de sapeur-pompier auxiliaire, ou de militaire (BSPP, BMPM ou UIISC) et avoir acquis la FIA de SPV de 2ème classe ou une formation au moins équivalente
Les épreuves écrites
Un questionnaire à réponses ouvertes et courtes à partir d'un document audiovisuel (film, diapositives ou photographies) se rapportant à un sujet de portée générale (durée 1 heure, dont 10 minutes de présentation de l'épreuve.
Un questionnaire à réponses ouvertes et courtes portant sur les unités de valeurs relatives la formation des sapeurs-pompiers volontaires de 2ème classe, (durée 1 heure).
Les épreuves orales
Un entretien avec le jury (court exposé sur son parcours professionnel en vue d'apprécier les aptitudes générales et professionnelles du candidat ainsi que ses motivations). L'entretien prends donc en compte un exposé candidature et motivation et discussion (15 mn) et un exposé parcours SPV et motivation et discussion (15 mn)
Concours externe
Condition d’accès
Être titulaire au moins de l'un des diplômes suivants : Brevet des collèges, CAP, BEP, Brevet d'études du premier cycle, diplôme homologué au niveau V, c'est-à-dire de même niveau que les titres précédents (liste établie par arrêté du ministre de l'intérieur)
Les épreuves écrites
Un questionnaire à réponses ouvertes et courtes à partir d'un document audiovisuel ( film, diapositives ou photographies ) se rapportant à un sujet de portée générale (durée 1 heure, dont 10 minutes de présentation de l'épreuve).
Une épreuve de mathématiques comprenant deux problèmes.
Les épreuves orales
Un entretien avec le jury ( court exposé sur son parcours professionnel en vue d'apprécier les aptitudes générales et professionnelles du candidat ainsi que ses motivations).
Une fois recruté, il est nommé sapeur-pompier professionnel 2è classe. Le nouveau Sapeur Pompier Professionnel est alors stagiaire pendant un an et doit suivre une formation de 16 semaines au minimum dans une école départementale de Sapeurs Pompiers. A l'issue de ce stage, il est titularisé et intégré à la fonction publique territoriale.

 - Retour Sapeur Pompier Professionnel

Sapeur Pompier Professionnel Lieutenant
Admissibilité
Avoir 29 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours (report possible sous conditions)

Conditions d'accès
Être titulaire au moins de l'un des titres ou diplômes de niveau II ou homologués à ce niveau (bac + 3) (voir arrêté du 18 octobre 2001 établissant la liste des diplômes de l'enseignement supérieur et titres de l'enseignement technologique permettant de se présenter au concours externe de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels)

Épreuves d'admissibilité
Présélection sur épreuves physiques et sportives : identiques aux épreuves de SPP 2 ème classe

Les épreuves écrites
1. Rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier d'actualité suivie de la présentation d'une note formulant des propositions argumentées sur une question posée (4 h)
2. Questionnaire à choix multiples portant sur des questions de culture générale (problèmes politiques, économiques, culturels ou sociaux du monde contemporain) (2 h)
3. Questionnaire à réponses ouvertes et courtes portant sur la défense et la sécurité civiles (2 h)

Les épreuves orales
1. Entretien avec le jury (exposé candidature et motivation, exposé sur un sujet d'actualité tiré au sort et discussion) (25 mn)
2. Épreuve de langue vivante étrangère (Allemand, Anglais, Espagnol ou Italien) (15 mn)

Ce concours est organisé au niveau national par la direction de la sécurité civile (Ministère de l'Intérieur).


Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Re : Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)
« Réponse #1 le: 03 septembre 2003, 09:32:26 »
Il existe deux concours sur épreuves différents pour devenir sapeur, en fonction de votre expérience préalable ou pas du monde sapeur-pompier.
Ces deux concours sont organisés au niveau départemental par le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS).  http://www.pompiers.fr/index.php?id=4268

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM)
http://www.marinspompiersdemarseille.com/bmpm/Jahia/cache/offonce/pid/2

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) est une unité de la Marine nationale placée sous la direction du maire de Marseille.

http://www.defense.gouv.fr/marine/organisation/les-forces/marins-pompiers/le-bataillon-de-marins-pompiers-de-marseille-bmpm

http://www.secourisme-pratique.com/pages/metiers/devenir_pompier.htm

voici un aperçu des épreuves écrites et physiques pour la sélection

http://www.sdis54.fr/article.php3?id_rubrique=211

http://www.urgence-pratique.com/les-formations


QUALITÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES :

- Excellente santé
- Excellente condition physique car tu auras des efforts physiques considérables à réaliser (surtout en endurance)
- Très bonne vision pour la conduite d’un véhicule d’urgence
- Intérêts pour les problèmes sociaux car tu auras à intervenir dans toutes sortes de conflits et problèmes de la société
- Équilibre émotif et empathie car tu seras souvent au cœur de situations difficiles (décès, blessés graves, sinistrés démunies, etc)
- Bon contrôle et très bonne confiance en soi pour intervenir efficacement dans les situations d’urgences
- Capacité d’analyse et de synthèse pour bien analyser efficacement une situation avant d’intervenir
- Jugement sûr et rapide pour être capable d’intervenir rapidement et efficacement lors de situations de crise sans faire d’erreur
- Très bon sens de l’observation pour réussir à déceler des situations potentiellement dangereuses, mais aussi pour réussir à reconstituer une scène d’incendie lors d’enquêtes
- Autonomie, initiative et débrouillardise pour être en mesure d’intervenir seul(e) dans certaines situations
- Sens des responsabilités car tu seras responsable de tes actes lors de tes interventions
- Civisme, discipline, honnêteté et leadership pour agir avec professionnalisme
- Grande facilité à travailler en équipe car tu auras à collaborer avec un grand nombre de personnes (autres pompiers, policiers patrouilleurs, gendarmes, ambulanciers, agents de sécurité, enquêteurs aux incendies, etc..)
- Capacité de travailler sous stress pour être capable d’agir professionnellement même dans les situations difficiles
- Facilité d’adaptation à divers situations, à divers milieux et à divers problèmes
- Aimer travailler avec le public car tu auras des contacts avec la communauté (en prévention)
- Aimer s’impliquer dans la communauté pour participer à l’éducation et à la sensibilisation à la prévention des incendies

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Re : Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)
« Réponse #2 le: 14 janvier 2004, 11:26:07 »
Les sapeurs-pompiers sont au premier rang des acteurs qui assurent, quotidiennement, la protection de la population contre les risques de toute nature, qu'il s'agisse de secourir les personnes, de sauvegarder l'environnement, de protéger les biens matériels ou de prévenir les incendies.


Plus de 8000 fois par jour, les sapeurs-pompiers interviennent aux quatre coins du territoire national.

Plus de 8OOO fois par jour soit, toutes les 11 secondes, les sapeurs-pompiers interviennent aux quatre coins du territoire national, qu'ils soient sapeurs-pompiers volontaires, sapeurs-pompiers professionnels ou encore sapeurs-pompiers militaires (1).

(1 ) Pour des raisons historiques, la ville de Paris et les départements de la petite couronne Parisienne sont défendus par des sapeurs-pompiers militaires, la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, et la ville de Marseille
par les marins-pompiers relevant eux de la Marine Nationale.

Les effectifs de sapeurs-pompiers en France comptent 235 OOO hommes et femmes soit un plus de 4 sapeurs-pompiers pour lOOO habitants.

la qualité des secours exige désormais des sapeurs-pompiers qu'ils soient de véritables techniciens du risque.

Voici quelques années, un sondage a montré que 96 % des français étaient satisfaits des sapeurs-pompiers.
Un autre, plus récent, a permis d'apprendre que neuf personnes sur dix pensent que la lutte contre les incendies est le type d'intervention le plus courant des sapeurs-pompiers, alors que ceux-ci les mobilisent que pour environ 10 %  des opérations de secours.

Cette situation s'explique facilement :
les missions des sapeurs pompiers, l'organisation des services d'incendie et de secours, les moyens techniques et financiers qui leur sont consacrés, ont considérablement évolué durant ces vingt dernières années.

La qualité des secours, comme la sécurité des sauveteurs eux mêmes, exigent désormais des sapeurs-pompiers qu'ils soient de véritables techniciens du risque.
Leurs interventions se sont diversifiées, au fur et à mesure que le domaine des risques civils s'est étendu et que le besoin de protection de la population s'est accru : secourisme, sauvetage-déblaiement, lutte contre les feux de forêts, dépollution, lutte contre les risques chimiques sont quelques-unes des principales activités des sapeurs-pompiers aujourd'hui.
 
 LES SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES    

" Les sapeurs-pompiers volontaires participent aux missions de sécurité civile de toute nature qui sont confiées sur l'ensemble du territoire aux services d'incendie et de secours. "

Aucune distinction n'est faite entre sapeur-pompier volontaire et sapeur-pompier professionnel quant aux missions qui leur sont dévolues.

83 % des sapeurs-pompiers sont volontaires.

83 % des sapeurs-pompiers soit, 200 000 hommes et femmes, sont volontaires, c'est à dire qu'ils exercent, indépendamment de leur engagement auprès des services d'incendie et de secours, une activité professionnelle ou
qu'ils sont en scolarité.

Autrement dit, lorsque l'on compose le 18 ailleurs qu'à Paris et à Marseille ou ville de grande importance, 8 fois sur 10, c'est un sapeur-pompier volontaire qui est susceptible d'intervenir.
Ils sont donc la clé de voûte de la sécurité civile au quotidien en France et les garants de la distribution des secours dans les premières minutes du sinistre, souvent vitales pour les victimes.
 
 ALPES de HAUTE-PROVENCE      

le S.D.I.S.,
44 centres d'incendie et de secours,
1258 sapeurs-pompiers

Comme dans tous les départements français,
il existe dans le département des Alpes de Haute-Provence
un établissement public appelé Service Départemental d'Incendie
et de Secours (SDIS).
Il est organisé en 44 centres d'incendie et de secours

composé de :
-29 sapeurs-pompiers professionnels,
-4 sapeurs-pompiers auxiliaires ,
-et 1225 sapeurs-pompiers volontaires soit
97,50 % de l'effectif total.

Cette répartition des sapeurs-pompiers entre les différentes structures opérationnelles confirme bien que les volontaires sont bien au coeur du système d'organisation des secours en France.

En 1999, le Service Départemental d'Incendie et de Secours
a réalisé 10 298 interventions, soit 28 sorties par jour,
sur l'ensemble des 200 communes que compte le département
des Alpes de Haute-Provence.

Cette activité est classée de la manière suivante:

-1337 incendies (13 %),
-4643 secours à personnes (45 %),
-3185 sorties pour prévenir un accident (31 %),
-1133 sorties diverses (11 %).

11 sapeurs-pompiers
pour 1000 habitants
c'est encore insuffisant

Dans le département des Alpes de Haute-Provence,  le nombre de sapeurs-pompiers pour 1000 habitants est 2 fois supérieur à la moyenne nationale. Il est malgré tout considéré comme insuffisant.

En effet, sollicités trop intensément pour les missions opérationnelles et pour la formation, les sapeurs-pompiers volontaires ne sont plus en nombre suffisant pour participer à ces activités.

Le " faible " nombre de sapeurs-pompiers volontaires n'est pas le seul obstacle à leur disponibilité.
D'autres difficultés plus spécifiques peuvent être identifiées comme par exemple, la multiplication du nombre des interventions et l'augmentation rapide de la demande de sécurité et d'assistance, la désertification rurale,
le développement périurbain, la stagnation des effectifs.

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours des Alpes de Haute-Provence doit sans cesse renforcer et consolider ses effectifs afin de préserver la pérennité de ce service public.

  La FORMATION des SAPEURS-POMPIERS  

le sapeur-pompier doit être, à la fois, un généraliste et un spécialiste

" Le sapeur-pompier volontaire a l'obligation de suivre une formation initiale d'une durée de trente jours au moins répartis au cours des trois premières années de son premier engagement. "

Cette formation porte sur l'extinction des incendies, les opérations diverses, le sauvetage et le secours à personnes.
Elle conditionne l'engagement opérationnel du sapeur-pompier volontaire pour les interventions courantes.

Durant cette période ou " au-delà des trois premières années, la durée de la formation de perfectionnement" et de spécialisation " est, chaque année, d'au moins cinq jours. "

En effet, les interventions sont de plus en plus techniques et diversifiées et nécessitent de faire usage de matériels de plus en plus perfectionnés.

extrait de la loi n° 96-370 du 3 mai 1996 relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers.

  LA DISPONIBILITÉ   Une loi depuis 1996

Pour la première fois dans notre pays, une loi reconnaît les sapeurs-pompiers volontaires comme des acteurs à part entière de la sécurité civile.
Elle affirme clairement que les volontaires participent à l'ensemble des missions dévolues aux services d'incendie et de secours.

C'est pour cela que la loi définit et organise la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires.
La disponibilité constitue désormais un véritable droit, d'une part pour accomplir Ies missions opérationnelles urgentes, d'autre part pour participer aux séances de formation.

un cadre juridique - une convention

La loi fixe donc un cadre juridique susceptible d'être décliné au niveau local par la voie de conventions entre le Service Départemental d'Incendie et de Secours d'une part, les employeurs publics ou privés de sapeurs-pompiers volontaires et les travailleurs indépendants, les membres des professions
libérales et non salariées qui ont la qualité de sapeur pompier volontaire d'autre part.

L'objet principal des conventions est de rendre compatible la disponibilité du sapeur-pompier volontaire et les nécessités du fonctionnement de l'entreprise ou du service public.

les sapeurs-pompiers volontaires protégés dans leurs droits

La loi vise également à protéger les sapeurs-pompiers volontaires
au regard du droit du travail et du droit de la fonction publique.

Lorsqu'ils bénéficient d'une autorisation d'absence, les sapeurs-pompiers volontaires ne peuvent faire l'objet, pour les salariés d'aucun licenciement,
déclassement professionnel, sanction disciplinaire ou perte de salaire, pour les agents publics d'aucune sanction disciplinaire ou perte de salaire.

Les sapeurs-pompiers volontaires peuvent donc exercer leurs missions et se former sans craindre des conséquences préjudiciables pour leur emploi ou leur carrière.

Loi n° 96-370 du 3 mai 1996 relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers.
 
  L'INDEMNISATION : des vacations allouées aux sapeurs-pompiers volontaires

Les sapeurs-pompiers volontaires ne perçoivent aucun salaire ni traitement.

Ils reçoivent une indemnité sous forme de vacations horaires pour leur activité opérationnelle, ainsi que pour leurs périodes de formation. Ces vacations ne sont assujetties à aucun impôt ni soumises aux prélèvements prévues par la législation sociale.
Elles sont incessibles et insaisissables. Elles sont cumulables avec tout revenu ou prestation sociale.

reconnaissance matérielle

Cette indemnisation constitue la reconnaissance matérielle de la mission d'intérêt général accomplie par les sapeurs-pompiers volontaires pour le temps qu'ils consacrent au service public sur leur temps de travail (lorsqu'ils ne bénéficient pas d'autorisation d'absence tel que prévue par la loi précitée),
leur vie familiale ou encore, leur loisir.

une allocation de vétérance

"Le sapeur-pompier volontaire dont l'engagement prend fin lorsqu'il atteint la limite d'âge de son grade, après avoir effectué au moins vingt ans de service,
perçoit une allocation de vétérance. "
L'allocation de vétérance, comme les vacations horaires, est exonérée de tout impôt ou prélèvement social.
 
 Les CONDITIONS d'Engagement comment devenir sapeur-pompier volontaire?

L'engagement de sapeur-pompier volontaire est subordonné aux conditions suivantes:

- être âgé de dix-huit ans au moins et de 55 ans au plus,

- mesurer au moins 1,60 m,

- être reconnu physiquement et médicalement apte,

- ne pas être maire et dans les communes de plus de 5000 habitants,
adjoint au maire dans le département des Alpes de Haute-Provence,

- jouir de ses droits civiques,

- ne pas avoir fait l'objet d'une peine afpolicier ou gendarmetive ou
infamante inscrite au casier judiciaire,

- s'engager à exercer son activité de sapeur-pompier volontaire
avec obéissance, discrétion et responsabilité,

- se trouver en position régulière au regard des dispositions
du code du service national.

L'engagement est souscrit pour une période de 5 ans tacitement reconduite. Il prend fin de plein droit lorsque le sapeur-pompier volontaire atteint l'âge de cinquante cinq ans.

recrutement par cooptation

En pratique, les nouvelles recrues dans un centre de sapeurs pompiers sont souvent cooptées par leurs pairs plus anciens. Ce recrutement par cooptation,
qui assure une intégration rapide des plus jeunes parmi les plus âgés, garantit aussi que règne au sein d'un même centre la confiance indispensable lors des interventions les plus dangereuses.

Vous remplissez les conditions d'engagement, Vous souhaitez participer aux activités d'un service public de prévention et de secours, Vous souhaitez être sapeur-pompier volontaire pour appartenir à un groupe, où la solidarité
n'est pas un vain mot, où l'humanisme n'est pas une théorie, où il existe des traditions, des valeurs et de la générosité, Vous souhaitez intégrer le corps de sapeurs-pompiers du département des Alpes de Haute-Provence pour une affectation dans le centre d'incendie et de secours le plus proche de votre domicile, ou de votre choix,Par conséquent, nous vous invitons à faire acte de candidature dans votre centre de secours.

Ceci ne sont que des informations qui peuvent ne pas être à jour, pour ne pas poster d'autres discutions il est bloqué.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)
« Réponse #3 le: 27 janvier 2012, 12:02:20 »
Divers niveaux d'études sont possibles pour devenir sapeur-pompier.
http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/sapeur-pompier

Niveau diplôme national du brevet, CAP-BEP 
    * Sapeur-pompier professionnel 2e classe :
être titulaire du diplôme national du brevet, d'un CAP ou d'un BEP, être âgé de 18 à 25 ans. Après réussite au concours, le lauréat s'inscrit sur une liste d'aptitude pour trouver un emploi. La validité du concours dure 3 ans. Les civils (âgés de 16 à 25 ans) peuvent également devenir sapeurs-pompiers 2e classe après avoir réussi les sélections mises en place par les services d'incendie et de secours (SDIS) départementaux. ;

    * Sapeur-pompier de Paris :
il faut déjà être recruté par l'armée de terre et être titulaire du diplôme national du brevet, d'un CAP ou d'un BEP et suivre une formation de 8 mois ;

    * Marin-pompier de Marseille :
il faut signer un contrat d'engagement initial de longue durée (EILD) et justifier d'un niveau de classe de 1re ou être titulaire d'un BEP au minimum.

Niveau bac :
    * Marin-pompier de Marseille :
il faut intégrer l'École de mestrance de Brest, justifier d'un niveau de classe terminale au minimum et être âgé de 18 à 25 ans ;

    * Sapeur-pompier de Paris :
il faut déjà être recruté par l'armée de terre et être titulaire du bac et suivre une formation de 8 mois.

Niveau bac + 2

    * Sapeur-pompier de Paris :
il faut déjà être recruté par l'armée de terre et être titulaire d'un bac + 2 et suivre une formation de 8 mois.

Niveau bac + 3

    * Sapeur-pompier professionnel (lieutenant) : être titulaire d'un bac + 3, être âgé de moins de 29 ans au 1er janvier de l'année du concours. À l'issue du concours, le candidat suit une année de formation à l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers.

Exemples de formations Jusqu’au Bac - (bac ou équivalent)

    * Bac pro Sécurité-prévention

Après BAC : bac + 3

    * Licence pro sécurité des biens et des personnes spécialité animateur des systèmes de management de la sécurité
    * Licence pro sécurité des biens et des personnes spécialité assistant qualité sécurité environnement dans l'entreprise
    * Licence pro sécurité des biens et des personnes spécialité coordonnateur qualité, santé-sécurité, environnement bac + 5
    * Master pro gestion des risques spécialité management des risques industriels et environnementaux

Formation de tronc commun (toutes les fiches et référentiels)
http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Documentation-technique/Les-sapeurs-pompiers/Les-referentiels-de-formation-des-sapeurs-pompiers-professionnels-et-des-sapeurs-pompiers-volontaires/Formation-de-tronc-commun


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6633
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Sapeur-Pompier Volontaire ou professionel (cursus)
« Réponse #4 le: 10 mars 2012, 14:33:32 »
Sapeur-pompier : on en manque !
ASSEMBLÉE NATIONALE LA PROPOSITION DE LOI (N° 2977) de M. PIERRE MOREL-A-L’HUISSIER relative à l'engagement des sapeurs-pompiers volontaires et à son cadre juridique.

Un métier de prestige et de vocation, une des professions qui fait le plus rêver mais qui est aussi une des plus éprouvantes et des plus exigeantes.

Les sapeurs-pompiers ont pour mission principale de porter secours aux personnes dans toutes les situations. Ils doivent aussi assurer la protection des biens et de l’environnement, lutter contre les périls, intervenir en cas d’accidents ou de catastrophes : incendies, accidents de la route, inondations, pollutions industrielles, etc.

Les principales qualités nécessaires sont : la volonté de servir la collectivité, la notion de « devoir », le courage, une très bonne condition physique et la capacité à travailler en équipe hiérarchisée. Depuis une vingtaine d’année, c’est un métier à fort caractère technologique avec l’apparition de nouveaux risques et d’équipements sophistiqués : informatique, réseaux de communication, matériels de luttes contre les risques chimiques, radioactifs. Une formation technique ou scientifique sera très appréciée (mécanique, électromécanique, électronique, informatique, médicale). Il ne faut pas négliger l’aspect affectif du métier. En effet, lors de nombreuses interventions, les sapeurs-pompiers sont confrontés « à chaud » à la détresse des victimes. Un très bon équilibre psychologique et du sang froid leurs sont nécessaires pour conserver toute leur efficacité d’intervention.

C’est un métier à risque, particulièrement pénible avec la répétition des interventions à toute heure. Le logement en caserne avec des astreintes (service de 24 heures ou de 48 heures d’affilée) est à intégrer dans la vie de famille.

Trois catégories de pompiers : les pompiers professionnels civils, pompiers volontaires civils  et les pompiers professionnels militaires. Exception faite de Marseille et de Paris (petite couronne incluse : Hauts-de-Seine, Val -de- Marne, Seine-Saint-Denis) où les pompiers sont des militaires ; sur l’ensemble du territoire les pompiers ont un statut civil dépendant, en matière d’organisation et de financement, des collectivités locales mais sous la tutelle du ministère de l’Intérieur.

La voie d’accès civile

Presque 40 000 pompiers professionnels exercent sur le territoire français pour assurer l’ossature et l’encadrement du dispositif national de lutte contre les incendies et les catastrophes naturelles. Ils sont recrutés sur concours pour des postes de la fonction publique territoriale  Le concours sapeur-pompier 2ème classe est de niveau brevet des collèges. Il existe aussi un concours ouvert aux titulaires de diplôme de niveau BAC + 3 minimum pour accéder directement au garde de lieutenant.

Les concours de sapeur professionnel :
Les inscriptions se font auprès du Service Départemental d’Incendie et de Secours organisateur (un par département). Les lauréats peuvent postuler partout en France.

Conditions générales :

    * Etre âgé de 18 ans au moins et de 25 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours.
    * Posséder la nationalité française.
    * Jouir de ses droits civiques.
    * Les mentions portées au bulletin n°2 du casier judiciaires doivent être compatibles avec les fonctions de SP.
    * Etre en position régulière au regard du code du service national.
    * Avoir au minimum un SIGYCOP de profil B (2223332) voir l'arrêté du 6 mai 2000 (art. 9 et 10).
    * Une taille supérieure ou égale à 1,60 m (tolérance 3 cm).
    * Remplir les conditions d'aptitude spécifiques.

Pour le concours externe de sapeur, ouvert à tous, il faut également être titulaire, au 1er janvier de l'année du concours, au moins du brevet d'études du premier cycle, du brevet des collèges, du diplôme national du brevet ou de l'un des titres ou diplômes homologués au niveau V (liste établie par arrêté du ministre de l'intérieur).

Pour le concours ouvert aux sapeurs pompiers volontaires, il est nécessaire de justifier de 3 ans de services effectifs au moins en qualité se sapeur, ou en qualité de jeunes sapeurs-pompiers, de volontaire civil de sécurité civile, de sapeurs-pompiers auxiliaires, ou de militaire (Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille ou UIISC. Il faut aussi avoir la FIA (Formation Initiale d'Application) de sapeur-pompier volontaire de 2ème classe ou une formation au moins équivalente.

Les concours comprennent des épreuves physiques et sportives éliminatoires, des épreuves écrites : problèmes mathématiques, QCM et questionnaires ouverts et une épreuve oral d’entretien avec le jury (exposé candidature et motivation et discussion).

Filière scolaire : le Bac pro Sécurité-prévention !
Le titulaire de ce bac pro est préparé à l'exercice des différents métiers de la sécurité dans la fonction publique (police nationale, gendarmerie, police municipale, sécurité civile et de sapeur-pompier professionnel....) ou au sein d'entreprises privées.

Au cours de sa formation, le candidat reçoit un enseignement général et spécialisé sécurité et prévention, sécurité de l'entreprise, secours à la personne, protection des biens et de l'environnement et sécurité publique. Il bénéficie également d'une préparation aux premiers secours donnant lieu à certificats.

Nota : Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS.

Arrêté du 8 août 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers volontaires  
Version en vigueur au 16 juin 2014 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=1FD4A37E4B2E8BFC18DAA2DF78859001.tpdjo03v_2?cidTexte=JORFTEXT000027860595&dateTexte=20140616