Auteur Sujet: Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.  (Lu 91092 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kayser59

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 384
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #75 le: 06 novembre 2009, 15:33:36 »
Bonjour !

j'ai entendu dire qu'il y avait eu une augmentation de salaire au 1er juillet pour les CCA et que l'on était maintenant à 9.55 euros de l'heure ? quelqu'un peut confirmer si c'est officiel ou juste un accord qui prévoit ça ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6763
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #76 le: 06 novembre 2009, 16:09:27 »
Voila le site du gouvernement

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/spip.php?page=sous-dossiers&id_mot=449

Heures supplémentaires

À compter du 1er octobre 2007, les salariés à temps pleins ou à temps partiel bénéficieront de certains avantages lorsque leurs employeurs leur demandera d’accomplir des heures supplémentaires ou complémentaires.

Pour chacune de ces heures, ils auront en effet droit à :

- une réduction de cotisations salariales, avec pour incidence une rémunération nette versée supérieure ;
- une exonération d’impôt du gain perçu.

Ce dispositif, instauré par la loi du 21 août 2007,concerne l’ensemble des salariés, quelle que soit la taille de leur entreprise et l’organisation du temps de travail qui leur est applicable.


La convention collective ... 48 pages  :o  à lire par vos yeux    :P

http://www.transports.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/CONVENTION_COLLECTIVE_NATIONALE_DES_TRANSPORTS_ROUTIERS__cle115582.pdf



Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #77 le: 06 novembre 2009, 16:59:47 »
c'est officiel c'est paru au JO du 28.10

Hors ligne kayser59

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 384
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #78 le: 06 novembre 2009, 18:48:10 »
et rien pour les BNS/AFPS/AA ?

Hors ligne El AfRite

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 16
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #79 le: 06 novembre 2009, 21:23:34 »
c'est une bonne nouvelle ca !
il me reste plus qu'a reussir l'oral et avoir le DEA  8) et trouver un post


Hors ligne pitchoune09

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 314
  • Sexe: Homme
  • ambulancier smur
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #80 le: 06 novembre 2009, 21:28:01 »
et rien pour les BNS/AFPS/AA ?

Si ils ont ete augmenter aussi, ils ont pris 9 ou 10 cts de plus que le taux precedent, je crois

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #81 le: 06 novembre 2009, 23:18:21 »
comme le dit pitchoune, cette augmentation concerne que les DEA pour garder l'ecart avec les AA qui augmentent automatiquement des que le SMIG augmente

Hors ligne kayser59

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 384
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #82 le: 07 novembre 2009, 08:37:46 »
ha d'accord merci pour les infos
donc pour résumer 8.82 pour les bns et 9.55 pour les cca

Hors ligne aticomisette

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #83 le: 05 octobre 2010, 19:43:23 »
salut tout le monde

je viens à vous car je ne comprends pas vraiment mon bulletin de paie
ce mois-ci j'ai fais 188h67 payé 153.55 (accord cadre 86%)
salaire net 1349.63 en tant que dea 2e degré coeff1

pareil pour les repas c'est ecrit
tickets restaurants (quantité ou base) 18-----(taux) 3.0500
indemnité repas      (/////////////////////) 13-----(//////) 2.9100

merci d'avance.

bendepuget

  • Invité
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #84 le: 05 octobre 2010, 19:45:19 »
numérise le et cache tes identifiants et ceux de ton entreprise, puis met le en ligne, cest mieux

Hors ligne aticomisette

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #85 le: 05 octobre 2010, 20:37:28 »
voici mon bulletin de paie
merci d'avance

Hors ligne Solognot

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 326
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.forum-ambulance.fr
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #86 le: 06 octobre 2010, 10:35:24 »
…je viens à vous car je ne comprends pas vraiment mon bulletin de paie
ce mois-ci j'ai fais 188h67 payé 153.55 (accord cadre 86%)
salaire net 1349.63 en tant que dea 2e degré coeff1

pareil pour les repas c'est ecrit
tickets restaurants (quantité ou base) 18-----(taux) 3.0500
indemnité repas      (/////////////////////) 13-----(//////) 2.9100

bon tout d’abord avec un coefficient de 86%, 188.67h donne 162.25h et non 153.55h.
Ce qui signifie que tes heures sont calculées suivant un système dont tu ne nous a rien dit (quatorzaine, modulation, cycle ?)
Quoi qu’il en soit il faut vérifier sur ton contrat ce qui est spécifié et si rien n’est inscrit il reste alors la quatorzaine ou la semaine.
Ensuite il faut que tu fasses ton calcul en respectant la période (semaine, quatorzaine, etc…) car les heures supp ne se dégagent que par période complète, ainsi si une période n’est pas terminée en fin de mois, le paiement interviendra avec la paie du mois suivant.
Dans tous les cas tu dois connaître la période retenue, si ce n’est pas le cas, il faut que tu le demandes.

Pour les repas, c’est pareil, tu ne nous dis pas tout, visiblement tu bénéficie de tickets restaurant à raison d’un par jour ouvrable.
Ce que je vois sur ton bulletin, c’est que ton patron retire 3.05€ par ticket pour ta participation.
Ensuite, il te verse 2.91€ pour chaque repas indemnisé.

Il faut la aussi que tu vérifies dans ton contrat (ou dans un avenant spécifique) ce qui est prévu pour les tickets repas, mais le montant mensuel indemnisé par ton patron ne peux être inférieur à ce que prévoie la convention (cf protocole de 74).
Je te rappelle les montants actuels (cf avenant 55 du 02-03-10) :
Indemnité de repas : 12.10€
Indemnité de repas unique : 7.48€
Indemnité spéciale : 3.35€

Donc là sur le mois, si tes feuilles de route sont bien remplies ce sera facile, il faut que tu recenses les repas qui doivent être indemnisés et le montant de chaque indemnisation, ensuite tu déduis le montant de la participation mensuelle de ton patron pour les tickets restaurant et si le solde est négatif, tu peux lui réclamer.

Hors ligne teetie

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier Diplomé d'Etat
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #87 le: 06 octobre 2010, 20:20:21 »
salut,
je pense que ce salaire dépend des heures de modulations et aussi de tes jours d'absences.
ca m'est arrivée une fois d'etre absent et mon patron a considéré que ce n'était pas justifié (jour où je passais mon taxi), et il m'a décompté 7 ou 8 heures de boulot, et bien j'ai vu la différences sur la paye à la fin du mois.
perso, je pense que c'est ca qui t'as mis dedans.
voilà, si ca peut t'aider.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6763
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #88 le: 26 novembre 2010, 11:27:33 »
Les congés payés : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/conges-et-absences-du-salarie,114/les-conges-payes,1035.html

Synthèse  + -http://www.ambulancier-lorrain.com/articles.php?lng=fr&pg=98

Tout salarié a droit à des congés payés, dès lors qu’il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à un minimum de 10 jours de travail effectif .Chaque mois de travail ouvre droit à un congé de 2,5 jours ouvrables. C’est l’employeur qui organise, selon certaines règles, les départs en congés.

Pendant les congés :
    * l’employeur verse au salarié une indemnité de congés payés,
    * si le salarié tombe malade, la durée des congés n’est pas en principe prolongée,
    * s’il y a un jour férié habituellement chômé, la durée des congés est prolongée d’une journée.

A savoir
Pendant ses congés payés, le salarié n’a pas le droit de travailler pour le compte d’un autre employeur ni d’avoir une quelconque activité rémunérée.

Ces qui suivent sont extraites du site -http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/droits-salaries/dates-de-conges-payes-et-fractionnement

Le régime légal correspond aux avantages minimaux accordés aux salariés, en l'absence de conventions ou d'accords collectifs, généralement plus favorables.
Comme son nom l'indique, le régime légal des congés payés est celui qui est défini par la loi. Mais dans de nombreuses entreprises, les salariés peuvent bénéficier de dispositions plus favorables, issues de la convention collective, d'un accord collectif, voire des usages.
* Rien n'empêche non plus un employeur d'accorder des avantages spécifiques sur ce plan à son personnel. Le régime légal correspond en fait aux avantages minimaux accordés aux salariés d'une entreprise.

Une obligation légale :
L'employeur ne peut priver le salarié de congés payés. Et celui-ci est théoriquement obligé de les prendre.
Rien n'empêche légalement le salarié de continuer à travailler au sein de l'entreprise. Mais il percevra alors sa rémunération normale, sans aucune indemnité supplémentaire en compensation. Conséquence : les jours de congé ainsi utilisés ne peuvent pas être reportés sur l'année suivante et sont donc irrémédiablement perdus..
.En revanche, le travail rémunéré chez un autre employeur pendant sa période de congés est strictement interdit : il constitue même un motif réel et sérieux de licenciement.
La durée des congés

La durée du congé est fixée à 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectué au cours de la période de référence. Si l'on ne peut pas décompter le temps de travail en mois entier, on compte par période de 4 semaines ou de 24 jours.
. M. Martin est embauché le 1er janvier. Il pourra prendre 12,5 jours ouvrables de congé, en fait 13 jours puisque la durée est arrondie à l'unité supérieure.

La période de référence pour le calcul des congés va du 1er juin précédent au 31 mai de l'année en cours.

Le salarié doit justifier d'au moins dix jours de travail effectif, continu ou discontinu, dans l'entreprise pour bénéficier de congés payés.
. Aucun congé n'est dû pour une durée inférieure, sauf pour les titulaires d'un contrat à durée déterminée, les travailleurs temporaires et les bénéficiaires du chèque-service.

A l'exception des jours fériés chômés, les périodes d'absence ne sont pas comptabilisées dans le temps de travail ouvrant droit aux congés payés, même s'il s'agit d'absences pour maladie, chômage partiel ou grève. En revanche, sont comptabilisés : le temps de formation, tous les congés payés (y compris ceux pour événement familial), les absences pour maladie professionnelle ou accident du travail, les repos compensateurs, le congé-maternité.
. Les congés maladie de courte durée (moins de quatre semaines) ne sont pas comptabilisés dans le temps de travail mais ne changent rien au résultat final puisqu'on décompte alors par période de 4 semaines. Exemple : un salarié absent 4 semaines a droit à 30 jours comme un salarié qui n'a jamais été malade. Au-delà d'un mois, les congés maladie impactent la durée des congés payés, mais de nombreuses conventions collectives prévoient des dispositions plus favorables.

Les absences pour maladie :
Si un salarié est malade pendant son congé, il n'a droit à aucun jour supplémentaire. La même règle est appliquée en cas de congé-maternité pendant cette période.

En revanche, les jours de maladie intervenant pendant les congés ne seront pas comptabilisés dans le temps de travail.
. M. Martin bénéficie de 15 jours d'arrêt-maladie avant de reprendre son travail. Il « perdra » 15 jours de travail effectif pour le calcul de ses futurs congés.

Quand le salarié tombe malade avant son premier jour de congé, il aura droit aux jours de congé qu'il n'a pas pu prendre du fait de sa maladie s'il reprend son travail avant la fin légale de la période de congés payés, c'est-à-dire le 31 octobre, Et l'employeur peut même lui imposer de les prendre avant le 31 octobre.
. Exemple : M. Martin tombe malade le vendredi 27 juin, avec un arrêt de travail de sept jours. Son congé de trois semaines débute le lundi 30 juin. A son retour, le lundi 21 juillet, il aura droit encore à sept jours de congé supplémentaire.
. Si le salarié reprend le travail après le 31 octobre, la durée de maladie est « perdue » pour lui. Il n'aura droit à aucun jour supplémentaire.


Le décompte des congés :
Le décompte des congés se calcule en « jours ouvrables » et inclut donc le samedi. Mais le premier jour de congé ne compte pas si le salarié ne travaille pas dans l'entreprise ce jour-là.
. M. Martin part en congé le vendredi soir pour revenir le mercredi de la semaine suivante. Le premier samedi ne compte pas. Il prend donc deux jours officiels de congé pour quatre jours de repos. M. Dupont part le jeudi soir pour revenir le mardi de la semaine suivante. le premier samedi compte. Il prend donc trois jours officiels de congé pour quatre jours de repos.

Les jours fériés chômés ne comptent pas dans la durée des congés. Mais les journées de « ponts » sont comptabilisées, même si l'entreprise est fermée ces jours-là. Tout comme les jours fériés pendant lesquels l'établissement est ouvert.

Les dates de congés :
La période de congé est fixée par la convention collective ou par l'employeur et comprend obligatoirement la période comprise entre le 1er mai et le 31 octobre.

L'ordre et les dates des départs sont fixés par l'employeur, après consultation des représentants du personnel. L'employeur doit tenir compte des contraintes familiales des salariés. Les conjoints au sein d'une même entreprise ont droit, par exemple, à des congés simultanés.
. Il en est de même des concubins ayant signé un pacte civil de solidarité.

Une prise de congé sans l'accord de l'employeur peut être un motif réel et sérieux de licenciement. Tout comme le départ prématuré ou le retour tardif.

Les dates de congés doivent être communiquées aux salariés, au moins un mois avant leur départ et ne peuvent plus être modifiées, passé ce délai.

La durée du congé des salariés à temps partiel est calculée selon les mêmes modalités que pour les salariés à temps plein. Le nombre d'heures travaillées par jour n'intervient donc pas.
. M. Martin, qui travaille trois heures par jour, aura droit à trente jours de congé s'il totalise douze mois de travail effectif dans l'entreprise.

Le fractionnement des congés :
Un salarié ne peut pas prendre plus de 24 jours ouvrables consécutifs de congé. La « cinquième semaine » est donc obligatoirement prise séparément.

Le fractionnement des congés, qui exige l'accord écrit du salarié, obéit à des règles complexes.
- Si la durée du congé ne dépasse pas douze jours, ce congé ne peut être fractionné.
- Le salarié doit prendre au moins douze jours de congé continu entre le 1er mai et le 31 octobre.

Les congés pris en dehors de cette période, à l'exception de la cinquième semaine, donnent droit à des jours supplémentaires :
- deux jours supplémentaires si le congé hors période dépasse six jours,
- un jour supplémentaire s'il est compris entre trois et cinq jours.
Ces jours supplémentaires sont dûs, que le fractionnement soit à l'initiative du salarié ou de l'employeur.
. Exemple sur la base de trente jours au total. M. Martin prend quatre semaines en juillet et une semaine en février. Il n'a droit à aucun jour. M. Dupont prend trois semaines en juillet et deux semaines en février. Il a droit à deux jours de congé supplémentaires. M. Durand prend vingt jours en juillet, cinq jours en février, cinq jours en avril. Sur les dix jours pris hors période, seuls quatre jours sont comptabilisés puisque les six jours de la cinquième semaine ne donnent pas droit à des jours supplémentaires. M. Durand a droit à un jour supplémentaire.
. Dans la pratique, le salarié qui demande un fractionnement pour convenances personnelles abandonne souvent ces jours supplémentaires.

Hors ligne melface

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 110
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Salaires CCA/DEA & AA ? Comprendre sa feuille de paye.
« Réponse #89 le: 03 janvier 2011, 20:06:52 »
Je voulais  savoir a quoi peux prétendre comme salaire un DEA ???