Sondage

Quelles mesures prenez vous ?

Je fonce on verra bien !
Je stop le véhicule, lui saute dessus et lui colle des entraves
Je stop le véhicule, sort (mon collègue avec) et appel la police
Je lui colle des entraves et passe un bilan au Centre 15
Je m'arrête, je sors et attend qu'il se calme tout seul
Autres : ...

Auteur Sujet: Contention or not contention ?  (Lu 72296 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #15 le: 25 juillet 2008, 18:27:04 »
alors jiaire qui c'est le plus rapproche de la réponse ?????????????????

relis mon message d'hier à 09h49... et tu verras !

Hors ligne chyko85

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #16 le: 26 juillet 2008, 11:05:13 »
oui alors attends mon jlaire.
j'ai étudié ces articles du code pénla pendant mes érances sur les bancs de la fac ( mes jeans  et mon foie s'en souviennent encore lol )
sur le 122-7 du CP : encore faut t'il montrer que l personne est dangereuse pour elle-même et autrui, or tant qu'il n'a rien cassé ou rien frappé, on ne peut rien faire, il faut un acte, on ne peut pas mettre les contentions par mesure de prévention. ( principe de présomption d'inoscence)

pour le 233- : encore faut'il que soit reconnu comme une obligation de sécurité ou de prudence, le fait de mettre des contentions par prévention.
d'apres mes cours, donc le fait de mettre des contentions par prévention sans avis médical est une faute, ainsi que de ne pas prévenir le centre 15.
( je me lance dans cette recherche plus sérieusement : je vais interroger mes anciens profs de droit pénal, ainsi que la banque de données jurisprudentielle pour etre fixé sur des cas déja vus et jugé, je sais pas si je vais en trouver mais ca va me rappeler mes "années fac" mdr

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #17 le: 26 juillet 2008, 13:05:31 »
Je pense que tu aurais du être plus attentif MON chyko85 en cours plutôt que de jouer du foie...

oui alors attends mon jlaire.
j'ai étudié ces articles du code pénla pendant mes érances sur les bancs de la fac ( mes jeans  et mon foie s'en souviennent encore lol )
sur le 122-7 du CP : encore faut t'il montrer que l personne est dangereuse pour elle-même et autrui, or tant qu'il n'a rien cassé ou rien frappé, on ne peut rien faire, il faut un acte, on ne peut pas mettre les contentions par mesure de prévention. ( principe de présomption d'inoscence)
Montrer que la personne est dangereuse ... si tu relis le tout premier message de ce fil, la demonstration est toute faite...

pour le 233- : encore faut'il que soit reconnu comme une obligation de sécurité ou de prudence, le fait de mettre des contentions par prévention.
d'apres mes cours, donc le fait de mettre des contentions par prévention sans avis médical est une faute, ainsi que de ne pas prévenir le centre 15.
( je me lance dans cette recherche plus sérieusement : je vais interroger mes anciens profs de droit pénal, ainsi que la banque de données jurisprudentielle pour etre fixé sur des cas déja vus et jugé, je sais pas si je vais en trouver mais ca va me rappeler mes "années fac" mdr
Faire reconnaitre comme obligation de prudence ou de sécurité le fait de mettre des contentions à un agité, n'importe quel gars qui a ne serait-ce qu'une licence en droit, le fait. N'importe quel tribunal le validera. C'est d'une logique.

Pour te conclure, je n'ai jamais parlé de contention par prévention, encore une fois, relis le tout premier message de ce topic, je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas prévenir le centre 15. Alors si tu veux faire une recherche plus "sérieuse", soit, mais n'occulte pas les données du problème.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #18 le: 26 juillet 2008, 22:25:22 »
Pour ma part,et pour avoir vu plusieurs "petage de cable" de patients psy,je continue à dire qu'a deux il sera tres difficile de contenir le sus-cité patient psy (ou alors,faut etre expert en aikido!  ;D ).

Les draps decoupés (deja testé  ;D )  ou l'elasto,ca ira avec quelqu'un encore un peu sedaté,pas bien costaud et pas completement dechainé. Au-delà,ca va faire short!  ::)


Hors ligne caline

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 225
  • Sexe: Femme
  • ambulancière, chauffeur de taxi
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #19 le: 27 juillet 2008, 20:33:58 »
Dans ce cas, il faut d'abord proteger : te protéger et protéger la victime, dont tu es responsable pendant le transport malgré tout....
Essayer de jouer un peu de psychologie, afin de tenter de le calmer (maintenant je ne sais pas son degré d'aggréssivité)...Discrètement, sans énerver au plus le patient, dire à mon collègue de faire un bilan au samu bien entendu, et attendre les instructions....
Et au final, l'immobilisation : par tout moyen à notre disposition, faire en sorte d'attacher le patient avec tout ce qui vous tombe sous la main : draps, alèses etc......
Voilà ce que moi je ferais jiaire, en préservant bien sur mon véhicule !!!  ;D

31051976

  • Invité
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #20 le: 27 juillet 2008, 20:42:48 »
 :ange:J'ai déjà été confrontée à des personnes qui s"énervent: ma réaction ,je le regarde droit dans lesyeux(les miens sont marrons!), et je lui fait comprendre par le calme de cet instant qu'il n'y a pas raison de s'énerver.Et avec ma douce voix je lui sussure:calmez vous monsieur ,pourquoi vous enervez vous.Vous n'avez rien à craindre.Et je pose ma main sur son épaule ,calmement,je lui suggère de s'asseoir,avec le plus beau sourire que je peux faire. ;D

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #21 le: 27 juillet 2008, 20:55:24 »
Euh suis pas sur que ca marche sur un bipolaire psychotique en état de mal...

31051976

  • Invité
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #22 le: 27 juillet 2008, 21:09:07 »
Euh suis pas sur que ca marche sur un bipolaire psychotique en état de mal...
Ca ja sais pas mais le coupdes yeux je peux t'assurer que ça marche!et un bipolaire,il change de comportement soudainement alors pourquoi ne rechangerait-il pas encore.Je peux t'assurer que si tu est calme,et que tu fait comme j'ai dit,ça Marche.ET je te parle par expérience.

Hors ligne marine

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 56
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #23 le: 27 juillet 2008, 22:59:42 »

Citation de: Article 122-7 du Code Pénal
N'est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s'il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace

Si vous n'avez pas pris les mesures qu'ils s'imposaient (contention), malgré l'état du patient, on pourra vous reprocher : la non assistance à personne en danger ou une atteinte à l'intégrité physique par manquement à l'obligation de prudence :
Citation de: Article 223-1 du Code Pénal
Le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.


Petites précisions : la non assistance à personne en danger peut vous être reprochée si vous n'avez contacté personne pour vous aider et calmer la personne (police ou gendarmerie par exemple) et se heurte à la limite de votre propre sécurité. A savoir que si le fait d'essayer de mettre des contentions vous met en danger personnellement on ne peut pas vous la reprocher. Exemple extrême je vous l'accorde : 1 femme de 1,50m et son collègue de 1,75m face à un colosse de 1,98m...pas nécessairement de non assistance à personne en danger ! C'est l'exemple type de la personne qui ne sait pas nager et ne se jette pas à l'eau pour essayer de sauver quelqu'un qui se noie. La NAPD ne lui sera reprochée que si elle s'abstient d'appeler les secours.

 
L'article 122-7 du code pénal c'est le cas d'une personne qui forcerait une porte et entrerait chez son voisin parce qu'un début d'incendie est en cours. Par contre s'il s'agit d'une inondation (robinet resté ouvert) il n'en a théoriquement pas le droit (la menace est plus lointaine dans le temps qu'un incendie !) donc disproportion entre menace et action entreprise ! Et responsabilité pénale de l'auteur de l'intrusion.

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #24 le: 01 août 2008, 17:59:07 »
Je n'ai jamais eu cette situation en cas réelle dans un véhicule.

Mais je pense que suivant l'excitation, j'appelle le doc, je lui fait un topo de la situation et lui propose des psychotique et autres calment que se soit IV, IM ou s/c.

Si le doc ne veut pas, je demande à mon collège d'arrêter le véhicule (qui aura par avant averti la central de la manoevre), et à deux d'essayer de l'attacher.

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #25 le: 01 août 2008, 18:51:48 »
C'est bien tout ca, mais dis moi Axel, c'est la France ici... ce cher pays où il fait bon vivre (même à Bergues !) et où les ambulances privées n'ont pas de psychotiques et autres calmants que se soit IV, IM ou sous cut.  :france:

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #26 le: 01 août 2008, 18:58:42 »
C'est juste, ce n'est absolument pas le même système que chez nous

31051976

  • Invité
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #27 le: 01 août 2008, 19:01:48 »
C'est bien tout ca, mais dis moi Axel, c'est la France ici... ce cher pays où il fait bon vivre (même à Bergues !) et où les ambulances privées n'ont pas de psychotiques et autres calmants que se soit IV, IM ou sous cut.  :france:



Tu est sûr?  ??? >:D >:D

Hors ligne nico87110

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 89
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier (Ambulance Privée)
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #28 le: 02 août 2008, 11:43:52 »
Pour ma part, j'arrête de suite le véhicule et avec mon collégue on lui met les entraves, car un mec comme sa dans une Ambulance et trés dangereux pour les Ambulanciers donc il veut le maitriser rapidement. Puis une foi l'opération effectuer je passe un bilan au centre 15

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Contention or not contention ?
« Réponse #29 le: 02 août 2008, 16:28:35 »
Nico, d'un point de vu juridique, tu ne devrai pas en premier lieu avertir le centre 15, arrêter l'ambulance puis leur refaire un bilan?

Je veux dire que si tu leur dit que tu t'arrêtes tu es couvert en cas de problème qui pourrait survenir pendant que vous essayer de le calmer