Messages récents

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10
1
Gendarmerie Nationale / « Plan 10 000 jeunes »
« Dernier message par Jeano 11 le 27 février 2021, 14:20:58 »
« Plan 10 000 jeunes » : de nombreuses opportunités à saisir en gendarmerie.
Dévoilé le 23 février 2021, le « Plan 10 000 jeunes » du ministère de l’Intérieur consiste à proposer des stages et des contrats d’apprentissage aux jeunes se trouvant en difficulté, d’autant plus dans le cadre de la crise sanitaire. Une dynamique applicable à tous les métiers du ministère, et dans laquelle la gendarmerie s’inscrit pleinement, à travers différentes offres adaptées à l’âge et aux aspirations de chacun.

Face à la crise sanitaire et économique qui touche de plein fouet la jeunesse, mais aussi aux tensions qui peuvent parfois exister entre elle et les forces de l’ordre, le ministère de l’Intérieur a souhaité réagir.

Après avoir dévoilé quelques pistes durant le Beauvau de la sécurité, Gérald Darmanin a finalement lancé, ce mardi 23 février, le « Plan 10 000 jeunes ». Des offres de stage et de contrat d’apprentissage dans les différents services du ministère (police et gendarmerie nationales, préfectures, unités de la sécurité civile, etc.) sont ainsi à pourvoir sur le site 10000jeunes-interieur.fr.

S’inscrivant aussi dans le cadre de la politique d’égalité des chances, ce plan s’adresse en priorité aux jeunes confrontés à des difficultés, notamment dans les quartiers de reconquête républicaine.

Une démarche qui n’est pas nouvelle pour la gendarmerie nationale, qui proposait déjà différents dispositifs d’accompagnement et d’insertion dans le monde du travail, mais qui devrait lui permettre d’offrir davantage de places à tous les jeunes entre 16 et 26 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap dans le cadre des services civiques).
Un large éventail d’offres pour tous les jeunes

Le large spectre de métiers couvert par le ministère de l’Intérieur devrait permettre à chacun d’y trouver un intérêt, voire même une vocation !
Concernant les moins de 18 ans, le ministère prévoit 1 800 stages de troisième d’une durée d’une semaine, pour les collégiens, à effectuer notamment dans les groupements de gendarmerie départementale, et 1 200 places pour intégrer les cadets de la gendarmerie.
Ce dispositif s’inscrit, depuis 2019, dans le cadre du Service national universel (SNU). Après un séjour de cohésion, permettant aux jeunes de se rassembler autour des valeurs liées à la citoyenneté et de découvrir les différents métiers du ministère, ils sont invités, dans un deuxième temps, à participer à une mission d’intérêt général, comme des patrouilles de prévention.

S’agissant des majeurs, 1 500 contrats d’apprentissage, d’une durée de six mois à trois ans, sont à pourvoir. L’offre est très variée, puisque la gendarmerie accueille, par exemple, des jeunes dans les cuisines de ses cercles mixtes, dans la partie mécanique de ses ateliers auto, ou encore dans l’entretien de ses espaces verts.

Concernant les étudiants en BTS, DUT, licence ou master, 4 000 stages de six mois maximum sont proposés par le ministère, dans des domaines très variés (droit, économie, communication, etc...).
Enfin, 1 500 missions de service civique sont également listées, pour une période de six mois à un an. L’occasion pour les jeunes de s’engager dans des causes qui leur tiennent à cœur, comme la lutte contre les violences intra-familiales ou la prévention en matière de sécurité routière.

Pour postuler dans le cadre de l’une de ces offres, rien de plus simple : une fois connecté au site, il suffit d’indiquer son département, pour consulter les offres au niveau local et candidater. La gendarmerie vous attend nombreux !
L'info en continu

 Source https://www.gendinfo.fr/actualites/2021/plan-10-000-jeunes-de-nombreuses-opportunites-a-saisir-en-gendarmerie/
2
Gendarmerie Nationale / Re : La Gendarmerie c'est quoi ?
« Dernier message par Jeano 11 le 22 février 2021, 17:55:31 »
« On entre dans la gendarmerie comme on entre dans les ordres » nous confiait un gendarme il y a quelques années, désireux sans doute de mettre l’accent sur la dimension « vocationnelle » du métier et de l’exercice de l’activité de gendarme.

La gendarmerie, institution régalienne que les français connaissent finalement peu  rencontre aujourd’hui des difficultés de recrutement.
Elle se trouve dans une situation paradoxale dans la mesure où elle offre un nombre d’emplois en hausse ces deux dernières années et qu’elle peine à trouver des candidats « recevables » selon ses critères qui sont de deux ordres.
Les premiers sont objectifs (jouir de ses droits civiques et être de bonne « moralité », avoir 17 ans révolus et moins de 26 ans à la date de dépôt de la candidature, être reconnu apte physiquement par un médecin servant dans la gendarmerie, réussir les épreuves de sélection et suivre la formation en école avant l’affectation) ;
Les seconds critères sont plus subjectifs (principalement la « militarité » : capacité à s’adapter au cadre militaire et conformité avec les valeurs de disponibilité, de service,...).

Cette situation paradoxale du recrutement soulève une double question.
La première est le positionnement des emplois offerts par les institutions de sécurité (armées, justice, pompiers, police, gendarmerie) sur le marché du travail.
La seconde question est celle du modèle républicain d’ascension sociale par les institutions de l’État.
Nous verrons ainsi que les postes de gendarmes adjoints volontaires (GAV) sont davantage brigués par des individus issus de la catégorie sociale des ouvriers / employés. En outre, la gendarmerie cherche à séduire de nouveaux candidats en leur réservant des places dans le concours de recrutement des sous-officiers....
3
Associations de secourisme / Notre site web
« Dernier message par ADRASEC des ARDENNES le 09 janvier 2021, 20:17:47 »
Un site dédié à la SECURITE CIVILE, mais pas que...
Bonjour à tous,
En cette nouvelle année, nous vous invitons à visitez les pages de notre site web www.adrasec08.fr et à nous faire part de vos éventuelles remarques et suggestions (via notre formulaire de contact disponible en ligne).

Exhaustifs, il présente les missions des ADRASEC, nos spécificités et développe les grandes thématiques qui y sont liées en l'occurrence : Les Radiocommunications, la sécurité civile et l'aéronautique, dont la partie S.A.R (Recherches & Sauvetage).

Enrichi de nombreux liens, médias ou documents à télécharger, il devrait pouvoir répondre aux attentes des plus curieux  ;)

En 2020, c'est 11 828 visiteurs qui ont parcouru nos pages, un record à battre pour 2021 !

Vous pouvez également suivre notre actu :
- Facebook https://www.facebook.com/adrasec08
- Twitter https://twitter.com/ADRASEC08
- Youtube https://www.youtube.com/channel/UCYCzKkuX07OFwo2abAMQ5Iw

En vous souhaitant bonne navigation et en restant à votre disposition.
Meilleurs vœux pour 2021

Bien cordialement,
4
Sécurité Civile & Démineur / Site web dédié à la sécurité civile
« Dernier message par ADRASEC des ARDENNES le 09 janvier 2021, 20:16:30 »
Un site dédié à la SECURITE CIVILE, mais pas que...
Bonjour à tous,
En cette nouvelle année, nous vous invitons à visitez les pages de notre site web www.adrasec08.fr et à nous faire part de vos éventuelles remarques et suggestions (via notre formulaire de contact disponible en ligne).

Exhaustifs, il présente les missions des ADRASEC, nos spécificités et développe les grandes thématiques qui y sont liées en l'occurrence : Les Radiocommunications, la sécurité civile et l'aéronautique, dont la partie S.A.R (Recherches & Sauvetage).

Enrichi de nombreux liens, médias ou documents à télécharger, il devrait pouvoir répondre aux attentes des plus curieux  ;)

En 2020, c'est 11 828 visiteurs qui ont parcouru nos pages, un record à battre pour 2021 !

Vous pouvez également suivre notre actu :
- Facebook https://www.facebook.com/adrasec08
- Twitter https://twitter.com/ADRASEC08
- Youtube https://www.youtube.com/channel/UCYCzKkuX07OFwo2abAMQ5Iw

En vous souhaitant bonne navigation et en restant à votre disposition.
Meilleurs vœux pour 2021

Bien cordialement,
5
Un site dédié à la SECURITE CIVILE, mais pas que...
Bonjour à tous,
En cette nouvelle année, nous vous invitons à visitez les pages de notre site web www.adrasec08.fr et à nous faire part de vos éventuelles remarques et suggestions (via notre formulaire de contact disponible en ligne).

Exhaustifs, il présente les missions des ADRASEC, nos spécificités et développe les grandes thématiques qui y sont liées en l'occurrence : Les Radiocommunications, la sécurité civile et l'aéronautique, dont la partie S.A.R (Recherches & Sauvetage).

Enrichi de nombreux liens, médias ou documents à télécharger, il devrait pouvoir répondre aux attentes des plus curieux  ;)

En 2020, c'est 11 828 visiteurs qui ont parcouru nos pages, un record à battre pour 2021 !

Vous pouvez également suivre notre actu :
- Facebook https://www.facebook.com/adrasec08
- Twitter https://twitter.com/ADRASEC08
- Youtube https://www.youtube.com/channel/UCYCzKkuX07OFwo2abAMQ5Iw

En vous souhaitant bonne navigation et en restant à votre disposition.
Meilleurs vœux pour 2021

Bien cordialement,
6
Gendarmerie Nationale / Re : Comment devenir gendarme ? Inscription en ligne ...
« Dernier message par Jeano 11 le 19 décembre 2020, 18:27:43 »
[RECRUTEMENT 2021] ⚠️ Le concours pour devenir sous-officier évolue pour valoriser les connaissances numériques
Pour la première fois, lors de la phase d’admission au concours SOG, une épreuve d’évaluation permettra de mesurer les compétences numériques des candidats.
Un questionnaire à réaliser en 30 minutes... Pas de panique, il est non éliminatoire. 😅

L'épreuve d’évaluation numérique  (durée : 30 minutes ; coefficient 1) est définie dans l'arrêté du 27 avril  2011 modifié fixant les programmes, les conditions   d'organisation et de déroulement ainsi que les coefficients attribués aux différentes épreuves des concours prévus à l'article 13-1 du décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps dessous-officiers de gendarmerie. Elle concerne aussi bien les  candidats admissibles du concours externe (SOG1) et que ceux du concours interne (SOG2).
Annexes I et II de l’arrêté du 27 avril 2011modifié par l'arrêté du 25 février 2020 (art.5) : « Cette épreuve consiste en un questionnaire à choix multiples visant à évaluer les connaissances et à mesurer les compétences numériques du candidat.
Il est attendu des candidats qu’ils détiennent les fondamentaux de la culture WEB, de l’environnement numérique, de la protection et de la sécurité informatique».
Article 23 de l'arrêté du 27 avril 2011 modifié par l'arrêté du 25 février 2020 (art.3) :
«Pour les trois concours, est éliminé tout candidat ayant obtenu une note inférieure à 6 sur 20 à l'une des épreuves, à l'exception de l'épreuve d'évaluation numérique qui ne revêt aucun caractère éliminatoire».
Le but visé est de valoriser les connaissances numériques détenues par les candidats SOG en instaurant une épreuve dématérialisée lors de la phase d’admission.
Il s’agit ainsi de proposer aux candidats  une  épreuve  de  type  QCM  dématérialisée   permettant de mesurer leur appétence numérique. 
 
Quand : au moment de la phase admission (concours interne et externe);
Qui : tous les candidats admissibles aux concours SOG1 et SOG2;   
Où : dans les CSC et CRCS1; 
Quoi : QCM de 20 questions;
Comment : passation en format dématérialisé;
Durée : 30 minutes ;
Coefficient :1, épreuve obligatoire, pas de note éliminatoire.

Des exemples de questions numériques pour vous préparer !

Q1. A quoi sert un «cookie» ?
a) Il permet de collecter et conserver les données de session des internautes   
b) Il permet d'évaluer le trafic d'un site web au cours d'un mois   
c) Il permet de conserver les commentaires des internautes

Q2. Qu’est-ce que le «cloud» ?   
a) Une plateforme de rencontres en ligne
b) Une activité des moteurs de recherche   
c) Un espace de stockage en ligne   
d) Une réglementation de protection des données

Q3. Qu'est-ce qu'un fichier «.png» ?   
a) Un format de fichiers vidéos
b) Un format de fichiers d'images   
c) Un format de fichiers sons     
d) Un fichier sécurisé

Q4. Que signifie le sigle "www"  ?   
a) War Wide Wanadoo
b) World Wide Web   
c) World Wild White

Q5. Parmi ces entreprises, laquelle fait partie des GAFAM ?
a) Amazon   
b) General Electrics   
c) Twitter

Q6. Que sont Firefox, Internet Explorer, Safari, Opera ?   
a) Des moteurs de recherche
b) Des navigateurs web   
c) Des systèmes d'exploitation   
d) Des réseaux sociaux

Q7. Quel est le nom du plus petit élément graphique d'une image visualisée à l'écran d'un ordinateur ?   
a) Le point
b) Le pixel   
c) Le pitch

Q8. Qu’est ce que «Twitter» ?
a) Un réseau social   
b) Un moteur de recherche   
c) Un site de jeux en ligne   
d) Un système d’exploitation

Q9. Qu’est-ce que «Ubuntu» ?
a) Un système d’exploitation basé sur Linux   
b) Un langage informatique   
c) Un explorateur internet   
d) Une marque de smartphone

Q10. Qu’est-ce que le «Wifi» ?   
a) Une norme pour le son numérique haute-définition   
b) Un réseau câblé   
c) Un réseau sans fil   
d) Un réseau social


Plus d'informations sur https://www.lagendarmerierecrute.fr/documentation/recrutement-sous-officiers/carriere-operationnelle/informations-concours/sog-epreuve-d-evaluation-numerique?fbclid=IwAR0tejTWiXfb_OPYEM3Ml0qtePvUdR4K43EGZerAO1AOeIe89OVYuBqtE9w
7
Matériels & Uniformes / Les tensiomètres électroniques.. de bras ou de poignet.
« Dernier message par michel87 le 18 décembre 2020, 19:11:17 »
Bonjour ;D ,

Souffrant d'hypertension artérielle, mon médecin m'a conseillé d'acheter un tensiomètre pour surveiller ma tension à domicile de temps en temps.
Je commence a regarder tranquillement ce que je peux acheter. Merci pour ce post j'ai beaucoup aimé les video pour bien comprendre la prise de tension.
Au passage j'ai trouvé quelques information utile aussi sur ce site par exemple. https://quel-tensiometre.fr
Je cherche un appareil simple pour prendre ma mesure, je ne veux pas d'un appareil connecté.
Je pense prendre le Hartmann tensoval Duo control, il me semble simple, pas trop cher et surtout précis!!!

Je vous tiens au courant si je l'achète et surtout pour vous donner un retour
Si un ancien comme moi arrive à prendre me tension sans difficulté c'est que c'est bon  8)
 
Merci à vous
Tom


Merci pour le site ça m'a bien aidé dans la recherche de mon tensiometre.
J'ai aussi trouvé aussi ce site https://avis-tensiometre.fr/


8
Gendarmerie Nationale / Re : C'est Quoi un Gendarme départemental ?
« Dernier message par Jeano 11 le 01 décembre 2020, 11:41:53 »
Comment rentrer dans la Gendarmerie ?

Pour devenir gendarme, il existe 4 solutions :
. réussir les épreuves de sélection de Gendarme Adjoint Volontaire GAV (aucun diplôme nécessaire),
. réussir le concours de sous-officier de gendarmerie (niveau BAC ou équivalent),
. réussir le concours d’officier de gendarmerie (niveau BAC+5 ou équivalent),
. s’engager en tant que volontaire, réserviste (aucun diplôme nécessaire).

La grande majorité des gendarmes sont rentrés dans la gendarmerie en réussissant les épreuves de GAV ou le concours de sous-officier, en fonction de leur niveau d’études.

Mais pour réussir votre projet professionnel dans la gendarmerie, une excellente préparation physique et intellectuelle est indispensable, car il y a une très grande concurrence entre tous les candidats et les places sont limitées.

Vous pouvez préparer les tests et le concours tout seul en achetant des livres. Mais pour augmenter vos chances de réussite, la meilleure solution est de vous inscrire à une formation préparatoire.

Les Cours Servais proposent des formations vous préparant aux épreuves de sélection de gendarme adjoint volontaire et au concours de sous-officier. C’est une formation en ligne  que vous pouvez suivre de n’importe quel endroit, quand vous le souhaitez, à votre rythme. Idéal si vous habitez une petite ville, si vous travaillez en parallèle, si vous voulez vous reconvertir ou si vous avez du mal à étudier tout seul sans cadre.

C’est une formation de qualité, 90% des élèves sont satisfaits de leur préparation.
9
Gendarmerie Nationale / Les Métiers de la Gendarmerie
« Dernier message par Jeano 11 le 01 décembre 2020, 11:39:49 »
La gendarmerie nationale remplit deux grandes missions de sécurité publique et de police judiciaire.
Plus de 400 missions sont dévolues à la gendarmerie. Pour les mener à bien, l’institution est divisée en plusieurs unités.
Elle est surtout présente en zones rurales et périurbaines ; ( la Police nationale et municipale exerçant en zone urbaine ) ; afin de lutter contre les différentes formes de délinquance, veiller à la sécurité des biens et des personnes, porter secours et assistance aux personnes en danger, et prendre part au renseignement.

Le gendarme ( homme du rang, sous-officier et officier) est un homme de terrain au service des citoyens. Opérationnel, il assure la protection des personnes et des biens, à la campagne ou à la ville, de jour comme de nuit, en France métropolitaine et outre mer. Il fait respecter l’ordre public. Il est généralement en uniforme et porte une arme.

Le gendarme (homme du rang et sous-officier) est un militaire professionnel de la sécurité. Au service du public, il vit en caserne et sert dans des unités variées, sur le territoire national comme à l'étranger. En sortie d'école, il choisit son affectation en fonction de son classement à l'examen de fin d'étude, en fonction de ce choix occupera les fonctions de gendarme mobile, de gendarme départemental ou de garde républicain.

L'officier de gendarmerie est un cadre opérationnel de la sécurité. Il occupe des postes à responsabilité variés et enrichissants, en métropole, outre-mer comme à l'étranger dans différents domaines : sécurité publique, maintien de l'ordre, sécurité routière, police judiciaire.

La gendarmerie comporte de nombreux métiers spécialisés et très variés qui lui permettent de faire face aux crises soudaines. Elle peut alors coordonner différentes unités et solliciter des formations spécialisées, afin de déployer des moyens adaptés.
Si la grande majorité des gendarmes sont affectés dans l'opérationnel et le judiciaire les gendarmes peuvent également travailler dans les domaines administratifs, logistique et techniques (CSTAGN) secrétariat et comptabilité, ressources humaines, affaires immobilières, restauration collective, gestion logistique et financière, mécanique auto et engins blindés, armurerie et pyrotechnie.

Le classement a été fait par ordre alphabétique.

    Aspirant de Gendarmerie Issus du Volontariat (AGIV) :

Celui qui est affecté au sein d’un groupement de gendarmerie départementale prend part à la direction du centre opérationnel, s’occupe des tâches administratives, et forme les gendarmes adjoints volontaires. Il peut aussi seconder le commandant dans son travail quotidien, en s’occupant de la gestion des réservistes et des opérations de communication.

Quant à l’AGIV qui exerce dans une école de gendarmerie, d’un centre de formation spécialisée, d’un état-major, ou d’un organisme central, il aide au bon fonctionnement de leur institution et prend également part à la formation des GAV. Lire la fiche métier d’Aspirant de Gendarmerie.

    Cavalier de la Garde Républicaine :

Il fait partie du régiment de cavalerie de la garde républicaine. Ses trois missions consistent à veiller à la sécurité publique, à garantir l’honneur des instances gouvernementales et des plus hautes autorités de l’Etat, mais aussi à participer au rayonnement culturel de la France.

Dans le cadre de sa mission de surveillance et de service d’ordre, le cavalier effectue des patrouilles dans la capitale afin de protéger les citoyens et les touristes des malfaiteurs. Il encadre également des événements sportifs, culturels et politiques de grande ampleur, et assure la sécurité des palais nationaux. Lire la fiche métier de cavalier de la garde républicaine.

    Fantassin de la Garde Républicaine :

Il a pour mission de garantir la sécurité publique en intervenant en soutien de certaines unités territoriales, ou du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN). Il peut par exemple prendre part à des interpellations délicates, ou aux transferts de détenus jugés dangereux.

Le fantassin a également pour mission de garantir le protocole militaire en rendant les honneurs aux plus hautes autorités de l’Etat, ou lors d’escortes à pied sur les Champs Élysées. Il veille aussi à la sécurité des palais nationaux et participe au prestige international de la France grâce à son image. Lire la fiche métier de fantassin de la garde républicaine.

    Gendarme (sous-officier de gendarmerie) :

Il exerce des missions de police judiciaire, administrative, et militaire, à travers des opérations de dissuasion, de prévention, de protection et de projection. Un gendarme affecté en police judiciaire peut par exemple constater des crimes et des délits, collecter des preuves, et rechercher les malfaiteurs afin de les interpeller. Il peut s’agir d’affaires de vols, de trafics de drogues, ou encore de meurtres.

Certains gendarmes qui remplissent des missions de police administrative veillent à la sécurité publique en effectuant des missions de surveillance générale, de maintien de l’ordre, de secours, ou encore de sécurité routière. Lire la fiche métier de gendarme.

    Gendarme Adjoint Volontaire (GAV) :

Le GAV est un équipier des sous-officiers. Il existe deux sortes de gendarmes adjoints volontaires, le GAV Agents de Police Judiciaire Adjoints (GAV APJA), et le GAV en Emploi Particulier (GAV EP).

Le GAV APJA seconde les sous-officiers dans toutes leurs missions quotidiennes de surveillance, de lutte contre la délinquance, de secours, d’enquête et d’intervention.

Le GAV EP occupe quant à lui des postes variés liés à des domaines spécifiques tels que la maintenance, les transports, le secrétariat, ou encore l’électronique. Lire la fiche métier de gendarme adjoint volontaire.

    Gendarme de l’Air :

Membre de la Gendarmerie Nationale répondant aux ordres du chef d’état-major de l’armée de l’air, le gendarme de l’air a pour rôle d’assurer la sécurité au sein de la base aérienne dans laquelle il est affecté.

Il peut accomplir des tâches très diverses parmi lesquelles : enquêter sur les accidents d’aéronefs, effectuer des patrouilles, veiller au respect de la circulation routière, participer au renseignement, ou encore, contrôler les accès. Un gendarme de l’air peut exercer son métier en France métropolitaine, en outre-mer, et parfois même à l’étranger. Lire la fiche métier de gendarme de l’air.

    Gendarme de l’Armement :

Il est chargé des missions traditionnelles de la gendarmerie telles que la police judiciaire, administrative et militaire. Il est également amené à réaliser des opérations spécifiques de police intérieure, comme la protection d’installations prioritaires de défense qui dépendent de la Direction Générale de l’Armement (DGA).

Un gendarme de l’armement doit par exemple délivrer les autorisations d’accès aux zones sensibles, et empêcher les intrusions afin de protéger les informations classées secret défense. Il protège aussi les essais de matériel, ainsi que les grands événements industriels de défense. Lire la fiche métier de gendarme de l’armement.

    Gendarme à Cheval :

Il remplit les mêmes missions que les autres gendarmes, mais travaille à cheval pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Il lutte contre la délinquance en milieu urbain en effectuant des patrouilles de surveillance afin d’empêcher les vols et les agressions, il prend part aux missions de maintien de l’ordre lors de grands événements sportifs et culturels, ou encore aux opérations de protection de l’environnement.

    Gendarme Départemental :

Il peut être affecté en brigade territoriale ou urbaine. C’est un militaire polyvalent qui peut par exemple prendre part à des enquêtes judiciaires, veiller à la sécurité publique de son secteur, effectuer des missions de prévention ou encore relever les infractions à la sécurité routière.

Il est chargé de constater les crimes, les délits, et les accidents de la route. C’est un gendarme de terrain en contact direct avec les citoyens et leurs représentants. Il peut également être amené à réaliser des tâches de bureau et l’accueil du public. Lire la fiche métier de Gendarme Départemental.

    Gendarme des Équipes Rapides d’Intervention (ERI) :

Un gendarme en ERI fait partie d’un peloton motorisé. C’est un pilote de voitures rapides d’intervention. Sa principale mission consiste à lutter contre la délinquance et l’insécurité routière.

Il intervient sur les grands axes et intercepte par exemple les automobilistes qui roulent bien au-dessus des limites autorisées et mettent en danger la vie d’autrui. Il peut aussi prendre part à des escortes ou réaliser des transports rapides.

    Gendarme du GIGN :

Il fait partie d’une unité d’élite spécialisée dans la gestion de crises majeures. Il prend notamment part à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme, et à la protection des intérêts vitaux de la France. Il intervient sur le territoire national et à l’étranger.

Ses missions peuvent consister à libérer des otages, à négocier lors d’enlèvements, à évacuer des ressortissants français, à arrêter des criminels de guerre, ou encore à protéger de hautes personnalités politiques et publiques. Lire la fiche métier de gendarme du GIGN.

    Gendarme du Groupe d’Intervention Régional (GIR) :

Sa principale mission consiste à lutter contre la délinquance financière sous toutes ses formes, et à coordonner les actions des différentes administrations engagées dans cette même lutte.

Il cherche à démanteler les réseaux d’économie souterraine en enquêtant, en identifiant le patrimoine issu d’activités illégales, en procédant à sa saisie, et en interpellant les responsables. Cela concerne par exemple les affaires de fraudes et d’évasions fiscales, le travail illégal, le trafic d’armes, ou encore la production et la vente clandestine. Lire la fiche métier de gendarme du GIR.

    Gendarme de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) :

Il a pour mission d’analyser les prélèvements réalisés sur le terrain par des agents spécialisés, mais aussi de seconder les unités de terrain lors d’enquêtes difficiles.

Il prend également part à des missions de recherche dans le domaine des sciences forensiques (différentes méthodes d’analyse qui reposent sur les sciences : biologie, chimie, physique, informatique, neurosciences, statistiques, mathématique, imagerie)  afin de développer de nouvelles techniques d’investigation criminelle, mais aussi à la formation des Techniciens en Identification Criminelle (TIC). Lire la fiche métier de Gendarme de l’IRCGN.

    Gendarme Maître Chien :

Il remplit deux grandes missions. Tout d’abord le secours à la personne, notamment lors de disparitions inquiétantes. Le gendarme suit la piste de la personne disparue grâce à son chien. Il peut aussi prendre part à la recherche d’individus ensevelis lors d’avalanche, ou encore assurer la défense de personnes menacées.

La seconde mission du maître chien consiste à interpeller des malfaiteurs et à les neutraliser. Les chiens sont également dressés pour détecter la drogue, les armes, les munitions ou les engins explosifs. Lire la fiche métier de gendarme maître chien.

    Gendarme Maritime :

Il intervient en zone maritime pour mener des enquêtes subaquatiques (sous l’eau) dans le cadre de sa mission de police judiciaire. Il assure la sécurité des ports militaires, des bases navales et des grandes installations militaires, contrôle les bateaux et les passagers, prend part au renseignement maritime, et porte secours aux personnes en danger de noyade.

Il peut également participer à la protection de l’environnement en guettant les flagrants délits de pollution par certains navires, et en préservant les ressources de pêche. Il lutte aussi contre les trafics illégaux en mer. Lire la fiche métier de gendarme maritime.

    Gendarme Mobile :

Sa principale mission consiste à assurer la sécurité publique générale en maintenant et en rétablissant l’ordre. Il intervient aux côtés de la gendarmerie départementale. Il peut par exemple réaliser des services d’ordre lors de grands événements en effectuant des fouilles, des contrôles d’identité, et des patrouilles.

Il lui arrive également de se rendre dans les villes qui connaissent une forte affluence en période estivale, afin d’aider au maintien de l’ordre. Il peut aussi assurer les escortes de hautes personnalités, et veiller à la sécurité de lieux sensibles.

    Gendarme en (Haute) Montagne :

Il a deux grandes missions de secours et de police judiciaire. Lorsque des personnes se retrouvent en danger en milieu montagnard, il va les secourir. Il utilise pour cela du matériel technique de montagne comme des treuils, des bipodes, ou des brancards.

Il recherche les personnes disparues, blessées, et parfois décédées. Il mène aussi des enquêtes suite à des accidents de montagne. Il a une connaissance parfaite de la haute montagne et de ses dangers. Il intervient aussi bien sur les massifs que dans les rivières. Lire la fiche métier de gendarme en montagne.

    Gendarme à Moto :

Il a pour mission de surveiller le réseau routier et autoroutier, et de contrôler les usagers qui ne respectent pas le code de la route. Le motard de la gendarmerie a le pouvoir d’interpeller et de verbaliser les conducteurs, si nécessaire.

Lors de courses poursuites, il peut demander l’aide d’hélicoptères ou de voitures rapides d’intervention de la gendarmerie. Il lutte ainsi contre l’insécurité routière. Il intervient également en milieu scolaire afin de faire de la prévention et de la sensibilisation aux dangers de la route. Lire la fiche métier de gendarme à moto.

    Gendarme Motocycliste de la Garde Républicaine :

Il fait partie de la garde républicaine et ses missions consistent à assurer les escortes protocolaires et de sécurité du Président de la République. Il peut aussi être chargé de celles des hautes personnalités politiques étrangères en visite sur le territoire.

Le motocycliste de la garde républicaine peut aussi réaliser des escortes délicates comme le transfert de détenus ou l’encadrement de convois sensibles. Il sécurise également certains événements cyclistes qui ont lieu sur la voie publique, comme le Tour de France. Lire la fiche métier de motocycliste de la garde républicaine.

    Gendarme N’Tech :

Sa principale mission consiste à lutter contre la cybercriminalité. Il tente de collecter des preuves et des indices en analysant des supports numériques comme des disques durs, des téléphones, des clefs USB, et des appareils photos.

Il possède une compétence judiciaire qui lui permet d’intervenir dans le cadre d’enquêtes. Il peut s’agir d’affaires d’escroqueries, de pédopornographie, ou encore d’usurpation d’identité. Il peut aussi sensibiliser les jeunes aux dangers d’internet. Lire la fiche métier de gendarme N’Tech.

    Gendarme en Peloton d’Autoroute (PA) :

Le gendarme en peloton d’autoroute assure la sécurité sur les axes autoroutiers. Il repère et appréhende les usagers aux comportements dangereux grâce à des contrôles de vitesse, des tests d’alcoolémie, la vérification des papiers du véhicule et du permis de conduire, etc. Si le trafic est dense, il peut être amené à réguler la circulation.

Le gendarme en PA intervient également sur des accidents de la route. Il peut interroger les personnes présentes, collecter des preuves et des indices, et effectuer des prélèvements afin d’établir les causes et les responsabilités de l’accident. Sa mission consiste aussi à assurer la sécurité sur les aires d’autoroutes en luttant contre la délinquance, en patrouillant ou en faisant de la prévention. Lire la fiche métier de gendarme en peloton d’autoroute.

    Gendarme en Peloton Spécialisé de la Protection de la Gendarmerie (PSPG) :

Il fait partie de l’un des pelotons qui protègent les 19 centrales nucléaires françaises en activité contre le terrorisme. Il lutte contre les intrusions, le sabotage, et tous les actes malintentionnés. Dès qu’il le peut, le gendarme du PSPG travaille aux côté de la gendarmerie départementale et l’aide dans ses missions, notamment lors d’interventions. Lire la fiche métier de Gendarme du PSPG.

    Gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) :

Il prend part à la lutte contre la délinquance sur la voie publique. Il intervient de manière préventive et dissuasive, principalement pendant la nuit et dans les quartiers sensibles. Il essaie de surprendre les délinquants en flagrant délit, et de déjouer les préparatifs d’actes malveillants.

Un gendarme du PSIG peut aussi soutenir d’autres unités lors de graves troubles à l’ordre public, comme des rixes ou des opérations de secours. Lire la fiche métier de Gendarme du PSIG.

    Gendarme Plongeur :

Il prend part aux enquêtes afin de collecter des preuves et indices en milieu subaquatique, c’est-à-dire dans les fleuves, les lacs, les rivières, et même en milieu marin. Il peut par exemple rechercher des véhicules immergés, des corps, et des objets dissimulés.

Un gendarme plongeur peut aussi intervenir lors de catastrophes naturelles pour secourir des individus et rechercher des personnes disparues. Il peut également être amené à sécuriser des zones aquatiques lorsque des hautes personnalités doivent s’y rendre.


    Gendarme de la sécurité des armements nucléaires (Gsan) :

C’est lui qui contrôle l’armement nucléaire et garantit au Président de la République sa capacité à y recourir, en tout lieu et à tout moment. Il veille aussi à ce que les directives du Président soient respectées, et à ce que l’emploi de l’arme soit conforme aux ordres.

Un gendarme de la sécurité des armements nucléaires assure la protection de cette force et peut réaliser des transports sensibles liés à des actes de dissuasion ordonnés par le Président de la République. Lire la fiche métier de gendarme Gsan.

    Gendarme Spécialisé en Systèmes d’Information et de Communication (SIC)

Il existe un gendarme spécialisé SIC dans chaque formation de gendarmerie. Il forme ses collègues à l’environnement numérique et les aide à déployer de nouveaux systèmes comme la vidéo-protection, la sécurité des systèmes d’information, et les outils de lutte contre la cybercriminalité.

Il peut aussi travailler au sein de l’administration centrale afin de concevoir de nouveaux SIC dédiés aux missions de sécurité intérieure. Il entretient ces systèmes et en assure la coordination entre les différents services. Lire la fiche métier de gendarme SIC.

    Gendarme Spéléologue (GSGN) :

Sa mission consiste à apporter une assistance technique aux unités de gendarmerie lorsqu’il faut réaliser une enquête judiciaire en milieu souterrain. Il peut s’agir de grottes, d’égouts, de catacombes, ou encore de puits.

Le gendarme spéléologue peut par exemple rechercher des personnes disparues, des objets, des corps, ou des armes ayant servi à commettre un crime. Il intervient lors de demandes judiciaires, administratives ou de secours. Lire la fiche métier de gendarme en milieu souterrain.

    Gendarme des Transports Aériens :

Il a une mission de sûreté, de police judiciaire, et de renseignement. C’est lui assure la protection de l’aviation civile, des passagers, et des aéronefs contre les actes malveillants. Il contrôle également les sociétés responsables de la mise en application des mesures de sûreté dans les aéroports et les zones de fret.

Le gendarme des transports aériens évalue aussi la vulnérabilité de chaque aéroport, participe au renseignement d’intérêt aéronautique, et constate les crimes et les délits liés à l’aviation civile. C’est d’ailleurs lui qui enquête sur les accidents aériens.

    Gendarme en Unité de Recherches :

Il prend part aux enquêtes judiciaires complexes en collectant les preuves et les indices. Son objectif est d’identifier les malfaiteurs afin de pouvoir les interpeller. Il réalise pour cela des filatures, des planques, des écoutes téléphoniques, l’installation de balises GPS, des perquisitions, et l’analyse de comptes bancaires.

Il peut travailler sur des affaires de mœurs, de stupéfiants, ou encore de délinquance financière. Une autre partie de son travail consiste à rédiger des procédures judiciaires. Lire la fiche métier de gendarme en unité de recherches.

    Officier de Police Judiciaire (OPJ) :

Il a pour mission de constater les infractions à la loi pénale, de collecter des preuves et des indices afin d’identifier les auteurs du délit, de mener des enquêtes de flagrance, de réaliser des enquêtes préliminaires, de recevoir les victimes afin de recueillir leurs plaintes et les dénonciations, de placer des personnes en garde à vue, et d’effectuer des perquisitions et des saisies. Lorsqu’une instruction est ouverte, l’OPJ doit exécuter les demandes du juge. Lire la fiche métier d’Officier de Police Judiciaire.

    Pilote de Voiture Rapide d’Intervention (VRI) :

Il est chargé d’assurer la sécurité routière sur les grands axes de circulation. Il utilise pour cela des voitures rapides d’intervention. Il peut par exemple intercepter les individus roulant à vive allure sur l’autoroute, traquer les actes de délinquance sur le milieu routier, et relever les graves infractions à la sécurité routière. Il est en mesure d’interpeller et de verbaliser les automobilistes. Lire la fiche métier de Gendarme Pilote de VRI.

    Réserviste de la Gendarmerie :

Il travaille de manière ponctuelle auprès d’unités de gendarmeries situées à proximité de son domicile. Il renforce temporairement les effectifs afin d’aider les gendarmes lors de situations de crises, ou de les accompagner dans leurs missions quotidiennes de patrouille, de conseil aux citoyens, et de secours.

Il peut aussi prendre part à des services d’ordre lors d’événements sportifs et culturels, rejoindre des dispositifs de recherches, intervenir lors de catastrophes naturelles, accidentelles ou provoquées, et même former des réservistes lorsqu’il a de l’expérience. Lire la fiche métier de réserviste de la gendarmerie.

    Technicien d’Identification Criminelle (TIC) :

C’est lui intervient sur les scènes de crime pour rechercher des preuves et des indices, les prélever, et les conditionner dans le but de les faire analyser. Il peut aussi assister les médecins légistes lors d’autopsies. Une grande partie de son travail consiste également à contrôler et à centraliser le travail des TIC de proximité.
C’est également lui qui analyse les traces papillaires afin de les enregistrer dans le fichier automatisé des empreintes digitales. Il a en effet les moyens de réaliser certains examens physico-chimiques.

Sources
https://www.police-nationale.net/metiers-gendarmerie/#metiers-gendarmerie

https://www.lagendarmerierecrute.fr/
10
Gendarmerie Nationale / Des spécialistes de haut niveau
« Dernier message par Jeano 11 le 01 décembre 2020, 11:31:07 »
La gendarmerie comporte de nombreux métiers spécialisés et très variés qui lui permettent de faire face aux crises soudaines. Elle peut alors coordonner différentes unités et solliciter des formations spécialisées, afin de déployer des moyens adaptés.

Au cœur de la nuit, la Section de recherches (S.R.) s’anime en silence.
Cette opération judiciaire est le fruit d’une longue enquête, commencée depuis plusieurs mois déjà, initiée par les enquêteurs de la Division délinquance économique et financière numérique (DDEFN) et de la Division atteintes aux biens (DAB) de la S.R.
Cette opération judiciaire a effectivement mobilisé de nombreuses compétences de la gendarmerie.
Les enquêteurs de la DDEFN et de la DAB ont été renforcés par quatre enquêteurs du Plateau d’investigation de la fraude à l’identité (PIFI), du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN), deux enquêteurs de la Cellule de lutte contre le travail illégal et les fraudes (CELTIF), du groupement de gendarmerie départementale, deux équipes cynophiles, ainsi que par trois Pelotons de surveillance et d’intervention de gendarmerie (PSIG) Sabre, deux de la Gendarmerie des transports aériens (GTA) de Roissy et Orly, et celui de Rambouillet. Des renforts de la police nationale des commissariats territorialement compétents appuyaient la manœuvre.
Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10